(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Le quincaillier (Juillet-Decembre 1910)"

IK 



I 




£ 




ho 



/ 











Digitized by the Internet Archive 

in 2012 with funding from 

University of Toronto 



http://archive.org/details/lequincaijuidec1910mont 











3. ttl 

Douglas 

$ Co., 
mcntreal. 



Jlgents 
canadiciis : 
eiablis 
en 1857. 



LE PRIX COURANT 



Exigez 

Les Pates Alimentaires 

de la Marque 

' ' BERTRAND » • 

Macaroni, 

Vermicelle, 
Spaghetti, 
Npuilles, 

Coquilles. 



N'acceptez pas 

cTAutres Conserves de 

Legumes Importees 

que celles des 

Etablissements "Delory 

Pois fins, extra-fins, etc. 
Haricots Verts, 

Macedoine de Legumes, 
Flageolets. 



Ayez les veritables 

Sardines Frangaisi 



Sard 



ines 



Delory 



Sardines " Rolland ■ 
Sardines " Club Alpin ■ 

Avec ou sans Aretes. 



Nous avons les 

Meilleures Marques en : 

Truffes 

en boites et en flacons, 

Pates de Foies Gras, 
Anchois, 

Capres, 

Olives. 



Huiles d'Olive 
Pures. 



En Estagnons de K, I et 
5 gallons. 



En Litres, H litres et 



% litres. 




enri Jonas & Cie, Montreal. 



LE PRIX OOURANT 



POURQUOI 

Ne pas acheter plus de pois de Meilleure Qualite ? 

La compagnie DOMINION CANNERS, Limited, desire faire 
augmenter la demande pour ses Pois de la plus Fine Qualite, 
et offre un premier prix de $25.00 en argent, un second prix 
de $1 5.00 et un troisieme ■ ' x de $1000, aux personnes 
indiquant le meilleur moyen o augmenter les ventes des Pois 
de la plus fine qualite . 

Les Pois de la DOMINION CANNERS, Limited, sont em- 
paquetes en quatre sortes et quahtes designees ainsi : 
"Standard No. 4," "Early June No. 3," "Sweet Wrinkles 
No. 2 " et " Extra Fine Sifted No. 1." 

Avez-vous jamais songe qu'il vaut la peine de faire un effort 
special pour pousser vos clients a acheter des Pois des plus 
fines quahtes, pour la raison que votre marge de profit est 
meilleure. 

JCSSF* Adressez votre lettre a 

The DOMINION CANNERS, Limited, 

HAMILTON, 

avant le 1 er juillet 1910. 

' i 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques speciales de marchandises dont les maisons, indiquees 
en caractere noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou qu* ces maisons manufacturent ellesmSmes 
Les prix indiqu^s !e sont d'apres les derniers renseignements foumis par les agents, representants on manufaeturiers 

eux-mSme=. 



WALTER BAKER &. CO., LTD., 

La lb. 
Chocolat, Prime No 1, bte 12 lbs., 

pains de 1-4 lb. et 1-2 lb. . . . 0.35 
Chocolat a la Vanille, bte de 6 lbs. 
German Swe^t, boite de 6 lbs. . . 
Breakfast Cocoa, bte de 1-5, 1-4, 1-2, 

1 et 5 lbs 

Cracked Cocoa, bte de 1-2 lb., bte de 

12 lbs., Ex. sac : .... 0.32 

Chocolat sucre, Caracas, bte de 6 lbs 0.32 
Soluble Cocoa (Soda chaud ou 

froid), boites de 1 lb 0.33 

Caracas Tablets, 100 paq. la bte 

5 nouGs ensemble 

Chocolat sucrS, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 

Ces prix sont FOB. Montreal. 
BROD1E & HARVIE, 
Montreal. 



Farines preparees de Brodie. 



la doz. 



Red XXX i .... 

Red XXX . pqts de 3 lbs l.€5 

Crescent . . .pqts de 6 lbs 3.00 

teat . . . zqts de 3 lbs. .... 1.55 

Superb . . . pqts de 6 lbs 2.80 

Superb . . . pqts de 3 lbs L45 

Buckwheat, pqts de 3 lbs 1.65 

Buckwheat, pqts de 6 lbs 3.20 

Griddle-Cake, pqts ie 3 lbs 1.65 

Gridd!e-Cake. pqtt le 6 . . . . 3.20 



1_ CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal 

The Noir Ceylan "Owl" --- 

No 5. 1 lb. 30 lbs. pa: 

" J lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10. 1 lb. 30 lbs. par cse . . . 
No 10. \ lb. 30 lbs. par cse ..... 27c 
No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse . . . 
No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse . . . 
No 30. 1 lb. et : . It M lbs. par cse 40c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse . . . 1 
No 5. I lb. 30 lbs. par cse ... . 21c 

WILLIAM CLARK, 

Montreal. 

Conserves La::z 

Viae- 

Compressed Corned Beef ... Is 

Compressed Corned Beef ... 2s 3.15 

Lunch Ham li 

Lunch Ham 

Ready Lunch Beef 

-iusage. . . Is . I .- 4.00 

English Brawn. . . Is 1.90 2s 3.00 

Boneless ~ - et . Is L90 2s 3.00 

Sliced Smoked Beef . is L60 Is 2.60 

... Is : ; 2b 3.15 
Ready Lunch Loaves, Vean, 

Jambon, Boenf, assortfs . . js 1.30 

Dito Is 240 

B-.r-.r 3: .-..'. U Li 

B '. -ruf 2: ..". -h 11" 



Boenf ':.' 







'.--.:■:-. . '--. i . - 

Peri ami Bww -*.-.:-. 

--- 
Pork and Be 

tes, sauce tomates 



11 





Pork and Beans, Plain ... Is 0.60 

Pork and Beans, Plain . .0 99 

Pork and Beans, Plain, boites 

plates 

Pork and Beans, boites hau 



PURITY, MEDALLION, 
THREE STARS, 

Trois Marques 

de Farine sur lesquelles on 

peut compter. 

WESTERN CANADA FLOUR MILLS CO.. Limited 

TORONTO, MONTREAL, ST-JOHI. N B. WINNIPEG BRANDON. 



^o^v Cold Storage 



'« 



a. i hkt er. 



i« 



4fOm7T*S y bs Beurre, Fromage, 
^<^JJ13^^ Oeufs. Fruits. 

Coin des rues des Soeurs G rises et William, MONTREAL. 
O. M. GOrLD, Gerant. 



i 



Vendez le Saindoux de Qualite, qui donne satisfaction. 



i 



{ Saindoux Compose de Laing \ 



II n'}- en a pas de plus fin. Garanti exempt d'eau. 



J THE LAIN9 PACKING k PROVISION CO.. Limited, rue mill. Montreal \ 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ ■ LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



Les Connaisseurs 




Apprecient les Celebres 

Pipes "PETERSON." 

Tous les marchands de tabac soucieux de leur reputation devraieut avoir cette marque 
en magasin. 

Seule et unique maison an Canada reparant ct fabriquaut les pipes et articles de 
fumeurs en tous genres. 

Proprietaires des CELEBRES MARQUES *S=* (^f5&> C"*"0 (?™) 
Seuls depositaires des Tabacs et Cigarettes de la Regie Francaise. 



GENIN, TRUDEAU & CIE 

22. rue notre-dame ouest, 
Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



6 

Pork and Beans, sauce Chili Is 0.60 

Pork and Beans, sauce Chili 2s 0.90 

Pork and Beans, sauce Chili 3s 1.00 

Ox Tongue (whole) IJs 7.50 

Ox Tongue (whole) 2 s 8.50 

Ox Tongue (whole) 2Js 9.50 

Jellied Veal . . . . le 1.65 2s 2.75 

Gelees de Bouillon .... 2s 3. 50 

.... 6s 10.00 

Potted Meats La doz - 

Ham, Tongue, Beef and Veal, 

Js 0.50 is 1.00 

Tongue, Ham and Veal .... is 1.20 

Veal and Ham, pat6s .... is 1.10 

Soupes La doz - 

Chicken P* 8 - 1-&0 

Chicken 1 ts - 3 00 

iMulligatawoayl Oxtail. Kidney 
Tomato, Vegetable, Mock Tur- 
tle, Consomm*. Pea .... pts. 1.00 

Dito Qts. 2.00 

Mince Meat 
(Tins fermees hermStiquement). La doz. 
Is $1.00 2s 1.95 3s 2.90 4s 3.90 5s 4.90 

Plum-Pudding flHBsPSIB 

Anglais . . Is Bf^^T 

PlumPudding, . Mb 

Anglais . . 2s 2. 00 »'- 

Boeuf fume en 

tranches "iDglass" . - is 1.50 

Boeuf fumfi en (.ranches "ln- 

glass" is 2.10 

Boeuf fum§ en tranches "In- 
glass" Is 3.35 




LE PRIX OOURANT 

COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO- 

FRANCAISE, 

232 rue Lemoine, Montreal. 

Axoline, poudre a nettoyer les metaux: 
Axoline ordinaire pour les mGtaux 

communs, les 100 paquets . . .$ 6.50 
Axoline sp6ciale pour m6taux pr6- 

cieux, les 100 boites 17.50 

Eaux minerales. 
Eau de Vichy St-Yorre source Re- 

gente, la cse de 50 bouteilles . . 6.00 
Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 bouteilles 9.50 

Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 demi-bouteilles .... 7.75 

Savonnerie Parfumerie "Maubert" 
Savon aux amandes nu en caissettes 

de 50 morceaux, le cent . . . 3.75 
Savons enveloppSs en boites, cent 

modeles diff6rents, depuis 30 cts 

jusqu'a $4.25 la douzaine. 
Poudre de riz "Parisette". La doz. 0.48 
Poudre de riz "Gilberta". La doz. 0.60 
Poudre de riz " VeloutG de Rose 

Lys ". La douzaine 0.96 

Poudre de riz en boites fantaisie, 

30 modeles differents (depuis 50 

cents jusqu'a $4.50 la douzaine). 

Dentifrices de Botot. 
Eau de Botot, flacons avec bou- 

chons, depuis la douzaine .... 4.00 
Eau de Botot, flacons Stilligoute, 

depuis la douzaine 5.00 

Pate Dentifrice Botot en tubes. La 

douzaine 1.50 

Pate Dentifrice en boites porce- 
laine. Petit Modele. La douzaine 2.45 



Pate Dentifrice en boites porce- 
laine. Grand Modele. La douzaine 5.85 

Le " Sublime de Bottot " pour les 
cheveux. La douzaine .... 8.50 

Petrole Hahn contre la chute des 
cheveux. Petit Modele. La doz. 6.75 

Petrole Hahn contre la chute des 
cheveux. Grand Modele. La doz. 12.00 
Produits Pharmaceutiques. La doz. 

Comprim6s aux sels de Vichy (Fla- 
cons de 100 comprimes) .... 3.00 

Pastilles de Vichy a la Menthe en 
boites 1-75 

Pastilles de Vichy a la Menthe, en 
demi-boites .... . 1.15 

Charbon Naphtolfi Granule H. Jouis- 
se 5.50 

Glycerophosphate de Chaux granu- 
le "Thevenot", en flacons . . . 4.50 

Levure de Biere granulee "The- 
venot" 4.50 

Sedlitz granule "Thevenot" .... 3.2o 

Sirop Pectoral "Thevenot", au Bro- 
moforme compose 6.00 

Sirop Iodotannique Phosphate "The- 
venot 6.0 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 

Bleus a laver. 
La lb. 
"Blueol", boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carr6s. 15c 

"Sapphire", 
btes de 14 lbs, 
pqts de % lb., 
121c. 
"Union", boites 
de 14 lbs, pqts 
de J etllb, 10c 





sis 


Ma 


■ '•/Pes 

^M In i£ 









Pi 

i 



\ 



Soyez entendu sur le Probleme du Profit 

LES FEVES AU LABD 

MARQUE KITCHENER 

sont ^gales coinme quality aux meilleures marques du 
mavche et se vendent a 25 pour cent de moins. 

Pourquoi, M. l'Epicier, ne pas faire ce profit ? 

Nos feves sont toutes cueillies a la main et empaque- 
t^es dans les nouvelles boites sanitaires contenant 1, 2 
et 3 livres avec ou sans sauce tomates. Nous avons 
aussi une ligne complete de fruits et de legumes. Si 
votre marchand de gros ne peut pas vous en fournir, 
e>rivez-nous directement pour les prix. 

THE 0SHAWA CANNING CO., Limited 

OSHAWA, - - ONT. 



AU COMMERCE 

Nous offrons aujourd'hui un lait pur, exempt de 
microbes, livroen bouteilles herm^tiquement closes et de 
conservation indefinie : 

LE LAIT LAURENTIA 

Traite" par un procedd exclusivement m^canique, r^pond 
a toutes les exigences dela Profession M^dicale et a tous 
les besoins de la famille. La Creme Laurentia est 
trait^e par le meme proc£de\ 

LE LAIT MATERNISE est la nourriture id^ale pour 
le bdbe' — se rapproche le plus du lait maternel. 

DEMANDEZ NOS PRIX. 
La Cie Canadienne de Produits Agricoles Limjtae 

21, hue St-Piehre, MONTREAL. Tkf. Bell Maim 4619. 



AVIS concernant LA SAUCE DE PATERSON ! 

Dorenavant, on pourra se procurer la Sauce Worcestershire de Paterson, le 

fameux Condiment Anglais, uniquement de MM. Rowat & Co., Glasgow, Ecosse, 
manufacturiers et seuls proprietaires. La recette, les marques de commerce et les 
droits complets ont ete achetes. Toutes les commandes recevront une prompte 
attention. Pour plus amples renseignements, adressez-vous a 

SNOWDON & EBBITT, Agents pour les Provinces de Quebec et d'Ontario. 

325, Edifice Coristine, - - - MONTREAL. 



BS2k 






EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



machine a DecoupcrPcrf eciionn^c de Berkel 

Dernier perfectionnement de BERKEL; Garde- L a machine de BERKEL est : 
^Couteau Patentee pour proteger les operateurs celle qui est munie d'un Appa- 
contre les accidents quand, sans y penser, ils re il Automatique Patente a 



mettent leurs mains 
contre le couteau circu- 
laire. La seule machine 
a decouper au mon- 
IplJj ^ |f ^y y^^% de qui ait cette pro- 
tection- 




aiguiser, au moyen duquel le 
tranchant du couteau est main- 
tenu constamment. La seule 
machine ayant un appareil au- 
tomatique a aiguiser. Appuye/ 
simplement de haut en bas sur 
la roue en carborundum re- 
presentee dans la vignette 
ci-contre et cette roue f rappe la 
lame exactement a Tangle vou- 
lu ; quelques tours de roue et 
votre couteau a un tranchant 
de rasoir. 

===== Tranche 



le Jambon Bouilli et le 
Bacon jusqu'a la 

N'.u- tittiroiii ratteriti'in ,)<•- in.ir.-]i;ii,,l, -ur,-e- .len\ V L^kllS^ r~v ,v 

reproduction-* plioto^raplinpie-i <le jaml.on l.ouilli: A wk^ K<uJr Oefniere 

dan- cliaciiu de ce« cliches ti^u r<- uniquement una 

livre .i-- juiiiiioii. Tom a- inn, i, mi ('•!•■ ^^ ^ GET*fZ& ' Once 

1 1 iii i- le in' in'- morceau . les huit moi eaux a droits 
te decoupet avec an couteau ordinaire, tandie 
que lee vingt morceaux uoiforoiea de gauche ont 6t£ decoupo> . C'esl Id un resultat moyen. La 

difference peul 6tr< i moins m i liranl I'-habilet^ el I" Lemp le d&coupage » la main ; toutefois, la ma- 

chine ne pout jamiit varier toujour* protege en - i -a' ' >u il y a une MACHINE A DECOUPER 

PERFECTION NEE DE BERKEL. Le Boeul le Conserve p?ut 6tre decoupe en tranchea pi iif plus rapidement et mieux au 

moyen d'uoe MACHINE BERKEL , ,. pur touts autre i MACHINE A DECOUPER PERFECTION NEE DE BERKEL cm 

maintenant em ployee par 

Bouchers, les Magawins i Departe- 
ments, les Cbarcuteries, les ll"tel-. 
Ism Reetau rant-, les 1 [opitau ■ . ■ - Ma 
-'■ii- d'Cducatioo, les Compact] 

1 ■ i «* 1 1 1 in- de ptt, les 
tutions Charitablss, les [ostitu 
lions Penitentiaires, I'Armes et la 
Murine, etc. La MACHINE A DECOU 
PER PERFECTIONNEE DE BERKEL 
pent Itre ;i i ii - 1 .- .- pour couper auto- 
matiquement 1 I tpsisseuri differente* 
I parti r ds 1-40 de pouce juequ I 
pouce. Bile coups egaletnenl bien le 
pain et laviande; ton fonationnement 
n'exige aucune babiiett el cette ma 
chine tranche beaucoup plus ds riande 
ou 'It* pain en douze minutes que le 
upeur le pin- ii'lroit n'eu pourrail 
tranclier a lit main en une hsure 
Bien que ce aoit une machine function 

nant a la main, depuie plusieurs an- 
ii>'- beaucoup d'empaqueteurs, d'e)pi 
et de marchande faieant de fortes 
affaires en i ande tranobeeonl rail fonc- 
tionnei leur machine & decouper psr- 
fectionnee de Berkel pur le pouvoir 
mecanique On peut mettre sur cette 
machine asxe/. <le morceaux de I 
pour en ilecouper 300 tranche; par mi- 
nute. Ceci devrait intereeser ceux <pii 

mettent le bacon en boiler, souh verre on en boites de fer blanc. \ r euillez ecrire pour aroil le Catalogue. 
AGENTS DE VENTE 
CANADIENS .- 




Cbe til. J\. freeman Co., Limited, Hamilton, om. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



Th« EDWARD8BURG STARCH CO., Ltd 

Montreal 

Empols de buanderie La lb 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 0.07 
No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. 0.07 
No 1 Blanc, barils et petits barils 0.061 
Canada Laundry (cse de 40 lbs.) 0.06 
Silver Gloss, btes a coulisses, 6 lbs. 0.08 
Sliver Gloss, canistres de 6 lbs. . 0.08 
Kegs Silver Gloss gros cristaux . 0.07 
Edwardsburg's Silver Gloss, paquets 

chromos de 1 lb 0.071 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.07$ 
Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.061 
Benson's Enamel, par bolte de 20 

et 40 paquets 1.50 et 3.00 

Empois de cuisine 
Benson's Celebrated prepared Corn, 

Boltes de 20 et 40 lbs. . . . 0.071 
Canada Pure Corn Starch, boltes de 

20 et 40 lbs 0.06 

Empois de riz "Edwardsburg" 
No 1 blanc, etiquette chromo, car- 
tons de 1 lb 0.10 

N. K. FAIRBANK COMPANr, 
Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. 
Tierces . . lb. 0.12J 
Demi-qrts. . lb. 0.13£ 
Tinettes, 60 

lbs. . . lb. 0.13J 

Seaux en bois, 20 lbs 2.68 

Chaudieres, 20 lbs 2.58 

Caisses, 3 lbs lb. 0.13J 

Caisses, 5 lbs lb. 0.13| 

Caisses, 10 lbs lb. 0.13| 





E. W. GILLETT CO., LTD. 
Toronto, Ont. 

Levain en Tablettes 
" Royal." 
Boites 36 paquets a 

5c. . . • la boite $1.15 

Lessive en Poudre de 
Gillett. 

La cse 

4 doz. a la caisse .$3.50 
3 caisses 3.40 

5 caisses ou plus . 3.35 



Poudre a Pate "Magic" 

Ne contient pas d'alun. 

La doz. 



Soda " Magic " La cse 

No 1 caisse 60 pqts de 1 lb. . 2.60 

5 caisses 2.50 

No 2 caisse 120 pqts de % lb. . . . 2.60 
5 caisses 2.50 



baking 



6 doz. de 
4 doz. de 4 
4 doz. de 6 
4 doz. de 8 
4 doz. de 12 
2 doz. de 12 
4 doz. de 16 
2 doz. de 16 
1 doz. de 

1 doz. de 

2 doz. de 6 
1 doz. de 12 
1 doz. de- 16 



5c. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 
2£ lbs. 
5 lbs. 

oz. 

oz. 

oz. 



w 



. $0.50 
. 0.75 
. 1.00 
. 1.30 
. 1.80 
. 1.85 
. 2.25 
. 2.30 
. 5.00 
. 9.50 

a 
La Cse 
$6.00 




No 3 caisse 
30 pqts. de : 
et 60 pqts. de 1 lb. 



30 pqts. de 1 lb. . "I j 2 60 

i. > 



.$2.50 



5 caisses . 
No 5 caisse 

100 pqts. de 10 oz. 2.65 
5 caisses .... 2.55 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

1 lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) $ .90 

1 lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) 1-80 

La cse 



f assor- \ 

1 us. ; ?7 



20 



4 doz pqts., i lb. . . f assor- 
2 doz. pqts., J lb. . ( tis. 

La doz. 
I lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) $2.00 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse) $3.75 

La lb. 

5 lb. canistres carries (% doz. dans 

la caisse) 0.30 

10 lb. boites en bois 0.271 

25 lb. seaux en bois 0.271 

100 lb. barils 0.251 

360 lb. barils 0.25 



PAPIER POUR MIMEOGRAPH 

Demandez a. votre Libraire la 
marque " Northern Mills " 

qualite superieure pour PA- 
PIER A COPIE. 

Manufactured par 

La Compagnie des Moulins du Nord, 

278 rue St-Paul, Montreal. 



Ciment Granit " VOL-PEEK." 




J | "VOl.- PEEK" "jjj;,. 



VOL-PEEK' 



est une d^couverte roerveiPeuse. II sert a raccommodertoutusten- 
sile perce par l'usure II n'est besoin d'aucun outil pour e'en servir. 
II eoute tres peu et est tres economique. Toute peri-onne qui s'en 
sera servin une fois, sera obligee d'admettre que ce Ciment est indis- 
pensable dans chaque famille. 

Tons les marchands devraient s'en procurer, ils y trouveraient 
leur profit. Pour toute information, adressez-vous a 

IN. A. Bedard & Cie., "• TSJSSSU. 

Seuls Agents dans la Province de Quebec pour 
H. NAGLE & CIE., Manufacturers. 



m 



BONBONS. V| A (J BISCUITS. 

Y a-t-il dans le commerce des friandises. plus delicieuses que celles 
de cette maison? ^Les detaillants ont-ils plus de satisfaction 
d'acheter d'autres marques? ^ Tout le monde sait que Qualite 
est la devise de la maison. . . 



*3 



VIAU & FRERE, 



Viauville, Montreal. 



i2 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



CAFE Reinder 

Avec Lait et Sucre. 



Pret pour 




I'Usage. 



Aucune difficult pour la Prepapation 

...Ajoutez simplement lie I'Eau Bouillante 

THE TRURO CONDENSED MILK CO., Limited 

TRURO, IM. EC. 



LE SIROP DE MATHIEU 




D'HUILE DE 

IF01EDEM0RUE 

De MATHIEU 



WmKrofiwi. E -V. 



MATHTEU8 
Syrup of Tar § 



GOD LIV&R OIL t 




(AU GOUDRON ET A L'HUILE Of 
FOIE OE MCRUE) 

POUDRES NERVINES 

DE MATHIEU = 



font lea articles de vente le* plus 
sure parmi les remedes pour le rim- 
me et la toux, qui existent sur le 
niarche. 

Leur vente a augments enormd- 
nient. l)es milliers de temoiicnaKes 
atiestent leur valeur ruorvellleuse. 
Ces articles ne fornient jamais un 
stock innctif. 

lis proeurent un bon profit aux 
detaillanis. 

Lea personnesquile'emploient une 
fois, en font un remede de famille. 

Les nnirchands qui ne les tiennent 
p is perdent tout bonnement dos 
ventes qui so font ailleurs. 

Comnio la demande sera continue 
pedunt les inois prochains, com- 
mandt-z en dm maintenant un* bon- 
ne provision. 

Kn rente ohes tous les man- hands 
en grog. 



LA COMPAGNIE 

J. L. MATHIEU 

Proprletalrc 

SttERBROOKE, - P. Q. 



Rappelez-vous que e'est plus ce que vous obtenez pour ce que vous 
payez, que ce que vous payez pour ce que vous obtenez. qui fait votre 
succes ou votre insucces en affaires. Bonhomme Richard. 

Un epicier da Toron'o s'etablit en 1835, croyant fermement que la vente de marchandises de 
premier ordre a un prix raisonnable etait la aeule base pour l'ctablissement d'un bon commerce. 
Aujourd'hoi ce magasin est un des plus grands de Toronto et seat fait une renommee nationale pour 
la vente de marchandises de confiance. 

II y a deux ans, deux jeunes gens se mirent a operer une revolution dans le commerce d'epi- 
cerie dans leur section de cette ville. lis offrirent des marchandises a "bas" prix, mais s'apercu- 
rent bientot qu'ils ne pouvaient pas le faire en vendant des marchandises de premier ordre. Dans 
leurs efforts pour plaire aux chercheurs d'occasion, ils vendirent des marchandises mediocres, qui 
donnerent peu de satisfaction. Ils ne se hrent pas une clientele permanente. La semaine derniere, 
ils etaient declares en faillite 



SALADA 

CEYLON TEA 




" SALADA " ne le dispute jamais a aucune 
tirrac pour le prix. mais elle le fait toujours 
poor la QUALITE. Quelquo chose pourrait-il 
vous etre plus benehciable que dc concurren- 
cer votre opposition a la QUALITE du the qua 
vous vendez ? Faites de "SALADA" l'article 
leader dans votre departement du the, et voui 
vous rendrez compte de la valeur de cette sug- 
gestion. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



10 



LE PRIX OOURANT 




LARD COMPOUND 
S* 0T9>tit 



GUNN, LANGLOIS & Co., Limited, 

Prix du saindoux 
compose, 

marque Easifirat. 

?) MontrSal. 

n ierces .... 0.13 

Demi-quarts. . 0.13J 

Tinettes, 60 lbs. 0.13J 

Seaux en bois, 20 Jbs 2.70 

Chaudieres, 20 lbs 2.60 

Caisses, 3 lbs lb. 0.133 

Caisses, 5 lbs lb. 0.131 

Caisses, 10 lbs lb. 0.13f 

Pains moul§s d'une livre .... 0.14| 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY OF 
CANADA, Limited 

Cigarettes. Le 1000 

Richmond Straight Cut . . . .12.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlete 8.50 

Old Judge 8.50 

New Light (tout tabac) .... 8.50 
Sub-Rosa Cigarros (tout tabac) . . 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5.75 

Dardanelles ordinaires . . . 12.25 
Dardanelles, bouts en liege ou en 

argent 12.50 

Murad (turques) bouts en papier. .12.00 



Moguls, bouts en papier ou en liege. 12.00 

Yildiz (turques) 15.00 

Yildiz Magnums, bouts en papier, 

en liege ou en or 20.00 

Tabacs a cigarettes. La lb. 

Puritan et B. C. No 1 . . . .l/12s 1.00 
Sweet Caporal l/13s 1.15 

Tabacs coupes. La lb. 

Old Chum 10s 0.79 

Lord Stanley, Tins 1-2 lb 1.05 

Meerschaum 10s 0.79 

Athlete Mixture, Tins 1-2 et 1-4 lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .... 0.82 

Old Virginia, pqts 1-2 et 1 lb. . . . 0.72 
Duke's Mixture (Granulated), 

l-10s. Bags 5 lb. carton 0.85 

Bull Durham. 

1-10 bags, 5 lb. carton 1.25 

1-16 bags, 5 lb. carton 1-25 

IMPERIAL TOBACCO CO. OF CANADA, 
Limited, Montreal. 
(Empire Branch). 

Tabacs a chiquer. La lb. 

War Horse 6s 0.42 

Snowshoe bars, 6% cuts to the lb., 

Butts. 22 lbs., y 2 butts., 11 lbs. 0.43 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s 0.44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll ?is 0.56 

Tabacs a fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 



Ivy 7s 0.50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabac hach6. La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

HENRI JONAS & CIE, 
Montreal. 
Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre . . 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre . . 150 
2 oz Carrees. Triple concentre . . 175 

4 oz. Carrees. Triple concentre . . 3.00 
8 oz. Carrfies. Triple concentrfi . . 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre . .12.00 

2 oz. ROndes. Quintessence .... 1.75 

2J oz. Rondes Quintessence .... 2.00 

5 oz. Rondes. Quintessence .... 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence .... 6.00 
4 oz. Carrees. Quintessence. Bou- 

chons emeri 3.50 

8 oz. Carrees. Quintessence. Bou 

chons emeri 7 00 

2 oz. Anchor 1 00 

4 oz. Anchor 1-75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2 25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1-25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4 25 

1 oz. London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits a la livre de . . . $1-00 a 3.00 
Extraits au gallon de . . . $6.00 a 24.00 

Memes prix pour Extraits de tous 
fruits. 



LE PRINCIPAL CONCURRENT, 

des Aliments Prepares est la cuitine faite a la maison. 

*J| Les ruenageres ne prendraient pas la peine de preparer 
a la maison tous les aliments, si elles pouvaient acheter, 
pour les if ii) placer, des aliments tout cuits donnant sa- 
tisfaction. La plupart des fennnes ayant line prevention 
contre les marchandises en boites et en bouteilles, n'ont 
essaye" que la mauvaise sorte. 

*JI La seule maniere d'etablir de bonnes affaires en ali- 
ments tout prepares est de vendre des aliments dune 
quality aussi bonne ou meilleure que celle de ceux qui 
peuvent fetre prepares a la maison. 

Les "57 Varietes" Heinz 

(Purs Prodults Alimentalres,) 

sont faits des nieilleurs ingredients que l'on puisse se pro- 
curer, lis sont prepares dans des cuisines modeles par 
des methodes qui sont le resultat d'une experience de 
quarante ans et d'un effort pour perfectionner les nieil- 
leuis systemes de preparation des aliments. 

TJJ.En certains cas, la menagere peut etre a, meme de 
preparer des aliments siinilaires qui plairont davantage 
A, sa propre famille; mais elle ne peut pas en preparer de 
plus propres, de plus puis ou de meilleurs. 

H. J. HEINZ COMPANY. 

Mernbres de 1' Association Americaine d'Encoura- 
gement a la Purete des Produits Alimentaircs. 




Un Seul But 
dans la Vie. 

Les Empaqufteurs du Poisson de la 
Marque ''THISTLE" n'ont pour but 
que de produire ce qu'il y a de MEIL- 
LEUR en Poisson de Conserve. 




f Empaquete sur les 
Lieux de Peche. 



"\ 




Les Conserves de Haddies. Harengs 
pered et Harengs a la Sauce Tomates, Mar- 
que "THISTLE" sont prepare* s la ou les 
poissons sont peches, au bord de l'eau. 
Comment pourrait-on mieux preserver la 
richesse naturelle et la saveur delicate du 
poisson ? IMPOSSIBLE. 

Mais ce n'est pas tout, car Capitaine 
Austin a 1'habilete sans egale acquise par 
l'experience de toute une vie. 11 n'y a ni 
salete, ni vase, ni malproprete dans les con- 
serves de la Marque "THISTLE." La re- 
putation du principal preparateur de pois 
son dans le pays est en jeu sous l'etiquette 
de la Marque "THISTLE." 

Achetez ces conserves, vous achetez les 
meilleure8. 

Poisson Marque 



Thisde" 



J 



Jlrthur P. 



Tippet & Co., Jlgents, 
Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



LE PBIX OGURANT 



11 



e 



La Qualite d'un Biscuit 

ne depend pas moins de la 
puret6 des ingredients, de 
l'habilet£ et du soin employes 
a leur melange et de sa cuisson 
au four, que de la maniere 
dont il est empaquetd. 

Votre garantie absolue con- 
tre.un biscuit a l'etat moite 
consiste a vendre exclusive- 
ment — 



r ^ 



IffiM»fS 



PERFECTION 

1 f MCCNEY BISCUIT X UNDY CO 
STRATFORD CANADA 



C'est le biscuit qui vous par- 
vient toujonrs aussi frais et 
aussi croustillant que lorsqu'il 
sort de nos fours. 

Vos ventes de biscuits se- 
ront florissantes, cet 6t6, si 
vous vendez les biscuits de 

MOONEY 

Donnez un ordre aujourd'liui 
meme. 

The Mooney Biscuit 
& Candy Co., Limited 

Stratford, Can. 



^: 



J 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
CO., LIMITED 



Fabricants de Farine "FIVE ROSES" 



MEUNERIE A KEEWATIN 

Capaclte 9000 barlls par |our 

MEUNERIE A PORTAdE LAPRAIRIE 

Capaclte 1S00 barllt par Jour 

Capaclte Totale 10500 barlls par Jour. 

Bureaax: MONTREAL, TORONTO, 

WINNIPEG, KEEWATIN. 

PORTAQE-LAPRAIRIE. 




La destruction de la mouche malpropre, propaga- 

trice de maladies, est un devoir publie. et les Epiciera 
peuvent aider a I'accoiupliss.mnu de ce devoir el [Yiirv 
en outre de frroa profits en poiiflsaat la ?ente des 

ifx/it zela_ids 

DE WILSON 



Lacaille, Gendreau & Gie 

Sucoeaeeura da Cha. Laoallle 8c Cle 

EPICIERS EN GROS 

Importateura da Malaeeca, Slropa, 

Frulta 8tca, Thee, Vina, Liqueur*, 

Sucraa, Etc., Etc. 



Bpeolalite da Vina da Meesa da Stolle at 
de Tarrafone. 



329 Rue 8t-Paul et 14 Rue St-DizKsr 

MONTREAL 



.. 



LA FAVORITE 



J" 



I .a Mine par exeellence pour les poeles. 
Kile donne un lustre permanent, 
Ne tache paa les mains. 

oiR^Grii oooiw 

La meilleure combinaison de clrage a chaus- 
surea, conserve le culr et lui donne un lustre 
parfalt. 

FROTEOTORINH 

La mellleure graisse pour harnais, aseouplit 
at conserre le culr en le moitant a l'epreuve 
de l'eau. 
Veiiila "XJAIOLB »_A.T*X" 

Donne a la chausaure un brillant etincelant 
et durable. 

('en produlta sont en vente chez tons lei Kpi- 
ciers en gros. S'adresaer au besoln a 

Uncle Sam Dressing Co. Lanoraie.P.Q,. 

Repraientants a Quebec : BOlVlN & CRENIER 

63 I3."U"E DALHOV8IE 



la., 



Laurence & Robitaille 



\\\J 



UiBOHiKlll DI 



Bois de Sciage et de Charpente 

BUREAU BT OLOB 

Clin det rues Craig et St- Den it 

Bell Tel., Main 14*8. MOITTKEXL 

Tel. das Marehanda, 80e. 

OLOB AU CANAL. 

Coin, dtt rutt William et Riehm,on,d> 

i B 11 Tal, Main 38*4 ) 



LES PRINUIPAUX 
EXPEDITEURS 
D'CEUFS, 
DE BEURRE, 
DE FROMAGE ET 
DE VOLAILLES 
TROUVENT QUE 
LA MAISON 

GUNN, LANGLOIS 
& CIE . Limitee 

EST 

L'INTERMEDIAIRE 

LE PLUS 

PROFITABLE 

KT LE 

PUS 

SATISFAISANT 

POUR METTRE 

LEURS 

MARCHANDISES 

SUR LE 

MARCHE. 

Si nous ne pouvons rien vous 
acheter, peutetre pouvons- 
nous vous vendre quelque 
chose. Faisons connaissance 
d'une maniere 011 d'une autre. 
Nous tenons toutes les lignes 
se rattachant a la Ferine et a 
la Cretnerie, et tous les Pro- 
duits des Maisous de Salaison. 



rr 



• * 



CHOCOLAT 

■ ea »»ar* ^ 



Elite " 



% 



DES EPICIERS 
pour tous Lata 

Besoins de la Cuisine 

Tablettea de '/ 4 Tt> 

KABRjqU* PAH 

JOHNP.MOTT&CO., 

HALIFAX, N. S. 

v J. A. TAYLOB, Apart, MONTREAL j 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



n 



LE PBIX OOUEANT 



r 



Chocolat"BORDO" AWe 



M 



Enregistree. 



La Frian.ise que Tous peuvent Manger. 



Vous cherchez a faire plus d'affaires. 

Vous desirez quelque chose de mieux qu'une " demande ordinaire." 
Vous desirez un Leader — un article qui ait de la prise sur la clientele 
et qui se vende encore et encore sans que vous ayiez be.oin de flatter 
le public pour qu'il en achete, un article qui pousse a. des commentaires 
favorables et etablisse une clientele soutenue et peu ordinaire. Des 
quantites de marchands controlent le commerce du chocolat dans leur 
district en vendant le chocolat " BORDO," dont la fabrication et la 
saveur sont distinctes. Rien ne l'egale exactement. 

Si v.us avez la marque de la M. B. CO., voui avez le seul oh,ooelat o iginal "BORDO." 
Vendu en paquets de 10c , et en boites de 5 lbs. 

The Montreal Biscuit Company, 

"LES CREATEURS" 
MONTREAL 

The Montreal Biscuit Company, Montreal. 

Messieurs ; 

\'€uillez m' envoy er des 6chantillons de Chocolat "BORDO" et des renseignementa 
cotnplcts sur voire proposition speciale eoncernant les Chocolats de Haute Quality. 



K 



Inscrivez votre nom et votre adresse et enroyez imme"diatement par la poste. Votre 
depense de 2c. vous sera profitable. 



Demandez PEncre Noire 

MARCEL 

PARIS, France. 

En Tint* chez lea principaux Epioiers «t 

Litoaires en Gros. 

Agent G»meral pour la Canada : 

M.J. LACHAPBLLE 

229. r»c St-Hubert, Montreal. 



i FAIRE PLAISIR AU 
J FtMMES 

• vous vaut le succes, et 
■> meilleure chance de leur 

pi a i si r est de leur fournir le 
FELS-NAPTHA, parce qu'il 

• aise leur ouvrage le plus dur. 
aussi le secret de notre suc< 

• est du aux qualites satisfaisar 
3 FELS-NAPTHA. 


x : 

votre • 

faire • 

savon ] 

rend • 

C'est • 

;es — il 2 

tes de • 

\ J 


/ ^as( 1^ 


• \^B Lam. \ 


) \ 


• 5 





Proposez des Feves 
au Lard 

" CLARK " 

a tout client qui se 
plaint de la cherts 
de la nourriture. 

Nous ne croyons pas 
que Ton puisse ache- 
terau meme prix une 
plus grande quantity 
de matiere alimen- 
taire sous une forme 
aussi savoureuse. 



Wm. CLARK, Fatal 

MONTREAL. 



LA FARINE PREPAREE 

(Self -Raising Flour) 

DE BRODIE & HARVIE 



eetauiourd'hui la farine preferee dee 
menag^rea. El'e donne une excell an- 
te patisserie, lege re, agreafole et re- 
chercbee par les amateurs. Pour reus- 
sir la patisserie avec la farine grepa- 
ree de Brodie «c Harvie, 11 sumt de 
snlvre lee directions imprimeee ear 
chaque paquet. 



14 et 16 Rue Bleury, 



MONTREAL 



! 



A AAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAAAi 

I CON FITURES PURE5 
DE UPTON 

CONFITURES PURES, 
NOUVELLE SAISON, 
■ ■ DE UPTON, - - 
MAINTENANT PRETE. 

Absolument pures 
et de saveur deli- 
cieuse, conservees 
dans des seaux de 
5 lbs. et des jarree 
en verre de 16 oz., 
doubles or, sceltes 
hermetiquement. 

Pure Marmeiade 

d'Oraoges 
d; UPTON 

Bien et favorablement connue de 
l'epicier et de ses clients dans tout 
le Canada, ou elle est faite et ven 
due depuis plus de quinze ana. 




i! 



52 DES PLUS HAUTES RECOMPENSES 
En Europe tt en Amerlque 

Les CACAOS et CHOCOLATS 

Pups, de Haut Grade 

Waltei Baker & Co. 

LTD. 

Leur Cacao poor le De- 
jeuner, est aJbsolumeot 
pur, delieieux, nutritif et 
coate moins de 1 cent par 
tasse. 

Lear Chocolat Premium 
No. 1, Enveloppes 
Bleuee. Etiquette* J au 
net, est le meUJeuc chocolat 
nature sur le majrche, poor 
l'usage de la famille. 

Leur Chooolat Cara- 
eas au sucre est le plus fin 
ebooolat a manger qui soit 
au mottde. 
Un lirre de reoettes de oboix. en Francals, 

sera envoys a toute pereonne qui en (era la 

demande. 




Walter Baker & Co., Ltd. 

Etablls en 1780 

DORCHESTER, MASS. 

Succursale, 86 rue St-Pierre, 

MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COUnANT" 



F^ 



LE PRIX OOURANT 



13 



Confitures, Gelees. Jus de Raisin 
et Catsup Marque "E.D.S." 

JUGEMENT. — Le verdict populaire 
sur les Confitures, Gel£es ; 
Jus de Raisin et Catsup de 
la Marque " E. D. S." recon- 
nait invariablement la pu- 
rete des ingredients qui y 

^ i\ entrent et l'excellence de 
leur saveur. 

Nous prechons la PURETE et nous mettons en pratique ce que 
nous prechons. Procure/ vous un t xemplaire du Hulletin 191 du 
Departement du Kevenu de l'lnterieur, qui certifie que les produits 
de la marque "K. D. S." sont purs a 100 . 
Ce temoiRnage impartial ne peut man- 
quer de convaincre les p'us scepliques. 

Mr l'Epicier, voila une ligne a tenir 
et a recommander. Le public demande 
des aliments purs, et vous pouvez le 
tatisfaire chaque fois en lui fonrniraant 
les produits de la Marque " K. D. S. ' 




F, 
par 



!,E.D. SMITH, f 



WINONA, ONT. 



Agents: N.A.1IILL.25 Front K Toronto; 
W. 11. 1)1 NN, Montreal: 
mason & Hit KEY .Winnipeg; 
It. B. COL WELL., Halifax, N.E.; 
J. GIBUS, Hamilton. 





Nous tie connaissons avicune 
marque de commerce couvrant 
un produit qui se rapproehe 
plus de la perfection, qui soit 
plus employe au Canada que le 




portant la marque de com- 
merce reproduite ci-contre. 



Le Sel Windsor est le seul sel satisfaisaut a vendre 
pour un bon 6picier. 



THE CANADIAN SALT CO., LIMITED 
Windsor, - Ontario 



Moutarde Francaise. La Grosse 

2 doz. a la caisse. 

Pony 7.50 

Medium 10.00 

Large 12.00 

Small 720 

Tumblers 10.80 

Egg Cups 12.00 

No. 67 Jars 1-2.00 

2 doz. a la caisse. 

Mugs . 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. a la caisse. 

No. 64 Jars 15.00 

No. 65 Jars 18.00 

No. 66 Jars 21.00 

No. 68 Jars 15.00 

No. 69 Jars 21.00 

Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 

Marque Froment 0.75 

Marque Jonas 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau 2.00 

THE LAING PACKING &. PROV. CO., 
Montreal, Canada 

Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, bri 30.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, 12 bri 15.25 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut. Mess, bri 29.50 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut. Mess. 1-2 bri. . . . 15.00 
Lard leger, clair, bri (manque) 



Lard pesant. Brown Brand, desos- 

se. tout gras, bri (manque) 

Lard clair, tout gras du dos, tres 

pesant, bri 32.50 

Lard de flanc, pesant, bri. . . . 31 00 

Pickled Rolls, bri. 30.00 

Bean Pork, petitsmorceaux gras, 

baril 25.00 

Saindoux Compose Raffine choix Mar 
que "Anchor" 

Tierces, 375 lbs lb. 0.12* 

Boites, 50 lbs. net (doublure 

parchemin) lb 0.12| 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) 0.123 

Seau de bois. 20 lbs. net . $2.60 0.13 
Seau de fer-blanc, 20 lbs. 

brut 2.45 0.12J 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse. Bleu 0.121 

Caisses 5 lbs., tins, 60 lbs. en 

caisse. Bleu 0.12J 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 0.13 

Briques, 60 lbs. en cse, pqts 1 lb. 0.14 

Saindoux Marque "Anchor" 

(Garantl absolument pur). 

Tierces. 375 lbs 0.16 

Boites, 50 lbs. net, (doublure 

parchemin) 0.16J 

Tinettes, 50 lbs. net (tinette imi- 

tee 0.163 

Seau de bois, 20 lbs. Net (dou- 
blure parchemin) .... $3.30 0.16J 
Seau en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $3.15 0.152 

Caisses, 10 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, Rouge 0.16J 

Caisses, 5 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse. Rouge 0.1GQ 



Caisses, 3 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, Rouge 0.16A 

Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs. en caisse 0.17 

Viandes fumees 
Jambons: Notre meilleure qualite. 

Extra gros, 25 lbs. <et plus (tres 

gros) 0.17 

Ci-os. is a 26 lbs 18 

• Moyens, 13 a is lbs 0.19 

Petits. 10 a 13 lbs 0.20 

Jambons dGsosses, roules, gros, 16 

a 25 lbs 0.19 

Jambons desossSs, roulGs, petits, 9 

a 12 lbs. 0.20 

Bacon, a dejeuner, marque anglal- 

Bans os. choisl 0.20 

Bacon de Brown, a dejeflner, mar- 

que anglaise, sans os, gpais . . 0.19J 
Mar. in de Laing, Windsor, dos peI6 0.22 
Petit Bacon, 6pic6, desosse . . . 0.17 
Jambons de Laing, choisis "Pique- 

Nique" 0.17 

Bacon choisl, Wiltshire, c6t6 50 lbs 0.18 
Cottage Rolls (manque) 

Saucisses fumees 
Bologna (Bondon de Boeuf) . . . 0.08 
Bologna (Enveloppe ciree) . . . 0.08 
Brunswick (Beef Middles) . . . 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et 

langue) doz. 1.10 

Saucisses fraiches 
Saucisses de pore (tripes de pore) 0.09 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 0.10 

Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb) 0.10 

Saucisses de fermier .... 0.12 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



14 



LE PRIX O0URANT 



Chair a sauclases (seaux de 20 

lbs.) 0.09 

Boudin blanc 0.07 

Boudln noir 0.08 

AGENCES 

LAPORTE MARTIN & CIE, LTEE, 

Montreal. 

Eaux de Vichy. 



La Capitale, c/s 50 btls. Qts. . 

La Neptune, c/s 50 btls. Qts. . 

La St-Nicholas, c/s 50 btls. Qts. 

La Sanitas (Gazeuse), 50 Bout. . 

La Sanitas (Gazeuse), 100 Bout. 

Eau "Vichy Limonade" 

50 Qts. 

La Savoureuse . . 7.50 

La St-Nicholas . . 8.00 

Eaux de table 

50 Qts. 100 Pts 

Sun-Ray Water 

"Gazeuse" . . 6.50 8.50 
Sun-Ray Water 

"Naturelle" . . 6.50 

Ginger Ale importe 
Belfast Mineral Water Co. 
"Trayders" Brand 

"Extra Dry" 

Huile d'Olive 



c/s 
5.00 

6.00 

7.00 

8.00 

9.00 



50 Pts. 
5.00 
5.50 

100 Splits 



Doz. 
Doz. 



1.20 
1.30 



Minerva. 

c/s 12 btls 
c/s 12 btls. 
c/s 24 btls. 
c/s 24 btls. 



1 litre 
Qts. . 
Tts. . 
% Pts. 



6.50 
5.75 
6.25 

4.25 



Legumes " Le Soleil " 
Petits pois. 

Sur-Extra Fins, Extra Fins, Tres Fins, 
Fins, Mi-Fins, Moyens No 1, Moyens No 3. 
Haricots. 

Verts, Nains Extra Fins, Verts Fins, 
Verts Moyens, Verts CoupSs. 
Asperges. 

Branches geantes, grosses, extra fines, 
couples sur-extra, ler choix, 2e choix. 
pointes, tetes, Mac6doines, Epinards, Fla 
geolets. — Prix sur demande. 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montreal. 
Chocolats et Cacaos Mott. 

s^. Elite . per 



". DIAMOND" 
CHOCOLATE, 



doz. 0.90 

La lb. 

Prepared Cocoa. 0.28 

Breakfast Cocoa. 0.3S 

No 1 Chocolate. 0.32 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate . . 0.18 a 0.30 
Plain Chocolate Liquors . . 0.18 a 0.35 
Vanilla Stick ..... la gr. 1.00 

ST. CHARLES CONDENS 

ING CO'Y., 

Ingersoll, Ont., Can. 




Laits et 

ses. 



Cremes Conden 



St. Charles "Family" 3.50 

St. Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 
St. Charles "Hotel" 3.70 



Lait "Silver Cow" 4.66 

"Purity" 4.25 

"Good Luck" 4.00 

SAVON 

The GENUINE, empaquete 100 morceaux 
par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses . . . . 
Cinq caisses ou plus 

SALADA TEA CO. 



$.500 
4.95 




THES DE CEYLVN 
"SALADA." 



Oros. U 4 tail 

Etiquette Brune, l's et i's .$0.25 $0.30 

Etiquette Verte, l's et i's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, l's, }'s, \'s et 

l's . . 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, l's et J's . 0.36 0.50 

Etiquette Doree, J's 0.44 0.60 

SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 

Cleaner. 




Cse de 3 doz. . 

'Cse de 6 doz. . 
30 jours. 



3.60 
7.20 



Saumon Marque Quaker 

Le merite seul a etabli la demande pour cette marque. La haute 
et solide qualite est ee que l'epieier entreprenant doit avoir. 
L'aptiele le MEILLEUR n'est pas trop bon pour vos clients. 



MATHEWSON'S SONS, 

202, HUE McGILL, 



Epiciebs en Gros, 
montreal. 



V 



L'EAU DE VICHY ST-YORRE 

"SOURCE REGENTE," NON DECANTEE, 

est NATURELLE, pure, richement mineralis6e. Legerement gazeuse, son gout est agreable, son effet 
assured Son prix tres avantageux en fait pour le marchand un ARTICLE RECLAME tres precieux. 

COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO-FRANCAISE 



232 



Importateurs directs, souls agents pour Is Canada, 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOUBANT 



15 




This 



n 







Comme nous avons entrepris )a manufacture de goiume a machcr 
a la pepsine de haute qialite, sous notrt marque Y & S, qui. depuio 
40 ana, est la principale marque de Regliss- en Ba on*, vendue an x 
EtatsUnisetau C anada nous avons I'bonnenr d'ali ire i Tat cent ion du 
commerce sur la gomme a la pepsina Y & S, article strictem nt de 
haute classe. ne contenant que les ingredients les plus fins. Y & S 
est le timbre de quality. Nous preoaron3 lesaiotnes enlvanta 

Reglisse, Peppermint, Wintergreen, Menthe Verte. 

Commandez a votre fournisaeur une bolte-pchantillon (assortie si 
desirfe). On ne produit pas du nieilleiire gomme. < 'haque nioroi an est 
enveloppe separement. 5 morceaux par paquet. 20 paquets par bolte. 

Manufacture par 

NATIONAL LICORICE COMPANY, MONTREAL 



AGENTS 



Ontario — R. S. Mclndoe, 54. rue Wellington. Est, Toronto. 
Province de Quebec f.t Provinces Mahitimeb — W. H. l»unn. 

M94. rue St Paul, Montreal. 
Manpoka ft Sabkatc iikwan — O. F. Lightcap, 214, rue Princess, 

Winnipeg. 
Provimk i/Alberta — Tees & Persse. Calgary et Edmonton. 



H* *$? tI? *$* *$* *f* •** •** *t* *?* *$* *J* «$»•$* •$? *t* *t* *$* *4* *t* Ht 1 




II y a uue raison 
pour laquelle 

La Creme 
Evaporee 
Canada 
First 

se vend si bien tout 
le long de 1'annee. 
Les clients savent 
que le proce.de de 
manufacture est aussi 
parfait que possible, 
grace au soin, a l'ha- 
bilete et a la proprete 
qui y sont exerces, et que les boites en fer-blanc her- 
metiquetnent fermees, sans acide ni soudnre, sont d'une 
securite uniforme. Meltez en stock et reeommaudez 
cette splendide ligne de vente. 

Donuez un ordre a votre fournisseur.-^t 



The Aylmer Condensed Milk Co., Limited 

AYLMER, - ONT. 



tf^^^^M 4 ^^^^'^^^^^^^^^^^ 4 



Fort 



Votre 



Pur 



Garantie de profit est dans le 

Soda a Pate 

"COW BRAND" 




a cause de sa popularity aupres de la 



menagere. 



Donnez un ordre d votre fournisseur . 

CHURCH & DWIGHT 



Uniforme 



Manufacturier* 

MONTREAL. 



Dlg-ne de 

Conliance 



c 

H 
A 

Q 
U 
E 

B 

O 

I 

T 
E 




ST CHARLES CREAM 



Creme Evaporee 

St. Charles 



G 
A 
R 
A 

N 
T 

E 




MEILLEURS PROFITS, 

PLUS DE VENTES, 
CLIENTS SATISFAITS 



Avec un Bon 
Stock de 
Marchandises 
St. Charles. 



St. Charles Condensing Co'y. 

INGERSOLL, ONT.. CANADA. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



16 



LE PRIX COURANT 



€DDA 
Cow Brand 



VDWIGHT V 5 




Calsse, 60 paquets de 1 

lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de 
1-2 lb., $3.00. 
Calsse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. 1-2 lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 
ARTHUR P. TIPPET & Co., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. . . pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. . . pts. 3.50 

Double Refl. lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 

W. F. YOUNG 

Absorbine per doz. 18.00 

Absorbine, Jr per doz. 9.00 

THE UNCLE SAM DRESSING CO., 

Lanoraie, P.Q. 
Vernis "Uncle Sam" 
Bout. 6 oz.. No 1 .... . 
4 oz.. No 1 . . . 
4 oz., No 2 . . . 
4 oz., (bout, nue) 



Bout. 
Bout. 
Bout. 
No 1, 
Xo 1, 
1 



doz. 
doz. 
doz. 
doz. 



1.80 
1.25 
0.90 
0.75 
1.60 



Extra, Brl de 40 gals., gal. . 
Extra, Can. de 1 a 5 gallons 

gallon' 1.75 

Graisse ^Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boite 8 oz doz. 1.25 

Boite 4 oz doz. 0.75 

Cirage "Coon" 
Cirage a chaussures, combine\ doz. 0.75 
Vernis Chocolat, 6 oz. No 1 . . . . 1.80 
Vernis Chocolat, No 1, brl. . . . 1.60 
Vernis Chocolat, No 1, 1 a 5 gals. . 1.75 
Vernis Chocolat No 1, 6 oz. doz. 1.80 

Mine a Poele "Favorite" 
Mine "Favorite", No 8, doz. . . . 0.65 
Mine "Favorite", No 4, doz. . . 0.45 



Mine "Favorite", No 12, doz. . . . 0.75 
T. UPTON & CO., 
Hamilton 
Confitures garanties pures 
Framboises, Fraises, Cassis, verres 

de 1 lb., 2 doz. par cse . doz. 1.90 
Peches, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verrea de 1 lb., 2 doz., 

par calsse doz. 1.70 

Prunes, verres de 1 lb., 2 doz. par 

caisse doz. 1.60 

Assorties 
Verres de 1 lb., 2 doz. a la cse, doz. 1.76 
Marmelade de Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb., 
2 doz. a la caisse .... doz. 1.60 
Pure Marmelade d'oranges 
Garantie pure. 
Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, d~z. 1.00 
Verres, 16 oz., 2 doz. a la cse, doz. 1.45 
Pint Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 2.25 
Quart Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 3.25 
Tins, 2 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 0.08 
Tins, 4 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 0.08 
Tins, 5 lbs., 8 au crate .... lb. 0.07J 
Tins, 7 lbs., 12 a la caisse . . lb. 0.07J 
Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 

crate lb. 0.07£ 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 0.07J 

Miel Pur Clarifie 
Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, doz. 1.40 

White Clover 
Verres, 12 oz., 2 doz. par cse (manque) 

Confitures composees 
Framboises rouges, Fraises, Pfiches, 
Prunes, Gadelles rouges, Cassis, 
Groseilles, Bluets, Abricots, ver- 
res, 12 oz., 2 doz. par caisse, doz. 1.00 
Tins, 2 lbs., 2 doz par cse . lb. 0.07| 
Seaux en fer-blanc, 5 lbs, 8 seaux 

par crate lb. 0.07J 

Seaux en fer-blanc, 7 lbs.. 6 seaux 



par crate lb. 0.C7 

Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 

crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 0.061 

EmpaquetGes en caisses assorties ow 
crates si d6sire. 

Gelees composees 
Framboises, Fraises, Cassis, Ga- 
delles rouges, Ananas, verres, 12 

oz., 2 doz. a la cse .... doz. 1.00 
Seaux en fer-blanc, 2 lbs., 2 doz. 

a la cse lb. 0.07J 

Seaux en fer-L.^uo, 6 lbs., 8 seaux 

par crate lb 0.07J 

Seaux en bois, 7 lbs., six seaux 

par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs. ... lb. 0.063 

EmpaquetSes en caisses assorties ou 
crates si d6sire\ 

Apple butter 
Seaux en fer-blanc, 5 lbs., 8 seaux 

par caisse le seau 0.37 J 

Fret pay6 d'avance sur 5 caisses ou da- 
vantage exp6di6es directement de la ma- 
nufacture & 

Windsor, North Bay, Montreal, et a tous 
les points interm6diaires en Ontario. 
Pour tous les autres endroits, une alloca- 
tion de fret de 25 cents par cwt. sera 
faite. Termes: net, sans escompte 

ARCHDALE WILSON, 
Hamilton 




Wilson's Fly Pads, en boites de 50 pa- 
quets a 10c. La Bte 

1 boite 3 00 

3 boites 2.80 



SEL 



Lots de char, assortment le meil- 

leur, qualites les plus hautes. 

Expedition soignee. 



VERRET, STEWART & CO. 

Limited 

MONTREAL 









Sucre Granule et 
Sucre Jauned'Or 
ST=L4WRENCE 

FAITS UNIQUEMENT DE PUR 
SUCRE DE CANNE. 

Les clients appr^cieront l'avantage de nos sacs cou- 
sus a la machine, s'ils suivent les instructions 
suivantes en les ouvrant : 

Couper la chaine la plus courte pres du 
cote du sac et tirer le fil simple. 

C'est une operation rapide, qui laisse le sac en 
£tat parfait. 



THE ST-LAWRENCE SUGAR REFINING 
COMPANY, Limited, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, C|TEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



17 



RED PATH 



EST LE 



Modele=Type au 
Canada 



DU 



Sucre Raffine, 



Manufacture par 

THE CANADA SUGAR REFINING 

COMPANY, Limited 

MONTREAL, P. Q. 






fir. l'Epicier, tenez-vous 



SNAP? 

Nous pretendons que SNAP est absolument sans 
rival pour debarrasser les mains souill^es de 
graisse, de peinture. de crasse et de Goudron. 




SNAP 5E VEND A_ VUE 

et vous laisse une bonne marge de profit. 

Donnez un ordre a votre foupnisseup 

SNAP CO.. Limited 



? 



MONTREAL, 



CANADA. 



Oranges, Citrons, Bananes, 

Fraises, Legumes verts et 

Noix de toutes sortes. 

Patates "Green mountains- 

Les ordres par lettreou telephone recevront 
une attention tonle sped tie 

The A. P. de Sambor Import Co., 

Fruits st Isgumas »n Oros 

8, Ghak: Ocest, -- Montiieai,, Ql y 
Telephone & tongue distance Main 5129 

PRIX LES PLUS BAS 



A. HANDFIELD 

11, BUB BONSBOODRS, - MONTREAL. 

SUCRE et SIROPd ERABLE 

Qualite Superieare. Prix Modern. 

Muiufaci me au tnoyerj <l un 1 1 ea 
nouveau procede\ 



Nous loTitoni oordlalement MM. Us Bpioien 

a nous (ionncr un ordre a litre d'ctsai. 



The City Ice Co. 

LIMITED 

295 RUE CRAIG OUEST 

I'res du Carre Victoria 

Tiltphones, - Main 3957-3958 
Succursale de l'Bst, - Ett 979 
Succursale du Nord, St-Lout3 843 

GLACE PURE 
PROMPTE LIVRAISON 
Capacite 95,000 tonnes 



Choix de Fermei Me- 
langees pour culture 
de grain*, laiterie, ele- 
vage du be tail. 

Dcj nnseignements complets 
aeront enooves gralultemenl >ur 
demands adreufc d 

W. D. Scott, 

SURINTENDANT 

de I' Immigration. 

OTTAWA, - Canada. 




L'Ouest du Canada 



offre Une Terre Libre, le 
Sol le Meilleur, le Climat 
le plus Beau et de* Chance* de Succes San* itgales. *****»>*»** 
Sommaire de» Reglements concernant les Terre* du Nord-OueSt Canadien. 

rl IK personne, qui eat le seul chef d'une famllle, ou toute personne 
male agee de plus de 18 ans. peutacquerircomme homestead un quart 
de section de terre disponiblo du Dominion, dans le Manitoba, la 
Saskatchewan et l'Alberta. [je postulant doit se presenter en per- 
sonne a l'Agence ou SousAgence des Terrea du Dominion pour le district. 
Une entree par procuration peut etrefaitedans toute agence sous certaines 
condition*, par le pere, la mere, le rl la. la fllle, le frere ou la soeur de celui 
qui se propose d'acquerir un homestead. 

Devoirs.— Six mois de residence sur la terre et de culture chaque annee 
pendant trois ans. Un homme ayant un homestead peut habiter a neuf 
milles de son homestead sur une ferme d'au moins 80 acres qu'il possede en 
propre et occupee par lul, ou par son pere, ea mere, son flls, sa fllle, son frere 
ou sa t-oeur. 

Dans certains districts, un homme occupant un homestead et dans de bon- 
nes conditions, a la prerogative d'acheter avant d'autres un quart de section 
le long de son homestead. Prix. $3 00 l'acre. 

Devoirs.— II doit resider pendant six mois, chaque annee. et au cours de 
six ans, a partir do la date d'entree de son homestend (y compris le temps re- 
quie pour obtenir la patente de homestead), et cultiver 50 acres en plus 

Un homme avant un homestead, dont les droits au homestead ho t expi- 
res, et qui ne peut pas obtenir une preemption, peut prendre un homestead 
achete, dsns certains districts. Prix, $3.u0 l'acre. 

Devoirs —II dot reeider six mois, chaoue annee pendant trois ans, culti- 
ver cinquante acres et eriger une maison d'une valeur de $300.00 



Superficie cultivee en 
ble dan* le Manitoba, 
la Saskatchewan et 

l'Alberta. 

Annees. Acres. 

1902 2,665 864 

1903 3,284,086 

1904 3,378,301 

1905 3,881 199 

1906 5,013,544 

1907 4.898 286 

1908 5,624,000 

1909 6,878,0(0 



On s'attend a ce que l'an- 
nee 1910 offre une autre 
forte augmentation de super- 
ficie en culture. 



18 



LE PRIX OGURANT 




Cette affiche tentante (9' 3" x 7') en couleurs 

naturellrs, e^t affich£e dans tout le Canada par la 

CANADIAN POSTER COMPANY. 
Edifice Power, - - Montreal. 

Consultez-nous au sujet de vos annouces 



Ayez une prise plus ferme 
sur vos profits. 

Gagnez-vous de l'argent sur votrc huile? Probablenient b^aucoup 
moins que vous ne pensez. Si vous pouviez vous rendre un conipte 
exact du peu de profit que vous faites, vous serlez etonne. Rappelez- 
vous que 1'evaporation seule peut r6duire la gazoline et le kero»ene 
de 6 a 25% par mois. Puis tenez compte du debordement, du degouttc 
ment, du repandage et do la mesure trop forte par chaque pinte 
vendue, et parfois meme du coulage. Ces petites pertes combinees 
font facilement disparaltre vos quelques cents de profit. Vous ne 
pouvez pa? augmenter le prix pour vos clients et vous ne pouvez pas 
reduire le prix auquel vous payez l'huile ; aussi le seul moyen qui 
vous est lais?6 est de reduire la perte et la depense resultant de la 
manipulation de l'huile. Cela peut se faire avec 

Un Reservoir a Huile "Bowser" a 
Mesure Automatique. 

D'nn coup de la brimbale de la pompe, vous pouvez tirer avec une 
exactitude abso'ue un ga Ion ou toute fraction de gallon, directcraent 
dans le bidon de votre client, sans employer d'entonnoir ni de mesures 
huileuses I>e reservoir est absolument a l'epreuve du coulage et de 
l'evaporation. Vos profits accrus p iieront dans un an notre meilleur 
appareil. 

N'aimeriez vous pas vendre chaque gallon d'huile avec aussi peu 
de trouble, des mains aussi propres et en faisant un profit aussi sur 
que lorsque vous vendez un paquet de the ! Le "Bowser" fera cela. 
Permettez-nous de vous en dire davantage a ce sujet. 
Demandez le bulletin No 84. 

S. F. BOWSER & CO., Limited 

66-68 Avenue Frazer, 

Toronto, Ont. 




Le Secret du Succes 



dans_ le commerce de la ferronnerie consiste a recommander aux clients des articles de 
qualite, vous vous apercevrez que les 

CHAINES EN FIL D'ACIER 



GREENING 



forment une ligne qui augmentera vos affaires, parce qu'elle donne satisfaction. Nous pre- 
tendons que c'est la chaine la plus forte, la plus legere et celle sur laquelle on peut le plus 
compter pour tous les usages ; sa vente vous laisse une bonne marge de profit. 

Consultez notre catalogue. II explique les nombreux usages de notre Chaine en Fil 
Metallique, qui vous aidera a rechercher de nouveaux clients dans votre district. 
Demandez a votre fournisseur la Chaine Greening. 

The B. Greening Wire Co., Limited. 

Hamilton, Ont. Montreal, P. Q. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 
pr£ts ET OBLIGATIONS HYPOTHECAIRES 



19 



Pendant la semaine terming le 2.5 juin 1910. 



BUREAU DE MONTREAL QUEST 



Date Montant 


x u 

g3 Nom du Prttaur Nom de l'Empruntaur 

-c 


Affeetant un ou des 

lots d'un quartier 

de Montreal ou 

autres villea 


Nature de l'acte 


i 




Merchants Bank of C 

Sue. Win Smith 






Obligation. 
Pret. 

Hypotheque. 
Pret. 


21 




21 




Han MfgCo 


21 




" 


21 




The Roval Institution 


The Oxford Hotel Co., Ltd 

Robert A. Dunton 


21 




,. 


,, 















BUREAU DE MONTREAL EST 



Juin 



20. 

21. 

21. 

21. 

21 

22 

22 

23. 

21 

24. 

24. 



1000 


6 
6 

7 

7 

6J 

7 

7 

6 

54 

6 

6 


Credit Foncier K.-C. . .. 




2000 




1500 


Jacques Hervieux et al 


800 


Trust fe Loan Co. of C. . 


9000 


Yorkshire Ins. Co., Ltd 


1500 


A. J. H. .Si Denis 


000 


Dme Vve Jos. Desrosiera .. 




1000 




1600 

SCO 
1000 


National Trust ( o 









Dme V ve S. H. Solomon 

.1. U. Kmard 

Henry Krey. 

( hs Nadeau 

Win Levy. 

I), el M. M Sperbei 

I mie \'\ e Elie Dncepa 

Armand Dcuicet 

C. O. L&montSgne 

Dine t lis A. De.-pjcaa 

Henri Henaol iht Desohampa. 



St-Louis Pret. 

Ste-Marie 



St-l.airent. 
St-Louis 



St-Laarent 
SI Jacques. 
Ste-Marie.. 



Obligation. 
Prtt. 

Obligation. 

Pret. 
Obligation. 



Juin 



3000 
500 

1000 

K.0O 
2000 

2000 

2U'0 

1000 

10' HO 

1400 
12000 
1500 
IflOO 
800 

2 H 

:s>o 

.'■hi 

600 

I em 

MOO 

20(10 

1000 
6000 

3 00 

15000 

:tooo 
500 

7.500 
1500 

I -.on 

2500 

4000 

3000 

200 

500 

1500 

15C0 

2000 

4500 

•noii 

800 

500 

500 

1500 

1400 

1100 

5000 

inon 
loro 

6000 

i5rn 
3200 



BURKAU D'HOOHELAUA ET JACQUES OARTIER 



Gustavo Vinet . 
Blie Lemire. 
Credit Foncier K.-< ' 
Dme Vve Win Papal 
Dme Vve I.. J. A. Vali 
Ctaa S. Wallai a - 

Ameilcu Lainairlic. 

I in.. Vve W. Itoblllarrt 
Union St Joseph de L ichine. 

do 
i'. H. Catelll 
Flore I'n i te 
Bme Vve'. II. Mattbi 
Albert 

Done a hi. Beaulieu 
Sap. 81 Germain . 
I Foncier F. C 

.1. Kd llrna'iil et >■ I 

Credit Foncier F. ( 



- & Orphan Fund of the 8yno I ol 

b clnin li 

Mom i ■ 

Dame Geo Rabino^ Itch 
.1. \. Qendron, 
I Pace ••■ 

Dine Vve J. I'rbain 
Valentine Tureot. 

Dun- A. ( 'harlionneaii 

Dme .1. Broaaard 

llenriette Levy.. 
Suit, t '. T Vi.ui . 

Treffle Baatlen 
Alphonae Valiquel to.. 

ichapelie. 
Treffle Baatlen 

I'eter Strathearn 

Trust & Ix)an Co 

Augusts Dionne 

ii - r'lt/gcrald 

Dme Ferguson Lander etal esqual ., 
Montreal Loan & Mortgage 

F. c 

Caroline Pepin et a! 

Credit Fonder F.-C. 
Horm La verdure.. 

Dme 8. Coutu 

Nap. Germain 

Jacques Dagenais. 



Win Darling 

Dme Rev. F. J. Day 

A. II. Sinn 

Dme Denis Drniera 

L G.Cormier 

Charles Vicker8 

Alfrpd Deseve 

Fra-eoU St, Aubin 

Credit Foncier K.-C 

Alphonse l^ebeau 

Dme J. B. Williamson 

V. H. Monk et al et esqual . . 

Dme Wm Mastin 

Dme Vve R. L. DesaulnierB. 
L. A. Lapointe 



D ivid 

M HMington . 
Elizabei li Bishop el a] 

i erman el al 

W.I. inili j 

w. Tremblaj .. 
Dam.' Rose Anna Chai 
Mattea Caccbione 
Simeon < barpent ii r 
Nap. Messier.. 
\. D. Bedard . 
.1 A. Debien 
Aristide Belair.. 
J. B. A. Martin 
Ri^k'is Daousl ... 

E. Taniiiiaro 
Alex. Bhlelds.. 

J. A. Descartes 

Victor Carmel 

Dme O. Chan He 

Dine <i 8. Ililllll.il 

J. D. C. Martin 

Jus. E. Lague 

v. K. Brien 

Pierre Denis 

Georges (iiiindon 

Clrie Levesque 

Dme M. Dilhreuil 

Roch Lussier 

Klphegc Lussier 

Kil. C. Hale 

Theodore Lefebvrc 

Charles D. Bloom 

Marcel (Jabard 

( aniille Beaudry 

Hugh McCallum 

(lis Choquette & Cie 

H. Legault dit Dealauriers. . 
Dme Vve Louis Gervaie . . . . 

Domina Cusson 

Jaa P. Angliu 

Patrick Dubee 

Wm Creed 

Dolphis Dufresne 

Arthur Fiset 



Laurier 

West mount, 

Lam ii 



St Denis 

Lachine . 



■ Ml- ... Bochi 

F. X. Koy.. .. DeLorimier.. 

Jo-. Jeannotte i 

ird 

lime KegiS Hi\ est 

W iii Geraghty 
Dme M. beau pre 

JOS. 1. Ciehe 
.1. E. Lalonde. 
Dme Andre Leger 
nine Luc Granger 

a in Goodoody. . 
.1. A un.' Lamontagne 

ion Park Co . Ltd 
Ademar Perrault. 
A Un ii Jarry. 

i ■ 

Leonidas In tourm au 

I i- Brown 
Dme Euat. Hurt tibiae. 
I inn- 1 ■ : ■ Ramel. 



St-Jean Bapl iste 



W eal uinunt 
31 Henri .. . 
Laurier. . 



■■•>1lt 

Sault au-Ri 

W'i Bl i i.i 

Maisonneu\ . 
Hocbelaga 



Laurier. 



St-Dcnia ... 
81 Henri . 
Hocbelaga., 
Maiaonneuve 



sir i anegondc 

Lachine. .. 

Laurier 

\ I lame de Grftces. 

Lachine 

St Denis 



M.UIlt 

Maisomicuvi 
N.-Dame de Graces. 

Maisonneuve 

SI Denis 

Hochelaga 

St-Denis 



Laurier 



St-Denis 

si Henri 

Mont-Royal. 
Pointe-aux -Trembles 
N.-Dame de Graces. . . 
Maisonneuve. 
Paroisae St Laurent . , 

Laurier 

Ht-Henri 

Westmount 



St-Jean-Baptistc . 
Verdun 



Obligation. 

Pret. 

1 '■ igalion. 
i iet. 
Obligation. 



Pret. 

<i ligation. 

Pret 



Obligation. 



Hj pol bequi 
' Ibllgation. 

I'm 

Obligal ion. 
Pret. 

Obligation. 

I'ret. 

Obligation. 

Pret. 

Obligation. 



Pret. 



Obligation. 

Pret. 
Obligation. 

Pret. 



Obligation. 



20 



LE PRIX COURANT 




JUL^hit'est lightest* 



Baking 



Le Retour du Client 

est absolument assure^ quand vous recommandez la Poudre a Pate "Magic". Sa 
purete absolue et ses qualites hygi^niques en font l'article favori de chaque menage. 
( 'est le resultat perfectionne" d'uiie experience de cinquante ans dans la fabrication 
de la Poudre a Pate. 

La 



Poudre * Pate " Magic " 

est annoncee splendidement et vous procure un profit substantiel. Tous les epiciers avises du pays 
en vendent. En vendez-vous? 

Si votre marchand de gros ne veut pas vous en fournir, donnez-nous une cominande et nous 
vous l'expedierons directement de notre magasin de Montreal 




/oMPANY LIMITS 

WlMNIPr^ TORONTO, ONT MONTREAL. 



IT 



Eltablle en 1852. 



FAISEDBS DE CLIENTELE 



Dans le cas partieulier des Conserves, la 
qualite est ee qui indique le magasin ou 
la clientele ira. Si vous mettez en stock 



-^"eRUNSWCK BRAND %^ 




-*^*'«u)TlN-mcmM^« ,,,0 " 





Vous ferez venir a votre magasin 
une clientele de meilleure classe. 



Nos harengs sont les plus fins que Ton puisse obtenir ; ils proviennent de la Baie de Passamaquoddy, ou ils sont pris dans 
des pieges. L'empaquetage est fait par le proced6 absolument le plus moderne, dans une manufacture moderne 
et sanitaire. 

LA MARQUE BRUNSWICK 

est synonyme de quality. Vous desirez une ligne satisfaisante comuie celle- 
ci. Assurez-vous du noni correct quand vous commandez des Produits 
Alimentaires Provenant de la mer. 



CONNORS BROS! 



IMITED 



BLACK'S HARBOUR, N.B. 



UQcnts : 

LEONARD BROS., Montreal. 
C. H. B. HILLCOAT, Sydney. 
A. W. HUBAND, Ottawa. 
J AS. HAYWOOD, Toronto. 
CHAS. DUNCAN, Winnipeg. 
GRANT OXLEY & CO., Halifax. 
C. DE CARTERET, Kingston. 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. 
J. L. LOVITT, Yarmouth. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS: 

La Compagnie de Publications des Marchands Detaillants 

du Canada, Limitee, 

80 rue 8t-Denis, MONTREAL. 

Telephone Bell Est 1185-1186. 

Montreal et Banlieue, $2.50 
ABONNEMENT Canada et Etats-Unis, 2.00 PAR AN. 

Union Postale, Frs. 20.00 

II n'eat pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 



A moins d'avls contraire par ecrit adresse directement 
a nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'explratlon, 
I'abonnement est continue de pleln droit. 

Toute annee commenc6e est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerage6 ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement dolt fttre fa.lt 
payable. " au pair a Montreal ". 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre falts pay 
ables ft I'ordre de " Le Prix Courant ". 

Prlere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 
" LE PRIX COURANT" Montreal. 



CONVENTION DE L'ASSOCI ATION 

DES MARCHANDS-DETAILLEURS 

DE LA PROVINCE DE 

QUEBEC 

Les marchands de detail de la Provin- 
ce de Quebec, membres ou non de l'Asso 
ciation des Marchands Detailleurs, sont 
in-taniment pri£s d'etre presents k la 
reinvention de 1'Association. 

A cette Convention seront discutees 
des questions qui int6ressent tous les 
marchands de detail, aussi bien ceux des 
villes que des municipality de campa 
gne. Int6ressant tous les marchands. cet- 
te Convention devrait 6tre suivie par 
tous; au moins par tous ceux qui n'ont 
paa un empechement majeur. 

Pour beaucoup, meme, ce serait faire 
une tres heureuse division a leurs occu 
pal ions habituelles. que d'accorder quel 
ques heures pendant deux jours a l'6tuffe 
[uestiona d'actualite concernant le 
commerce. 

Si tout marchait comme sur des rou- 
lettes dans le commerce de detail, s'il 
n'avait pas a se d6barrasser de certaines 
plaies. a parer aux coups que voudraient 
lui porter des chercheurs de privileges, 
a combattre pour sa propre liberty, on 
comprendrait que bien des marchands se 
desintdressent de la Convention et de 
1'Association elle-m£me. 

Admettons que beaucoup de marchands 
puissent difficilement s'absenter de leurs 
magasins pendant deux jours; ils pen 
vent, du moins un grand nombre peuvenl 
y venir 1'un des deux jours 

Mais avec le bien qua deja fait I'A 
sociatiou pour le commerce de delail et 
que nul marchand n'ignore, est il possi 
lile que des marchands se cantonnent en- 



core dans leur egoi'snie et ne fassent pas 
partie dune association qui leur a d6ja 
rendu les plus signales services et qui 
n'existe que pour leur en rendre de nou 
veaux a l'-occasion ? 

Tout man-hand devrait savoir qu'il 
est pen digue de prof iter des sacrifices 
de temps et d'argent de ses collegues 
sans leur accorder le moindre appui mo 
ral ou financier. 

Le devoir.de tout marchand est done 
de faire partie de I'Asociatiou, de payer 
aa cotisation et d'assister chaque fois 
qu'il le peut a ses reunions et a ses cen 
mentions. Ainsi. il fera ce qu'il se doit 
a lui meme et ce qu'il doit a son pro- 
cliain 



LA SITUATION DES BANQUES 

Pendant le mois de mai. la circulation 
des billets des banques a 6t6 moindre de 

11,682,000 qu'en avril. male elle exce 
de d'au moins de $8,600,000 de celle du 
mois de mai 1909. Sou ce rapport, la si 
iiiation presenie se inontre sous un jour 
favorable et. nous venous aV6C d'autres 

chiffrea dea rapports des banques, ques 

affaires est de beaucoup plua 

Battsfaisanl qu'il ne I'fitail il y a douze 

mois. 

Les depots sont en augmentation sur 
toute la ligne. compaiati vement an mois 

preetidem et au mois corresiiondanl de 

Ian dernier. 8ur avril. les gains ont 6t6 
les suiwints; depots en comptea courants 
$9,905,455; depota portant InteYets. $::. 
nni ■ i- i .ots /\m ,•: ''ei ranger $:'..- 

889,192, soit un .L'.-M, botal de $r, ■ 

Pour les douze mois. lea augmentations 
ont ete' comme suit: depots ou comptes 



courants, $39,735,341; depots portant in- 
t.M-et. $71,081862 et depots de l'etranger, 
$4,079,595; soit une augmentation totale 
iles depots du public de $114,896,798. 

Ces augmentations de depots ne pro- 
viennent que pour une partie proportion- 
nellemeni restreinte des economies du 
iuuMic canadien et de nombreux emit 
grants, des Etats-Unis surtout. arrivant 
au Canada avec de petites fortunes qui 
viennenl augmenter !e chiffre des depots. 
D'autre part, il nous vient d'Europe des 
capitaux de placements dans de plus for- 
tes proportions que par le passe\ qui aug- 
mentent aussi eel item du passif de nos 
banques. 

Nous avons mentionne' les depots re- 
Cua ailleurs qu'au Canada. 1'augmenta- 
tion de leur chiffre est un excellent indi 
ce cpie nos banques jouissent & l'ext6 
rleur de la confiance quelles inspirent a 
I'interieur et qu'elles meritent. 

Faiaons remarquer en passant que, pour 
la premiere fois dans I'histoire financie 
re de not re pays, le passif des banques 
Incorporees envers le public depasse le 
milliard II est exactement de $1,015, 
631,890; mats, batons-nous d'ajouter que 
contre ce passif envers le public, les ban 
ques reunies ont an actif total de $1,205,- 
991,218, donl tout pres de la moiti6 dis 
ponible mi imm6diatement realisable. 

l.e plus fort item de l'actif des ban- 
(|iies est necessairement celui des pr£ts 
et escomptes courants consentis au Ca 
tiada; il s'eleve a $643,246,518, e'est-a 
dire qu'il a ete augments, en mai, de $4, 
999,280 et que, dans les douze derniers 
mois, il s'est accru de $114,933,377. Ce 
dernier chiffre est un indice du progres 
qu'ont fait les affaires depuis un an, pro 




Tanglefoot, 



le Papiep a Mouches Origfinel. 
Depuis 25 ans le Modele-Type de 
Qualite. Tous les autres papiers 
a mouches sont des imitations. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



22 



LE PRIX OOURANT 



gres qui ne fera que s'accentuer avec les l'Hopital NotreDame a pu jusqu'ici evi- 

bonnes recoltes attendues dans le pays ter de tomber dans le gouffre beant de 

tout entier. vant lui. 

Les prets a demande consentis au Ca- II n'y tombera pas, car nous pouvons 

nada ont augments de ?S. 387,000 pendant compter sur un elan de generosite de no 

l'annee et ceux faits a l'etranger n'ont tre population. C'est $500,000 qu'il faut 

gagne pendant la meme p6riode que $602,- pour assurer a l'Hopital Notre Dame 

311. C'est ce qui prouve, comme nous l'a- agrandi, son existence d'aujourd'hui et 

vans dit maintes fois, que nos banques de demain. II les aura ! 

ue placent au dehors leurs fonds que Les amis de cette oeuvre admirable 

quand elles veulent constituer des reser- sont nombreux et travaillent avec un 

ves dans un but de saine politique. devouement et une energie qui font pre 

Voici le tableau resume de la situa- sager le succes, a la bortie de ses embar- 

tion des banques au 30 avril et au 31 ras et a la mettre a 1'abri du besoin dans 

mai 1910: l'avenir. Des le premier jour, ils ont re 

PASSIF 30 avril 31 mai cueilli $50,000 c'est pour eux un encoura 

1910 1910 gement en meme temps que l'assurance 

Capital vers6 $97,917,431 $98,315,012 a ,„.,„ . A , „ ^ _, ♦ „„ orl 

Reserves 78,816,070 79,254,915 que l'Hopital NotreDame vivra et gian 

Circulation f78.776.228 "^MUM dira ' soula 8 eant toujours un plus grand 

Depots du Gout. Federal. 13,402,795 15,635,061 nombre de malades et de blesses. 

Depots des gouverne- • j i n • 

ments provlnciaux 29,464,671 29,628,659 De toutes les parties de la Province, 

D d P em d andr bU . C . re . rnb -." 246.746,180 256.65i.635 'vieiiiient a l'Hopital NotreD^e, des 

Dep. du public remb. malades chercher un soulagement a leurs 

apresavls 521,427,072 524,680,979 ' ' . . . J, + „„ + „„ 1oc 

Depots recus ailleurs maux. II faut aussi que, de toutes les 

Em^un^rd'a'utresban- ^ mM1 8M89 ' 233 Pities de la province, viennent les se- 

quesen Canada 4,087,108 4,108,074 cours qui permettront a l'Hopital de con 

Depots et bal. dus a d'au- 

tresbanq. en Canada.. 4,614,220 5,156,928 tmuer son oeuvre. 

Bal. duesad'autresbanq. ,-. „ trmi« 1p^ hnmmpc; dp bonne volonte 

en Angleterre 4,625,759 6,787,417 ^ ue t0lUS les Qommes ue uou.uk vuiuuie, 

Bal. duesad'autresbanq- aue tous les coeurs genereux compren 

a l'etranger 4,641,466 4,261,403 A ,.,,., , * ,- f 

Autre passif 8,720,234 ii.038.C85 nent qu'il s'agit de sauver du desastie 

tHi'osiwiTois^ilgo une institution charitable d'un caracte 

ACTIF re vraiment national et qu'ils fassent 

Especes $28,040,936 $27,911,698 leur devoir ! 

BiUets federaux 72,353,504 76,011,635 

Depots en garantie de 

circulation ... 4,585,944 4,589,040 

Billets et cheques sur au- ASSOCIATION DES MANUFACTU- 

tres banques.... 33,747,109 88,521,204 riprc rANADIFNS 

Prets a d'autres banques RIERS OAINADI tl\l& 

en Canada garantis.... 4,009,909 4,012,127 

D ??e 6 s ta b e a t n q a en d aana d dr.' 7,131,356 8,812.798 Bra " che de M °" tr6al 

Bal. dues par agences et 

autresbanq. en Ang... 9,191,051 16.123,926 L'assernblee annuelle de la Branche de 

Ral. dues par agences et , . 

autresbanq. a l'etrang. 26,700,029 27,081.998 Montreal de 1 Association des Manufac- 

neme t n t 8 8 . de8 . g0UVer : 18,313,011 18,212,968 turiers Canadiens a eu lieu la semaine 

Obligations des munici- derniere, sous la presidence de M. W. 

palites 21,731,283 22,012,074 „ ,. ' , .. 

Obligations actions et au- Cauldwell, president sortant. 

PrttST demands "reSb. 55 ' 980,591 56030 ' 716 Ont ete elus pour l'annee 1910-11: Pre- 
en Canada .' 59,621,328 58,159,050 sident, Lt.-Col. R. Gardner; J. H. Sher- 

Preta a demande remb. , , . , ,, , ,, 

ailleurs 122,359,531 125,480,206 rard, vice-president, 1 un et 1 autre par 

Pretscour. en Canada... 638 247,238 613,216,518 ar>r>lamatimi M T C Ca<?avant rip ^aint 

Prets courants ailleurs... 38 636,636 3i,oi4,462 acclamation, ivi. J. c. casavant, ae feaint- 

Prets au Gouv. Federal Hyacinthe et D. J. Fraser, de Saint-Jean, 

Pr*ts auxgouvernements „ „ „ , , . , 

provinciaux 1,910,070 1345 762 ont ete elus membres du comite executif 

gSSSSa.?.."!?*^:: $&$£ ijSIS comme ^esentants des villes affiliees 

Hypotheques. 707,560 719,889 a la Branche de Montreal. 

Imm. occupes par banq.. 22,385,198 22,701.400 „ ,. ,, ,. ,, „ ,, 

Antreactif 9,553,458 9.363,634 Dans son discours d adieu. M. Cauldwell 

1 18" 850 969 l 205 99i~2i8 P asse en revUP les travaux accomplis du- 

. ' rant l'annee. II annonce que, de 423, le 

L'HOPITAL NOTRE-DAME nombre des membres de la branche de 

Montreal s'est eleve a 486. La plupart 

Nos lecteurs ont appris par les jour- des membres nouveaux np - - - l -"'•" 

naux quotidiens dans quelles difficultes les nu' Q -*"* 

se debat l'hopital Notre Dame. -. 4fe • ' 111 l'Assoeia- 

Ses embarras financiers datent de loin; 
jamais il n'a connu la richesse. Ses fon 
dateurs etaient surtout riches en foi, en 
esperanee et en charite. lis ont vu le 
bien a faire et ils l'ont fait, confiants 
que la Providence leur viendrait en aide. 
C'est, en effet, par des prodiges d'inge- 
niosite et grace a cette confiance qu'ont 
generalement tous les gens de bien que 



Parlant du desir des Etats-Unis d'a- 
mener le Canada a passer un traite de 
reciprocity le president sortant dit : — 

"L'adoption d'un traite de reciprocity 
entre les deux pays serait, dans mon opi- 
nion, prematuree, en ce qui concerne le 
Canada. Le voyage que j'ai fait de Hali 
fax. a Vancouver a confirme l'opinion 



que le peuple canadien est opposfe a cet- 
te politique. II y a nombre d'annSes, le 
gouvernement federal adoptait un tarif 
moderement protecteur, qui fut d'un 
grand secours pour nos industries alors 
naissantes. Le resultat fut l'etablisse- 
ment en ce pays de plusieurs manufac- 
tures et fabriques qui trouverent, sur 
nos marches, un ecoulement favorable 
de leurs produits; d'autre part, nos ou- 
vriers y trouverent leur profit. Aujour- 
d'hui nos industries ne sont plus dans 
I'enfance; notre population est heureuse 
et prospere, et elle augmente d'une faoon. 
lihenomenale. Mais les Etats-Unis aussi 
ont developpe leurs industries et ont at- 
teint un degre de developpement exces- 
sif, grace au tarif protecteur dont ils ont 
fait leur politique nationale. Mais, les 
Etats-Unis ayant epuise en partie ieurs 
matieres premieres, s'adressent mainte- 
nant a nous pour s'en approvisionner. 
Allonsnous ceder, pour leur faire plai- 
sir, des avantages dont nous jouissons 
aujourd'hui, alors qu'autrefois, quand 
les roles etaient renversfis, ils fermaient 
obstinement l'oreille a toutes nos propo- 
sitions ? 

D'autre part, il ne faut pas mettre en 
peril nos interets avec la Grande-Breta 
gne. Cette derniere est notre meilleure 
cliente; nous exportons plus de produits 
a la merepatrie que nous n'en impor- 
fcons. De 1900 a 1909, elle a achetS de 
nous 51 pour cent de tous nos produits 
exportes et ne nous a vendu que 24 pour 
cent de nos importations. Pendant la me- 
me periode, les Etats-Unis n'ont achete 
que 36 pour cent de notre exportation et 
61 pour cent de tous les produits que 
nous avons importes. Nos interets com- 
me nos sentiments nous engagent done 
a nous lier davantage avec la Grande- 
Bretagne." 

M. Cauldwell en terminant son discours 
remercie les membres de l'Asociation de 
la voir elu president pour l'annee qui 
vient d'expirer et il pr§sente son suc- 
cesseur. M. Robert Gardner dont il fait 
le plus grand eloge. 



LES VENTES DE FROMAGE A 
L'ENCAN 

•leudi de la semaine derniere a eu lieu 

sous la direction de M. A. Trudel, la 

deuxieme vente a l'encan du fromage de 

"'--'ete Cooperative Agricole des Fro- 

-j Quebec. 

Voici le resultat de la vente: fromage 
blanc, "finest" 64S boites a 10 7-8c; "fi- 
ne" 571 boites a 10 25-32c; "3e quality". 
nS boites a 10 9-16c: fromage colore, "fi 
nest", 185 boites a 10 1316c; "fine" 362 
boites a 10 1116c; -tie quality". 138 boi- 
tes a 10 l-2c. 

II est bon de rapprocher ces rfisultats 
de ceux obtenus a Brockville, le meme 
jour, oil 7000 boites environ ont 6t§ ache 



Pomr TOi Ent«te« d» Lettrei, de Comptes, Billets, demandez a yotre imprimeur let papiers "Bunnell Bond," "Windsor Hills Special' 



"Silver Stream.' 



LE PRIX OOURANT 



23 



tees a des prix variant de 10 3-4 a 10 
7-8c, ce dernier prix etant l'exception. 
Ces faits encourageront peut-etre un 
plus grand nombre de fromageries a s'en- 
roler dans la Societe Cooperative Agrico 
le des Fromagers de Quebec, ce que nous 
souhaitons dans l'interet de tous. 

Dans ce but nous donnons ci-dessous 
les conditions pour faire partie de la dite 
Societe Cooperative: 

Pour faire partie de la Societe Coope- 
rative, il faut se conformer aux condi- 
tions suivantes: 

Se faire autoriser a signer "La Coope- 
rative" au nom des patrons.en se servant 
d'une formule que Ton peut obtenir en 
s'adressant au Siege de la Societe. 45 rue 
Saint Vincent, Montreal. Le fromage de- 
vra etre de toute premiere qualite au 
point de vue de ]a fabrication et de lap 
parence; chaque nieule ne devra pas pe- 
ser moins de SO lbs. ni plus de 85 lbs.; les 
fromages seront vendus par un vendeur 
choisi par le departement de l'agricultu 
re, ce vendeur pourra charger pour sa 
commission cinq centins par bolte, outre 
les frais de transport; les fromages se- 
ront expedies avec la marque de oomn 
ce ordonnee par le vendeur du gouverne 
ment; elles st-rom examinees a cha 
vente par l'inspeeteur general on son as 
sistant; les fournitures servant a la la 
brication et a I'emballage seront (!•• pre- 
miere qualite: la fabrique devra n 
voir au moms 1000 lbs de lait par jaur: 
chaque • devra s'obliger par con 

trat a vendre son fromage pendant 
mois par l'entremise de la Societe ('<><< 
perative et a se conformer aux pi 
conditions; ]>■> paiements seront faits 
Ion le mode cbolal par le :e de la 

fabrique; chaque fabrique devra 
munie dune cbambre de maturation 
construite d'apres le plan adopte par le 
departement de l'agriculture, elle devra 
egaletii';,' •• • iiinandalile au point 

de vue de la construction, de l'outillage 
et du drainage Le prix de la souscrip 
tion est d'une piastre par annee. 



LA "GUARDIAN- 
NOUS SVOns, dans not re precedent nil 
m6ro, public le rapport pour lannee 
1909 des Olrecteurs de la Cuardian As 
surance Company, Limited, en ce qui 
concerne la "Brancbe Incendie". 

Les primes recues dans cette "llran 
che" se sont elevees a $2,700,231.40, en 
augmentation de $56,384.14 sur les re 
cettes de 1'annee 190S. D'autre part, les 
pertes d'incendie ont ete de $1,421,199.12. 
en diminution de $73,579.04 sur I'annee 
pr^cedente. 

Augmentation des primes et diminu 
tlon de pertes, c'est double gain. I>e pro 
fit commercial du departement de l'in- 
cendie atteint d'ailleurs le joli montant 
de $237,971.44 qui. augments de l'inte 



ret sur le fonds de Reserve, $145,897.04, 
donne un total de profits de $384,S6S,.48, 
dont $359,716.27 ont ete portes au conip- 
te de Profits et Pertes. 

Cette compagnie, qui a ete fondee a 
Londres, en 1821, a commence ses ope- 
rations au Canada en 1869, ou elle s'est 
fait une solide clientele d'assures. Ses 
recettes nettes de primes, au Canada.l'an 
dernier, out ete de $718,412.67 et ses re- 
cettes totales. y compris interets et lovers, 
ont ete de $75S,16S.S2. Elle avait a la fin 
de 1'exercice 40,134 polices en cours au 
Canada pour un chiffre total net assure 
de $65,115,593. Le total des primes pour 
ces assurances s'est eleve a $935,851 92 

Le montant pay6 pour pertes, en 1909, 
s'est eleve, reassurances deduites, a $417,- 
975; bien que ce soit une des annees dans 
lesquelles les sinistres aient ete le plus 
eieves pour la Compagnie au Canada, la 
proportion des sinistres aux primes est 
encore dans les taux tres satisfaisants 
IS p. c.) 
D'ailleurs la direction canadienne se 
montre prudenle a bon droit et nous de 
vons feiiciter le g6rant general de la sur 
cursale Canadienne, M. n M Lambert, 
du clu i.\ de [ues, mais aussi des 

pro: chaque annee sa compa- 

gnie au Canada. On peul s'eii rendre 
compte par le chiffre des primes qui, 
chaque annee, augmente senslblement. 
Voici, comme ezempie: les primes per- 
Cues dans les six dernieres annees: linis. 
$489,256; 1904, $547,241; 1905, $554,461; 
1906, $603,595; 1907 - i, $718,- 

413 

progres & ins Inter 

ruption et ce n'esi pas sans motif La 

ipagnle eat pulseante et bien din. 

i. nos lecteurs peuvi a toute 

- :it.'- confier leurs riques ft la "Guar 

dian" 



LISEZ LES JOURNAUX DE COM- 
MERCE 



.le n'al ■ nips de lire les ji «r 

minx de commerce", voila ce qu'on en 
tend souvent dire a certains marchands 
liliants. nop Bouvenl Generalement, 
rhcmnie qui ilit o'avoir pas le tempt 
celui II meme qui oe sail comment em 

plover son temp- Aiii-iin man hand pros- 
pere ne (lira cela Bincerement. II peut 
le dire ft uxj Bolliciteur d'abonnements 
qui ne> 5'' in . ots fe< II a ete 

pPOUVfg -a • I,. :JI7.m,v .'" 

marcl -: 3 detaillant a fa 

et a i ' nte ses affaires grace aux . 

n~ nis fournis par les journaux de 
coning Nous avons des lettres de te 

molgnL, 3 le montrant, et nous savons 
que c'est un fait, quand bien ineme nous 
n'auriona pas de preuvee aussi convain 
cantes. 

I'ne chose qui pent Burprendre quelque 
marchand arriere, c'est que beaucoup de 
eommercunts n'ont pas encore appris a 



lire leur journal de commerce. La moitie 
de ceux-ci ne savent reellement pas le 
but du journal de commerce. lis pensent 
que c'est tout bonnement une collection 
d'annonces et de coupures de journaux, 
etc. 

Ce but est de fournir aux commercants 
tous renseignements concernant les eve- 
nements d'un interet vital pour le com- 
merce, auquel se livrent les abonnes de 
ce journal. Beaucoup de marchands de 
la campagne ont ete avertis de la faillite 
dun certain etablissement ou de la pro 
babilite de cette faillite. et il est certain 
que si une firme est sur le point de faire 
faillite et n'a pas assez d'argent pour an- 
noncer ses marchandises, aucun mar- 
chand sense ne se souciera ntre 
les mains un stock de pareilles marchan- 
dises. La publicity, comme vous le sa- 
vez, est ce qui donne de l'activitc a la 
vente de tous les articles manufactures. 
La legislation concernant un commerce 
particulier est une autre utilite" des jour- 
naux de commerce. La presse quotidien 
ne entre rarement dans les details. La 
presse commerciale indique la nature 
ete de la loi qui doit etre mise en 
rigueur et avertit ses lecteurs, qui pren- 
nent promptement des mesures afin de 
ne pas se trouver sous le coup de la loi. 
Les marchands avises devraient lire 
leur journal de commerce, du commence- 
ment jusqu'a la fin, y compris les annon- 
Ils ne devraient pas le parcourir a 
la hate, car en general tous les articles 
qu'il contient donnent matiere a mure 
reflexion. S'ils n'ont pas une significa- 
nt!! speciale pour le marchand, ils en 
ont une pour les commis. 

Chaque numero d'un b o journal de 
commerce vaut d'habitude plusieurs fois 
le prix paye pour un at ►nnemenl d'un 
an 

Le nombre de Journaux de commerce 
;ni\ Btats-Unla est estime maintenanl de 

quin/.e .cents a deux mille. Cent cin 
quante environ sont publies 9 New York, 
oil quatone journaux quotidiens s'oecu 
pent de finance et de commerce; aoixap 
te-dix journaux hebdomadaires el perio 
diquea mensuels traitenl de finance, de 
commerce, d'assurance e( renseignements 

sur les marches; soixante quinze s'ocCU 

pent de ferronnerle, de manufactures, de 

mines, de construction et de commerce 
de gros; trente-huit se consacrent aux 
questions de chemins de fer. d'6Iectri<i 
te et de machinerie; soixante B'occupenl 
des lois, de medecine, de pharmacie, d'ar- 
chitecture, de science et d'instruction; 
cinquante, de literature, d'art, de musi 
que, de theatre et de publicite; cinquan 
te s'adressent au commerce de detail : 
quarante-trois s'occupent de sports, de 
modes, d'agriculture, etc. ei cinquante de 
choses diverses. 

Votlft quelques unes des raisons pour 
lesquelles il faut lire les journaux; mais 
aucun homme sain d'esprit ne peut r6sis- 
ter au courant d'instruction fournie par 



i>4 



LE PRIX OOURANT 



le journal de commerce Nous parlous, 
bien entendu, du journal de commerce, 
honnete. bien connu et ayant une bonne 
circulation. 



PRENEZ SOIN DES ENFANTS 



Beauooup de marchands negligent les 
enfants. Les enfants d'aujourd'hui sont 
les citoyens de demain. II est done sage 
de faire attention a eux quand ils sont 
dans le magasin avec leurs parents et 
lorsqu'ils y viennent seuls, ainsi que par- 
tout ou vous pouvez les rencontrer. Les 
enfants gouvernent de maniere etonnante 
les caprices de leurs parents. Ils facon- 
nent leur opinion plus fortement que 
nous ne le pensons. Dans les magasins 
de quincaillerie et autres, il y a' de gran- 
des quantites d'articles varies pour l'a- 
chat dequels les enfants jouent un role 
important. II serait avantageux d'instal- 
ler quelquefois une vitrine consacree aux 
enfants. Des poupees a l'epoque conve- 
nable, des jeux, une autre fois, des trat- 
neaux. jouets tambours et chevaux de 
bois, entreront dans la decoration de la 
vitrine. II y a encore les livres, les cos- 
tumes de rnatelot, des jeux d'outils de 
charpentiers. Maintenant que la vogue 
est aux aeroplanes et aux automobiles, 
rangez vous dans la classe des marchands 
les plus modernes et attirez la clientele 
pendant la canicule. Occupez-vous des 
eooliers aussi, et si vous en trouvez l'oc- 
casion, doinnez un prix de dessin lineaire 
ou pour un travail quelconque de lite- 
rature. Vous pouvez ainsi vous attirer 
les bonnes graces des parents, sans vous 
montrer trop ose dans la sollicitation de 
la clientele. C'est un acte qui n'est ja- 
mais fait en pure perte. Vous pouvez 
n'en pas retirer un dollar; mais votre ac- 
tion n'a pas manque son but. Observez 
les marchands qui ont bien reussi, meme 
dans les grandes villes, et s-ous verrez 
que tous s'occupent des parties de hockey 
et dans les ligues de hockey de Montreal, 
les grandes firmes et maisons manufac 
turieres luttent a l'envi pour offrir des 
medailles a l'equipe victorieuse. 

Plus tard, c'est le donateur qui brille. 
II y a generalement un banquet, et on de- 
mande au donateur de presenter son don; 
les journaux locaux sont pleins du comp 
te-rendu de la ceremonie, et il devient 
1'homme important de la ville. A cette 
epoque de Tannee, les articles de sport 
interessent les jeunes filles et les gar 
sons; ces articles comprennent les mitai 
nes pour jeu de balle, les raquettes de 
tennis pour jeunes filles, etc. En tout 
cas, les enfants sont des facteurs d'affai 
res de premier ordre. Soignez leurs inte 
rets. 



Mr. J M. LeBel, 1895 rue Saint-Denis, 
Montreal, est le seul agent pour l'eau mi- 
nerale "Puy de Dome". Cine visite est 
sollicitSe. 



RETAIL MERCHANTS ASSOCIATION 

Deliberation en Comite~ d'un projet de loi 
relatif d la Societe des Marchands De- 
taillants du Canada. 

(Suite) 

M. NEELY: — Quels que puissent etre 
les motifs des promoteurs, on ne doit pas 
s'attendre a ce qu'ils nous en fassentpart, 
dans le bill. Ce dernier est certainement 
redige de maniere a paraitre aussi inno- 
cent que possible. Je dis qu'en accordant 
a cette association une charte federate, 
nous lui couferous des pouvoirs qu'elle 
pourra exercer au detriment du consom- 
mateur, du public en general. Nous lui 
donnons tout le prestige qui s'attache a 
une corporation autorisee par le Parle- 
ment canadien. Ce prestige lui permet- 
trait d'exercer une pression sur les mar- 
chands detailleurs et les forcer a entrer 
dans 1'association. Voici comment la cho- 
se pourrait se faire. Supposons que cette 
association obtienne une charte federale: 
elle aura un president, un comite execu- 
tif et un secretaire; elle aura des repre 
sentants dans les villes et villages du 
pays, et supposons encore qu'elle reussis- 
se a enroler une grande partie des mar- 
chands detailleurs. II y aura cependant 
un certain nombre de ces marchands qui 
ne se montreront pas disposes a faire par 
tie de 1'association. Ils n'en voient pas la 
necessite et se tirent tres bien d'affaire 
sans lui payer de tribut. Or, cette associa- 
tion, en tres peu de temps, sera assez 
forte pour aller trouver les marchands de 
gros, dans une ville et leur dire. Certains 
detailleurs refnsent de faire partie de no- 
tre association et nous vous demandons 
de ne pas faire d'affaires avec eux; nous 
avons le meme droit de nous proteger que 
les autres unions; nous avons le droit de 
faire reconnaitre notre union par ceux 
qui exercent le meme genre de commerce 
que nous et nous vous avertissons que 
vous ne devez pas faire d'affaires avec 
eux, tant qu'ils ne feront pas partie de 
1'association. Rien de cela n'est dans le 
bill, la chose va sans dire, mais en adop- 
tant le bill et en accordant une charte a 
cette association, nous la mettons en me- 
sure de faire ce que je viens d'expliquer. 

On pourra avoir recours a d'autres 
rnoyens encore, pour forcer les marchands 
detailleurs a entrer dans 1'association. 
Quand un marchand est embarrass^, il 
est tres facile d'aggraver sa situation et 
de ruiner son credit en faisant courir le 
bruit qu'il est sur le seuil de la banque 
route. Ce serait un autre moyen d'avoir 
raison des entetes qui s'obstineraient & 
ne pas vouloir faire partie de 1'associa- 
tion. 

Voici maintenant une autre considera 
tion. .le ne comprends pas pourquoi ces 
marchands detailleurs, s'ils desirent s'u- 
nir pour discuter les questions qui les in- 
teressent et ameliorer leur sort, ne for- 
nipnt pas des unions locales, au lieu de 



demander une charte federale. Lorsque 
1'honorable depute (M. Gervais) a depos6 
son bill, l'autre jour, il nous a dit tout ce 
qui a deja ete accompli par 1'association 
libre des epiciers detailleurs. Je suis con- 
vaincu que dans les villes et les villages, 
ces marchands sont parfaitement capables 
de surveiller leurs interets par l'entremi- 
se de leurs associations locales. Par exem- 
ple, presque toutes les petites villes, dans 
l'ouest, et probablement aussi dans 1'est, 
possedent une chambre de commerce et 
ces associations sont parfaitement en 6tat 
de proteger les interets commerciaux de 
leurs localites respectives. 

Ni dans le bill, ni dans les explications 
qui ont ete donnees, je n'ai trouve une 
seule bonne raison pour accorder une 
charte a cette association. 

Permettez-moi d'Jindiquer un autre 
moyen par lequel cette association pour- 
rait leser les interets du public. Voici 
une corporation federale, ayant des affi- 
lies dans toutes les villes et les villages 
du pays. Un citoyen dans une certaine lo- 
cality se trouve embarrasse et incapable 
de payer son epicier. Qu'arrive t-il? L'§- 
picier refuse de lui vendre a credit. Est- 
ce tout ? II est possible que cet homme 
qui se trouve dans des circonstances mal- 
heureuses. cherche a ameliorer son sort, 
en allant se fixer dans une autre partie 
du pays, mais 1'association, grace a ses 
ramifications dans tout le Canada, l'aura 
mis sur la liste noire, et tous les epiciers, 
de l'Atlantique au Pacifique, refuseront 
de lui faire credit. Tout cela parait pos- 
sible. Mon honorable ami oserait-il nier, 
que ce soit la un des buts de 1'association? 
Sans doute, qu'il n'en est pas question 
dans le bill, mais osera-t-on soutenir que 
ce ne soit pas la un des buts des promo- 
teurs ? Mon honorable ami ne voudra 
pas en faire l'aveu; il dira plutot que 1'as- 
sociation veut simplement se proteger 
contre les mauvais debiteurs. Mais cette 
protection pourrait prendre la forme d'un 
boycottage des malheureux incapables de 
payer la note de leur epicier. Je suis per 
suade que ce sera un des premiers soins 
de 1'association. Mon honorable ami va 
me repondre que cela. n'est pas dans le 
bill, et je le lui concede. 

M. DANIEL: — Cela s'y trouve. au 2e 
paragraphe de l'article 2. 

M. NEELY: — Que cela y soit ou non, 
je n'ai pas le moindre doute que 1'associa- 
tion emploierait ce moyen de protSger 
ses membres. Je ne crois pas necessaire 
den dire davantage. Je ne crois pas que 
le sentiment du coniite' se soit modifie' de- 
puis la derniere fois que ce bill a 6t€ dis- 
cute\ lorsque l'article ler a 6te" rejet§. Je 
ne cherche pas a empecher la Chambre 
de se prononcer; je n'ai aucune objection 
a ce que le vote soit pris. 

M. BLAIN: — Mon honorable ami dit-il 
que 1'association medicale du Canada n'a 
pas de charte? 

M. NEELY: — Non: j'ai dit que les as- 



LE PRIX OOURANT 



25 



sociations detiennent leurs pouvoirs des 
legislatures. II n'existe pas de loi fed6 
rale concernant la profession medicale. 

M. BLAIN:— Je me permettrai de faire 
observer a mon honorable ami, qu'il y a 
quelque chose d'illogique dans son attitu- 
de. Je lui rappellerai que Tan dernier, 
dans cette Chambre, il s'est prononce en 
faveur de la charte demandee par l'as- 
sociation medicale du Canada. 

M. NEELY: — C'est une association pu- 
rement pour la forme. 

ML BLAIN: — J'ai ici l'article de cette 
loi qui autorise cette association a poss6- 
der des immeubles d'une valeur de $50,- 
000 — exactement ce que demande le pre- 
sent bill. 

M. DANIEL: — Le but de cette associa- 
tion, comme l'a explique' l'honorable mi- 
nistre des Travaux Publics, etait d'auto- 
riser un medecin qui a subi ses examens. 
d'exercer sa profession dans toutes les 
provinces. L'association n'avait pas 
d'autre but. 

M. BLAIN: — Ce n'est pas la loi dont a 
parie le ministre des Travaux Publics. 

M DANIEL: — Le ministre a parie de 
la demande que les medecins se propo 
saient de faire pendant la presente ses- 
sion et qui n'a pas ete faite. J'etais pre- 
sent l'autre jour quand la question a 6t6 
diseutee et mise aux voix. Elle a et6 reje 
te presque a l'unanimite. 

L'hon. M. PUGSLEY:— Elle a ensuite 
ete remise a l'etude. 

M DANIEL :— Apres le vote de 1 autre 
jour, je ne comprends pas pourquoi il y a 
ce soir, tant de deputes disposes a voter 
en faveur de ce bill, sans la moindre ex 
plication des motifs qui ont pu les indui- 
re a changer d'opinion. II suf fit de lire 
le bill pour se convaincre qu'il s'aj;it d'u- 
ne entente pour des motifs purement com 
merciaux, en taut que les epiciers detail 
leurs y sont concerned, et que cette en- 
ten ultat Inevitable une 
hausse dans les prix. 

Jusqu'fl present, le l'a rleiuent, a plutflt 
la\< associations que If public, et 

il Be rait temps de tenir un pen compte 
du public, dans les lois que 
nous votons. II est srandement temps 
que le consommateur, que la masse du 
peup'.e. trouve quelqu'un pour le defendre 
conire les corporations. On n'a donne au- 
cune raison, on n'a Invoque aucun argu 
nniii de nature a me faire changer d'o- 
pinion. el cette opinion paralssait etre 
celle de la grande niajorite la derniere 
t'ois que ce bill a 6t€ discute. 

M. W. M. MARTIN:— J'ai suivi le d6- 
bat avec interet, et j'en suis venu a la 
conclusion que la seule raison qu'on ait 
de faire de l'opposition k ce bill, c'est 
qru'une nombreuse deputation de mar- 
chands detailleurs est venue ici combat 
tre le principe de la cooperation. 
M. RALPH SMITH:— Oh non ! 
M. W. M. MARTIN:— Mon honorable 
ami dit que non. cependant l'autre jour 
l'honoralile depute d'Humboldt (M. Nee 



ly) s'est servi de cette raison comme de 
son principal argument et ce soir j'ai en 
tendu l'honorable depute de Marquette 
(M. Roche) employer a peu pres le me- 
me langage. 

M. ROCHE: — Non, ce n'est pas ce que 
l'honorable depute a fait. 

M. W. M. MARTIN: — J'assistais a cette 
reunion du comite des banques et du 
commerce ou Ton a discute cette ques- 
tion de cooperation. II n'y avait pre- 
sent aucun marchand detailleur. On a 
pris le vote et je me suis prononce en 
faveur du principe de la cooperation, 
parce que je ne suis pas oppose a ce sys- 
teme, si ce dernier etait de nature a ai 
der le peuple a acheter meilleur marche, 
je le favoris.erais. Le projet de loi fut 
rejete par un vote de 10 contre 8. J'ai ap- 
puye ce projet, parce que je tenais a i'en 
tendre discuter par la Chambre des com 
m unes, vu que je ne suis pas oppose a 
ce principe de la cooperation. Les fins 
de la legislation proposee me semblent 
telles qu'elle ne pouvait nuire a person 
ne. Plusieurs membres de la deputa 
tion ont argue que cette association de- 
manderait a etre reconnue civilement 
par les differentes provinces. Si je com 
prends bien le principe d'apres lequel on 
accorde cette constitution civile a diver- 
ges societes, il va sans dire qu'une cor 
poration qui veut exploiter une industrle 
dans les differentes provinces doit s'a 
dresser d'abord. au Parlement federal 
et. dans ce cas, il ne s'agit plus pour 
nous que d'ctudier en quoi consistent les 
droits que nous an onions. Je suis en- 
core a me demander en quoi la legisla 
tion proposee serait si prejudiciable. On 
a argue qu'il s'a^issait d'une coalition en 
perspective. Si cela est vrai, on pourra 
poursuivre les interesses en Invoquanl la 

loi relative aux ol lenses et an. <ldits. La 

pluparl des arguments qu'on a Invoques 

contre ce projet de loi me sembleiit ne 
tre bases que BUr des choses problemati 
ques qui pourraient se produire dans l'a 
venir; ce raisonnemenl ne pent Bervir de 
base ;'i ['opposition qu'on pourrail tenter 

dans le cas de ce pi I .'article 

■J. ile ce dernier dit : 

"Les fins de l'association devront etre 
de promouvoir les intents Industriels et 
commerciaux des man-hands de detail 
du Canada, de recueillir et de publier 
tous renselgnements et statistiques, etc. 

Mais dans toute cette disposition rien 
ne se rapporte a la facon d'administrer 
un negoce ou une industrie. On forme 
cette association dans le but de recueil- 
lir des renselgnements qui soient avan 
tageux aux membres qui la composeront 
et, si je comprands bien cette proposition 
elle ressemble a un projet de loi qu'on a 
adopte, l'autre jour, et qui se rapportait 
a l'association des proprietaires de mou 
lins. 

M. W. H. SHARPE:— Si ce projet de 
loi n'a pas pour but de former une coali 



tion et d'affecter les prix du marche.quel 
interet conimun pourrait avoir un mar- 
chand de la province de Quebec avec un 
marchand de detail de la Sask 
pour faire partie de cette association ? 
M. \Y. M. MARTI N:^Je me contente- 
rai de faire allusion a l'article 2 de ce 
projet de loi et de dire que le motif de 
faire partie de cette association serait 
d'obtnir des renselgnements. Je ne puis 
trouver un argument quelconque dans cet 
avance que cette association va faire 
augmenter les prix. On n'a indique au- 
cune donnee a la Chambre sous ce rap- 
port. Ce n'est pas ce que l'on constate 
en lisant dans ce projet de loi le but que 
se propose d'atteindre cette association. 
Mon honorable ami de Humboldt (M. 
Neely) estime qu'il n'en saurait etre ain- 
si Cependant, nous devons trouver dans 
tout I'ensemble de ce projet de loi le 
but qu'on veut atteindre en demandant 
la reconnaissance civile de cette associa- 
tion, et je ne puis trouver de raison qui 
m'engage a combattre ce bill. J'ai enten- 
•uter ['article 8 d'apres lequel cet- 
te association pourra accepter, endosser 
des billets promissoires et autres factu- 
res semblables. Cela pourrait nous porter 
a croire que cette association se propose 
d'exercer des operations de commerce, 
mais je constate que ce n'est pas la le 
but que veut atteindre cette association 
et. quant a l'article 2. je n'y puis trouver 
rien qui me porte a croire que cette as- 
sociation se propose de se livrer a un 
grand commerce de detail on de cher 
cher a faire monter les prix. 

M HENDERSON:— Apres une expe- 
rience de vingl cinq annees dans le com- 
merce du detail, je suis convaincu qu'on 
ne pent obtenir cette harmonie et cette 
unanimitc parmi les detailleurs qui 
soient de nature a faire hausser indu- 
meiit les prix. Je ne crains pas que les 

marchands de detail puissent reussir a 
crier une combinaison semblable, meme 
si ce projet de loi est adopte. J'appuie 
rale ce dernier, s'il ue contenait qu'une 

Beule disposition le paragraphe "d", arti 
cle 2. J'estime 'iue cette disposition est 

bonne: 

"Se procurer pour les fournir a ses 
membres tous renseignements quant a 
la solvabilite des personnes qui sont en 

relations d'affaires avec quelques uns de 
-es membres." 

J'estime que tons les mots de cette stl 

pUlatJOIl valent toil) ]e reste 

M. TURRIFF: L'hom n • depute qui 

vient de reprendre son sie^e estime qu'il 
devrait y avoir entre les membres de cet 
te association assez d'unanimite pour 
pouvoir atteindre toutes les fins d'une 
coalition, mais si mon honorable ami 
avait lu le compte rendu de la reunion de 
('association des epiciers de gros I I de 
detail qui s'est tenue a Toronto, au coure 
de cette semaine. il aurait constate que 
ces gens-la peuvenl accomplir ce di 



U(j 



LE PIUX COURANT 



est question maintenant. On demande, 
aujourd'hui que les manufacturiers 
fixent un prix auquel on vendrait au 
consomniateur tel ou tel article de fagon 
a empecher la concurrence entre le mar- 
chaud de gros et le marchand de detail. 
Je combats ce projet de loi pour cette 
raison que nous avons deja eu un avant 
gout d'une legislation de cette nature 
dans l'Ouest ou nous avons assiste a des 
efforts semblables a ceux qu'on tente au- 
jourd'hui. 11 y a quelques annees, nous 
avions l'association des marchands de 
bois au detail et l'on peut dire de cette 
Iderniere ce que Ton a dit, ici ce soir, 
quelle ne se proposait que de faire un 
grand commerce par elle-meme. L'asso- 
ciation des marchands de bois de detail 
a refuse d'aeheter du bois; elle a ferme 
ses cours au cultivateur et meme au 
constructeur. Son but etait de beaucoup 
plus Sieve et elle a pris le moyen de l'at- 
teindre. Voici ce qu'elle a fait: elle a 
etouffe la concurrence d'un bout de 
l'Ouest a l'autre. Uurant des annees et 
des annees on n'avait vu de concurrence 
dans le commerce du bois, et le marchand 
de detail realisait un benefice de $6 a 
$11 les mille pieds. Voici comment s'y 
prenait cette association: ses directeurs 
se rendaient aux cieries ou se prepare 
le bois destine au marche, puis il disait: 
Voici notre liste des marchands de de- 
tail dans les differentes villes ; nous 
avions l'intention qu'il n'y ait qu'un seul 
marchand de bois dans telle ville, deux 
seulement dans une autre, et si vous 
vendez a un autre marchand, pas un seul 
membre de notre association n'achetera 
de vous un seul wagon de bois. Ce fut 
la pratique durant plusieurs annees, et si 
ce projet de loi etait adopte, qu'estce qui 
pourrait empecher les marchands de de- 
tail d'accomplir la meme chose ? On leur 
en fournit l'occasion. 

Pourquoi dans ce Parlement du Domi- 
nion usurperions nous les pouvoirs des 
legislatures provinciales pour adopter 
une legislation semblable qui serait avan- 
tageuse au marchand de gros et de de- 
tail, alors qu'elle serait prejudiciable a 
l'intfiret du consommateur ? Nous pour- 
rions tout aussi bien appuyer le consom- 
mateur au lieu de favoriser le marchand. 
Dans l'Ouest nous avons souffert grande- 
ment a propos du bois de construction et 
les choses en vinrent a ce point que nous 
fumes forces 

Une VOIX: — L'heure est expiree. 

M. TURIFF: — Non, il me reste encore 
une minute. 

M. GERVAIS: — Je repondrai plus tard 
a l'honorable depute. 

Quelques VOIX: — Question ! question ! 

M. TURIFF: — Je ne comprends pas la 
question posee par l'honorable depute.je 
ne puis done y repondre. J'espere que la 
■Chambre profitera de 1'experience que 
nous avons eue dans l'Ouest et ne son- 
gera pas a adopter une legislation de cet- 



te nature. C'est mal legif^rer et meme 
si — i 

M. L'ORATEUR-SUPPLEANT:— II est 
neuf heures. 



La Chambre passe de nouveau en co- 
mite a l'examen du projet de loi (No 
210.: depose par M. Gervais, tendant a 
donstititer en corporation 1'association 
des epiciers detaillants du Canada. (2 
mai 1910). 

Sur l'article ler (constitution). 

L'hon. M. EMMERSON: — II ne m'a pas 
ete donne malheureuement d'etre present, 
vendredi dernier, lors de la discussion de 
ce projet de loi. Si j'y avais ete, j'en au- 
rais profite pour exprimer mon senti- 
ment a cet egard. II me semble bien qu'un 
tel projet de loi releve plutot des legisla- 
tures provinciales, et que surtout a cette 
periode de la session, la Chambre ne de- 
vrait pas etre appelee a s'en occuper. 
Dans le cours meme de la presente ses- 
sion, la Chambre a et6 saisie d'un projet 
de loi de meme nature. Je crois com- 
prendre qu'il a pour objet de proteger 
les detaillants dans les diverses provin- 
ces. Un projet de loi destine a proteger 
le consommateur nous a St§ soumis.mais 
la deputation lui a fait grise mine. Le 
projet de loi actuel ne merite pas davan- 
tage, j'en suis convaincu, qu'on. s'y arre- 
te. Je tiens a m'inscrire comme entiere- 
ment oppose a cette mesure dans son 
principe general et dans ses details. On 
n'a aucun besoin de s'adresser au Parle- 
ment en vue d'obtenir une loi regissant 
pareille association. Je concois que les 
marchands en gros puissent avoir quel- 
que raison de se faire constituer en cor- 
poration pour le Dominion tout entier, 
mais les detaillants dont la sphere d'acti- 
vite est necessairement plus retrecie, et 
ne depasse certainement pas les bornes 
d'une province, ne saurait avoir les me- 
mes raisons. Plusieurs d'entre eux n'ont 
affaire qu'a leur voisinage imm6diat. 
Qu'ils s'adressent done aux legislatures 
provinciales, s'ils tiennent a obtenir la 
personnalite civile pour leur association. 
On ne saurait arguer que les provinces 
ne sont pas competentes dans l'espece. 
II existe meme une tendance trop pro- 
noncee de la part du Dominion a empiS- 
ter sur le domaine provincial, et nous ne 
devrions pas permettre a ces requerants 
de prendre ainsi le temns de la Chambre. 
A mon sens, le comity devrait se pronon- 
cer nettement et sur- le-champ contre 
cette proposition tendant a l'achevement 
reglementaire de ce projet de loi, du 
moins au cours de la presente session. 

M. NEELY: — J'esperais que le premier 
ministre serait a son siege lorsque ce 
projet de loi est. venu sur le tapis, ce 
matin, car je me proposals de lui fajre 
appel a son sujet; mais comme le minis- 
tre des Travaux Publics est apparemment 
le leader de la Chambre pour le moment, 
je m'adresserai a lui. Lors de la premie- 



re deliberation de ce projet de loi en co- 
mite, on proposa a celui-ci de lever sa 
seance des que le premier article eut ete 
rejete a une forte majorite; mais par 
egard pour l'auteur du projet de loi, cet- 
te motion tut retiree, et le comite con- 
sentit a deliberer de nouveau sur l'arti- 
cle ler, ceux qui avaient vote contre le 
projet de loi comprenant que son auteur 
se proposait de le retirer. C'est la troi- 
sieme fois que la Chambre est appelee a 
examiner ce bill en oomite general. II a 
pris toute l'heure oonsacree aux bills 
d'interet prive a la seance de vendredi 
soir. Plusieurs deputes sont deja partis, 
la session tirant a sa fin, et nombre de 
ceux qui ont vote contre le projet de loi 
sont absents. Je fais appel a 1'esprit de 
justice de l'auteur du bill, et je demande 
au Ministre des Travaux Publics s'il est 
juste de pousser ce projet de loi vers son 
achevement a la suite du vote donne par 
le oomite et alors que nombre de deputes 
sont absents. 

L'hon. WM. PUGSLEY, (ministre des 
Travaux Publics): — L'honorable depute 
voudra bien observer qu'il s'agit ici d'un 
bill d'interet prive, et il n'y a pas lieu, 
je pense, d'inviter le ministre a s'en 
charger devant le comite. 

M. BEST: — Je suis surpris de voir ce 
projet de loi de nouveau devant le comi- 
te. II y a quelques jours nous avons 
adopte un bill contre les trusts. Ce ma- 
tin, a la. suite d'une triple deliberation de 
la mesure, on nous invite a l'adopter. 
bien qu'elle puisse aboutir a la constitu- 
tion d'un trust formidable. Je ne vois 
pas en quoi ce projet de loi pourra etre 
utile au producteur on au consomma- 
teur. et je tiens a m'inscrire comme Stant 
carrement oppose. 

Je crois qu'il n'est pas juste d'amener 
cette affaire devant la Chambre a pareil- 
le heure de la session. La premiere fois 
que ce bill a ete mis en discussion, il a 
ete rejete, et, aujourd'hui que plusieurs 
deputes sont partis et que la session va 
finir on le ramene de nouveau sur le ta- 
pis. 

Des DEPUTES:— Au vote. 
M. GERVAIS: — Avant que le vote soit 
pris je desirerais dire quelques mots. 
J'ai eooute en trois differentes occasions, 
e'est-a-dire durant deux soirees et une 
journee. les pretendus arguments de cer- 
tains deputes, et je crois avoir le droit 
de dire quelques mots de replique. On a 
tente de formuler certains arguments, 
mais je puis vous assurer qu'il n'a St6 
apporte a l'appui du rejet de ce bill rien 
que de la fiction, de l'imagination ou au- 
tre chose que je ne qualifierait pas. Qui 
sont les auteurs de ce bill? J'occupe un 
siege dans cette Chambre depuis sept 
ans, et pendant ce laps de temps nous 
avons constituS maintes compasniies. — 
toujours a la demande d'un groupe de 
cinq personnes. Des que cinq personnes 
ont pave $200. quelquefois un droit de 
$100. et d'autres fois un honoraire de 



LE PRIX COUKA.ST 



$1,200, des chartes ont 6t6 accordees a 
des oompagnies de toute sorte, de pr6- 
tendues oompagnies de chemin de fer, 
de soi-disant banques de commerce, de 
soi-disant societes de bienfaisance — de 
fait tout groupe de cinq personnes se 
presentant devant cette haute cour du Par- 
lement, la plus haute du Canada, a pu se 
faire accorder une charte. Je dois sure- 
ment pouvoir me presenter devant ce 
Parlement dans de meilleures circons- 
tances que devant un tribunal de moin- 
dre importance, une cour superieure ou 
encore une oour d'appel de la province; 
et une demande formulee par un groupe 
de cinq personnes devrait etre impartia- 
lement entendue dans ce Parlement. Dans 
cette affaire, en particulier, la requete 
des marchands en detail de notre pays 
devrait etre accueillie avec impartiality, 
avec autant d'impartialite que l'ont ete 
les centaines de compagnies que Ton a 
creees depuis la confederation. Je suis 
quelque peu surpris d'entendre. aujour- 
d'hui tant de membres du Parlement, 
parler de facon si lggere ou meme avec 
detain des marchands en detail du Cana- 
da. De fait, que sont les marchands en 
detail et les marchands en gros du Cana- 
da? Ce sont des gens bien connus, des 
gens meritants, des gens de progrfts; ils 
ont fait plus pour le profit du Canada 
que la plupart des ouvriers du pays. 

Des DEPUTES :— Oh ' oh! 

M r.RRVAIS:— Oui. parfaitement Ce 
sera peut etre une surprise pour vous. 
mais si vous lisez les dernieres decouver 
tes de l'histoire ociale. vous verrez que 
'tnmercants de 1'univprs ont immen 
sement fnif pour le progrea et I'arance- 
ment de I'humanite. Cela n ete le cas dans 
Ce paye et Ton ne devrait pas parler si 
desavantageusement des marchands du 
Canada. 

M TOLMI-E: — Que dltes-vous dee oui 

ti\ateurs ? 

M. GERVAIS:— Les oultivateurs ont 
fait leur part. Que trouvea vous .1.1 ns l'ar 
ticle ler du l)il! ? Que des marchands 
bien connus dans tout le Canada.au nom- 
bre de cent environ, demandent aujour 
d'hui a ce Parlement de leur donner sim- 
plement une charte qui leur pernio) te de 
jouir des pouvoirs et dee droits que Ton 
accords g6n6ralemen1 a toute compagnie 
sous le regime du droit commun, sous 
I'autorite du code civil, par la loi de la 
confederation: en effet. je mets au d6fi 
tout ad versa ire de ce bill de signaler a 
la chambre un seul paragraphs, une seu- 
le phrase, un seul mot. qui tendent ou 
BOient de nature a faire voir que par la 
constitution de cette compagnie un mo- 
nopolc va etre cree. ou une pretendue 
coalition on qu'un acte illegal sera com 
mis. Je le repete. c'est de la fiction. c'est 
do l'irnagination — Je ne veux pas indi 
ouer la troisieme epithete, — c'est de la 
fiction et de l'irnagination de pretendre 
que. par le niryen de ce bill un monopo- 
le sera cree ou qu'il sera donne existen- 



ce a une coalition. Ainsi, que je l'ai dit, 
je suis surpris de voir comment certains 
deputes de cette Chambre traitent les 
commercants du Canada. L'honorable de- 
pute de Humboldt a inutilement essaye 
vendredi soir, d'enoncer des raisons pour 
lesquelles nous ne devrions pas donner 
un acte de constitution a l'Association 
des Marchands en Detail du Canada. 

La Chambre des Communes est une 
haute cour de justice pour entendre les 
demandes qui sont faites ici et les ac- 
corder. Ces demandes ou requetes sont 
libellees conformement a la constitution 
de 1867 et conformement aux regies de la 
procedure parlementaire. L'Association 
des marchands en detail du Canada a pre- 
sente a cette Chambre une petition qui 
a ete regulierement signee; elle a fait le 
depot requis, donne les avis necessaires. 
et le bill a ete presente dans les formes 
voulues. 

L'hon. M. EMMERSON:— II n'y a au- 
cun petitionnaire hors des provinces de 
Quebec et d'Ontario. 

M. GERVAIS: — J'en demande pardon 
a l'honorable depute de Westmoreland 
(M. Emmerson): cet acte de constitu- 
tion est demande par la generalite des 
marchands du Canada. Ce bill n'est pas 
impose a cette Chambre par l'Association 
des marchands en detail d'une province 
seulement. il a ete presente dans la for 
me remiliere. avec l'avis requis; il en a 
ete fait rapport a la Chambre. qui selon 
moi est tenue de l'adopter. II n'y a au 
rune ralaoo de le rejeter. 

Je mets au defi tout avOCal dans la 

Chambre.. et si le minlstre de la Justice 
etait a son siege, Je lul demanderais de 
dire si dans son opinion il trouve quo! 
que ce soit dans lc bill qui puiase etre 
interpret.' eonime violant ou enfreignanl 
les droits de quelqu'un, ou de montrer 
quol que ce boH dans le bill qui soit de 
nature a creer rien qui ressemble 9 un 
mono|K>le. a une coalition ou a une so- 
ciete commerciale. L'honorable depute 
de Humboldt <M Needy) a dit a la cham- 
bre que ' i on des marchand 
detail, si elle etait constitute, tendrait a 
creer un monopole ou une coalition de la 
nature de cellos que la Chambre a refuse" 
d'agrepr dans le bill relatif aux societes 
En parcouranl le lull con 
cernahl ces pretendues societes eoopera- 
de credit, vous verrez que les per 
sonnes qui cherchent a etre constitutes en 
societe par cette loi demandent qu'il lour 
soit permis fie ureter et d'emprunter. II 
m'a fait peine dp voir tant de membres 
du barreau donner au hill une interpre- 
tation qui ne saurait se justifier par les 
regies generales relatives a l'interpreta- 
tion des lois. Je tiens. monsieur le presi- 
dent, a vous faire ohservpr qu'il n'y a 
nul danger de cr6er un monopole. une 
coalition, un trust, nour la tres simple 
raison que la societe n'aura le droit ni 
d'acheter ni de vendre, ni d'emprunter ; 
elle n'aura le droit de faire aucun com- 



merce quelconque, et elle sera incapable 
d'etre partie a aucun des vingt oontrats 
que reconnait le droit coutumier et le co- 
de civil de la province de Quebec. 

L'hon. M. PUGSLEY: — Que faites- 
vous de l'article 6? 

M. GERVAIS:— Par l'article 6 l'Asso- 
ciation est simplement autorisee a em- 
prunter quelques piastres sur ses billets 
ou a acquerir une petite propriete pour 
ses bureaux. 

L'hon. M. PUGSLEY : — II n'y a pas 
de limite. 

M. GERVAIS:— Oui, il y en a une, elle 
est seulement autorisee a emprunter 
quelques piastres pour la realisation du 
but defini dans l'article 2. 

(A suivre). 



LA SCIENCE DES VENTES 

La proportion des marchands qui fixent 
les prix de leurs marchandises d'apres 
ceux de leurs concurrents ou d'apres ce 
qu'ils peuvent pouvoir en obtenir est beau- 
coup plus grande qu'on ne pourrait le sup- 
poser. Aucun effort n'est fait pour cal- 
culer sur une base exacte le profit qui 
doit etre fait sur les marchandises. II 
semble qu'il y ait une tendance dans de 
tels cas a demander un peu moins, sur- 
tout quand on debute en affaires. Cela 
place le nouveau marchand dans une si- 
tuation douhlement desavantageuse, il pr6- 
un profit insuffisant et doit cr6er 
oompletement sa clientele. Dans la plu- 
part des cas. ce n'est pas que le marchand 
ne puisse obtenir tel et tel prix pour ses 
marchandises. Cela a 6te prouv6 maintes 
et maintes t'ois. La difficulty pour le 
marchand est qu'il pense au lieu de savoir 
qu'il fait un profit. Le seul moyen d'arri- 
ver a une solution est do faire un peu de 
comptablllte* el la chose la plus impor- 
tante consiste a estimer tous les frais, 
sans oubller Is depreciation des marchan- 
dises et du materiel, l'interet du capital 
Invest! dans les affaires, le salaire du 
proprietaire. etc. Le marchand qui debute 
ne peut s'attendre a arriver du premier 
coup a un i cent age exact. 



Pour les vernis, graisse pour harnais 
et chaussures, cirage a chaussures et mi- 
ne :\ poele, adressez-vous a The Uncle Sam 
Ing Co., Lanoraie P. 0. Cette com 
partie a comme snecialite le vernis "Un- 
cle Sam", la graisse "Protest r-'t-j ru>". le 
cirage "Coon" et la mine a poele "Eavo- 
rite". Tous ces produits ont fait leurs 
preuves et sont l'objet d'une bonne de- 
mande. Mettez-les en stock et offrez-les 
a vos clients; ils en seront satisfaits. 



Une sorte de broulllard plane sur les 
phrases lonques, embroulllies. Employez 
les mots comme s'lls etalent de I'argent 
— suffl6amment, mals pas plus. Chaque 
mot n >a valeur un'rlf laue. 



23 LE PRIX OOURANT 



Voulez-vous doublervotre 
capital en deux ans? 

Achetez un ou plusieurs terrains sur le PLATEAU 
BON-AIR dans le Quartier St-Denis. 

Nous offrons aujourd'hui une occasion unique aux petits comme aux grands spi- 
culateurs de doubler leur capital, en deux ans ou plus, en faisant l'acquisition imme- 
diatement d'un ou plusieurs terrains sur le superbe PLATEAU BON-AIR, situe dans 
le quartier St-Denis, pres du terminus des tramways de la rue Papineau, et a un seul 
billet de char de toute partie de la ville. 

Ce PLATEAU BON-AIR, ancienne succession Tiffin, qui contient 117 acres, ou 
1 230 lots, a 6te obtenu par nous a un prix excessivement bas et c'est ce qui nous permet 
de vendre ces lots depuis $J 30 en niontant, et payables a tant par semaine, sans interet. 

Nous avons organise un club pour disposer de la moide" du PLATEAU BON- 
AIR, d'ici a deux mois. Les membres du club ont droit a une liberation speciale de 
lots, qui aura lieu le ler et le 15 de chaque mois. Un escompte de 10% est en plus 
accord e pour les ventes au comptant. 

Des travaux considerables ont deja ete faits, depuis un mois sur le PLATEAU 
BON-AIR et seront completes d'ici quelques jours. 

Un terrain pour une eglise est aussi reserve sur le PLATEAU BON-AIR, ce 
qui donne encore plus de valeur a la Propriete. 

On se rend sur le PLATEAU BON- AIR par tons les tramways, en corres- 
pondant ensuite a la rue Papineau. 



Des vendeurs sont sur le terrain tous les jours pour repondre aux clients ache- 



teurs. 



Vendredi, fete de la Confederation, samedi et dimanche, il y aura des repre- 
sentants de notre compagnie au terminus du tramway de la rue Papineau. 

Hatez vous d'acheter avant la hausse des prix. 

CREDIT HETROPOLITAIN, Limitee, 

n.rue du Saint-Sacrement. MONTREAL, Canada. Tel. Hain 6455 



uwuu 



-V. B. — On demande des agents vendeurs. Forte rkmunkratiok payee aux agents 
de premiere classe. S'adresser au bureau de la compagnie, 

ii, rue du Saint-Sacrement, 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX CODRANT 



29 



Epiceries, Provisions, Vins et Liqueurs. 



REVUE DES MARCHES 

COMMERCE 

Les belles apparences de la recolte font 
que la confiance est grande a la campa 
gne et que les marchands sont moins he 
sitants a s'approvisionner, bien qu'ils ne 
depassent pas les limites de la sagesse. 

La semaine d'aviatlion n'a pas attire a 
Montreal l'affluence de visiteurs qu'on 
auralt pu esperer; cependant, on remar 
que bon nombre d'etrangers dans la vil- 
le; les hotels voient plus de monde que 
Ian dernier et devront faire une excel- 
lente annee a en juger d'apres les ap 
parences. Le congree eucharistique ame 
nera ici une foule d'fitrangers qu'il fau- 
dra nourrir et loger, le commerce des 
victuailles, les restaurateurs et les hote- 
liers peuve.nt done s'attendre a une bril- 
lante pfiriode d'affaires et devraient s'y 
preparer sans trop perdre de temps. 

«• le beau temps le commerce des 
inarchandlises seches en derail est deve- 
nu plus satisfaisant ; en BOmme, dans 
toutes les lignes de commerce, les affai 
res sont nssi'z act] 

FINANCES 

banques suivantes, paierout le ler 
Aout, un dividende trimestriel a leurs 
actionnaires au taux ci-apres indiqufi. 

Banque Nationale, 1 3-4 p. c. 

Standard Bank of Canada :; p. c. 

Imperial Bank of Canada, 2 '■', 4 p. c. 

• • • 

Notre marcbe aux valeurs a <H6 lourd 
une partie de la semaine. La plupart des 
valeurs sur lesquelles ont eu lieu des 
actions ont baissfi et montre la fai 
blesse de notre marche. qui. ;\ not re grfi, 
est trop en sympathie avec le marchfi de 
New York. Le seul point noir die/, nous 
: la possibility d'une hi per 

sounel des chemins de fer; male avant 
d'en arriver a cette extrfimitfi il y a bleu 
des moyens a employer pour l'empecher 
d'ficlater et nous avons le ferine eepolr 
qu'avant peu toutes les difficult. ~ actuel 
les seront aplanies. 

Voici les differences survenues depute 
notre derniere revue: 

CAINS:— Rio de Janeiro L. & P., 1 2: 
Amalgamated Asbestos l coin i I J. Can 
Rubber (prfif.), 19; Can. Cat Foundry 
(prfif.), 1; Penmans (com.), 12 

rKltTES: — C. P. R. (anclen), 6 7-8; 
Duluth-Superior. 58; Soo (com), 4 12; 
Montreal Street Railway. 1; Porto Rico 
Ry.. 1; Quebec Railway (com.), I; To 
ronto Ry, 1 3-4; Twin City Rapid Tran 
sit (com.), 1 14; Bell Telephone, 2 ; 
Mackay (com.), 2 1-4; Mackay (prfif.). 
3-4; Mexican L. & P. (prtf.), •"> s ; Moo 
treal L. H. & P., 1 1-2; Amalgamated As 
bestos (prfif.), I 1-4; B. C Packers ipref.t 



A, 14; B. C. Packers (pref.), B., 2 1-4 ; 
Black Lake Asbestos (com.), 1 7-8; Black 
Lake Asbestos (pref.), 1 1-2; Can. Ce- 
ment ( com.), 1; Can. Cement (pref.), 1 
3-4; Dom. Steel and Coal Corporation, 1; 
Dom. Textile (com.). 1 3-4; Dom. Textile 
(pref.). 1 1-2; Lake of the Woods (com.), 
1; Lake of the Woods (pref.), 1; Mont- 
real Steel Works (com.), 1: Nova Scotia 
Steel (com.). 1; Shawinigan W. & P., 2. 
Nous donnons la cote de la derniere 
transaction pour chacune des valeurs cl- 
ap res: 

Chemins de fer 

Can. Pac. Ry 190 

Can. Pac. Ry. (nouveau) .... 131 

Can. Pac Railway (rights) ... 9% 

Duluth S. S. & A. Ry (com.) . . 14% 

Duluth S. S. &. A. Ry. (prfif.) . . 28% 

Duluth Superior 67% 

Minn. St. Paul & Soo (com.) . . 134% 

Minn. St. Paul & Soo (pref.) . . 152 

Minn. St. Paul & Soo (rights) . 7% 
Tramways 

Detroit United Railway 54 

Halifax Electric Transit .... 123 

Hamilton Electric Railway ... 92 

Havana Electric Ry. (com.) . . 9fl% 

Havana Electric Railway (prfif.) . 94% 

Illinois Traction (prfif.) ... 90 

Montreal Street Railway .... 241 

Northern Ohio 37 

Porto Rico Railway 4S 

Quebec Railway (com. i 39 

Quebec Railway (pref.) 120 

Sao Paulo (coin.) 145% 

Sao Paulo (prfif.) 137 

St. John Railway 102% 

Toledo II 

Toronto Railways 1 1 T 1 1 

TrlClty (com.) 87% 

Tri-City (pref.) 90 

Trinidad Railway 75% 

Twin City Rapid Transll (com.) 109^ 

Twin City Rapid Transit (prfif). 86 

West India Electric (com.) . . 76 
Winnipeg Electric Street Railway 

(com.) 181 

Winnipeg Electric Ry (prfif.) . . 116 

Tfilegraphes, Etc. 

Bell Telephone I 13 

Mackaj (com.) 86 

Mackaj (pret. i 74% 

Montreal Telegraph .... 150 

Divers 
Can North West Land .... 

Mexican L, & P. (pr§f.) .... 102 

.Montreal L. H. & P 132 

Montreal L li and P 133% 

Montr, al Loan £ Mortgage l I s 

Ottawa I. & P ... 110 

Richelieu and Ontario Nav. . . 83 

Rio de Janeiro I. and P 94 

Windsor Hotel 109 

Valeurs Industrielles 

Amalgamated Asbestos (coin. I 21% 

Amalgamated Asbestos (prfif.) . 83 

Auto Ry. Signal 50 

B C. Packers (com ) 180 

B C Packers (prfif.), A 73% 

It. C. Packers (pref). H 87% 

Black Lake Asbestos (com.) . . . 26% 

Black Lake Asbestos ( pref. I . . . 65 

Canada Cement (coin.) 21 

Canada Cemenl (pref.) 84 

Canadian Car Foundry (com.) 63 



Canadian Car Foundry (prfif.) . 103 

Canadian Converters 37 

Canadian General Electric . . . 105% 

Canadian Rubber (com.) .... 96 

Canadian Rubber (pref.) .... 115 

Dom. Coal (com.) 63% 

Dom. Coal (pref.) Ill 

Dom. Iron and Steel (com.) . . . 63% 

Dom. Iron and Steel (prfif.) . . 103% 

Dom. Steel and Coal Corporation 63% 

Dom. Textile (com.) 68 

Dom. Textile (pref.) 102 

Granby 92% 

International Coal (com.) .... 70 

Intercolonial Coal (prfif.) ... 85 

I. P. Cement 162 

Lake of the Woods (com.) . . . 130 

Lake of the Woods (prfif.) . . . 125 

Laurentide Pulp (com.) 143 

Laurentide Pulp (pref.) 142 

Laurentide Rights 9% 

Magdalen Islands (com.) .... 31% 
Magdalen Islands (prfif.) .... 5 

Montreal Coal 90 

Montreal Cotton 130 

Montreal Gas 150 

Montreal Steel Works (com.) . . 109 

Montreal Steel Works (prfif.) . . 118 

Nova Scotia Steel (com.) .... 80% 

Nova Scotia Steel (prfif.) .... 122 

Ogilvie Flour Mills (com.) .... 132 

Ogilvie Flour Mills (pre!.) . . . 128 

Penmans (com.) 

Penmans (prfif.) 87 

Shawinigan w. and P 99 

Shawinigan W. & p. Rights ... 10 

Bons et obligations 

Bell Telephone 102% 

Black Lake Asbestos 83 

Cable 87% 

Can Car Foundry 104% 

Canada Cement :in'., 

Canadian Converters 90 

Canadian Rubber 99 

Detroit United 99% 

Dominion Textile, D 96 

a ion Textile C 95 

Dominion Textile B 99% 

Dominion Textile, A 97 

Dominion Coal 97% 

Dominion Cotton 104 

Dominion Iron and Steel .... 95% 

Halifax Traction 100 

Havana Electric 86 

Intercolonial Coal 85 

Keewatin Mills 104% 

Lake of the Woods 112 

Laurentide Pulp 110 

Magdalen Islands 94 

Mexican L. and P 87% 

Mexican Electric Light Co. ... 82 

Montreal Harbor, 5 p. c 102 

Montreal L. H & P 100 

Montreal L. H. & P., 1 1-2 p.c. . 98% 

Montreal Steel Works 102 

Montreal Street Railway .... 101% 

Montreal Warehousing 92% 

Nova Scotia Steel 110% 

Nova Scotia Cons 109 

Ogilvie 114 

Ogilvie H 113% 

Porto Rico Railway 85 

Price Bros 103 

Quebec Railway 83 

Rio de Janeiro L. and P 85 

Sao Paulo 99 

St. John Railway 101% 

Toronto Radial 100% 

wpot India Electric 90 

Windsor Hotel . 96 

Winnipeg Electric Street Railway 103 



30 



LE PRIX OOURANT 



REVUE GENERALE 

EPICEPJE 

Les affaires sont bonnes; la demande 
est plutot moder^e pour les marchandises 
lourdes comme les sucres et les melasses, 
mais ello est excellente pour le reste et 
notamment pour les conserves de toute 
nature, en prevision, sans nul doute, des 
villegiatures, piques-niques, etc. 

On trouvera les changements de prix 
survenus pendant la semaine aux para- 
graphs suivants: thes, legumes sees, 
conserves de poissons, lards et jambons, 
saindoux. 

SUCRES 
La demande est moderee malgre l'ap- 
proche de la saison des conserves de 
fruits. Les prix sont fermes. 
Extra granule 1 .... sac... 5. 15 

Extra granule . . . baril 5.20 

Extra granule ... 1-2 baril 5.35 

Extra granule, balle 5 • x 20 .... 5.25 

Extra ground baril 5.60 

Extra ground . . bte 50 lbs 5.80 

Extra ground . 1-2 bte 25 lbs 6.00 

No 1 Yellow .... baril 4.80 

No 1 Yellow sac 4.75 

No 2 Yellow . . . baril 4.90 

No 3 Yellow .... baril 5.00 

Powdered .... baril 5.40 

Powdered ... bte 50 lbs 5.60 

Paris Lumps bte 5.95 

Paris Lumps . 1-2 bte 50 lbs 6.05 

Paris Lumps . 1-2 bte 25 lbs 6.25 

Crystal Diamond . . . baril 5.85 

Crvstal Diamond, bte 100 lbs 5.95 

Crystal Diamond, | bte, 50 lbs 6.05 

Crystal Diamond, J bte, 25 lbs 6.25 

Crystal Diamond, carton 5 lbs 0.37 J 

Crystal Diamond, Domino, car- 
ton, 5 lbs 0.40 

Sucres bruts cristallis§s . . 3.90 4.50 
Sucres bruts non cristallisGs 3.75 4.10 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 
La demande n'est pas active en ce mo- 
ment; les prix sont bien tenus. 

Nous cotons: 

Le gal. 

Barbade, choix, tonne 0.30 0.31 0.33 

Barbade, tierce et krt. 0.33 0.35 0.36 

Barbade . demi qrt. . 0.35 0.36 0.38 

M61asse fancy, tonne. 0.35 0.36 0.38 
Melasse fancy, tierce et 

quart 0.38 0.39 0.41 

Melasse fancy, demi- 

quart 0.40 0.41 0.43 

Les prix s'entendent : lere colonne, 

pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 

territoire combing; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

SIROPS DE TABLE 

Nous cotons: 

Quarts (700 llvres) lb 0.031 

1-2 quarts (350 livres) .... lb. 0.03J 

1-4 quarts (175 livres) .... lb. O.OSf 

Seaux de 38 1-2 lbs. . . le seau 1.80 

Seaux de 25 lbs le seau 1.30 

Canlstres 2 lbs., 2 oz. a la cse, cse 2.50 

Canistres 5 lbs.. 1 oz. a la cse, cse 2.85 

Canistres 10 lbs , J oz. a la cse, cse 2.75 

Canistres 20 lbs., 1 oz. a la cse, cse 2.70 

GLUCOSE 

Nous cotons aux 100 livres: 

En quarts 3.25 

En demi-quarts .... 3.55 
En barils (kegs) .... 3.70 

THES 

On a commence a recevoir des thes du 
Japon de la cueillette de mai. Les prix 



en general, bien qu'il y ait des variations 
suivant marques, sont de lc par lb. plus 
Sieves que l'an dernier. 

Les nouvelles relatives a la seconde 
cueillette sont telles qu'on calcule sur 
une avance de 1 1-2 a 2c par lb. sur place, 
prix a payer par les detailleurs. 

La demande actuelle porte principale- 
ment sur les thes du Japon, bien que les 
thes de Ceylan soient assez actifs; les 
thes verts de Chine sont tranquilles. 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 
Bollman, cruches paillees, 4 

gall, imp cruche 0.00 2.20 

Domestique, triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.10 1.20 

72 grains le gall. 0.10 0.12 

88 grains le gall. 0.12 0.14 

118 grains (proof) . le gall 0.15 0.18 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL 
Epices 

Bonne demande pour les epices en ge- 
neral mais principalement pour les poi- 
vres. 

Prix bien tenus sans aucun change- 
ment. 

Nous cotons: 

Alspice, moulu lb. 0.15 0.18 

Anis " 0.12 0.15 

Canary Seed " 0.04 0.05 

Cannelle, moulue . . . . " 0.20 0.24 

Cannelle en mattes ..." 0.18 0.22 

Clous de girofle moulus . " 20 0.25 

Clous de girofle entiers . " 0.20 0.30 

Creme de tartre . . . . " 0.23 0.32 

Gingembre moulu . . . . " 0.20 0.30 

Gingembre en racine . . " 0.20 0.24 

Graine de lin non moulue " 0.06 0.08 

Graine de lin moulue . . " 0.06 0.08 

Graine de chanvre . . . . " 0.05 0.06 

Macis moulu " 75 1.00 

Mixed Spices moulues . . " 0.18 0.22 

Muscade " 0.35 0.50 

Muscade moulue . . . . " 0.40 0.60 

Piments (clous ronds) . . " 0.10 0.12J 

Pimento (poivre Jamaique) " 0.08 0.10 

Poivre blanc rond ..." 0.21 0.24 

Poivre blanc moulu ..." 0.23 0.27 

Poivre noir rond . . . . " 0.15 0.16 

Poivre noir moulu ..." 16 0.20 

Poivre de Cayenne pur . " 0.21 0.25 

Whole Pickle spice ..." 0.16 0.20 

Sel fin, quart S lbs. . . . 2.95 3.05 

Sel fin, quart, 5 lbs. . . . 0.00 2.95 

Sel fin, quart, 7 lbs. . . . 2.80 2.85 

Sel fin, quart, 10 lbs . . . 0.00 2.75 

Sel fin, quart 20 lbs. . . . 0.00 2.75 

Sel fin, 14 sac. 56 lbs. . . . 0.00 0.40 

Sel fin, sac, 2 cwts 0.00 1.40 

Sel fin en quart de 280 lbs.:: 

Ordinary fine 0.00 1.80 

Fine 0.00 2.05 

Dairy 00 2.15 

Cheese 0.00 2.45 

Sel gros, sac 0.60 0.65 

ORGE 

Nous cotons: 

Orge mondg (pot) ... sac 0.00 2.25 

Grge mondg (pot) . . baril 0.00 4.70 

Orge mondS (pot) ... lb. 0.00 0.03J 

Orge perlS (pearl) . . . sac 0.00 3.50 

Orge perlfi (pearl) ... lb. 0.00 0.04 

LEGUMES SECS 

A noter une avance de l-2c. sur les fe- 
ves de Lima cotees maintenant de 7 1-2 a 
8c. par lb. 

Nous cotons: 
Feves da Lima de Cal. la lb. 0.07J 0.08 
Feves blanches. Can. mlnot 2.00 2.10 
Feves blanches, Can., moins 

d'un sac lb. 0.00 0.04 



Feves jaunes .... minot 2.00 2.10 
Flageolets (haricots), sac de 

220 lbs lb. 0.00 0.10 

Flageolets (haricots), moins 

d'un sac lb. 0.00 0.12 

Lentilles, par sac .... lb. 0.00 0.06 

Lentilles, moins d'un sac, lb. 00 0.08 

Pois verts No 1 . . la lb. 0.04 0.05 
Pois a soupe No 1, jaunes 

le minot 1.20 1.25 
Pols a soupe No 1, jaunes, 

moins d'un mlnot . . lb. 0.00 0.02i 

BIS-d'Inde a soupe, casse\ sac 2.50 2.60 

B16-d'Inde a soupe, cassS, lb. 0.00 0.03 

Pois fendus sac 2 70 2.75 

Pois fendus, moins d'un sae, lb. 0.00 0.03J 

FARINES ET PATES ALIMENTAIRES 

Nous cotons: 

Farine patente hongroise, qt. 0.00 6.10 

Farine patente hongroise, sac 0.00 3.00 

Far. patente hongroise, J sac 0.00 1.55 

Farine patente, 24J lb. . . 0.80 0.82J 

Farine patente ... 14 lbs. 0.46 0.47| 

Farine patente ... 7 lbs. 0.23 0.24 

Farine straight rollers, qrt. 0.00 5.35 

Farine straight rollers, sac 0.00 2.70 

Farine a patis. Ocfian . qrt. 0.00 5.75 

Farine a patis. Ocean, \ qrt. 0.00 3.00 
Farine d'avoine granulee, 

sac 0.00 2 50 
Far. d'avoine Standard, sac 0.00 2.50 
Far(ine d'avoine fine . sac 0.00 2.50 
Farine d'avoine roulfie, brl. 4.30 4.65 
Farine d'avoine roulSe, sac 2.00 2.20 
Farine d'avoine roulSe, po- 
chette de 6 livres .... 0.23 0.27 
Farine de sarrasin . . sac 0.00 2.50 
Far. de blS-d'Inde jaune, sac 2.25 2.30 
Far. de blS-d'Inde jaune, brl. 0.00 4.90 
Banner Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, caisse 0.00 3.95 

Dito, doz 0.00 2 60 

Cream of wheat . . . cse 0.00 5. 75 

Cream of wheat . . . doz. 0.00 2.00 
F6cule de pommes de terre, 

pqts de 1 lb doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni et spa- 
ghetti Canadlens. 

En vrac lb. 0.04 0.06 

En paquets de 1 lb 0.06 0.06J 

Boites de 4 lbs. ... bte 0.17J 0.20 

Boltes de 5 lbs. ... bte 0.20 0.22J 

Boites de 10 lbs. ... bte 0.40 0.45 

Quality extra fine 

Boites de 4 lbs. (net) . . . 0.38 0.40 

Boites de 5 lbs 0.00 0.32J 

Boites de 8 lbs. (net) . . . 0.19 0.20 

Boites de J>" lbs 0.00 0.65 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de 1-2 lb. . . lb. 0.00 0.07 

En vrac. cse de 10 lbs. . lb. 0.00 0.06 
Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pates assortles: al- 
phabet, chiffres, animaux, 
nouilles, coudes, lmportes 

en vrac lb. 0.07 0.07* 

En paquets de 1 lb. . . lb. 0.07J 0.11J 

Tapioca pearl, la lb 0.05} 0.06 

Tapioca seed lb. 0.05$ 0.06 

Tapioca flake lb. 0.071 08 

Sagou lb. 0.00 0.00 

Farines Preparees 

La maison Brodie et Harvie a baisse le 

prix de ses farines preparees de 10c. par 

doz. pour les 6 lbs. et de 5c. par doz. pour 
les 3 lbs. 

Elle cote maintenant: 

Paquets de 
3 lbs. 6 lbs. 

XXX (Etiq. rouge) $1.60 3.10 

Superb 1.40 2.70 

Crescent 150 2.90 

Buckwheat 1.60 3.10 

Griddle-Cake 1.60 3.10 



LE PRIX COURANT 



31 



RIZ 



Nous cotons: 



Riz importes. 
Riz Patna, sacs de 112 et 224 

lbs., suivant quality . lb. 0.041 0.051 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualite ... lb. 0.04f 0.05J 

Riz Carolina 0.11 0.12 

Riz moulu 0.04 0.06 

Riz souffle (puffed) caisse de 

36 paquets de 2 pintes . . 0.00 2.90 

Riz decortiques au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent i.o.b. 
Montreal: 
Qualite B, suivant quantity 

et emballage . . 100 lbs. 0.00 2.90 
Quality CC, suivant quanti- 
ty et emballage, 100 lbs. 00 2.80 

Sparkle 0.00 4.26 

India Bright (sac de 250 lbs) 0.00 3.00 

Lustre 0.00 3.10 

Polished Patna .... 0.00 3.40 

Pearl Patna 0.00 3.50 

Mandarin Patna 00 3.75 

Imperial Glac6 Patna . . . 0.00 4.10 

Crystal Japan 0.00 4.10 

Snow Japan 0.00 4.20 

Ice Drips Japan 0.00 4.50 

Korean White Crest . . . 0.00 3.45 

Korean Glac6 0.00 3.70 

FRUITS SECS 

Tres bonne demande pour les fruits 
evapores de Californie ot pour les pru- 
neaux ;les raisins de Valence se vendent 
assez bien. Les noix en general lal 
a desirer. 

Les pommes evapor6es comnir-ncent a 
se faire rares Bur place. 
Dattes et Figues 

Dattes en vrac lb. 0.05 0.05$ 

Dattes en pqts. de 1 lb. lb. 0.00 0.00 
Figues, Smyrne, bte carton, 

16 oz, 30 s lb. 0.08 0.08} 

Figues, Smyrne, bte 10 lbs., 

4 cour lb. 07! 09} 

Figues, Smyrne, btes car- 
ries, 12 oz., 4 cour. . lb. 0.06} 0.07 
Figues, Smyrne, bte 33 

6 cour. . 



lb. 
lbs., 
. . . lb. 
btebolsl lb. 



Figues, Smyrne, 

Pruneaux 
Pruneaux 30/40 
Pruneaux 40/50 
Pruneaux 50/60 
Pruneaux 60/70 
Pruneaux 70/80 
Pruneaux 80/90 
Pruneaux 90/100 

Raisins de Corinthe 

Corinthe Amalias 

Corinthe Flllatras 

Corinthe Vostizzas 

Corinthe nettoyGs 

Corinthe nettoyes, 50 pqts de 

1 lb., a la boite .... 
Corinthe nettoyes aux E.U., 

paquet de 1 id 

Raisins de Malaga 

3 couronnes bte 

4 couronnes bte 

5 couronnes bte 

6 couronnes bte 

8 couronnes bte 

4 couronnes .... J bte 
3 couronnes .... J bte 
6 couronnes .... 1 bte 
8 couronnes .... 3 bte 
Ep€pin6s, paq. 1 lb., fancy. 
Loose Muscatels, cour. 22', lb. 

Raisins Sultana 

Sultanas, 3 cour 

Sultanas, 4 cour 

Sultanas, fancy nettoyes, 3 

cour 

Suit., nettoyes, pqt. de 1 lb 



0.00 0.00 
0.10 0.10} 

tb. Tb. 
0.093 0.10 
008} 0.09 
0.073 0.08 
0.063 07 
0.061 0.06J 
0.053 0.06 
0.051 0.06 

Tb. Tb. 
0.06 0.06! 
0.061 0.06} 
0.073 0.08J 
0.06 0.06} 



0.07 0.07} 



0.06} 
tb. 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.08 

tb. 



0.07 

Tb. 

2.25 

3.50 

0.00 

5.25 

6.00 

0.00 

0.00 

1.40 

1.75 

0.09 

0.08} 

tb. 



0.06} 0.07 
0.071 0.08 



0.09 
0,08 



0.10 
0.08J 



Raisins de Valence Tb. Tb. 
Valence fine off Stalk (btes 

de 28 lbs 0.041 0.05 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 0.06 0.06} 

Valence Layers, 4 cour., btes 

de 28 lbs lb. 0.06} 0.063 

Raisins de Californie tb. Tb. 

Ep6pin6s, paq. 1 lb., fancy. 0.08 0.09 

EpepinSs, paq. 1 lb., choix. 0.06} 0.07} 

Noix et Amandes Tb. Tb. 

Amandes Tarragone .... 0.13 0.14 

Amandes Valence 6calees . 0.32 035 

Avelines 0.11 0.12} 

Noix Grenoble Mayette . . 0.13 0.14} 

Noix Marbot 0.12 0.13 

Noix de Bordeaux gcalees . 0.28 0.30 

Noix du BrSsil 0.13} 0.141 

Noix de coco raphes en seau, 

par 15 ou 20 lbs. ... lb. 0.00 0.16 

Noix de coco rap6es en qrt, lb. 000 0.15 

Noix P6can polies, moyennes 0.18 0.19 

Noix Pecan polies, Jumbo . 0.22 0.23 

Noix Pecan cassees .... 0.00 0.00 

Peanuts r6ties, Coon .... 0.09 0.10 

Peanuts roties, G 0.09} 0.11 

Peanuts rfities, Sun . . . 0.11 0.12 

Peanuts r6ties, Bon Ton . 0.13 0.14 

Peanuts non rflties, Coon . 0.071 0.07} 

Peanuts non rOties, G. . . 0.08 0.08} 

Peanuts non rdties, Sun . . 0.00 0.09} 

Peanuts non r6ties, Bon Ton 0.00 0.11} 

Peanuts frangalses, rfltles . 0.07} 0.08 

Peanuts franchises, non rOtles 0.06 0.06} 

Fruits evapores Tb. Tb. 

Abricots, boite 25 lbs. . . . 0.00 0.15 

Nectarines 0.09} 0.11 

PCches, boite 25 lbs 0.09} 0.10 

Poires, boite 25 lbs. . . . 0.00 0.14 
Pommes tranchees 6vapo- 

rees . . . btes de 50 lbs. 0.07} 0.08 

Pelures de fruits Tb. Tb. 

• itron 0.10 0.11 

Orange 0.12 0.13 

Cltronelle 0.14 015 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

II y a une excellence demande pour 

toutc la llgne dee const n ea de 

niais plua particuJleremenl pour le i to- 
mates. Lea pri\ du ble-d'Inde sonl tros 
fermes. 

Nous cotons: 

F'er ilni 

Qroupe Qroope 

No 2 No 1 

Asperges (Pointes), 2 lbs. . 2.95 3.00 

Asperges entieres can, 2 lbs. 0.00 1.80 

l'."tteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.40 

Mie-d'Inde 2 lbs. 0.85 0.87} 

Hie-d'Inde en 6pis . . . bal. 0.00 4.75 

Pied'Inde en epis . 3 lbs. 0.00 1.90 

Catsup, bte 2 lbs . . . doz. 0.00 0.76 

Champignons hotel boite 0.13 0.14 

Champignons choix . holtes 0.16 0.17 

Champignons, choix ext., bte 0.19 0.20 

Choux de Bruxelles imp. . 0.15 0.16 

Choux-fleurs 0.00 1.65 

CItroullles 3 lbs. 0.85 1.00 

Citrouilles gal. 2.75 3.00 

Epinards 2 lbs. 1.40 1.45 

EpinaPds 3 lbs. 2.00 2.05 

Eplnards gall. 5.25 5.30 

Kpinards Imp bte 0.11 0.12 

Feves Golden Wax . 2 lbs. 0.00 0.85 

Fftves Vertes .... 2 lbs. 0.00 0.85 

FSves de Lima ... 2 lbs. 1.25 1.30 

Flageolets importes . . bte 0.13} 015 

Haricots verts Importes, bte 0.13 0.17 

Macedolne de legumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau . . gall. 0.45 0.65 

Petlts pois Imp., ml-fins, bte 0.12 0.12} 

Petits pois imp. fins . bte 0.14 0.15 

Petlts pois Imp., ext. fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois imp., surflns, bte 0.17 04? 



Pols No 1, extra fins, sifted, 

2 lbs. 1.35 1.60 

Pois No 3, Early June, 2 lbs. 0.00 1 .10 

Pois No 4, Standard . 2 lbs. 1.00 1.05 

Succotash 2 lbs. 1.20 L.25 

Tomates 1 gallon 0.00 3.00 

Tomates 3 lbs. 0.85 0.90 

Truffes, 1-8 botte 5.00 5.40 

Conserves ere fruits 

Les ananas entlers empaquetes an Ca- 
nada en bottes do 2 lbs sonl de nouveau 
en approvisionhemenl a I'anclen prix de 
$1.80 la doz. 

La demande, sans fitre aussi forte que 
pour les conserves de legumes, esl tres 
satisfaisante pour i< i s conserves de Emits. 



Nous cotons: 



Per doz. 

Qroupe Uroupe 

No 2 No 1 

Abricots de Californie, 

2% lbs. 0.00 3.50 
Ananas coupes en d6s lMi lb. 00 1.40 
Ananas entlers lmport6s, 

2V 2 lbs. 0.00 2.50 
.' nanas entlers importes, 

lMi lb. 1.40 
Ananas tranches imp. 

2 lbs. 0.00 
Ananas entiers (amp. 

Can.) 3 lbs. 00 

Ananas tranches (emp. 

Can.) 2 lbs. 0.00 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 
Ananas rapes (emp 



Can.) 
2 Mi lbs. 
. 2 lbs. 
gall. 



Bluets Standard 
Bluets Standard 
Cerises blanches sans noyau, 

2 lbs. 
Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 
Fralses slrop 6pals . 2 lbs. 
Fraises (confitures) .... 
Framboises, heavy syrup, 

2 lbs. 
Gadelles rouges, heavy 

syrup 2 lbs. 

Gadelles nolres, heavy syrup, 

2 lbB. 
Groseilles, heavy sy-'ip. 

2 
Mures, slrop 6pals . . 2 

Olives, 1 gal 

Olives, 2 gal 

Olives, 5 K'il 

PCches Jaunea . 
Pflche : jaunes . 
Pfichea blanches 
Pfichea blanches 



2.40 
0.00 
0.00 



1.45 

2.00 

2.35 

1.80 

2.00 

2.45 
090 
4.00 



1.80 1.85 



PCches blanches 



lbs. 

2 lbs. 

. gal. 

. gal. 

. gal. 

2 lbs. 

21 lbs. 

2 lbs. 

lbs. 

lbs. 



21 

3 



0.00 
1.50 
1 35 

1.80 

1.90 

190 

1.80 

0.00 

1.25 

1.10 

1.00 

000 

2.50 

1.77} 

2.50 

2.82} 



1 50 

1.52} 

2.20 

1.87} 

0.00 

0.00 

1.85 

1 60 

1 49} 

1 46} 

1.43 

1.70 

2.65 

1.80 

2.55 

2.85 



Poires Flemish Beauty, 



2 lbs. 0.00 L.65 



Poires 
Poires 
Poires 



Poires Flemish Beauty. 

2% lbs. 
(Bartlett) . . 2 lbs. 
(Bartlett) . . 3 lbs. 
Pie peiees . . gall. 
Poires Pie, non peiees 3 lbs 
Poires Pie, non peiees . gall. 

Pommes 3 lbs. 

Pommes Standard . . gall 
Prunes Damson, slrop 6pals, 
2 lbs. 
Prunes Lombard, slrop epnls, 
2 lbs. 
Prunes Lombard, Standard, 

gallon 
Prunes de Californie, 2} lbs 
Prunes Greengage, slrop 0pals, 

2 lbs 00 
Prunes Greengage Standard, 
gallon 
Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 
Rhubarbe Preserved, 3 lbs. 
Rhubarbe ..,,.,, gall. 



o.oo 
ooo 

2.40 
4.00 
1.25 
3.50 
095 
2.40 

1.10 

0.00 

0.00 
0.00 



000 
0.00 
0.00 

0.00 



1.90 
1.65 

2.45 
4.05 
1 30 
3.55 
1.00 
2.50 

1.15 

LOO 

2.80 
2.75 

1.60 

4.00 
1.80 
2.40 

8.10 



32 



LB PRIX OOURANT 



Conserves de viandes 

Tres bonne deniande; quelques lignes, 
notaniment les langues, sont tres diffici- 
les a se procurer chez les empaqueteurs. 

Par doz. 
Dinde desossee .... 1 lb. 3.90 4.00 

Lunch Ham 1 lb. 1.75 1.80 

Lunch Ham 2 lbs. 3.10 3.20 

Lunch Tongues .... 1 lb. 0.00 4.00 
Lunch Tongues .... 2 lbs. 0.00 0.00 
Lunch Tongues (Aylmer), 

li lb. 0.00 0.00 
Mince Meat, en seau . . lb. 071 0.09 
Mince Meat, en seau, imp. . 0.00 0.16 
Poulet non desosse, bte 1 lb. 0.00 2.85 
Poulet desosses . bte 1 lb. 3.90 4.00 
Tongue Lunch . . bte 1 lb. 0.00 0.00 
Conserves de poissons 

Tres bonne demande pour homards et 
saumons. Les sardines canadiennes sont 
rares sur place; le nouvel empaquetage 
est attendu vers la fin de juillet. Les sar- 
dines frangaises ont une bonne demande. 

Les homards boites plates des meilleu- 
rss marques se vendent $2.40 au lieu de 
$2.60. 

Les saumons Horse Shoe et Clover 
Leaf commencent a se faire rares, on les 
cote a une avance de 15c par doz. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar 1-8 lb. doz. 4.25 4.50 

Caviar 1-4 lb. doz. 7.75 8.00 

Caviar 1-2 lb. doz. 14.25 14.50 

Clams 1 lb. doz 0.95 1.10 

Crevettes en saumure, 

boites 1 *lb. 1.75 1.85 

Crevettes en saumure, 

boites 2 lbs. 0.00 3.00 

Crevettes sans saumure, 

1 lb 0.00 1.75 

1% lb 0.00 3.25 

Finnan Haddies .... doz. 1.10 1.20 
Harengs frais, importes, 

doz. 1.10 1.20 
Harengs marines, imp. " 1.20 1.30 
Harengs aux Tom. imp. * 1.35 1.40 
Harengs kippered, imp. " 1.40 1.45 
Harengs imp, bte de 100. bte 1.70 1.75 
Harengs Canadiens . . .doz. 0.95 1.00 
Homards, bte plate, 1 lb. " 3.90 4.50 
Homards, bte plate, 1-2 lb." 2.25 2.40 
Homards, bte haute, 1 lb. " 3.60 4.25 
Hultres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Hultres (solid meat), 10 oz. 

doz. 0.00 2.35 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 18 

Sardines canadiennes . cse 3.50 4.00 
Sardines frangaises, 1 btes 

bte 0.15 0.31 
Sardines frangaises, 4 btes, 

bte 0.22 0.50 
Sardlres Norvege (1 bte) cse 7.50 11.00 
Sardines Norvege (} bte) cse 17.00 18.00 
Sardines Portugaiges (| 

btes) cse 9.00 12.00 

Sardines Portugaises (1 

btes) cse 15 00 16.00 

Saumon rose Cohoes. Fra- 

ser River, boite plate " 0.00 1.45 
Saumon rouge (Sockeye).: — 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite haute, 1 lb. . . doz. 1.975 2.00 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1 lb. . . doz. 2.121 2.15 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1-2 lb. . doz. 1.32} 1.35 
Saumon rouge Sockeye (Rivers' 

Inlet), boite haute, 1 lb. doz. 0.00 1.80 
Saumon rouge du prlntemps, 

bte haute, 1 lb. . . . doz. 1.45 1.60 
Saumon rouge du prlntemps, 

1-2 lb doz. 0.95 100 

Baumons Humpback, l lb. doz. 0.90 1.00 



LARDS ET JAMBONS 

Bonne demande pour les lards ameri- 
cains qui sont un peu plus faciles. 

Les lards fumes voient peu d'affaires 
et les jambons ont un.e vente passable. 

Les prix des lards fumes et des jam- 
bons durcissent et sont fermes aux nou- 
yeaux prix. 

Les lards sales canadiens ont une assez 
bonne demande; les prix ont ete baisses 
de 50c. par quart. 

Nous cotons: 

Lards Americains 

Lard Americains Monarch . . . 30.50 

Lard Jones 30.50 

Lard Woodlawn 19/35 more . . 00.00 

Viandes fumees 

Lard fume, desosse . . lb. 0.20 0.204 

Lard fume, de cote ... lb. 0.00 0.22 

Jambons, 25 lbs, et au-dessus 0.17 0.17} 

Jambons, 18 a 25 lbs. . . . 0.18 0.181 

Jambons, 13 a 18 lbs. . . . 0.19 0.191 

Jambons, 10 a 12 lbs. . . . 0.20 0.20} 

Jambons, desosses 0.19 0.20 

SAINDOUX 

Les saindoux sont a la baisse, nous co- 
tons 25c de moins par seau, les saindoux 
purs. 

Les saindoux composes sont egalement 
plus faciles, sauf pour les seaux et chau- 
dieres qui restent a nos cotations pre- 
cedentes. 

.La demande s'est amelioree pour les 
saindoux purs et elle est tranquille pour 
les saindoux composes. 

Nous cotons: 

Saindoux pur 
En seaux de 20 lbs. le seau 0.00 3.25 
En tinettes de 50 lbs. . . lb. 0.00 0.16J 
Canistres de 10 lbs. . . lb. 0.161 0.17| 
Canistres de 5 lbs. . . .lb. 0.16f 0.17 
Canistres de 3 lbs. ... lb. 0.16} 0.171 

Saindoux compose 

En seaux de 20 lbs. . . lb. 2.60 2.65 

Chaudieres de 20 lbs. . . lb. 2.35 2.55 

Canistres de 10 lbs. . . lb. 0.12J 0.131 

Canistres de 5 lbs. . . lb. 0.12J 0.131 

Canistres de 3 lbs. . . lb 0.13 0.13^ 

Tierces lb. 0.121 0.122 

Demi-quarts lb. 0.00 0.13 

Tinettes, 60 lbs lb. 0.00 0.13 

Tinettes, 50' lbs b. 0.00 0.12| 

FROMAGES CANADIENS 

Les petits fromages d'environ 20 lbs se 
vendent aux epiciers au prix de 11 1-2 a 
12c la livre. 

FROMAGES IMPORTES 
On cote le fromage de Gruyere: 
Fromage entier de 27 lbs. ou de 80 lbs., 

27c. a 28c. la lb. 
En quantite moindre 30c. la lb. 
Le fromage de Roquefort se vend de 

32c. a 35c. la livre et le limbourg de 19 a 

20c. la lb. 

On cote encore: 

Gorgonzola lb. 40 

Edam ' lb 35 

PRODUITS CHIMIQUES ET DROGUES 

Nous cotons: 

Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 

quantite moindre, lb. 0.12 

Alun, barils de 336 lbs. ... lb. 0.01J 

Alun, barils de 112 lbs. ... lb. 0.02 

Alun, quantite moindre ... lb. 0.03 
Blanc de ceruse, brls de 336 lba 

. 100 lbs 0.70 

Blanc de ceruse, quantite moin- 
dre 2 lbs. 0.01 

Bois de campeche ... lb. 0.021 0.03 
Borax en crlstaux, brls de 336 

lbs. . , lb. 0,05 



Borax en cristaux, brls de 112 lbs. 0.05 
" quantity moindre, lb. 0.06 
Borax en poudre, 

brls 112 lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites lb. 0.00 0.00 

Camomllle lb. 0.20 

Campeche (Extrait de) : 
Boites de 12 lbs. ... lb. 0.071 0.071 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.08 0.081 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.09 0.091 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.11 .0111 
" 24 lbs., les 3 gran- 
deurs assorties . " 0.00 0.081 
Camphre (en oz.) ..." 0.00 0.75 
Carbonate d'ammoniaque, bis. 

112 lbs 4 lbs. 0.10 

Carbonate d'ammoniaque, quan- 
tity moindre lb. 0.15 

Cire blanche pure ... lb. 0.40 0.45 
Couperose, bis 370 lbs. ... lb. 0.01 
Couperose, quantity moindre, lb. 0.02 

Gelatine rouge en feuilles . . lb. 0.60 
Gelatine blanche en feuil., lb 0.30 0.40 
Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 

Gomme arabique lb. 0.18 

Houblon presse .... lb. 0.121 0.15 

Indigo de Madras lb. 0.60 

Lessis commun doz. 0.35 

Lessis commun grosse 3.75 

Paraffine a usage dom. . lb. 0.09 0.12 

P raffine pour cierges . lb. 0.10 0.12 

Platre a terre, sac 100 lbs. sac 0.70 

R6sine blanche lb. 0.031 0.041 

Rfisine G, suivant quantite, lb. 0.021 0.03 
Salpfitre en cristaux, bis 112 

lbs lb. 0.05 

Salpetre en cristaux, quantite 

moindre lb. 0.06 

Sel d'Epsom, sacs 224 lbs. . lb. 0.01J 

Sel d'Epsom, qte moindre . . lb. 0.02 

Soda a pate, 112 lbs. . . . 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs. . . . 0.75 0.80 

1-2 sacs 112 lbs., 100 lbs. . . 0.80 0.85 

Quarts 336 lbs., 100 lbs. . . 0.85 0.90 

Barils 112 lbs, baril .... 0.95 1.00 

Soude caustique, drums 750 lbs. lb. 0.02} 
Soude caustique en morceaux, 

kegs 50 lbs keg 1.50 1.60 

Soude caustique en morceaux, 

kegs 100 lbs. . . . keg 0.00 2.75 

Soufre en batons, brls 336 lbs., lb. 0.01! 

Soufre en batons, qte moindre, lb. 003 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 1.65 1.70 

Soufre moulu, qte moindre . .lb. 0.03 
Tourteaux de lin moulu: 

1 a 9 sacs sac 0.00 1.90 

10 a 19 sacs sac 0.00 1.85 

20 sacs et plus sac 0.00 1.80 

Vitriol, brls 0.05} 0.06 

Vitriol, quantite moindre . . lb. 0.07 

BOUGIES ET CIERGES 

Nous cotons: 
B Paraffine en vrac, boite de 40 lbs: 

6 a la lb. lb. 0.00 0.08 

12 a la lb lb. 0.00 0.08} 

B Paraffine, 6 a la lb. . . 0.08} 0.09 

B Paraffine, 12 a la lb. . . 0.09 0.09} 

B Stearine, 14 oz. 6 et 12 . . 0.00 0.12 

B Stearine, 16 oz. 6 et 18 . 0.13 0.14} 

Cierges approuv6s . . . .lb. 0.00 0.40 

Cierges non approuves . .lb. 0.16 0.20 
PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Ovales de } lb., crate . . . 0.00 0.35 

Ovales de 1 lb., crate . . . 0.00 0.35 

Ovales de 2 lbs., crate . . . 0.00 0.45 

Ovales de 3 lbs., crate . . . 0.00 0.55 

Ovales de 5 lbs., crate . . . 0.00 0.65 • 
CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No 0. la doz 10.50 

Cuvette No 1. la doz 8.50 

Cuvette No 2, la doz 7.00 

Cuvette No 3, la doz 6.00 



LE PRIX COURANT 



38 



TINETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Tinettes a beurre, 70 lbs., 

pifice 0.26 0.28 

Tinettes a beurre, 50 lbs., 

plfice 0.22 0.24 

Tinettes en fiplnette, & beur- 
re, 30 lbs., piece 0.20 0.21 

Tinettes en epinette blanche, 

20 lbs., piece . . 0.17 0.19 

Tinettes a beurre, 10 lbs., 

piece 0.13 0.15 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires. 

Boites de 5 grosses ... la bte 0.60 

Epingles a ressort. 

Boites de 2 grosses ... la bte 090 
BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires. La doz 

4 cordes 5.25 6.00 

3 cordes 4.00 4.40 

2 cordes 3.40 3.75 

Avec manches Bambou. 

4 cordes 4.25 3.50 

A -long manche .... 3.00 3.50 

D'enfants, 3 cordes .... 0.00 2.00 

D'enfants, 2 cordes 000 1.80 

D'enfants, 1 corde (manque) 

Manches de faubert (mop), doz. 1.21 

ALLUMETTES 

Nous cotons: 

Telegraph, bte de 10 gr 4.80 

Telephone, bte de 10 gr 4.70 

Tiger, bte de 10 gr. . . . 4.30 a 4.45 

Headlight, bte de 1 gr 4.65 

King Edward, bte de 1-2 gr. . . . 3.70 

Eagle, bte de 1 gr 2.15 

Silent, bte de 1 gr 2.50 

Silent, bte de 500 5.35 

Rising Star, bte de 1 gr 6 15 

Pour quantity de 5 calsses assorties ou 
non, fret pay6 pour tous les points de la 
province de Quebec. 

Le prix de $4.30 pour les allumettes 
Tiger" ne s'appllque qu'a la province de 
Quebec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON, ETC. 

Nous cotons: 

Ficelle 4 brins .... lb. 0.27 0.28 

Ficelle 3 brins .... lb 0.23 0.24 

Corde a llnge en rouleau, lb. 0.00 0.22 

Corde a linge, 30 pds . doz. 0.00 090 

Corde a linge, 40 pds . doz. 0.00 1.10 

Corde a linge, 50 pds . doz. 0.00 1.40 

Corde a linge, 60 pds . doz. 0.00 1.65 

Coton a chandelle ... lb. 0.00 030 

Cabre Sisal, 7-16 et plus . . 000 10 

Cable Sisal, 3-8 0.00 0.10J 

Cable Sisal, 5-16 0.00 0.11 

Cable Sisal, 1-4 0.00 0.11 

Cable Sisal, 3-16 0.00 11J 

PAPIER D'EMBALLAGE 
On vend le papier Manille a 4 cents la 

llvre et le papier brun ou gris 3c. la lb. 

MECHES, BRULEURS ET VERRES DE 
LAMPES 
Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.20 

M6ches No 1 lb. 0.15 

M6ches No lb. 0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 

Bruleurs No 1 doz. 0.65 

Bruleurs No doz. 0.65 

Bruleurs, dessus verre, (A), doz. 1.65 

Bruleurs, dessus verre, (B), doz. 1.90 

Chemln6es (first), No 2 . . . doz. 0.60 

Cheminees (first), No 1 . . . doz. 0.44 

Chemin6es (first), No . . . doz. 0.41 

Cheminees (climax), No 2 . . doz. 0.62 

Cheminees (climax), No 1 . . doz. 0.46 

Cheminees (climax), No 0. . doz. 0.43 



SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille (ou Castille) se 
vend: le blanc de 8c. a 8 l-2c. lb., poids 
net, et le marbre rouge de 8c. a 9c. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.52$ 

Caisse de 4 doz doz. 0.55 

Quantite moindre .... doz. 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.), doz. 0.95 

Quantite moindre doz. 100 

Boites de 3 lbs. (par 2 doz), doz. 2.50 
Quantite moindre doz. 2.60 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons l'huile de Loubon: 

Pintes 0.00 2.90 

Chopines 0.00 1.40 

1-2 chopines 0.00 0.75 

HUILE DE CASTOR 
Nous cotons: 

Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz. . . . $3.60 $0.35 

Bouteilles de 2 oz 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. . . . 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. . . . 7.25 0.65 

Bouteilles de 1-2 chopine. 11.50 1.10 

Bouteilles de 1 chopine . 17.50 1.60 

Bouteilles de 1 pinte . . 28.00 2.50 

Estagnon de 40 lbs. . . . 0.09 010 

Quart, lb 0.00 0.101 

Moins d'un quart, gall. . . 0.00 1.14 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons l'huile de foie de morue 
de Terre-Neuve, de $1.40 a $1.60 le gal- 
lon, suivant quantite et l'huile de foie de 
morue de Norvege, de $1.50 a $1.65. 
HUILE DE COTON 

Nous la cotons: 

Au barll gal. 1.10 

Moins d'un baril .... gal. 1.25 
VASELINE 

Nous cotons: 
No 1, la grosse. ... $ 6.72, esc. 5 p.c. 
No 2, la grosse. . . . 14.40, esc. 6 p.c. 

No 1, la doz 0.60 net. 

No 2, la doz 1.25 net. 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .... le gal. 19J 

Standard Acme le gal. 17 

Silver Star le gal. 15J 



GRAINS ET FARINES 
March6 de Chicago 
Manli dernier, dea rumeura ont couru 
Que certalnea malsona avaient Influence 
le marche pour realiser Bur garantii 

ulte" que lea prix du grain Bonl 
de venue extremement nerveux, el que les 
tlateura ont vendu Mbremenl N^an 
moine, la chaleur dans le nm-d-ouest a 
cause d'autrea avances. Bin clfltun 
prix du bie etaient fermes et en gain de 
lc a 1 3 8c. 

Le bie-d'Inde 6tait en baisse de l-2c. e1 
I'avoine de 3-8c. 

Juil. Sept. 

Bie 1.01? 1.018 

Bie-d'Inde 578 59f 

Avoine 39J 388 

Marche de Montreal 
Le marche dea sains est tres tranquil 
le: il ne se fait pas de transactions en ble\ 
ni en aelgle, ni en aarraain et pen d'af 
la ires dans les autres grains. Les prix 
du hie" et de I'avoine sont en hausse par 
suit." de la Becheresse dans uno paxtie de 
l'Ouest. 



La hausse du bie et une demande ac- 
tive pour les farines du Manitoba ont 
cause une avance de 10c. par quart sur 
ces farines, qui sont tres fermes aux 
nouveaux prix. 

La demande pour les issues de bie est 
tres satisfaisante et les prix se maintien- 
nent. 

Pas de changement de prix en farines 
d'avoine roulee pour lesquelles la deman- 
de est tranquille. 

Grains 

Ele du Nord No 1 0.00 1.053 

Bie du Nord No 2 0.00 1.02* 

Bie du Nord No 3 0.00 0.9SJ 

Bie du Nord feed 0.00 0.87 

Avoine Man. No. 2 . . . . 0.39 0.39} 

Avoine Man. No 3 0.38 0.3SA 

Avoine Ont. et Quebec No 2 0.37J 0.38 

Avoine Ont. et Quebec No 3 0.36 0.36* 

Avoine Ont. et Quebec No 4 0.35 0.35* 

Orge a moulee 0.50 0.52 

Pois No 2, ordinaires . . . 0.80 0.82 

Sarazin (48 lbs.) 0.00 0.00 

Seigle 0.00 0.00 

Hled'Inde (suivant quality. 0.67 0.68 

Farines 
Patentes du nrintemps. 

premieres .... 2 sancs 0.00 5.50 
Patentes du printemps, 

secondes sacs 0.00 5.00 

Patentes d'hiver . . 2 sacs 5.00 5.10 
Straight rollers . . . baril 4.75 4.80 
Straight rollers .... sac 2.20 2.25 
Forte a boulanger . . 2 sacs 4.80 5.00 
Farine de bie d hide . 2 sacs 0.00 3.20 
Farine a patisserie . . sac 0.00 2.45 

Farine d'avoine 
Avoine rouiee. 90 lbs sacs . 0.00 2.00 
Avoine roulee . . . baril 0.00 4.30 
Issues de bie en sacs 

Son Manitoba, au char, ton 00.00 18.00 
Ctu Manitoba, au char, ton 00.00 21.00 
Son d'Ontario, au (bar, ton 18.50 19.00 
Middlings d'Ontario, au 

char, ton 21.00 22.00 

Moulee au char 25.00 28.00 



FROMAGE 
Marche anglais 
MM. Marples, Jones & Co. nous 6cri- 
veni de Liverpool a la date du 17 juin 
1910: 

Le affaires onl ete calmes, cette Be- 
main", blen que la d imande pour le fro- 
mage vleux suit meilleure, probablement 

en raison de la temperature plus chaude, 
el en raison aussi de la mediocre qualite 
du fromage nouveau, Lea prix sont a peu 
prea sans changement. 

Nous cotons: 
Canadien, haut choix, blanc 

anci >n 59 a 61/0 

Canadien, haut choix blanc, 

oouveau 53/0 a 54/6 

Canadien colore, haut choix, 

ancien 55/0 a 57/0 

Canadien colore, haut choix. 

nouveau 53/0 a 5 1 

Nouvelle-Zeiande, blanc, 

haut choix (ex-Londres) . 57/0 a 58/0 
Nouvelle-Zeiande, colore, 

haut choix (ex-Londrea) . 54/0 a 55 

t * m 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londrea a la date du 17 juin 1910: 

— Les affaires en fromage canadien 
nouveau sont toujoura tres lentes, et cela 
n'est pas etonnant quand on compare ce 
fromage a celui de la Nouvelle-Zeiande ; 
ce dernier est une valeur Men meilleure. 

— Les affaires en fromage de Nouvelle- 
Zeiande sont toujours bonnes; les has 



34 



LE PRIX COUEANT 



prix qui ont cours en ce moment et la 
temperature favorable sembleut donner 
de l'activite a la consommation. 
Xous eotons: 

Xouvelle-Zelande, blanc 57/0 

Xouvelle-Zelande. colore 54/0 

Canada, blanc, nouveau 54/0 

Canada, colore, nouveau 55/0 

Marches d'Ontario 

Brockville, 23 juin— Offert 1840 boites 
blanc et 2125 colore. Ventes a 10 3-4c. 

Belleville. 23 juin— Offert 3025 boites. 
Yendu 410 boites a 10 15-16c. et 2115 a 
10 T-Sc. 

Kingston. 23 juin — Offert 1055 boites 
blanc et 523 colore. Ventes a 10 13-16c. 

Cornwall. 24 juin — Vendu 1639 boites 
blanc et 324 colore a 10 7-8c. 

Ottawa. 24 juin— Offert 799 boites 
blanc et 647 colore. Ventes a 10 13-16c. 

Brantford. 24 juin — Offert 1175 boites. 
Yendu 155 boites a 11 l-5c, 225 a 10 3-4c. 
et 120 "twins" a 10 15-I6c. 

Russell. 24 juin — Offert et vendu 310 
boites a 10 7-8c. 

Xapanee, 24 juin — Offert et vendu 1730 
boites blanc et 370 colore a 10 7-8c. 

Kemptville, 25 juin — Offert 825 boites. 
Vendu 560 boites a 10 7-8c. 

London, 25 juin — Offert 1605 boites. 
Pas de vente. 

Campbellford, 28 juin— Offert 1260 boi- 
tes. Vendu le tout a 10 ll-16c. 

Stirling, 28 juin— Offert et vendu 985 
boites a 10 5-8c. 

Marches de Quebec 

Yictoriaville, 24 juin — Offert et vendu 
200 boites a 10 5-8c. 

Cowansville, 25 juin — Offert 125 boites. 
Vendu 98 boites a 10 3-4c. 

Marche de Montreal 
La semaine derniere a ete une assez 
bonne semaine d'exportation; les quanti- 
tes exportees depuis le ler mai se rap- 
prochent de celles d'il y a deux ans et 
depassent celles de l'an dernier pour une 
merne periode. La production est forte 
et la tendance est a la baisse; seule une 
baisse de prix peut empecher une accu- 
mulation qui pourrait devenir dangereuse 
pour l'avenir des prix pendant le restant 
de la saison de fabrication. Le prix pour 
le fromage de la province reste dans les 
environs de 10 3-4c. 

Les exportations pour la semaine finis- 
sant le 25 juin, ont ete les suivantes: 
1910—91,009 boites. 
1909—74,370 boites. 
1908—95,393 boites. 

Du ler mai au 25 juin elles ont ete 
comme suit: 

1010—354,741 boites. 
1909—349,155 boites. 
1908—369,581 boites. 



BEURRE 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous 6cri- 
vent de Liverpool, a la date du 17 juin 
1910: 

Le marche de la semaine n'a presents 
aucune particularity la demande est 
bonne, mais les arrivages a Londres sont 
forts. La cote officielle du beurre danois 
est sans changement. On s'attend gene- 
ralement a des prix plus bas. 

Xous eotons: 

Ladles des Etats (manque) 

Renovated, choix (manque) 

Irlande, cremerie, choix. . 104/0 a 107/0 
Canada, cremerie, choix . . . (manque) 
Australia, haut choix . . .102/0 a 104/0 



Xouv. Z61ande, haut choix. 106/0 a 108/0 
Siberie, cremerie, haut 

choix 104/0 a 106/0 

Argentine, haut choix . .102/0 a 104/0 
Danois, cremerie, choix et 

haut choix, en barils . .112/0 a 115/0 



MM. Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londres a la date du 17 juin 1910. 

— La cote du beurre danois n'est pas 
changee, bien iqu'en certains quartiers on 
s'attende a une reduction. 

— L3s arrivages de Siberie s'elevent, 
cette semaine a 12,000 flits. La qualite de 
ce beurre est tres variable et on offre a 
peine de beurre nouveau. Les acheteurs 
sont tres lents a prendre de ce beurre, et 
nous craignons que les prix baissent 
quelque peu, pour determiner une deman- 
de active, necessaire pour lliquider les 
quantites en mains. 

— II y a une bonne demande de con- 
sommation pour le beurre frangais; mais 
jusqu'a present, on a mis tres peu de 
ce beurre en magasin, car e'est a peine 
si l'offre est un peu en surplus de la de- 
mande. 

—La qualite du beurre arrive d'Aus- 
traiie. cette semaine, est bien meilleure 
que depuis quelques semaines, et comme 
ce beurre n'a pas l'odeur de pomme, il 
donne satisfaction. La qualite haut choix, 
tant pour le beurre sale que pour le beur- 
re sans sel, a ete 1'objet d'une bonne de- 
mande; mais le beurre de qualite seoon- 
daire doit lutter avec le beurre de Sibe- 
rie, dont la vente est poussee a des prix 
plutot bas. 

— Le beurre de Xouvelle-Zelande, arri- 
ve jusqu'a date, s'est bien vendu, presque 
entierement pour la oonsommation. Tres 
peu de beurre a ete mis en entrepot. On 
attend un autre arrivage qui sera sans 
doute 1'objet d'une bonne demande. 

Nous eotons: 

Danemark 114/0, 115/0 a 116/0 

France, haut choix . . .110/0 a 116/0 
Nouvelle-Galles du Sud, haut 

choix, sale et sans sel 100/0, 102/ a 104/0 
Nouvelle-Galles du Sud, 

choix sale et sans sel . 95/0 a 98/0 
Queensland, haut choix, 

sale et sans sel 1.0/0 a 102/0 a 104/0 
Queensland, choix, sate et 

sans sel 96/0 a 98/0 

Siberie, haut choix . . .98/0 a 100/0 

Siberie, choix 94/0 a 96/0 

Nouvelle-ZGlande, haut 

choix 108/O a 110/0 

Xouvelle-Zelande, seconde . 102/0 a 104/0 
Xouvelle-Zelande, remalaxe. 86/0 a 90/0 
Victoria, haut choix, sale et 

sans sel 102/0 a 104/0 

Victoria, choix, sate et sans 

sel 96/0 a 100/0 

Marches de Quebec 

Cowansvtille, 25 juin.J— Offert 836 boi- 
tes. Vendu 98 boites a 22 3-4c; 655 a 22 
5-8c; et 78 a 22 l-2c. 

Saint-Hyacinthe, 25 juin.— Offert 700 
paquets, Ventes a 22 l-2c. 

Farnham, 27 juin.— Offert et vendu 567 
boites a 22 l-2c. 

Marche de Montreal 
II s'est encore exporte du beurre la se- 
maine derniere, mais en petlite quantite. 
II ne faut pas s'attendre a de fortes ex- 
portations tant que les prix resteront au 
niveau auquel on les a payes, samedi, a 
.Cowansville et <a Saint-Hyaelinthe. Les 
prix en Angleterre sont au-dessous de la 
parite ici et comme les stocks s'accumu- 
lent, il va de soi que les prix ne peuvent 
tenir longtemps. Ainsi, du ler mai au 25 
juin, nous avons recu 27,785 paquets de 



beurre de plus que l'an dernier pour le 
meme temps et les exportations ont ete 
sensiblement les memes l'an derniier que 
cette annee. Les paturages sont partout 
bien fournis d'herbe, il y a done lieu de 
croire que la production continuera a 
etre plus grande que l'an dernier et qu'il 
faudra exporter. Or, comme les expor- 
tateurs ne sont pas gens a perdre bene- 
volement de 1'argent, les prix du marche 
devront necessalirement baisser a moins 
que les marches anglais n'avancent. Pour 
le moment on paie 22c. aux producteurs, 
mais il y a une forte tendance a la bais- 
se. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 25 juin 1910 ont 6te les sui- 
vantes: 

1910—1,248 paquets. 

1909— 

1908—9,181 paquets. 

Du ler mai au 25 juin, elles ont ete 
comme suit: 

1910—1,498 paquets. 
1909—1,364 paquets. 
1908—22,667 paquets. 



OEUFS 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous ecri- 
vent de Liverpool a la date du 17 juiin 
1910: 

Demande moderee sans changement 
de prix. 

Xous eotons: 

Oeufs d'Irlande 7/0 a 8/3 

Oeufs du Continent . . . 6/4 a 8/0 

Marche de Montreal 

II y a une assez bonne demande pour 
les oeufs. 

Nous eotons, comme la semaine dernie- 
re, en lot de caisse, a. la doz.: ouefs choi- 
sis, 21c; oeufs No 1. 19c; et oeufs Xo 
2, 16 1-2 a 18c. 



LEGUMES 

Le marche est tranquille. Les tomates 
sont tres rares pour la saison. 

Asperges la doz. 3.50 5.00 

Aubergines .... la doz. 0.00 2.56 

Betteraves .... le sac 0.00 1.00 

Betteraves nouvelles . doz. 0.00 1.60 

Carottes 0.00 0.50 

Carottes nouvelles, la doz. 0.00 0.50 

Celeri nouveau .... la doz. 0.00 1.00 

Ce4eri de Californie.le crate 0.00 7.00 

Celeri de Floride 0.00 2.50 

Champignons lb. 0.65 0.75 

Choux Americains . le qrt 1.75 2.00 

Choux de Bruxelle . . .manquent 

Choux nouveau . . le crate 1.75 2.00 

Choux fleurs 2.00 3.00 

Concombres . . . le panier 2.00 2.50 

Cresson . . . doz. paquet 0.00 0.30 

Epinards la boite 0.00 0.75 

Echalottes ... la doz pqt. 0.00 0.15 
Feves vertes et jaunes, 

le panier 3.00 3.50 

Navets nouveaux . . . doz. 00 1.50 

Navets de Qu§bec . . le sac 0.00 1.50 

Oignons blancs lb 0.00 0.03J 

Oignons des Bermudes, 

le crate 0.00 3.25 

Oignons d'Espagne, la caisse 0.00 3.25 

Oignons egyptiens .... 0.00 3.25 

Panais le sac 0.75 1.0m 

Patates (au detail), lesac 

90 lbs 0.50 55 

Patates (en gros), le sac 

90 lbs 0.40 0.50 

Patates suctees . le panier 0.00 0.70 

Patates nouvelles brl. 3.00 3.25 

Persil . . . doz de paquets 0.00 0.50 

Piment le crate 0.00 4.00 



LE PRIX COURANT 



Poireaux ... la doz pqt. 0.00 1.00 

Radis .... la doz, pqt. 25 0.35 

Raifort la lb. 0.00 0.15 

Rhubarbe ... la doz. pqt. 0.00 0.30 
Salade de Montreal, frisee 

doz. 0.00 0.20 
Salade de Montreal, pommee, 

doz. 0.15 0.20 

Salsifis . . la doz. de pqts. 0.00 1.50 

Tomates de Floride, le crate 3.25 4.00 

Tomates, 4 paniers aii crate 0.00 1.65 

Toplnambours . . le quart 000 3. 50 

FRUITS VERTS 

Le marche se raffermit. 

Abricots de Californie, crate 0.00 2.00 

Atocas manquent 

Ananas cse 3.00 3.25 

Bananes, regime (en 

crate 1.40 2.25 

Citrons Messine (300s.), bte 2.75 3.50 

Cocos, sac 150 lbs. . . . 3.75 4 00 

Fraises le casseau 0.12 0.16 

Kumquats . . le casseau 0.00 0.20 

Limons .... la bolte 0.00 1.00 

Mandarines .... la bte 3.00 4.00 

Oranges Jamai'que. . . . bte 4.50 5.00 

Oranges Navel 4.00 4.50 

Oranges de Porto Rico, . bte manquent 

Oranges de Valence 420 .. . 0.00 6.00 

Oranges Valence 714 . bte 0.00 7.00 

Oranges Valence 1064, . bte 00 7.75 

Oranges Valence 1120 . bte 0.00 7.00 
Oranges Sorente — 

Caisse, 200 3.00 3.50 

Caisse, 300 0.1,9 3.50 

Caisse, 100 (Ms boftes) . 0.00 2.00 

Caisse, 150 0.00 2.50 

Caisse, 80 0.00 1.76 

Caisse, 64 0.00 1.25 

Pamplemousses de Floride, 

bte 0.00 5.00 

Pamplemousses de Cuba, bte 4.00 5 on 

Peches de Californie, 2 rangs 1.60 2.00 

Peches de Californie, 3 rangs 1.75 200 
Peches de Californie, 4 rangs 

au panler 2.00 2.50 

Poires de Californie. crate 0.00 4.50 

Prunes Bleues, de Californie 2.75 3.25 

Prunes Rouges de Californie 1.90 2.00 

Prunes Japon de Californie 2.50 3.00 

Pommes le quart 6.00 8 00 

Pommes de Californie. bte 0.00 3.50 

Raisin Hamburg manque 

Raisin Malaga manque 

POMMES 

MM. J. C. Houghton ft Co. nous ecrl- 
vcnt de Liverpool a la date du 16 Juln 
1910: 

Une grande quantity de pommee >i 

Taamaole el d'Auatrali I arrivte but 

le marche' hier. On en avail grand hc- 
ii el eea pommes ae sont blen vendues. 
1'ensemble dee pommes de Tasmania rap- 
portant de 9/6 a 11/0 par botte. 

PRfX A L'ENOIN 

Vendredl Limdl Mercredi 

lOJuin 13 .In in 1". .Iain 

nil. a. d s. d. a. d. a.d. a.ri. 
Sud de l'Aus- 

tralie bte 8 3 10 6 

Tasmania " ,'8 li 12 6 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES 
Marche de Montreal 

Le marche est tres faible, etant trop 
I'orteinent approvisionne pour la consom- 
mation, sauf en foin No 1 qui eat rare 
sur place. 

Lee inarches anglais sont demom 
et il n'y a pas lieu de songer a y exporter 
du foin pour le moment. 

Nous cotons a la tonne, en lot de char 
sur rails, a Montreal. 
Foin presse. No 1 ... . 13.50 14.00 
Foin presse. Xo 2. extra . 12.50 13.00 
Foin presse, No 2, ord. . . 11.00 11.50 



Foin melange de trefle 

Trefle pud 

Paille d'avoine 



10.00 10.50 
9.00 9.50 
4.50 5.00 



PEAUX VERTES 

La demande est tres calme. La hausse 
que nous annoncions la semaine derniere 
sur les peaux de boeuf s'est produite. 
Elles sont en augmentation de l-2c. Les 
prix des autres peaux n'ont pas change. 

Les commergants de Montreal paient 
aux bouchers: boeuf de la ville No 1. 
13 l-2c; No 2, 12 l-2c; No 3, 11 l-2c: 
boeuf de la campagne, No 1, 13c; No 2, 
12c; No 3, lie Vsau de la ville, No 1, 
16c; No 2, 15c: veau de la campagne. 
No 1, 16c; No 2. 14c; agneau. petites 
peaux, 20c; mouton, $1.40; cheval, $2.50. 



La reglisse destinee aux marches eu- 
ropeeus est d'abord convertie en pate 
dans des manufactures, pres de Smyrne. 
Elle est expediee en caisses pesant envi- 
ron 330 livres. Recemment on a prepare 
de petits pains pour l'exportation, pesant 
huit a onze livres chacun; on en met 24 
par caisse. L'Angleterre est le principal 
pays acheteur de reglisse en pate; il n'en 
est exporte que de petites quantites dans 
les autres parties de l'Europe. Cette pate 
se vend $14.40 la caisse de 330 livres, et 
les pains se vendent $18.35 la caisse de 
220 livres. Les paiements se font au 
comptant, avec escompte de 1 a 1 1-2 pour 
cent, cm par traite a trois mois. 



LA RACINE DE REGLISSE 

Le Consul des Etats Unis a Smyrne 
fournit les renseignements suivants sur 
l'industrie de la racine de reglisse en 
Turquie d'Asie. 

La reglisse croit a l'etat sauvage en 
Asie Mineure et peu d'efforts ont ete 
faits jusqu'a present ]>our la cultiver. On 
la rencontre principalement dans les va! 
h'! 3 du Meandre et de l'Hermus. La raci- 
croissanl dans les plaines du Mean- 
dre est la meilleure, elle est superieure 
•lie que Ton trouve en Syrie, en Me- 
sopotamie, dans la Caucase, en Siberie on 
en Chine. Les exportateurs de reglisse 
louent des terres a reglisse pour une p€- 
i i< de de trois a cinq ans. L'extraction de 
la racine commence en octobre et est fai 
te par des paysans qui. a la fin de cha- 
que journee, font livraison des racines 
aux divers depots et sont paves d'apres 
la quantite qu'ils apportent. 

-out empilees et exposees 
a I'air Jusqu'a ma] on Juln. Elle a'a plus 

alora que la nioitie de son poids primi 

tit', on tire les rac obtenir les 

qualites connuea sous les noma de "d6- 
bria" et • hagette", toutes deux tres ap- 
precleea. La quantity et la oonsomma 
tion de ces deux qualitea sont faihles re- 
lativement aux quantites de reglisse non 
trlee, exportee pour la manufacture du 
sucre et de la poudre de regll 

La racine de reglisse est expedite en 
ball* i 220 livres chacune, 

sous une presse bydraulique et cerclees 
de cercles de fer. Lea State I'nis sont le 
principal paya consommateur de cette 
sorte de reglisse qui y est expddlte a 1*6- 
tat naturel comme matiere premiere et 
admire sans droit d'entree. Les exporta 
tlona annuelles aux Flats I'nis s'elevent a 
L4.210 tonnes, d'une va-leur de $550,000. 
Lea qualitea "debris" et "hagette" sont 
achetees presque exclusivement par la 
France. L'Allemagne en achete aussi une 
Lite quantite. Cette sorte de reglisse 
expedite en sacs pesant 300 a 330 li- 
vres chacun. Les prix varient d'une an- 
nee a l'autre; mala en general les di 
verses sortea de reglisse non tri6e se 
vendent a Smyrne $4 les 220 livres f. o. 
h. he prix des qualites "debris" et "ba 
gette" varie de $5.60 a $6.30 les 220 li 
vres. 



LA CONSOMMATION DE LA VIANDE 
DANS LE MONDE ENTIER 

L'alimentation des peuples en viande 
devient aujourd'hui aussi importante 
que l'alimentation en pain. Rien ne peut 
donner une idee de l'accroissement de la 
quantite de chair animale absorbee par 
l'humanite en une annee. II y a un demi 
siecle. le Franeais mangeait en moyenne 
26 livres de viande en l'espace d'un an. 
Maintenant, il lui en taut environ 99 li- 
vres. Demain lio livres lui seront nfeces- 
saires. L'Anglais et l'Allemand vont plus 
loin encore; ils consonunent chacun 132 
livres par an; l'Americain du Nord, 154 
livres; I'Australien, 242 livres. Quant au 
Suisse, il se contente de 77 livres. Du 
Beige, il n'eat pas question! 

Cette consummation enorme ne fait 
qu'augmenter, car plus on avance, mieux 
Ton ae nourrit. Et -les populations s'ac- 
croisseni en nonihre. Auronsnous un 
jour disette de viande ? A cette question 
on peut repondre categoriquement non. 
B3I i • la parce que le betail s'accroit enco- 
re plus rapidement (pie l'humanite. ll y 
a cent ans. la Suisse, par exemple, ne 
possedail que 700,000 betea a comes; elle 
en a auji iiiilhui 1,500,000. Sans doute, 
la population a aussi double en ce laps 
de temps, mail le betail bovin s'est per- 
tect imine, est devenu plus lourd, plus ri- 
ch, en viande. In boeuf de 1100 livres 

gtail un phenome In temps de nos 

grands peres; il present, on en voit sou- 
vent qui depassent 2200 livres. Les pores 
ont triple et les poules ne se gardent plus 
que si elles pondent 160 a 200 oeufs par 
an. 

Cependant, malgre ces progres gnormes 
de la zootechnie, le b6tail ne suffirait 
pas a la eonsommation indigene, tant 
cette derniere est grande.' 11 en est de m§- 
me pour un certain nombre de pays tr&s 
peuph's de la vieille Europe. Aussi, l'an- 
cien continent est il oblige d'avoir re- 
cours a limjiortation am6ricaine, afri- 
caine et australienne. 

Aujourd'hui le commerce du b6tail et 
de la viande represente une somme an- 

nuelle de $1,600,000,000 et se trouve etre 

le plus considerable du monde. 

Les Etats qui sont les grands fournis- 
seurs appartiennent, en premier lieu.aux 



36 



LE PRIX COURANT 



Courroies Speciales 

Nos courroies sont recouvertes de 
de notre Ciment Impermeable et 
peuvent etre exposees au froid on a. 
la chaleur sans danger de les gater. 



D. K- mcCaren, Eia* 

Montreal, 309 rue Craig Oueet. 
Quebec, 21 rue St-Pierre. 




CEHUIMEl/OAK 



Fer-blanc 



ALLAWAYS " et " CANADA 

CROWN" veritablement 

au Charbon de Bois. 

" TRYM " au meilleur Coke. 



Toutes marques Standard, qualite de confiance, prix modere:. 
N'acceptez pas de substitution. 



A. C. LESLIE & CO., Montreal. 



LIMITED. 



ON NE VEND QU'AU COMMERCE DE OROS. 



nouveaux continents, ou de vastes herba- 
ges nourrissent des troupeaux innonibra- 
bles. L'Argentine compte plus de 100 
millions de moutons et son exportation 
de viande, depasse $200,000,000. L'Austra- 
lie atteint ce chiffre et les Etats-Unis ar- 
rivent a $300,000,000 d'exportation. Dans 
les immenses plaines du Far West ame 
ricain paissent 70 millions de bovides, 
autant de moutons et 20 millions de che- 
vaux. Des champs de mais du bassin de 
l'Ohio engraissent 60 millions de pores 
par an. Cette fantastique richesse anima 
le permet de classer les Etats-Unis au 
premier rang des fournisseurs de viande. 
En Europe, la Russie eleve le plus de 
bestiaux, surtout en Siberie, aussi la 
viande y est-elle bon marche. Le filet de 
boeuf se paye 10 cents la livre. L'AUema- 
gne vient au second rang pour les bovi- 
des et au premier rang pour les pores 
(20 millions) ; mais malgre ces monta- 
gnes de charcuteries qu'en tirent les bou- 
chers — elle ne suffit pas a sa consomma- 
tion. L'Autriche-Hongrie, qui a 17 mil- 
lions de betes a cornes et autant de pores 
exporte beaucoup. La France, avec 15 
millions de boeufs et de vaches, 18 mil- 
lions de moutons et 8 millions de pores, 
en exporte aussi. L'ltalie qui n'a que 6 
millions de bovides et 3 millions de pores 
— trouve le moyen de fournir tous les 
bouchers des rives du Leman. Par con- 
tre, l'Angleterre avec 12 millions de bo- 
vides et 30 millions de moutons ne se 
suffit pas. 

Elle importe de la viande pour plus de 
$200,000,000. C'est que l'ltalie ne mange 
que tres peu de viande et l'Anglais ne 
mange que du jarubon, du lard, du rosbif 
et des cotelettes. 

Les Etats des Balkans sont riches en 
betail et peuvent en exporter de grandes 
quantites. La Serbie, par exemple ex- 
pedie a l'etranger 200,000 pores par an et 
la Roumanie autant de boeufs. On pre- 
tend meme qu'en Roumanie un boeuf ne 
se vend pas plus de $200.. Les paysans 
scandinaves ont du betail en abondance, 
et le Danemark envoie, chaque annee, a 
Londres, pour $44,000,000 de jambon, 
lard, et filet de pore. Quant aux nations 



mongoles de l'Extreme-Orient, elles ne 
oomptent pas pour la richesse animale. 
En effet, Indous, Chinois et Japonais ne 
mangent pas de viande, sauf du poisson, 
et n'elevent ni boeufs, ni moutons, ni 
pores. 

(De la Boucherie de Paris) 



USAGES DE LA BALLE DE MAIS 



La balle de mai's forme un combusti- 
ble favori pour beaucoup de gens de la 
campagne, aux Etats-Unis. Ces epis sans 
jgrains sont places en grandes meules 
pres de la maison et il en est brtile des 
tonnes, chaque annee. Melanges a un 
peu de charbon et de bois, ils font un 
feu leger et agreable. 

Les grains de mais forment un com- 
bustible presque egal au charbon et, en 
deux ou trois occasions dans 1'histoire 
des Etats-Unis, le prix du grain fut si 
bas que les fermiers trouverent plus pro- 
fitable de bruler leur mais que de le 
vendre et d'acheter du charbon. Mais ce 
sont la des circonstances tout a fait anor- 
males. 

La balle de mais melangee au grain 
fait un aliment excellent pour le betail. 
Cette nourriture vaut mieux que le grain 
seul, qui est trop concentre. La balle sem- 
ble fournir la dilution convenable. 

Les pipes en epi de mais sont un des 
produits les plus remunerateurs du mais. 
Ces pipes a bon marche communiquent 
un arome agreable au tabac. Beaucoup 
de vieux fumeurs les preferent a toute 
autre pipe quel qu'en soit le prix. D'e- 
normes quantites de ces pipes sont ex- 
porters en Europe; elles sont en usage 
dans toutes les parties des Etats-Unis. 
C'est a feu Tom Reid que revient l'hon- 
neur d'avoir popularise ces pipes dans 
I'Est. Quand il etait "speaker" de la 
Chambre a Washington, Mr. Reid persis- 
ta a fumer sa pipe en epi de mais, ce qui 
fit que l'aristocratie de Washington 
adopta ce genre de pipe de meme que le 
firent plus tard les 61egants de New 
York. 

Le Missouri est le berceau de la pipe 
en epi de mais, la premiere parut dans 
le comte de Franklin, qui exporte, cha- 
EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



que annee, des quantites considerables de 
ces pipes. 

Mais l'usage le plus interessant de l'epi 
de mais, a un point de vue populaire, est 
celui par lequel la moelle de la tige est 
utilisee dans la construction des vais- 
seaux de guerre. 

On obtient cette moelle en la depouil- 
lant de son enveloppe a la main. Le seul 
endroit du monde ou cela se fait se trou- 
ve dans le Kentucky, sur les rives de 
l'Ohio. Ce n'est pas que cette moelle n'ex- 
iste pas en grandes quantites partout ou 
on cultive le mais; mais on ne peut pas 
trouver ailleqrs des gens qui veuillent 
travailler pour le maigre salaire que 
fournit cet ouvrage. Dans les districts 
ruraux du Kentucky, il y a une forte 
population de fermiers ignorants et pa- 
resseux, qui considerent ce decorticage 
de tiges de mais comme une occupation 
ideale. Au coucher du soleil, on peut 
vo'ir des families entieres assises dans 
les cours de leurs cabanes en forme de 
boites, decortiquant les tiges de mais ; 
d'un cote s'entassent des piles de moelle, 
de l'autre, les dechets. 

Ainsi occupees le jour et le soir, ces 
families du Kentucky produisent assez 
de moelle pour fournir a chaque navire 
de la flotte des Etats-Unis, une paroi pro- 
tectrice au-desus et au-dessous de la li- 
gne de flottaison. 

La moelle ainsi obtenue est expediee 
a une manufacture ou elle est broyee, 
mise a l'epreuve du feu et empaquetee en 
cubes de six pouces sous une forte pres- 
sion hydraulique. Dans cet Stat, la cellu- 
lose est mise dans un caisson entre les 
parois interieures et exterieures des na- 
vires. Ce caisson a six pieds au-dessus et 
au-dessous de la ligne de flottaison et a 
une epaisseur de trois pieds. II faut en- 
viron soixante tonnes de cellulose pour 
un navire de guerre. Quand la coque ex- 
terieure d'un navire est ensuite percee, 
l'eau entre, la cellulose se gonfle et ferme 
l'ouverture automatiquement. 

Quand la moelle a 6te extraite des ti- 
ges de mais, le residu est broye et con- 
verti en un aliment pour le b§tail, va- 
lant le trefle et le timothy. 

COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



37 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures, Materiaux 

de Construction, Etc. 



Revue des Marches 

FERRONNEKIE 



Les affaires sont bonnes tant dans la 
quincaillerie que dans les metaux. Les 
paiements sont assez satisfaisants. II n'y 
a pas de changement de prix a signaler 
cette semaine. 

PLOMBERiE 
Tuyaux de plomb 

L'escompte est de 25 pour cent. 

Les prix sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 8c. pour tuyaux de plomb 
composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et accessolres 

Prix fermes. 

Lea escomptes sur les prix de la llste 
sont: tuyaux 16gers 60 et 10 p. c; tuyaux 
moyens et extra-forts 70 p. c. et accessol- 
res legers, moyens et extra-forts 70 pour 
cent. 

Tuyaux en fer 

Tuyaux nolrs: 

Nous cotonB, prix de la liste: 

1-4 100 pleds 6.60 

1-8 " 6.60 

1-2 " 8.60 

1 " 1660 

8-4 " 1160 

11-4 " 22.60 

11-2 " 27.00 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

2 1-2 " 16.30 

3 " 21.54 

3 1-2 " 27.07 

4 ........ " 30.88 

Tuyaux galvanises. 

Nous cotons, prix de la llste: 

1-4 108 pieds 6.50 

8-8 " 5.60 

1-2 " 8.60 

84 " 11.50 

1 " 16.50 

1 1-4 " 22 50 

11-2 " 27.50 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

212 " 22 20 

3 " 29.19 

3 1-2 " 30.70 

4 " 41.75 

Lea escomptes sont les suivants: 
Tuyaux nolrs: 1-4 pouce, 63 p. c. ; 3-8 

pouce, 59 p. c; 1-2 pouce, 69 p. c. ; 3 4 
ponce a 2 pouces, 71 1-2 p. c. 
Tuyaux galvanises: 1-4 pouce, 48 p. c. : 

3 8 pouce, 44 p. c; 1-2 pouce, 69 p. c; 3-4 
a 2 pouces, 61 1-2 p. c. 

Tuyaux en acler 

2 pouces .... 100 pieds 8.50 
2} pouces .... 10.60 

5 pouces .... 12.00 
31 pouces .... 15.00 

4 pouces . i " 19,26 



Fer-blanc 



Prix fermes. 
Nous cotons: 



Au Charbon — Allaways ou egal 
Ic, 14 x 20, base . . bte 4.40 4.50 

Fer-blanc en feuilles 
X. Extra par X et par cse. 0.75 1.00 
suivant qualite. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Coke — Lydbrook ou egal 

IC, 14 x 20, base . . bte 4.10 4. 26 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net). 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Caisse de 112 feuilles, 2161bs.net). 

Feuilles Fer-blanc pour Bouilloires 

(Caisse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 . lb. 0.07 0.07J 

Feuilles 6tame>s 



Toles galvanisees 

Nous sotons a la caisse: Pleur 

"Gorbals Queens de 

Best Best" Comet Head Lys 

28 G . . 4.20 3.95 4.20 4.05 

26 G . . 3.45 3.50 3.75 3.80 

22 a 24 G 3.50 3.45 3.70 3.55 

16-20 . . 3.25 3.20 3.45 3.30 

Apollo 

103 oz=28 Anglais 4.10 

28 G.=26 Anglais 3.85 

26 G 4.35 

24 G 3.60 

22 G 3.60 

16 a 20 G 3.45 

Molns d'une caisse, 25c. de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. 
Anglais. 

Les petites tflles sont egalement tres 
fermes. 



Petite tflle 18 x 24 
Petite tflle 18 x 24 



52 files 
60 files 



4.45 
4.70 



72 x 30 gauge 23 
72 x 30 gauge 26 
72 x 30 gauge 28 



les 100 lbs. 
les 100 lbs. 
les 100 lbs. 



7.75 
8.25 
8.75 



8.00 
8.50 
9.00 



Tole Canada 



Prix fermeB. 

Nous cotons : 52 feuilles deml-poli, 
$2.40; 60 feuilles, $2.45 et 75 feuilles 
$2.50. 

Tdle noire 

Prix fermes. Sur les marches primal- 
res, les tflles noires ont subi une hausse 
de 5s par 100 livres. Cette hausse n'a pas 
encore affecte le marche local. Mais on 
peut s'attendre a ce que son effet se fas 
se sentir avant peu sur notrc marche. 

Xous cotons: 20 a 24 gauge, $2 20; 26 
gauge, $2.25; 28 gauge, $2.50. 



Plaques d'acler 
Prix fermes. 

1-8 pouce 100 livres 2.65 

3-16 pouce " 2.56 

Zinc en feuilles 
Nous cotons: $6.75 a $7.00 les 100 lbs. 

Tuyaux de poele 
Nous cotons par 100 feuilles: 5, 6 et 7 
pouces, ordinaires $7.00 et polls $9. 

Coudes pour tuyaux 
Nous cotons & la doz.: coudes ronds 
ordinaires 76 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35 et polls, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantle 21c. & 24c; do commerclale, 19c. 
a 22c; do, & essuyer les tuyaux, 20 & 22c. 




Aucune ligne de Quincaillerie n 'at tire 
pi ii x I'attention sur votre magasiti que 
les paquets joliment lithographies qui 
contieuneut les nouvelles Cartouches et 
Douilles de Cartouches pour Fusils de 
Chasse "DOMINION." 

Le Man-hand fait pi us de profit sur les 
munitions " DOMINION," bien que le 
sportsman paie moine pour les Car- 
touches de fabrication canadienne. 

La ipialite des cartouches de tous les 
calibres est super be. Propres, tir exact 
et sur, projectiles penetrant droit au but. 



DOMINION CARTRIDGE COMPANY, LIMITED 

FABRICANTS DE MUNITIONS 

MONTREAL, CANADA. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



88 



LE PRIX COURANT 



Couplets 

L'escompte sur les prlx de la llste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acler. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et nolx 

Nous cotons: 
Boulons a voltures Norway ($3.00) 50 et 

10 p c. 
Boulons a voltures carr6s ($2.40) 60 et 

10 p. c. 
Boulons a yoitures ($1.00) : grandeurs, % 

et moindres, 70 p. c; 7-16 et au-dessus 

60 p. c. 
Boulons a machine, 3-8 pee et au-dessous 

60, 10 et 10 p. c. 
Boulons a machine, 7-16 pee et au-dessous 

60 p. c. 
Boulons a llsse, 3-8 et plus petlts, 60 et 

10 p. c. 
Boulons a llsse, 7-16 et plus gros, 65 et 

5 p. c. 
Boulons a charrue, 50 et 10 p. c. 

Noix par boftes de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carrees 4 l-4c. la lb. de la llste. 
Nolx hexagones, 4 l-2c. la lb. de la llste. 

Pour molns d'une bolte de 100 lbs., les 
prlx sont a augmenter de l-2c. par lb. 

Broche a cldtures 

Le prlx de la broche ondulie No 9, 
est cotfi $2 85 pour quantite de moins 
d'un char et $2.80 pour lot de char. 

Le prlx de la broche barbelfie est ac- 
tuellement de $2.45 les 100 llvres a Mont- 
real et en plus petite quantity, de $2.60. 

Crampes a clotures 

Fer poll $2.60 

Fer galvanise 1 . ... 2.85 

Broche pour poulaillers 

L'escompte sur les carreaux de 2", 1%" 
et 1" est de 60 et 2% p.c, les autres gran- 
deurs sont cotees comme suit, prix nets: 

% x 20 x 24" $3.40 

% x 20 x 30" 4.10 

% x 20 x 36" 4.75 

% x 22 x 24" 5.00 

% x 22 x 30" 6.30 

% x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanise>, etc. 

Nous cotons: 

Acler fin du No 17 au No 24, 25 pour cent 

sur la llste. 

Cuivre jaune 37% p. c. 

Copper (cuivre rouge) . . 37% p. c. 

Broche galvanised: 

No 6 les 100 lbs 3.9: 

No 6 a 8 les 100 lbs 3.40 

No 9 les 100 lbs 2.90 

No 10 les 100 lbs 3.45 

No 11 les 100 lbs 3.50 

No 12 les 100 lbs 3.05 

No 13 les 100 lbs 3.15 

No 14 les 100 lbs 4.00 

No 15 les 100 lbs 4.20 

No 16 les 100 lbs 4.46 

Poll Brul«: 

No a 9 les 100 lbs 2.30 

No 10 les 100 lbs 2.36 

No 11 les 100 lbs 2.42 

No 12 lea 100 lbs 2.60 

No 13 les 100 lbs 2.70 

No 14 les 100 lbs 2.80 

No 15 les 100 lbs 2.85 

No 16 les 100 lbs 3.00 

BrQle\ p. tuyaux . . 100 lbs No 18 3.85 

Brule 1 , p. tuyaux . . 160 lbs No 19 4.70 
Extra pour broche builee, 10c p. 100 lbs. 



Broche a foin 

Nous cotons: 

No 13, $2.70; No 14, $2.80 et No 15. 
$2.95. Broche a foin en acier coupfie de 
longueur, escompte 25 p. c. sur la llste. 

Broche moustiquaire 
Nous cotons: $1.70 par rouleaux de 100 
pieds et $1.75 par rouleaux de 50 pieds. 

Broquettes 

Escomptes. 

Pour boltes a fraises . . 75 et 12} p.c 

Pour boltes a fromage . . 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et 12} p.c. 

A tapis, bleues .... 80 p.c. 

A tapis, fitamges .... 80 et 15 p.c. 
A tapis, en barils .... 40 p.c. 

Couples bleues, en doz. . 75 et 12} p.c. 
CoupGes bleues, en 1-4 pe- 

santeur ..... 60 p.c. 

Sweeden, couples, bleues 

et ornfies, en doz. ... 75 p.c. 

Sweeden, coupGes, bleues 

et orn6es, en vrac . . 80 et 20 p.c. 
A chaussures, en doz. ... 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c 

Clous de broche 
Nous cotons: $2.35 prix de base, f.o.b. 

Clous coupes 
Bonne demande. 

Nous cotons: prix de base $2.40 f.o.b. 
Montreal. 

Clous a cheval 

Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23.00; No 9, $22.00; No 10, $20; 
avec escompte de 55 p.c. pour la premie- 
re quality et de 57 1-2 p.c. pour la 2e 
quality. Ajouter 1 2c net extra pour bol- 
tes de 1 livre. 

Fers a cheval 
Nous cotons f.o.b. a Montreal: 

No 2 No 1 
et plus et plus 

grand petit 
Fers ordinaires 16gers et 

pesants le qrt 3.65 4.00 

Neversllp crampons 7-16, le cent . 2.60 

Neverslip crampons 1-2, le cent . 2.90 

Neversllp crampons, 9-16, le cent . 3.20 

Neverslip crampons, 5-8, le cent . 3.80 

Neverslip crampons 5-16, le cent . 2.10 

Neversllp crampons 3-8, le cent . 2.40 

Fers a neige . . . le qrt 0.00 3.90 

New Light Pattern . .le qrt 4.00 4.25 

Featherweight Nos a 4. . 6.50 

Fers "Toe weight" No 1 a 4 6.25 
Fers assortis de plus d'une grandeur au 
baril 10c. a 25c. extra par baril. 

Chaines en fer 
On cote par 100 lbs. 

3-16 No 6 10.00 

3-16 exact 5 8.60 

3-16 Full 4 7.00 

1-4 exact 3 6.60 

1-4 6.50 

5-16 4.40 

3-8 3.90 

7-16 3.80 

1-2 3.70 

9-16 3.60 

5-8 3.40 

3-4 3.30 

1 3.30 

7-8 3.30 

Oneida Community, Limited, 
Niagara Falls, Ont. 
Coll Chain— Modele AmGricain, 60 p.c. 
Coil Chain. — Modele Niagara, 60 p.c. 
Chatnes a vache. — Modele Americaln, 
40 et 5 p.c. 

Chaines a vache.— Module Niagara, 40 
et 6 p.c. 



Laisses a chien. — Modele AmGricain, 
55 p.c. 

Laisses a chien. — Modele Niagara, 66 
p.c. 

Chaines a licou. — Modele Americaln, 
55 p.c. 

Chaines a licou. — Modeie Niagara, 
55 p.c. 

Chaines d'attache. — Modele Niagara, 
75 et 5 p.c. 
Divers: — 

Accessoires de stalles, 35 et 5 p.c. 

Chaines de hamac, 35 et 5 p.c. 

Pldges a gibler 

Escompte. 

Newhouse 30 et 10% 

Hawley fl Norton . . . . 50 et 5% 

Victor 70 et 5% 

Oneida Jump (Modele Star) . 60 et 5% 

Animal Trap Company 
Pieges a souris Out O'Sight . doz. 0.60 
Pieges a rats Out O'Sight . doz. 1.20 
Pieges a souris Easy Set . . . doz. 0.46 
Pieges a rats Easy Set , , . doz. 0.96 
Pieges a souris Blizzard . . . doz. 0.46 
Pieges a rats Blizzard . . . doz. 0.95 
Pieges a souris Hold-Fast (autrefois 

Devil) . .... doz. 0.26 

Pieges a rats Hold-Fast (autrefois 

Devil) doz. 0.80 

5-Hole Tin Chokers doz. 0.80 

Vis a bols 

Nous cotons les escomptes sulvants 
sur la liste: 

Tflte plate, acier 85 et 10 p.c 

Tfite ronde, acler . . . . 80 et 10 p.c 

Tfite plate, cuivre . . . . 75 et 10 p.c 

Tfite ronde, cuivre . . . 70 et 10 p.c. 

T6te plate, bronze . . . . 70 et 10 p.c. 

Tete ronde, bronze . . . 65 et 10 p.c. 

Fanaux 

Nous cotons: 
Cold Blast No 2 . . . .doz. 6.75 

Wright No 3 doz. 8.60 

Ordinaires doz. 4.76 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No doz. 6.76 

Peints, 50c. extra par doz. 
Tordeuses a I Inge 

Nous cotons: 
Royal Canadian .... doz. $42.75 

Colonial doz. 42.75 

Safety doz. 44.50 

E. Z E doz. 42.00 

Rapid doz. 42.00 

Paragon doz. 42.25 

Bicycle doz. 47.25 

Munitions 
L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 35 et 5 pour cent. 

Plomb de chasse 
Nous cotons: 

Ordinaire 100 lbs 7.60 

Chilled 100 lbs 7.90 

Buck and Seal . . . .100 lbs 8.80 

Ball 100 lbs 8.70 

L'escompte est de 25 pour cent sur la 
liste. 

METAUX 
Antlmolne 
Le niarche" est sans changement. 
Nous cotons de $8.25 a $8.50 les 100 lbs. 

Fontes 
Nous cotons: 

Carron Special 0.00 20.00 

Carron Soft 0.00 19.75 

Clarence No 3 00 18.00 

Cleveland No 1 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 ... . 0.00 17.75 
Summerlee No 2 ... . 0.00 20.25 



LE PRIX OOURANT 



U 



Fer en barre 

Nous cotons: 

Fer, marchand . . . base 100 lbs. 1.90 

Fer forg6 base 100 lbs 2.35 

Fer fini base 100 lbs. 215 

Fer pour fers a 

cheval base 100 lbs. 2.15 

Feuillard mince 1J a 2 pes, base 3.15 

Feuillard 6pais No 10 base . . . 2.20 

Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours. 

Acler doux . . base 100 lbs. 2.00 2.05 

Acier a rivets . base 100 lbs. 2.10 2.15 

Acier a lisse . base 100 lbs. 2.00 2.05 

Acier a bandage, base 100 lbs. 2.05 2.10 

Acier a machine, base 100 lbs. 2.15 2.25 

Acier a pince . base 100 lbs. 2.50 2.55 

Acier a ressorts, base 100 lbs. 2.75 3.00 

Cuivre en lingo's 

Le marche local est toujours faible. 
Nous cotons: $13.75 a $14.00. Le cui- 
vre en feuille est cote a 30 cents. 
Etain en lingots 
Le marche est soutenu. 
Les prix sont sans changement. 
Nous cotons: 35 l-2c a 36c. 
Plomb en llngots 
Le marche est plus fort. 
Nous cotons: $3.45 a $3.55. 

Zinc en llngots 
Le marche est faible. 
Nous cotons de $5.75 a $5.85 les 100 
llvrea. 

HUILES, PEINTURE8 ET VITRERIE 
Huile de lin 
Nous cotons au gallon^ prix nets: huile 
bouillie, 90c; huile crue, 87c. 
Huile c?e loup-marln 
Nous cotons au gallon: 

Huile extra rafflnee 60c 

Essence de terebenthine 
Forte demande et prix tres fermes. 
Nous coton3 net, 30 jours: au gallon, 
pour un baril, 85c; de 2 barils a 4 barils 
83c; et pour quantity molndre de 1 ba- 
ril, 90c 

Blanc de plomb 

Nous cotons: 

Blanc de plomb pur .... 5.65 6.75 

Blanc de plomb No 2 . . . 4.95 5.10 

Blanc de plomb No 3 . . . 0.00 5.00 

Blanc de plomb No 4 . . . 4.45 4 75 

Pitch 

Les prix sont sans changement. 

Ooudron dur 100 lbs. 0.55 0.65 

Peinfures pr6pare>s 
Nous cotons: 

Gallon 1.25 1.70 

Demi-gallon 130 1.75 

Quart, le gallon .... 1.35 1.50 
En boltes de 1 lb. . . . 0.09$ 0.10$ 

Verres a Vitrei 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pleds, $170; 100 pleds, 
$3.20; 26 a 40, 50 pleds, $1.80; 100 pieds, 
$3.40; 41 a 50, 100 pleds, $3.85; 61 a 60, 
100 pleds, $4.10; 61 a 70, 100 pleds, $4.35; 
71 a 80, 100 pleds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pieds : a 26, 
$6.75; 26 a 40, $7.25; 41 a 60, $8.75 ; 61 
i 60, $10.00; 61 a 70, $11.60 ; 71 a 80, 
$12.60; 81 a 85, $1400; 86 a 90, $16.50 : 
91 a 95, $18.00. Escompte 33 1-3 p.c 

Sur Diamond, escimpte 20 p.p. 
Vert de Paris pur 

N'ous ootons: 

Barils a parole 00 

Drums de 25 a 100 lbs. . . . 0.00 0.19 
Drums de 25 lbs 0.00 0.19* 



Boltes papier. 1 lb 0.00 0.21 

Boites ferbianc, 1 lb. . . . 0.00 0.22 

Boites papier, 1-2 lb. . . . 0.00 0.23 

Boites ferbianc, 1-2 lb. . . . 0.00 0.24 
Cables et cordages 
Nous cotons: 

Best Manilla . . . base lb. 0.00 0.10$ 

British Manilla . . base lb. 0.00 0.091 

Sisal base lb. 0.00 0.09 

Lathyarn simple . base lb. 0.00 0.10 

Lathyarn double . base lb. 0.00 0.10J 

Jute base lb. 0.00 0.10$ 

Coton base lb. 0.00 0.23 

Cordes a chassis . base lb. 0.00 0.34 

Ficelle d'engerbage 

Bonne demande. 

Manilla, 650 pieds .... lb 0.09J 

Manilla, 600 pieds .... lb. 0.083 

Manilla, 550 pieds . . . .lb. 0.08 J 

Sisal, 500 pieds lb. 0.08 

Par 5 tonnes, l-8c de molns. Par lot 
de char, l-4c de mollis. 

Paplers de Construction 

Nous cotons: 

Jaune et noir pesant .... 0.00 1.85 

Jaune ordinaire, le rouleau . 0.00 0.32 

Noir ordinaire, le rouleau . 0.00 0.40 

Goudronne, les 100 lbs. . . 0.00 1.85 

Papier a tapis, les 100 lbs. . 0.00 2.75 

Papier a cou., roul., 2 plls . 0.00 0.70 

Papier a cou., roul , 3 plis . 0.00 0.95 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.50 

FERRAILLES 

La lb. 

Cuivre fort 0.00 0.11 

Culvre mince ou fonds en 

cuivre 00 0.09$ 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Lalton jaune fort 0.00 0.08 

Laiton mince .... 0.00 0.06 

Plomb 0.02$ 0.02J 

Zinc 0.00 0.03 

La tonne 
Fer forge No 1 . . . . 0.00 12.00 
Fer forge No 2 . . 0.00 0.00 
Fer fondu et debris de ma- 
chines No 1 0.00 16.00 
Plaques de poeles 0.00 12.50 
Fontes et aciers malleables 0.00 9.00 
Pieces d'acler 0.00 5.00 

La lb. 

Vieilles claques .... 0.00 0.09$ 



A TRAVERS LE COMMERCE DE LA 
FERRONNERIE 

M \ l. Wolfson de la Tui 
rue Church, New Sort 
viiic in Bemaine ■ ■ - lnt<§- 

i firme ail de co 

i: Adam 
quea bonni turenl faites Plu 

Bleura grand 
1'appareil produil par cette ma 

An camp di la milice B Ti o - Rivifi 
i i larabine Ross, qui etail employee 

ete bautemeni louangee Cette carabine 
a maintenant vaincu boutes les preven- 
tions et la parole de tireura competents 
l'a empoi 16 a '•'' I'oplnlon des 

i: le Rosa et le per 
eonnel de Ba man mfiritent des 

felicitations 

Des arrangementa onl ete" faita pour 

lea premii ius du chemin de fer 

ique Morrisburg and Ottawa, au 

mois d'aollt. 

i.:i Canadian Northern Railway Co 
a achete un grand lol de terrains, rue 
Cits Councillors, ofl une nouvelle station 
sera 6rigee Ce terrain est situo au-des 

BUE de la rue Sainte Catherine, et pour y 



parvenir, il faudra creuser un tunnel 

us la montagne. 

— En vue de la construction de la cale- 
seche de MM. Vickers. Son and Maxim, 
annoncee la semaine derniere, de nou- 
veaux plans ont ete adoptes. . Eu outre 
de l'etablissement couvrant cinquante 
ans. il a ete decide qu'on manufacture- 
rait aussi des roues de wagon et qu'on 
ajouterait a l'etablissement la reparation 
des navires. Le cout total de l'etablisse- 
ment est estime a quatre ou cinq mil- 
: us. Mr. F. Orr Lewis, de Lewis Bros., 
Limited, est un des promoteurs de l'idee. 

— Le dernier numero du journal "Ca- 

ida Gazette" donne avis que le nom de 
la Canada Steel Corporation, Limited a 
change en celui de Steel Company of 
Canada, Limited. Cela veut dire que la 
Iron and Steel Corporation de Sydn 
X E., a gagne ce qu'elle pretendait , a 
savoir qu'elle avait droit la premiere a 
se servir du nom, et que la nouvelle 
amalgamation englobanl des firmes de 
Hamilton, Toronto et Montreal, recem 
in. in incorporee sous le nom de ('ana 
dian Steel Corporation, s'est d£eidee a 
om a la firme de la Nouvelle- 
Ecosse l'n protef a ete fail au nom de 
la Eastern Company par l'hon. a E. 
MacLean. attorney general de la Nouvel 
le Ei o 

— Mr. Beverley Robinson, agents de 
manufacturiers, Edifice Roard of Trade, 
;treal. a recu un joli contrat de Hali- 
fax. X. K.. pour Bournir a cette ville dix 
in i I le pieds de tuyaux a eau de six pou 
a $29 20 la t< nne. La soumission 
r la plus basse recue sur le continent. 
Philadelphie m§me ayanl soumissionne. 

— La Star Oil Co, a ouvert un etablis- 
>ement. iTso rue Saint-Denis, oft des af- 
faires generates sont faites en huiles lu- 
briflantes. Cette compagnie est comple 
tement ind6pendante du Trust du petro- 
i un beau commerce. 

— La British Hardware and Import 
Co. propriete autrefois de K K. Watson 
i montre ce que I'finergie et les 
iptitudes bieu dirigees peuvent faire. 
Quand les membres de la firme, I" 
Patl C.irard. prirent l'affam- 

tnains, i e commerce etail pen de chc 
!:• aucoup dea ancienn i aces onl et. 

el de aouvelles ont ete ajoutees 
Burtout des agences en Grande-Breta^n 
un commerce de premier ordre est Sta- 
ll qaainti nam de I'Atlantique au Paci 
fique, Li .mux proprietaires sont 

hommea actifs. Leur adresse est i; 
me Sainl Sacremi ol 

—The Imperial Lustre Co., 30 rue Wil- 
li, manufacture mi nouveau poll a 
mux. portani le nom de la compagnie. 
Mr Brice, 1'exportateur de fromage bien 
proprietaire de cette compa 
tcoup de temps et 
d'argent a la production d'un poll A me- 
i.nix urn hon. Li! compagnie fa 

brique aussi un enduit pour haniais. 

l.i National Glass, Limited est une 
nouvelle firme qui vient de s'etablir a 
I'an i n et William, sous 

la direi tion de Mr. E C. Frappler. Celui 
ci a une tongue experience dans la fabri 
erre et aura sans doute du 
-unes dans sa nouvelle entreprise. 

Mr A. E. Peters, president de la 
Record Foundry & Machine Co., est a 
Montreal, pour une courte inspection de 
la manufacture de cette com iui 

fait certainemenl des affaires exci 

cette saison. Ses affaires ont, aug 
in'' nun seulemenl dans la proi Ince 

de Quebec, niai- [tail n t 

dan I'Ouest et dans Ontario. 



40 



LE PRIX OOURANT 



La Construction 

Permis de construire a Montreal 
Semaine terminee le 25 juin 1910. 

Rue Aylwin. quartier Hochelaga, une 
uiaison. formant 2 logements, 2 etages, 
3e classe: cout probable. $2,000. Prop. Ls 
Masson, SOT Saint-Hubert. 

Rue Sherbrooke, Xot re-Dame de Gra 
ces. une maison, formant 3 logements, 3 
Stages, 3e classe; cout probable, $3 
Prop. T. A. Waterson, S31 Albert. 

Rue Prince Arthur, quartier St-Dau- 
rent, 3 maisons formant 9 logements, 3 
etages. 3e classe; cout probable. $18,500. 
Prop. Nap. Deslauriers. 482 Sherbrooke. 

Rue Sainte-Marguerite, Saint-Henri, 
une maison, formant 4 logements. 2 eta- 
ges, 3e classe; cout probable $2,200. Prop. 
A Lavoie, 15 Sainte-Marguerite. 

Avenue Oldfield. quartier Sa,int-An- 
dre, 2 maisons, formant 4 logements, 4 
etages, 2e classe: cout probable, $12,000. 
Prop. Alex. Mackay, Saint-Martin. 

Avenue Ontario, quartier Saint-Andre, 
une maison, formant un logement, 3 Sta- 
ges, 2e classe; cout probaJble, $45,000. 
Prop. J. M. Wilson, 67S Saint-Urbain. 

Boulevard Saint-Joseph, quartier Lau- 
rier. une maison, formant 3 logements, 3 
etages, 3e classe; cout probable $8,000. 
Prop. Alf. Duranleau, 44 Boulevard St- 
Joseph. 

Rue St-Timothee, quartier Lafontaine, 
deux maisons, formant 6 logements, 3 
etages, 3e classe; cout probable, $3,600. 
Prop. Aug. Jean, 267 Amherst. 

Rue Emilie. Saint Henri, 2 maisons, 
formant 6 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout probable $8,000.' Prop. A. Robillard, 
408 Saint-Denis. 

Rue Mance, quartier Laurier, une mai- 
son, formant 2 logements, 2 etages, 3e 
classe; cout probable, $3,000. Prop. W. 
Robitaille, 819 Sanguinet. 

Rue Chabot, quartier Delorimier, trois 
mat&ons. formant 6 logements, 2 etages, 
3e classe; cout probable. $4,500. Prop. L. 
Dalbec, 287 Gamier. 

Rue Letang, quartier Saint-Denis, mo- 
difications a une maison; cout probable, 
$2,500. Prop. Eugene Dalbec, 2468 Label- 
le. 

Rue Boyer, quartier Duvernay, une 
maison, formant 2 logements, 3 etages, 2e 
classe; cout probable, $3,500. Prop. A. 
.Tarry, 125 Boyer. 

Rue ChristopheColomb. quartier Saint- 
Denis, une maison, formant 2 logements, 
2 etages, 2e classe; cout probable, $2,500. 
Prop. D. Dufresne, 698 Coloniale. 

Rue Cartier, quartier Papineau, deux 
maisons, formant 8 logements, 3 etages, 
3e classe; cout probable, $4,500. Prop. 
Azarie Marsolais, 209 Saint-Andre. 

Rue Mont-Royal, quartier Saint-Denis, 
2 maisons, formant 2 logements, 3 eta- 
ges, 2e clase; cout probable, $10. 000. Prop. 
B. Damiens. 898 MontRoyal Est. 

Rue Lasalle. quartier Saint-Paul, une 
maison, formant 2 logements. 2 etages. 
3e classe; cout probable, $1,400. Prop. E. 
Belanger. 183 Saint-Ferdinand. 

Rue Boyer, quartier Saint-Denis, une 
maison, formant, 2 logements. 2 etages, 
3e classe cout probable, $2,000. Prop. 
Jos. E. Bourget, 939 Saint Zotique. 

Rue Wolfe, quartier Saint- Jacques, 3 
maisons, formant 9 logements, 3 etages. 
2e classe; cout probable, $11,000. Prop 
O. Dubois, 189 Amherst. 

Rue Drolet, quartier Saint-Louis, mo- 
difications a une maison; cout probable 
$3,500. Prop. Melle M.-L. Girard, 520 Du- 
luth Est. 



Rue Mackay, quartier Saint-Andre, 2 
maisons, formant 8 logements, 4 etages, 
2e classe; cout probable, $10,000. Prop. 
J. A. Stevenson, 716 Mackay. 

Rue Saint-Denis, quartier Saint-Denis, 
2 maisons, formant 6 logements, 3 eta- 
ges. 3e classe; cout probable, $6,000. 
Prop. A. Bilodeau, 152 Beaubien. 

Rue Saint-Laurent, quartier Laurier, 
une maison formant un logement, 2 eta- 
ges. 3e classe; cout probable, $2,800. 
Prop. L. Aubuchon, 603 Laval. 

Rue Saint-Urbain, quartier Laurier, une 
maison formant 3 logements, 3 etages, 3e 
classe; cout probable, $4,500. Prop. Tho- 
mas Damien, 1132 Saint-Dominique. 

Rue Cartier, quartier Papineau, une 
maison, formant 4 logements, 3 etages, 3e 
classe: oout probable, $2,500. Prop. A. 
Laguerre, 579 Champlain. 

Rue Mance, quartier Laurigr, une mai- 
son, formant 2 logements, 2 etages, 3e 
classe; oout probable, $3,000. Prop. Z. K. 
Kansen, 2692 Mance. 

Rue Clark, quartier Laurier, une mai- 
son. formant 3 logements, 2 etages, 3e 
classe; cout probable, $2,500. Prop. Jos. 
Therrien, 1027 Clark. 



TOITURE N'AYANT PAS BESOIN DE 
PEINTURE 

Raisons pour I'acheter 

Dans la fabrication d'un materiel a 
toiture, le probleme pour le manufactu- 
rer consiste principalement a obtenir 
une surface qui fasse une bonne duree. 
Autrefois les manufacturers de mate- 
riaux a toiture oomptaient, pour proteger 
leurs produits, sur une forte couche de 
peinture. Si cette couche est renouvelee 
convenablement, une toiture peinturee 
donnera satisfaction. 

Cependant il y a une objection a ce 
genre de toiture; c'est que le peinturage 
est une incommodite et. une cause de de- 
penses. En general, le proprietaire ne- 
gligeait de peinturer sa toiture. et lors- 
que la peinture avait disparu. — et natu 
rellement aucune peinture ne peut durer 
tres long-temps avec les conditions atmos- 
pheriques severes auxquelles une toiture 
est soumise — l'eau et la gelee commen 
caient a endommager serieusement la 
toiture. 

Au oours de ces dernieres annees, 1'in- 
dustrie des materiaux a toiture a change 
considerablement, en raison de l'appari 
tion de Amatite, toiture a surface mine 
rale qui n'exige pas de peinture. II est 
evident qu'une surface formee de petites 
parcelles de mineral convenablement ci- 
mentees sur la surface superieure du ma- 
teriel a toiture, n'aura pas besoin de 
peinture. 1'effet des intemperies sur une 
surface minerale est a peu pres negligea- 
ble. 

Amatite ne ooute pas plus que les toi 
tures peinturees et l'epargne du travail 
et des frais a rendu ce materiel excessi- 
vement populaire. 

On peut en obtenir un echantillon en 
s'adressant a The Paterson Manufactu- 
ring Company, Limited. Toronto, Mon- 
treal, Winnipeg, Vancouver 



L'annonce represente la vapeur qu* 
actionne la machinerie, montez la va- 
peur. La publlclte est le lubrifiant des 
affaires, ne menagez pas I'huile. La pu- 
blicity est le r6vell-matln des affaires, 
sonnez le revell. 



Renseignements 

Commerciaux 

Cessions 

Cartierville— Leo Fortin a J. P. Boyer. 
Epicier. 

Montreal— Bloom, Harry a Vinet & Du- 
fresne, tailleurs. 
Bellemarre. F. & Cie, Meubles. 
Montreal Garment Mfg Co. 

Quebec — Dion & Co., epiciers. 

Troi-^Rivieres — Hebert & Lesieur, mer- 
cerie. 

Montreal — Viau, A. & A. a N. St Amour, 
Meubles. 

Dissolutions de Societes 
Montreal — Modern Vinegar Mfg Co 
Singerman & Frankel & Co, Marchan 

dises d'occasion. 
Wilson Coal Co. 
McDiarmid & Elliott, instruments de 

dentiste. 
Miller Shoe Co., Chaussures. 
Proctor C. D. & Co., Houblon. 
Shadeed Bros, Mdses Seches. 
Bell, Simpson' & Co., Provisions en gro3 
Canada Direct Tea Trading Co. 
Premium Agency Co. 
Quebec — Jacot, Emile. Bijoutier. 
Sainte-Anne de Beaupre — Moeel & Noel, 
Maison de pension. 

Deces 

Montreal — British Canadian Fur Co., 

Max Goldberg. 
Richmond — Cartier. Jos.. Chaussures. 

Fonds a Vendre 

Cap Chat — Ducasse & Lamontagne, Mag 

Gen. 
Montreal — Beaulieu. C, H. Tailleur. 
Plessisville — Paradis. widow Ant., voi- 

tures. 

Fonds Vendus 

.Montreal et Quebec — Rattray. D. & Sons, 

Ltd . Mer. Com. 
Quebec — Pruneau. A. R. & Co.. Charbon. 
St Leon de Standon — Labrecque. Jos., 

-Mag. Gen. 

Incendies et Dommages par 1'eau 
Joliette — Copping, Wm. Bois. 
Quebec — Eureka Vinegar Works. 

Liquidateurs 
Montreal — Raymond Co.. Ltd a P. L. Tur 
geon 

Nouveaux Etablissements 
Montreal — J. A. Dumontet & Cie. bois: 
Kennit Agency; La Compagnie Per 
rault, Andy. Ltd; Marine Laundry: 
Menard & Filiatrault: Sims & Mor- 
ris. Assurance; S. T. Greenleese & 
Co, fourrures en gros: Bell, Simpson 
Co., provisions: Canada Direct Tea 
Trading Co.; Childs Co. restaurant; 
Cie d'Immeubles Richelieu & Riche 
lieu Hotel: Good Luck Clothing Sto- 
re, vetements confectionnes; Inter- 
nation Importing Co.; King George 
Grocery .1. A. Laframboise & Co. : 
epicier: Laurier Express. (Dumont 
& Caron, props) : * C. Matthews & 
Sons, immeubles; Palace Cafe: Pre 
mium Agency Co.: Roy & Laliberte. 
restaurant; Ulric Roy & Cie. voitu 
res; Sol The Shoeist, chaussures ; 
X Vermette & Cie. magasin general: 
Thos. Wand & Co. eontracteurs;Bus 
siere & Dupont, epicier: Gagnon. 
Freres; Ouellette & Lalande. peintre: 
Sauve Freres. bois et charbon ; 
White City Palace. 



Lyster Station — Homer Baker, mag. gen. 
Quebec — A. Laverdiere & Cie, mag. gen. 
St Joseph de Levis — Jules Parent & Cie 

chaussures. 
St Martin — Gravel & Joly, voitures. 



PROVINCE DE QUEBEC 

COUR SUPERIEURE 

ACTIONS 



Defendeurs 



Mon 
Demandeurs tanti 



Acton Vale 



Lambert. X F. X. St Char 

les Company, Limited 299 

Ledoux, A., 

Ledoux & Co J. H. Wilson 

Boucherville 

Bissonnette. G. (St Joseph, Ont.) 
Cantin, N. M. . . . A. B. Trudel 632 

Coteau Landing 

Grange, H. P.. 

Patterson, H. M. (Montreal) . . 

Hudon. Hebert Co 134 

Albion Hotel. (Montreal) 

Herouxville 

Richard, J. II. . . . C, B. Frigon 3080 

Lac a la Torture 

Dgraln, C L. Payette 260 

Lachine 

Laplante, Alex. . . . Joa Bourdon 100 

The Sisters of St -Ann 

. . Montreal Water & Power Co. 2123 

La Tuque 

Dallaire. Jos I The Premium 
Agency Company 104 

Longue Pointe 

Shory. A II. Ben 100 

Maisonneuve 

Filion, J. A. A. . Rougier Freres 

Outremont 

Peadin. Ira M.. Asli. Joa & Co., 

Grav & VVeighton. T S 

. H Mathieu t Co :,2\ 

Port Daniel 

Bodad, Alice . La Jacques-Cartier L82 

Saint Martin 

Gohier, Rachael (.Montreal), Ta 

Firmin, (Montreal) . Ferd Taaefi led. 

St-Stanislas 

Gagnon. H I. Hoy :;::i; 

St-Telesphore 

Juille, E M. Leroux le cl. 

St-Thomas de Pierreville 

on, H O, Chalifoux & 

Fils. Ltd KiU 

Shawinigan 

DeBSurault, J. E. . Estate Geo. W 
Stephens 2e cl. 

Sherbrooke 

Loom is, D C, Loomis F.. Loomis, 
Win. Iv. Loomis I). G. & Sons 
(Montreal) Zelia Grasno Za 
tulonsky 2000 

Trots-Rivlerea 
Spenad, J. A. John Craig 183 



LE PRIX OOURANT 

COUR SUPERIEURE 

JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 
Defendeurs Demandeurs tants 

Amqui 
Tremblay, J. A. 

Tremblay. J. A. & Co . Lamonta- 

gne. Limited 105 

Coaticooke 
Fortier. F. X. . Lamontagne. Ltd 485 

Grand Pabos 
McKinney. C. D 
Duplessis, J. . . Fidele Blouin 147 

Lac aux Saumons 
Desrosiers. Nap. . . Ls Clement 4e cl. 

Lachine 
Green, B. . . Warden. King, Ltd. 280 

Longue-Polnte 
Dupere Abraham. 
Dupere. Chateau, T. S. . J. A. Ber 

nard 4e cl. 

Lapointe, A. . Arehambault & Co. 250 

Longueuil 

Vincent. Jos. 

Longueuil. Town of. T.S. . F. Ceof 

Irion 100 

Notre Dame de Graces 
Forget. X., 

Lafantaisie, .1 . . M.-Lse Decelles 181 
Pointe aux Trembles 

Senez, A Benoit & Fils LOO 

Rapide de I'Orignal 
Wnissel, w. . . . cie Ferronnerie 
Letang L29 

Ste Clothilde (Chateauguay) 
Tremblay, H. . . . Ls. Clemen) 240 

Tetraultville 

Corporation Village Te'traultvllle. 
Municipal Homo & investment 

Corporation 



COUR DE CIRCUIT 

JCGLMENTS RENDUS 

Mon 

Defendeurs Demandeurs tants 

Arthurville 

A Boissonneault . \i r Miller 17 

Ascot Corner 

eau L- Clemenl t6 

Durusaeau, I). . . . . L. Clemenl 20 
Ouellette, il . . . L. Clemenl 1 

L'Assomption 

GuJTbault, .1. E. . . . T. Meunler i :' 

Bagotville 

Tremblay, M L. Clement 14 

Barachois de Malbaie 

Asselin, Men T. Meunier ll 

Belmina 

Labonte. D L. Clement 50 

Black Lake 

Simoneau, F. ..... L. Clement in 

Chambly Bassin 

Demers, E E. Trouillette 

dit Lajeunesse 8 

Caughnawaga 

Bayard, J F. Lanthier 14 



41 

D'lsraeli 

Lacroix, O. . M. Moody & Sons Co. 14 

Farnham 

Johnson . L t. Auger 9 

Glen Sutton 
J>ogan. A. . Petrie Mfg Co., Ltd 40 
Logan. A. . Petrie Mfg Co., Ltd 40 

Grand Mere 

Xobert. H. . . . . h. Desrochiers 20 

Hebertville 

Gisi, ^ ,e . J R. C. Miller 48 

Lac a la Torture 

( ' ot(S - Emi) e L. Clement 16 

Lachine 

AHard Jos T . Lavall€e s 

• MalIette - M w. Bergeron s 

Laprairie 

Robert. J. V L. Clement 79 

Longue-Pointe 
Lacas. Jos. . . F. Martineau & Cie 7 

Lanoraie 
A 'pin. O. . The Frust Wood Co 

Ltd ■ ■ • 10 

Maisonneuve 

'•"" J. . . . B. Trudeau 46 

Jacques, C, r xess 21 

Richer. A L. H. Dorval 4e cl. 

Bj Murepard. F. . J. Il^iniou^x 6 

rhibault, Eug. ... p. Langevin 6 

Simon, S t. E. Searle 59 

Laforest, M. .... a. Drouin n 

W llson, Wm H. Major 10 

Beauregard. F. . . j. Lamoureux 16 

Beauvais, P. ... p. Laumoureux :; 

Baril, J C a. . . . L. p. Pelletier 54 

Mascouche 
Lacroix. w. ri. Rochco 8 

Notr».D,imi> rt? nr^r»« 

Bellemare, J. A. . \, Abinovitch i:> 
Oka 

Vincent, ll l. Gravel 32 

Pike River 

Rocheleau, l a. Lecours f,:', 

Ste Agathe des Monts 
Liboiron, Geo 1. m. Orkin :>(; 

Samte-Anne de Bellevue 

Harris, l. . . . \i 1.. h. & p. Co. 26 

St-Benjamin 

Loubier, Chas. . Theo. Meunier, es- 

qual ]n 

Maheux, Jos Theo. Meunier 1; 

Saint-Clet 

Brisebois, J L. Clement (;;; 

Saint-Cuthbert 

Bellehumeur, .1. \. . L. Clement 22 

Saint-David 

Fleury, Jos H. Hotte 50 

St-David d'Yamaska 

Jettfi, Ait' I. Charland :i7 

St-Edmond de Napierville 

Leslage, E L. Clement 1.". 

Salnt-Faustln 

Levert. C. . Massey Harris Co. Ltd 40 

Saint Francois de Sales 

Gascob, Theo D. Fort;.'t 

St-Flavien 
Grenier, Alt'. . . Theo. Meunier 



V2 



LE PRIX OOURAM' 



II n'est pas besoin d'argument pour vendre 




LACQUER 



L'Embellisseur du Foyer. 



Vous n'avez qu'a mentionuer sesnorabreux usages 
dans l'interieur pour donner du lustre aux vieux 
meubles ou aux boiseries ternies, afiu de faire im- 
mediatement une vente. 

" Lacqueret "n'est ni une peinture, ni uu email, 
ni un vernis ; c'est une laque brillante et transpa- 
rente. Elle dureit en sechant et reste dure ; ses 
couleurs ne passent pas. N'importe qui peut 
l'appliquer, et elle est parfaitement sanitaire. 

Tenez une ligne complete de cet article dont la 
vente est merveilleuse. 



|TmfflOffl,lplSHi. 



LE-ffTED 



Manufacture Canadienne de Standard Varnish Works 

TORONTO et WINNIPEG. 
New-York, Chicago, Londres, Berlin, Bruxelles. 



The Meaford Wheelbarrow Co., 



MEAFORD, ONTARIO 



Limited 



MANUFACTURERS DE: 

BROUETTES— en Bois et en Acier, ainsi que 
d'une ligne STERLING de Brouettes et de 
Chariots se Poussant Facilement, a Cous- 
sinets a Cylindres. 

RACLOIRS A TRAINAGE— En Acier Comprime. 

RACLOIRS SUR ROUES. 

CHARRUES DE PENTE. 

TRUCS, WAGONS A RENVERSEMENT, 
TOMBEREAUX A RENVERSEMENT et autres 
Fournitures d'Entrepreneurs. 

Demandez les prix et le Catalogue. 

Agent de vente pour I'Esti 

Alexander Gibb, 

IS rue St-Jean, 
MONTREAL, QUE. 




LA LIGNE ROYALE. 

NOUVEAUX VAPEURS A TURBINE a TRIPE HELICE. 

Afosolument les plus modernes. 

Navires les plus rapides sur la route la plus courte. 

De MONTREAL, QUEBEC et BRISTOL. 
DEPARTS 



Da BRISTOL: 

23 juin 
7 juillet 
21 juillet 



ROYAL GEORGE 
ROY^AL EDWARD 
ROYAL GEORGE 



De MONTREAL: 

7 juillet 

21 juillet 

4 ao(it 



et ensuite le jeudi, tous les quinze jours. 



La Nouvelle Made Royale entre le Canada 
et la Grande Bretagne. 

Pour taux, fret et passagers, s'adresser a un agent 
quelconque de la compagnie, ou a Wm. Philips, faisant 
fonctions de G^rant du Trafic, Guy Tombs, faisant fonc- 
tions d'Agent General du Fret et des Passagers, et A.H. 
Davis, Agent des Passagers, Edifice Imperial Bank, 
Montreal. 




Les 

Galons- 
Mesures 



/i/F/f/A f 



En acier, en toile, en peau d'ane, 
en euir patente, 

Ont une reputation universelle a cause de 
leur duree, et de leur fini. 



En vente chez tous les marchands de 
ferronnerie canadiens. 



m E/UFK/N ftULE/?Q. OfQaNADA.Lt1>. 
W//vDso/tONr, 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



48 



BANQUE D'HOCHELACA 

1874-1(009. 
Capital autorise - $4,000,000 

Capital pay* - $2,500,000 

Reserve • $2,300,000 

DIRECTKURS: 
F. X. ST. CHARLES, Ecr., Preaident 

ROBT. BICKERDIKE, Ecr„ M.P. Vice-President 
Hon. J. D. HOLLAND, 
J. A. VAILLANCOURT, Ecr.. 
A. TURCOTTE, Ecr. 
E. H. LEMAY. Ecr. J M. WILSON, Ecr. 
M. J. A. PRENDERGAST, Gerant-General. 
F. G. LEDUC, Gerant. 
E. C. VIDRICAIRE, Asst.-Gerant. 

O. E. DORAIS, lnspecteur. 
Bureau Principal. — Montreal 
BUREAUX DE QUARTIERS 
AVE. MONT-ROYAL, (coin St-Denis) 
RUE STE-CATHERINE, EST 
RUE STE-CATHERINE, CENTRE 
RUE NOTRE-DAME, OUEST 
HOCHELAGA 
MAISONNEUVE 
POINTE ST-CHARLES 
ST-EDOUARD 
ST-HENRI 
VILLE ST-LOUIS 
VERDUN, pres Montreal. 
VIAU VILLE, pres Montreal. 
DeLORIMIER 
ST. EDOUARD, Ville Emard. 

SUCCURSALES 
BERTHIERVILLE, P.Q 
EDMONTON, ALTA 
FARNHAM .P.Q 
JOLIETTE, P.Q. 
LAPRAIRIE, P.Q. 
LASSOMPTION, P. Q. 
LOU1SEVILLE, P.Q 
QUEBEC, P.Q. 

ST-ROCH 
SORBL, P.Q. 
8HERBROOKE, P.Q. 
9T-BONIFACE. Man. 
ST-HYACTNTHE. P.Q 
ST-JACQUESLACHIGAN, P.Q. 
ST-JKROMK, P.Q. 
ST-PIERRE. Man. 
TROIS-RIVIKKES, P.Q. 
VALLEYFIELI), P.Q. 
VANKLEKK HILL Ont. 
WINNIPEG, Man.. HiKgins Ave. 
Emet dea Lattraa da Credit Clrculalrea pour lea 
voyageurs, payables dans toutes les parties du 
monde ; ouvre des credits commerciaux ; achate 
des traites sur les pays strangers ; vend des cheques 
et fait des paiements teleKraphiquee sur les prin- 
cipales villes du monde ; prend un soin special daa 
aocalaaatnent* mi\ lui sont con ties, et fait remise 
promptement au plus bas taux du change. 
Interets allouds sur depots d'epargne. 



BANQUE BE MONTREAL 



LA BANQUE NATIONALE 



FON 3EE EN I860 



Capital 
Reserve 



$2,000,000 
1,200.000 



Notre service de billets circulsi- 
i-> pour les voyageurs "Travellers 
Cheques" est en operation depuis 
un an et a donni satisfaction a tons 
BOS clients ; nous invitons le public 
a se prevaloir des avantages que 
nous offrons. 



Notre bureau de Paris, 

RUE BOUDREAU 
7. SQUARE DE L'OPERA 

est tres propice aux voyageurs 
canadiens qui visitent l'Kurope. 



Nous effectuons les vireniente de 
fonds, les collections, les paiements, 
les credits commerciaux en Europe, 
aux Etats-Unis et au Canada, aux 
plus bas taux. 



St-Frangois de Beauce 
Lacroix. Jos. . . . Theo. Meunier 16 

St-Frangois-Xavier de Viger 
Plourde, A. . . J. H. Dextradeur 21 
Plourde. B. . .J. H. Dextradeur 30 

St-Germain 

Gagnon, Jos L. Clement 15 Capital tout paye $14,400,000.00 

Saint-Honore Fonds de Reserve. 12 060,000. 00 

Guay, A. . . J. H. Dextradeno 30 Profits non Partages 603,798.30 



(FONDEE EN 1817) 



CONSTITUEE PAR ACTE DU PARLEMENT 



St-Janvier 

Alarie, Z Z. Renaud 

St-Joachim de Shefford 
Desmarais, P. jr . . Theo. Meunier 5 

St-Joseph d'Alma 
Tremblay, T. . M. Moody & Sons 24 

Ste-Marguerite 

Landreville. A. . . . L. Clement 1."> 

Saint-Martin 

Lagace. Jos N. Hotte 50 

Ste-Marthe 

Bellefeuille, Art. . . W. Larivee 44 

Sainte-Monique 

Forget, 1 L. Clement 31 

St-Paul 

Schwartz, E I Heiiehan liT 

Toupin, Alt' L. Clement 9 

Schwartz, E J. Heiiehan 7 

Ste-Perpetue 

O'Meara, M L. ('lenient C 

Provincial Bast Broughton . . . 
L Clemenl 9 

St-Pierre les Becquets 

Beaucet, Thos, ... A Frenette 30 

St-Thecle 

Game, G P. Bonhomme 27 

SaintVital de Lambton 

Thibeaudeau, ins . . L, Clement 7 

St-Wenceslas 

Noury, A. L. Clement 21 

Shawinigan Bay 

Veil, Nap . . . Then M.i. 20 

Sherbrooke 

in, G L. Clemenl 9 

Sorel 
i \. . . . United Pb 

ih Stores Limited '. 

Valcourt 
Gaudreau, U L. . T Meunle 

qua! 31 

Gaudreau, U . Theo Meuniei 

i|iial 

Valcartier 

McBain, W L, Clemenl 20 

Verdun 
i: ....is Laurier 9 

Hacking, Jos . , . The Jas. Wal 
ki r Hat dware, Co Limited . . 19 

Westmount 
Baker, n E. . . . s Etosenveeson 10 

Wickham West 
denier. Em L. Clement 12 



Le merite est une grande chose; mais 
de deux magasins de merite egal, celui 
qu fait la meilleure publicite fera le 
plus d'affaires. (Washington Star). 



SIEGE SOCIAL. MONTREAL 

BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Tres Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire. 
Hon. Sir George Drummond, K.C.M.G., C.V.U., 

President. 
Sir Edward Clonaton, Bart., Vice-President. 

E. B. Greenshields, James Ross, David Morrice, 
Sir William Macdonald, Hon. Robt Mackay, 

C. R. Hosmur, l; B. Angus, 

Sir fhos. Shaughnessy, K.C.V.O., A. Baumgarten. 

Sir Edward Clouston, Bart., Gerant-General. 

A. Macnider, Insp. Chef et Surint. dea Succursalea. 

H. V. Meredith, Asst. Ger.-Gen. et Ger. a Montreal. 

('. Sweeny, Surintendant des Succursalea de la 

Colombie Anglaise. 

W. K. Stavert, Surintendant des Succursalea dee 

Provinces Marltimes 

F. J. Hunter, lnspecteur Succursalea N. O. et C. B. 
E. P. Winslow, lnspecteur, Succursales Ontario. 

1). R. Clarke, lnspecteur Succursalea Provinces 
Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALES: 

143 Succursales au Canada. 

Qrande-Bretagne, Londres, Bank of Montreal— 

17 Threadneedlo St., E. C, F. Williams Taylor, 

Gdrant. 

Etats-Unls, New York-31 Pine St., R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Molineux, Agents. 

Chicago, Banquede Montreal— J. M. Greata, G6r. 

Spokane, Wash., Bank of Montreal 

Terro-Neuve: St. John's, Bank of Montroal 

Blrohy Cove, Baie des Isles Bank of Montreal 

Mexloo, D. F., Bank of Montreal. 

I . B. 0. Saunders, Gerant 



C'EST UN FAIT ACQUIS 

que dans la vie pratique des affaires, 
les annonces inseVees dans un bon 
journal de la partie, rapportent. 

Faltea un essal dans le " Prix Courant " 
et vous serez aatlsfalt. 



GEO. GONTHIER 

EXPERT C0MPTAB1E ET AUOITEUR 

103 Rue St-Francols-Xavier 
MONTREAL 

Tel. hki.l, Main 2701 



Les personnes rfipondant aux annon 
ceurs voudront bien mentionner qu'elles 
ont. vu leur annonce dans " LE PRIX 
COURANT." 



Telephone Longue Distance No 39 
Magniflquea Sallesd'echantillona pour Commie 
Voyageurs, completement detach6ea de I'Hotel 

HOTEL VICTORIA 

J. L. PATBNAUDK, Prop. 
Coin Labelle et Ste Anne. - ST-JEROME, P.Q. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



44 



LE PRIX O0URANT 



Le H|archand Particulier 

mvec lequel noue desirous venir en contact 
cette fois-ci est l'homme fatigud de tenir 
la sorte de peintures et de vernis qui ne 
paie pas la location des tablettes— la sorte 
qui prend la poussiire, que personne ne 
demande jamais deux fois, et que peu de 
pereonnes demandent meme une fois. II 
7 adu nouveau pour ce marchand dans le 
pouvoir de vente de FLOORQLA£E 
(le roi des imaux a plancher de couleur 
solide), de QRANITIKE (le fini pour 
plancher qui dure d'une maniere eton- 
, nante) et de quelques autres lignes IS L 
| de marchandises qui se vendent bien. 

Si vous etes ce marchand, il vous 
sera profitable de nous poser des 
questions aujourd'hui mime, ou 
de vous procurer chez votre four- 
nisseur des boites-echantillons et 
des cartes en couleur. II n'est 
rien de tel que de voir les mar- 
chandises. Vous comprendrez 
mieux pourquoi elles se vendent 
bien. 



Lorsque vous ayez besoin du metal Babbitt, 
demandez la marque . . . 

KING BABBITT 

le meilleur pour tout ouvrage. 

MANUFACTURE PAR 

The Jas Robertson Co., Ltd. 

144 rut William MONTREAL 



insn3/&iaii urn 



NOVA SCOTIA STEEL & COAL CO, 



UAKUrAOTURIBBS DE 



AOIER en BA.RRE8 MARCHAND, MACHINERIE i 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER GOMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIEB jtuqu'a 48 pes de large. RAILS 
en "T" de 13, 18 et 21 lbs a la verge, EOLI88ES, 
ESSIEUX DE CHARS UE LHEMIN8 DE 7ER. 

CROSSES PIECES DE FORCE, UNE SPECIALITY 

FEE EN OUEUSE "FBRRONA" POUR FONDERIE, 
"OHARBON OLD SYDNEY." 

Aolerie, Trenton, N.E. Haute Foarneanx, Ferrona, N.B 

Mlnee de Oharbon, Sydney Mines, N.K. Mlnee de Fer, Wabana, Ter'n'T e 

Sur.au Principal : NEW GLASGOW, N.E. 



La Derniere Machine Maxwell 

est la "L,aveuse Champion a Grande Vitesse." Cette machine ne differe de la eelebre 
laveuse "Puritan" que par le mecanisme moteur. 

La Laveuse Champion a Grande Vitesse 

fonctionne, comme la gravure l'indique, au moyen d'un levier. Ce levier met aussi en 
mouvement le volant qui fait quatre tours a chaque mouvement du levier. La grande 
force d' impulsion de ce volant aide a faire tourner la lessiveuse et fait fonctionner la 
laveuse "Champion'' tres uniment et tres facilement. 

C'est surement un splendide article de vente. 

DAVID MAXWELL & SONS, - - - 




St. Mary's, - Ont. 



Agence a Montreal, 446-448 rue St-Paul. 




Hache"Adze 



ALLANS HILLS EDGE TOOL CO., 



LIMITED 



Successeurs de JAS. WARNOCK CO., Limited 



GALT, - ONT. 



EN ACIER SHEFFIELO GARANTI 



LE PRIX COURANT 



45 



LA BANQUE MOLSON 

Incorporee en 1835 
Bureau Principal, MONTREAL. 



Capital pay 6 
Fonda de Reserve, 



$3,500,000 
$3,850,000 



James Elliot, Gerant General. 

A. D.Dornford, Inspecteur en Chef et Sur- 
Intendant des Succursales. 

Succursales dans la Province de Quebec : 

AftTHABASKA 

Bedford, Quk. 

Chicoutimi 

Drummondville 

Fraberville et Ritiere du Loup 

Knowlton [Statiok 

Lachink Locks 

Montreal- 
Rue St Jacques- 
Rue Ste-Gathkrine— 
Maisonneuve— 
Market and Harbour- 
Cote des Neiges 
8t-Hknri— 

PlERREVILLE 

Quebec 

Richmond 

roberval 

SORIL 

St. Cesaire 

Ste-Flavie Station 

St-Ours, Que. 

Ste. Therese de Bl.unvii.lb 

VlCTORIAVILLE 

Waterloo 

77 Succurealee dane tout le Canada. 

Agenoee A Londrev, Paris, Berlin et dam 
toutes les principales rillee du monde. 

Emission de Lettres de Credit poor le oom 
mere* et letkree dnll Uree pour voyage ur» 




... Joup de la 

Confederation. 



Billet d'excursion pour toutes lea 
stations seronl vendua au 1'HIX DU 
BILLET SIMPLE. ValableB pour 

irt, le 30 juin el le Ler Jullli 
retour Jusqu'au 4 juillet 1910, 

L7EXCURSI0N DE LA SAISON 
— A la riviere Baguena; si renom 
mee, par la route plttoresque du St- 
Laurent, avec retour, le jour, de 
Quebec a Montreal. Lea pi 
sont limitees. Pas d'encombrement 
Le vapeUT Palais "Stli .nee" part 

le 30 i 1 1 1 ii a B p. m.. e1 revlent le 3 
juillet. 6 p. in. I 
cablnea compria $16.75. EXCUR- 
SIONS, ler juillet a 2 pjn. Le nou- 

veau grand vapeur "Trois-Kivi> 
part i)our Laval trie; retour a S p.m. 
Prix 75c a 2.30 p.m. le rapeur 
favori " Terrebonne " part pour 
Varennes et Vercheres; retour a 
8 p.m. Prix 60c. Bolssona a bord 

BUREAU DES BILLETS EX 

VILLE, 128 RUE SAINT JACQUE3, KN 
FACE DU BUREAU 1)E POSTE. 



Telephones : 
Main 1908, 1909. 



Residence : 
St-Louis, 403. 



JOHN FINDLAY 

IMMEUBLEB 

ASSURANCE 

PRKTS SUR HYPOTHEQUKS 

30, rue St-Jean, MONTREAL. 



Ventes par le Sherif 

Du 4 au 11 juillet 1910. 
District d'Arthabaska 
Louis O. Deslandes vs Canadian Pulp 
Wood Co and Abraham Beaulac et al, 
tierssaisi. 

Canton Durham — Pt lot No 14 du 6e 
rang; pt 926 avec batisses. 

Vente le 5 juillet, a 11 heures a. m., a 
la porte de l'eglise paroissiale. 

District de Beauce 
La Cie A. Paquet vs Alexandre Loisel- 
le. 

Canton Sheuley Sud.— Pt du lot Xo 7 
du 5e rang, avec batisse. 

Vente le 8 juillet a 11 heures a. m.. a 
la porte de l'eglise de Saint-Honored de 
Shenley. 

In re: Jean Lacasse, failli. vs J. A. 
Latouche, curateur. 
Canton Ware.— Les lots Xos 97 et 98. 
Canton Hatford— Le lot Xo 57a du 3e 
rang, avec batisses. 

Vente le 5 juillet. a 10 heures a. in., a 
la porte de l'eglise de la paroisse de Ste 
Rose de Watford. 

District de Joliette 
In re: Gariepy & Frere, failli, Hudon 
& Orsali, requerants et M. I A. Aubin, 
curateur. 

Berthier.— Les lots Xos 78 et 79, avec 
batisses. 

Vente le 5 juillet, a 10 heures a. in., a 
la porte de l'eglise paroissiale. 

District de Montreal 
Dame F. X. Rastoul vs Olier Jutras. 
Montreal.— Le lot No L2-1202, quartier 
Saint Jacques, avec batisses. 

Vente le 7 juillet a 10 heures a m.. an 

bureau du Sherif a Monti 

Meclea Dame, failli et Hector Dame, 
ipere, requerant, Nap St-Amour, cura 
teur. 

Ville Saint Paul. Lea lots Nos 3407 260 
107 261, paroisse de Montreal 

Vente le 7 Juillet, a 1 1 heures a. m., 
an bureau du Sherif a Mom 

District d'Ottawa 

Ferdinand Thomas vs -I F Ciern 

Xoire Dame de Bonsei oui e PI du lot 
No 27, avec bal 

Vente le 5 ji - a. in., a 

la porte de Notre-Dame Bonsei ■ 
Montebello. 

Charles B Majoi vs Xavler Maine, 

Canton Ripoi ol - Nos 51 b el 32 

dans le 3e rang, avec bal i 

Vent illlet, a 10 beuree a m., au 

bureau d'ei tnenl a Papineauvil 

le. 

District de Richelieu 

Dame Amelia Dupuis el al vs Nestoi 
Morln. 

St Z6phiriD de Courval. Le lot No 304 
et pt du lot No 303, avec batisses. 

Vente le •; juillet, a 10 heures a. m., a 
la porte de l'eglise paroissiale. 

District de Saguenay 

in re: Joseph Warren, failli et V E. 

Paradis, curateur. 

Point.'' au Pic. — Les lots Nos 20 et 21, 

avec batisses. 

Vente le 6 Juillet, ii 10 heures a. m., 

au bureau du Sherif de la Malbaie 

District de St-Francois 
Joseph Duford vs Michel Ducharme et 

al. 

Canton Clifton.— Pt des lots 20b et 20c 

du 9e rang, avec batP 



La Banque Provinciate 
du Canada 

Siege Central; 7 & 9, Place d'Armet, Montreal, Can. 



Capital Autorlse 
Capital Verse 
Reserve et Surplus 



$2. ooo, ooo.es 

$1,000,000.00 
$361,358.98 



Consall d' Administration ; 

President.: M. H. LAPoRTE, de Laporte, Martin A Cle 

Administrateur Credit Foncier Franco-Canadien. 
Vice-President : M. VV. F. CARSLET, de la Maiuon en 

Gros de Caxsley Sons A Co- 
Honorable L. BEATJBIEN, Ex-Mlniatra de l'Agrioulture. 
Monsieur O. M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian 

Pacinc Railway Co." 
Monsieur ALPHONSE RACINE, de la Malson A. Raolne 

A de, Marchands en gros, Montreal. 
Docteur B. P. LACHAPELLE, Adruinietrateur du Credtt 
Foncier Franoo-Canadien. 
TANCREDE BIENVENU, Directeur-Gerant 
A. S. HAMELIN, Auditeur-General ; J. W. L. 
FORGET, Inspecteur ALEX. BOYER, Secre- 
taire. 



i 



President: Hon. Sir ALEX. LACOSTE 
Ex-Juge en Chef de la Cour dAppel, 
A. S. Hamelin, Auditeur. 
Sir LOMER GOUIN, Premier Minlstre ProTinclal de la 
province de Quebec. 

Departoment d'Epargne 

Emission de certinoats de depots spedaux a nn taux d'inte 
rftt s'eleTant graduellement jutqu'a 34 p. o. Ian, luiran 
teruies. Intergt de 3 p. o. sur (K'pOta payables a demands 

37 SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 

Correspondents a I'Etrangsr: 

Etats-Unis: New-York, Boston, Buffalo, Chicago, 
Angleterre, France, Allemagne, Autricbe, Italie. 



P. A GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chattered Accountant) 

Ch.am.breg 316, 316, 317 Edifice New-York, Life 

11 Place d'Armos, - . MONTREAL 

Bell Main 1812 



DESAUTELS 
& MOREAU 

HIMITBB 

Compiables, Auditeurs, Liquidation de Fail- 
Hun. Compositions effectives. Kdiflce, Credit 
Fencier, H5 rue St-JacqueB, MONTREAL. 
Telephone Main 3859. 



Arthur W. W ilkb 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Comptables, Auditeura, Comrnlesairea pour 
toutes les Provinces 

Reglement d'affaires de Failliton 

OOl BATISSE BANQUE DBS MARCHANDS 

TAiA-h—-. 1 BELL MAIN 6600 

Telephones } maRCHANDS 849 MONTREAL 



GARAND, TERR0UX & CIE 

BANQUIERS ET COURTIERS 

116, Rue Saint-Jacques. Montreal 



FACI DU BUREAU OE POSTS 



F 

L. 



. R. M 



ONTBRIAND. I 

Architect* et Meeoreur, 

No 290 rue 8b-Andce, J 
Montreal. S 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



46 



LE PRIX OOURANT 




FAITS AU CANADA 



Le Gazogene 
"National" 

Rpon d a un hesoin. 

L' ACETYLENE est le 
moyen d'eclairage par 
excellence, sa lumidre 
est celle qui se rapproche 
le plus des rayons du so- 
leil. II fallait trouvei un 
moyen de produire 1 'ace- 
tylene sans qu'il se sur- 
chauffe. II fallait aussi de- 
truire les bulles de ce gaz 
afin de l'amener a une 
temperature umforme, le 
■echer,parcequ'sson£tat 
primitifil esttonjourshu- 
tnide, le laver et le filtrer. 
Le g6n£rateur "National" 
est le seul qui r^ponde a 
ce besoin, et d'une manie- 

reparfaite. Sa construction est faite d'apr£s des lois scientifi- 
ques, de mauiere a ce qu'il donne la meilleure lumiere possible, 
et avec la plus grande dconomie. 

Le carbure ne s'£vapore pas. II est plac6 dans le gazogene 
en quantity suffisante pour donner la lumiere pendant plusieurs 
jours, il est dans un recipient fermant herm£tiquement et il 
peut y demeurertant qu'il n'est pas ddpensg. C'est la un fait 
important. 

Le Gazogene "National" est certainement le systeme d'eclai- 
rage le plus stir et le plus €conomique. 

Manufacture par la 

National Acetylene Gas Co. 

SHERBROOKE, QUE. 

Toute personne visitant MONTREAL peut voir ce gazogene en fonction 
chez Mr. R. N. Seviqny, 510 rue St-Jacques.presde lagare Bonaventure. 




Outils 

de Chantier 

de Pink 



Procurez-vout le Catologue 
et la Llste de Prix. 



LES OUTILS TYPE 

dans cheque Province du Dominion, en Nouvelle 
Zelande, en Australle, etc. 

Nous fabriquons toutes sortes d'outils pour ouvriers de 
chantier. 

Peaveys de Pink, a douille ouverte, patentes. 

Crocs de Roulage de Pink, Bee Arrondi, Douille Ouverte, 
patentes. 

Crocs de Roulage de Pink, Bee Arrondi, a Crochet, paten- 
ted, tous munis de manches en erablea sucre.fendu. 

Ce sont des Outils tigers et durables. 

Vendus dans tout le Dominion par tous les Mar- 
chands de Ferronnerie en Gros et en Detail. 

Manufactures par 

THOMAS PINK, 

Pembroke, Ont , - Canada. 

Telephone a Longue Distance, No 87. 





LAVEUSE WHITE, 

ou k Haute Vitesse. 

est la machine la plus rapide 
et tourne sur Coussinets a 
Billes. L'engrenage est enti£- 
rement couvert. Fonctionne 
au pied ou a. la main. 



LAVEUSE WINNER 

No. 2 

Machine rotative. La lessi- 
veuse s'eleve et s'abaisse a 
chaque revolution. 



Un territolre exclusif est donne' aux marchanda. 
Ecrive» immexliatement pour une agence. 

J. H- CONNOR & SON, LIMITED, OTTAWA, 

MANUFACTURIERS. 



LE PRIX OOURANT 



47 



PATENTES 



OBTENUES PROMPTEMENT 



Vente le 5 juillet, a 10 heures a. m., a 
la porte de l'eglise de la paroisse de Si 
Martin de Martinville. 



i 

* 

! 
I 
I 

I 
I 

I 

* 
ft 



Avez-vous une Idee ?— Si oui, demandez le 
Guide de I'lnvemeur qui vous sera envoye gratis 
par Marion St Marion, Ingenleurs-Conseile 
»__.„_. J Edifice New York LiTe, Montreal, 
Bureaux. | e£ w G street Washington, D. C. 

£•*•«* 6-:eft«6-:6©S;&:&&G>€-:&6i&6&&3; 

QUEBEC STEAMSHIP CO. 

LIMITEE. 
ST. LAWRENCE LINE. 



SS. "CASCAPEDIA" 

1900 Tonnes. 

PARTIRA DE MONTREAL (Section 23) 

Lundi, 4 Juillet a 4 heures p. m. 

et de Quebec le jour suivant a midi pour 

Bassln de Gasp4, Malbaie, Pere4, 

Grande Rlvlepe, Summerslde, 

Chaplottetown et Plctou. 

Excellentes comrrjoditea pour passagers. 

Aucune cargaison neat regue apies midi, 
le jour du depart. 

Pour f ret, pasiage et salons, adrewtcz vous 
aux AgentadesTicketsdelMQuEBKc Steam- 
ship Company: W. H. Henry, 286 rue St- 
Jacques, W. H. Clancy. 130 rue St- Jacques 
Thomas Cook 8c Son, 530 rue Ste Catherine 
Ouest, L. J. Rivet, 13 Boulevard St-Lau- 
rent, on J B. Brock & Co.. 211 rue des Com 
missaires, Montreal. 

f**«'9'99ia*-9-9«ti-9'9-9-9«-99--9<ga-9-9: 



GRAND TRUNK r s a v's l t% v 



S 
S 
I 
I 
I 
I 



I 



TRAINS DE DIMANCHE MONT- 
RE AL-S A I NT-HYACI NTH E 

A dater du dimanche 12 juin et 
les dimanches suivants jusqu'a nou- 
vel ordre, un train sp6clal partira 
de Montreal a 12.30 p.m. (midi) 
arrivant a St-Hyaclnthe a 1.20 p.m.; 
au retour le train partira de St- 
Hyaclnthe a 8.00 p.m., arrivant a 
Montreal a 9.i0 p.m. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller ei retour pour l'ouest 
du Canada via Chicago ,en vente 
les:— 14 et 28 juin: 12 et 26 juillet 
9 et 23 aout; 6 et 20 septembre a 
tres bas prix. 

Bons pour 60 jours. 

LA ROUTE DES LACS POUR 
L'OUEST DU CANADA 

La route la plus attrayante est 
celle du Grand Trunk Raiway Sys- 
tem, Northern Navigation Co., a 
travers les lacs Huron et Supe- 
rieur, et par le Canadian Northern, 
de Port-Arthur a Winnipeg et 
l'Ouest, offrant le meilleur service 
de chemin de fer possible et un 
voyage sur l'eau au dela de toute 
comparaison. 

Billets d'aller et retour a prix 
rgduits pour Vancouver, San Fran- 
cisco et autres stations sur la cote 
du Pacifique. 

Pour plus de d6tail3, s'adresser 
aux BUREAUX DES BILLETS EN 
VILLE, 130 rue St-Jacques. T61. 
Main 6905, 6906, 6907 ou a la gare 
Bonaventure. 



EN ECRI 



NOUVELLES DECLARATIONS SOUS 

LA L0I LAC0MBE 

Employ^. Employeur. 

Cunningham, A. . La Publicite, Limitee 
Dagenais, George . The Can. Rubber Co. 

Desroches, W 1T e!drum Brothers 

Desroches, Horace M. S. R. Co. 

Dicky, S C. P. R. Co. 

Duval. Emile Harris Abattoir 

Dugas, J. H A. Racine & Cie 

Genest, J. G. . . . Prudential Ins. Co. 
Gervais, Albert . The Stanfield Works 
Labelle. Chs . La Cie Publicity Le Devoir 
Lefebvre, Leopold . . . George Senecal 

Lepine. Lionel O. Lachapelle 

Livernois, Jos. F. La Pharmacie Robert 
Martin. Edward . The Allan Line S. Co. 
Morin. Ephrem . The Riordon Paper Co. 

McEntyre Dan Wm Mullins 

Xadon. Odilon M. Bridges 

Rochon, Edgar Eaton & Sons 

Routhier, Napoleon M. S. R. Co. 

Roy. Odias G. T. R. Co. 

Smalshaw, Arthur G. R. Co. 

Theberge, Einile . . Occidental L, Co. 
Vincent, Joseph M. Brainley 



PREPAREZ-VOUS POUR LE COM- 
MERCE D'AUTOMNE 



DEMANDEZ 

Les Toles Gaivanisees 
GILBERTSOATS 



8 Soyez toujours pre\oyant. II n'est pas 

♦ trop tot en ce moment de vous occuper 
M dea affaires que vous pouvez faire en 
if poSles et fourneaux de cuisine dans vo- 
ire district Tout hoinme entreprenant 

♦ pense 9 plusieurs lions clients en pers 
X pective pour le commerce de 1'automne. 
J ll ne suff it pas de faire une quantity 

♦ de rentes un jour et de se reposer avec 
X orgueil sur ['augmentation constamment 
i croissante de la clientele. Tout en ayant 

♦ soln du present, le marchand deivralt 

♦ faire tons les efforts tKKsibles en vue de 
Y l'avenir. 

X La semalne prochaine, a un moment 
I Ujielconque, le marchand devrait envoyer 

♦ ;i -•-- clienl une lettre-circulaire leur de- 

♦ mandanl de ue pas oublier lee lignes qu'il 
X tienl exclusivement. Ayanl soin de le 
▼ faire de la bonne facon, redigez une let 

♦ tre l»ien pensee, dlfferente <le toute let 
X tie. pouvanl provenir d'une autre source. 

♦ Peraonne ne pense seTieusement a ache 

♦ ter des poelea en pleine chaleur; male 
X si votre lettre esl accompagnfie. d'une an- 

aonce, elle fera impression sur le client 
reel ou possible et sera conserved pour 
rafratcbir plus tard sa m£moire. 

\e perdez pas de vue le acheteurs pos- 
sibles de poeles. Vous pouvez le faire de 
di verses nianieres. L'une d'elles consiste 
a vous tenir [nforme des mariages qui se 
font pendant le mois de juin. Surveillez 
les ventes a l'encan, ou les .nens mettent 
des encheres sur un poele et ne l'obtien- 
T nent pas, etc. Vous pouvez aussi faire 

♦ beaucoup, grace a vos relations socia- 
a res. Ne nSgligez pas une parole dite au 
x sujet d'un vieux poele ou d'une nouvelle 

♦ maison. Faites de la publicity au pre- 
I mier avis, et, dans la plupart des cas.vous 
,J ferez une affaire. 

VANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



COMET 

Fabriquees par GILBERTSONS et marquees 

"COMET." 

Elles sont de haut grade— leur qualite et leur finis- 
sage ne sont pas surpasses. 

Fabricants : 
W. GILBERTSON & Co , Limited 

Pontardawe, South Wales 
Seul Agent Canadien : 

ALEXANDER GIBB 

13 Rue St-Jcan MONTREAL 

I Jardina Universal Ratchet | 
Ciamp pril. 

(Percewe a Roohet Undersells da Jardlne.) 

Employee dans toute s sortes de manu- 
factures pour les reparations urgentea 
aux machines. 

Tous les ateliers de machines et de 
chemins de fer derraient l'employer. 

Les constructeurs de ponts, les poseurs 
de Toies ferries et les ouvners en 
constructions m£talliques en ont be- 
soin constamment. 



g A B. JARDINE & CO. 
HESPELER, ONT. 

UO*»CK»Wtt03»C83C83CK^ 



H 



OKMISDAS CONTANT, Entrepreneur- 
's trier. 600 Berri. Phone Bell Est-1177. 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER <£ CO. 




Affile par les ouvriers les plus habiles tous 
experts dans lour partie. La matiere, la main 
d'osurre et le fini as ces Rasoirs sont parfaits; 
chaque Hasoir est garanti durer la vie d'un 
homme. Demandez notre Brochure Oratuite 
"Some Pointers for Gentlemen who shave 
themselves." 

(Quelques Indications pour les Homines qui 
se rasent eux-memes.) 

McOILL CUTLERY CO.. Resrd 
Bolt* Poatale, 300, '.-.' Montr*«l. 



Telephone. Main 5089 

W. H. D. MILLER 

STEVENS & MILLER 

Mem ores du Montreal Board of Trade 

GRAIN. MILL FEED, ETC. 

Chambres 436-137, Board of Trade, Montreal. 



COURANT" 



48 



LE PRIX COURANT 




Le seul £tablissemei 



jenre au Canada. 



The Asbestos Manufacturing Company, 

LIMITED. 
LACHINE. P.Q. CANADA. 

Produits en Asbeste. 

Couvertures en Asbesle pour tuyaux k VapeuretChaudieres, 
Doublages en Asbeste, Keutres et Papiers de Construction, 
Cartons en Asbeste, Garnitures en Asbeste pour Plaques et 
Pistons, Textiles en Asbeste de toute description, Cordages, 
Fils, Ruban8, Cordes, etc., Rideaux de Theatre. 

Bardeaux en Ciment a 1' Asbeste, Doublages Ondules a l'As- 
beste, Bois de Construction a l'Asbcste, Feuilles Plates. 

Correspon dance Sollieitee „ „ . " " ' . 

Bell Asbestos Mines, 
foupnls avec plaisip. Thetford Mines, 

ADRESSEZ VOTRE CORRESPONDANCE A 

The Asbestos Manufacturing Company, Limited. 



263 RUE ST. JACQUES. 



CARRE VICTORIA. 



MONTREAL, CANADA. 



fr 



ESSAYEZ 

nos Celebpes Peintures Ppepapees 
de Fabrication Ang*laise, 



: ^ 



Marque " FALGON, 



)3 



Blanc de Plomb, Minium, etc. Vernis 
pour Peintpes de Batisses et Pein- 
tpes de Voitupes. 

Notpe EMAIL - FALCONITE Blanc, 
nos Emaux Oxydes FALCON, 

Nos Peintupes Vepnispoup Voitupes, 

Nos Teintes Vepnis LACKERITE, etc. 



V 



WILKINSON, HEYW000 & CLARK 

LIIS/IITED 

(de LONDRES, Angleterre) 

KSftiiift: 300 Rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 
FRANCIS C. REYNOLDS, Gerant. 



J 




->, .- 



Carabines de Sport "'Ross 



!! 



La precision de tirqui fait larenomm^e de la Carabine Ross Mark III 
aupres des tireurs dans le rhonde entier est partagee par nos armes 
de sport. Leur canon et leur ame sont performs par le meme proced£ 
et avec le raeme soin. Vos clients seront heurenx de voir ces modeles dont on parle tant et qui se vendent a vue. Si 
vous ne tenez pas les CARABINES ROSS, informez-vous imra^diatement de nos conditions afin d'obtenir votre part des 
affaires que nous etablissons. 



ROSS RIFLE CO. 



Quebec, R. Q. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



49 




; Specialite de Mobiiier ; 

et Accessoires pour 

Bureaux. 

PUPITRES (DESKS) 

de tout genre pour bureaux d'affaires. 

CLASSEURS 

(FILING CABINETS) 

en bois et en acier. 

TABLES ET CHAISES 

pour Bureaux de Direction. 

BANCS ET SIEGES 

pour Bglises, Maiso is d'Ed cition, 
Th^fi" reset Salles de Reunion. 



CORKKs;PONDANCK 90LLICI1 I I 



CANADA OFFICE 

FURNITURE CO., 

Li uitio 
221, RUE ST-JACQUES, 
MONTREAL. 
•••••••••••••••••••••••••A 



Un autre bon moyen oonsiste a. en- 
voyer un de vos commis a la campagne, 
en voiture naturellenient, pour epargner 
le temps, avec instructions de rendre vi 
site au fermier ou a sa femme. et de sin 
former de leurs besoins en fait d'un poe- 
le ou d'une fournaise pour l'automne. Es 
sayez d'interesser le fermier avant qu*il 
ne oonsulte le gros catalogue envoye" par 
les maisons faisant affaires par a 
pondance dans les grandes villas. 

Un peu d'esprit d'eiitreprise de la part 
du niarchand le paiera au centuple. Cha 
que homrae, avec ses propres ressources, 
trouvera encore d'autres idees. Essayez. 



PROFITS DANS LA VERROTERIE ET 
LA POTERIE 

Le departement de la poterie et de la 
verroterie de votre magasin reusslrn 
bi.'ii si vim> mettez res articles suffl 
samment en evidence. La Baison du prin- 
temps est celle ofl la vaisselle es1 le plus 
en demande, et le marchand qui fail un 
etalage attrayant de boh stock fail da 
bonnes affaires a un bon profit. 

Uien ne fan une impression plus forte 
sur I'esprit d'une femme qu'un beau Ber 
vice de table ou qu'une piece en cristal 
pour sa table ou son buffet. On Bail 
fort Men qu'une menagere tera une quan- 
le petites economies pour pouvoir 
acheter une piece de porcelaine ou de 
cristal qui a attire bod attention dans 
I'etalage d'un marcband 

Cei attrail exerce* par ce genre de mar 
chandises es( la clef du Bucces du depar 
temeni de la poterie, car il n'j a petit- 
etre aucune autre ligne de marcbandlse 
dont la vente depende si largemenl d • 
la maniere dont ces marcbandises ont 

miaes >-i ntre, et dans aucune autre 

ligne il n'i'st possible de former le goal 
de la clientele plus a\ antageus >men1 

I'n departement de poterie de premier 
ordre amenera la clientele 9 votre ma- 
gasin, Burtout les femmes, et le niar- 
chand an \ Idees modernes Bait fort bleu 
que e'est la femme qu'll faut attirer au 
magasin 

Pour acbalander votre departement de 



Jabouret de 

Manufacture et 

de magasin 

indestructible 

"Vous n'aurez jamais a le 
remplacer." 




EN CINQ GRANDEURS 

Monture en Acier Corniere, 
Siege en Bois Franc Fini, 

Monte dans une Bande d'Acler. 
Noire Tabouret elimine tout« 
i'ihh ■ et ri'DiKinii'i' le tempi que 
\ os bommea pussent a repurer le 
\ leas tabouret en bois. 

Nous manufacturons aussi toutea 
les sortes de Toile Metallique 
et les Ouvrages d'Orne- 
mentation Generale 
en Fil Metallique 
et en Fer. 
Nous faiions une specialite de* Cel- 
lules de Prison et des Prisons. 

I ). in. in. I. ■« de K. ii m inn in. ni . Sollicitees. 

MaDufaol urea par 

Canada Wire Go ds Mfg. Co. 

HAMILTON, Canada. 
Agt m pour V Bit 

Jas. S. Parkes, 

446, rue St, -Pa il, - Montreal. 



LES CHE 


VAUX 


en mauvais elat sont sitnpleinei 
pleine capacity de travail, quand 


it ramenea u leur 

on les noun it de 


MOLASSINE 


MEAL 


Cet aliment ameliore la digestion, previent et 
guerit les douleurs intestinales, diarrhoea et toux 
et am61iore remaiquablement les Kobe-. 


POUR MATIERE A LIRE 
S'AORESSER 


ET PRIX, 
A 


ANDREW WATSON 


SEUL IMPORTATEUR 


91 Place d'Youvillo, 


MONTREAL 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toltures Gondronnees (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 pile. 

Paplers de Construction. Fentre & Donbler et a Taplaser. 

Prodults de Goudron. Papier a Taplsser et a Imprlmer. 

Pap er d'Emballago Brun et Manllle. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 
ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82, rue McGIII, MONTREAL 

Manufacture de Feutro pourToitures : Ituen du Harre et Logan 
Moulin a Papier, Jollctto, Que. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



50 



LE PRIX COURANT 



VJOUS desirous faire compren- 
dre les faits suivants aux 
acheteurs de Pompes : 

Les Pompes McDougall 



sont fabriqudes dans la manufac- 
ture absolutnent la plus moderue, 
par des hommes qui connaissent 
leur affaire, au moyen des matd- 
riaux les meilleurs que Ton puisse 
se procurer ; elles ne sont pas sur- 
passes comtne ruodele ; il en 
r£sulte que, lorsque la vi^ille 
marque " Aremacdee" parait 
sur une pompe, c'est unegarantie 
presque absolue de perfection. 

Si quelque chose ne fonctionne 
pas bien, uoas y mettons bou 
ordre, et voila. 



Allons-nous nous entendre? 



The R. McDougall Co., Limited 

Q ALT, Canada. 




Meches de Tariere 

Demandez a votre Fournisseur les Meches de Tariere 
" RAPID "et" PARRY." 




The Rapid Tool Company, Limited 

PETERBOROUGH, CANADA. 



Catalogue Envoy* sur Demands. 



Meubles en Rotin 




de toutes 
sortes. 



Voitures 

de Bebe. 



No. 6. — Voiturette pliant*. 




Meubles de Veranda pour 
Habitations d'Ete. 



Catalogue envoye" t.ux 
marcbands. 



IMPERIAL 
RATTAN CO., 

LIMITED 
STRATFORD, - ONT. 




LE 



Poele 

QUE 

vous 

DEVEZ 

VENDRE 



Bien annonce il est en grande demande. 

Un Bon Prom Vous est, Assure 



Ecrivez nous pour termes et conditions 
de vente. 

RECORD FOUNDRY & MACHINE CO., 

MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



51 



TEL. BELL ST. LOUIS 1202 



A. PAQUETTE & FILS 

ENTREPRENEURS GENERAUX 
1239, rue SD-Hubert, MONTREAL. 



Tel. Bell Main 2785 Residence : Ste-Thereae 

LUCIEN GIROUX 



NOTAIRE 



Argent a preter. Edifice St-Charle8 

Reglement de 

Successions 43, rue St Gabriel. 

MONTREAL. 



J E 


Gravel. E. A. Ouimet. 




Cj ravel & Ouimet 




Agents d'lmmeublea ' 




Prets — Assurances — Successions 




97 rue St-Jacques. 


Til. 


Bell M.in. 3971 | MONTREAL' 



Res. : 437, St-Antoine Tel. Bell Uptown 2874 

JOS. A. BRUNET, L. LB. 

NOTAIRE 
Edifice Banque d'Kpargre, 2e Etage, Chambre 5 

180, Rut St-Jaoquei, Montreal. 

Argent k preter sur proprletes immobilleres 

Tel. Bell Main 79 



Tangrede Pagnuelo 

A VOCAT 

COMMISSAIRK, COUR SUPERIEURK 
Bureau : 72 Notre-Dame Est, - ■ Montreal. 

VU-a-Tli le PtiUli de Justice 

Collection de Comptes, Billets, etc., sans frals. 

T4l. Main 3051 



TCI. Bit 1399 



Residence : 
1211a, rue St-Denis 

Tel St-Louli 1 1^4- 



JOS.BINETTE 

ENTREPRENEUR ET CONTRACTEUR 

456, rue St-Charlet-Borromee Montreal 



Residence Privee : 535 rue Ontario. 

AMEDEE ALLARD 

EntrepreneurGeneral et Manufacturer 
de 

Portss, Chassis, Escallsrs, Deooupaga.Tournage 

Etc, Eto. 

Coin Adam et Lasalle, Malsonneuve. 



TEL. BBLL 
Les Commandes seront execute©* 
promptement et a prix tnoderes. 

OCT. VAILLANCOURT 

Entrepreneur et Manufacturer de 

PORTES, CHASSIS, JALOUSIES, ETC. 

1848, rue Sanguinet, Ville St-Louis. 



la poterie, il faut le rendre engageant. 
Le stock devrait etre souvent arrange a 
nouveau et les articles nouveaux de- 
vraient etre places en Evidence, de ma- 
niere que chaque fois qu'une cliente en- 
tre dans le magasin elle ne voie pas les 
memes articles aux memes endroits. 

Dans bien des cas, au lieu de faire un 
etalage de son stock, le marchand le 
cache reellement en l'empilant sur ses 
rayons ou en le placant sur le plancher. 
le soustrayant ainsi a la vue d'un ache- 
teur possible. II en resulte que les mar- 
chandises se couvrent de poussiere et 
qu'il est impossible de distinguer les mo- 
deles blancs des modeles ornementes. 
Les marchands de ce genre sont les 
seals qui se plaignent de difficulty a 
renouveler leur stock de poterie. 

Vous devez tenir votre verroterie et 
votre poterie propres et exemptes de 
poussiere. Aucune femme ne s'arretera 
pour regarder une seconde fois une pie- 
ce en porcelaine ou en verre couverte 
de poussiere. Les marchandises de- 
vraient etre 6pousset6es parfaitement 
tous les matins, ainsi que les tables et 
les rayons sur lesquels elles sont pla- 
cets. 

Quant a la maniere d'en faire un eta- 
lage, on y rfiussit le mieux en employant 
des tables sur chacune desquelles on dis- 
pose un seul genre de decorations; si 
le magasin est de petites dimensions et 
si l'espace consacrg a la poterie est li- 
mits, on peut utiliser deux longs rayons 
ou davantage pour ce stock, en ayanl 
soin que ces rayons soient disposes de 
maniere a permettre aux clientes de pas- 
ser devant eux et d'examlner toute piece 
qui a attire son attention. 

Dana I'elalage des services de table, il 
est bon Hi' laisser voir chaque piece du 
service: mala si cela est Impossible, 
\oiis donner par votre fournisseur 
des liatea Imprimeoa Indiquant le prix 
ili> chaque article, et tenez cea ll8tea sur 
lea tables on les rayona Bur lesquels 
vos etalages sont faits, de sorte qu'une 
cliente puisse voir d'un coup d'oell com- 
bien il faut de plecea pour un service 
et ce que cela lui coutera. 

I. a i>rospe>it6 regne dans le pays ; 
aussi le marchand actif devrait veillera 
ne pas perdre une seule vente de pote- 
rie ou de verroterie, faute d'un dtalage 
bien fait de son stock. 



MsItod Fondee en 1170. 

■^ ^a. ST xi si -t; » Oouillaxrix 

linportateur de 

FERRUNNKRIE ET QUINUAILLERIE 

VERRB8 A V1TRES, PEINTURES, ETO. 

•»l>*clall t* : Poilea de umtet sorlee. 

Not. tii a 239 rue St-Paul 
Voutaa It at 14 St-Amable MONTREAL. 

La maison n'a pas de comwta • oyaguura el fait bene- 
fioier sea clients de cette depense Attention toute 
apeciale aux com man dee par la mails, Measieura 1« 
Djarchanda de la campaniR seront toujour* mnii aux 
plus baa prix du oiarohe. 



C. D. SHELDON 

COURTIER OE PLACEMENTS 

Speciality de placements dans les chemins de 

fer et stocks industriels. 
Venez ou ecrivez pour avoir des renaeignements com- 
plets eur nion systcmede placements. 

Chambre 101, 180, rue St-Jacqucs 

MONTREAL 



Tqe John Morrow Screw, Limited. 

Ingersoll Nut Co., Limited. 

Ecrous comprimes a chaud. Ecrous com- 
primes a froid. Ecrous demi-flnis. Ecrout 
finis. Ecrous en acier tourne. Ecrous en 
lalton carres et hexagonaux. Ecrous en 
laiton molletes. Vis d^irret. Vis a Grosse 
Tete. 

Speciflez toujours la marque "MORROW," 
e'est la meilleure. 

INOKRSOLL, ONT. 



Specialties pour Expedition 




J. N. WARMINTON, 

207, rue St-Jacques, Montreal. 



I 



P4.IN POUR OISEAUX Est le "Cottam 
Seed," fabrlqiie d'apres six brevets Mar- 
chand iso daconflance ; rien no peut lapprc 
cher comnw raleur et corame popular-tie. 
Chez tana lee nrurnlasaars de fcros. 



I 



Joseph R^odgers & Sons, Limited 

Sheffield, Aug. 

Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, "*«•* 

en voue assurant que cette MARQUE EXACTE se trouve 
sur chaque lame. 

Sauls agents pour le Canada : 

JAMES HUTTON & CO., Montreal. ^NTED *& 



** 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



52 



LB PRIX OOURANT 



Vf 



■t 




VOICI 



La Raison 
Pour Laquelle 

Nous pouvons offrir 
des prix aussi bas 
au commerce. :: :: :: 



NOUS avons une manufacture dernier cri, munie de la machinerie 
la plus moderne pour la production des meubles, nous posse- 
dons de grandes concessions de bois franc et nous avons des scieries 
completement outillees pour decouper notre bois. Ces avantages 
font qu'il nous est possible de vendre nos meubles aux prix les 
plus bas. 




The Victoriaville Furniture Co., 

Victoriaville, P. Q 

PROCUREZ-VOUS NOTRE CATALOGUE. PROMPTE EXECUTION DE TOUS LES ORDRES. 



.J 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



63 



DAVIS & VJ&ZINA 

Manufacturers de 

Portes, Chassis, Fixtmes, 
Plainage, Embouvetage, Etc. 

T«. Bell : B8T 5648 

1290, Ontario Est, - Montreal. 



Bell Telephone, E«t 3804 

O. MASSICOTTE 

Membre du Board of Trade, Membre de la 
Chambre de Commerce, Commlssalre de la 
Cour Supe'rieure 

Agent d'Immeubles. Chances d' Affaire*. 
BdiSce "La Patrie."2 
Seul proprie'talre des terrains New Orchard. 



BIRON & SAVIGNAC 

NOTAIRES 

97, rue St. Jacques, • Chambrei 18 et 19. 

Montreal. 

Reglement d« succession!. 

Argent k prflter sur l»re et Seme bypotbeques. 

Proprietes immobilieres a, Tendre et k acbeter. 

TEL. MAIN 589 



Henry N. Chauvin, Geo. Harold Baker, 
Harold Earle Walker 

CHAUVIN, BAKER & WALKER 

BUOCBTS 

179 rue St-Jacquas, Montreal 




A VENDRE Plateau Westmount, nn oottagCi 

8 appartements. neuf et moderne. Aussi 2 mai- 
aoni- de 2 flats 6 appartements. 
A vendre le tout ou Heparement. 
L. DENEAU, 1885. Notre- Dame O. 

MONTREAL. 



DAOLST RF.AI.TY L imited 

CUURTIERS D'IMMEUBLES 

Edifice "La Presse" Montreal 
T(\. Main 4918. 

Speelalite : 

LOTS VAC ANTS. 




gf&. Quincaillerie de tous genres. 
JmJ^ra Serrures Incrochetables, Etc 

L. J. A. Surveyer, 

Importateur Direct. 

52, Boulevard St Laurent, 
MONTREAL. 



EN ECRIVA 



Assurances 

L'AGENT AMATEUR 

(Suite). 

Quand vous pensez aux qualifications 
necessaires pour reussir dans la profes- 
sion d'agent d'assurance sur la vie. vous 
pouvez voir facilement que l'amateur 
n'est pas en general a la hauteur du type 
qu'il devrait etre. II pent avoir du tact, 
mais il manque de resolution, d'energie 
et d'enthousiasme; autrement il cesserait 
d'etre un agent amateur et deviendrait 
un veritable agent. Cinq bons agents va- 
lent mieux que vingt agents amateurs et 
hommes indifferents. qui ne travaillent 
qu'a leurs loisirs. 

Nous ne pouvons pas faire une organi- 
sation en un jour, aussi nous devrions al- 
ler lentement et surement, ce qui nous 
])romettait d'avoir un personnel de tra: 
vailleurs valant mieux qu'un personnel 
nombreus d'agents amateurs qui. a cause 
de leurs autres relations d'affaires. pour- 
raient etre indifferents et exigeraient tant 
du moins de l'agent general que celui-ci 
cesserait peut-etre entierement de pren- 
dre par lui-meme des contrats d'assuran- 
ce. 

L'emploi d'agents amateurs est nuisl 
ble a 1'assurance; il cause les ventes aux 
rabais, la concurrence deloyale entre 
- fausses representations, L'a- 
mateur se contente de petits profits.ayanl 

ucoup de cordes a son arc et, pour I 
miner promptement une affaire, il offre 
mi rabais. Consideranl bi ulemenl I'ar 
genl que lui procure la transaction en of- 
franl un rabais, il se rendra meiue cou 
pable de concurrence di n'ayant 

jamais eiudl* I'affaire comme I'aurail 
fail un agent serieux, il representors 
peul Stre faussemenl une police san 
voulolr; alora tdl ou tard I'agenl general 
el la compagnie Be trouvenl dans I'embar- 
Si une po! It pas \ endue com 

1 die devrail I'etre, cela rail Bouvenl 

plus de i"! ' a la compagnie que si la ven 
te u'avait pas ''it lit 11 Une police bled 
vendue satlsfail un client, el un clienl 
satisfaii esl la mei lleure pub I une 

compagnie. 

jne des uombreuses objections faites 
quand on essaye de B'assurer les services 

il'un In ne qui, vous en §tes certain, 

reussirail dans 1'assurance, est qu'il y a 
il,.|,i mi grand nombre d'hommes dans 
cette affaire, Le maltre d'ecole, l'avocat 
attendant un client, le maltre de poste, le 
banquier, le barbier, le man-hand et be 
coup d'autres avec des carnets de taux en 
dence empfichent le recrutement 
d'hommes qui reussiraient : mais on ne 
peul pas les convaincre d'abandopner ce 
qu'ila out pour ce qui leur semble 
Incertain. Un si grand nombre d'agents 
amateurs rabaissent la profession et don 
nent 1'idee que ce n'est pas une des plus 
NT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



W.LAMARRE&CIE 

MARCHAND DE 

BOIS ET CHARBON 

Foin. Paille, Avoinc, Etc, 

242 AVENUE ATWATER 

Pres St-Jacques. ST-HENRI. 
Corretpondance sollicitce. 

Bell Tel. Moont 609. 
Mahch an us L324. 



Ontario Silver Co., Limited, 

NIAGARA FALLS, Canada. 
MANUPAOTumeaa di 



Culllers, Fourchettcs, Couteilerle, 
et Articles en Plaque. 

DEMANOEZ NOTRE CATALOGUE ET N08 C0TATI0N8. 



TEL. BELL, 


MAIN, 1859 


LEANDRE 


BELANGER 


V'tiiirt\ Compta' 


ili- el Coinmissiiire 


No 20 rue St-Jacques • MONTREAL 


Argent a Preter a 4, 6 et 6% 



60 YEARS' 
ENCE 




Trade Marks 
Designs 
Copyrights Ac. 

Anvone sending n sketch and description may 
quickly ascertain our opinion free whether an 
invention is prohnMy palentnhlo. Communion. 

lions strictly confidential. HANDBOOK onPatentj 
sent free. Oldest agency fur securing putents. 

Patents token through Munn & Co. receive 
tptclol notice, without c harg e, In the 

Scientific American. 

A handsomely Illustrated weekly. Largest clr- 
ralatlon of any solontillc Journal. Terms 1 r 
1 1, t:t.75 a your, pontugo prepaid. !-■ . jj 
nil newsdealers. 

SV1UNN & Co. 361B - ad -> New Vork 

Branch Office, 626 F 8U Waahlnifton, D. C. / 



LIVRES DE RECOMPENSES \ 

Nouvelles Series Biatoriques. « 

Nouvelles Reliures en ♦ 

divers formats, i 

LIVRES DE PRIERES 

POUH r6compbnsbs i 

PREMIERE COMMUNION X 
( hapelets, Medailles, 

Articles Religieux. 

As'ortiment le plus considerable. 



La CIE J. B. ROLLAND & FILS, 

6 a 14, rue St-Vincent, 

MONTREAL. | 

♦♦♦♦♦♦♦•♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦a 

COURANT" 



54 



LE PRIX COURANT 



nobles qu*un homme puisse choisir pour 
gagner sa vie. 

Je me rappelle que la premiere ann6e 
/jue je rtebutai dans l'assurance, je visi- 
tai une petite ville de 1200 habitants, ou 
jY-tais complfetement etranger. Le pre- 
mier jour, je rencontrai plus de douze 
agents locaux, qui pour la plupart avaient 
un carnet de taux uniquenient ytour de- 
tourner l'agent d'assurance; presque tous 
les hommes que je sollicitaj, le premier 
jour, produisirent un carnet de taux d'as 
surance, et je dirai qu'aucun d'eux n'a- 
vait fait un seul contrat depuis six mois, 
pent etie n'en avait jamais fait. C'6tait 
tree dficourageant pour un nouvel agent 
de trouver tant d'hommes avec des car- 



Telephone Main 553. 

ESINHART & EVANS 

AGENTS PRINCIPAUX 

SCOTTISH UNION * NATIONAL 

INSURANCE COMPANY OF 

EDINBURGH. 



GERMAN AMERICAN INSURANCE 
COMPANY, NEW YORK. 



ET COURTIERS GENERAUX 
D'ASSURANCE. 



Argent a Pretar sur Biens Fonclars, aux 

taux courants las plus bas. 

Demande direct* 

sollicitee. 



i 



Bureau s 

Edifice lake of the Woods, 

39 RUE ST-SACREMENT. 

MONTREAL. 



WlM 




iSIDORECREPEAlRERArS 
edifice NEW YORK LIFE. 

II. Place D'Armes. Montreal. 




nets de taux. La pens6e qu'il y avait a 
chaque coin de rue, un agent d'assuran- 
ce local ne me tenta pas d'essayer de fai- 
re des affaires dans cette ville, et je crois 
que l'agent amateur est, en general, une 
menace plutot qu'une aide pour le sue 
ces d'une compagnie; les conditions se 
rapprocheront plus de 1'idSal quand les 
eonipagnies d'assurance pourront se de- 
lta irasser des amateurs et n'employer que 
des hommes qui se specialisent et se pre- 
parent a la profession de vendeur d'assu- 
rance sur la vie. 



Une bonne annonce vend des mar 
chandises aujourd'hul et voua fait une 
bonne imputation pour demaln. 



Capital autorise 
Assurance en vigueur 
Depot au Gouvernement 



$1,000,000.00 

7 000,000.00 

• 25,000.00 



The Provincial 

Fire Insurance Go., 
ot Canada 

COMPAGNIE A FONDS SOCIAL 
BUREAU-CHEF 

160, RUE ST-JACQUES 

Edifice Guardian 
MONTREAL 

Agents demandes pour la ville 

et la campagne. 



XmA COMPAGNIE 

4 EQUITABLE > 

D'ASSURANCE MUTUELLE CONTRE LE FEU 

Les nouveiles primes recueB depuis le dernier 
rapport fait au gouvernement, font au dela de 

aB*7<4:,S"71, 63 

et la oompagnie a emane au dela de 

2,143 

polices depuis cette date, ce qui est nn des meil- 
leurs result ate qu'une compagnie puisne obtenir. 

S. T. WILLETT, PRESIDENT F. CAUTHIER, Ceraht 



SI vous APPROUVEZ 

la llgne de conduite <Ju "PRIX COU 
RANT", abonnez-voua. 

Faltes le connattre a voa amis, amenab- 
le a a'abonner. 

Parlez-en & vos fournisseurs afin qu'il* 
■e rendent compte de I'efflcacltt de ea 
publicity 



ASS 

LA SA 

lo PARCB 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

So PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 

•o PARCB 
QUE 

Slag* aoela 


5UREZ-VOUS 

DANS 

JJVEGARDE 

8es taux aont auasl avant- 

tageux que ceux de n'lruporte 

queTIeTompagnie. 

Sea polices sont plus llWrales 

que ceilesde n'itnportequel- 

le oompagnie. 

Set garanties sont snperieu- 


res a la generality de ce'lles 

des ftutres compagniea. 

La eagesse et l'experlence de 


sad ire ion sont une garantle 

de succes pour les annees 

futures. 

Par dewus tout, elle est une 

compagnie oanadlenne fran- 


caise et sea capitaux restent 
dans la province ie Quebec 
pour le oen*flce des notres. 


1 7 PLACE D'ARMES, 

(ONTMRL 



London Guarantee & 

flGGident GO. Limited. 

Contrats de Garantle et de Fldfllt*. 
Polices d'assurancei contre les Acci- 
dents et la Maladie. 
Polices Collectives contre les Acci- 
dents pour les Ouvrlers. 



D. 



m. Alexander, ^-*?°" 



Canada. 



TORONTO. 



lil.m. mCCOttlbe, ?rov?nc P e deQu a ebec. 

Edifice Canada Life, MONTREAL. 



AAAAa%AAa%efr«%A«%«arAA»AAe*afcAAe* aaaaaaaAAAAAAAA AAAAAAAAAAAafcAAAAA«tiAA^_A.«%AAAAAAe%e*+d 

I LA PRINCIPALS DIFFICULT!!} qui se presente a l'homme inexperimente qui entre dans t 
| l'Assurance-Vie, e'est de trouver des hommes Bons a Assurer. Cette difficulte disparait | 

x quand vous travaillez pour une Compagnie Industrielle, dont les debits sont une mine in- 

I epuisable a. la fois pour les affaires ordinaires et les affaires industrielles. 

| THE UNION LIFE ASSURANCE COMPANY 



I 






BUREAU-CHER A TORONTO, CAM. 
Plus de porteurs de polices au Canada que dans toute autre Compagnie Canadlenne. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LB PRIX COURANT 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

IIOOBPOBKE EK 1S51 

ACTIF, au-deli da - - $3,267,082.65 
BupMu Principal : TORONTO, On t. 
Hob- ©no. A. Cox, President. 

W. R. Brock, et John Hoskik, K. C. 
LL.D., Vice-Presidents. ' 

W. B. Mbiklb, Gerant-Gen Aral. 
0. C. KOBTKB, Secretaire. 
Bueeureale de Montreal : 

189 rue Salnt-Jaequea. 
Robt. Bhjkkrdibs, Geranl 



METROPOLITAN 
LIFE ASSURAiCE CBT OF NEW YORK 

(Compajnie a Foods Social) 

Aclif $377,107,000 

Polices en vigueur au 31 de- 

cembrel909 10,621,879 

En 1909. la cotnpagnie a emlx 

au Canada des polices pour $23,411,168 

Rile a depone entre les mains 
da Oouvemement Cana- 
dien, exclusivement pour 
les Canadiena, plus de $7,000,040 

II j a plus de 375,000 Canadlens assures 
dans la METROPOLITAN. 

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼1 



Aux Chefs d Entreprises. 

Industrials et Manufacturiers. 

Accidents dn Travail. 

La LOI concernant les responsabillte's des 
accidents dont les ouvriers sont vlctlmes dans 
leur trarail, et la reparation des dommages qui 
en rfsultent, est entree en vigueur le ler Janvier 
1910. 

LA RREVOYANOEC, 

met & votre disposition les services d'experf 
en matiere d'assurance contre les Accidents du 
Trarail et toui ivltera tout sujet d'ennuls et d« 
responsabllitl. 
Assures-Tous sans retard. 

Kctivei ft J.C. Qagne, Gerant General, 
63 Guardian Bids'. - MONTREAL. 

ou Telephones Main 5027. Agents demandes. 



t»T» 

I036| 



l'Assurarge Mqnt-Royal 

Compagnia Independents (inoeadle) 

Bureaux : 1720 rue Notre-Oame 

Coin 9t-Francols-Xavier, MONTREAL 

Rodolphk Forget, President. 
J. B. OtAmknt. Jr., Gerant General. 



La Compsgnle d'Assursncs 

MUTUELLE DU COMMERCE 

contre I'lncendle 
Aotlf sxoedant - S20O.0O0.O0 

Assurance en force - 92.800,000.00 

DEPOT AU QOTTVEBNKMENT 

•a oontormlte »t»o Is nourelU Lol d«* usuranees 
de Quibeo, I Bdouard Til, Ch»p. 6f. 

Bsrtss PrlsdMH 1*1 res OIBOUARD, Sl-Hrtdstss 



LIVERPOOL 
LONDON 

AND 

Globe 



Fidelity-PhenixInsopan88Co., 

OP NBW YORK 

TOTAL DE L'ACTIF - $14,081,389.23 
Robert Hamp&on & Son, ftocnu, 

I-S OT.JOHN «TIIBBT 





Iscivmli au Canada, Burssu Chaf a Mantraal 



SUN LIFE OF CANADA 

AH • ! IICIUIII «••• 

Aotlf 929,288,616.61 

Surplus sur tout le Passif et le 

Capital. Hm 84 et S p.c. Standard 7.49O.S0S.M 
Surplus d'apres VKUlon du Gout. 4.118.191.91 

ReTenu en 1908 6.049.601.M 

Assnraneee en rlguenr 119.517,740.99 

Eorl.si iu bur»»u«bef k Uontrealpeur avoir la petit* 
broahur* Intitule* "Pro«p«roui»nd Progr.Mj?.. " 



compaonie MONTREAL-CANADA 

O'allUAANCE CONTRE L'INCENOlE 
Foodee en 1860 

Actif 1567,886.06 

RaaerTo 1198,071.28 

Autres Valeurs passives 20,687.01 

~~ 1 1218, 760. IB 

Surplua pour Us assures 9344,126.76 

Bume*u-OMtr i 
No. 61 rye II-Jmo yoi. - • MONTREAL. 



Union Mutual Life Insurance- Company, da Portland, NUtae 

MID. X. RICHARDS, President. 

Valenr acoept ee de Gar an ties Canadlennes, d At ennes par le Gou ver- 
nement Federal poor la protection des Porteura de Polices, 91.808.67a 

Toules les polices 4mlses aveo Dlrldendes Annuals sur palsment 
de la prime annuelle de deuxleme annee. 

Ouverture ezceptlonnelles pour Agents dans la Prorlnce de QuSbeo 
et 1'Ket d'OnUrlo. Sadreeser a 



WALTER I 
161 rae St. Jacques, 



JOSEPH. Oerant. 

- - - • MONTREAL. 



LA COMPAONIE D'ASSURANCE 

"FEDERAL LIFE 



ft 



Bureau Pplnolpal: HAMILTON, Can. 

Capital et AoMf ... - 4.618,049.68 

AuurtnMS en foree so I0OS 21.C4W.822 61 

Pays aux Porteura) de Polloee en 1BOB 847.274.48 

Contrats d'Aesurance let plut desirables 

DAVID DEXT8H, President e* Dtreoteor Oerant. 

H. RU96BL POPHAM, Gerant, District de Montreal 



LONDON de LANCASHIRE LIFE 
ASSURANCE COMPANY. 

OB LONDPIKS, AsatlTIRSI, 

Bumau CHir to Cikida. 

164 Rus St-Jsoquss, - MONTREAL. 

Une des plus fortes Oompagnles Anglalses falsant 
affaires d'aaturanes sur la Vie an Canada.— 

Plnaieors IHntrlote non represent**. On demands des agents. 



$2.000.000.00 DE PROFITS 

seroot dlstrlbuca aux Porteura da Po- 
llcea, cctta annee, par la 

CANADA LIFE 

1909 a 4te l'annee la pins prospers pour la " Canada Life" dcpuls 
qu'elle exlste. st cela montre que o'est use Compagal* des pins 
satlsfalsantes pour les Homines qui »'j assurent et pour les 
Agents qui la represented. 

Adresse : CANADA LIFK ASSURANCE CO. 



IM ICmVAr'T AUX ANNONCEURfJ, CITK u LE PRIX COURANT 



LK PRIX OOCRANT 



p» 



Essences Culinaires de Jonas 

Les Essences pour la Creme a la Glace, 



j JONAS'! 

| TRIPLE CONCJ«T«CE(j 

EXTRACT 
VANILLA. 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



Prix par 
Grcsse 



|DPl.aU»«ftRCE3 ay 

l|THt COUKCIL Cf nn 
PREPADCO BK 

flHENHI JONASSCS 
MONTREAL 
*«n NEW YORK 



! oz. 
2 oz. 



$ 9.50 
18.00 




JONAS' 
ROYAL 

QUINTESSENCE 

Prix par 
Grosse 



♦ oz. 
8 oz. 



$42.00 
84.00 




M SOLUBLE " 



SOLUBLE 

EXTRACT 



Fine Fruit 

k rLAV0R M 



2 oz. 
4 oz. 
8 oz. 
18 oz. 



Prix par 
Grosse 



$ 9.00 

15.00 
27.00 
51.00 



Sx 




VANILLA 






Is 



2 oz. 
4 oz. 
8 oz. 
16 oz. 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



Prix par 
Grosse 



$21.00 
36.00 
72.00 

144.00 




iCRKAM 

!^8TP0J; 

Ttvnr-- - 



"ANCHOR" 

PUR 
CONCENTRE 



Prix par 
Grosse 



$12.00 
21.00 
36.00 
72.00 




JONAS' 
ROYAL 

QUINTESSENCE 



Prix par 
Grosse 



$21.00 
24.00 
42.00 
72.00 




"GOLDEN 
8TAR" 

DOUBLE FORCE 



Prix par 
Grosse 



2 oz. 
4 oz. 

8 oz. 
16 oz. 



$ 9.00 
15.00 
27.00 
51.00 




" LONDON " 



Prix par 
Grosse 



1 oz. London, $6.00 

2 oz. " 9.00 




Essences 
A la lb. 

$1.00 
1.25 
1.50 
2.00 
2.50 
3.00 
3.50 



Ei 



Essences de Jonas en Bouteilles, Jarres, Barillets et Barils pour Confiseurs, 
Fabricants de Creme a la Glace, Etc, Etc. Prix de $6.00 a $12.00 
le gallon suivant qualite. Qualites, Speciales et Prix Speciaux par Contrat 

HENRI JONAS & CIE, Manufacturiers, MONTREAL. 



ui 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



POURQUOI 

Ne pas acheter plus de pois de Meilleure Qualite ? 

La compagnie DOMINION CANNERS, Limited, desire faire 
augmenter la demande pour ses Pois de la plus Fine Qualite, 
et oifre un premier prix de $25.00 en argent, un second prix 
de $1 5.00 et un troisieme prix de $10.00, aux personnes 
indiquant le meilleur moyen daugmenter les ventes des Pois 
de la plus fine qualite . 

Les Pois de la DOMINION CANNERS, Limited, sont em- 
paquetes en quatre sortes et quahtes designees ainsi : 
"Standard No. 4," "Early June No. 3," "Sweet Wrinkles 
No. 2 " et " Extra Fine Sifted No. I." 

Avez-vous jamais songe qu'il vaut la peine de faire un effort 
special pour pousser vos clients a acheter des Pois des plus 
fines quahtes, pour la raison que votre marge de profit est 
meilleure. 

feSF' Adressez votre lettre a 

The DOMINION CANNERS, Limited, 

HAMILTON, 

avant le 1 er juillet 1910. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques speciales de marchandises dont ies maisons, indiquees 
en caractere noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou qu^ ces maisons manufacturent elles memes 
Les prix indiqu6s le sont d'apres les demiers renseignements fourmis par les agents, repr€sentants ou inanufacturiers 
eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD., 

La lb. 

Chocolat, Prime No 1, bte 12 lbs., 

pains de 1-4 lb. et 1-2 lb. . . . 0.35 

Chocolat a la Vanille, bte de 6 lbs. 0.44 

German Sweet, boite de 6 lbs. . . Q.26 
Breakfast Cocoa, bte de 1-5, 1-4, 1-2, 

1 et 5 lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte de 1-2 lb., bte de 

12 lbs., Ex. sac de 6 lbs 0.32 

Chocolat sucre, Caracas, bte de 6 lbs 0.32 
Soluble Cocoa (Soda chaud ou 

froid), boltes de 1 lb 0.38 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

5 nouSs ensemble 3.00 

Chocolat sucre\ Auto, bte de 6 lbs. 0.32 

Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, 
Montreal. 

Farines preparees de Brodie. la doz. 

Red XXX .... pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 

Buckwheat .... pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat .... pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake . . . pqts de 3 lbs. 1.60 

Griddle-Cake . . . pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses contenant 3 doz., paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs., 20c. chaque. 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 



Montreal 

The Noir Ceylan "Owl" 
No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5. h lb. 30 lbs. par cse 
No 10. 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 10. * lb. 30 lbs. par cse 
No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 15. | lb. 30 lbs. par cse 
No 30. 1 lb. et Vi lb. 30 lbs. 

The Vert Ceylan "Owl" 
No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5. h lb. 30 lbs. par cse 



La I 'o. 

20c 
21c 
26c 
27c 
32c 
33c 

par cse 40c 

La lb. 

. . . . 20c 

. . . . 21c 



WILLIAM CLARK, 
Montreal. 
Conserves 

Viandes assorties 

Compressed Corned Beef . . . 
Compressed Corned Beef . . . 

Lunch Ham 

Lunch Ham 



Ready Lunch Beef. . Is $1.65 
Geneva Sausage. . . Is 2.20 
English Brawn. . . Is 1.90 
Boneless Pigs Feet . Is 1.90 
Sliced Smoked Beef . is 1.60 

Roast Beef Is 1.80 

Ready Lunch Loaves, Veau, 
Jambon, Boeuf, assortis . . 

Dito 

Boeuf Bouilli 

Boeuf Bouilli 



Is 
2s 

Is 
2 s 
2s 

2s 

2s 
2s 
Is 

2s 



La doz. 

0.00 
1.80 
3.15 
0.00 
3.50 
2.70 
4.00 
3.00 
3.00 
2.60 
3.15 



is 1.30 

Is 2.40 

Is 1.80 

2s 3.15 



Boeuf Bouilli 6s 11.00 





Pork and Beans, sauce tomates 
Pork and Beans, sauce tomates 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 

Pork and Beans, boites hau 

tes, sauce tomates .... 3s 



1.00 



1.25 





Pork and Beans, Plain ... Is 0.60 

Pork and Beans, Plain ... 2s 0.90 
Pork and Beans, Plain, boltes 

plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boites hau- 

tes, Plain 3s 1.25 



PURITY, MEDALLION, 
THREE STARS, 



Trois Marques 

de Farine sur lesquelles on 

peut compter. 



WESTERN CANADA FLOUR MILLS CO., Limited 

TORONTO, MONTREAL, ST-JOHN, N. B. WINNIPEG, BRANDON. 




Cold Storage 



Circulation d'air froid et sec, 
ventilation parfaite, Tempera 
ture appropriee a la nature des 
produit* a conserver. 

Conservation d'apres les mcthodcs 
scient.iflques les plus approuv^es do 

Beurre, Fromage, 

Oeufs, Fruits. 



Coin des rues des Sceurs Grises et William, MONTREAL. 
O. M. GOULD, Gerant. 



i 

j Saindoux Compose de Laing 



Vendez le Saindoux de Qualite, qui donne satisfaction. 



II n'y en a pas de plus fin. Garanti exempt d'eau. 



THE LAING PACKING & PROVISION 60., Limited, rue will, Montreal 



E"N ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



Les Connaisseurs 




Apprecient les Celebres 

Pipes "PETERSON." 

Tous les marchands de tabac soucieux de leur reputation devraient avoir cette marque 
en magasin. 

Seule et unique maison au Canada reparant et fabriquant les pipes et articles de 
fumeurs en tous genres. 

Proprieties des CELEBRES MARQUES U&* (<S^> C*T) (gt~c) 
Seuls depositaires des Tabacs et Cigarettes de la Regie Fran5aise. 



GENIN, TRUDEAU & CIE 

22. rue notre-dame ouest, 
Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



Pork and Beans, sauce Chili Is 0.60 

Pork and Beans, sauce Chili 2s 0.90 

Pork and Beans, sauce Chili 3s 1.00 

Ox Tongue (whole) ljs 7.50 

Ox Tongue (whole) 2 s 8.50 

Ox Tongue (whole) 2Js 9.50 

Jellied Yeal . . \ . le 1.65 2s 2.75 

Gelfies de Bouillon .... 2s 3.50 

.... 6s 10.00 

Potted Meats La doz. 

Ham, Tongue, Beef and Veal, 

is 0.50 is 1.00 

Tongue, Ham and Veal .... Js 1.20 

Veal and Ham, patSs .... is 1.10 

Soupes La doz. 

Chicken pts. 150 

Chicken qts. 3.00 

-Mulligatawnajt, Oxtail, Kidney 
Tomato, Vegetable, Mock Tur- 
tle, Consomm*, Pea .... pts. 1.00 

Dito Qts 2.00 

Mince Meat 
(Tins fermees hermetiquement). La doz. 
Is $100 2s 1.95 3s 2.90 4s 3.90 5s 4.90 

Plum-Pudding 

Anglais . . Is 1.50 
Plum-Pudding, 

Anglais . . 2s 2.00 

Boeuf fum6 en 

tranches "Inglass" . . is 1.50 

Boeuf fumfi en tranches "In- 
glass" is 2.10 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" Is 3.35 




COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO- 

FRANCAISE, 

232 rue Lemoine, Montreal. 

Axoline, poudre a nettoyer les metaux: 
Axoline ordinaire pour les metaux 

communs, les 100 paquets . . .$ 6.50 
Axoline sp6ciale pour metaux pr6- 

cieux, les 100 boftes 17-50 

Eaux minerales. 
Eau de Vichy St-Yorre source Re- 

gente, la cse de 50 bouteilles . . 6.00 
Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 bouteilles 9-50 

Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 demi-bouteilles .... 7.75 

Savonnerie Parfumerie "Maubert" 
Savon aux amandes nu en caissettes 

de 50 morceaux, le cent . . . 3.75 
Savons enveloppGs en boites, cent 

modules differents, depuis 30 cts 

jusqu'a $4.25 la douzaine. 
Poudre de riz "Parisette". La doz. 0.48 
Poudre de riz "Gilberta". La doz. 0.60 
Poudre de riz " Veloutfi de Rose 

Lys ". La douzaine 0.96 

Poudre de riz en boites fantaisie, 

30 modeles differents (depuis SO 

cents jusqu'a $4.50 la douzaine). 

Dentifrices de Botot. 
Eau de Botot, flacons avec bou- 

chons, depuis la douzaine .... 4.00 
Eau de Botot, flacons Stilligoute, 

depuis la douzaine 5.00 

Pate Dentifrice Botot en tubes. La 

douzaine 1.50 

Pate Dentifrice en boites porce- 

laine. Petit Modele. La douzaine 2.45 



Pate Dentifrice en boites porce- 
laine. Grand Modele. La douzaine 5.85 

Le " Sublime de Bottot " pour les 
cheveux. La douzaine .... 8.50 

Petrole Hahn contre la chute des 
cheveux. Petit Modele. La doz. 6.75 

Petrole Hahn contre la chute des 
cheveux. Grand Modele. La doz. 12.00 
Produits Pharmaceutiques. La doz. 

Comprimes aux sels de Vichy (Fla- 
cons de 100 comprimSs) .... 3. 00 

Pastilles de Vichy a la Menthe en 
boites 1.75 

Pastilles de Vichy a la Menthe, en 
demi-boites 1.15 

Chf^bon NaphtolS Granule H. Jouis- 
se . . . . 5.50 

Glycerophosphate de Chaux granu- 
le "ThGvenot", en flacons . . . 4.50 

Levure de Blere granulSe "Th6- 

venot" 4.50 

Sedlitz granulfi "Thevenot" .... 3.25 

Sirop Pectoral "Thevenot", au Bro- 
moforme compose 6. 00 

Sirop Iodotannique Phosphate "The- 
venot 6.0 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 

Bleus a laver. 
La lb. 
"Blueol", boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carres. 15c 

"Sapphire", 
btes de 14 lbs, 
pqts de *4 lb., 
12|c. 
"Union", boites 
de 14 lbs, pqts 
de ietllb, 10c. 




Soyez entendu sur le Probleme du Profit C 

LES FEVES AU LABD 

MARQUE KITCHENER 

sont egales comme quality aux nieilleures marques du 
marche' et se vendent a. 25 pour cent de moins. 

Pourquoi, M. l'Epicier, ne pas faire ce profit ? 

Nos feves sont toutes cueillies k la main et empaque- 
tees dans les nouvelles boites sanitaires contenant 1, 2 
et 3 livres avec ou sans sauce tomates. Nous avons 
aussi une ligne complete de fruits et de legumes. Si 
votre marchand de gros ne peut pas vous en fournir, 
ecrivez-nous directement pour les prix. 

THE 0SHAWA CANNING CO., Limited 

OSHAWA, - - ONT. 



s 



AU COMMERCE 

Nous offrons aujourd'hui un lait pur, exempt de 
microbes, livroen bouteilles hermetiquement closes et de 
conservation inde^finie : 

LE LAIT LAURENTIA 

Traite par un precede" exclusivement m^canique, r6"pond 
a toutes les exigences dela Profession M^dicale et a tous 
les besoins de la famille. La Creme Laurentia est 
traitee par le meme procede. 

LE LAIT MATERNISE est la nourriture ideale pour 
le b^be" — se rapproche le plus du lait maternel. 

DEMANDEZ NOS PRIX. 
La Cie Canadienne de Produits Agricoles Limita* 

21, hue St-Piebbe, MONTREAL. Tel. Bell Main- 4619. 



AVIS concernant LA SAUCE DE PATERSON ! 

Dorinavant, on pourra se procurer la Sauce Worcestershire de Paterson, le 
fameux Condiment Anglais, uniquement de MM. Rowat & Co., Glasgow, Ecosse, 
manufacturiers et seuls proprietaires. La recette, les marques de commerce et les 
droits complets ont ete achetes. Toutes les commandes recevront une prompte 
attention. Pour plus amples renseignements, adressez-vous a 

SNO WDON fe? EBBITT\ Agent* pour les Province 8 de Quebec et d'Ontario. 



325, Edifice Coristine, 



MONTREAL. 






EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX GOURANT | 

LA COUR DE CIRCUIT DES ETATS-UNIS 

A emis, le 16 mai 1910, a Chicago, 111., 

UN BREF D'INJONCTION 

contre la 

MONEYWEIGHT SCALE COMPANY 

Et tous ses Agents et Vendeurs, 



Leur ordonnant de cesser la vente des Balances 
Dayton, Forme Eventail, la Cour ayant declare que 
cette balance etait une contrefacon de notre balance 
patentee. 



YOIGI NOTRE BALANCE 

que cette compagnie a imitee et contrefaite 





Nous sommes aussi proprietaries du ler 
brevet de la Balance Cylindre Plate-Forme. 

Nous pretendons que ce modele est aussi contre- 
fait par la Moneyvveight Scale Company par la 
vente qu'elle fait de la Balance Dayton a 
Plate-Forme, Forme Baril, et ayant eta- 

bli maintenant notre droit exclusif a la Balance 
Forme Eventail, nous allons intenter une action 
contre la Balance Dayton, Forme Baril. 



TOLEDO COMPUTING SCALE COY., 

Fabricants de Balances Honnetes Toledo, Ohio, e. u. a. 

BUREAU A MONTREAL : 



Coin des rues St-Gabriel et Notre-Dame Est. 



LE PRIX OOUEANT 



The EDWARD8BURQ STARCH CO., Ltd 
Montreal 
Empois de buanderie La lb 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 0.07 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. 0.07 

No 1 Blanc, barlls et petlts barils 0.061 

Canada Laundry (cse de 40 lbs.) 0.06 

Silver Gloss, btes a coulisses, 6 lbs. 0.08 

Silver Gloss, canistres de 6 lbs. . 0.08 

Kegs Silver Gloss gros cristaux . 0.07 
Edwardsburg's Silver Gloss, paquets 

chrornos de 1 lb 0.07J 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.07} 

Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.061 
Benson's Enamel, par boite de 20 

et 40 paquets 1.50 et 3.00 

Empois de cuisine 
Benson's Celebrated prepared Corn, 

Boltes de 20 et 40 lbs. . . . 0.071 
Canada Pure Corn Starch, boites de 

20 et 40 lbs 0.06 

Empois de riz "Edwardsburg" 
No 1 blanc, etiquette chromo, car- 
tons de 1 lb 0.10 

N. K. FAIRBANK COMPANi, 
Montreal 

^fl^Aiyy^fos. Compose, Marque 

Seaux en bois, 20 lbs 2.65 

Chaudieres, 20 lbs 2.55 

Caisses, 3 lbs lb. 0.1S3 

Caisses, 5 lbs lb. 0.13f 

Caisses, 10 lbs lb. 0.13} 



E. W. GILLETT CO., LTD. 
Toronto, Ont. 

Levain en Tablettes 
" Royal." 
Boites 36 paquets a 

5c. . . . la boite $1.15 

Lessive en Poudre de 
Gillett. 

La cse 

4 doz. a la caisse .$3.50 
3 caisses 3.40 

5 caisses ou plus . 3.35 



Poudre a Pate "Magic" 
Ne contient pas d'alun. 

La doz. 




Baking 



6 doz. de 5c. 

4 doz. de 4 oz. 

4 doz. de 6 oz. 

4 doz. de 8 oz. 

4 doz. de 12 oz. 

2 doz. de 12 oz. 

4 doz. de 16 oz. 

2 doz. de 16 oz. 

1 doz. de 21 lbs. 

1 doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. } 
1 doz. de 12 oz. 

1 doz. de 16 oz. 



$0.50 
0.75 
1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
5.00 
9.50 
a 
La Cse 
$6.00 



Soda " Magic " La cse 

No 1 caisse 60 pqts de 1 lb. . 2.60 

5 caisses 2.50 

No 2 caisse 120 pqts de % lb. . . . 2.60 
5 caisses 2.50 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. . \ - 2 60 
et 60 pqts. de 1 lb. J 

5 caisses . . . .$2.50 

No 5 caisse 
100 pqts. de 10 oz. 2.65 

5 caisses .... 2.55 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

J lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) $ .90 

1 lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) 1-80 

La cse 




4 doz pqts., \ lb. 
2 doz. pqts., } lb. 



$7.20 



f assor- i 
I tis. / 

La doz. 
} lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) $2.00 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse) $3.75 

La lb. 
5 lb. canistres carries (% doz. dans 

la caisse) 0.30 

10 lb. boites en bois 0.271 

25 lb. seaux en bois 0.271 

100 lb. barils 0.251 

360 lb. barils 0.25 

ZZ X ft 



PAPIER POUR MIMBO&RAPH 

Demandez a. votre Libraire la 
marque " Northern Mills " 

qualite superieure pour PA- 
PIER A COPIE. 

Manufactured par 

La Compagnie des Moulins du Nord, 

278 rue St-Paul, Montreal. 



Ciment Granit " VOL-PEEK." 



"VOL-PEEK ' 



"VOL-PEEK" 



est une d^couverte merveil'euse. II sert a raccommodertoutusten- 
sile perce par l'usure II li'est besoin d'aucun outil pour a'en f»ervir. 
11 coute tres pen et est tres economique. Toute personne qui s'en 
sera servie une fois, sera obligee d'admettre que ce Ciment est indis- 
pensable dans chaque famille. 

Tons les marchands devraient sen procurer, ils y trouveraient 
leur profit. Pour toute information, adressez-vous a 

45, rue William, 

MONTREAL. 
Seuls Agents dans la Province de Quebec pour 
H. NAGLE & CIE., Manufacturlers. 



N. A. Bedard & Cie., 



E* 



BONBONS. V I A U B,SC UITS. 

Y a-t-il dans le commerce des friandises plus delicieuses que celles 
de cette maison ? ^ Les detaillants ont-ils plus de satisfaction 
d'acheter d'autres marques? ^ Tout le monde sait que Qualite 
est la devise de la maison. . . . 



*3 



Et 



VIAU & FRERE, 



Viauville, Montreal. 



ui 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



RECONNU PARTOUT COMME 

Le Plus Riehe et le Meilleup 




Lait Condense Reindeer 

Les marchands se foni dea clients en rendant dea 
marchandises de confiance qui donnent satisfaction. 

THE TRURD CONDENSED MILK CO., LIMITED, T 



♦♦♦♦»»♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ 

I Le Sirop Mathieu I 

X (DE GOUDRON ET D'HUILE DE FOIE DE MORUE) X 



I 



♦ 
♦ 
♦ 
♦ 
♦ 




pOUDRON);! 



g 



IfoiEi^MGiiiJcl 



Syrup of Tar h 

1600 LIVER Oill 




Voici la saison oii Ton vend de 
grandesquantites de " Sirop Ma- 
thieu (de Goudron et d'Huile de 
Foie de Morue)." C'est le temps 
oil tout le monde que vous ren- 
contrez a le rhume et tousse. Les 
neuf-dixiemes de ces gens deman- 
dent du "Sirop Mathieu" (de 
Goudron et d'Huile de Foie de 
Morue) car l'efficacite' de ce reme- 
de est reconnue. Morale : Ayez 
un bon approvisionnement de Si- 
rop Mathieu— il se vend vite et 
vous donne un profit raisonnable. 



i. L. HATBJEU, i 



Les " Poudres Nervines " Ma- 
thieu combiners avec le "Sirop 
Mathieu " sont le meilleur re- 
mede que Ion puisse trouver con- 
tre la Grippe, les Frissons fie- 
vreux, etc. 



saaBasa^ 



ise#*d 



Envoyez nous votre couimande 
aujourd'hui nieme. 






LA CIE J. L. MATHIEU, Proprietaire 

SHERBROOKE, P.O. 



$L CHAPUT FILS & Cie., Depositaires en Gros 

♦ MONTREAL. 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ 




8 SUNNY $ 
a JMONDAY J'/; 






CINQ PRODUITS RENOMMES DE FAIRBANK 

Votre stock n'est pas complet sans les CINQ PRODUITS RHNOMMfiS 
DE FAIRBANK, c'est-a-dire : 

Poudre a Laver Gold Dust de Fairbank. 

Savon Fairy (pour Toilette et Bain) de Fairbank. 

Savon a la Glycerine et au Goudron de Fairbank. 

Savon Sunny Monday (ne contenant pas de resine) 
de Fairbank. 

Savon Pummo de Fairbank. 

% Boite de GOLD DUST Gratuite avec chaque achat de 5 boites. 

THE N. K. FAIRBANK COMPANY, MONTREAL, CAN. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



10 



LE PRIX OOURANT 




LARD COMPOUND 

,,* .EXCELS*. 4 



GUNN, LANGLOIS & Co., Limited, 

Prix du saindoux 

composd, 
marque Easifirst. 

Montreal. 

n ierces .... 0.13 

Demi-quarts. . 0.13J 

Tinettes, 60 lbs. 0.13J 

Seaux en bois, 20 lbs 2.70 

Chaudieres, 20 lbs 2.60 

Caisses, 3 lbs lb. 0.133 

Caisses, 5 lbs lb. 0.131 

Caisses, 10 lbs lb. 0.13J 

Pains moulds d'une livre .... 0.14J 

A. HANDFIELD, 
11 rue Bonsecours, Montreal. 

Sirop d'erable compose, lb 0.08 

Si rop d'erable compose, gal. . . . 0.60 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY OF 
CANADA, Limited 



Cigarettes. 



Le 1000 



Richmond Straight Cut . . . .12.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlete 8.50 

Old Judge 8.50 

New Light (tout tabac) .... 8.50 
Sub-Rosa Cigarros (tout tabac) . . 8.50 

Derby 6.'55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5.75 

Dardanelles ordinaires . . . 12.25 
Dardanelles, bouts en liege ou en 

argent 12.50 

Murad (turques) bouts en papier. .12.00 



Moguls, bouts en papier ou en liege. 12.00 

Yildiz (turques) 15.00 

Yildiz Magnums, bouts en papier, 
en liege ou en or 20.00 

Tabacs a cigarettes. La lb. 

Puritan et B. C. No 1 . . . .l/12s 1.00 
Sweet Caporal l/13s 1.15 

Tabacs coupes. La lb. 

Old Chum 10s 0.79 

Lord Stanley, Tins 1-2 lb 1.05 

Meerschaum 10s 0.79 

Athlete Mixture, Tins 1-2 et 1-4 lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .... 0.82 

Old Virginia, pqts 1-2 et 1 lb. . . . 0.72 
Duke's Mixture (Granulated), 

l-10s. Bags 5 lb. carton 0.85 

Bull Durham. 

1-10 bags, 5 lb. carton 1.25 

1-16 bags, 5 lb. carton 1.25 

IMPERIAL TOBACCO CO. OF CANADA, 
Limited, Montreal. 
(Empire Eranch). 
Tabacs a chiquer. La lb. 

Moose bars 5% cuts to the lb., \ 

butts lb 0.40 

Snowshoe bars, 6% cuts to the lb., 
Butts. 22 lbs., y 2 butts., 11 lbs. 0.43 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s 0.44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll 7Js 0.56 

Tabacs a fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 



Ivy 7s 0.50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabac hache. .La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

HENRI JONAS & CIE, 
Montreal. 
Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre . . 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre . . 1.50 
2 oz Carrees. Triple concentre . . 175 

4 oz. Carrees. Triple concentre . . 3.00 
8 oz. Carrees. Triple concentre 1 . . 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre . .12.00 

2 oz. Rondes. Quintessence .... 175 

2£ oz. Rondes Quintessence .... 2.00 

5 oz. Rondes. Quintessence .... 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence .... 6.00 
4 oz. Carries. Quintessence. Bou- . 

chons emeri 3.50 

8 oz. Carries. Quintessence. Bou- 

chons emeri 7 00 

2 oz. Anchor 100 

4 oz. Anchor 1-75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2 25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1-25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4 25 

1 oz. London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits a la livre de . . . $1.00 a 3.00 
Extraits au gallon de . . . $6.00 a 24.00 

Memes prix pour Extraits de tous 
fruits. 



Le Gazogene 
"National" 

Rpond a un besoin. 

L 'ACETYLENE est le 
moyen d'eclairage par 
excellence, sa lumiere 
est celle qui se rapproche 
le plus des rayons du so- 
leil. II fallait trouver un 
moyen de produire 1 'ace- 
tylene sans qu'il se sur- 
chauffe. II fallait aussidd- 
truire les bulles de ce gaz 
afin de l'amener a one 
temperature uniforme, le 
a€c her , parce qu'a son etat 
primitif il esttoujourshu- 
mide, le laveretle filtrer. 
Le g^nerateur "National" 
est le seul qui reponde a 
ce besoin, et d'une manu- 
re parfaite. Sa construction est faite d'apres des lois scientifi- 
ques, de mamere a ce qu'il donne la meilleure lumiere possible, 
et avec la plus grande economic 

Le carbure ne s'evapore pas. II est place" dans le gazogene 
en quantity suffisante pour donner la lumiere pendant plusieurs 
jours, il est dans un recipient fermant herm^tiquement et il 
peuty demeurertant qu'il n'est pas d6pense\ C'est la un fait 
important. 

Le Gazogene "National" est certainement le systime d'eclai- 
rage le plus sur et le plus economique. 

Manufacture par la 

National Acetylene Gas Co. 

SHERBROOKE, QUE. 

Toutepersonne i visitant MONTREAL peut voir ce gazogene en fonction 
chez Mr. R. N. Seviony, 510 rue St-Jacques, presde la gare Bonaventure 





Un Seul But 
dans la Vie. 

Les Empaqueteurs du Poisson de la 
Marque "THISTLE" n'ont pour but 
que de produire ce qu'il y a de MEIL- 
LEUR en Poisson de Conserve. 

f Empaquete sur les ^ 
Lieux de Peche. 

Les Conserves de Haddies, Harengs 
pered et Harengs a la Sauce Tomates, Mar- 
que "THISTLE" sont preparees la ou les 
poissons sont peches, au bord de l'eau. 
Comment pourrait-on mieux preserver la 
richesse naturelle et la saveur delicate du 
poisson? IMPOSSIBLE. 

Mais ce n'est pas tout, car Capitaine 
Austin a l'habilet e sans egale acquise par 
l'experience de toute une vie. H n'y a ni 
salete, ni vase, ni malproprete dans les con- 
serves de la Marque "THISTLE." La re- 
putation du principal pr6parateur de pois- 
son dans le pays est en jeu sous l'etiquette 
de la Marque "THISTLE." 

Achetez ces conserves, vous achetez les 




^ 



meilleures. 

Poisson Marque "Thisde" 



J 



Jlrthur P. Tippet & Co., Jlgents, 
Montreal. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



HE PRIX O0URANT 



11 



WBWfflSS 



] 



PERFECTION 

1* MOONEY BISCUIT * CANDY. CO 
STRATFORD CANADA 



II y a quelque chose 
dans le gout d'un Biscuit 
"Perfection", qui le dis- 
tingue de tout autre Bis- 
cuit au Soda. 

Cette difference est due 
d'abord a un meilleur 
melange des ingredients 
les plus choisis, puis a la 
meilleure cuisson du bis- 
cuit dans des fours mo- 
dernes et sanitaires. 

Cette difference est pro- 
tegee et pr^servee pour 
votre client par l'empa- 
quetage du biscuit, qui 
lui conserve effectivement 
sa fraicheur et exclut 
toute pouseiere et toute 
malproprete. 

Regarnissez vos stocks 
aujourd'hui meme. 



The Mooney Biscuit 
& Candy Co., Limited 

Stratford, Can. 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
CO., LIMITED 

Fabricants de Farine "FIVE ROSES" 

MEUNERIE A KEEWATIN 

Capaclte 9000 barlls par Jour 

MEUNERIE A PORTAOE LAPRAIRIE 

Capacity 1500 barlls par Jour 

Capacity Totale 10500 barlls par jour. 

Bureasx: MONTREAL, TORONTO, 

WINNIPEG, KEEWATIN, 

PORTAGE-LAPRAIRIE. 




La destruction de la niouche malpropre, propaga- 
trice de maladies, est an devoir public, et les Epiciers 
peuvent aider & laccoiapliss^ment de ce devoir et faire 
en outre de gros profits en pouasast la vente des 



FLY HP.AJDS 

DE WILSON 



Lacaille, Cendreau & Gie 

Suooesseurs de Cha. Lacalllo ft Cle 

EPICIERS EN GROS 

Importateurs da Mslassss, Strops, 

Fruits Sees, Thsa, Vlns, Liqueurs, 

Sucrss, Etc., Etc. 



8peolalite de Ylna de Mease de Slolle oi 
de Tarragons. 



329 Rim St-Paul et 14 Rue St-Dizier 
MONTREAL 



.. 



LA FAVORITE 



M 



I.a Mlno par ezeellence pour les poeles. 
Kile donne un lustre permanent, 
Ne tache pas les mains. 

OIRAGB OOODO- 

La meilleure combinaison de cirage a chaus- 
aurea, conserre le cuir et lui donne un lustre 
parfait. 

FROTXIOXORIN-XI 

La meilleure gralsse pour harnais, aseouplit 
et conserve le cuir en le mettant a l'epreuve 
de l'eau. 

Vei-nia '•XTJWTC31L.U S.A.IKE" 

Donne a la chauBsure un brlllant etlncelant 
et durable. 

Ces produits sont en vente chez tous les Epi- 
clers en gros. S'adresier au besoln a 

Uncle Sam Dressing Co. Lanoraie.P.Q. 

Repreientants a Quebeo : BOIVIN & CRENIER 

e3 U,"CTE DALHOTJSIE 



w, 



Laurence & Robttaille 



ill J 



MABOHAHDS DK 



Bois de Sciage et de Charpente 

BUREAU BT CLOS 

Coin des rues Craig et St-Denis 

Bail Tel.. Main 1488. JkCOXTXmxJLXj 

Tel. des Maroh*nda, 804. 

CLOS AU CANAL 

Coin, dee rues William et Richmond ] 

i B 11 Tel, Main 38e< \ 



LES PRINOIPAUX 
EXPEDITEURS 
D'CEUFS, 
DE BEURRE, 
DE FROMAGE ET 
DE VOLAILLES 
TROUVENT QUE 
LA MAISON 

GUNN, LANGLOIS 
& CIE . Limitee 

EST 

L'INTERMEDIAIRE 

LE PLUS 

PROFITABLE 

ET LE 

PLUS 

SATISFAISANT 

POUR METTRE 

LEURS 

MARCHANDISES 

SUR LE 

MARCHE. 

Si nous ne pouvons rien vous 
acheter, peut-etre pouvons- 
nous vous vendre quelque 
chose. Faisons connaissance 
d'une maniere ou d'une autre. 
Nous tenons toutes les lignes 
se rattachant a la Ferme et a 
la Crernerie, et tous les Pro- 
duits des Maisons de Salaison. 



rr 



t* 



CHOCOLAT 

■ •■ Seer* X__ 



Elite" 



^ 



DCS EPICIERS 

POUR TOUS LBS 

Besoins de la Ouisir\e 

Tablattos de y 4 tb 
i-ABatc/tr* par 

JOHNP.MOTT&CO., 

HALIFAX, N. S. 

J. A. TAYLOR, Afeat, MONTREAL. 

V- 'J 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



12 



LE PRIX OOURANT 



Le Chocolat "BORDO" «- 

a eu beaucoup d'imitations ; tnais malgre la competition 
(de nom seulernent), sa consommation a augmente cous- 
tamment tous les ans, et ''BORDO" reste sans egal. 

T[ Aucun autre chocolat ne s'en approche pour la saveur, 
fait tres apprecie du public et mis en evidence par nos 
ventes enormes. 

■ Nous donnons une valeur sans pareille ; chaque four- 
nee a la meme qualite uniforme. 

• "BORDO" est la friandise la plus delicieuse que Ton 
ait jamais goiite. Rien de tel que la degustation. 

■ Toujours frais. Toujours bon. Toujours le meme. 

•{[ Soyez le leader moderne dans votrelocalite. Les temps 
durs n'affectent pas le marchand qui tient cette ligne. 

•J Chocolat de qualite. Rapportant des Profits. 

■| Objet de la demande. Echantillons sur demande. 

*1[ 8©*" Bcrivez aujourd'hui de crainte de l'oublier. 



The Montreal Biscuit Company, 



v.. 



IVJanufacturiers de " Sucreries donnant satisfaction." 
MONTREAL 






Demandez PEncre Noire 

MARCEL 

PARIS, France. 

En Tente chez lea principaux Epiciers et 

Libraires en Gros. 

Agent General pour le Canada : 

M.J. LACHAPELLE 

229. rue St-Hubert. Montreal. 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER <£ CO. 




Affile par les ouvrierg les plus habiles tous 
experts dans leur partie. La matiere, la main 
d'oeuvre et le flni de ces Rasoirs son t parf aits ; 
chaque Raaoir est garanti durer la vie d'un 
homme. Demandez notre Brochure Qratuite 
" Some Pointers for Gentlemen who shave 
themselves." 

(Quelques Indications pour les Hommes qui 
se rasent eux-memes.) 

MeGILL CUTLERY CO., Regd. 
Boite Postale, 306, '.-.' Montreal. 



Telephone. Main 5089 

W. H. D. MILLER 

ASCIIX'SEMEXT 

STEVENS &. MILLER 

Membres du Montreal Board of Trade 

GRAIN. MILL FEED, ETC. 

Chambres 436-137, Board of Trade, Montreal. 



Pendant tout 
I'Ete 

J'annoncerai mes Feves au 
Lard. 

Mon produit est atissi pres 
que possible de la perfec- 
tion. Je le sais, — Le com- 
merce en est assure. Je 
persuade aux clients de s'en 
convaincre eux-memes en 
l'essayant. 

Pres de 200 journaux au 
Canada suggerent cet essai. 
Ayez-en un approvisionne- 
ment complet pour pouvoir 
repondre aux ordres que 
vous allez recevoir. 



Ul. Clark. 



Vous avez 

naturellenient une 

ligne complete des FflRR , rfl 

autres speciality rnBRIGftNT, 

de Clark. MONTREAL. 



LA FAMINE PREPAREE 



(Self -Raising Flour) 



DE BRODIE & HARVIE 



est auiou rd'hui la farina preferee des 
menagakres. Bile danne une excellen- 
te patisserie, legere, agreable et re- 
chercbee par les amateurs. Ptmrreus- 
sir la patisserie avec la f arine grepa- 
ree de Brodie Sc Harvie, il gujf t de 
auivre lee directions imprfemees sur 
chaque paquet. 



14 et 16 Rue Bleupy , 



MONTREAL 




I CONFITURES PURES J 
t DE UPTON 

CONFITURES PURES, 
NOUVELLE SMSON, 
• • DE UPTON, - - 
MAINTENANT PRETE. 

Absolument pures 
et de sav* ur deli- 
cieuse, conserves 
dans des seaux de 
5 lbs. et des jat res 
en verre de 16 oz., 
doubles or, scell^s 
hermetiquement. 

Pure Marme'ade 

d'Oranges 

de UPTON 

Bien et favorablement connue de 
l'epicier et de ses clients dans tout 
, le Canada, ou elle est faite et ven 
X due depuis plus de quinze ans. 

»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦•♦♦♦♦ 



! 



52 DES PLUS HAUTES RECOMPENSES 
En Europe et en Amtrlque 

Les CACAOS et CHOCOLATS 

Purs, de Haut Grade 
-DE- 

Walter Baker & Co. 

LTD. 

Leur Caeao pour le De- 
jeuner, est absolument 
pur, delicieux, nutritif et 
coute moins de 1 cent par 
tease. 

Leur Chocolat Premium 
No. 1, Envelop pes 
Bleues. Etiquettes Jau- 
nes, est le meiUeur chocolat 
nature sur le march*, pour 
l'usage de la famille. 

Leur Chocolat Cara- 
cas au sucre est le plus fin 
chocolat a manger qui scrit 
au roonde. 
Un livre da rccettes de ohoix. en Francais, 

sera envoye a tcute pereonne qui en fera la 

demande. 




Marque de 
Commerce. 



Walter Baker & Co., Ltd. 

Btablls en 1780 

DORCHESTER, MASS. 

Succursale, 86 rue St-Pierre, 

MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 1 



LE PRIX COURANT 



13 



HONNETETE ! 

nUCUNE reputation u'est aussi pr£cieuse pour le inauu- 
facturier ou le detaillant que celle de manufacturer 
ou de tenir des Marchandises Honneles — maichan- 
dises d'une puret^ absolue, d'une quality irrdprochable et 
manufacturers avec une grande habilete\ 

Les 

Confitures, Gelees, Jus de Raisin 

et Catsup 

Marque "E. D. S." 

portent le timbre ofticiel de 1'hormetete. Le 1 >ep;u tern* nt <lti 
Kevt-nu de l'lnterieur a ccrliri6 que ces produits etaient PURS a 

100 . Procurez vous le Bulletin 194 du 

Gouv erneinent et convainque/ vous 

qu'aucune ligne que voub puissiez tenir 

n'aiouteraautant a votre reputation que 

la marque "K. D. S." Voytz a <e que vos 

rayons soient garni?' dun bon block de 

ces produits qui doiinenl kii isfacl ion. 
Vouspouvezlesrecommander en touts 

conflancu a vos ineilleurs clients. 



Faits 
par 



E. D. SMITH, 



WINONA, ONT. 



dans ses 
Fermes 
a Fruits. 



Agents: N.A.HILL. 25 Front E.Toronto; 

W. 11.1)1 NX, Montreal ; 
MASON & lilt KKV. Winnipeg; 
R.B.COLWELL, Halifax, N K.; 
J. GIBBS, Hamilton. 





Tl Dans les districts 
oil l'on fait le Beurre 
Canadien le plus 
choisi, vous irez loin 
avant de trouver un 
autre sel que le 

SEL WINDSOR 

POUR BEURRE.^^= 

^[ Presque chaque li- 
vre de beurre rempor- 
tant des p r i x aux 
Expositions Laitit-- 
res, est fait avec du 
Sel ' Windsor." 

^[ Aucun autre sel 
n'est assez bon. Au- 
cun autre sel ne se 
vend. 




The Canadian Salt Co. 



WINDSOR. 



1.1UI 1 11) 



ONTARIO. 



Moutarde Francaise. La Gross? 

2 doz. a la caisse. 

Pony 7 -5° 

Medium 10.00 

Large 12.00 

Small 7-20 

Tumblers 10 SO 

Egg Cups 1200 

No. 67 Jars 1200 

2 doz. a la caisse 

Mugs 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. a la caisse. 

No. 64 Jars 15.00 

No. 65 Jars 18.00 

No. 66 Jars 21.00 

No. 68 Jars 15.00 

No. 69 Jars 21.00 

Vernis a chaussures. La doz 

1 doz. a la caisse. 

Marque Froment 0.75 

Marque Jonas 0.7", 

Vernis Militaire a l'fipreuve de l'eau 2.00 

THE LAING PACKING & PROV. CO., 
Montreal, Canada 

Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, bri 30.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, 1-2 bri 15.25 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut, Mess, bri 29.50 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut, Mess. 1-2 bri. . . . 15.00 
Lard leger. clair, bri (manque i 



Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, bri (manque) 

Lard clair. tout gras du dos, tres 

nit, bri 32.50 

La i il de I ant, bri. ... ::i 00 

bri. 3 

Bean Pork, petite morceaux gras. 
baril •_'." 

Saindoux Compose Raffine choix Mar- 
que "Anchor" 

Tierces, 375 lbs lb. 0.12J 

Boltes, ">o lbs. net (doublure 

parchemin) lb 0.12| 

Tlnettes, 50 lbs. net (Tinette Imi- 

tee) 0.123 

de bois, 20 lbs. net . $2.60 0.13 
Seau de fer blanc, 20 lbs. 

brut 2.45 0.12J 

Caisses 10 lbs. tins, GO lbs. en 

caisse. Bleu 0.123 

Caisses 5 lbs., tins, 60 lbs. on 

caisse. Bleu 0.12J 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., »>n 

caisse 0.13 

Briques, 60 lbs. en cse, pqts 1 lb. 0.14 

Saindoux Marque "Anchor" 

(Garanti absolument pur). 

Tierces, 375 lbs 0.16 

Boites. 50 lbs. net, (doublure 

parchemin) 0.16J 

Tinettes, 50 lbs. net (tinette imi- 

tee . 0.16J 

Seau de bois, 20 lbs. Net (dou- 
blure parchemin) .... $3.30 0.16* 
Seau en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $3.1.", 0.15J 

Caisses. 10 lbs. tins, <;o lbs en 

caisse, Rouge 0.16J 

Cnistws. R lbs tins, 60 lbs. en 

caisse. Rouge 0.1 H3 



Caisses, 3 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse. Rouge 0.16?, 

Saindoux en carre d'une livre, U0 

lbs. en caisse 0.17 

Viandes fumees 
Jambons: Notre meilleure qualite. 

ICxtra gros, 25 lbs. et plus (tres 

0.17 

Gros, 18 a 25 lbs 18 

Mayens, 13 a is lbs 0.19 

I vi its. in a 13 lbs 0.20 

Jambons desosses, roules, gros. 16 

i lbs 0.19 

Jambons desosses, roules, petits, 9 

a 12 lbs 0.20 

on, a dejeuner, marque anglai- 

se, sans os, choisi 0.20 

Bacon de Brown, a dejeuner, mar 

que anglaise, sans os, epais . . o.l9i 

Bacon de Laing, Windsor, dos pele" 0.22 

I'etii Bacon-, epii • di osi 6 . . . 0.17 
Jambons de Laing, choisis "Pique- 

Nique" 0.17 

ftacon choisi, Wiltshire, c6te 50 lbs 0.18 

Cottage Rolls (manque) 

Saucisses fumees 

Bologna (Bondon de Boeuf) . . . 0.08 

Bologna (Enveloppe ciree) . . . 0.08 

Brunswick (Beef Middles) . . . 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et 

langue) doz. 1.10 

Saucisses fraiches 

Saucisses de pore (tripes de pore) 0.09 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 0.10 

Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb) 0.10 

Saucisses de fermier .... 0.12 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



14 



LE PRIX OOURANT 



Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 0.09 

Boudin blanc 0.07 

Boudln noir 0.08 

AGENCES 

LAPORTE MARTIN & CIE, LTEE, 

Montreal. 

Eaux de Vichy. 



c/s 
5.00 
6.00 
7.00 
8.00 
9.00 



La Capitale, c/s 50 btls. Qts. . 
La Neptune, c/s 50 btls. Qts. . 
La St-Nicholas, c/s 50 btls. Qts. 
La Sanitas (Gazeuse), 50 Bout. . 
La Sanitas (Gazeuse), 100 Bout. 
Eau "Vichy Limonade" 
50 Qts 
La Savoureuse . . 7.50 
La St-Nicholas . . 8.00 
Eaux de table 

50 Qts. 100 Pts. 100 Splits 
Sun-Ray Water 

"Gazeuse" . . 6.50 8.50 7.50 
Sun-Ray Water 

"Naturelle" . . 6.50 

Ginger Ale importe 
Belfast Mineral Water Co. 

"Trayders" Brand . . . Doz. 1.20 
"Extra Dry" Doz. 1.30 

Huile d'Olive 
Minerva. 

c/s 12 btls 1 litre 6.50 

c/s 12 btls. Qts 5.75 

c/s 24 btls. Pts 6.25 

c/s 24 btls. Vz Pts 4.25 



50 Pts. 
5.00 
5.50 



L6gumes " Le Solell " 
Petits pois. 

Sur-Extra Fins, Extra Fins, Tres Fins, 
Fins, Mi-Fins, Moyens No 1, Moyens No 3. 
Haricots. 

Verts, Nains Extra Fins, Verts Fins, 
Verts Moyens, Verts Coup6s. 
Asperges. 

Branches gfiantes, grosses, extra fines, 
coupees sur-extra, ler choix, 2e choix, 
pointes, tetes, MacSdoines, Epinards, Fla- 
geolets. — Prix sur demande. 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montreal. 
Chocolats et Cacaos Mott. 

Elite . per doz. 0.90 
La lb. 
Prepared Cocoa. 0.28 
Breakfast Cocoa. 0.38 
No 1 Chocolate. 0.32 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate . . 0.18 a 0.30 
Plain Chocolate Liquors . . 0.18 a 0.35 
Vanilla Stick la gr. 1.00 

ST. CHARLES CONDENS- 
ING CO'Y., 
Ingersoll, Ont., Can. 
Laits et Cremes Conden- 
ses. 

St. Charles "Family" 3.50 

St. Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 
St. Charles "Hotel" 3.70 





Lait "Silver Cow" 4.55 

"Purity" 4.25 

"Good Luck" 4.00 

SAVON 

The GENUINE, empaquete" 100 morceaux 
par caisse. 





Prix pour Ontario et Quebec: 

Moins de 5 caisses $.500 

Cinq caisses ou plus .... 4.95 

SALADA TEA CO. 

THfiS DE CEYLA.N 
" SALADA." 

Gros. D6tail 

Etiquette Brune, l's et l's .$0.25 $0.30 

Etiquette Verte, l's et J's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, l's, l's, l's et 

l's 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, l's et J's . 0.36 0.50 

Etiquette Doree, J's 0.44 0.60 

SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 




Cleaner. 

Cse de 3 doz. . 

Cse de 6 doz. . 
30 jours. 



3.60 
7.20 



Saumon Marque Quaker 

Le merite seul a etabli la demande pour cette marque. La haute 
et solide qualite est ee que l'epieier entreprenant doit avoir. 
L'artiele le MEILLEUR n'est pas trop bon pour vos clients. 



MATHEWSON'S SONS, 

202, EUE McGILL, 



Epiciers en Gros, 
montreal. 



V 



L'EAU DE VICHY ST-YORRE 

•SOURCE REGENTE," NON DECANTEE, 

est NATURELLE, pure, richement min6ralis6e. Legerement gazeuse, son gout est agreable, son effet 
assure. Son prix tres avantageux en fait pour le marchand un ARTICLE RECLAME tres precieux. 

COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO-FRANCAISE 

Importateurs dlreots, souls ag»nts pour- le Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOUBANT 



15 




Comme nous avons entrepris la manufacture de gomme a macher 
a la pepsine de haute qnalite, sous notre marque Y & S, qui, depuis 
U ma, est la principale marque de Reglisse en Batons, vendue auz 
Etats-Uniset hu Canada, dous avons l'honneur d'attirerl'attentiondu 
commerce sur la gomme a la pepsine Y & S, article strictein-nt de 
haute classe, ne contenant que les ingredients les plus 11ns. Y & S 
est le timbre dc qualite. Nous preparons les amines suivants: 

Reglisse, Peppermint, Wintergreen, Menthe Verte. 

Comniandez a votre fournisseur una bolte-echantillon (assortie si 
desire). On ne produit pas de meilleure gomme. Chaque morccau est 
envoloppe separement. 5 morceaux par paquet. 20 paquets par bolte. 

Manufactures par 

NATIONAL LICORICE COMPANY, MONTREAL 

AGENTS 

ONTARIO — R. S. Mclndoe, 54, rue Wellington, Kst, Toronto. 
Province DK Qlkisec et Provinces Maki i imks — W. 11. Dunn. 

394. rue St-Paul, Montreal. 
Mam on* ii Saskatchewan — O. F. Lightcap, 214, rue Princess, 

Winnipeg. 
I'kovimk i/Ai.hekta — Tees & Persse, Calgary et Kdmonton. 



Fort 



Vot 



re 



Pur 



Garantie de profit est dans le 

Soda a Pate 
"COW BRAND" 




a cause de sa popularite aupres de la 
menagere. 

Donnez un ordre d votre fournisseur . 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 

Manufacturien 

MONTREAL. 



Uniforme 



Dlg-ne de 
Conflance 



+&*k*bib*l?*b'i! f 'i**i**bib*t?'tril?'9*ii?*l**lp*b'lp 




Ordres re- 
nouveles ; 

Voila ce que consta- 
tent tous les Epiciers 
qui tiennent 

La Creme 
Evaporee 
Canada 
First 

II n'est rieu qui l'e- 
gale comme succe- 
dane pur et hygieni- 
que du lait frais de vache. Le contenu de chaque boite 
est garanti absolument pur et parfaitement sterilise. 

Donuez un ordre a votre fournisseur, 



The Aylmer Condensed Milk Co., Limited 

AYLMER, - ONT. 



4» *ft *f» 4* 4* 4^ 4* *$* *i* 4* *4* *h *U 4+ *1* *#* *$* 4* »f* 4* 4* 



C 
H 
A 

Q 
U 
E 

B 
O 

I 

T 
E 




ST CHARLES CREAM 



Creme Evaporee [ 

St. Charles 



G 
A 
R 
A 

N 
T 
I 



MEILLEURS PROFITS, 

PLUS DE VENTES, 
CLIENTS SATISFAITS 



Avec un Bon 
Stock de 
Marchandises 
St. Charles. 



St. Charles Condensing Co'y. 

INGERSOLL, ONT.. CANADA. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



16 



LE PRIX OOURANT 



Cow Brand 
\T5"WIGKT V 3/1 Caisse, 60 paquets dt 1 
lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de 
1-2 lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. 1-2 lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 
ARTHUR P. TIPPET & Co., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. . . pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. . . pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 

THE UNCLE SAM DRESSING CO., 

Lanoraie, P.Q. 
Vernis "Uncle Sam" 

Bout. 6 oz. Xo 1 

Bout. 4 oz. Xo 1 

Bout. 4 oz.. Xo 2 . . . . 
Bout. 4 oz., (bout, nue) 

Vernic Chocolat. 
Bout. 6 oz.. Xo 1 . . . 
Bout. 4 oz. Xo 1 
Vernis noir Xo 1 Extra Biis 40 

gallons 1.60 

Vernis noir Xo 1 Extra Cans la 5 

gallons 1.75 

Vernis chocolat Xo 1. brls 40 gals. 1.60 
Vernis chocolat Xo 1, Extra cans 1 

a 5 gallons 1.75 

Graisse i: Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boites 8 oz 1.25 

Bcites 4 oz 0.75 

Cirage Combine "Coon". 
Cirage a Chaussures "Coon" doz. 0.75 
Mine a Poele "Favorite" 

.Vine 'Favorite". Xo 4. doz 0.45 

Mine "Favorite", Xo 8, doz. . . . 0.65 



. . 1.80 

. . 1.25 

doz. 0.90 

doz. 0.75 



1.80 
1.25 



Mine "Favorite", Xo 12, doz. 



0.75 



T. UPTON & CO., 
Hamilton 
Confitures garanties pures 

Framboises, Fraises, Cassis, verres 
de 1 lb., 2 doz. par cse . doz. 

Pevhes, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verres de 1 lb., 2 doz., 
par caisse doz. 

Prunes, verres de 1 lb., 2 doz. par 

caisse doz. 

Assorties 
Verres de 1 lb., 2 doz. a la cse, doz. 

Marmelade de Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb., 
2 doz. a la caisse .... doz. 
Pure Marmelade d'oranges 
Garantie pure. 

Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, d~z. 

Verres, 16 oz., 2 doz. a la cse, doz. 

Pint Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 

Quart Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 

Tins, 2 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 

Tins, 4 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 

Tins, 5 lbs., 8 au crate .... lb. 

Tins, 7 lbs., 12 a la caisse . . lb. 

Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 
crate lb. 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 

Miel Pur Clarifie 

Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, doz. 
White Clover 

Verres, 12 oz., 2 doz. par cse (manque) 
Confitures composees 

Framboises rouges, Fraises, Pecbes, 
Prunes, Gadelles rouges, Cassis, 
Groseilles, Bluets, Abricots, ver- 
res, 12 oz., 2 doz. par caisse, doz. 

Tins, 2 lbs., 2 doz par cse . lb. 

Seaux en fer-blanc, 5 lbs, 8 seaux 
par crate lb. 

Seaux en fer-blanc, 7 lbs.. 6 seaux 



1.90 



1.70 



1.60 



1.75 



1.60 



1.00 

1.45 

2.25 

3.25 

0.08 

0.08 

0.07J 

0.07| 

0.07£ 
0.074 

1.40 



1.00 
0.07£ 

0.07J 



par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 

crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 0.061 

EmpaquetSes en caisses assorties oh 
crates si desire. 

Gelees composees 
Framboises, Fraises, Cassis, Ga- 
delles rouges, Ananas, verres, 12 

bz., 2 doz. a la cse .... doz. 1.00 
Seaux en fer-blanc, 2 lbs., 2 doz. 

a la cse lb. 0.07J 

Seaux en fei-i..u.uj, 6 lbs., 8 seaux 

par crate lb 0.07J 

Seaux en bois, 7 lbs., six seaux 

par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs. . . .lb. 0.063 

Empaquetees en caisses assorties ou 
crates si desire. 

Apple butter 
Seaux en fer-blanc, 5 lbs., 8 seaux 

par caisse le seau 0.3'ii 

Fret paye d'avance sur 5 caisses ou da- 
vantage expGdiees directement de la ma- 
nufacture a 

Windsor, North Bay, Montreal, et a tous 
les points intermediates en Ontario. 
Pour tous les autres endroits, une alloca 
tion de fret de 25 cents par cwt. sera 
faite. Termes: net, sans escompte 

ARCHDALE WILSON, 
Hamilton 




Wilson's Fly Pads, en boites de 50 pa- 
quets a 10c. La Bte 

1 boite 3 00 

3 boites 2.80 



SEL 

Pour Refrigeration. 

Sel Gemme Broye 

Pour le Betail. 

Sel Gemme en iorceaux 



VERRET, STEWART & CO 



Limited 

MONTREAL 



Sucre Granule et 
Sucre Jauned'Or 
ST=LAWRENCE 

FAITS UIMIQUEMENT DE PUR 
SUCRE DE CANNE. 

Les clients apprecieront l'avantage de nos sacs cou- 
sus a la machine, s'ils suivent les instructions 
suivantes en les ouvrant : 



Couper la chaine la plus courte pres du 
cote du sac et tirer le fil simple. ::: ::: 

C'est une operation rapide, qui laisse le sac en 
etat parfait. 



THE ST-LAWRENCE SUGAR REFINING 
COMPANY, Limited, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



17 



RED PATH 



EST LE 



Modele=Type au 
Canada 



Tenez-vous le veritable nettoyeur magique 
mains? Pour chasser efficacement 
des mains la crasse, la graisse 



DU 



Sucre Raffine, 



Manufacture par 

THE CANADA SUGAR REFINING 

COMPANY, Limited 

MONTREAL, P. Q. 




ou la peinture, 
"SNAP" est sans rival. Don- 
ne/ un ordre a votre fournisseur. 



SNAP 
CO., 

LIMITED. 



SNAP 

D C L C ANCB 
JN» f COM furtx^-z 

f K»0I« AH&1R16IHAL H*R« 

snap 



nd 



ANTISEPTIC _.£•© 

CLEANED 






Montreal, 
Canada. 



Oranges, Citrons, Bananes, f 

Fraises, Legumes verts et f 

Noix de toutes sortes. f 

patates "Green mountains" ^ 

LeH ordres par lettreou telephone recevront 
une attention tou'ic spr 

The A. P. de Sambor Import Co., 

Fruit* et Ltgumes en Oros 

fi, Ciiaii; OOEST, •- Mu.\inK\i. Ql y 
Tdldphone :\ lor*. 

PIUX LE8 PLUS HAS 



A. HANDFIELD 

11. rue Bonsecours, - MONTREAL. 

SUCRE etSIROPd'ERABLE 

Quality Sup^rieura. Prix Bffod£r<$. 

Manufarl me au ninyiii d tin trea 
aouveau proceoA 

Toutes les sortes d* Sirop de F. uits. 

Nona lovitons cordialemenl MM. lea Epiclers 

a nous donntr un ordre a titre d'l 



The City Ice Co. 

LIMITED 

295 RUE CRAIG OUEST 

Pres du Carre Victoria 

T6l6phone8, - Main 3957-3958 
Succursalc de l'i;st. Bat !>T!) 

Succtirsale iln Soul, St-Louis .S-J-.'I 

GLACE PURE 
PROMPTE LIVRAISON 
Capacite 95,000 tonnes 



Choix de Fermes Me- 
langees pour culture 
de grains, laiterie, ele- 
vage du betail. 

Da renxignemtnh compleh 
seront enooves gratuitement sur 
demand* adresse'e d 

W. D. SCOTT, 

SURINTENDANT 

de I' Immigration. 

OTTAWA, - Canada. 




L'Ouest du Canada tS^\\Z^h!ah^t 

le plus Beau et des Chances de Succes Sans Egales. *ft *8i *i> *a *& 
Sommaire des Reglements concernant les Tcrres du Nord-Ouest Canadien. 

TOL'TK pcrsoune, qui est le seul chef d'une fumille. ou toute personne 
male atjee do plus de 18 ane, pent acquerircomme homestead un quart 
de section do terra diaponible du Dominion, dam le Manitoba, la 
Saskatchewan <l l'Albcri'i. I<e postulant doit Be presenter en per- 
noiine a l'Agence ou Sous Affem-e des Terres du Dominion pour le district. 
I'm' entree par procuration pent etre faite dans toute agence. sous certaines 
conditions, par le pere, la mere, le rlls. la fllle, le frere ou la sceur de celui 
qui se propose d'aoquerlr un homestead. 

Devoirs - Six inois de residence sur la terre et de culture chaque ann^e 
pendant trois ana. In homme ayant un homestead peut habiter a neuf 
milles do son homestead sur une ferme d'au moins 80 acres qu'll poaaede en 
propre et occupee par lui, ou par Hon pere, ea mere, son flls, sa fllle, son fr6re 
ou sa eceur. 

Dans certaina districts, un homme occupant an homestead et dansde bon- 
nes conditions, a la preroxative d'aehcter avant d'autres un quart de section 
le long de son homestead. I'rix, $:t 00 l'acre. 

Devoirs. 11 doll resider pendant six mois, chaque annAe. et au cours de 
six ans, a partir de la date d'entree de son homestead (y compris le temps ro- 
quis pour ohtenir la patente de homestead), et cultiver 50 acres en plus 

Un homme ayant un homestead, dont les droits au homestead eoi t expi- 
res, et qui ne pent pas obtenir une preemption, peut prendre un homestead 
achete, dans certains districts. I'rix, $3.00 l'acre. 

Devoirs.— II dot rteidersix mois, chaoue ann6e pendant trois ans, culti- 
ver cinquanlc acres et eriger une maison d'uno valeur de $3'' 



Superficie cultivee en 
ble dans le Manitoba, 
la Saskatchewan et 
I'Alberta. 

Annees. Acres. 

1902 2,665.864 

1903 3,284,086 

1904 3,378,301 

1905 3,881.199 

1906 5,013,544 

1907 4.898,286 

1908 5,624,000 

1909 .-.-.- 6.878.0CO 



On s'attend a ce que Pan- 
ned 1910 ofrre une autre 
forte augmentation de super- 
ficie en culture. 



18 



LE PRIX COUBANT 






Un Nettoyeur Qui Se Vend 

est un article que cliaque Epicier entreprenant devrait avoir particuliere- 
raent soin de tenir en stock — s'il veut plaire a ses clients et s'assurer un 
profit substantiel. 

La Lessive de Gillett 

EATS DIRT" 

le nettoyeur le plus efficace sur le marche, a conquis son entree dans chaque menage bien tenu du pays. 

La variete des usages auxquels on peut l'employer a cr£e une demande enorme pour elle. 

Ne feriez-vous pas mieux d'en vendre? 

Si votre Marchand de Gros ne veut pas vous en fournir, envoyez-nous une commande et nous vous l'expedierons 
directement de notre magasin de Montreal. 




foMPANY LIMITe" 



ETT 



TORONTO, ONT. 



MONTREAL. 



ETABLIE EN 185 2. 



Sardines a l'Huile Marque Brunswick. 

Vous faites-vous une clientele pour les conserves de poissons ? 

Vous pouvez le faire avec les aiarchandises de la MARQUE BRUNSWICK. 

Elles ont une saveur qui leur est propre. 

Elles ne sont pas surpassees pour la qualite. 

Elles sont raises dans des boites sanitaires. 

Elles vous arrivent en caisses regulieres de cent % boites. 

Elles aideront a l'etablissement de vos affaires. 

Elles sont empaquetees par des ouvriers habiles et suivant des 

inethodes modernes. 
Elles rapportent un bon profit au marchand. 
Elles sont bien connues et donnent satisfaction. 




_ FlRST^ 

IUrdines^Jz^ Quality 




SARDINES IN OIL 

MCKEO BY 




Siacfc s Harbour, 
N.a 



S_ 




CONNORS BROS! 



IMITED 



BLACK'S HARBOUR, N.B. 



Hgents : 

LEONARD BROS., Montreal. 
C. H. B. HILLCOAT, Sydney. 
A. W. HUBAND, Ottawa. 
J AS. HAYWOOD, Toronto. 
CHAS. DUNCAN, Winnipeg. 
GRANT OXLEY & CO., Halifax. 
C. DE CARTERET, Kingston. 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. 
J. L. LOVITT, Yarmouth. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc 



EDITEUR8: 

La Compagnie de Publications des Marchands Detalllantt 
du Canada, Limitee, 

•0 rue 8t-Denis, MONTREAL. 

Telephone Bell Est 1185-1186. 

Montreal et Banlieue, S2.60 
AIONNEMENT Canada et Etats-Unis, 2.00 PAR AN. 

Union Postale, Fr». 20.00 

II n'est pat accept* d'abonnement pour moins d'une annee. 



A moina d'avla contraire par tcrlt adrestfi dlrectement 
a noa bureaux, 15 jours au moins avant la date d'explratlon, 
I'abonnement est continue 1 de pleln droit. 

Toute annie commenced est due en entler. 

L'abonnement ne cesse pas tant que lea arrfirages ne aont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement dolt etre fait 
payable " au pair a Montreal ". 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre falts pay- 
ables a I'ordre de " Le Prix Courant ". 

Prlire d'adresser lea lettres, etc., simplement comme suit: 
" LE PRIX COURANT" Montreal. 



SIXIEME CONVENTION ANNUELLE 
DE L'ASSOCIATION DES MAR- 
CH ANDS-DETAILLEURS DU 
CANADA (Incorporee) 

Bureau Provincial de la Province de 
Quebec 

A Montreal les 20 et 21 juillet 1910 

Les marchands deailleurs de la Provin- 
ce de Quebec verront par le programme 
de la Convention que nous donnons plus 
loin, combien cette Convention offre d'in- 
teret pour le commerce de detail. 

II est d'un interet majeur qu'un grand 
nombre de marchands prennent part a 
cette demonstration. Des decisions im- 
portantes y seront prises; des conferences 
seront donnees sur des questions d'actua- 
lite que les marchands n'ont plus le droit 
d'ignorer. 

Dans le passe" les marchands ont eu a 
se defendre contre des entreprises qui les 
menacaient de mine; l'avenir leur reser- 
ve d'autres luttes a soutenir. Ce n'est que 
par l'union des marchands en un faisceau 
compact, que le commerce de detail pour- 
ra conjurer la menace, toujours suspendue 
au de.ssus de la tete, des Societes Coop6 
ratives. 

Que les comnieryants apportent leur 
ion a l'Associatiou des Marchands 
qui a pu jusqu'a present detourner ce 
danger de leur chemin. 

Qu'ils viennent a la Convention, decla- 
rer par leur presence et leurs votes qu'ils 
uvent la ligne de conduite des offi- 
ciers de l'Association qui lui ont valu des 
succes marques au Parlement federal. 

Que les indifferent*, les nonchalants 
secouent leur paresse et leur torpeur. 



Qu'ils comprennent done une fois pour 
toutes qu'ils doivent prendre part aux 
mouvements, au travail et aux soucis de 
leurs confreres, sinon, ils rentrent dans 
la categorie des egoi'stes, e'esta-dire des 
Stres meprisables au point de vue de la 
Societe. 

PROGRAMME DE LA SIXIEME COX 
VENTION ANNUELLE. 

SEANCE D'OUVERTURE MERCREDI, 
LE 20 JUILLET , ii 10 HEURES A.M. 

1. — Reception en enregistrement des 
Deiegues. 

2. — Reception des Resolutions sur les 
divers sujets interessant principalement 
le commerce de detail, et sur les meilleurs 
moyens a prendre pour ameliorer les 
ditions du commerce. 

o. — Nomination d'un comite - charge* de 
recommander les notns des personnes qui 
composeront les comites suivants: 

(a) Comite charge de faire rapport sur 
les questions provinciales. 

(b) Comite charge de faire rapport sur 
les questions federal' 

(c) Comite charge de faire rapporl 

les questions d'interet general au commer 
ce. 

nit Comite charge de faire rapport sur 
les differents sujets interessant le.. diver 
■ .us du commerce, 

(e) Comite charge de faire rapporl sur 
les ehangements a apporter a la Const i 
tution. 

SEANCE DE L'APRES-MIDI, MERCRE 

DI LE 20 JUILLET 1910, a 2.30 

I'M. PRECISES. 

4. — Souhaits de Bienvenue par les Mes 
sieurs suivants: 

Le president du Board of Trade. M. Geo. 
L Cains. 



Le President de la Chambre de Com- 
merce. M. O. S. Perreault. ou son Vice- 
President, M. F. C. Lariviere. 

Le President de l'Association des Epi- 
ciers en Gros, M. Armand Chaput. 

Le President de l'Association des Mar- 
chands de Xouveautes en Gros, M. Thos. 
Brophy. 

Le President de l'Association des Mar- 
chands de Kerronnerie en Gros. M. Wm. 
Starke. 

Le President de la Succursale de Mont- 
real de l'Association des Marchands D6- 
tailleurs du Canada, Inc., M. Arthur L6- 
ger. 

5. — Reponse par le President Provincial 
M. L, P. Hebert. 

R6ponse par M. A. L. Geen, Belleville, 
Ont., K\ l'i. ulent Federal. 

Reponse par J. G. Watson, Montreal, 
E\ President Federal. 

Reponse par Ech. B. W. Zieniann.Pres- 
bon, President Federal. 

Reponse par E. M. Trowern, Toronto, 
Secretaire Federal. 

Reponse par T. Beland, Quebec, Ex 
President Provincial. 

Reponse par P .1 C6te, 2e Vice-Presi- 
deni Provincia • officiers visi- 

teurs. 

<'■ Appel des (ii ciei 

7. — Lecture dee Minutes. 

8 Rapporl iiu P 

9 Rapport du Secretaire. 
in. -Rapport du Tres<>rier. 
ll. — Rap]>ort de l'Auditeur. 

12. Appointemenl ■!>■- <omites Provin- 
ciaux des differ*: ons. 

13. Invitation du Comite de R6cep 
tion. 




Tanglefoot, 



le Papier a Mouches Orig-inel. 
Depute 25 ans le Modele-Type de 
Qualite. Tous les autres papiers 
a mouches sont des Imitations. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ " LE PRIX COURANT" 



20 



\sR PRIX COURANT 



SEANCE DE MERCREDI SOIR, A S 
HEURES P.M. PRECISES. 

14. — Rapport des Comites suivants: 

(a) Comite des questions provinciales. 

(b) Comite des questions federates. 

(c) Oomite' des questions d'interet ge 
neral au commerce. 

(d) Comite des differents sujets inte- 
ressant les diffferentes sections du com 
merce. 

(e) Comite des changements a appor- 
ter a la Constitution. 

JEUDI MATIN A 8 HEURES A.M. 

i 

15. — Election et Installation des offi- 
ciers Provinciaux. 

16. — La date et l'endroit de la prochai- 
ne Convention. 

Au cours de la Convention, des confe- 
rences seront faites sur les sujets sui- 
vants par les personnes les plus en vue 
et les mieux renseignees dans le commer- 
ce. 

(1) Raisons pour lesquelles les Mar- 
chands de Gros et de Detail devraient 
travailler en harmonie. 

(2) Pourquoi les Detailleurs doivent 
supporter et aider les Manufacturers qui 
forcent le maintien du prix de leur mar- 
chandise. 

(3) Les avantages que retirerait le pu- 
blic en encourageant les marchands lo- 
caux. 

(4) Les avantages que les Marchands 
retireraient en entreprenant une campa- 
gne d'Sducation dans le but de faire con- 
naitre au public le but et 1'objet de notre 
Association. 

(5) Les services que peuvent rendre 
les journaux. 

(6) Pourquoi les Soci6tes cooperatives 
sont un danger pour le public et le com- 
merce, et autres sujets interessants. 



CONVENTION DU BUREAU FEDERAL 
DE L'ASSOCIATION DES MAR- 
CHANDS-DETAILLEURS DU 
CANADA 

A la suite de la Convention du Bureau 
Provincial, de. l'Association. des. Mar- 
chands-Detailleurs du Canada, aura lieu 
la Convention du Bureau Federal. 

La date de cette derniere convention 
a ete fixee au vendredi 22 et au samedi 
23 de ce mois. Cette date nous semble 
particulierement bien choisie parce que 
beaucoup de delegues des autres provin- 
ces seront presents a la Convention pro- 
vinciate ^t pourront assister immediate- 
ment apres a la nouvelle Convention sans 
autres frais ou deplacements. 

La Convention du Bureau Federal a ete 
convoquee dans le but de proceder imrae- 
diatement au travail d'organisation des 
Bureaux des nouvelles provinces qui de- 
mandent a faire partie de l'Association, 



telle qu'elle est maintenant constitute en 
vertu de l'Acte du Parlement federal qui 
l'a incorporee. 

La Convention a ete egalement convo- 
quee ipour apporter les modifications ne- 
cessaires a la constitution et aux regle- 
ments en raison de la dite incorporation. 



PIQUE-NIQUE DES EPICIERS 

Les epiciers auront cette annee leur 
pique-nique a Coney Island Park, mercre- 
di le 13 de ce mois. 

Le depart aura lieu de la Gare Bona- 
venture a 8 h. 30 a. m. tres precises. 

II est presque superflu de souhaiter le 
succes a nos amis les ©piciers pour cette 
occasion, tellement leurs pique-niques 
sont reputes pour procurer a ceux qui s'y 
rendent, plaisir et satisfaction. 

L'endroit du rendez-vous est charmant 
et le programme est l'un des plus attray- 
ants qui puisse exister. N'est-ce pas aire 
qu'un grand nombre d'epiciers et de leurs 
amis ne voudront pas manquer de passer 
une bonne journee le 13 courant et se 
r-endront a Coney Island. 



A PROPOS DE LA CONVENTION DU 
BUREAU PROVINCIAL DE L'ASSO- 
CIATION DES MARCHANDS- 
DETAILLEURS 

La Convention qui doit avoir lieu le 
mercredi 20 et le jeudi 21 de ce mois, reu- 
nira, nous n'en doutons pas, un grand 
nombre de marchands-detailleurs de la 
Province de Quebec. 

Maintenant que l'Association des Mar- 
chands-Detailleurs du Canada a ete in- 
corporee par un Acte du Parlement fede- 
ral, elle a obtenu des pouvoirs plus eten- 
dus que ceux qu'elle detenait auparavant 
et elle en usera dans l'interet du com- 
merce. 

Ceux qui ont 6te appetes a la tete de 
l'Association par la confiance de ses 
membres sont imbus de ce principe que 
la distribution des marchandises du ma- 
nufacturer au consommateur ne peut se 
faire que par l'entremise du marchand de 
gros qui les regoit du manufacturier pour 
les faire parvenir a la consommation par 
1'intermediaire du detailleur. 

De ce fait, il resulte que le marchand 
de gros et ile marchand de detail ont des 
interets communs a sauvegarder et qu'ils 
doivent s'entendre pour resister a toute 
tentative eventuelle de faire 6chec au 
principe qui vient d'etre enonce. 

Dans ce but, des comites provinciaux 
seront formes a la prochaine convention 
pour chaque branche de commerce. II 
sera ainsi forme un comite des marchands 
de nouveautes, un comite des marchands- 
epiciers, etc., etc. Chaque branche du 
commerce de detail aura done son comite 
qui devra s'aboucher avec les marchands 
de gros de la meme branche de commer- 



ce dans le but que nous avons indique ci- 
dessus. 

Comma des marchands-detailleurs le sa- 
vent deja, les travaux de la convention 
seront pleins d'interet. La formation des 
comites devra etre un attrait pour beau- 
coup; aussi, sommes-nous assures que les 
marchands-detailleurs se feront un point 
d'honneur de prendre part a cette mani- 
festation dont ils tireront surement avan- 
tage. 



LA TAXE COMMERCIALE EN 
COLOMBIE ANGLAISE 

Le gouvernement de la Colombie An- 
glaise a etabli que la taxe commerciale a 
imposer aux Compagnies etrangeres a la 
province qui chercheraient d, y faire des 
affaires, serait basee sur le capital entier 
de la Compagnie. Dans les autres pro- 
vinces la taxe sur les compagnies est ba- 
see sur le capital necessaire pour faire 
les affaires dans la province ou une li- 
cence est demanded. 

Un telegramme de Toronto dit que le 
Board of Trade, les manufacturers et les 
marchands de cette ville vont s'adresser 
au gouvernement federal pour faire re- 
dresser ce systeme abusif de taxation. 

La Colombie Anglaise n'est pas une des 
provinces qui se soient le plus develop- 
pees dans ces dernieres annees et ce n'est 
pas avec des mesures vexatoires 
et abusives comme celle ci-dessus qu'elle 
verra croitre rapidement son commerce et 
ses industries. Toute faute porte sa pei- 
en soi. 



LES VALEURS CANADIENNES SUR 
LE MARCHE ANGLAIS 

M. C. R. Hosmer, apres une absence de 
plusieurs mois en Europe, est de retour 
a Montreal. Ses remarques au sujet des 
valeurs canadiennes sur le marche an- 
glais, mGritent d'Stre rapportees. Son 
opinion est que de toutes les valeurs de 
differente nature emises par les divers 
pays en Grande-Bretagne, il n'en est pas 
qui offrent un pourcentage de mauvaises 
valeurs plus petit que les- valeurs cana 
diennes. 

Le succes ou l'insucces a placer sur le 
marchg de Londres une valeur d'origine 
canadienne, n'est pas, selon M. Hosmer. 
un criterium des sentiments des capitalis- 
tes anglais relativement aux emissions de 
ce pays. Le public anglais qui fait des 
placements n'a pas toujours et6 bien com- 
pris ici et parfois une emission qu'on 
pourrait penser devoir §tre souscrite avec 
empressement est precisement celle qui 
reste en grande partie entre les mains des 
emetteurs. 

Le Canada a, pour obtenir du capital. 
si l'affaire proposee nierite confiance. un 
avantage en ce sens que le capitaliste qui 



Po«r voi Ent«te» <U Lettr«$, de Comptet, Billett, demandez k »otro imprimeur let papiars "Burmeii Bond," "WinoUor XUU BpMial" ou "gnrer Stream.' 



l.K PRIX COURANT 



21 



voudrait faire un placement a toute faci- 
lite d'obtenir des renseignements. 

II y a maintenant a Londres un si grand 
nombre de banques et autres institutions 
canadiennes auxquelles on puisse se fier, 
qu'il n'est plus permis de faire un place 
ment en aveugle. II n'en est pas ainsi 
des autres pays qui emettent des valeurs 
sur le marche de Londres. Jamais le Ca 
nada et la Mere-Patrie n'ont ete en rela- 
tions financieres si etroites qu'actuelle- 
ment. 

Les Canadiens, pense M. Hosmer, au- 
ront la grande part du capital que John 
Bull peut placer. Connaissons mieux le 
pays et ses ressources. le peuple anglais 
a plus d'inclination que jamais a placer 
son argent au Canada. 



UNE EXPERIENCE EN BOUCHERIE 
Profits apparents et profits reels 

Une tres interessante demonstration de 
la maniere convenable de couper la vian 
de de maniere a require les dechets au 
minimum et a tirer le plus de profit pos- 
sible a la vente, a eu lieu, dit le "Grocery 
Vorld and General Merchand", a l'Asso- 
elation des Epiciers de Detail de Phila 
delphie. 

Un oomite avait ete nomme qui, pour 
la circonstance, s'etait procure deux pie 
ces de boeuf composers chacune de la 
rouelle (round) et de la culotte (rump) 
ainsi que du trumeau (leg), chaque piece 
entiere pesant 140 lbs., et coutant 13c. la 
lb. II y avait egalernent un agneau en 
tier du poids de 40 lbs. et du prix de 18c. 
la lb. 

Trois des membres de 1'Association de- 
biterent. les pieces ci dessus et cinq autres 
furent nommfe juges et charges de se 
prononcer sur les rSsultats du debit. 

Comme nous l'avons dit, la croupe en 
tiere de boeuf pesait 140 lbs. et avait ete 
payee 13c. la lb, soit $18.20. 

Aux prix fixes par ceux qui les debi- 
taient une croupe aurait ete vendue $22.40 
et l'autre $23.05, laissant un profit brut 
de $4.20 dans un cas et de $4.85 dans lau 
tre. 

L'agneau fut paye $7.20 (40 lbs. a 18c.) 
et il fut partagg en deux pour etre debi 
te; la moitie coQtait done $3.60 et elle fut 
d4bitee au prix de $4.58, laissant un pro- 
fit brut de 0.98c. 

Nous ne donnerons pas le detail de la 
coupe, par suite des termes techniques 
que seuls comprendraient les gens du me 
tier, mais notre confrere les donne. II 
ressort que, dans un cas, celui ou la cou- 
pe a rapporte le plus gros profit brut 
($4.85), le boucher qui l'a dSbitee a ven- 
du les 140 livres de viande. graisse et os, 
regues sans faire aucune part pour les 
dechets; pour 1'autre coupe, le boucher 
qui l'a dSbitee a eu 4 lbs. 1 oz. de dechets. 

Or. un des juges pretend que la viande 
coupee et vendue au magasin du boucher 



n'aurait nullement rapporte les benefices 
indiques ci-dessus. "C'est, dit-il, au nom 
d-es juges", notre ferme croyance que, si 
on avait opere d'apres les conditions de 
la vente reelle, les resultats auraient ete 
plutot une perte ou a peu pres.". Et pre- 
uant une a une les pieces debitees il in 
dique la maniere dont on doit les parer 
pour la vente; il y a ainsi des dechets 
dont il faut tenir compte et qui n'ont 
pas ete deduits. 

D'autre part, il faut prendre en con- 
sideration que la viande est rarement 
vendue dun seul coup et a un meme prix 
comme dans une demonstration. Beau 
coup de morceaux restent pendant plu 
sieurs jours et doivent etre pares et ven- 
dus a prix reduits eu raison de leur ap- 
parency 

"En depit du profit apparent indique", 
dit notre confrere, "la demonstration a 
convaincu un grand nombre de ceux qui 
y assistaient qu'aux prix aetuels du gros 
et du detail, le detailleur qui vend de la 
viande de premiere qualite travaille soit 
pour le benefice du commercant en gros 
soit pour l'amour de ses clients. Ce qu'il 
obtient pour son trouble ne paie pas sa 
faeture de glace. 

Ce serait une bonne chose pour les bou 
chers de voir par eux memes ce qu'ils re 
tirent exactement de la viande qu'ils ven 
dent. Pour s'assurer qu'ils sont dans le 
vrai, ils devraient prendre note des poids 
et des prix afin de pouvoir decouvrir tou 
te erreur. La graisse et les os devraient 
etre mis dans une boite separee jusqu'a 
ce que la piece entiere soit vendue. 

II en ooute un peu de peine au boucher 
pour savoir exactement s'il gagne ou 
perd de l'argent sur la viande^ mais ce 
peu de peine peut economiser des dollars. 



L'HOPITAL NOTRE-DAME 

Les amis de l'Hdpital Notre Dame ont 
pousse un cri de detresse. 

Leur appel n'a pas ete vain: des ames 
charitables ont, des la premiere heure, 
donne genereusement. 

Jl^eur >exe*ii>ple portera des flruits et 
I'HOpltal sera sauve du desastre. 

Son salut, son existence future impor 
tent a tous les Canadiens Francais. 

N'est i I pas. cet hopital, l'unique ecole 
ou tous les etudiants en medecine de no 
tre seule (niversite Francaise, s'essaient 
a la pratique de leur profession ? 

N'est il pas egalement le seul etablisse- 
ment qui forme des garde malades de no 
tre nationalite ? 

N'est il pas, pour tout dire, l'oeuvre, la 
creation, la chose des Canadiens-Francais? 

Et les Canadiens Francais laisseraient 
tomber en ruine, s'annihiler une de leurs 
institutions nationales dont ils devraient 
etre le plus fiers ? 

Non certes, nous cemprenons mieux no- 
tre devoir. 

L'oeuvre charitable fondee par les no 



tres doit etre soutenue par nous. II nous 
faut assurer son existence. 

Tous sans exception, riches ou pau- 
vres, jeunes ou vieux, il nous faut appor- 
ter notre pierre a redifice. 

Que celui qui peut donner beaucoup 
donne largement. Que chacun donne se- 
lon ses moyens, mais que tous donnent. 

Oui, que tous donnent afin de sauver 
une institution qui, pour 1'honneur du 
nom Canadien, ne peut ni tomber, ni pe- 
ricliter. 



COMITE ET SOUS-COMITES 
SECOURS 

Hopital Notre-Dame 

Des homines de bien, d'un devouement 
et d'un desinteressement admirables, de- 
laissant parfois leurs propres interets, 
consacrent au salut de l'Hopital Notre 
Dame et leur temps et leurs peines. 

Les amis de l'oeuvre qui font partie du 
("omite General, sont MM. Hon. Juge L. 
O. Loranger. Rodolphe Forget. Al- 
bert Hebert. Dr. J. E. Dub6, J. E. R. Lau- 
rendeau. Dr. L. Harwood, M. Dube. Jos. 
Versailles, L J. Tarte, J. A. Richard, J. 
A. Beaudry, etc. 

Des sous com ites charges de recueillir 
les souscriptions parmi les personnes de 
leurs professions, industries ou commer- 
ces, cut ete egalement formes comme suit: 

Medecins: Docteurs Ren6 Hebert.. O. 
F. Mercier, J. M. R. Trudeau et J. C.Bour- 
goin. 

Chirurgiens dentistes: Arthur Beau 
champ. 

Pharmaciens: J. G. A. Filion et J. A. 
D. Godbout. 

Avocats: Dr E. P. Benoit, Eug. Godin 
et Edouard Surveyer. 

Notaires: H. P. Pepin. 

Nouveautes: O. Lemire, W. U. Boivin et 
J. O. Gareau. 

MarchandsTailleurs: G. A. Lamonta 
gne et J. Lamoureux. 

Marchands de Fourrures et Chapeliers: 
Oscar Normandin. 

Marchands de Chaussures: A. S. La- 
vallee. 
Epiciers: L. O. D'Argencourt et P.Daoust. 

Bouchers: H. Pageau et A If. Leduc. 

Quincailliers: A. L6ger et F. C. Lari- 
viere. 

Carrossiers: T. Trudeau et Chs. Le- 
doux. 

D'autres sous comites doivent etre for- 
mes. 

Nous engageons fortement nos lecteurs 
a envoyer directement, sans attendre 
qu'on la solliclte, leur souscription, au 
tresorier du Comite General, M. Albert 
Hebert, de la maison Hudon, Hebert & 
Cie. 



Les personnel r6pondant aux annon 
ceurs voudront blen mentlonner qu'elles 
ont. vu leur annonce dans " LE PRIX 
COURANT." 



22 



LE PRIX OOUBANT 



RETAIL MERCHANTS ASSOCIATION 

Deliberation en Comite d'un projet de Joi 
relatif d la Society des Marchands D6- 
taillants du Canada. 

(Suite) 

L'hon. M. EMMERSON:— Et l'article 
S ? 

M. GERVAIS: — La limite est celle-ci, 
qu'elle ne peut se servir de cet ajgent 
pour les fins mentionnees dans l'article 
2, et, si Ton veut bien lire l'article 2, on 
verra que l'Association n'a le droit de 
faire aucun contrat ni aucun commerce 
de quelque nature que ce soit. Mon ho- 
norable ami (M. Pugsley) est trap bon 
avocat pour ne pas comprendre que par 
l'article 2 l'Association n'a le pouvoir de 
faire aucun contrat, aucun commerce, 
aucune affaire de banque. II sait fort 
bien que si elle le faisait, l'Association 
pourrait etre appelee devant une cour 
par bref de quo warranto sur plainte 
faite contre elle. Je repete que le mal 
que Ton redoute n'est pas possible en 
vertu des dispositions du bill. 

Du moment en effet que l'Association 
voudrait ouvrir un magasin, elle en pour- 
rait etre empechee par un bref de "quo 
warranto", pendant que, d'autre part, si 
elle formait une coalition, elle pourrait 
etre amenee devant les cours criminelles 
et forcee de s'expliquer. En effet, comma 
nous le savons tous, il y a dans le code 
criminel du Canada, des dispositions qui 
punissent severement les complots qui 
tendent a restreindre le commerce. Si 
un groupe de marchands en detail se 
servait de cette association pour organi- 
-„i ce que Ton appelle une coalition ou 
un monopole, chacun dans le pays — n'im- 
porte qui — a le droit de citer ces delin- 
quants devant les cours criminelles. Tou- 
te crainte de voir se produire une coali- 
tion ou un monopole par le moyen de cet- 
te loi doit disparaitre du moment que je 
fais observer que tout citoyen au Canada 
peut se porter plaignant et amener de- 
vant la cour criminelle, non seulement 
un homme, mais tous les membres de 
l'Association des marchands en detail du 
Canada pour les contraindre a se retirer 
d'une coalition qui se serait illegalement 
formee. II y a un troisieme moyen et un 
tres bon: si l'Association des Marchands 
en Detail du Canada formait une coali- 
tion, la loi que vient de faire adopter le 
ministre du Travail servirait a empecher 
la. continuation des affaires de toute tel- 
le societe anti-commerciale. Xous avons 
done trois remedes, legaux et complets, 
si cet acte de constitution devait etre mis 
a profit pour la formation d'une ligue 
ayant pour objet de restreindre le com- 
merce: en premier lieu le "quo warran 
to" sur plainte du procureur general; en 
deuxieme lieu, la loi concernant les coa- 
litions; et en troisieme lieu, la mise en 
accusation devant les cours criminelles, 
des marchands prevenus de maintenir 



une coalition. Des membres de cette 
Chambre demandent le rejet de ce bill. 
J'ai dit et je crois avoir demontrS que les 
marchands en detail du Canada ont droit 
a quelque consideration de la part de cet- 
te Chambre, et tout ce qu'ils demandent 
e'est la meme consideration que Ton ac- 
corde a tout groupe de cinq personnes, 
lesquelles ont ete constitutes ici et 13. par 
ce Parlement, a la seule condition d'a- 
voir pendant un mois donne l'avis re- 
quis, fait un depot de $200 et suivi la 
procedure etablie par certaines regies. 
L'Association des marchands en detail 
du Canada demande purement et simple- 
ment — oui, et je dirai exclusivement — 
que cette Chambre lui accorde un acte 
de constitution. Y a-t-il quelque bonne 
raison de rejeter une requeue comme cel- 
le-la? Je m'etonne que Ton s'oppose a 
ce bill parce que deux bills relatifs a la 
constitution de societes cooperatives qui 
ont retenu l'attention de la Chambre 
pendant les deux dernieres sessions ont 
ete rejete. II est assez curieux que les plus 
enrages adversaires de ce bill, lesquels 
y font opposition par le motif que ses 
auteurs ont combattu les bills des coope- 
ratives, n'aient jamais assiste aux sean- 
ces du comite des banques et du commer- 
ce, devant lequel ont ete pr6sentes les ar- 
guments pour ou contre les cooperati- 
ves. Ceci est vrai, je crois, de tous ces 
messieurs, un seul exeepte, l'honorable 
depute de Humboldt (M. Neely.) 

M. NEELY: — Je ne suis pas membre 
du comite des banques et du commerce. 

M. GERVAIS: — Mais a titre d'omiews 
curiae interesse a la question, l'honora- 
ble depute aurait fort bien pu communi- 
quer au comite tous les renseignements 
qu'il tient d'un fonctionnaire de cette 
Chambre. On le sait, le comite des ban- 
ques et du commerce a fait le meilleur 
accueil a tous ceux qui desiraient rendre 
temoignage devant ce comite; il a prete 
une oreille fort attentive a toutes leurs 
depositions. Je m'etonne que le depute 
de Nanai'mo (M. Ralph Smith) n'ait pas 
pousse la condescendance jusqu'a nous 
faire beneficier de la masse de donnees 
et de renseignements qu'il' possede rela- 
tivement aux societes cooperatives et 
aux merveilles qu'elles ont realisees ail- 
leurs, bien qu'au Canada, elles n'aient 
abouti qu'au desastre. A titre d'avocat, 
j'ai exerce la fonction de conseil aupres 
de cinq ou six societes cooperatives, au 
cours de ma carriere au barreau, et j'ai 
constate qu'elles ont toutes abouti a la 
deconfiture, a la fraude, a la faillite. 
Voila pourquoi je n'ai pas cru devoir 
preter mon appui a une loi generale ten- 
dant a accorder la personnalite civile 
aux societes cooperatives; une loi per- 
me.ttant a un groupe de sept personnes 
de former une societe commerciale, une 
societe de commerce de gros ou une so 
ciete pour exercer le commerce de ban- 
que, moyennant une mise de fonds de $1. 
par tete, oonstituant le magnifique ca- 



pital de $7. pour le commencement des 
operations. Et, parce que devant le co- 
mite des banques et du commerce j'ai 
declare que je n'etais pas partisan de 
cette theorie financiSre, voila que, dans 
cette Chambre, les partisans de ces bills 
me font un crime d'avoir suivi les inspi- 
rations de ma conscience et les legons 
d'une experience de vingt-cinq ans. 

Pour mon bonheur ou pour mon mal- 
heur, j'ai exerce, a titre d'avocat, la fonc- 
tion de conseil jurisconsulte aupres de la 
plupart* des societes cooperatives etablies 
a Montreal depuis vingt-cinq ans, et je 
pourrais moi-meme eclairer sur ce point 
le depute de Nanaimo qui semble si bien 
documente sur la question, grace aux 
renseignements puises dans sa propre te- 
te, ou empruntes a retranger ou fournis 
par son 

M. RALPH SMITH: — Monsieur le pre- 
sident 

M. GERVAIS: — Je n'ai pas encore ter- 
mine mes observations. Les deputes ici 
ont toute la latitude voulue pour faire 
valoir leurs arguments en faveur des de- 
mandes qu'ils presentent a cette Cham- 
bre; et les milliers de marchands detail- 
lants du Canada, aussi bien que les mar- 
chands de gros ont bien droit de deman- 
der qu'on conacre quelques heures a l'£- 
tude d'une question qui les interesse. Ces 
societes de marchands detaillants ont 
voix au chapitre, quand vient la consul- 
tation populaire et il me semble que ces 
marchands detaillants meritent qu'on en- 
tende leur cause. 

M. RALPH SMITH: — Voila deja quel- 
que temps que cette question est devant 
le comite et les deputes de la droite et 
de la gauche sont sans doute parfaite- 
ment eclaires a cet egard. Je propose 
done que le comite leve sa seance et 
rende compte de ses travaux, quitte a 
sieger de nouveau. 

M. BOYCE: — A plusieurs reprises la 
Chambre s'est prononcee et est allee aux 
avis sur ce projet de' loi; il n'y a done 
pas lieu de retarder davantage l'expedi- 
tion des affaires de la Chambre pour 
discuter cette mesure. Je repousse le 
principe de ce bill, parce que, a mon avis, 
cette mesure releve de la juridiction pro- 
vinciale. II est tout a fait singulier qu'on 
puisse saisir la Chambre de pareils pro- 
jets et y consacrer un temps si precieux. 
alors que nous avons un ministre du 
Travail qui a pour mission de s'occuper 
de ces questions et qui persiste a s'ab- 
senter de la Chambre. pendant que ce 
bill est a l'etude. Le ministre du Tra- 
vail n'a pas fait acte de presence ici, ce 
matin; le bill a l'etude figure en feuille- 
ton. et a l'appui de l'ordre du jour, le mi- 
nistre s'eclipse. L'etude de ce projet de 
loi n'aurait pas absorbe un temps si pre- 
cieux, si le ministre du Travail eut ete 
preent et nous eut dit: "A titre d'initia- 
teur du bill relatif aux syndicats et coa- 
litions, je declare, qu'a mon avis, il faut 
' rejeter ce projet." II est malheureux que 



LE PRIX OODRANT 



la Charnbre n'ait pas ete en mesure de 
beneficier des lumieres du ministre du 
Travail, et de constater dans quelle me- 
sure ce bill peut influencer le pro 
jet de loi presente par le ministre. 

M. GERVAIS: — L'honorable depute qui 
m'a precede se plaint que la Charubre 
n'ait pas ete en mesure de beneficier des 
lumieres du ministre du Travail sur la 
question. Je vais donner lecture d'une 
lettre exprimant l'avis du secretaire le- 
giste de la Charnbre des communes, et 
cette opinion a ete confirmee par le mi- 
nistre de la Justice; or, en pareille ma- 
ture, 1'opinion de ce jurisconsulte est 
plus jjertinente que 1'opinion du ministre 
du Travail. 

L'hon. M. EMMERSOX:— Dispensez 
vous d'en donner lecture. 

M. GERVAIS: — Xon, cette opinion sera 
utile au comite. 

M. RALPH SMITH:— Consignez la au 
compte rendu, sans en donner lecture. 

M. GERVAIS:— Non. Je veux en don- 
ner lecture; j'y tiens. Vous en avez be- 

soin. 

23 avril 1910. 

Monsieur Gervais, C. R., 

Depute au Parlement, Ottawa. 

Cher monsieur Gervais. — Relativement 
au bill (S) du SSnat, tendant a consti 
tuer en corporation l'association des mar- 
chands dStaillants du Canada, sous la 
forme revetue par le texte adopts au SS- 
aat, le 13 du courant. 

M LANCASTER:— Nous ne sommes 
pas encore rendus au 13 du courant. 

M GERVAIS (lisant): 

En rSponse a la question que vous me 
posez, celle de savoir si ce bill autorise 
la sociStS en question a exercer le com 
merce de banque ou de pret d'argent ou 
a se livrer au commerce de dStail ou de 
gros ou a crSer un monopole quelconque. 

M. le president je vous adjure de fain; 
respecter le reglement. Je suis a donner 
lecture de 1'opinion du secretaire-1' 
de la Charnbre des communes. 

M L'ORATEUR-SUPPLEAXT: — L'ho 
norable dSpute m'ayant demands de fal- 
re respecter le reglement, je prie les dS 
putSs de se livrer a des conversations un 
peu moins bruyantes. 

M. GERVAIS (lisant): 

Bien que je n'aie guere eu le temps d'S 
tudier a fond la question je puis vous r6- 
pondre relativement a la question du 
commerce de banque, que ces operations 
sont interdites a l'association en question 
par la loi d'interprStation. Statuts re- 
i'ondus du Canada, chapitre 1, article 30, 
paragraphe 2, qui dScrete: 

"2. N'ulle corporation n'est censSe au- 
torisee a faire le commerce de banque, a 
moins que ce pouvoir ne lui solt expres- 
s6ment confer^ par la loi qui const it ue 
la corporation. 

Puis le secretaire-legiste continue: 

Le bill ne semble pas autoriser 

M. RALPH SMITH:— N'est-ce pas la 
une lettre privee et l'auteur de cette let- 



tre n'a-t-il pas demande a l'honorable de- 
pute de ne pas la rendre publique ici ? 

M. GERVAIS:— Non, et je lui ai dit 
que je la lirais en public. II ne s'agit nul- 
lement d'une lettre privee, mais de 1'opi- 
nion exprimee par le secretaire-legiste 
de la Charnbre des communes. Libre a 
l'honorable depute (M. Smith) d'exami- 
ner ce document, s'il le desire. 

M. RALPH SMITH:— De quel droit 
l'honorable depute livre-t-il cette lettre 
a la publicite ? 

M. GEVRAIS: — Je connais les regies 
de l'etiquette tout aussi bien que mon 
collegue; et je sais qu'il ne faut pas fai- 
re usage d'une lettre privee. On m'a don- 
ne cette lettre pour que j'en donne lec- 
ture a la Charnbre. Le secretaire-legiste 
de la Charnbre continue: 

Xi directement ni indirectement, le bill 
ne semble autoriser la societe en ques- 
tion a faire les operations de prets d'ar- 
gent. L'article 8 qu'on m'a signal^ se 
rattache a l'autorisation de tirer, d'ac 
eepter. d'endosser des billets a ordre et 
des lettres de change, mais a mon avis, 
n'autorise nullement a faire des pivts 
d'argent. 

Je ne trouve rien dans ce texte qui in 
dique le pouvoir de faire le commerce de 
gros ou de detail. L'article 2 porte: "Les 
olijets de l'association sont: (a) d'avan- 
cer les interets industriels et commer 
ciaux des marchanda dStaillants au Ca- 
nada." 

L'hon. M. i:.MMERSON:— Par quels 
as '.' 

\l GERVAIS: I., .-,., , ,i:, irelegiste 
<lra au depute de Westmoreland 

Si {'association en question s'a 
de faire du commerce de gros ou de de 
tail en invoquant eel article, elle agiralt 
sans autorisation et la chose i>ourraii lui 
etre lnterdite par l.' moyen voulu. J'ob 
serve, en outre, qu'il n'y a pas de capital 
ait ions, sans lequel il est improbable 
qu'elle puisse se livrer a ces operations, 

On le Bait, e'est au moyen dun bref de 
'quo warranto' ou un bref d'injonctiOD 
qu'on interdit ces operations a cette as- 
sociation, dans les provinces ou pareil 
procedure fxiste. 

. . Apparemment, cela est prSvu par l'ar- 
ticle :i portanl que la constitution et les 
reglementa actuels de ladite association 
volontaire, en tant qu'ils ne sont pas con- 
tra ires a la loi ni aux dispositions de la 
ute loi continuent a etre la consti- 
tution et les reglements de l'association. 

Au has de cette lettre figure la signa- 
ture de "A. H. O'Brien". Cette opinion a 
autant de valeiir que celle de tout profane 
qui chercherait a interpreter le bill a sa 
guise, independamment des questions de 
droit qu'il pourrait soulever. Nous pou 
\i,ns adopter l'article premier, puis s'il 
faut apporter a quelques dispositions crl 
tiquables les modifications voulues. cela 
pourra avoir lieu en temps utile. J'affir- 
me que, de droit, la Charnbre ne saurait 
refuser d'accorder l'autorisation legisla- 



tive a un groupe de citoyens qui deman- 
dent la personnalite civile, en conform!- 
te des lois du pays et des regies de pro- 
cedure etablies ici. Cette Charnbre est un 
tribunal de justice tout comme une as- 
semble legislative. 

M. RALPH SMITH:— Je n'ai pas pro- 
pose que le comite soit autorise a signer 
de nouveau. Je propose tout simplement 
que le comite 16ve sa seance. 

M. BICKERDIKE:— J'ai pretS l'oreille 
a nonibre de discours diriges contre ce 
projet de loi, et je n'ai entendu formuler 
qu'un seul argument probant par le de- 
pute de Humboldt (M. Neely) : e'est que 
tous les petitionnaires sont de la provin- 
ce d'Ontario et de Quebec. On n'a pas sou 
leve d'objection valable contre le bill. 

M. LAXC ASTER:— L'honorable depute 
pourrait-il me faire connaitre les raisotjs 
qui militent, au point de vue de l'interet 
public, en faveur de l'adoption de ce bill? 

M. BICKERDIKE:— Les raisons mili- 
tant en faveur de ce bill sont celles-la 
meines qu'on allSgue a l'appui de tout 
projet similaire adopts par la Charnbre. 
Les lois constituant en corporation l'as- 
sociation des manufacturers, la federa- 
tion des compagnies maritimes et une 
foule d'autres sont precisement sur le 
meme pied. Pourquoi veut-on donner le 
coup de grace a ce projet de loi? Parce 
qu'il est depose par le depute de Saint- 
la cques, de Montreal ? 

Des VOIX: Non, non. 

M. BICKERDIKE:— Ou parce que les 
rnembres de l'association habitent sur 
tout Ontario et Quebec ? 

Des VOIX: Xon, non. 

M. BICKERDIKE:— Ce sont la de bien 
slngulieree raisons, en v6rite. Les ma, 
chands du Canada demandent l'adoption 
de ce projet de loi. lis forment un groupe 
important de citoyens; ils ne nous de- 
mandent pas autre chose que ce que nous 
avons accords aux epiciers de gros, a la 
demande de ces derniers. 

Ils demandent ce que l'association des 
manufacturers et la federation des ar- 
mateurs a demands et ce que vous leur 
avez accords. Pour un motif ou pour un 
autre quelques membres de la Charnbre 
sont rSsolus a combattre le bill. 

M. LANCASTER:— L'honorable depute 
a demands pourquoi cette association se 
rait moins bien traitSe que l'association 
des manufacturiers. L'honorable depute 
dit-il que l'association des manufacturiers 
a StS formSe en sociStS par une loi du 
parlement fSdSral ? 

M BICKERDIKE:— Oui. 

M. LANCASTER:— En quelle annSe? 
M. BICKERDIKE:— Je ne peux pas citer 
l'annee de mSmoire, mais j'ai presente 
moi meme le bill pour autoriser la f6dS 
ration des armateurs et il a ete adopts a 
l'unanimite* par la Charnbre. 

M. LANCASTER:— Mon honorable ami 
dit-il que l'association des manufacturiers 
a StS formSe en sociStS par une loi du 
parlement fSdSral ? 



24 



LE PRIX COURANT 



M. BICKERDIKE:— Oui. 

fit LANCASTER:— Je voudrais voir 
la loi. 

M. BICKERDIKE: — Je ne peux pas la 
donner immediatenient a l'honorable 
depute, mais comme je l'ai dit, j'ai pre- 
sents moi-meme le bill de la federation 
des armateurs. II n'y a aucune raison 
pour ne pas adopter ce bill excepts que 
les intSressSs sont d'Ontario et de Que- 
bec et que le depute qui presente le bill 
s'est SlevS eontre l'association cooperati- 
ve. AssurSment la Chambre ne s'abaisse- 
ra pas jusqu'a ce point 

Quelques DEPUTES: — A la questfon. 

M. BICKERDIKE: — pour le 

plaisir de persecuter l'honorable depute 
de Saint- Jacques. J'espere que tous les 
membres de cette Chambre voteront en 
faveur de ce bill. 

La motion de M. Ralph Smith est re- 
poussee par trente-six voix eontre trente. 

Sur l'article ler. 

L'hon. M. EMMERSON: — II me semble 
que l'objection eontre l'adoption de cette 
loi par le Parlement, a une grande im- 
portance. En examinant les noms des 
promoteurs du bill on constatera a pre- 
miere vue qu'il ne s'agit pas d'une de- 
mande generate, qu'elle ne se rapporte 
pas a tout le Canada, qu'il n'y a pas de 
requSrant de l'ouest ou de Test qui de- 
mande cette autorisation. 

Pour meriter le titre d'organisation 
fedSrale, il devrait y avoir des represen- 
tants de toutes les parties du Canada. 
Cela prouve que le pays n'a rien deman- 
ds. 

M. HUGHES:— N'y a-t-il pas ass'ez de 
noms pour une formation de societe ? II 
suffit d'avoir cinq noms. 

M. M. CLARK: — Si mon honorable ami 
de Westmoreland (M. Emmerson) veut 
me le permettre, je lui dirai qu'a ma 
connaissance il y a un grand nombre de 
marchands au detail dans l'Ouest qui dS- 
sirent l'adoption de cette loi. 

Sur l'article 8, billets a ordre et lettres 
de change, responsabilite des officiers re- 
lativement aux billets et lettres de chan- 
ge. 

L'hon. M. PUGSLEY:— Je conseillerais 
a mon honorable ami (M. Gervais) de sup 
primer l'article 8. Cette association n'a 
pas de capital-actions et je ne pense pas 
qu'on devrait lui permettr© d'accepter 
des lettres de change ou de faire des bil- 
lets a ordre. 

M. GERVAIS:— Ce bill doit retourner 
au SSnat et il peut se faire qu'il scut re- 
jetS. En rSalitS, le conseiller-legiste dit 
qu'il n'y a rien d'extraordinaire dans le 
bill. Les directeurs veulent simplement 
escompter des billets pour leurs petites 
operations particulieres. II y a une limite 
dans le paragraphe 2. Si vous dSsirez 
adopter le bill, il faut en finir mainte 
nant, car la prorogation aura lieu mer- 
credi et nous n'aurons pas le temps de 
faire modifier le bill au Senat. Tout ce 
qui peut tendre a violer l'article 8 est li- 



mite par le paragraphe 2 et je donne l'as- 
surance au comitS que les moyens neces- 
saires existent dans le droit coutumier. 
Je demande que l'article 8 soit laisse tel 
qu'il est. 

M. TURRIFF: — Cet article 8 n'est pas 
nScessaire et ne devrait pas faire partie 
du bill. Je ne crois pas que le bill de- 
vrait etre adopts. Si cette legislation est 
juste, elle devrait etre faite par les pro- 
vinces. D'apres les resultats que nous 
avons constates dans l'Ouest, cet article 
devrait etre supprimS parce que le seul 
but poursuivi en vertu d'un semblable 
pouvoir, par l'association des marchands 
de bois a Ste la suppression de la con- 
currence. Si cette association a besoin 
d'argent et veut esoompter des billets, 
pour se procurer cet argent, cela ne peut 
etre qu'avec cet objet en vue. Le promo 
teur du bill dit que ce n'est pas pour fai- 
re des affaires, etc., soit en detail soit en 
gros. 

Cela doit etre pour le meme but que 
l'association des marchands de hois au 
detail dans l'Ouest, qui voulaient se pro- 
curer de 1'argent pour faire une coa- 
lition des personnes intSressSes dans ce 
genre de nSgoce. Je propose que l'article 
8 soit supprimS. 

Sir WILFRID LAURIER:— Je conseil- 
lerais a mon honorable ami, le promo 
teur du bill (M. Gervais) d'accepter l'a- 
mendement s'il desire voir adopter ce 
bill. Le but du hill est tel que si vous 
accordez a cette compagnie qui n'a pas 
de capital du tout, la permission d'ac- 
cepter des responsabilitSs, vous adoptez 
un principe tres dangereux, et de plus si 
mon honorable ami veut qu'a cette pSrio- 
de de la session ce bill soit adopts, il fe 
rait mieux d'accepter l'amendement et 
le laisser aller au Senat. II reviendra de- 
main du Senat et il pourra etre encore 
modifiS si e'est necessaire. 

M. GERVAIS: — Cette association de- 
mande seulement l'autorisation gSriSra- 
le qui est accordSe k toute compagnie, 
d'emettre des billets a ordre. 

L'hon. M. PUGSLEY: — Mais elle n'a 
pas de capital. 

Sir WILFRID LAURIER: — Si mon 
honorable ami desire que ce bill soit 
adopte, surtout a cette pSriode de la ses- 
sion, je lui conseillerais de laisser re- 
trancher l'article. 

L'amendement de M. Turiff est adopte. 

Rapport est fait du bill qui est lu pour 
la troisieme fois et adopte. 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — Som- 
maire de la 1959e livraison (18 juin 1910). 
— Noblesse et patrie, par H. de Charlieu. 
— Une application curieuse des miroirs, 
par Daniel Bellet. — L'appStit du loup, par 
Pierre de Meriel. — Tante Meteore, par 
Gustave Marchal. — Les services que nous 
rend le chameau, par L. Viator. 

AbonneiiK'nts. France: Un an, 20 fr. 
— Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an. 
22 fr. — Six mois. 11 fr. Le numSro: 40 
centimes. Hachette et Cie, boulevard 
St-Germain, 79, Paris. 



MARCHANDS EN GROS ET MANUFAC- 
TURERS 

Les manufacturers et les marchands 
en gros des Etats-Unis sont en guerre. 
Cette guerre existe depuis longtemps et 
se fait maintenant sentir au Canada. 
Nombre ux sont les arguments en sa fa- 
veur. L'un dit que le marchand en gros 
aide le manufacturier aussi bien que le 
detaillant en ayant d«s marchandises 
marquees. Si un marchand en gros, com- 
me les grosses maisons des grandes vil- 
les, employant environ 27 voyageurs qui 
couvrent entierement le Dominion, a des 
marques speciales pour la vente desquel- 
les travaille cette petite armSe. il n'est 
que juste de croire que ces voyageurs 
vendront une grande quantite de ces mar- 
chandises. Le detaillant semble aimer les 
marchandises portant une marque spe- 
ciale, que son voisin ne tient pas, bien 
qu'il oublie que toutes les marchandises 
sont faites dans la meme manufacture. 
Une pelle, un instrument agricole, une 
raquette a neige, un "baseball", une scie, 
etc., portent tous une marque. Si cette 
marque signifie quelque chose, elle doit 
etre 1'embleme de la qualitS et de la soli- 
dite pour le vendeur. Le manufacturier 
amSrieain vous dira l'origine des mar- 
ques de fabrique, car il a du crSer ces 
marques pour donner de la variStS a sa 
clientele et retenir cette derniere. Dans 
la plupart des cas, les marques ont StS 
creSes pour rencontrer certains prix et 
souvent signifient une variStS de qualitS 
faite pour correspondre simplement au 
prix. Les manufacturiers vont jusqu'a 
pretendre qu'en gSnSral les marchandises 
portant une marque signifient a peine un 
sacrifice de qualite. C'est iin pauvre sys- 
tenie qui ne reussit pas toujours. Par ex- 
emple. pourquoi demanderait-on a un ma- 
nufacturier de faire un article marque 
pour un marchand en gros, quand une 
importante maison a catalogue se voit 
refuser une telle faveur ? C'est une ano- 
malie. II est probable que ce qui a rSus- 
si en beaucoup d'endroits aux Etats-Unis 
peut se produire au Canada: c'est a-dire 
que le manufacturier vendra directement 
au detaillant et marquera ses marchandi- 
ses comme il le desire. Nous ne prenons 
parti ni pour l'un ni pour l'autre. Nous 
disons simplement qu'il y aura lutte dans 
ce pays qui se dSveloppe rapidement. Les 
marchands en gros du Canada ont vu que 
les marchandises portant une marque de 
commerce etaient des articles de vente de 
premier ordre et les aidaient a conserver 
la clientele du petit marchand de la cam 
pagne. 

Le detaillant a pu obtenir de meilleurs 
prix pour les marchandises marquSes qu'il 
controle seul. En fait, on peut souvent 
voir le dStaillant depasser le marchand 
en gros et faire faire des marchandises 
a sa propre marque. A quoi cela ahou- 
tira-t-il ? II est certain que si les mar- 
chands en gros entrent en lutte avec les 



LE PRIX COL RANT 



25 



manufacturiers, il se produira un chan- 
gement, le profit intermediaire fait sur 
les marchandises marquees sera perdu, et 
le commerce s'ecartera de sa voie natu- 
relle, e'est-a dire des ventes du manufac- 
turier au marchand en gros et du mar 
chand en gros au detaillant. 



VISITEZ D'AUTRES VILLES 

Beaucoup d? marchands de la campa- 
gne ont une fausse impression au sujet 
des idees. lis sont portes a penser que 
toutes les belles idees prennent naissan- 
ca dans les grandes villes. C'est un tort. 
Xaturellement, chaque fois qu'un homme 
va dans la grande ville, il y puise uno 
idee; mais beaucoup de ces idees sont 
Inutilas, parce qu'elles ne s'appliquenl 
pas et ne conviennent pas a la situation 
en campagne. Nous pensons i|ue le mar- 
t-hand devrait visiter des villes de l'iin- 
portanct? de celle qu'il Habits, el Be fair ! 
ainsi des idees applicable* a l'endroit ou 
il vit. 

Consacrez un ou plusieurs jours a visi 
ter une ville etrangere. Vous y verrez 
des etalages et des interieurs d ! maga- 
sins qui vous feront une impression, bon- 
i mauvaise. Rien n'influencera vo- 
ire jugement ou vos prei'erenc ss, comme 
lorsqus vous etea parml lea commerganta 
que \ olis connatssez. 

Dans une ville etrangere, vous enten- 
dre/, critiquer vos pir as detains. Vous 
effacerez a jamais* de votre esprit lea 
quelques fantateies que vous pourriez 

avoir en les vovallt sous le mem;' angle 
que d'autres les voient. Mors la critique 
dun etalage vous surprendra. car vous 
.'•tes dans la mauvaise vole. Chez vous 
s i mi de VO clients OB de vos voisins 

disait un mot de I'fitalage de votre vitri- 
ne. voua dlriez: "Qu • Balt-11 a ce aujet? 

II n'a jamais lait un etahme de sa vie, 

etc. \'"us n'avona que faire de ropinion 

d'un prolan:' sur nolle magasin." 

En tout caa, an voyage d'un jour a ao i 
avantage. l'n changemsnl est toujours 
bon. On pecuellle plus d'ldees pour la 
magasin dans une ville donl I'etendu 

., celle de la ville OU VOUs ejes eia- 

bli. Prenez par exemple tin • ville de 
habitants, un honune habitant une 
ville de population figale s trouvera plus 
de renseignements que dans tout autre 
endroit. ("est dans les petit sa villes 
qu'on trouve les idees pratiques. Pall ss- 

en I'essai. 



JOURNAL DE LA JBUNE9SE. Som- 
mair ■ de la 1960e livraison (25 uin L910) 
— Noblesse et patrle, par il. de Charlieu. 
— Liea jouets pr£cieux de Nuremberg, par 
Andre SaTlgnon. — Ta.it.' Meteore, par 
Qustave Marchal. — Le ftoi Bdouard \n 

et ses tailleurs. par .1. .Marl) '1. — Animaux 

bizarres, Chlamyreres et Amblyornis, par 
l'. Vincent. 

Abonnements. France: l'n an, 20 tr. 
— Six inois. in tr. Union Postale: In an. 
Ti tr— Six inois. 11 tr. Le numero: 40 
i entlmea. I lachette et Cle, boulevard 
St-Gennain, 7 ( .». Paris. 



LA TRUFFE 

Ses caracteres, sa recolte et son com- 
merce 

La truffe est un champignon souter- 
rain de la tribue des tuberees, famille des 
perisporacees, ordre des ascomycetes. Son 
appareil vegetal, qui est des plus reduits, 
ne comprend ni racine, ni tige, ni feuille. 
C'est une masse filamenteuse, que les bo- 
tanistes appellent thalle, aux filaments 
rameux, cellulosiques et cloisonnes a in 
tervalles reguliers et courts. Sa couche 
peripherique est faite d'un faux paren- 
chyme et, noyees dans sa masse, existent 
des cavites ou asques renfermant quatre 
spores destinees a assurer la perpetuite 
de l'espece. On n'a d'ailleurs jamais vu 
germer ces spores, pas plus qu'on n'a pu, 
a proprement parler, cultiver la truffe, ni 
assister a son developpement. 

Aussi ce mystere n'est-il pas fait pour 
assurer des progres a l'industrie truffi- 
cole. qui est encore a peu pres exclusive 
ment empirique, en depit de certains tra- 
vaux de laboratoire qui avaient fait nai 
tre des espoirs d'amedioration. 

Chacun a vu et degust6 ces sortes de 
tubercules noiratres a surface chagrinee; 
mais bien rares sont ceux qui connaissent 
les conditions de production, les nietho- 
des de recolte et le commerce particulier 
de la truffe. Le marquis de Cardaillac. 
qui est un specialiste en la matiere, a bien 
voulu me cominuniquer a ce sujet le fruit 
de quarante annees d'observations et d'ex- 
periences: au cours de cette elude, je 
I'erai frequemment usage des notes qu'il 
in 'a rem: 



La truffe vit de preference au pled des 
arbres, dans if perimdtre des racinea 
i I'ombre des chfinea surtout qu'on 
la rencontre, mais elle exige un sol cal- 
caire a pen pres denu6 d'humus. en meme 
temps qui immenl permeable; lea 

climate temp6r6a lul conviennent >euis 
D'une racoi ale, on pent dire que la 

truffe pent venir partout en Prance oil 
se trouvenl des cheneraies Tout. 

ea de cbelies sont suscejit i bles de 

donner ce champignon ; mais, d'une 
['autre, la quality de la truffe 
t6e varie considerablement: certains ar 
bres donneni surtout des tubercules nom- 
breux, d'autres (les tubercules remarqua- 
par leur grosseur. d'autres, enfin, 

sont n-nommes pour le parfum des t rut' 

enl dans leur voisinage. 



Qu'elle provienne de semis ou de plan 
tat ion. la truft'iere n'entre guere en pro- 
duction avant dix ans. Les soins cultu 
raux a lui donner sont assez restreints, 
mais il importe n^anmoins de ne pas les 
negliger, si Ton veut obtenir des rgcoltes 
durables, abondantes et regulieres. Par 
une belle journee d'avril, alors que la ter- 



re a perdu son humidite hivernale sans 
etre encore dess§chee par les rayons d'un 
soleil trop chaud, il faut faire un labour 
leger destine a rompre la croute. On 
aplanit ensuite et egalise le sol, de fagon 
a ne laisser aucune solution de continui- 
ty favorisant l'evaporation. 

Tout autour, on devra detruire les ron- 
ces et buisosns en exceptant les quelques 
geuevriers et eglantiers qui bordent la 
truft'iere. II est tres bon de recurer les 
chenes jusqu'au tiers environ de leur hau- 
teur, en elaguant l'interieur, de facon a 
permettre au soleil de baigner jusqu'au 
tronc de l'arbre, tout en ne frappont pas 
brutalement le sol autour du pied, tami- 
see qu'est la lumiere par les branches 
respectees. Arbre et champignon trouve- 
ront leur compte a cette toilette. 

II va de soi qu'il ne sera pas parle ici 
de la truffe d*6t6 a peu pres inodore et 
insipide, sans valeur commerciale par 
consequent. 

Suivant les variet6s et les conditions 
anibiantes, les truffes germent, (si Ton 
peut s'exprimer ainsi pour ces champi- 
gnons) ou naissent pendant une peliode 
assez etendue qui va de la Saint-Jean au 
15 septembre environ. C'est durant le 
inois d'aout surtout que ces naissances 
sont le plus nombreuses. Quelques for- 
tes pluies d'orage durant les mois de 
juillet et d'aout, d'autres plus fines mais 
non moins abondantes en septembre, as- 
sureront une r6colte sinon importaute, du 
moins tres moyenne. Mais ces pluies 
font defaut, la recolte tombe de moitle, 
des trois quarts, davantage encore par- 
l'ois. Le fait a 6t& souvent constate que 
telle commune avait une abondante recol 
te, alors que la voisine 6tait rfiduite a la 
portion congrue, parce que la premiere 
avait eu des pluies d'orage qui avaient 
passe a cdtfi de la seconde. Ce fait d'une 
relation elroite entre l'abondance de la 
recolte et la pluie, ajoutg a cette consta- 
tation que les €tes par trop chauds nui- 
seni a ii bon dSveloppement de la truffe, 
sutfit a expliquer en grande partie la dif- 
ference de quality indiscutable qui existe 
en lie les irutfes de Provence et celles du 
et du P6rigord. 

Des tres longues et tres int6ressantes 
observations qu'a faites a ce sujet le mar- 
quis de Cardaillac, il est permis de con- 
clure que la truffe a besoin de chaleur 
-ni- exces, mais la chaleur toujours unie 
a une certaine humidity du sol. Or, la 
Provence et le DauphinS sont exposes 
aux vents du Midi, particulierement des- 
sechant ainsi qu'aux vents violents et 
froids du Nord qui n'en activent pas 
moins la dessication par l'evaporation 
des feuilles. Le Pgrigord et le Quercy, 
par contre, sont abrit6s des vents du Midi 
par les Pyrenees, et le regime des vents 
du Nord, de l'Est et de l'Ouest leur vaut 
une temperature admirablement regu- 
liere. 

Jusqu'a sa maturity, la truffe reste rou- 
geatre a l'exterieur, et blanche de chair. 



36 



LE PRIX OOUBANT 



C'est a maturity seulement que se deve- 
loppe le parf um qui la trahit et la fait ap- 
prGcier; en meme temps, elle nolrcit en- 
tierenient, la chair se veinant de mar- 
brures blanc grisatre. Pour que le par- 
fum atteigne son maximum d'intensite, il 
est necessaire que la maturitS soit com- 
plete, phenomene qui demande pour se 
produire l'apparition des premiers grands 
froids n'allant pas cependant jusqu'a ge- 
ler le sol. 

La truffe se rencontre dans une zone 
allant de la surface a m. 30 de profon- 
deur. Les plus hautes emergent parfois 
legerement du sol formant une boursouf- 
lure qu'il suffit de crever pour cueiller 
le pr6cieux tubercule. C'est la truffe de 
marque, toujours fort belle, trop souvent 
cueillie avant maturity par le proprie- 
taire peu soucieux de la laisser ainsi ex- 
posee a l'oeil averti des braconniers. Ce 
n'est heureusement pas la meilleure, par- 
ce qu'elle murit plus lentement que celles 
enterrees dans le sol. 

La recolte commence par suite vers 
la fin novembre et se poursuit jus- 
que vers le 15 mars. Elle n'exige que 
des frais insignifiants. On la fait soit a 
l'aide d'un chien, plus generalement uti- 
lise par les braconniers, pour qui la rapi- 
dity de deplacement est un gage de se- 
curity, et plus souvent a l'aide d'une truie 
dite "caveuse". 

La truie convient parfaitement pour la 
recherche de la truffe; elle indique avec 
certitude toutes celles qui sont mures, les 
met a nu en fouillant le sol avec son 
groin evitant ainsi que le caveur ne les 
abime avec son pic ou "chavadou" L'ani- 
mal avale avec satisfaction les quelques 
grains de mai's que le caveur lui jette en 
recompense a chaque trouvaille et pour- 
suit ses recherches sans jamais fouillera 
faux, ni dessoler la truffiere, c'est-a-dire 
la compromettre en descendant trop avant 
dans le sol. 

Une fois recoltees, les truffes sontran- 
gees cote a cote dans des caisses en bois, 
entre deux lits de mousse fraiche, mais 
non mouillee, et le tout est descendu a 
la cave, ou doit regner une temperature 
uniforme de 10 a 12 degres. La recolte 
peut alors attendre quinze jours, mais 
avec une surveillance quotidienne qui 
permet de retirer les truffes qui se pi- 
quent, s'aigrissent ou se deteriorent 
d'une fagon quelconque. La veille du 
marche ou de leur expedition, elles sont 
nettoyfies a l'aide d'une petite spatule 
en bois qui sert a detacher la terre en- 
core adherente et rangees par rang de 
taille sur une table. Au cours de cette 
ultime inspection, on elimine encore cel- 
les qui sont defectueuses ou sur le point 
de se corrompre, et on procede a la con- 
fection des paniers. 

Tout au fond sont placees les brisures 
et les petites truffes dont l'aspect n'est 
pas suffisamment engageant pour l'ache- 
teur. Au-dessus et par ordre de gran- 
deurs croissantes, on range les autres en 



r6servant les plus belles pour le dessus 
du panier, justifiant ainsi le dicton po- 
pulaire bien connu. C'est la une pratique 
bien innocente, puisqu'elle est suivie par 
tous les recoltants et connue de tous les 
acheteurs. Les seuls profanes citadins 
pourraient s'imaginer, a l'aspect des pa- 
niers qu'il n'y a que des truffes de choix 
aux pays de production; ce stratageme 
ne trompe personne. On sait que toutes 
les grosseurs sont confondues dans le 
meme panier, mais qu'il s'agit d'une qua- 
lite unique dont le parfum fait seul la 
valeur, et on les paye en consequence 
toutes au meme prix. 

Toutefois, pour les expeditions, qui 
sont faites directement et par petites 
quantites, au consommateur, on ne met 
que la grosseur demandee. Mais c'est la 
l'exception. Le reste est dit "tout ve- 
nant" ou truffe marchande; n'est pas 
considered comme marchande la truffe 
qui, Lout en etant saine, n'atteint pas un 
poids minimum de 15 a 20 grammes. 



La botanique distingue un assez grand 
nombre de varietes de truffes; mais cel- 
les d'hiver, qui sont l'objet d'un com- 
merce un peu important, sont peu nom- 
breuses. 

En premiere ligne se classe le "Tuber 
melanosporum" pour ses qualites vrai- 
ment superieures. A petit ou a gros 
grain suivant le chene qui l'abrita, sa 
grosseur varie de celle d'une noix a 
celle d'une orange, son poids pouvant de- 
passer 503 grammes. La preference est 
donnee a la texture petit-grain. Sa chair 
noire, marquee de veinules blanches 
qu'encadrent deux bandes brur.es, exhale 
un parfum exquis. Elle vient de prefe- 
rence sous le chene noir pubescent et 
sous l'yeuse ou chene vert. C'est la 
truffe du Perigord et le diamant du Lot. 

De dimensions plus reduites est le 
"Tuber moschatum", qui va de la gros- 
seur d'une noisette a celle d'un oeuf de 
poule. Les verrues, petites et surbais- 
sees, se detachent facilement de la chair 
grise aux veinules blanches tantot larges 
et clairsem6es, tantot nombreuses imi- 
tant les mailles d'un tissu tr&s fin. Son 
odeur un peu musquee et forte devient 
piquante avec l age. Un la rencontre 
dans le Poitou, la Touraine, les Basses- 
Alpes et les environs d'Apt. 

Le "Tuber montanum" a les verrues 
plus grosses et moins deprimees que cel- 
les de la truffe du P6rigord, plus petite 
cependant que celles de la truffe de 
Bourgogne. Sa chair est moins colored 
aussi, plus grise. Sa marbrure est faite 
de cinq veinules, dont la centrale est 
blanche; deux autres sont brunes, et, les 
encadrant, les deux dernieres sont blan- 
ches; cette truffe ne se rencontre qu'aux 
altitudes supgrieures a 900 metres, d'ou 
son nom. 

Se rapprochant de la prec€dente, le 
"Tuber gulonum" a aussi les veines con- 



tournges, mais elle a un nombre irregu- 
lier de bandes. C'est la truffe de Car- 
pentras. 

Souvent confondu, a cause de sa gros- 
seur, avec le "Tuber melanosporum", le 
"Tuber brumale" a cependant la chair 
gris noir, legerement violacee, les veinu- 
les moins nombreuses et sans bordure 
qui permettraient de Ten distinguer a 
defaut de son odeur forte, legerement 
musquee, alliacee qui lui vaut le nom 
meprisant de "punaise" dans le Peri- 
gord et le Quercy. C'est la truffe de 
Bourgogne. 

Le "Tuber nucinatum", truffe grise de 
la Bourgogne et de la Champagne, est 
une variete precoce qu'on rencontre des 
l'automne sur le marche. 

Le "Tuber bituminatum" a un parfum 
rappelant assez bien l'odeur de bitume 
alliee a celle du raifort. Un peu plus 
grosse qu'une noix, cette truffe est a 
chair noire et ses verrues sont petites 
et polygonales. On la distingue ais6- 
ment des autres a ce que ses veinules 
convergent vers une fossette basilaire. 
On la trouve en Haute-Marne, aux envi- 
rons de Verdun et en Angleterre. 

Le "Tuber hiemalbum" est la truffe 
blanche d'hiver, assez semblable aux 
truffes noires non mures, mais avec les- 
quelles on ne la confond pas, parce que 
son odeur permet au chien ou a la truie 
de la decouvrir, alors que la truffe noire 
non mure n'a pas d'odeur qui puisse at- 
tirer leur attention. 

Les autres varietes les plus renommSes 
sont "Martel, Souillac, Cressensac, l'Ho- 
pital Saint-Jean, Gignac et Cuzance" dans 
le Lot, le "Sarladais" et "Sorges" dans 
la Lordogne. Viennent ensu ; te celles du 
"Dauphine", du "Vauduse", des "Bou- 
ches-du-Rhone" et du "Var", appelSes 
truffes de "Provence'. Puis enfin celles 
du "Poitou", de la "Bourgogne" et de la 
"Champagne". 

D'apres le marquis de Cardaillac, il ex- 
existerait une variety toute noire et par- 
fumee dans la Guyane frangaise, ou elle 
atteindrait un volume enorme et, dans 
certains cas, le roids coquet de 44 livres. 
• * • 

Ce qui donne sa valeur vraie a la truf- 
fe, c'est son parfum, et ce parfum varie 
non seulement avec les esp&ces truffie- 
res, mais encore et surtout avec les re- 
gions de production. II serait done tres 
logique de cr§er des crus pour les truf- 
fes, comme il en existe pour les vins. M. 
de Cardaillac, qui, le premier, a emis 
cette id6e tres juste, lutte depuis long- 
temps pour en obtenir la realisation pra- 
tique: il n'y est pas encore parvenu, 
mais nul doute qu'en un jour prochain 
il ne rallie a sa these les pouvoirs pu- 
blics. 

AprSs tout, pourquoi pas la delimita- 
tion des contrees trufficoles apres celles 
des contr6es vinicoles. 

Francis Marre. 
(L'Eclair, de Paris). 



LE PRIX OOURANT 



2T 



L'INDUSTRIE DES GRENOUILLES EN 
FRANCE 



La premiere mention de la grenouille- 
tau.reau, qui est La grenouille comestible 
d'Amerique, a paru dans le volume 18 des 
" Philosophical Transactions', " publie a 
Londres en 1694. C'est l'animal le plus 
gros de ison espece habitant l'Amerique do 
Nord, et Holbrook declaira qu'on en a vu 
atteignant une ongueur de 2d poucefe. 
Toutefoiis , cette espece n'est pas consi- 
deree comme tout a fait aussi bonne que 
la Rana esculanta, la grenouille comes 
tible de Prance. 

Au sujet de cette espece, Desmareat, 
dans son article sur les grenouilles, dans 
le dictionnaire d'Histoire Naturelle, ecri 
vait il y a longtemps; "La chair des gre- 
nouilles est blanche et delicate et contient 
beaucoup de gelatine. Les grenouilles pri- 
ses pendant le mois d'aout sont dans lea 
meilleures conditions pour l'alimentation; 
mains on en prend aussi en ete. Au prin- 
temps la chair n'est pas du tout delicate. 
La soupe aux grenouilles est employee 
comme mSdicament dans les cas de yhti 
sie, hypocondrie, et de toutes ces affec 
tions chroniqiies qui sont accompagnees 
dune irritation permancnte. Autrefois on 
faisait de nornbreuses pn'-paraton au mo- 
yen de grenouilles, telles que huiles et on 
guents, et le frai servait a faire de l'huile. 

In corodes irecommande aussi les gre- 
nouilles cuites avec de l'huile et du sel coin- 
in.- n-inedo contre la niorsure das serpents 
venimeux, et faisait avaler au patient uu 
coeur de grenouille tous les matins com 
me pilule pour guerir les maladies Incu- 
rables. D'apres ces remarques tm volt que 
depute longtemps on m. . grenouil- 

les, mais la peche aux grenouilles comme 
industrie a augment/- aiinuellemeiit dans 
ces dernieres annees. 

En France, outre La "rainette" deux ea 
peces comestibles, la grenouille verte et la 
grenouille rousse, sont tres recherchees. 
De ces deux especes la grenouille verte 
(Rana esculenta) est de beaucoup la plus 
importante. La grenouille appelee gre- 
nouille rousse (Rana temporaria) est 
d'uno couleur brun rougeatre par 
de baches vertes et brunes. Toutefois Ba 
chair est .si inf6rieure a oelle de la gre- 
nouillo verte qu'on ne 1'engniis.se pas ar 
tificiellement en Fra.nce. 

La grenouille verte i-xiste abondemment 
dans toute la France, par tout oil il y a des 
des mares et des rivieres aux rlvea COU 
vertes d'ajoncs, et des bales a l'eau sau- 
matre. Bile se nourrit de vers, de larves, 
d'ins&ctes aquatiques, de petits mollusques, 
de mouches, d'insectes de diverses espe- 
ces et specialement du frais de poisson, ce 
qui en fait une ennemie de la pisciculture 
et l'expose a la colore des pecheur.s. 

L'approvisionnement de grenouilles 
pour les marches de Paris vient principa- 
lement des marais et des eaoix stagnantes 
du voisinago de Montmorency, Vincennes 
et Boulogne, mais il en vient aussi de la 



Vendee et des Landes, ainsi que de la 
Lorraine. 

Le meilleur etabliS'Seiment pour elever 
les grenouilles consiste en une ou plu- 
sieurs mares ou reservoirs peu profonds, 
remplis d'herbes et d'autres plantes aqua- 
tiques et situes. de telle sorte que l'eau 
peut s'ecouler facilement de maniere a fa- 
ciliter le travail de la chasse aux grenouil- 
les. D'anciennes carrieres aba.ndonnees et 
des excavations le long des lignes de che 
mins de fer et autres constructions sont 
quelquefcis employees dans ce but. Si, 
comme !e cas se presente souvent-la, mare 
abonde deja en grenouilles. on les protege 
simplement et on les laisse se propager 
pendant tin an ou deux. Si la. nouriitui'e 
n'est pas abondante le propiriebaire jette 
dans la mare des vers de terre vivants.car 
la grenouille est un animal carnivore qui 
prefere sa nourriture vivante, qu'elle con 
siste en vers, en larves ou en insectes. 

Si il n'y a pas deja de grenouilles dans 
rea,u,on en met de vivantes ctu on y jette 
des oeuf.s qui eclcsent quand l'eau de 
vient chaude en avril ou en mat. La gre- 
nouille verte pond de bonne heure au prin- 
temps, La Cemelle depose de 600 a 10(H? 
oeul's entouires d'une substance gelatineuse 
qui b s retient ensemble. Sam-, d'autres 
soins de la pari des parents, les oeufs 
Bent au bout d'une semaine on de dix jourM 
suivant la temperature de l'eau. Chaque 
o m' produil nn betard qui est au debut mi 
poisson muni d'une longue queue flexible 
et qui respire au moyen de branchies. 
Plus tard les pattes de derriere puis cel- 
let d • devant apparaissent, la queue di- 
ininue de longueur et disparait, et la cre- 
ature se change en une grenouille ayanl 
des poumons et I'apparei] respiratoire 
d'un reptile batracien, capable de passer 
l'hlver endormi. 

formation onl 
dans une periods d'environ quatre m 
la grenouille, formee en avril ou en mai, 
quolque a'ayant pas attain! completi 
son developpement, est prete pour le 
man-lie vers la fin d'octobre. 

I.a capture de la grenouille depend de 
diverses conditions et Juaqu'9 nn certain 
point du temperament du pecheur. si celu! 
cl est un sportsman, il iirefere les prendre 
en les pecliant au moyen d'un hamecon 
amorce par un petit motrceaiu de drap rou- 
se. La grenouille est excessivement vorace 
ct quand on l'apprcche avec precaution elle 
se precipite aux le moroaau de di 
avalant I'bamegon et lemaintenantjusqu'a 
ce qu'elle soit tiree dans un filet. Une 
autre metaode consiste a pecher la gre- 
nuille la nuit avec une Lai ourde 

dont la lumiere attire les grenouilles. de 
telle sorto qu'on peut les prendre fiacile- 
inent avec un filet ou k la main. 

l,i s princdpales saisons pour la peche 
aux grenouilles sont celles du frai au prin- 
. qui prcduit de la perte. et fournit. 
principalement desgrenouillesenmauvaise 
condition, et la derniere partie de l'ebe- et 
l'automne, moment ou les grenouilles sont 



dans le meilleur etat. Quand on lee prend 
dans des mares specialement preparees 
on abaisse lentement le niveau de l'eau et 
par ce moyen lea grenouilles sont obligees 
de quitter les herbages pour suivre l'eau 
qui se retire. Quand l'eau a ete abaissee 
autant que cela est pratique, on recueille 
les grenouilles au moyen de perches, de 
filets et de rateaux. Pendant que ce genre 
de peche a lieu, les bords de la mare de- 
vraient etre frappes avec des batons pour 
aider a en chasser les grenouilles qui se 
diligent vers l'eau au lieu d'aller sucr la 
terre. Si la construction de la mare per- 
met de la mettre compiletement a sec a ce 
moment de l'operation, on peut prendre 
rapidement tents Its aniiiiaux et remplir 
aussitot que possible en vue d'une autre 
peche. Les grenouilles des qu'elles sont 
prises, devraient etre immediatement pla- 
cees dans une grande auge mobile, il faut 
avoir soin de ne pas mettre d'eau dans ce 
recipient. Les grenouilles doivent etre lais- 
v pendant deux heuras. Apres 
cela on devrait les placer dans l'eau mais 
les retirtr aussitot que l'ecume piroduite 
pair Its greiuiuilles a ete emportee. [ Si \m 
grenouilles doivent etre vendues imimedia- 
tement, il faut les placer dans une nou- 
velle ouve oonstruite en maoonnerie, dont 
arois sont perpendiculaireis et s'ele- 
vent a six ou huit ponces au -deosius de la 
surface de L'eau; res parois doivent §tre 
■jaii-faii rim lit unies, autrement les gre- 
nouilles pourraient y grimper et s'echap- 
per. 

A I'epoque du frai, il est bon de se de- 
faire des grenoulllea aussitot que pios- 
.-.ible, si el les s.ent renfermees dans une 
cuve a ce moment. Le frai augmente beau- 
coup le volume de l'eau et aiffecte bientot 
nt rapidement la mort 
di s gieii. .uilles. Si on les conserve dans de 
petites cuves, comme c'est l'habitude dans 
lea magasins de detail, il faut avoir soin 
de n'y pas mettre d'eau; en somme, l'avis 
a] est que plus les grenouilles sont 
conservees a I'ctat sec, meilleures sont les 
conditions dans lesqueHes elles se trou- 
vent. 

I,i s griiicuillas sont sensibles au froid, 
et quand elles sont vivantes elles doivent 
fibre tiMiisportees et majntenuesa, l'abri de 
la geh'e en liiver. Quand elles doivent etre 
auir le man-he mortes, on les tue 
genera a leur endroit d'origine, les 

pattes lie i]i rriere et une partie de l'epine 
dorsale etanl coupees, depoillees: et on 
les suspend par douzaine a un morceau 
de bois. 

\j& paquet ainsi prfipare devient une 
unite' commerciale et peut etre tiunsporte, 
conserve dans des glacieres et vendu com- 
me viande ou poisson frais. Ceo paquets 
se vendent en detail sur le march 6 de 
Paris a des prix qui varient suivant la 
saison, l'offre, et spooalement la grosseur 
et la condition des pattes; onpaiede 20 a 
::n cents par paquet ou douzaine pour lea 
petites grenouilles et de 50 a 60 cents pour 
les paiquets de gixieses grenouilles bien en- 



28 



LE PRIX COURANT 



graissees. Quand les grenouilles sont en- 
suite vendues dans les magasins de detail, 
un profit d'environ 30 % est ajoute au prix 
cidessuH du niarehe. 

Les grenouilles de toutes tailles ont 
une multitude d'ennemis et un des pix> 
blemes dans leur propagation consiste a 
les ppoteger autant qu'on le peut oontre 
les fauconis, les. hiboux, les cigognes, les 
rats, les poissons, les serpents et autres 
creatures voraceo, qui en font constament 
leur proie. Une profondeur suffisante 
d'ea.u dont le podsson €St exclu, des her- 
bages epais, des roseaux ou d'autres plan- 
tes aquatiques leur procurant un ccuvert 
convenable, et une guerre conBtante faite 
aux a.nimaux maraud euro, sont les prin- 
ciipales chosea necessaires au bon elevage 
des grenouilles en France. 



L'HUILE DE CITRON 

Frank N. Bauskett publie, dans »e 
Scientific American, un article sur la fa- 
brication de l'huile de citron, dont voici 
la traduction. 

"Nous savons tous que les extraits 
aromatiques que Ion emploie dans ce 
pays sont de fabrication domestique et 
que les deux principaux aromes sont la 
vanille et le citron; mais peu de per- 
sonnes savent comment ces extraits sont 
constitues. 

D'apres la definition donnee par le De- 
partement de l'Agriculture des Etats- 
Unis, un extrait aromatise "est une so- 
lution d'alcool ethylique au degre voulu 
des principes sapides et odoriferants de- 
rives d'une plante aromatlque, ou parties 
d'une plante, avec ou sans sa matiere 
colorante, et qui prend le nom de la 
plante qui sert a sa preparation." La 
peche, la fraise, l'ananas et autres ex- 
traits aromatiques sont toujours artifi- 
ciels, vu qu'il est impossible de faire un 
extrait convenable du fruit lui-meme ; 
c'est pourquoi le departement de l'Agri- 
culture des Etats-Unis ne leur donna pas 
le nom d'extraits aromatiques. 

Cependant, on emploie tres peu d'ex- 
traits aromatiques en dehors de la vanil- 
le et du citron qui torment a eux seuls 
quatre-vingt quinza pour cent des ex- 
traits fabriques. Le gouvernement des 
Etats-Unis, par l'intermediaire du Depar- 
tement de l'Agriculture, a cherche a ap- 
profondir les methodes de fabrication 
d'extraits aromatiques; cependant la fa- 
brication de l'huile de citron est plus in- 
teressante. 

L'huile de citron est l'huile essentielle 
secretee par les cellules qui se trouvent 
pres de la surface de l'ecorce, et c'est 
en Sicile que se fabrique l'huile de ci- 
tron consommee dans l'univers. Cette 
ile produit la plus grande quantite de ci- 
trons au monde. L'huile que Ton emploie 
pour faire l'extrait provient des citrons 
qui ne peuvent s'expedier. 

Pour obtenir l'huile de citron on se 



sert de trois procedes tres primitifs. II 
y a deux procedes a l'eponge et un a la 
machine. Dans les procedes a l'eponge, 
les citrons sont coupes en morceaux par 
des femmes et des enfants. Ce travail 
est peu couteux et se fait tres rapide- 
ment, le couteau passe a travers l'ecorce 
et le fruit est coupe en deux et jete dans 
des cuves. Les moties de citron conte- 
nues dans les cuves sont versees 
dans des auges peu profondes, ou la 
pulpe est separee de l'ecorce. Ce sonc 
des filles et des femmes d'un certain 
age qui font ce travail dans lequel elles 
sont tres expertes. La pulpe est enle- 
vee de l'ecorce et jetee dans une auge. 
Les ecorces sont mises dans des paniers 
pour etre transportees aux epongeurs. 

Cependant avant que commence le pro- 
cede a l'eponge, les paniers d'ecorce 
sont immerges dans l'eau pendant quatre 
ou cinq heures. L'extraction de l'huile 
est entierement faite par das hommas. 
Ces ouvriers sont assis sur des tabou- 
rets, les ecorcas sont jetees sur le plan- 
cher, et a cote des ouvriers il y a des 
paniers pour recevoir les ecorces des- 
quelles on a extrait l'huile. L'ouvrier 
place un recipient en terre entre ses ge- 
noux. Ce recipient a, sur un cote, une 
levre; en dessous de cette levre se trou- 
ve une depression concave qui sert a 
retenir las residus lorsque Ton verse 
l'huile. Au-dessus et a travers le reci- 
pient est place un baton rond d'environ 
un pouce de diametre; ce baton est fail- 
le de fagon a s'ajuster sur la partie la 
plus large du recipient. A ce baton est 
suspendue une epoge plate surmontee 
d'une autre plus epaisse, et d'une troi- 
sieme en forme de tasse, dans laquelle 
on met l'ecorce d'une main, l'autre ser- 
vant a presser l'eponge en appliquant 
tout le joids du corps. L'ecorce de ci- 
tron est retournee en partie et on re 
commence la pression. Chaque moitie 
d'ecorce est manipulee separement, et 
recoit trois ou quatre pressions. II faut 
environ deux mille moities d'ecorces 
pour faire une livre d'huile; enfin cette 
quantite peut varier suivant la quality, 
la grosseur, la maturity et la fraicheur 
des citrons. Les fruits verts produisent 
plus d'huile que les fruits murs. Un bon 
ouvrier peut presser de deux a trois li- 
vres d'huile par jour; pour ce travail, il 
recoit 50 cents. Par quantites, cette 
huile vaut environ un dollar la livre. 
Pour la fabrication des extraits de ci- 
tron, il ne faut qu'une faible partie 
d'huile. Le procede de manpfacture est 
tres simple. L'huile est dissoute dans 
de 1'alcool tres fort, dans la proportion 
de cinq parties d'huile et de quatre-vingt- 
quinze parties d'alcool; ensuite on filtre 
et on met en bouteilles. 

Par le procede a deux morceaux, on 
n'extrait seulement qu'une petite quanti- 
te d'eau avec l'huile, et le procede de se- 
paration est tres simple; on penche le 
recipient jusqu'a ce que l'huile soit souf- 



flee de la surface par-dessus le bord 
dans un autre recipient. L'eau et le r& 
sidu qui restent sont separes des traces 
d'huile par les memes moyens, et finale- 
ment filtres dans des sacs en feutre. Le 
residu qui reste dans ces sacs est re- 
cueilli pendant plusieurs jours ,alors les 
sacs sont places sous une presse a main 
et debarrasses de l'huile qu'ils peuvent 
encore contenir. 

Le procede connu sous le nom de pro- 
cede trois morceaux, differe de celui que 
Ton vient de devrire, par la preparation 
de l'ecorce avant qu'elle soit pressee. 
L'ecorce du fruit est separee en trois 
morceaux, laissant une grande partie de 
la pulpe et uu peu de peau aux extremi- 
tes. Ce travail est fait par des jeunes 
gens ou des hommes, et les peaux sont 
lavees et plongees comme dans le pro- 
cede a deux morceaux. 

L'usage des machines dans la produc- 
tion de l'huile de citron est en pratique 
dans la Calabre. Mais l'huile fabriquee 
de cette maniere ne represente qu'une 
petite quantite du produit total. Elle a 
cependant une couleur plus foncee que 
l'huile comprimee a la main et Ton s'en 
sert pour charger la couleur de ce der- 
nier produit. La machine que Ton em- 
ploie pour extraire l'huile de citron est 
aussi primitive que le procede a la main. 
De fruit que l'on emploie pour cette ma- 
chine doit etre de grosseur uniforme et 
en petites quantites. Les citrons sont 
places dans un recipient entre deux dis- 
ques a broyer; le disque inferieur est 
fixe, tandis que le disque superieur fonc- 
tionne au moyen d'alluchons en bois pla- 
ces a cote du volant. La pression exer- 
c€e par le poids du disque superi3ur est 
compensee par l'effort du bras a l'arrie- 
re, lequel sert a elever cette partie de la 
machine, de sorte que le fruit peut etre 
place et la pulpe enlevee. Apres un cer- 
tain nombre de revolutions, une cloche 
sonne, et la machine s'arrete pour qu'on 
puisse enlever les ecorces press§es et re- 
charger le recipient. 



L'origine de la feuille d'or, comme le 
premier usage de l'or, se perd dans la 
nuit des temps. La feuille dor a servi 
a couvrir les dents, la langue, la peau des 
momies les plus anciennes. Lss anciens 
Egyptiens l'employaient aussi pour les 
tombes et les monuments. Le procede de 
fabrication de la feuilla d'or etait connu 
des le huitieme siecle avant l'ere chre- 
tienne. Au onzieme siecle elle semble 
avoir atteint un degre de perfection aussi 
eleve qu'auourd'hui. Les feuilles d'or que 
Ton voit sur d'anciennes poteries grec- 
ques sont aussi minces que celles dont on 
se sert maintenant. 



Le merite est une grande chose; mais 
de deux magasins de merite egal, celui 
qui fait la meilleure publicity fera to 
plus d'affaires. — (Washington Star}. 



LE PRIX OOURANT 



19 



Epiceries, Provisions, Vins et Liqueurs. 



REVUE DES MARCHES 

COMMERCE 

La situation commerciale est aussi 
bonne qu'elle peut l'etre a cette epoque de 
l'annee; il est meme surprenant qu'en 
temps de morte-saison les affaires soient 
aussi actives qu'elles le sont dans cer- 
taines lignes, comme relies de l'epicerie 
et des provisions notamment; dans la 
branche des metaux, la demande est ex 
cellente et dans la ferronnerie elle est 
egalement active. 

La situation de l'industrie manuiaetu- 
riere n'est pas moins bonne. Celle de la 
construction a ete satisfaisante jusqu'a 
present, mais il y a le danger de greve 
qui la menace. Esp6rons encore que les 
choses s'arrangeront sans que le travail 
cesse. 

FINANCES 

II n'est pas besoin de longs comnientai 
res sur l'etat de notre marche aux valeurs 
quand on voit que la liste entiere a souf 
fert de la baisse. 

Le marche' de New York est entiere 
ment demoralise et un certain nombre de 
valeurs sont actuellement au plus bas 
prix cot§ cette annee. Cette situation 
ne saurait durer, car il y a une limite a 
tout, aussi bien a la baisse qu'a la haus 
se. Quand lea gros capitalist.'., auront 
bourrS leurs portefeuUles de valeurs ache 
tees a lias prix. [le feront la bausae pour 
s'en debarrasser avec profit. 

Sur notre place, c'est le moment ausBJ 
d'acheter les bonnes valeurs jiour profiter 
de la plus vaine qu'elles ne tarderont pas 
a aoquerir ! 

Voici les differences survenues depuis 
notre derniere revue: 

GAINS:— Dom Coal (pref. i. 1. 

PERTES:— C. P. R. (ancieni. 4 :: ) : 
Duluth Superior, 3-8; Soo (com.), 10 1 2; 
Detroit Qnited Ry.. 7 3-4; Montreal street 
Ry., 6; Porto Rico Ry.. :: 4 : Toronto Rye 

1 3-4; Twin City Rapid Transit (coin.). 

2 14; Mackay (com.), 1 8-4; Mackay 
(pr6f.), 1 ; Montreal L. H. & P.. 4 1-2 ; 
Richelieu and Ontario, 4; Rio de Janeiro 
L & P., 4; Windsor Hotel, 1; Amalgania 
ted Asbestos (com.). 2 12; Amalgamated 
Asbestos (pref.). 1; Black Lake Ash. 
(com). 1 14; Black Lake Asbestos 
(pref.). 1 1-2; Can. Cement (com.), 1 ; 
Can. Cement (pref.), 3 4; Can Conver- 
ters, 2; Dom. Iron and Steel (preL), 1 
12; Dom. Steel and Coal Corporation. 7 
1-4; Dom. Textile (com.), 1; Lake of the 
Woods (com.), 3 1 2, Laurentide Pulp 

.».). 4; Montreal Steel Works (com.), 
4; Nova Scotia Steel (com.), 1 1-2; Ogil 



vie Flour Mills (com.), 5; Ogilvie Flour 
Mills (pref.), 2; Penmans (com.), 2 1-2 ; 
Penmans (pref.), 2 12; Shawinigan W. 
& P., 2. 

Nous donnons la cote de la derniere 
transaction pour chacune des valeurs cl- 
apres: 

Chemins de fer 



Can. Pac. Ry 185*4 

Can. Pac. Ry. (nouveau) .... 131 
Can. Pac. Railway (rights) ... 9% 

Duluth S. S. & A. Ry (com.) . . 14% 

Duluth S. S. & A. Ry. (pref.) . . 28% 

Duluth Superior 67 

Minn St Paul & Soo (com.) . . 124 

Minn. St. Paul & Soo (pref ) . . 152 
Minn. St. Paul & Soo (rights) . 7% 

Tramways 

Detroit I'nited Railway .... 46% 

Halifax Electric Transit .... 123 

Hamilton Electric Railway ... 92 

Havana Electric Ry. (com.) 99% 

Havana Electric Railway (pref.) . 94% 

Illinois Traction (pref.) ... 90 

Montreal St^et Railway .... 235 

Northern Ohio 37 

Porto Rico Railway 47% 

Quebec Railway (com.) :;:• 

Quebec Railway (preL) 120 

Sao Paulo (com.) 145% 

Sao Paulo (pref.) 137 

9t. John Railway 102% 

Toledo 11 

Aoronto Railways 115% 

Trl-City (com.) 87% 

Tri-City (pref.) 90 

Trinidad Railway 75% 

Twin City Rapid Transit (com.) . 107 
Twin City Rapid Transit (pr«.) . 86 

West India Electric (com.) . . 75 
Winnipeg Electric Street Railway 

(com.) 181 

Winnipeg Electric Ry. (prflf.) . . 116 



Telegraphes, Etc. 

Bell Telephone 

Mackaj (com.) 

Mackaj (preT) 

Montreal Telegraph 

Divers 

Can. North West Land . . 
Mexican L & P (com.) . . 

Mexican L. & P. (prof, i . . 

Montreal L II. & P 

Montreal L II. & P 

Montreal Loan & Mortgage . 
Ottawa L. & P . . . . 
Richelieu and Ontario Nav. 
Rio do Janeiro L. and P. . 
Windsor Hotel 



Valeurs Industrielles 

(■Vmalganwited Asbestos (coin 
Amalgamated Asbestos (pref.) 

Auto Ry. Signal 

B. C. Packers (com ) 

B. C. Packers (pref.), A 

I: C. Packers (pref.), B 

Black Lake Asbestos (com.) . . 
Black Lake Osbestos (pref.) . . 
Canada Cement (com.) . . . 
Canada Cement (preT.) . . . 
Canadian Car Foundry (com.) 
Canadian Car Foundry (preL) 



143 
84% 

73% 
150 



95 

76% 
L02 
132 

129 

148 

110 

79 

90 
108 



19 

82 

50 
180 

73% 

87% 

25% 

63% 

20 

83% 

63 
103 



Canadian Converters 35 

Canadian General iDlectrie . . . 105% 

Canadian Rubber (com.) .... 96 

Canadian Rubber (pref.) .... 115 

Dom. Coal (com.) 63% 

Dom. Coal (pref.) 112 

Dom. Iron and Steel (com.) . . . 63% 

Dom. Iiron and Steel (pref.) . . 102 

Dom. Steel and Coal Corporation 56% 

Dom. Textile (com.) 67 

Dom. Textile (pref.) 102 

Granby 92% 

International Coal (com.) .... 70 

Intercolonial Coal (preL) ... 85 

I P. Cement 162 

Lake of the Woods (com.) . . . 126% 

Lake of the Woods (pref.) . . . 125 

Laurentide Pulp (com.) .... 139 

Laurentide Pulp (pref.) 142 

Laurentide Rights 9% 

Magdalen Islands (com.) .... 31% 

Magdalen Islands (pr6f.) .... 5 

Montreal Coal 90 

Montreal Cotton 130 

Montreal Gas 150 

Montreal Street Works (com.) . . 105 

Montreal Steel Works (pref.) . . 118 

Nova Scotia Steel (com.) .... 79 

Nova Scotia Steel (pref.) .... 122 

Ogilvie Flour Mills (com.) .... 127 

Ogilvie Flour Mills (pref.) .... 126 

Penmans (com.) 56% 

Penmans (pref.) 84% 

Shawinigan W. and P 97 

Shawinigan W. & P. Rights ... 10 

Bons et obligations 

Bell Telephone 102% 

Black Lake Asbestos 81% 

Cable 87% 

Can Car Foundry 104 

Canada Cement 98% 

Canadian Converters 90 

Canadian Rubber 99% 

Detroit United 99% 

Dominion Textile, D 96 

Dominion Textile C 95 

Dominion Textile B 99% 

Dominion Textile, A 97 

Dominion Coal 97% 

Dominion Cotton 104 

Dominion Iron and Steel .... 94%, 

Halifax Traction 100 

Havana Electric 86 

Intercolonial Coal 85 

Keewatin Mills 104% 

Lake of the Woods 112 

Laurentide Pulp 110 

Magdalen Islands 94 

Mexican L. and P 87 

Mexican Electric Light Co. . . . 82 

Montreal Harbor, 5 p. c 102 

Montreal L. H. & P 100 

Montreal L. H. & P.. 4 1-2 p. C. . 98 

Montreal Steel Works 102 

.Montreal Street Railway .... 101% 

Montreal Warehousing 92% 

Nova Scotia Steel 110% 

Nova Scotia Cons 109 

Ogilvie 113V, 

Ogilvie li 113% 

Porto Rico Railway 85 

Price Bros 103 

Quebec Railway 81% 

Rio de Janeiro L. and P 85 

Sao Paulo 99 

St. John Railway 101% 

Toronto Radial 100% 

West Tndia Electric 90 

Windsor Hotel 96 

Winnipeg Electric Street Railway 103 



M 



LE PRIX COURANT 



REVUE GENERALE 

EPICERIB 

Le commerce d"epiceries est Tun des 
plus actifs en ce moment; la demande ne 
se ralsntit pas. On se plaint un peu des 
collections a la ville, moins de celles de 
la campagne. 

Les changements de prix survenus pen- 
dant la semaine sont indiques aux para- 
graph's suivants: farines. fruits sees, 
conserves de legumes, produits chimiques 
et drogues, savons de Castille. 
SUCRES 
La demande pour les sucres est tres 
forte et les prix sont tres fermes. 

Extra granule .... sac 5.15 

Extra granule . . ■ banl ••••»^ 
Extra granule ... 12 baril ••••»*5 

Extra granule, balle 5 x 20 a-25 

Extra ground baril •■••5^ 

Extra ground . . bte 50 lbs o.»0 

Extra ground . 1-2 bte 25 lbs 6.00 

No 1 Yellow .... baril ••••4-80 

No 1 Yellow sac ■•••*-£5 

No 2 Yellow . . . baril ■■••*■*» 
Xo 3 Yellow .... baril • •••5-00 
Powdered .... baril ••••5-40 

Powdered ... bte 50 lbs 5.60 

Paris Lumps bte 5.95 

Paris Lumps . 1-2 bte 50 lbs 6.05 

Paris Lumps . 1-2 bte 25 lbs 6.25 

Crystal Diamond . . . baril 5.85 

Crystal Diamond, bte 100 lbs 5.95 

Crystal Diamond, I bte, 50 lbs 6.0o 

Crystal Diamond, \ bte, 25 lbs 6.2o 

Crystal Diamond, carton 5 lbs 0.37} 

Crystal Diamond, Domino, car- 
ton, 5 lbs °- 40 

Sucres bruts cristallis6s . . 3.90 4.50 
Sucres bruts non cristallis6s 3.75 4.10 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 
La demande est tranquille; les prix 
sont bien tenus. 

Nous cotons: 

Le gal. 

Barbade, choix, tonne 0.30 0.31 0.33 
Barbade, tierce et krt. 0.33 0.35 0.36 
Barbade . demi art. . 0.35 0.36 0.38 
Melasse fancy, tonne. 0.35 0.36 0.38 
M61asse fancy, tierce et 

quart 0.38 0.39 0.41 

M61asse fancy, demi- 

quart 0.40 0.41 0.43 

Les prix s'entendent : lere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

SIROPS DE TABLE 

Nous cotons: 

Q-iarts (700 livres) lb. 0.031 

1-2 quarts (350 livres) .... lb. 0.03} 
1-4 quarts (175 livres) .... lb. 0.03& 
Seaux de 38 1-2 lbs. . . le seau 1.80 

Seaux de 25 lbs le seau 1.30 

Canistres 2 lbs., 2 oz. k la cse, cse 2.50 
Canlstres 5 lbs.. 1 oz. a la cse, cse 2.85 
Canistres 10 lbs , } oz. k la cse, cse 2.75 
Canistres 20 lbs., \ oz. a la cse, cse 2.70 
GLUCOSE 

Nous cotons aux 100 livres: 

En quarts 3.25 

En demi-quarts .... 3.55 

En barils (kegs) .... 3.70 

THES 

La demande est excellente pour les 
thes en general, principalement pour les 
thes du Japon, de Ceylan, des gunpow- 
ders et autres th6s bon marche de Chine. 

D'apres les achats faits sur le marche 



de Yokohama il semble que les thes de 

la cueillette de juin seront de 1-2 a lc 

plus cher sur notre place que l'an dernier. 

Les thes de la recolte de juillet seront 
proportionnellement plus eleves aussi. 

Les thes des autres provenances sont 
fermes. 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 
Bollman, cruches paillees, 4 

gall, imp cruche 0.00 2.20 

Domestique, triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.10 1.20 

72 grains le gall. 0.10 0.12 

88 grains le gall. 0.12 0.14 

118 grains (proof) . le gall 0.15 0.18 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL 
Epices 

Marche tranquille, pas de changement 
de prix a noter. 
Nous cotons: 

Alspice, moulu lb. 0.15 0.18 

Anis " 0.12 0.15 

Canary Seed " 0.04 0.05 

Cannelle, moulue . . . . " 0.20 0.24 

Cannelle en mattes ..." 0.18 0.22 

Clous de girofle moulus . " 20 0.25 

Clous de girofle entiers . " 0.20 0.30 

Creme de tartre . , . . " 0.23 0.32 

Gingembre moulu . . . . " 0.20 0.30 

Gingembre en racine . . " 0.20 0.24 

Graine de lin non moulue " 0.06 0.08 

Graine de "lin moulue . . " 0.06 0.08 

Graine de chanvre . . . . " 0.05 0.06 

Macis moulu " 75 1.00 

Mixed Spices moulues . . " 0.18 0.22 

Muscade " 0.35 0.50 

Muscade moulue . . . . " 0.40 0.60 

Piments (clous ronds) . . " 0.10 0.121 

Pimento (poivre Jamaique) " 0.08 0.10 

Poivre blanc rond ..." 0,21 0.24 

Poivre blanc moulu ..." 0.23 0.27 

Poivre noir rond . . . . " 0.15 0.16 

Poivre noir moulu ..." 16 0.20 

Poivre de Cayenne pur . " 0.21 0.25 

Whole Pickle spice ..." 0.16 0.20 

Sel fin, quart, 3 lbs. . . . 2.95 3.05 

Sel fin, quart, 5 lbs. . . . 0.00 2.95 

Sel fin, quart, 7 lbs. . . . 2.80 2.85 

Sel fin, quart, 10 lbs . . . 0.00 2.75 

Sel fin, quart, 20 lbs. . . . 0.00 2.75 

Sel fin, 1-4 sac, 56 lbs. . . . 000 0.40 

Sel fin, sac, 2 cwts 0.00 1.40 

Sel fin en quart de 280 lbs.: : 

Ordinary fine 0.00 1.80 

Fine 0.00 2.05 

Dairy 00 2.15 

Cheese 0.00 2.45 

Sel gros, sac 0.60 0.65 

ORGE 

Nous cotons: 

Orge monde (pot) ... sac 0.00 2.25 

Orge mond6 (pot) . . baril 0.00 4.70 

Orge monde (pot) ... lb. 0.00 0.03* 

Orge perie (pearl) ... sac 0.00 3.50 

Orge perie (pearl) ... lb. 0.00 0.04 

LEGUMES SECS 

Nous cotons: 

Feves de Lima de Cal. la lb. 0.07} 0.08 

Fe-ves blanches. Can. minot 2.00 2.10 
Feves blanches, Can., moins 

d'un sac lb. 0.00 0.04 

F6ves jaunes .... minot 2.00 2.10 
Flageolets (haricots), sac de 

220 lbs lb. 0.00 0.10 

Flageolets (haricots), moins 

d'un sac lb. 0.00 0.12 

Lentilles, par sac .... lb. 0.00 0.06 

Lentllles, moins d'un sac, lb. 00 0.08 

Pols verts No 1 . . la lb. 0.04 0.05 
Pois a soupe No 1, jaunes 

le minot 1.20 1.25 
Pols a soupe No 1, jaunes, 

moins d'un minot . . lb. 0.00 0.02J 



Bie-d'Inde a soupe, cassfi, sac 2.50 2.60 

Bie-d'Inde a soupe, casse, lb. 0.00 0.03 

Pois fendus sac 2 70 2.75 

Pois fendus, moins d'un sac, lb. 0.00 0.031 

FARINES ET PATES ALIMENTAIRES 

Les farines de ble ont ete avancees de 
25c en moyenne par quart. 

La farine d'avoine rouiee a ete avancee 
de 10c. par sac de 90 lbs. 
Nous cotons: 

Farine patente hongroise, qt. 0.00 
Farone patente hongroise, sac 0.00 
Far. patente hongroise, } sac 0.00 
Farine patente, 24J lb. . . 0.80 
Farine patente ... 14 lbs. 0.46 

patente ... 7 lbs. 

straight rollers, qrt. 

straight rollers, sac 

a patis. Oc6an . qrt. 



Farine 
Farine 
Farine 
Farine 
Farine 
Farine 



0.23 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.00 
0.00 
0.00 
4.50 
2.10 

0.23 
0.00 
2.25 
0.00 



a patis. Ocean, } qrt. 
d'avoine granulee, 
sac 

Far. d'avoine Standard, sac 

Far(ine d'avoine fine . sac 

Farine d'avoine rouiee, brl. 

Farine d'avoine rouiee, sac 

Farine d'avoine rouiee, po- 
chette de 6 livres .... 

Farine de sarrasin . . sac 

Far. de bie-d'Inde Jaune, sac 

Far. de bie-d'Inde Jaune, brl. 

Banner Saxon et Quaker Oats, 
et Ogilvie, caisse 0.00 

Dito, doz 0.00 

Cream of wheat . . . cse 0.00 

Cream of wheat . . . doz. 0.00 

Fecule de pommes de terre, 
pqts de 1 lb doz. 

Vermicelle, macaroni et spa- 
ghetti Canadiens. 

En vrac lb. 

En paquets de 1 lb 

Boltes de 4 lbs. . . . bte 

Boites de 5 lbs. . . . bte 

Boltes de 10 lbs. ... bte 
Qualite extra fine 

Boites de 4 lbs. (net) . . . 

Boites de 5 lbs 

Boltes de 8 lbs. (net) . . . 

Boites de J* lbs 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de 1-2 lb. . . lb. 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 

Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pates assorties: al- 
phabet, chiffres, anlmaux, 
nouilles, coudes, Importes 
en vrac lb. 

En paquets de 1 lb. . . lb. 

Tapioca pearl, la lb 

Tapioca seed lb. 

Tapioca flake lb. 

Sagou lb. 



6.35 

3.15 

1.55 

0.821 

0.471 

0.24 

5.60 

2.85 

6.00 

3.10 



2 50 
2.50 
2.50 

4.75 
2.20 

0.27 
250 
2 30 
4.90 

3.95 
2.60 
575 
2.00 



0.00 1.35 



0.04 

0.06 

0.171 

0.20 

0.40 



0.06 

0.061 

020 

0.22| 

0.45 



0.38 0.40 

0.00 0.321 

0.19 0.20 

0.00 065 



0.00 
0.00 



0.07 
0.06 



0.07 


0.07* 


0.071 


0.111 


0.05} 


0.06 


0.051 


0.06 


0.071 


08 


0.00 


0.00 



RIZ 



Nous cotons: 



Riz importes. 
Riz Patna, sacs de 112 et 224 

lbs., suivant qualite . lb. 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualite . . .lb. 

Riz Carolina 

Riz moulu 

Riz souffle (puffed) caisse de 

36 paquets de 2 pintes . . 

Riz decortiques au Canada: 



04} 0.051 



0.04f 

0.11 

0.04 

0.00 



0.05| 

0.12 

0.06 



2.90 
ci-dessous s'entendent l.o.b. 



Les prix 
Montreal: 
Qualite B, suivant quantite 

et emballage . . 100 lbs. 0.00 2.90 
Qualite CC, suivant quanti- 
te et emballage, 100 lbs. 00 2.80 

Sparkle 0.00 4.26 

India Bright (sac de 250 lbs) 0.00 3.00 

Lustre 0.00 3.10 

Polished Patna .... 0.00 3.40 



LE PRIX COURANT 



31 



Pearl Patna 0.00 3.50 

Mandarin Patna 00 3.75 

Imperial Glace Patna . . . 0.00 4.10 

Crystal Japan 0.00 4.10 

Snow Japan 0.00 4.20 

Ice Drips Japan 0.00 4.50 

Korean White Crest . . . 0.00 3.45 

Korean GlacS 0.00 3.70 

FRUITS SECS 
La demande pour les fruits sees est 
tranquille en general, a l'exception des 
raisins epepines et des raisins de Valen- 
ce; ces derniers commencent a se faire 
rares sur place, car il en a ete expedie 
d'assez fortes quantites dans les provin- 
ces de l'Ouest ou ils faisaient defaut. 

On peut compter que les pruneaux de 
Californie de la prochaine recolte seront 
a prix plus eleve que l'an dernier de 1 1-2 
a 2c par lb. 

Les figues de Smyrne a arriver en Oc- 
tobre seront plus cheres que l'an dernier 
de l-2c par lb. 

Les noix de Grenoble font defaut; les 
autres noix sont tres fermes. 

Les raisins de Corinthe sont a la haus- 
se. 

On cote maintenant les avelines de Si- 
dle de 10 a 12c. 

Dattes et Figues 

Dattes en vrac lb. 

Dattes en pqts. de 1 lb. lb. 
Figues, Smyrne, bte carton, 

16 oz. 30 s lb. 

Figues, Smyrne, bte 10 lbs., 

4 cour lb. 

Figues, Smyrne, btes car- 

r6es, 12 oz., 4 cour. . lb. 

Figues, Smyrne, bte 33 lbs., 

6 cour lb 

Figues, Smyrne, bte bois 1 lb 

Pruneaux 
Pruneaux 30/40 
Pruneaux 40/50 
Pruneaux 50/60 
Pruneaux 60/70 
Pruneaux 70/80 
Pruneaux 80/90 
Pruneaux 90/100 

Raisins de Corinthe 

Corinthe Amalias 

Corinthe Filiatras 

Corinthe Vostizzas 
Corinthe nettoyes 
Corinthe nettoyes, 50 pqts de 
1 lb., a la bolte .... 
Corinthe nettoyGs aux E.U., 

paquet de 1 id 

Raisins de Malaga 

8 couronnes bte 

4 couronnes bte 

6 couronnes bte 

8 couronnes bte 



Noix et Amandes 



Tb. 



0.05 
0.00 



0.05J 

0.00 



0.08 0.081 

0.07J 0.09* 

0.061 0.07 

0.00 0.00 

0.10 0.104 

Tb. Tb. 



0.09* 
0.081 
0.073 
0.063 
0.06} 
0.05? 
0.05} 

n>. 

0.06 
0.06} 
0.073 
0.06 



0.10 

0.09 

0.08 

007 

0.061 

0.06 

0.06 

lb. 

0.061 

0.061 

0.081 

0.061 



0.07 0.071 



0.061 0.07 
tb. tb. 



8 couronnes bte 

. 1 bte 

} bte 

. } bte 

. 3 bte 

fancy. 



1 lb. 



4 couronnes 
3 couronnes . 
6 couronnes . 
8 couronnes . 
Epepines, paq. 
Loose Muscatels, cour 22', lb. 
Raisins Sultana 

Sultanas, 3 cour 

Sultanas, 4 cour 

Sultanas, fancy nettoyes, 3 

cour 

Suit., nettoyes, pqt. de 1 lb. 

Raisins de Valence 
Valence fine off Stalk (btes 

de 28 lbs 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 

Valence Layers, 4 cour., btes 

de 28 lbs lb. 

Raisins de Californie 
Ep6pin6s, paq. 1 lb., fancy. 
Ep6pin6s, paq. 1 lb., choix. 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.08 
Tb. 



2.25 
3 50 
0.00 
5.25 
6.00 
00 
0.00 
1.40 
1.75 
0.09 
0.081 
Tb. 

0.061 0.07 
0.071 0.08 

0.09 0.10 

0.08 0.081 

Tb. Tb. 

0.041 0.05 

0.06 0.061 

0.061 0.063 

Tb. Tb. 
008 0.09 
0.06* 0.07* 



Amandes Tarragone .... 0.13 

Amandes Valence 6cal6es . 0.32 

Avelines 0.10 

Noix Grenoble Mayette . . . 0.00 

Noix Marbot 0.12 

Noix de Bordeaux 6cal6es . 0.28 

Xoix du Bresil 0.13* 

Noix de coco raphes en seau, 

par 15 ou 20 lbs. ... lb. 0.00 

Noix de coco raphes en qrt, lb. 0.00 

Noix P6can polies, moyennes 0.18 

Noix P6can polies, Jumbo . 022 

Noix P6can cassSes .... 0.00 

Peanuts rQties, Coon .... 0.09 



Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 



roties, G 0.091 



roties, Sun . . . 0.11 

roties, Bon Ton . 0.13 

non roties, Coon . 0.07} 

non roties, G. . . 0.08 

non roties, Sun . . 0.00 

Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 

Peanuts franchises, roties . 0.071 
Peanuts franchises, non roties 0.06 

Fruits evapores Tb. 

Abricots, boite 25 lbs. . . . 0.00 

Nectarines 009* 

PC-ches, boite 25 lbs 0.091 

Poires, boite 25 lbs. . . . 0.00 
Pommes tranchSes gvapo- 



Tb. 

0.14 

0.35 

0.12 

0.00 

0.13 

0.30 

0.14* 

0.16 

0.15 

0.19 

0.23 

0.00 

0.10 

0.11 

0.12 

0.14 

0.071 

0.081 

0.091 

0.111 

0.08 

0061 

Tb. 

0.15 

0.11 

0.10 

0.14 



rees 



btes de 50 lbs. 0.071 0.08 



Pelures de fruits Tb. Tb. 

Citron 0.10 0.11 

Orange 012013 

Citronelle 0.14 0.15 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

Forte demande pour les tomates et le 
ble-d'Inde. Les poia canadlens fonl de- 
faut. sauf quelques pois fins qu'on 
$1.2d la doz. 

empaqu onl plus de l 

tea ni de ble-d'Inde de la den 
a offrir. Nous pensons qu'il serail diffi- 
cile de trouver des torn aoins de 
90c. la doz. dans le commerce d ■ gros, 
sauf peut-etre pour une ou deux n 

Nous cotons: 

IVr .loz. 

Groupe Groups 

No 2 No 1 

Asperges (Pointes), 2 lbs. . 2.95 3.00 

Asperges entieres can, 2 lbs. 0.00 1.80 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.40 

Ble-d'Inde 2 lbs. 0.85 0.874 

Ble-d'Inde en epis . . . bal. 0.00 4.75 

BlGd'Inde en epls . 3 lbs. 0.00 1.90 

Catsup, bte 2 lbs. . . . doz. 000 0.75 

Champignons hotel boite 0.13 014 

Champignons choix . boites 0.16 0.17 

Champignons, choix ext., bte 0.19 0.20 

Choux de Bruxelles imp 0.15 0.16 

Choux-fleurs 0.00 1.65 

Citrouilles 3 lbs. 0.85 1.00 

Citrouilles gal. 2.75 3.00 

Epinards 2 lbs. 1.40 1.45 

EpinaPds 3 lbs. 2.00 2.05 

Epinards gall. 5.25 5 30 

Epinards imp bte 0.11 0.12 

Feves Golden Wax . 2 lbs. 0.00 0.85 

Feves Vertes .... 2 lbs. 0.00 0.85 

Feves de Lima ... 2 lbs. 1.25 1.30 

Flageolets imported . . bte 0.131 0.15 

Haricots verts imported, bte 0.13 0.17 

MacGdolne de legumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau . . gall. 0.45 0.65 

Petits pois imp., mi-fins, bte 0.12 0.12J 

Petits pois imp. fins . bte 0.14 0.15 

Petits pois Imp., ext. fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois Imp., snrfins. bte 17 18 

Pois Can. Sweet Wrinkled, 2 lb. 0.00 1.20 

Succotash 2 lbs. 1.20 1.25 

Tomates 1 gallon 0.00 3.00 

Tomates 3 lbs. 0.00 0.90 

Truffes, 1-8 boite 5.00 5.40 



Conserves ere fruits 

Bonne demande pour fraises, prunes et 
ananas. 

La Dominion Canners Limited telegra- 
phie a la date du 5 juillet que les fraises 
ont pratiquement fait defaut par suite de 
la chaleur et de la secheresse et que le 
prix du nouvel empaquetage sera d'envi- 
ron $1.75 la doz. pour les boites de 2 lbs. 



Nous cotons: 



Per doz. 

Group* Groupe 

No 2 Nol 



Abricots de Californie, 

2% lbs. 0.00 

Ananas coupes en des 1% lb. 00 
Ananas entiers Imported, 

2V 2 lbs. 0.00 2.50 
/ nanas entiers imported, 

Wi lb. 1.40 
Ananas tranche's Imp. 

2 lbs. 0.00 
Ananas entiers (emp. 

Can.) 3 lbs. 0.00 

Ananas tranches (emp. 

Can.) 2 lbs. 0.00 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 000 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2*4 lbs. 2.40 

Bluets Standard . . 2 lbs. 0.00 

Bluets Standard . . . gall. 0.00 
Cerises blanches sans noyau, 

2 "lbs. 1.80 1.85 
Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 0.00 

Fraises sirop epais . 2 lbs. 1.50 

Fraises (confitures) .... l 35 
Frambofses, heavy syrup. 

2 lbs. ISO 
Gadelles rouges, heavy 

syrup 2 lbs. 1.90 

Gadelles noires, heavy syrup, 

2 lbs. 1 90 0.00 
Grosellles, heavy syrup, 

2 lbs. 1.80 

Mures, sirop epais . . 2 lbs. 0.00 

Olives, 1 gal gal. 1.25 

Olives, 2 gal gal. 1.10 

Olives, 5 gal. gal. 1.00 

Peches jaunes ... 2 lbs. 00 

Pfiehes jaunes ... 21 lbs. 2.50 

Peches blanches . . 2 lbs. 1.77* 

PSches blanches . . 24 lbs. 2.50* 

Peches blanches . . 3 lbs. 2.824 
Poires Flemish Beauty, 

2 lbs. 0.00 1.55 
Poires Flemish Beauty, 

2V 2 lbs. 0.00 

Poires (Rartlett) . . 2 lbs. 00 

Poires (Rartlett) . . 3 lbs. 2 40 

Poires Pie pelees . . gall. 4.00 

Poires Pie, non pelees 3 lbs. 1.25 

Poires Pie, non pelees . gall. 3 50 

Pommes 3 lbs. 95 

Pommes Standard . . gall 2.40 
Prunes Damson, sirop fipais, 

2 lbs. 1.10 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Prunes Lombard, Standard, 

gallon 0.00 

Prunes de Californie, 2J lbs. 0.00 
Prunes Greengage, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 1.60 
Prunes Greengage Standard, 

gallon 0.00 

Rhubarbe Preserved, 2 lbs 0.00 

Rhubarbe Preserved, 3 lbs 00 

Rhubarbe gall 00 



3.50 
1.40 



1.45 

2.00 

2.35 

1.80 

2.00 

2.45 
090 
4.00 



150 
1.52J 

2.20 

1.871 
0.00 



1.85 

1.60 

1.491 

1461 

1.43 

1.70 

2.55 

1.80 

2.55 

2.85 



1.90 
1.65 
2.45 
4.05 
1 30 
3.55 
1.00 
2.50 

1.15 

1.00 

2.80 
2.75 



4 00 
1.80 
2.40 
3.10 



Conserves de viandes 



Bonne demande; les lunch tongues s'en- 
l£vent au fur et a mesure qu? le com- 
merce de gros en recoit de nouvelles; a<-- 
tnellement elles font de nouveau defaut. 

Par doz. 
Dinde dgsossee .... 1 lb. 3.90 4 00 



32 



LE PRIX CO bit ANT 



Lunch Ham 1 lb. 1.75 1.80 

Lunch Ham 2 lbs. 3.10 3.20 

Lunch Tongues .... 1 lb. 0.00 0.00 

Lunch Tongues .... 2 lbs. 0.00 0.00 
Lunch Tongues (Aylmer). 

li lb. 0.00 0.00 

Mince Meat, en seau . . lb. 071 0.09 

Mince Meat, en seau, Imp. . 0.00 0.16 

Poulet non d6soss6, bte 1 lb. 0.00 2.85 

Poulet dSsossfis . bte 1 lb. 3.90 4.00 

Tongue Lunch . . bte 1 lb. 0.00 0.00 

Conserves de poissons 

La demande est limitee; on remplit les 
ordres recus anterieurement pour les ho- 
mards. 

Nous co tons: 
Anchois a 1'huile (sutvant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar 1-8 lb. doz. 4.25 4.50 

Caviar 1-4 lb. doz. 7.75 8.00 

Caviar 1-2 lb. doz. 14.25 14.50 

Clams 1 ib. doz 0.95 1.10 

Crevettes en saumure, 

boites 1 lb. 1.75 1.85 

Crevettes en saumure, 

boites 2 lbs. 0.00 3.00 

Crevettes sans saumure, 

1 lb 0.00 1.75 

iy 2 lb 0.00 3.25 

Finnan Haddies .... doz. 1.10 1.20 
Harengs frais, importSs, 

doz. 1.10 1.20 
Harengs marines, imp. " 1.20 1.30 
Harengs aux Tom. imp. * 1.35 1.40 
Harengs kippered, imp. " 1.40 1.45 
Harengs imp, bte de 100. bte 1.70 1.75 
Harengs Canadiens . . .doz. 0.95 1.00 
Homards, bte plate, 1 lb. " 3.90 4.50 
Homards, bte plate, 1-2 lb." 2.25 2.40 
Homards, bte haute, 1 lb. " 3.60 4.25 
Hultres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Hultres (solid meat), 10 oz. 

doz. 0.00 2.35 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 018 

Sardines canadiennes . cse 3.50 4.00 
Sardines franchises, 1 btes 

bte 0.15 0.31 
Sardines franchises, } btes, 

bte 0.22 0.50 
Sardlres Norvege (J bte) cse 7.50 11.00 
Sardines Norvfige (1 bte) cse 17.00 18.00 
Sardines Portugaiges (J 

btes) cse 9.00 12.00 

Sardines Portugaises (1 

btes) cse 15 00 16.00 

Saumon rose Cohoes. Fra- 

ser River, boite plate " 0.00 1.45 
Saumon rouge (Sockeye).: — 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite haute, 1 lb. . . doz. 1.971 2.00 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1 lb. . . doz. 2.1 2| 2.15 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1-2 lb. . doz. 1.32} 1.35 
Saumon rouge Sockeye (Rivers' 

Inlet), boite haute, 1 lb. doz. 0.00 1.80 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. . . . doz. 1.45 1.60 
Saumon rouge du printemps, 

1-2 lb doz. 0.95 100 

Saumons Humpback, 1 lb. doz. 0.90 1.00 

LARDS ET JAMBONS 

Bone demande courante pour les lards 
americains dont les prix sont toujours 
fermes. 

Pour les lards fumes et les jambons les 
affaires se ressentent des prix eleves; 
elles sont calmes. 

Nous cotons: 

Lards Americains 
Lard Americains Monarch . . . 30.50 

Lard Jones 30.50 

Lard Woodlawn 19/35 more . . 00.00 



Viandes fumees 

Lard fume, desosse . . lb. 0.20 0.204 

Lard fume, de cote ... lb. 0.00 0.22 

Jambons, 25 lbs, et au-dessus 0.17 0.17*. 

Jambons, 18 a 25 lbs. . . . 0.18 0.181 

Jambons, 13 a 18 lbs. . . . 0.19 0.191 

Jambons, 10 a 12 lbs. . . . 0.20 0.20} 

Jambons, desosses 0.19 0.20 

SAINDOUX 

Demande tranquille pour les saindoux 
purs et les saindoux composes. Prix fer- 
mes sans changement. 

Nous cotons: 

Saindoux pur 
En seaux de 20 lbs. le seau 
En tinettes de 50 lbs. . . lb. 
Canistres de 10 lbs. . . lb. 
Canistres de 5 lbs. . . .lb. 
Canistres de 3 lbs. ... lb. 



0.00 

0.00 

0.16J 

0.16J 

0.161 



Saindoux compose 



En seaux de 20 lbs. 
Chaudieres de 20 lbs. 
Canistres de 10 lbs. 
Canistres de 5 lbs. 
Canistres de 3 lbs. 

Tierces lb 

Demi-quarts lb. 

Tinettes, 60 lbs lb. 

Tinettes, 50 lbs b. 



lb. 
lb. 
lb. 
lb. 
lb 



2.60 

2.35 

0.12| 

0.12| 

0.13 

0.12J 

0.00 

0.00 

0.00 



3.25 

0.16A. 

0.17J 

0.17 

0.174 



2.65 

2.55 

0.131 

0.13| 

0.133 

0.122 

0.13 

0.13 

0.122 



FROMAGES CANADIENS 

Les petits fromages d'environ 20 lbs se 
vendent aux epiciers au prix de 11 1-2 a 
12c la livre. 

FROMAGES IMPORTES 
On cote le fromage de Gruydre: 
Fromage entier de 27 lbs. ou de 80 lbs., 

27c. a 28c. la lb. 
En quantite moindre 30c. la lb. 
Le fromage de Roquefort se vend de 

32c. a 35c. la livre et le limbourg de 19 a 

20c. la lb. 
On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.40 

Edam lb. 0.35 

PRODUITS CHIMIQUES ET DROGUES 

Le vitriol est baisse de l-2c. On le 

vend de 5 a 6c. 
Nous cotons: 

Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 
quantite moindre, lb. 0.12 

Alun, barils de 336 lbs. ... lb. O.Olf 

Alun, barils de 112 lbs. ... lb. 0.02 

Alun, quantite moindre ... lb. 0.03 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 
100 lbs. . 0.70 

Blanc de ceruse, quantity moin- 
dre 2 lbs. 0.01 

Bois de campfiche ... lb. 0.02} 0.03 

Borax en cristaux, brls de 336 
lbs lb. 

Borax en cristaux, brls de 112 lbs. 
quantite moindre, lb. 

Borax en poudre, 

brls 112 lbs. lb. 0.05 

Boules a mites lb. 0.00 

Camomille lb. 

Campgche (Extrait de) : 

Boites de 12 lbs. . . . 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. 
" 24 lbs., pqt. de } lb. 
" 24 lbs., pqt. de I lb. 
" 24 lbs., les 3 gran- 
deurs assorties . 

Camphre (en oz.) . . . 

Carbonate d'ammoniaque, bis. 

• 112 lbs 4 lbs. 

Carbonate d'ammoniaque, quan- 
tite moindre lb. 0.15 

Cire blanche pure ... lb. 0.40 0.45 

Couperose, bis 370 lbs. ... lb. 0.01 

Couperose, quantite moindre, lb. 0.02 

Gelatine rouge en feuilles . . lb. 0.60 



0.05 

0.05 
0.06 

0.06 
0.00 
0.20 



lb. 



0.07J 
0.08 
0.09 
0.11 

0.00 
0.00 



0.07} 
0.08i 
0.091 
.0111 

0.081 
0.75 

0.10 



G§latine blanche en feuil., lb 0.30 0.40 

Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 

Gomme arabique lb. 0.18 

Houblon pressfi .... lb. 0.121 0.15 

Indigo de Madras lb. 0.60 

Lessis commun doz. 0.35 

Lessis commun grosse 3.75 

Paraffine a usage dom. . lb. 0.09 0.12 

P raffine pour cierges . lb. 0.10 0.12 

Platre a terre, sac 100 lbs. sac 0.70 

R6sine blanche lb. 0.031 0.041 

RGsine G, suivant quantity lb. 0.021 0.03 
Salp§tre en cristaux, bis 112 

lbs lb. 0.05 

Salpetre en cristaux, quantite 

moindre lb. 0.06 

Sel d'Epsom, sacs 224 lbs. . lb. 0.011 

Sel d'Epsom, qte moindre . . lb. 0.02 

Soda a pate, 112 lbs. . . . 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs. . . . 0.75 0.80 

1-2 sacs 112 lbs., 100 lbs. . . 0.80 0.85 

Quarts 336 lbs., 100 lbs. . . 0.85 0.90 

Barils 112 lbs, baril .... 0.95 1.00 

Soude caustique, drums 750 lbs. lb. 0.02} 
Soude caustique en morceaux, 

kegs 50 lbs keg 150 1.60 

Soude caustique en morceaux, 

kegs 100 lbs. . . . keg 0.00 2.75 

Soufre en batons, brls 336 lbs., lb. 0.011 

Soufre en batons, qt£ moindre, lb. 003 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 1.65 1.70 

Soufre moulu, qt6 moindre . .lb. 0.03 

Tourteaux de lin moulu: 

1 a 9 sacs sac 0.00 1.90 

10 a 19 sacs sac 0.00 1.8o 

20 sacs et plus sac 0.00 1.80 

Vitriol, brls 0.05 0.05J 

Vitriol, quantite moindre . lb 0.00 0.06 

BOUGIES ET CIERGES 

Nous cotons: 
B Paraffine en vrac, boite de 40 lbs: 

6 a la lb. lb. 0.00 0.08 

12 a la lb. lb. 0.00 0.08} 

B Paraffine, 6 a la lb. . . 0.08} 0.09 

B Paraffine, 12 a la lb. . . 0.09 0.09} 

B Stearine, 14 oz. 6 et 12 . . 0.00 0.12 

B Stearine, 16 oz. 6 et 18 . 0.13 0.141 

Cierges approuvfis . . . .lb. 0.00 0.40 

Cierges non approuvfis . .lb. 0.16 0.20 

PLATS EN BOI8 
Nous cotons: 

Ovales de 1 lb., crate . . . 0.00 0.35 

Ovales de 1 lb., crate . . . 0.00 0.35 

Ovales de 2 lbs., crate . . . 0.00 0.45 

Ovales de 3 lbs., crate . . . 0.00 0.55 

Ovales de 5 lbs., crate . . . 0.00 0.65 

CUVETTES EN BOIS 
Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz 10.50 

Cuvette No 1, la doz 8. 50 

Cuvette No 2, la doz 7.00 

Cuvette No 3. la doz 6.00 

TINETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Tinettes a beurre, 70 lbs., 

piece 0.26 0.28 

Tinettes a beurre, 50 lbs., 

pifice 0.22 24 

Tinettes en eplnette, a beur- 
re, 30 lbs., piece 0.20 021 

Tinettes en eplnette blanche, 

20 lbs., piece . . 0.17 0.19 

""inettes a beurre. 10 lbs., 

piece 0.13 15 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires. 

Boites de 5 grosses ... la bte 060 

Epingles a ressort. 

Boites de 2 grosses ... la bte 90 



Li; PRIX COUKANT 



33 



BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires. La doz. 

4 cordes 5.25 6.00 

3 cordes 4.00 4.40 

2 cordes 3.40 3.75 

Avec manches Bambou. 

4 cordes 4.25 5.50 

A long manche .... 3.00 3.50 

D'enfants, 3 cordes .... 0.00 2.00 

D'enfants, 2 cordes 0.00 1.80 

D'enfants, 1 corde (manque) 

Manches de faubert (mop), doz. 1.2( 

ALLUMETTES 

Xous cotons: 

Telegraph, bte de 10 gr 4.80 

Telephone, bte de 10 gr 4.70 

Tiger, bte de 10 gr. . . . 4.30 a 4.45 

Headlight, bte de 1 gr 4.65 

King Edward, bte de 1-2 gr. . . . 3.70 

Eagle, bte de 1 gr 2.15 

Silent, bte de 1 gr 2.50 

Silent, bte de 500 5.35 

Rising Star, bte de 1 gr 615 

Pour quantity de 5 caisses assorties ou 

non, fret pay6 pour tous les points de la 
province de Quebec. 

Le prix de $4.30 pour les allumettes 
Tiger" ne s'applique qu'a la province d« 
Qufibec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON, ETC. 

Nous cotons: 

Ficelle 4 brins .... lb. 0.27 0.28 

Ficelle 3 brins .... lb. 0.23 0.24 

Corde a linge en rouleau, lb. 0.00 0.22 

Corde a linge, 30 pds . doz. 0.00 0.90 

Corde a linge, 40 pds . doz. 0.00 1.10 

Corde a linge, 50 pds . doz. 0.00 1.40 

Corde a linge, 60 pds . doz. 0.00 1.65 

Coton a chandelle ... lb. 0.00 0.30 

Cabre Sisal, 7-16 et plus . . 000 10 

Cable Sisal, 3-8 0.00 0.10J 

Cable Sisal, 5-16 0.00 0.11 

Cable Sisal, 1-4 0.00 0.11 

Cable Sisal, 316 0.00 11 J 

PAPIER D'EMBALLAGE 
On vend le papier Manille a 4 cents la 

livre et le papier brun ou gris 3c. la lb. 

MECHES, BRULEURS ET VERRES DE 
LAMPES 
Nous cotons: 

Miches No 2 lb. 0.20 

Meches No 1 lb. 0.15 

Meches No lb. 0.12 

Brflleurs No 2 doz. 0.85 

Brflleurs No 1 doz. 0.65 

Brflleurs No doz. 0.65 

Bruleurs, dessus verre, (A), doz. 1.65 

Brflleurs. dessus verre, (B), doz. 1.90 

CheminGes (first), No 2 . . . doz. 0.60 

Chemlnees (first), No 1 . . . doz. 44 

CheminGes (first), No .' . . doz. 0.41 

Chemlnfies (climax). No 2 . . doz. 0.62 

Cheminfies (climax), No 1 . . doz. 46 

Chemlnees (climax), No 0. . doz 0.43 

SAVON DE CASTILLE 

l.i' savon blanc de Marseille a €t€ avan- 
e6 de 1-i'c )iar lb. 

Le savon de Marseille (ou Castille) se 

vend: le blanc de S 1-2 a 9c la lb., poids 
net. et le marbrG rouge de 8c. a 9c. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Oraisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 52} 

Calsse de 4 doz doz. 0.65 

Quantity molndre .... doz. 0.60 

Gralsse au mica. 

Rottes de 1 lb. (par 3 doz), doz. "9* 

Onantite moindre doz. 100 

noltps de 3 lbs (par 2 doz). doz. 2.50 

OunntltA molndre doz 2.60 



HUILE D'OLIVE 
Nous cotons l'huile de Loubon: 

Pintes 0.00 2.90 

Chopin«s 0.00 1.40 

1-2 chopines 0.00 0.75 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: 

Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz. . . . $3.60 $0.35 

Bouteilles de 2 oz 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. . . . 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. . . '. 7.25 0.65 

Bouteilles de 1-2 chopine. 11.50 1.10 

Bouteilles de 1 chopine . 17.50 160 

Bouteilles de 1 pinte . . 28.00 2.50 

Estagnon de 40 lbs. . . . 0.09 0.10 

Quart, lb 0.00 0.10J 

Moins d'un quart, gall. . . 0.00 114 

HUILE DE FOIE DE MORUE 
Nous cotons l'huile de foie de morue 
de Terre-Neuve, de $1.40 a $1.60 le gal- 
lon, suivant quantitS et l'huile de foie de 
morue de Norvege, de $1.50 a $1.65. 

HUILE DE COTON 

Nous la cotons: 

Au barll gal. 1.10 

Moins d'un barll .... gal. 1.25 

VASELINE 
Nous cotons: 
No 1, la grosse. ... $ 6.72, esc. 5 p c. 
No 2, la grosse. . . . 14.40, esc. 6 p.c 

No 1, la doz 0.60 net. 

No 2, la doz 125 net. 

HUILE DE PETROLE 
Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .... le gal. 0.191 

Standard Acme le gal. 0.17 

Silver Star le gal. 0.15J 

GRAINS ET FARINES 
Marche de Chicago 
Excites par une rumeur non fondee, an- 

Mil que lies ventes de blfi POUT ex- 
portation avaient en lieu a Winnipeg, les 
acheteurs a court terme offrlrent, mercre- 
di. des prix plus Sieves de l-2c. 8. 2 L-4c 
que ceux (le la veille. Kn cloture, le mar- 
che du bl6 etait fori et les prix n'daient 
guere au-dessous du niveau le plus eleve 
de la journSe. 

l,es prix du bl£ d'Inde varialenl dime 
avance de l-4c ;i une diminution de 3-8c. 
a l-2c. 

L'avoine 6tait en gain de pies de L-4c. 

Jail. Sept. 

Hie 1.03% I 02% 

Ble-d'Inde 58% 61% 

Avoine 10M :'.!> r 'x 

March6 de Montreal 

EJn grains, notammenl en l > l <■ . nos prix 
Bonl trop eleves pour l'exportat ion. II V 
a pen a I'aire en avoines el. en realite, les 
affaires sont traiKiuilles aussi hien pour 
les avoines que pour I'orge, les pois et le 
bl6-d'Inde. 

Les farines de 1)1 «'• out €te avance.es do 
40c par baril depuis not re derniere revue, 
en svmpathie avec la hausse des prix du 
ble. I>e marchfi est tres ferine aux nou- 
veaux prix. La demande est asssz active. 

Les issues de ble. sont en meilleure de 
mande et a prix fermes sans changemefti. 

Les farines d'avoine roule> sont tran- 
quilles aux anciens prix. 
Grains 

B16 du Nord No 1 0.00 1.10 

Hie du Nord No 2 0.00 1.07 

Ble du Nord No 3 0.00 1.05 

Hie du Nord feed 0.00 0.85 

Avoine Man. No. 2 ... . 0.39 0.39* 

Avoine Man. No 3 0.38 0.38* 

Avoine Ont. et Quebec No 2 0.38 0.3od 



Avoine Ont. et Quebec No :" 0.37 

Avoine Ont. et Quebec No 4 0.36 

Orge a moulee 0.50 

Pois No 2, ordinaires . . . 0.78 

Sarrasin (48 lbs) 0.00 

Seigle 0.00 

Ble-d'Inde (suivant qualite) 0.66 

Farines 

Patentes du printemps. 

premieres 2 sacs 

Patentes du printemps, 

secondes sacs 



1 sacs 
baril 

. sac 

2 sacs 
2 sacs 

. sac 



Patente d'hiver 
Straight rollers . 
Straight rollers . . 
Forte a boulanger . 
Farine de ble-d'Inde 
Farine a patisserie 

Farine d'avoine 
Avoine roulee, 90 lbs sacs . 
Avoine roulGe . . baril 

Issues de ble 
Son Manitoba, au char, ton 
Grfi Manitoba, au char, ton 
Son d'Ontario, au char, ton 
Middlings d'Ontario, au 

char, ton 

Moulee au char 



0.00 
0.00 

o.oo 

4.70 
2.30 
5.20 
3.20 
0.00 



0.371 

0.363 

0.51 

0.80 

O.OO 

0.U0 

0.67 



5.90 

5.40 
5.25 
4.80 
2.35 
5.40 
3.30 
2.45 



0.00 
0.00 



00.00 
00.00 
18.50 



21.00 
25.00 



2.00 
4.30 

:n sacs 

18.00 
21.00 
19.00 

22.00 
28.00 



FROMAGE 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous 6cri- 
vent de Liverpool a la date du 24 juin 
1910: 

Les affaires sont calmes et les prix 
sans changement. Le temps est tout ce 
qu'on peut dSsirer de mieux — soleil bril- 
lant, suivi de pluies chaudes — et le frc- 
mage de fabrication domestique continue 
a etre l'objet principal des transactions. 
Le fromage canadien est relativement ne- 
glige. 

Nous cotons: 
Canadien, haut choix, blanc 

ancien 59/0 a til 

Canadien, haut choix blanc, 

nouveau 53/0 a 54 '6 

Canadien colore, haut choix. 

ancien 55/0 a 57/0 

Canadien colored haut choix. 

nouveau 53/0 a 54/6 

Nouvelle-Zeiande, blanc, 

haut choix (ex Londres) . 57/0 a 58/0 
Nouvelle-Zfilande, colore\ 

haul choix (ex-Londres) . 54/0 a 55/0 



MM. Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londres, a la date du 24 juin 1910: 

— Les stocks de fromage canadien nou- 
veau s'accumulent et nous croyon® que, 
taut qu'il y aura assez de fromage de 
Nouvelle-Zeiande pour faire face a la de- 
niande, le fromage canadien soit neglige. 

— II y a i'ii une bonne demande sans 
changement de prix; iles approvisionne- 
ments qui arrivent continuellement sont 
un grand point en faveur de l'industrie de 
la Nouvelle Zelande, et les acheteurs con- 
tinueront sans doute a employer ce fro- 
mage pendant tout l'ete. 

Nous cotons: 

Nouvelle-Zeiande. blanc 57/0 

Nouvelle-Zeiande, colore 54/0 

Canada, blanc et colore nouv. 53/0 a 55/0 

Marches d'Ontario 

Woodstock, 29 juin— Offert 1662 boites, 
blanc et 1258 colore. Quelques ventes a 
10 5-8c. 

Madoc, 29 juin— Offert 920 boites. Ven- 
du 415 boites a 10 9-16c. 

Tweed, 29 juin— Offert et vendu 270 
boites blanc a 10 9-16c. 



34 



LE PRIX COURANT 



Brockville. 30 join— Offert 1276 bottes 
blanc et 2679 colore. Vendu le tout a 
iu l-2e. 

Belleville. 30 juin— Offert 2285 boites. 
Vendu 1010 boites a 10 5-8c. et 330 a 10 
9-1 6c. 

Iroquois. 30 juin— Offert 310 boites 
blanc et 629 colore. Vendu un lot a 10 
ll-16c et le reste a 10 l-2c. 

Ottawa. 30 juin.— Offert 464 boites 
blai^Q et 525 colore. Vendu le tout a 
10 l-4c. 

Winchester, 30 juin — Offert 998 boites 
blanc et 120 colore. Quelques ventes a 
10 l-2c. 

Russell. 30 juin— Offert et vendu 275 
boites blanc et 6 colore a 10 l-2c. 

Kingston, 30 juin— Offert 625 boites 
blanc et 363 colore. Ventes a 10 9-16c et 
10 5-8 c 

Alexandria, 30 juin — Vendu 826 boites 
blanc a 10 l-2c. 

London, 2 juillet— Offert 315 boites 
blanc et 800 colore. Pas de vente. 

Perth, 2 juillet— Offert et vendu 1300 
boites blanc et 500 colore a 10 l-2c. 

Canipbellford, 5 juillet— Offert 1220 boi- 
tes. Vendu 450 boites a 10 l-2c et 315 a 
10 7-16c. 

Peterboro, 6 juillet. — Offert et vendu 
3548 boites colore a 10 5-8c, 10 9-16c. 

Madoc, 6 juillet— Offert et vendu 930 
boites a 10 9-16c. 

Woodstock, 6 juillet — Offert 1612 boi- 
tes blanc et 390 colore. Ventes a 10 l-2c. 

Marches de Quebec 

Cowansville, 2 juilet— Offert 182 boi- 
tes. Vendu le tout a 10 l-2c. 

Farnham, 4 juilet. — Vendu 54 boites 
blanc a 10 3-8c. 

Marche de Montreal 

Les importations de fromage, la semai- 
ne derniere, ont ete relativement faibles; 
aussi. les exportations totales depuis l'ou- 
verture de la navigation sont-elles retom- 
bees au-dessous du chiffre de l'an dernier 

Notre marche est, comme ceux de la 
campagne, plus facile; les detenteurs 
vendent aux exportateurs aux prix de 10 
3-8 a 10 l-2e. 

Aujourd'hui, comme d'ailleurs tous les 
jeudis, a lieu la *5nte a l'encan des fro 
mages de la Societe Cooperative de Que- 
bec, nous regrettons que cette vente ait 
lieu a une heure qui ne nous permette 
pas d'en rendre compte le jour meme. 
Nous nous contenterons de constater que 
•ces ventes obtiennent toujours un grand 
succes et quel les devront avoir sur la pro- 
duction l'influence heureuse qu'en atten- 
dent les promoteurs de la dite Societe. 

Les exportations pour la semaine finis- 
sant le 2 juillet, ont ete les suivantes: 
1910—66,511 boites. 
1909—95,047 boites 
1908—81,480 boites. 

Du ler mai au 2 juillet elles ont 6te" 
comme suit: 

1910—421,252 boites. 
1909— 444„197 boites. 
1908—451,061 boites. 



BEURRE 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous ecri- 
vent de Liverpool a la date du 24 juin 
1910: 

La cote officielle du beurre danois est 
plus elevee de 1 kroner, bien que les prix 
des autres sortes soient sans changement 
Le beurre de Siberie est cependant un peu 
plus facile. On croit generalement que 
les prix du marche seraient beauooup plus 
ffaciles, sans les gra^ndes quantites de 



beurre danois et iiiandais dont on a be- 
soin en ce moment pour 1'exportation. 
Nous cotons: 

Ladles des Etats (manque) 

Renovated, choix (manque) 

Irlande, cremerie, choix. . 104/0 a 107/0 
Canada, cremerie, choix . . . (manque) 
Australia, haut choix . . .102/0 a 104/0 
Nouv. Zelande, haut choix. 106/0 a 108/0 
Siberie, cremerie, haut 

choix 102/0 a 104/0 

Argentine, haut choix . .103/0 a 105/0 
Danois, cremerie, choix et 

haut choix, en barils . .114/0 a 117/0 
V * * 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londres, a la date du 24 juin 1910: 

— La cote du beurre danois a ete elevee 
de 1 kroner, cela pour inclure le prix Sie- 
ve offert a quelques-unes dee meilleures 
beurreries. 

— Les arrivages de Siberie, cette semai- 
ne, sont un peu en exces de ceux de la 
semaine derniere, et bien qu'il se fasse 
d'assez bonnes affaires, le commerce por- 
te principalement sur les meilleures qua- 
lites, qui offrent une bonne valeur, mais 
il est tres difficile de vendre les beurres 
de seconds qualite, bien qu'on les 
offre a des prix plus bas que la semaine 
derniere. 

— Les affaires en beurre francais sont 
a peu pres sans changement, l'offre etant 
juste suffisante pour la demande. Les 
dernieres fortes chaleurs ont plutot eu 
un mauvais effet sur la qualite. 

— II est arrive d'Australie, environ 8000 
boites. Bien qu'il y ait eu une bonne de- 
mande pour la qualite haut choix, les 
prix sont a peine maintenus, et les ven- 
tes des secondes qualites ont de nouveau 
ete lentes. La qualite en general est bien 
amelioree par rapport a ce qu'elle etait 
il y a quelques semaines. La difficulty 
consiste a faire revenir les acheteurs a ce 
beurre, car un grand nombre d'entr'eux 
avaient ete forces de l'abandonner pen- 
dant que la qualite 6tait indifferente. 

— Du beurre de Nouvelle-Zelande est 
arrive en bon ordre, et sa qualite etait 
tres saitsfaisante. Les prix peuvent etre 
aussi consideres comme assez bons pour 
l'epoque de l'annee. 

Noua cotons: 

Danemark 114/0, 115/0 a 116/0 

France, haut choix . . .110/0 a 116/0 
Nouvelle-Galles du Sud, haut 

choix, sale 100/ a 102/0 

Nouvelle-Galles du Sud, 

choix, sale 96/0 a 98/0 

Nouvelle-Galles du Sud, haut 

sans sel 102/0 a 104/0 

Nouvelle-Galles du Sud, choix, 

sans sel 98/0 a 100/0 

Queensland, haut choix sale 100/0 a 102/0 
Queensland, , choix, sal6 . 96/0 a 98/0 
Queensland, haut choix, sans 

sel . .102/0 a 104/0 

Queenland, choix, sans sel 98/0 a 100/0 
Siberie, haut chois . . . .96/0 a 98/0 

Siberie choix 92/0 a 94/0 

Nouvelle-Zelande, haut 

choix 108/0 a 110/0 

Nouvelle-Zelande, seconds. 102/0 a 104/0 
Nouvelle Zelande, remalaxe\ 86/0 a 88/0 
Victoria, haut choix, sale" 100/0 a 102/0 
Victoria, choix, salS . . . 96/0 a 98/0 
Victoria, haut choix, sans sel 

102/0 a 104 

Victoria, choix, sans sel . 98/0 a 100/0 

Marches de Quebec 

Cowans-ville, 2 juillea — Offert et vendu 
590 boites a 22 l-4c. 

Farnham, 4 juillet — Offert 603 paquets. 
Vendu 279 paquets a 22 l-8c et 138 a 
22 l-4,c. 



Marche de Montreal 

II s'est enoore exporte un peu de beur- 
re la semaine derniere, mais pas suffi- 
samment pour degorger notre marche qui 
est loin de consommer tout ce qu'il re- 
coit. Les exportations de la presente se- 
maine ne seront pas non plus importan- 
tes, a moins que d'ici samedi il ne se 
traite quelque grosse affaire par le cable, 
ce qui est douteux. 

On paie aux producteurs pour le beurre 
de choix, de 21 l-2c. a 22c. 

On vend en detail aux epiciers, de 23 a 
23 l-2c. les beurres de cremeries et de 
20c. a 21c. les beurres de ferme. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 2 juillet J.910 ont ete les sui- 
vantes : 

1910—1734 paquets. 
1909— 54 paquets. 
1908—6948 paquets. 
Du ler mai au 2 juillet, elles ont 6t§ 
comme suit: 

1910 — 3232 paquets. 
1909—1418 paquets. 
1908 — 26615 paquets. 



OEUFS 
Marche anglais 
MM. Marples, Jones & Co. nous Ecri- 
vent de Liverpool a la date du 24 juin 
1910: 
Le marche est soutenu. 
Nous cotons: 

Oeufs d'Irlande 7/0 a 8/3 

Oeufs du Continent 6/4 a 7/6 

Marche de Montreal 

II y a une assez bonne demande locale 
pour les oeufs. 

Nous cotons en lot de caisse, a la doz. : 
oeufs choisis de 20 1-2 a 21c; oeufs No 1. 
de 18 a 19c; et oeufs No2, de 15 a 17c. 



LEGUMES 

Asperges la doz. 3.50 5.00 

Aubergines .... la doz. 0.00 2.58 

Betteraves .... le sac 0.00 1.00 

Betteraves nouvelles . doz. 0.00 1.60 

Garottes 0.00 0.50 

Carottes nouvelles, la doz. 0.00 0.50 

Cfileri nouveau .... la doz. 0.00 1.00 

C61eri de Californie.le crate 0.00 7.00 

Celeri de Floride 0.00 2.50 

Champignons lb. 0.65 0.75 

Choux Amfiricains . le qrt 1.75 2.00 

Choux de Bruxelle . .manquent 

Choux nouveau . . le crate 1.75 2.00 

Chouxfleurs 2.00 3.00 

Concombres . . . le panier 2.00 2.50 

Cresson . . . doz. paquet 0.00 0.30 

Epinards la bolte 0.00 0.75 

Echalottes ... la doz pqt. 0.00 0.15 
Feves vertes et jaunes, 

le panier 3.00 3.50 

Navets nouveaux . . . doz. 0.00 1.50 

Navets de Quebec . . le sac 0.00 1.50 

Oignons blancs lb 0.00 0.03J 

Oignons des Bermudes, 

le crate 0.00 3.25 

Oignons d'Espagne, la caisse 0.00 3.25 

Oignons egyptiens .... 0.00 3.25 

Panals le sac 0.75 1.0v> 

Patates (au detail), lesac 

90 lbs 0.50 55 

Patates (en gros), le sac 

90 lbs 0.40 0.60 

Patates sucrees . le panier 0.00 0.70 

Patates nouvelles brl. 3.00 3.25 

Persil . . . doz de paquets 0.00 0.50 

Piment le crate 0.00 4.00 

Poireaux ... la doz pqt. 0.00 1.00 

Radis .... la doz, pqt. 025 0.35 

Raifort la lb. 0.00 0.15 



LE PRIX COURANT 



36 



Rhubarbe ... la doz. pqt. 0.00 0.30 
Salade de Montreal, frisSe 

doz. 0.00 0.20 
Salade de Montreal, pommSe, 



doz. 


0.15 


0.20 


Salsifis . . la doz. de pqts. 


0.00 


1.50 


Tomates de Floride, le crate 


3.25 


4.00 


Tomates, 4 paniers au crate 


0.00 


1.65 


Toplnambours . . le quart 


0.00 


350 


FRUITS VERTS 




Abricots de Californie, crate 


0.00 


2.00 




3.00 


quent 


Ananas cse 


3.25 


Bananes, regime (en 






crate 


1.40 


2.25 


■Citrons Messine (300s.), bte 


2.75 


3.50 


Cocos, sac 150 lbs. 


3.75 


4 00 


Fraises le casseau 


0.12 


0.16 


Kumquats . le casseau 


0.00 


0.20 


Limons .... la botte 


0.00 


1.00 


Mandarines .... la bte 


3.00 


4.00 


Oranges Jamaique. . . . bte 


4.50 


5.00 


Oranges Navel 


4.00 


4.50 


Oranges de Porto Rico, . bte 


manquent 


Oranges de Valence 420 . . . 


0.00 


6.00 


Oranges Valence 714 . bte 


0.00 


7.00 


Oranges Valence 1064, . bte 


00 


7.75 


Oranges Valence 1120 . bte 


0.00 


7.00 


Oranges Sorente — 






Caisse, 200 


3.00 


3.50 


Caisse, 300 


O.oO 


3.50 


Caisse, 100 (% boites) . 


0.00 


2.00 


Caisse, 150 


0.00 


2.50 


Caisse, 80 


0.00 


1.75 


Caisse, 64 


0.00 


1.25 


Pamplemousses de Floride, 






bte 


0.00 


5.00 


Pamplemousses de Cuba, bte 


4.00 


5.00 


Peches de Californie, 2 rangs 


1.60 


2.00 


Peaches de Californie, 3 rangs 


1.75 


2.00 



Peches de Californie, 4 rangs 

au panier 2.00 2.50 
Poires de Californie, crate 0.00 4.50 
Prunes Bleues, de Californie 2.75 3.25 
Prunes Rouges de Californie 1.90 2.00 
Prunes Japon de Californie 2.50 3.00 

Pommes le quart 6.00 8.00 

Pommes de Californie, bte 0.00 3.50 

Raisin Hamburg manque 

Raisin Malaga manque 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES 
Marche de Montreal 

II se fait tres peu d'affaires en foin. 
Les marches europeens sont tres faibles, 
tandis que les marches americains sont 
assez fermes; il n'y a neanmoins peu a 
faire avec les Etats-Unis en ce moment. 

Le foin No 1 est rare sur place. 

Foin presse, No 1 ... . 14.00 14.50 

Foin pressed No 2, extra . 13.00 13.50 

Foin presse\ No 2, ord. . . 11.00 11.50 

vres. 

Foin m^langg de trefle . . 10.00 10.50 

Trefle pud 9.00 9.50 

Paille d'avoine 4.00 5.00 



PEAUX VERTES 

La demande continue a 6tre taibJe. Les 
peaux de boeuf de la campagne sont a 
prix plus bas de l-2c. ; le prix des peaux 
d'agneau est plus elev6 de 5c. 

Les commenjants de Montreal paient 
aux bouchers: boeuf de la ville No 1. 
13 l-2c; No 2. 12 l-2c; No 3, 11 l-2c: 
boeuf de la campagne, No 1, 11 l-2c. ; No 
2. 10 l-2c.; No 8, 9 l-2c. Veau de la ville, 
No 1, 16c; No 2, 15c; veau de la cam- 
pagne. No 1, 16c; No 2, 14c; agneau. pe- 
tltes peaux. 25c; mouton, $1.40; cheval, 
$2.50. 



LA BOULANGERIE 

Comme toutes les corporations, en 
France, celle des boulangers s'est form6e 
par une sorte de confrgrie. Sous le nom 
de "talemeliers", qu'ils portaient a l'o- 
rigine, on trouve la trace de leurs sta- 
tuts du temps de saint Louis; niais les 
plus anciens reglements que nous possg- 
dions encore dans toute leur teneur, sont 
ceux qui nous ont 6te conserves par 
Estienne Boileau. et qui datent de 1260, 
Le premier article porte: "Nuz (nul) 
ne peut estre tamelier dedans la ban- 
lieue de Paris, se il n'achate (s'il n'a- 
chete) le mestier du roy". 

Un de leurs privileges, Gtait de pou- 
voir acheter et revendre des pores sans 
payer de droits, parce que les pores leur 
Staient nScessaires pour manger le son. 

Pour passer maitre et avoir le droit 
d'exercer sa profession, le boulanger de- 
vait faire un apprentissage de quatre an- 
n€es, acheter du roi, ou du grand pane- 
tier, son intermediate, la maitrise et se 
preter, pour sa reception, a certaines 
fornialit6s bizarres, dont la signification 
nous Gchappe aujourd'hui. 

A partir de ce moment, le droit de vi- 
site §tait Gtabli, et le pain d'un poids 
insuffisant 6tait saisi et confisquS au 
profit des pauvres; tout dSlit etait jug6 
par le maitre de la communautS; les ap- 
pels 6taient ported devant le grand pa- 



pr 



*3 



LES CO N F ITU R E S DE 
ET LES FRAISES EN 



F R A I SE S . 
SI ROP DE 



WAGSTAFFE, 

4 4*4 N OUV E LLE S A I SON , * * * * 
SONT MAINTENANT P R E T E S . 

Bouillies dans des Chaudrons en Argent. 

Priere de donner un ordre promptement. 

M. l'Epicier, nous protegeons la sant6 de vos clients. 



WAGSTAFFE LIMITED, 



FflBRIGflNTS DE PURES GONSERVES DE FRUITS 



HAMILTON. 



43 



■N ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



36 



LE PRIX COURANT 



Courroies Spec. ales 

Nos courroies sont recouvertes de 
de notre Cimcnt Impermeable et 
peuvent etre exposees au froid on a 
la chaleur sans danger de les gater. 

"J&jJJL D.R.mcDren,C!i»«! 



CEUUU1£V0AK 



Montreal, 809 rue Craig Oueat. 
Quebec, 21 rue St-Pierra. 



TOLES CANADA ftALVANISEES 

de la marque " Dominion Crown" sont 
de la fabrication la plus ancienne et la 

meilleure sur le marche" 

Demandez-les a votre Marchand de Gros 
et n'a-cceptez pas de substitution. . . 

A. C. IiESI.Ii: i£ CO. 

LIMITBD 



netier, qui jugeait en dernier ressort. 
La penalite ordinaire etait fort simple: 
toute faute etait punie d'une amende de 
six deniers. 

Philippe-le Bel decida ensuite que les 
amendes seraient proportionnees au de- 
lit. II donna pour juge aux boulangers 
le Prevot de Paris. En 1366.. Charles V 
ordonne que les boulangers, tant de Pa- 
ris que du dehors, apporteront leur pain 
a la halle les jours de marche, et ne 
pourront faire de pain que du meme 
poids de la meme farine, de la meme 
substance et du meme prix; ils feront 
deux soites de pain, l'un de tel poids 
qui vaudra quatre deniers, et l'autre deux 
derniers. 

En 1372, le roi decide que le prix du 
pain sera fixe, a Paris, selon les diffe- 
rents prix du ble. Quand le ble vaudra 
huit sous, le pain blanc ou pain de chail- 
li, de deux deniers, pesera, en pate, 30 
onces, et tout cuit, 25 onces et demie ; 
le pain bourgeois pesera, en pate, 45 on- 
ces, et cuit, 37 onces et demie; enfin, le 
pain de "brode", de qualite inferieure, du 
prix d'un denier, pesera, en pate, 42 on- 
ces, et tout cuit 36 onces. 

Au debut du quatorzieme siecle, Char- 
les VI declare: que les boulangers ne 
pourront acheter, ni faire acheter grains 
ou farines aux marches de Paris, si le 
marche n'a dure au moins une heure. 

Que nul boulanger ne pourra etre en 
meme temps meunier ou mesureur de 
ble. 

Que lf>s boulangers ne pourront acheter 
de ble que par le ministere d'un mesureur 
jure. 

Les rigueurs d'une guerre intermina- 
ble, la rarete et le haut prix des cerea- 
les et d'autres causes encore decourage- 
rent les boulangers, et bon nombre d'en- 
tre eux detruisirent leurs fours, mais ils 
furent obliges de les reconstruire imme- 
diatement, sous peine de bannissement. 
En 1415, le pain blanc se vendit a raison 
de trois deniers parisis, le pain bis, deux 
deniers parisis, et le pain mele d'orge, 
deux deniers tournois les treize onces. 
Les boulangers etaient tenus de declarer 



tirer du setier de farine plus de dix dou- 
zaines de pain blanc de treize onces. 

Ces chiffres etant un peu ardus, exa- 
minons l'ordonnance du 13 mai 1569, con- 
cernant les compagnons boulangers. 
Ceux-ci devaient etre continuellement en 
chemise, en calecon, sans haut-de-chaus- 
ses et bonnet; dans un costume tel, en 
un mot, qu'ils fussent toujours en etat 
de travailler, et jamais de sortir, hormis 
les dimanches et les jours de chomage 
regies par les statuts. " Et leur sont 
faites defenses d'eux assembler, mono- 
poler, porter epees, dagues et autres ba- 
tons offensibles: de ne porter aussi man- 
teaux, chapeaux et hauts-de-chausses, si- 
non es jours de dimanche et autres fe- 
tes, auxquels jours seulement leur est 
permis porter chapeaux, chausses etman- 
teaux de drap gris ou blanc et non au- 
tre couleur, le tout sur peine de prison 
et de punition corporelle, confiscation 
desdits manteaux, chausses et cha- 
peaux." 

Sous les regnes de Louis XIII et de 
Louis XIV, il y eut des perfectionne- 
ments apportes dans la fabrication On 
vendit la farine sans le son aux boulan 
gers; il y eut defense d'employer la le- 
vure de biere, et le nombre des marches 
augmenta. 

En 1709 et 1710, il y eut une disette 
affreuse. L'Etat etait aux abois, le Tre- 
sor fepuise. Ce qu'on voulut, c'est eten- 
dre plus loin I'impot en y soumettant les 
boulangers des faubourgs comme ceux 
de la ville, et on exigea d'eux des som- 
mes qui semblaient la remuneration de 
cette pretendue grace. 

On ajouta ensuite a la loi qui defen- 
dait a chaque boulanger ayant place, de 
se retirer avant la vente complete de son 
pain, l'obligation d'apporter, sous peine 
d'amende, a chaque marche une certaine 
quantite de pain, et de ne ceder jamais, 
s'il etait etranger, ce qui lui restait aux 
boulangers de la ville. 

A cette epoque, l'apprentissage, qui 
etait fixe a cinq annees, devait etre suivi 
de quatre annees de compagnonnage. 
Apres ces neufs ans, l'ouvrier, a moins 
d'etre fils de maitre, devait faire un 



"chef-d'oeuvre" et pouvait, en payant un 
brevet de 40 livres et 900 livres de mai- 
trise, exercer enfin comme maitre. Puis 
vint la Revolution qui changea tout cela. 



Bien que la toile metallique ait un 
a vantage sur les metaux perfores quand 
il s'agit de tamisage, dans bien des cas 
la surface rugueuse et inegale de la toile 
metallique offre un grand inconvenient. 
On a elimine cet inconvenient en faisant 
passer la toile metallique entre de lourds 
cylindres, pour aplatir les ondulations du 
fil. La B. Greening Co., Limited a tou- 
jours fait_ce travail plus ou moins et, 
dernierement voyant que la demande pour 
cet article augmentait beaucoup, elle a 
installe des laminoirs pour satisfaire a 
la demande pour grillage de pesanteur 
moyenne. Cette firme a obtenu ainsi un 
tel succes qu'elle s'est trouvee encoura- 
gee a installer des cylindres plus pesants. 
Ces cylindres sont maintenant en place, 
et ce sont indubitablement les plus pe- 
sants qui existent dans n'importe quelle 
manufacture de toile metallique sur le 
continent. 

L'installation de ces cylindres est l'a- 
chevement d'un etablissement de tissage 
de fil metallique, egal a tout autre fai- 
sant le meme genre de travail. 



Personnel 



M. Armand Chaput, de la maison L. 
Chaput. Fils & Cie est de retour a Mont- 
real apres avoir passe une dizaine de 
jours a la peche a Ste-Marguerite. sur le 
Lac Masson ou il a ete l'hote du Dr Raoul 
Masson. 



SI vons APPRODVBZ 

la Mgne de conduite Ju "PRIX COU 
RANT", abonnez-vout. 

Faites le connaftre a voa amis, amenab- 
le a s'abonner. 

carlez-en a voa fourmsseurs afin qu'ils 
•e rendent compte de I'efficacitf de aa 
oubtlelti 



ces prix a l'acheteur et ne devaient pas 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITE2 " LE PRIX 



COURANT' 



LE PRIX OOURANT 



8T 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures, Materiaux 

de Construction, Etc. 



Revue des Marches 

FERRONNERIE 



La demande est tres bonne en general 
et le commerce de gros a de la difficulte 
a se iirocurer ses marchandises, principa- 
lement Lee clous, la broche. les vis. On 
prevoit meme que les vis seront tres ra- 
res dans quelque temps. 

Les seuls changements, cette semaine, 
concernent les prix du zinc en feuilles et 
du zinc en lingots, qui ont ete baisses. 

Les paiements se maintiennent assez 
bons. 

PLOMBERIE 

Tuyaux de plomb 

L'escompte est de 25 pour cent. 

Les prix sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 8c. pour tuyaux de plomb 
composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et accessolres 

Prix fermes. 

Les escomptes sur les prix de la llste 
■ont: tuyaux legers 60 et 10 p. c; tuyaux 
moyens et extra-forts 70 p. c. et accessol- 
res legers, moyens et extra-forts 70 pour 
cent. 

Tuyaux en fer 

Tuyaux nolrs: 

Nous cotons, prix de la llste: 

1-4 100 pleds 6.60 

1-8 " 6.60 

11 " 8.60 

1 " 16.60 

8-4 " 1150 

11-4 " 22.60 

H-2 " 27.00 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

21-2 " 16-30 

3 " 21.54 

3 1-2 . " 27 07 

4 " 30.89 

Tuyaux galvanlsfis. 

Nous cotons, prix de la llste: 

1-4 10© pleds 6.50 

3-8 " 5.50 

1-2 " 8.60 

84 " H-60 

1 " 16.50 

11-4 .... " 22.50 

H-2 " 27.50 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

212 " 22 20 

3 " 29.19 

3 1-2 " 30.70 

4 " 41.75 

Les escomptes sont les sulvants: 
Tuyaux nolrs: 1-4 pouce, 63 p. c; 3-8 

pouce, 59 p. c; 1-2 pouce. 69 p. c; 3 4 

pouce a 2 pouces, 71 1-2 p. c. 
Tuyaux galvanises: 1-4 pouce. 48 p c : 

8 8 pouce, 44 p. c; 1-2 pouce. 59 p c : 2-4 

4 2 pouces, 61 1-2 p. c. 

EN ECRIVA 



2 

2i 
S 

31 
4 



pouces 
pouces 
pouces 
pouces 
pouces 



Tuyaux en acler 

100 pleds 



8.50 
10.50 
12.00 
15.00 
19,25 



Fer-blanc 
Prix fermes. 
Nous cotons: 

Au Charbon — Allaways ou egal 
Ic, 14 x 20. base . . bte 4.40 4.50 

Fer-blanc en feuilles 
X. Extra par X et par cse. 0.75 1.00 
sulvant quality. 
(Calsse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Coke — Lydbrook ou 6gal 

IC, 14 x 20, base . . bte 4.10 4.26 

(Calsse de 112 feuilles, 108 lbs. net). 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Calsse de 112 feuilles, 216 1bs.net). 

Feuilles Fer-blanc pour Bouilloires 

(Calsse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 . lb. 0.07 0.07i 

Feuilles etamees 
72 x 30 gauge 23 . les 100 lbs. 



72 x 30 gauge 26 
72 x 30 gauge 28 



les 100 lbs. 
les 100 lbs. 



7.75 
8.25 
8.75 



8.00 
8.50 
9.00 



deml-poll, 
75 feuilles 



Tole Canada 

Prix fermes. 

Nous cotons : 52 feuilles 
$2.40; 60 feuilles, $2.45 et 
$2.50. 

Tflle noire 
Prix fermes. 

Nous cotons: 20 a 24 gauge, $2 20; 26 
gauge, $2.25; 28 gauge, $2.50. 



Toles galvanisees 

Nous sotons a la calsse: Fleur 

"Gorbals Queens de 

Best Best" Comet Head Lys 

28 G . . 4.20 3.95 4.20 4.05 

26 G . . 3.45 3.50 3.75 3.80 

22 a 24 G 3.50 3.45 3.70 3.55 

16-20 . . 3.25 3.20 3.45 3.30 

Apollo 

103 oz=28 Anglais 4.10 

28 G.=26 Anglais 3.86 

26 G. . 4.36 

24 G 3.60 

22 G 3.60 

16 a 20 G 3.45 

Moins d'une caisse, 25c. de plus par 
100 livres. 

28 G. Amencain equivaut a 26 G. 
Anglais. 

Les petites toles sont egalernent tres 
fermes. 

Petite tale 18 x 24 . . 52 files 4.45 

Petite tole 18 x 24 . . 60 files 4.70 

Plaques d'acler 

Prix fermes. 

1-8 pouce 100 livres 2.66 

3-16 pouce " 2.56 

Zinc en feuilles 
Marche faible el prix plus bas de 10c. 
par rapport a nos cotes precedentes. 
Nous cotons: $6.65 a $6.90 les 100 Ijs. 

Tuyaux de poSle 
Nous cotons par 100 feuilles: 5, 6 et 7 
pouces, ordlnaires $7.00 et polls $9. 

Coudes pour tuyaux 
Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordlnaires 76 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35 et polls, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 
Nous cotons: barre deml et demi, ga- 
rantie 21c. a 24c; do commerclale, 19c. 
a 22c; do, a essuyer les tuyaux, 20 a 22c 




Aucuiie ligne de Quincaillerie n'attire 
plus I'attention sur votre magasin qu» 
les paquets joliment lithographies qui 
contiennent les nouvelles Cartouches et 
Douilles de Cartouches pour Fusils de 
Chasse " DOMINION." 

Le Marchand fait plus de profit sur les 
munitions " DOMINION," bien que le 
sportsman paie moins pour les Car- 
touches de fabrication canadienne. 

La quality des cartouches de tous les 
calibres est superhe. Propres, tir exact 
et6ur, projectiles penetrant droit au but. 



DOMINION CARTRIDGE COMPANY, LIMITED 

FABRICANTS DE MUNITIONS 

MONTREAL, CanADa. 



NT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



88 



LE PRIX COUBANT 



Couplets 

L'escompte sur les prix de la llste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acier. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et nolx 

Nous cotons: 
Boulons a voltures Norway ($3.00) 60 et 

10 p c. 
Boulons a voltures carrfts ($2.40) 60 et 

10 p. c. 
Boulons a Yoitures ($1.00) : grandeurs, % 

et molndres, 70 p. c; 716 et au-dessus 

60 p. c. 
Boulons a machine, 8-8 pee et au-dessous 

60, 10 et 10 p. c. 
Boulons a machine, 7-16 pee et au-dessous 

60 p. c. 
Boulons a llsse, 3-8 et plus petlts, 60 et 

10 p. c. 
Boulons a llsse, 7-16 et plus gros, 56 et 

5 p. c. 
Boulons a charrue, 50 et 10 p. c. 

Nolx par boftes de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carries 4 l-4c. la lb. de la llste. 
Nolx hexagones, 4 l-2c. la lb. de la llste. 

Pour moins d'une bolte de 100 lbs., les 
prix sont a augmenter de l-2c. par lb. 

Broche a clotures 

Le prix de la broche ondul6e No 9, 
est cot<5 $2 85 pour quantity de moins 
d'un char et $2.80 pour lot de char. 

Le prix de la broche barbelee est ac- 
tuellement de $2.45 les 100 livres a Mont 
rfial et en plus petite quantity, de $2.60. 

Crampes i closures 

Fer poll $2.60 

Fer galvanise 1 . . ... 2.85 

Broche pour poulalllers 

L'escompte sur les carreaux de 2", 1%" 
et 1" est de 60 et 2% p.c, les autres gran- 
deurs sont cotees comme suit, prix nets: 

% x 20 x 24" $3.40 

% x 20 x 30" 4.10 

% x 20 x 36" 4.75 

% x 22 x 24" 5.00 

% x 22 x 30" 6.30 

% x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanisSe, etc. 

Nous cotons: 
Acler fin du No 17 au No 84, 25 pour cent 

sur la liste. 

Cuivre jaune 37^4 p. c. 

Copper (cuivre rouge) . . 37% p. c 

Broche galvanised: 

No 6 les 100 lbs 3.9: 

No 6 a 8 les 100 lbs 3.40 

No 9 les 100 lbs 2.90 

No 10 les 100 lbs 3.45 

No 11 les 100 lbs 3.50 

No 12 les 100 lbs 3.05 

No 13 les 100 lbs 3.16 

No 14 les 100 lbs 4.00 

No 15 les 100 lbs 4.20 

No 16 les 100 lbs 4.45 

Poll Brul«: 

No a 9 les 100 lbs 2.30 

No 10 les 100 lbs 2.35 

No 11 les 100 lbs 2.42 

No 12 lea 100 lbs 2.60 

No 13 les 100 lbs 2.70 

No 14 les 100 lb3 2.80 

No 15 les 100 lbs 2.85 

No 16 les 100 lbs 3.00 

Brule, p. tuyaux . . 100 lbs No 18 3.85 

BrO.16, p. tuyaux . . 100 lbs No 19 4.70 
Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 



Broche a foin 

Nous cotons: 

No 13, $2.70; No 14, $2.80 et No 16. 
$2.95. Broche a foin en acier coupee de 
longueur, escompte 25 p. c. sur la liste. 

Broche moustiquaire 
Nous cotons: $1.70 par rouleaux de 100 
pieds et $1.75 par rouleaux de 50 pieds. 

Broquettes 

Escomptes. 

Pour boltes a fraises . . 75 et 12J p.c 

Pour boltes a fromage . . 85 et 10 p.c. 

A valises 80etl2ip.c. 

A tapis, bleues .... 80 p.c. 

A tapis, 6tani6es .... 80 et 15 p.c. 
A tapis, en barils .... 40 p.c. 

Coup6es bleues, en doz. . 75 et 12J p.c. 
Coup6es bleues, en 1-4 pe- 

santeur ..... 60 p.c. 

Sweeden, coupees, bleues 

et ornfies, en doz. ... 75 p.c. 

Sweeden, couples, bleues 

et orn6es, en vrac . . 80 et 20 p.c. 
A chaussures, en doz. ... 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c 

Clous de broche 
Nous cotons: $2.35 prix de base, f.o.b. 

Clous coupes 
Bonne demande. 

Nous cotons: prix de base $2.40 f.o.b. 
Montreal. 

Clous a cheval 
Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23.00; No 9, $22.00; No 10, $20; 
avec escompte de 55 p.c. pour la premie- 
re qualit6 et de 67 1-2 p.c. pour la 2e 
quality. Ajouter l-2c net extra pour bol- 
tes de 1 llvre. 

Fers a cheval 
Nous cotons f.o.b. a Montreal: 

No 2 Nol 

et plus et plus 
grand petit 
Fers ordinaires lSgers et 

pesants le qrt 3.65 4.00 

Neverslip crampons 7-16, le cent . 2.60 
Neverslip crampons 1-2, le cent . 2.90 
Neverslip crampons, 9-16, le cent . 3.20 
Neverslip crampons, 5-8, le. cent . 3.80 
Neverslip crampons 5-16, le cent . 2.10 
Neverslip crampons 3-8, le cent . 2.40 
Fers a neige . . . le qrt 0.00 3.90 
New Light Pattern . .le qrt 4.00 4.25 
Featherweight Nos a 4. . 6.60 

Fers "Toe weight" No 1 M 6.25 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril 10c. a 25c. extra par barll. 

ChaTnes en fer 
On cote par 100 lbs. 

3-16 No 6 10.00 

3-16 exact 5 8.60 

3-16 Full 4 7.00 

1-4 exact 3 6.60 

14 6.50 

6-16 4.40 

3-8 3.90 

7-16 3.80 

1-2 3.70 

9-16 3.60 

5-8 3.40 

3-4 3.30 

1 3.30 

7-8 8.3o 

Oneida Community, Limited, 
Niagara Falls, Ont. 

Coll Chain. — Modele Americain, 60 p.c. 

Coll Chain. — Modele Niagara, 60 p.c. 

Chalnes a vache. — Modele Americain, 
40 et 5 p.c. 

Chatnes a vache. — Modele Niagara, 40 
*t 6 p.C. 



Lalsses a chlen. — Modele Americain, 
55 p.c. 

Laisses a chien. — Modele Niagara, 66 
p.c. 

Chatnes a licou. — Modele Americain, 
65 p.c. 

Chalnes a licou. — Modeie Niagara, 
65 p.c. 

Chalnes d'attache. — Modele Niagara, 
75 et 5 p.c. 
Divers: — 

Accessoires de stalles, 35 et 6 p.c. 

Chalnes de hamac, 35 et 6 p.c. 

Pieges a glbler 

Escompte. 

Newhouse 30 et 10% 

Hawley fl Norton . . . . 50 e't 6% 

Victor 

Oneida Jump (Modele St- 

Animal T- 

Pieges a souris Out O'Sl a - 7 ■ , 

Pieges a rats Out O'-' jz. 1.20 

Pi6ges a souris Easy Set . •' . doz. 0.46 

Pieges a rats Easy Set ■ - . . doz. 0.96 

Pieges a souris Blizzard . . . doz. 0.46 

Pieges a rats Blizzard . . . doz. 9.95 
Pieges a souris Hold-Fast (autrefois 

Devil) .... doz. 0.25 

Pieges a rats Hold Fast (autrefois 

Devil) doz. 0.80 

6-Hole Tin Chokers doz. 0.80 

Vis a bols 

Nous cotons les escomptes suivants 
sur la liste: 

T6te plate, acier 85 et IT p.c 

Tete ronde, acier . . . . 80 et 10 p.c 

Tete plate, cuivre . . . . 75 et 10 p.c 

T6te ronde, cuivre . . . 70 et 10 p.c. 

Tete plate, bronze . . . . 70 et 10 p.c. 

Tete ronde, bronze . . . 65 et 10 p.c. 

Fanaux 

Nous cotons: 
Cold Blast No 2 . . . .doz. 6.76 

Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.76 

Dashboard OB doz. 9.00 

No doz. 6.76 

Peints, 50c. extra par doz. 
Tordeuses a llnge 

Nous cotons: 
Royal Canadian .... doz. $42.75 

Colonial doz. 42.75 

Safety doz. 44.50 

E. Z E doz. 42.00 

Rapid doz. 42.00 

Paragon doz. 42.25 

Bicycle doz. 47.25 

Munitions 
L'escompte eur les cartouches cana- 
dlennes est de 35 et 6 pour cent. 

Plomb de chaise 

Nous cotons: 

Ordinaire 100 lbs 7.60 

Chilled 100 lbs 7.90 

Buck and Seal . . . .100 lbs 8.80 
Ball 100 lbs 8.70 

L'escompte est de 25 pour cent sur la 
llste. 

METAUX 
Antlmolne 
Le march§ est sans changement. 

Nous cotons de $8.25 a $8.60 les 100 lbs. 
Fontes 

Nous cotons: 

Carron Special 0.00 20.00 

Carron Soft 0.00 19.75 

Clarence No 3 00 ±8.00 

Cleveland No 1 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 . . . . 0.00 17.75 
Summerlee No 2 ... . 0.00 20.25 



LE PRIX OOUBANT 



m 



Fer en barre 

Nous cotons: 

Fer, marchand . . . base 100 lbs. 190 

Fer forge base 100 lbs. 2.05 

Fer fini base 100 lbs. 2 15 

Fer pour fers a 

cheval base 100 lbs. 2.15 

Feuillard mince 1} a 2 pes, base 3.15 

Feuillard 6pais No 10 base . . . 2.20 

Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours. 

Acier doux . . base 100 lbs. 0.00 1.90 

Acler a rivets . base 100 lbs. 2.10 2.15 

Acier a lisse . base 100 lbs. 0.00 1.90 

Acier a bandage, base 100 lbs. 0.00 2.00 

Acier a machine.base 100 lbs. 0.00 1.95 

Acier a pince . base 100 lbs. 0.00 2.40 

Acier a ressorts, base 100 lbs. 2.75 3.00 

et le v.- .r-vre en lingots 

a se procurer • -> st toujours faible. 

lenient les clo, - .$14.00. Le cui- 

prevoit roeme . 0te * jq cents. 

1 -■ lingots 
Le marelie e .:. beaucoup plus fort. 
Les prix sont sans changement. 
Nous cotons: 35 l-2c & 36c. 
Plomb en lingots 
Le marche est sans changement. 
Nous cotons: $3.45 a $3.55. 

Zinc en lingots 
Le marcse est faible et les prix sont 
plus bas de 10c par rapport a nos cotes 
prec€dentes. 

Xous cotons de $5.65 a $5.75 lis Inn 
livres. 

HUILES, PEINTURES ET VITRERIE 
Huile de lin 

Nous cotons au gallon, prix nets: hulle 
bouillie. 90c; huile crue, 87c. 
Hulle ae loup-marln 

Nous cotons au gallon: 

Hulle extra raffin6e 60c 

Essence de terebenthlne 

Forte demande et prix tres fermes. 

Nous cotons net, 30 jours: au gallon, 
pour un baril, 85c; de 2 barlls a 4 barlls 
83c; et pour quantite moindre de 1 ba- 
ril, 90c 

Blanc de plomb 

Nous cotons: 
Blanc de plomb pur .... 5.65 5.75 
Blanc de plomb No 2 . . . 4.95 5.10 
Blanc de plomb No 3 . . . 0.00 5.00 
Blanc de plomb No 4 . . . 4.45 4.75 
Pitch 

Les prix sont sans changement. 

Qoudron dur 100 lbs. 55 0.65 

Peinfures preparees 

Nous cotons: 

Gallon 1.25 1.79 

Demi-gallon 1.30 1.75 

Quart, le gallon .... 1.35 1.50 

En boltes de 1 lb. . . . 0.09} 0.10J 

Verres a Vltres 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces unl: 50 pieds, $170; 100 pleds, 
$3.20; 26 a 40, 50 pieds, $1.80; 100 pleds, 
$3.40; 41 a 50, 100 pieds, $3.85; 51 ft 60, 
100 pleds, $4.10; 61 ft 70, 100 pleds, $4.35; 
71 ft 80, 100 pieds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pieds : ft 25, 
$6.75; 26 ft 40, $7.25; 41 ft 50, $8.75 ; 61 
ft 60, $10.00; 61 ft 70, $11.50 ; 71 ft 80, 
$12.60; 81 ft 85, $14.00; 86 ft 90, $16.60 : 
91 a 95, $18.00. Escompte 33 1-3 p.c 

Sur Diamond, escimpte 20 p.c 
Vert de Paris pur 

Nous cotons: 
Barils a pStrole 0.00 O.lSrf 



Drums de 25 a 100 lbs. . . . 0.00 0.19 

Drums de 25 lbs 0.00 0.19* 

Boites papier, 1 lb 0.00 0.21 

Boites ferbianc, 1 lb. . . . 0.00 0.22 

Boites papier, 1-2 lb. . . . 0.00 0.23 

Boites ferbianc, 1-2 lb. . . . 0.00 0.24 

Cables et cordages 

Nous cotons: 

Best Manilla . . . base lb. 0.00 0.10i 

British Manilla . . base lb. 0.00 0.091 

Sinai base lb. 0.00 0.09 

Lathyarn simple . base lb. 0.00 0.10 

Lathyarn double . base lb. 0.00 0.10} 

jute hase lb. 0.00 0.10} 

Coton base lb. 0.00 0.23 

Cordes a chassis . base lb. 0.00 0.34 
Ficelle d'engerbage 

Bonne demande. 

Manilla, 650 pieds .... lb 0.09} 

Manilla, 600 pieds .... lb. 0.083 

Manilla, 550 pieds . • • -lh. 0.081 

Sisal, 500 pieds 1&. °.08 

Par 5 tonnes, l-8c de moins. Par lot 
de char, l-4c de moins. 

Paplers de Construction 

Nous cotons: 

Jaune et noir pesant .... 0.00 1.85 

Jaune ordinaire, le rouleau . 0.00 0.32 

Noir ordinaire, le rouleau . 0.00 9.40 

GoudronnS les 100 lbs. . . 0.00 1.86 

Papier a tapis, les 100 lbs. . 0.00 2.75 

Papier a cou., roul., 2 plls . 0.00 0.70 

Papier a cou., roul , 3 plls . 0.00 0.95 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.50 

FERRAILLES 

La lb. 

Cuivre fort 0.00 0.11 

Cuivre mince ou fonds en 

cuivre 00 0.09} 

Laiton rouge fort . . 0.00 0.10 

Laiton Jaune fort . . 0.00 0.08 

Laiton mince .... 0.00 0.06 

Plomb 0.02} 0.02J 

Zinc 0.00 0.03 

La tonne 
Fer forge No 1 . . . • 0.00 12.00 
Fer forge No 2 . . . . 0.00 0.00 
Fer fondu et debris de ma- 
chines No 1 . . . . 0.00 16.00 
Plaques de poeles - . 0.00 12.50 
Fontes et aclers mailables 0.00 9.00 
Pieces d'acier . . • ■ 0.00 5.00 

La lb. 

Wellies claques .... 0.00 0.09} 



A TRAVERS LE COMMERCE DE LA 
FERRQNNERIE 

Mr \ k. Collins fall malntenanl par 
ii,. du personnel des rentes de la [nl 
tional Distributing M '"^ 

la direction de Mr. Tritscn. Autrefois Mr. 
Collins faisail des rentes pour la maison 
et parcourail le terrltoire 
le |a Nourelli Angleterre n 
Dominion d'un 
['autre. 
Mr. ('. Wilcox, president &< 
amalgamation de I'acier, e'est 
He qui englobe la Canada Bo 
Nul Co., la Montn 

. 1 donl le ' a Hamilton, Ont, 

Stai'l a Montreal, la Bemaine derniere. 

\i, George A Marshall, de la mai 
son G Butler & < c melliers de 

Sheffield Angleterre, a srisite" le commer 
ce de Montreal la semaine derniere, Mr. 
Marshall frappe du developpe 

ln ,, M , ,jes affaires au Canada. La maison 

,,,,'ii represent 1 une des plus aneien- 

aes en Grande Bretagne, 

L, a Garth Companj a bien agence son 
uouvea 1 magasin dans l'ouest Elle s'est 



transportee a quelques portes plus a rest, 
mais la nouvelle place offre un avantage 
marque. On y voit toutes sortes d'appa- 
reils d'eclairage de fantaisie, et la nou- 
veaute est le caractere dominant de ce 
magasin. 

— La Universal Vacuum Cleaaer Com 
pany, Limited, a ouvert un bel etablisse- 
ment, rue Sainte-Catherine Ouest, tout 
pres de la rue Drummond. Cette Compa- 
gnie est administree par Mr. R. B. Coul- 
son, qui, pendant des annees, a voyage 
pour la Dominion Wire Manufacturing 
Company, et qui est connu de 1'Atlanti- 
que au Pacifique, sous le nom de "Bob". 
Bob Coulson est un hpmme actif, capa- 
ble et energique, et comme chef de la 
nouvelle organisation, il devrait trouver 
un ami dans tout proprietaire d'une mai- 
son de ferronnerie du Canada. Cette 00m- 
pagnie a 1'intention de vendre le Vacuum 
Cleaner au commerce, les relations que 
Mr. Coulson a dans le commerce depuis 
longtemps devraient lui assurer un faci- 
le succes dans son champ d'activite. 



La Construction 

Permis de construire ft Montreal 
Semaine terminee le 2 Juillet 1910. 

Rue Jarry, quartier Saint-Denis, une 
maison. torment 2 logements, 2 Stages, 
3e classe; rout probable. $2,000. Prop. Phi- 
lias Briere. 945 rue Rose de Lima. 

Avenue Ontario. quaMfler Saint-Geor- 
ges, une maison, formant 1 logement. 2 
Stages, 2e classe: cout probable, $12,000. 
I'k p. 11. J. Ferguson, Edifice London and 
Lancashire. 

Ave Ontario, quartier Saint-p-eorges, 
11 nemaison, formant 1 logement, 3 eta 
ges, 2e classe; cotit probable. $14,000. 
Prop. T. E. Merritlr, 205 rue Saint-Jac- 
ques. 

line Jarry, quartier Saint-Denis, une 
maison. formant 2 logements, 2 etages, 
Classe; tout probable, $1,500. Prop. H. 
Duquette, 2576 Labelle. 

Rue Carrieres, quartier Saint-Denis, 

une maison. formant 2 logements, 2 eta- 

2e classe; cout probable, $1,500. Prop. 

JOS I. a riviere. 265 Carrieres. 

\\c Ontario, quartier Saint-Andre, une 
maison, formant 1 logement, 4 etages, 2e 
coQt probable, $20,000. Prop. Mrs 
1: Shierres, 583 Dorchester. 

No 6 Beavei Hall, modifications a une 
manufacture; cout probable, $5,000.Prop. 
I-: s Small & Co., 6 Cote Beaver Hall. 

|so Ste-Catherine Ouest, modifications 
a un magasin; coat probable. $1,500. 
Prop Madame A. Hetu, 1631 Sherbrooke. 

No 216 Notre-Dame Ouest. modifica 
OS ;i n n entrepot: coiit probable, $45.- 

Prop Ulglo Canadian Leather Co., 

216 Notre-l lame Ouest. 

No 507 rue Guy, modifications a une 
cout probable, $3,500. Prop. 
Edgar, 507 rue Guy. 

Rue Notre Dame, Notre-Dame de Gra- 
ces, une maison, formant 2 logements, 2 
et ; , classe; cout probable, $3,000. 

Prop. Madame J. B. Papineau, 49 Ave. 
Marechal. 

Avenue Howard, Notre Dame de Gra 
2 maisons, formant 4 logements, 2 
Stages, 3e classe cout probable. $9,000. 
Prop. Dominion Trust Co., Edifice Wil- 
der, me ste Catherine. 

Rue Mance, quartier Laurier, 2 maisons 
t, rmant 1 logements, 2 etages. He class.-. 
cout probable, $6,000, Prop. O. Galarnean 
17 Saint Laurent. 

Rue Universite, quartier Saint Georges, 
modifications ft une ecurie; cout proba- 



40 



LE PRIX OOURANT 



ble. $1,200. Prop. Walter Paul. SO Univer- 
sity. 

Rue Xotre-Dame Ouest. quartier Sainte- 
Anne. modifications a une maison; cout 
probable. $1,000. Prop. G. A. Grier and 
Sen. 1112 Xotre-Dame Ouest. 

Rue Cowan, quartier Saint Louis, mo- 
difications a une maison: cout probable, 
$1,400. Prop. T. Theoret. 1122 Cowan. 

Rue Ste-Catherine Est, Hochelaga, mo- 
difications a une maison; cout probable, 
$1,500. Prop. Georgiana Arehambault, 1831 
Sainte-Catherine Est. 

No 2251 rue Shaw, quartier Saint-De- 
nis, modifications a une eglise; cout pro- 
bable, $5,000. Prop. Fabrique St-Jean 
Berchmans. 

Rue Saint- Jacques, quartier Saint-Jo- 
seph, une maison, formant un logement, 
2 etages, 2e classe; cout probable, $10,000. 
Prop. Jas. Scott, 651 St- Jacques. 

Rue Palin. quartier Saint-Henri, une 
maison, formant 3 logements, 3 etages, 
3e classe f cout probable, $2,700. Prop. De 
H. Villemaire, 131 Sainte-Elizabeth du 
Portugal. 

Cheniin Saint-Luc, Notre-Dame de Gra- 
ces, une maison, formant un logement, 
2 etages, 3e classe; cout probable, $3 500. 
Prop. J. T. Decarie, 365 Avenue Decarie. 

Rue Esplanade, quartier Laurier, une 
maison. formant 2 logements, 2 etages, 
3e classe; cout probable, $3,000. Prop. E. 
Laliberte, 204 Bernard. 

Rue Alexandra, quartier Laurier, trois 
maisons, formant 6 logements. 2 etages, 
3e classe; cout probable. $6,000 Prop. H. 
Forget, 1956 Dufferin. 

Rue Saint-Jerome, quartier DeLorimier, 
une maison, formant un logement, 2 eta- 
ges, 3e classe; cout probable, $2,000. Prop. 
The Ideal Savings and Loan and Land 
Co.. 280 Ste-Catherine Ouest. 

Rue Brown, Hochelaga, 6 maisons, for- 
mant 18 logements, 3 etages, 3e classe ; 
cout probable, $10,800. Prop. A. Viens, 
1024 Cartier. 

Rues Hutchison et Ave. Berube. 6 mai- 
sons. formant 18 logements, 3 etages, 2e 
classe; cout probable, $22,000. Prop. Jos. 
Beaulac. 1127 Avenue Laurier 

Rue Notre-Dame Ouest, 2 maisons, or- 
mant une eglise et un logement, 2e clas- 
se; cout probable, $40,000. Prop. Fabrique 
Saint-Zotique. 

Rue Vlitre quartier Saint-Louis, une 
maison, formant 3 logements, 3 etages. 
2e classe. Prop. Z. Fineberg, 14 Craig 
Ouest. 

Rue Mance. quartier Laurier, 2 mai- 
sons, formant 6 logements. 3 etages 3e 
classe; cout probable, $9,000 Prop' A 
Poissant, 411 Roy. 

Chemin Cote Saint-Antoine, Notre-Dame 
de Graces, une maison. formant un loge- 
ment. 2 etages, 2e classe; cout probable 
$2o.000. Prop. Geo. Marcil, 5202 Sherbroo- 
ke. 

Rue Roy, quartier Lafontaine une mai- 
son. formant 3 logements, 3 etages 3e 
classe; cout probable, $3,500. Prop F 
Hurtubise, 1326 Saint-Hubert. 

Rue Gray, Notre Dame de Graces une 
maison, formant un logement, 2 etages 
2e classe: cout probable, $4,000. Prop Da- 
mase Leclaire, 1058 Saint Urbain. 

Rue Gauthier, quartier Papineau, deux 
maisons, formant 8 logements, 3 etages, 
2e classe; cout probable, $5,000 Prop. j! 

A. Dansereau. 137 Champlain. 

Bois de Boulogne. Bordeaux, une mai- 
son, formant 2 logements, 3 etages, 2e 
classe; cout probable, $2,400. Prop.' W. 
Henderson, Bordeaux. 

Rue Simard, quartier DeLorimier, une 
maison. formant 2 logements, 2 stages, 
3e classe; cout probable, $1,800 Prop, J, 

B, Seguin, 1223 Simard. 



Renseignements 

Commerciaux 



Cessions 

Amqui — Cote, J. A., epicier. 
Hamilton Cove — Fortin, Jos., mag. gen. 
Joliette— Marache, A. G. a Wilks & Bur- 
nett, nouveautes. 
Montreal— Buffalo Wire Goods Co., manu- 
facturiere. 
Robillard, L. A., contracteur. 
Lester Bros., charretiers. 
Portneuf — Fortin, Pitre, epicier. 
St-Romuald d'Etchemin — Bilodeau, S., 
nouveautes. 
Gingras, J. E., epicier. 
St-Hilaire, Louis, tailleur. e 
uuuSt-Scholastique— Joly, F. & Cie, meu- 
bles. 

Curateurs 
Montreal— Hains, J. McD. a Buffalo Wire 

Goods Co, manufacturers. 
Trois-Rivieres— Vinet & Dufresne a He- 
bert et Lesieur, mercerie. 

Dissolutions de Societes 
Danville — Descoteaux Cleveland, plom- 

bier. 
Montreal — London House. 

Manufacture de Biscuits St-Louis. 

Minier, M. A. & Fils, epicier. 

Montreal Sponging Co. 

Salhani Bros, confiseur. 
Sherbrooke — Byrd & Hand, peintre. 

Hutcbins & Leduke. 

Sherbrooke S. S. & P. P. 

Wiggett, J. A. & Co., chaussures. 

Deces 

Montreal — Sailliott, E. courtier, nouveau- 
tes. 
Quebec — Germain .Gaspard, salon. 

Turcotte, F. E., de Turcotte( Naz et 
Co., epicier en gros. 

Fonds Vendus 
Montreal — Masson, D. & Co., epicier en 
gros. 
Poirier, La Cie O., Ltd. 

Fonds a Vendre 

Montreal — Viau, A. & A. poeles. 
Incendies 

Montreal — Montreal News Co. 

Nouveaux Etablissements 

Montreal — E. A. Arehambault & Cie, ta- 
bacs; Bordeaux Foundry Co.; Bou- 
cner & Mercier, tailleurs; Jean Cas- 
telli & Cie, agents d'Immeubles; Co- 
lonial Advertising Agency; Chas. 
Desmarais, chaussures; Paul Garie- 
py, boucher; E. S. Houch, hotel; In- 
ternational Aviation Association Ltd; 
International Supply Co., fournitures 
pour contracteurs; J. A. Marier, plom- 
bier; Minguy & Frere, marchands; 
Montreal Cocoanut Butter Co. raanu- 
facturiers; Myers Shoe Co., chaussu- 
res; C. D. Proctor & Co. houblon; 
Dan Reinberg, Electrical Cloth Cut- 
ting Machines; Rubin Bros. Mfg.. 
chemises d'homme; United Soap Co., 
manufacturiers; Warner Quinlan As- 
phalt Co.; La Presse Confectionery; 
La Presse Ice Cream Parlor ; Mer- 
chant Drug Co. 

Bury— F. M. Pope & Son. 

Danville — Cleveland & McCollum, plom- 
biers, 
Danville House, hotel. 

Megantic — Aurelie Larochelle, fournitures 
de bureaux. 

Lake Megantic — Lovise Lumber Co. 

Magog— Jos Bergeron & Son, contrac- 
teurs. 



New Furniture Store Co. 
Richmond — Beaver Printing. 

Trudeau Bros., bouchers. 
Rock Island — Household Mfg Co. 
Sherbrooke — Builders Auxiliary Co.,archi- 
tecte. 

J. N. Boisvert & Frere, selliers. 

Dominion Adjustment Co. collecteurs. 

Hand Bros, peintres. 

Holiday & Hyndman, graines. 

Lefebvre & Bonin, contracteurs. 

W. M. Murray & Co, epiciers en gros. 

Pinsonnault & Frere. 

F. J. & W. H. Southwood, hotel. 

J. A. Wiggett & Co., chaussures. 
Sorel — Cie de Chauffage Economique, 

fourneaux. 
St-Theodore — Gauthier & Chagnon, bou- 
chers. 
Victoriaville — Canada Mattress Mfg Co. 
Weedon Centre — Dalide & Lafond, mag. 
gen. 



PROVINCE DE QUEBEC 

COUR SUPERIEURE 

ACTIONS 

Mon- 
Defendeurs Demandeurs tant^s 

Bagotville 

Tremblay, M L. Clement 22 

Contrecoeur 
Lamoureux. A. E., Beaudoin, Jos. 

(Montreal) J. E. Cote 352 

Grand Mere 

Frigon, Emma A. 

Frigon, Rose, A., 

Frigon, Orea' . Estate G. W. Ste 

phens 973 

Frigon, J. I. . . Estate G, W, Ste- 
phens 439 

Cloutier, Clarina, 

Frigon, Emma, 

Frigon, Maggie, 

Frigon, Orea . Estate G. W. Ste- 
phens 928 

Labelle 
Marinter, Nap. . . . International 

Harvester Co. of America ... 312 

Lachute 

Lefebvre, E. . Ames Holden Co. 4e cl. 
Lefaivre.E. . . Sol Rubin & Co. ISO 

Malsonneuve 
Vengauven alias Gauvin, Hector . 

C. Martin 106 

Nicolet 
Williams. H. P. . . . Max Frank 120 

Quebec 
Albera, J., (Montreal). 

Sam Carlo Opera Co 

Wankum, A. V. 70 

Sainte-Adele 

Lacasse, Jos. . Ames Holden Co. 4e cl. 

St-Andre 

Ladouceur, A. E 

Letourneux, Fils & Co. 239 

St-Cyrille de Wendover . 

Coderre, U La Providence 100 

Saint-Gabriel de Brandon 

Sarrasin. H Ls Clement 26 

St-Maurice 
Deford. E. . Marguerite Morgan- 
Day 119 

St-Pierre 

Evans, Alfred. Geo.. 

Lebeau. Jos., (Montreal) 

, Lanthier, F. 



LE PRIX OOURANT 



41 



St-Timothee 
Massi L. Vincinti, Mucci, (Montreal), 
Morelli, Augusta, 
Mucci & Morelli. (Montreal) . . 

The Charles €iceri Co. 352' 

Tetraultville 
Gordon. Geo . . . Metal Shingle 

& Siding Company 285 

Valcartier 

McBain. Henry . . . L. Clement 34 

Westmount 

Kenny, Thos. J 

The Cambridge Corporation. Ltd. 590 

COUR SUPERIEURE 

JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 
Defendeurs Demandeurs tants 

Cookshire 

Lalumiere, Hy ..McClary Mfg Co. 146 

DeLorimier 

Messier. C M. Lapointe 10519 

Outremont 
Ann is. W. CG.; Austin & Laverty 
T.S. (Montreal) . . . .Estate 

Hon. C. S. Rodier 4e cl. 

St-Gabriel de Brandon 

Midland, T H. Fortier 

St-Hilaire 

Bousquet, A W. I). Shaw 43." 

Saint-Laurent 
St. I^aurent. Parish of Montreal, 
Catj hi Montreal . . Ceo. H. 

Bromby Le cl. 

Saint-Martin 

Lachalne, J. A. . . Lariviere Inc. i in 

Saint-Pierre aux Liens 

Decary, P. a i. i> Whelan 267 

Ste-Scholastique 
Ouallet, J. I?.. .Ir. . . . Ls ("lenient 225 

Vi Me Emard 
Chaput, L Ins Charland 271 

COUR DE CIRCUIT 

JUGEMFN'TS RENDUS 

Mon 

Defendeurs Demandeurs tants 

Ahuntsic 

l.et'ranoois. II. X Canadian 

Oil Company, Limited -^ 

Beloeil 

Vignean, A. M. . . La Llbi i 

Beauchemin 9 

Senecal. E P. Tetreaull 16 

Black Lake 

Ouellette. C E I. P Barrette 28 

Bout de I'lsle 

onnette, L. . . . T. Meunier L8 

Cartierville 

Jodom, .1 T. Meunier 10 

Caughnawaga 

i. Jos A. Patenaude 62 

Coaticooke 
Fortier, Art. . T. Meunier esqual 2 1 

Fassett 
Laframboise, .1. P. . . A Frenette 12 

Ferme Neuve 
Leonard. Ls. . Massey Harris Co.. 

Limited 10 

Girard Station 
st Denis. E. - Massey Harris Co 70 

Jonquieres 
Harvey, Jos, . T. Meunier Prix settlement 



Kalevale 
Bachand, Xap. . Massey Harris Co., 

Limited 10 

Lac aux Saumons 

Raymond, H T. Meunier 6 

Lachine 
Ransom alias Ranson, A. L. . . . 

. The Harry Webb Co.. Limited 32 
Clement, Ls . . . B. Labrosse dism. 

Longueuil 

Laviolette. A. . . . Fauteux. J. O. 9 

Maisonneuve 

Gohier, Alf. . . L. Verschelden 4e cl. 
Demay, De E. . . John Robertson 

& Son, Limited 75 

Guillet, Louis A. . De A. Dompier 

re et vir dism. 

Nelson, Jos. . . . D. Charbonneau 12 

Richard, A F. Dansereau 49 

Tremblay, M o. Lemieux 50 

Notre-Dame de Graces 

Crodhan, Thos. . . J. A. Sauvage 17 

Pointe au Pic 

Harvey. TJ T. Meunier 21 

Pointe aux Trembles 

Blain. J. B T. Meunier If. 

Roxton Pond 

Bernier, Ed T. Meunier 7 

Fontaine. P T. Meunier 12 

Guillemette, F. T. . . . T. Meunier 7 

Riendeau, ('has . . . T. Meunier 10 

Sault-aux-RScollets 

tie, F. . . . A. ('harl)onneau :12 

Salnt-Adolphe 

Lafontaine & Thiffault 

T Meunier 2.". 

St-Alexis de Metapedia 
Pitre, De c. . . Manson Campbell 
Company, Limited 32 

St-Alexis des Monts 

Perreault, P i. Labatl 75 

St-Andre" Avelln 
Derouln, .1 . Cie Mul 

Cigares Martin Frfires 55 

8te Anne de Bellevue 
ulniers, a L. . .1. Lamoureux 
Ste-Anne de Chicoutimi 
Gauthier, Elz. . M. Mood) A Sons 52 

St-Antoine de Pointbriand 
Proulx, l M Mood) & Smi- 

Ste-Brigide 
Deamaraii \i . . \i Mood) & Sod 

Saint-Cesaire 

Girard, Nap . . M. Mood) & Sons 13 

St-Claire 

Fortin, Mp T. Meunier 25 

Saint-Faustln 

it. Ed, . Masse) Harris Co 

Limited 40 

Saint Francois de Sales 

Leroux, W D, C ::<; 

St-Germain 

an A T. Meunier 6 

St-Janvier 

Journeau, E I. I Johnson 07 

Saint-Jovite 
llartenstein. De M . V. . . . De J. 

Lachance et vir dism. 

Sainte-Justine de Newton 

Giroux, 10 R- Menard 20 

Saint-Laurent 

He De D R. C. Miller 11 

Saint-Liboire 
Bachand. H JO. Forest 



Saint-Martin 
Foster, D. . . . La Provinciale 40 

St-Paul 
Dawe, Thos. . . La Compagnie des 

Savons Frangais 5 

St-Pierre 

Grove. G. E O. J. St- James 7 

St-Theodore d'Acton 
A. Bousquet . . The Frost & Wood 

Company G6 

St-Tite des Caps 
Roberge, P. . . .T. Meunier es-qual. 16 

St-Ubalde 

Dubuc. E. . . . M. Moody & Sons 22 

Valleyfield 

Dagehai.s, J L B. Blanchard 22 

Verdun 
Foisy. L. J. . . De R. A. Xad.nn 6 

Woodstock. L. . . C. L. Crutchlow 15 

Corner, ('has R. Handy 6 

Emond. J. ... J. A. Francoeur 7 

Ville-Marie 
Relative. F. . . The Richmond Co., 

Limited 79 

Westmount 
Binns, T. W. ('. . . De G. Rochon S7 



NOUVELLES DECLARATIONS 80US 

LA LOI LACOMBE 

Employe. Employeur. 

Asselin. K. X Cite de Montreal 

Brissette, Zephirin /• Brissette 

Brosseau, Isidore. . . .Com. du Havre 

Champeau, Eloi G. Chevalier 

Dumais, G F. X. Remind 

Forgues Edm — 

Gauvreau, E ■'■ B61air 

Gervais, Wilfrid W. Chalul 

Geary, .1 '• McDougall 

Greensplan, n B. Greenberg 

Hamel, Ovila Dom. oil Cloth 

Jutras, Artsur A. Bellaire 

Lalonde, Oscar , , La Cie M. L. II. & l'. 
Lachapells, Paul Jos. C6t4 

I. arose. Al -\is los. Elie 

Leblanc, Arthur .... I'M Normandeau 

hester, David. ... L. . . P. Kieran 
MailL.Jos Stewart Bottling Co. 

si, Octave Ovide Daousl 

Mitchell. Nap Riverside Shoe Co. 

Xailon. Joseph Frank Riley 

Ouimet, Ad61ard. . . imperial Cream I !o 

ost, Napoleon C. J. Brown 

Poirier, Bernabfi F. Frenette 

Sarrazin, Alphonse M. Bortwick 

St-Denis, Hormisdas . Dom. Linseed Oil Co 
Valois, Michel . . . La Cite de Montreal 
Vincent. Joseph M. Bramley 

Mr. William Fitzgerald Kelly, qui est 

rficemmenl dans le personnel des 
ventes ie la Ontario. Lantern & Lamp 
Co., ;i parcouru 1 • territotre situ6 entre 
Hamilton el Porl Arthur, el s'esi deja 
fail ile nombreux amis. Pendanl quel- 
ques annfies, tl :i do'tine tout son appui an 
Club de Football Tiger. ll demontr t 
principalement les nombreux points re- 
raarquables de la Lanterne Cold Blast 
"Banner" qui rendent cette lanterne si 
superieure a toutes les autres sur le 
, he La fermsture de sur 'te automatique 

el le recipient a huile. a double joint . en 
sont les deux i res uniques, ce doll 

hie joint renilant impossibl ! le coulage 
quel que soil le mauvaia usage auquel on 
souinette la lantei ne i.a Lanterne Cold 
Dlast 'Banner" tient aussi plus d'huile e1 
brul ■ cinq 9 huit heures de plus qUQ 
tout:- autre lanterne sm le .nar.'h^, 



42 



LE PRIX OOURANT 



PRETS ET OBLIGATIONS HYPOTHECAIRES 

Pendant la semaine termin6e le 2 juillet 1910 



BUREAU DE MONTREAL QUEST 



Date 


Montant 




Norn du Preteur 


Norn de i'Emprunteur 


Affectant un ou des 

lota d'un quartier 

de Montreal ou 

autre* villes 


Nature de l'acte 


Juin 28.. 






Credit Foncier F.-C 


J. O. Mathieu . 




Pret. 


29.. 












29.. 








H. L. Putnam & Co 


•• 












.. 













BUREAU DE MONTREAL EST 



Juin 



Juillet 



27. 

28. 

28. 

30. 

30. 
30. 

2 

2^ 

9 



$ 4100 


6 


900 


6 


3 00 


10) 


1000 


61 


12000 


6 


8500 


5 


3000 


8 


4*00 


6 


3500 


6 


15C0 


6 



Moise Cormier et al 
Credit Foncier F.-C . 

Alphonse Valiquette 
Credit Foncier F. C . 

J. O. Gravel 

Evariste Lamy 

Jean Castelli 

Chs M. Henderson . . 
Moise Pepin 



Frederick Therrien 
Isaac Rosembloom , 

J. O. Turgeon 

Nazaire Pieuze. . . . 
Jules E. Gravel. .. . 

Z. et A. Arcand 

Jeremie Lefebvre . 
M. L. Monteath . . . 
Caroline Racicot . . 



Ste-Marie. , 
St-Louia ... 

Ste-Marie.. 
St-Jacques. 

St-Laurent. 
St-Jacques. 



Obligation. 
Pret. 

Obligation. 

Pret. 

Obligation. 



Pret. 
Obligation. 



BUREAU D'HOOHELAOA ET JACQUES-CARTIER 



Juin 



23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23. 

23 

23. 

24. 

24. 

24 

24. 

24. 

24 

24. 

24. 

24. 

24. 

24. 

24 

25. 

25 

25 

25. 

25. 

25. 

25. 

25. 

25 

25. 

25. 

25. 

25. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

27. 

28. 

28 

28. 

28. 

28. 

28 

28. 

28. 

28. 

28. 

28 



$ 2000 




2000 


7 


20000 


51 


500 


6 


1500 


6 


500 


7 


1300 


7 


2500 


6 


2500 


6 


1200 


6 


3000 


6 


5000 


5 


1800 


6 


7U00 


5J 


3100 


6 


1800 


6 


2200 


6 


700 


6 


2600 


6 


1300 


6 


800 


7 


2500 


6 


1000 


6 


2250 


5 


940 


5 


1500 


6 


1500 


6 


1300 


6 


1800 


6 


1050 


6 


1500 


6 


2460 


6 


3000 


6* 


5000 




8;oo 


6 


2850 




2000 


6 


650 


7 


3000 


6 


1000 


6 


2000 


6 


500 


6 


600 


8 


3500 


6 


1500 


7 


1500 


7 


2500 


6 


1000 


6 


1550 


6 


1000 


6 


300 


6 


1500 


6 


4500 


7 


4000 


6 


2500 




600 


7 


335W 


5 


2000 


6 


3590 


6 


300 


5 


2500 


6 


2300 


6 


5O«0 


6 



Dme Josephine Beausoleil., 

Dme Vve Jos. Goulet 

Mutual Life Ass. Co. of C 

Alph. Thuot 

James Walker 

Jos. Lamoureux 

Anthime Gadbois 

Amedee Lamarche — 

Joseph David. . 

Credit Foncier F.-C 

H Peladeau et al 

Mary E. A. Lynch et al 

Dme Frs Venne 

Succ. VV. Murray 

Dme Vve Geo. Ellis 

Dieudonne Gauthier 

Credit Foncier F.-C 



Wilfrid Joron 

Theodule Labelle 

Flavien Richer 

Gedeas Jasmin 

Dme Thos R. Simpson 

Dme L. A. Demers 

Olivier Blais 

Dme Vve F. S. Valiquette 

J. Raymond Giroux 

Klzear Paradis 

Telesphore Moquin 

Dme Vve Louis Tranchemontagne 

Montreal Loan & Mortgage Co 

Louis Lapointe in trust 

Credit Foncier F.-C 

Standard Mutual Bldg Society 

Dme Vve J. B. Maynard 

Ed. Prudhomme 

Credit Foncier F.-C 



Dme Andrea Lebano 

Anna Julien 

Dme Denis Demers 

Stanislas Viau 

Honore Wolff 

Marie Giroux 

R. Destroismaisons 

F. X. Lenoir 

Benjamin Voyer 

J. Raymond Giroux 

Marc Lapointe 

A. & A. Martin 

Alice Leduc 

Credit Foncier F.-C 

Banquc d'Hochelaga 

Jos. & Theo. Cardinal 

Credit Foncier F.-C 

Louis Trudeau , 

O. Villeneuve et al 

Sam. Bucklev et al et esqual. 

Win Lighthall 

Rev. H. Perrault et al 

Credit Foncier F.- 



H. Blanchard 

Nagb. K. Malouf 

Louis Abinovitch... . . 

T. Valiquette 

Henrf tf olden 

Edouard Dagenais 

Dme Frs Boire 

Ovila Beaudry 

Chs Lefebvre 

W.J. Proulx 

Laurent Dalbec 

M. R. Cuddily 

Adonaie Leduc 

John Munro Elder 

Maxime Lesage 

Fr* Jubinville 

F. X. Guay 

Pierre Olivier 

Dme F. X. A. Rouleau 

Dme J. D. Chene vert 

Olivier Jasmin 

Ignace Lefebvre 

Louis Richer 

Olivier Jasmin 

Goergina Simpson 

Jos. Gougeon 

J. C. Gauthier 

Onhzime Audy 

Cie Uarriere & Freres 

O. Massicotte & Cote 

Dme Chs May rand 

Olive Julien 

Wm Lacken .... 

Dominion Printing Co 

Hon. Alp. Desjardins 

<\mos J. Shapter 

Jos. Ant. Joly 

Pietro Devito 

Ephrem Renaud 

Ernest B. Descarie 

Louis Masson 

Alfred Julien 

P. T. McGoldrick et al 

Alphonse Trudeau 

S. Ricard 

Olivier Jasmin 

Alphonse Mousseau 

H. Guerin 

T61esphore Giroux 

Arthur Couture 

Ben.i. Labelle 

Adelard Allard 

Wilfrid Leduc 

L. Aubuchon 

Jos. Rochon 

Amedee Thibault 

ommissaires d'Ecoles du Coteau St-Pierre. 

Uyrille Gelinas , 

Georges Bayard 

Robert Linstead 

Alex. Arthur 

J. A. Joly I] 

Ludger Larose 



St-Denis Obligation 



St Henri 

VilleSt-Paul. 
Laurier 



St-Jean-Baptiste . 

Maisonneuve 

St-Denis 



DeLorimier.. . 
Outremont . . . 

Hochelaga 

Westmount. . . 
Laurier 



Hochelaga . 
Duvernay. . 



Sault-au-Recollet . . . 

Hochelaga 

St Denis etHochelaga 
Paroisse St Laurent 
N.-Dame de Graces. 

Hochelaga 

D«Lorimier 

Sault-au-Recollet .. 

Laurier 

DeLorimier 

St-Jean-Baptiste . . . 

St-Henri 

Laurier 

St-Denis 

Maisonneuve 

St Gabriel 

Laurier 



DeLorimier 

N.-Dame de Graces. . 

Hochelaga 

Lachine 

DeLorimier 

Laurier. 

Maisonneuve 

Paroisse St-Laurent. 

Maisonneuve 

St-Henri 

Laurier 

St-Denis 

Laurier 

Lachine 

DeLorimier 

St-Jean-Baptiste . ... 

Laurier 

Hochelaga... 

Montreal Ouest 

St-Denis 

Laurier 



Mont-Royal 

Laurier 

N.-Dama de Graces. 



Pret, 

O ligation. 

Pret. 

Obligation. 

Pret. 

Obligation. 

PrAt. 



Obligation. 
Pr6t. 

Obligation. 
Pret. 



Obligation. 

Pr£t. 
Obligation. 



Hypotheque. 

Pret. 

Obligation. 



Pret. 
Obligation. 



Pret. 
Obligation. 



Pret. 

Garantie. 

Obligation. 

Pret, 

Obligation. 



Pret. 



LE PRIX COURANT 



43 



BASQUE D'HOCHELACA Ventes par le Sherif BANQUEDEMOHTREAL 

i>7i unno * 



1874-KD09. 
Capital autorisa • - $4,000,000 

Capital pay* . . $2,500,000 

Reserve - - $2,300,000 

DIRECTEURS: 
F. X. ST. CHARLES, Ecr., President 

ROBT. BICKERDIKE, Ecr,, M.P. Vice-President 
Hon. J. D. ROLLAND, 
J. A. VAILLANCOURT, Ecr.. 
A. TURCOTTE, Ecr. 
E. H. LEMAY, Ecr. J M. WILSON. Ecr. 
M. J. A. PRKNDERGAST, Gerant-General. 
F. G. LEDUC. Gerant. 
E. C. VIDRICAIRE, Asst.-Gerant. 

O. E. DORAIS, Inspecteur. 
Bureau Principal. — Montreal 
BUREAUX DE QUARTIERS 
AVE. MONT-ROYAL, (coin St-Denia) 
RUESTE-CATHERIXE, EST 
RUESTE-CATHEKINE. CENTRE 
RUE NOTRE DAME, OUEST 
HOCHEbAGA 
MAISONNEUVE 
POINTE ST-CHARLES 
ST-EDOUARD 
ST-HENRI 
VILLE S T-LOUIS 
VERDUN, pres Montreal. 
VIAU VILLE, pres Montreal. 
DeLORIMIER 
ST. EDOUAKD, Ville Emard. 

SUCCURSALES 
BKRTHIERVILLE, P.Q 
EDMONTON. ALT A 
FARNHAM ,P. Q 
JOLIETTE, P.Q. 
LAPRA1R1E, P.Q 
L' ASSUMPTION, P. Q. 
LOU1SEVILLE, P.Q 
QUEBEC, P.Q. 

ST-ROCH 
SORKL, P.Q. 
SHERBROOKE, P.Q. 
8T-HONIFACE, Man 
ST-HYAGTNTHE, P.Q 
ST-JACQUESL'ACHIGAN, P.Q 
ST-JEROMK, P.Q. 
8TPIERHE, Man. 
TROIS RIVIERES, P.Q. 
VALLEYFIELD, P.Q. 
VANKLEEK HILL Ont. 
WINNIPEG, Man., Higgins Ave. 
Emot des Ltttrea de Credit Clrculmlrea pour lea 
voyageurs, payables dans toutes les parties du 
monde ; ouvre des credits commerciaux ; achtt* 
des traitessur les pays etrangers ; vend des cheques 
et fait dea paiements telegraphiques sur les prin- 
cipales villeadu monde; prend un soin special </«• 
taoal§i*meati qui lui sont confles. et fait remise 
promptement au plus bas taux du change. 
Interets alloues sur depots d'epargne. 



LA BANQUE NATIONALE 



FONOEE EN I860 



Capital 

Reserve 



$2,000,000 

1,200,000 



Notre service de billets circulai- 
rea pour les voyageurs "Travellers 
Cheques" est en operation depuis 
110 an et a donn6 satisfaction a tous 
nos clients ; nous invitons le public 
a se pr^valoir des avantages que 
nous offrons. 



Notre bureau de Paris, 

RUE BOUDREAU 
7, SQUARE DE L'OPERA 

est tres propice aux voyageurs 
canadiens qui visitent l'Europe. 



Nous effectuons les virements de 
foods, les collections, les paiements, 
les credits commerciaux en Europe, 
aux Etats-Unis et au Canada, aux 
plus bas taux. 



Du 11 au 18 juin 1910 

District de Beauce 

La Cie Electrique St-Georges vs Henri 
Foster. 

Canton Jersey— Le lot No 19a du ler 
Rang, avec batisses. 

Vente le 12 juillet a 11 heures a.m.. a 
la porte de l'eglise de la paroisse de St- 
Georges. 

District de Chicoutimi 

Louis Bourdeau vs Charles Fortin et al. 

Hebertville — Le lot Xo 168 avec ba- 
tisses. 

Vente le 12 juiillet a 10 heures a.m., a 
la porte de l'eglise paroissiale. 

District de Montreal 

Les Commissaires d'Ecoles pour la mu- 
nicipality Scolalre d'Hochelaga vs J. B. 
C'liristin dit St-Ainour. 

Montreal — Le lot Xo 148-1751 du quar- 
tier Hochelaga, avec batisses. 

Vente le 14 juillet a 10 heures am., au 
bureau du Sherif a Montreal. 

Raoul Lacioix vs. Oslas Leroux. 

St- Joseph de Saulonges — Le lot No 116 
5, et 6, avec batisses. 

\ inte le 14 juillet a 11 heures a.m.. a la 
porte de l'eglise paroissiale. 

Dame Klie R.OCSOD vs Jules Maillfi. 

Montreal— Le lot Xo 152-128 de la CGI • 
Visitation. 

Vente le 11 juillet a II heures a.m.. au 
bureau du slierit' de Montreal. 

Oscar T. Berthlaume vs F. H. Bruneau 

et al es-<pialite. 

st Bruno -Lea lots Nos L64, L65, 166, 16 
Vente le l i juillet a 1 1 hemes a. m. a 
la porte de l'eglise parol isiale 

District de Quebec 

Dame Julie DusBaull vs Gaudias Clu 
siau. 
st Sauveur de Quebec- Le lot No 1510, 

avec batisses. 

Vent.- le i ."■ juillet a 10 heures a.m.. au 

bureau du sherii' a Quebec. 

Ernes! Bolduc vs .lean B. Bolduc. 
St-Rocb de Quebec Le lot No 601, 

avec batisses. 

Vente le 15 juillet, a 10 heures a. m . au 
bureau du sherif de Quebec. 

P, T. Legare et al vs Edouard Jullen. 

st Ubalde Le lot No it.', avec 

Vente le 13 juillet a 10 heures am., a 
la porte de l'eglise paroissiale 

Damase Naud el al vs La Cle Manufac 
turlere d'AUumettea de St-Casimlr. 
St-Caslmir Le lot No 174, aver batis 

Vente le i I juillet a midi a la porte di 

iise paroissiale. 

District de Terrebonne 

Dame Denise Meunier vs Oscar Ton 
gas. 

Terrebonne Les lots Noe L81 el 188 
avec ban 

Vente le 12 juillet a il heures a.m.. a la 
porte de l'6gli<Be paroissiale. 



(FONDEE EN 1817) 



C'EST UN FAIT ACQUI8 

que dans la vie pratique des affaires, 
les annonces inserees dans un bon 
journal de la partle, rapportent. 

Faltes un essal dans le "Prix Courant " 
et vous serez satlsfalt. 



CONSTITUEE PAR ACTE DU PARLEMENT 



Capital tout pay* 914,400,090.00 

Ton As de Reserve. 13, 040,000. 08 

Profits non Par tagee 608,798 . 30 

SIEOE SOCIAL, MONTREAL 
BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Tres Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire. 
Hon. Sir George Drummond, K.C.M.G., C. V.O., 

President. 
Sir Edward Houston, Bart., Vice-President. 

E. B. Greenshields, James Ross, David Morrice, 
Sir William Macdonald, Hon. Robt Mackay, 

C. R. Hosuier, R. B. Angui, 

Sir Ihos. Shaughnessy, K.C.V.O., A. Baumgarten. 

Sir Edward Clouston, Bart., Gerant-General. 
A. Macnider, Insp. Chef et Surint. des Succursales. 
H. V. Meredith, Asst. Ger.-Gen. et Ger. a Montreal. 

C. Sweeny, Surintendant des Succursales de la 

Colombie Anglaise. 

W. E. Stavert, Surintendant des Succursales des 

Provinces Maritimes 

F. J. Hunter, Inspecteur Succursales N. O. et C. B. 
E. P. Window, Inspecteur, Succursales Ontario. 

D. R. Clarke, Inspecteur Succursales Provinces 

Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALES : 

143 Succursales an Canada. 

Orande-Bretagne. Londres, Bank of Montreal— 

17 Threadneedle St., E. 0„ F. Williams Taylor, 

Gerant. 

Etats-Unis, New York-31 Pine St., R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Mollneux, Agents. 

Chicago, Banque de Montreal— J. M. Greata, Ger. 

Spokane, Wash., Bank of Montreal 

Torro-Neuve: St. John's, Bank of Montreal 

Birohy Cove, Bale des Isles Bank of Montreal 

Mexico, D. F., Bank of Montreal. 

T. S. C. Saunders, Gerant 

noma onm ceean ckkss caxett&eoaoKtcracea 
j Jardina Universal Ratchet 
Clamp pril. 

(Peroeuie a Roohet Undersells do Jardina.) 

Employee dans toutes sortes de manu- 
factures pour les reparations urgentes 
aux machines. 

Tous les ateliers de machines et de 
chemins de fer devraient l'employer. 

Les constructeurs de ponts, les poseurs 
de voies ferrees et les ouvners en 
constructions m£talliques en ont be- 
soin constamment. 



| A B JARDINE & CO. 

HESPELER, ONT. 

OC«»aJX»O9Ce0WC83erX>O«C83O3aC83O3CiK8: 



Telephone Longue Distance No 39 
MagniflquesSallesd'echantillonspourCommlB- 
Voyageurs, completement detachees de l'HOtel 

HOTEL VICTORIA 

J. L. PATBNAUDK, Ttov- 
Coin Labelle et Ste Anne, - ST-JEROME, P.Q. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



44 



LE PRIX OOURANT 



Ne vous faites pas "D'IDEES" au sujetde 




oor< 




Nous vous en prions, ne vous flgurez 
pas que FLOORGLAZK est bon uniquement 
pour les planchers. FLOOKGLAZE est un 
email pour planchers, de couleur durable 
ayant toute l'elasticite de la bonne peinture, 
et plus encore ; il a unc douzaine d'emplois 
dans la maison, exterieurement et interieu 
rement. II est annonce de facon que vous 
ne pouvez faire autrement que de le vendre 
une fois, et sa propre qualite le fait vendre 
encore aux mimes personnes et a leurs voi- 
sins. 

FLOORGLAZE est la sorte de. roar- 
chandise qui vous fait impression cotnme 
etant celle qui convient a votre magasin. 

Imperial Varnish & Color Co , 

- LIMITED 

TORONTO 



Une bonne choae & faire malntenant serait de demander a 

votre marchand en gros nne carte en couleure et une 

bolte-echantiUon de FLOORGLAZE. 
Demandez aussi ce beau et durable "Vernis Ela&tilite" que 

nous fabriquons. Bon pour l'lnt^rieur et l'exterieur— 

pour finissage brlllant ou imitation. 





Votre Profit et Votre 
Reputation 

demandent un choix soigneux de Vernis, etc. » 

Nous sommes fabricants et leaders reconnus en 

Finis pour Constructions, Vernis a Voitures, 

Laques, Emaux, 

Imitations de Bois, 




^J^^^ ACQUeR 



L'Embellisseur du Foyer. 

Vous trouverez une collection complete de nos pro- 
duits pour subvenir a tous vos besoins. 



|TflMOML^RfiM § 



I1M7TTO 



(Manufacture Canadienne de Standard Varnish Works) 

TORONTO 

New-York, Chicago, Londres, Berlin, Bruxelles. 

N. B. — Toutes les marchandises sont vendues en 
mesures imperiales. 



LA BARATTE 



a 



FAVORITE » 



est bonne de quelque cote" que vous la consideriez. Le baril est en bois 
franc paifaitemeDt seche, avec balance a tourillons boulonnes. Le 
support est en acier a cornieres tres leger, parfaitenient rigide at ti'es 
fort. Elle est actionnee le plus commodement a la main et au pied, et 
a des coussinets a cylindres pour fonctionner aisement. Elle 

Bat facilement toutes les autres Barattes 

au Canada comme article de vente. En fait, il se vend plus de barattes 
"Favorite" que de barattes de toutes les autres marques. C'est la 
baratte qui vous paie le mieux. 

8 grandeurs, pour baratter de V 2 a SO gallons de creme 

DAVID MAXWELL & SONS, St. Mary's, Ont. 

Agence a Montreal, 446-448 ru© St-Paul 





Hache"Adze" 



ALLANS HILLS EDGE TOOL CO., 

LIMITED 



Successeurs de JAS. WARNOCK CO., Limited 



GALT, - ONT. 



EN ACIER SHEFFIELD GARANTI 



LE PRIX COURANT 



46 



LA BANQUE MOLSON 

Incorporee en 1855 
Bureau Principal, MONTREAL. 



Capital pay© 
Fonds de Reserve, 



$3,500,000 
$3,850,000 



James Elliot, Gerant General. 

A. D.Durnford, Inspecteur en Chef et Sur- 
intendant dea Succursales. 

Succursales dans la Province de Quebec : 

Arthabaska 

Bedford, Quk. 

umoooxuu 

Drummondville 

Fraskrville et Riviere du Loup 

Knowlton [Statioh 

Lachinb Locks 

Montreal- 
Rue St Jacques— 
Rue Ste-Catherine— 
Maibonneuve— 
Market and Harbour- 
Cote DE8 NEIGE8 

8t-Henri— 
Pierreville 
Quebec 
Richmond 
Roberval 

SORKL 

St. Cesaire 

Ste-Flavie Station 

St-Ours, Que. 

Ste. Therebe de Blaintillb 

Victoriaville 

Waterloo 

77 3uccursalea dans tout le Canada. 

Agenoee a Londrea. Paris, Berlin et dam 
toutee lea principals villea da monde. 

Emission de Lattres de Credit poor Is com 
meroe et lettrea etnaldree pour voyagears. 




de la Sab on 



L/EXCURSIOX DE LA SAISON 
— A la riviere Saguenay si rcnom- 
mee, par la route pittoresque du St- 
Laurent, avec retour, le jour, de 
Quebec a Montreal. Les places 
sont limitees. Pas d'encombrement. 
Le vapeur Palais "St-Irenee" part 
le 30 juin a 8 p. in., et revient le 3 
juillet. G p. m. Passage, repas et 
nes conipris $1G.7D. EXCUR- 
SION'S, ler juillet a 2 p.m. Le nou- 
veau grand vapeur "Trois-Rivieres" 
part pour Lavaltrie; retour a S p.m. 
Prix 75c. A 2.30 p.m. le vapeur 
favor! " Terrebonne " part pour 
Varennes et Vercheres; retour a 
8 'p.m. Prix 60c. Boissons a bord 



Mi RE \r DBS BILLETS EN" 

VILLK, 128 RUE SAINT JACQUES. EN 
FACE DU BUREAl' I)K POSTS 



Telephones : 
Main 1908, 1909. 



Residence : 
St-LouU, 403. 



JOHN FINDLAY 

IMMEUBLE8 

ASSURANCE 

PRETS SUR HYPOTHEQUES 

30, rue St-Jean, MONTREAL. 



L'EVOLUTION DU POELE 

II fut sans doute uue epoque ou le feu 
etait inconnu sur la terre; mais les docu- 
ments les plus anciens que nous posse 
dons nous montrent que l'homme d'autre- 
fois se servait du feu pour cuire ses ali 
ments, pour se chauffer, s'eclairer, fabri 
quer de la poterie et des objets en metal. 
On ignore comment l'homme decouvrit le 
feu, mais il est certain qu'il a du exister 
Jes feux volcaniques en quantite et des 
incendies causes par la foudre; ces feux 
lui fournirent une precieuse flamme qui 
fut l'objet de tous les soins. Les Indieus 
d'Amerique ne laissaient jamais s'eteiu 
dre les feux de leurs camps permanents 
et, pour les longues marches ils desi- 
gnaient 1'un d'entre eux pour transporter 
les charbons brulant dans la cendre. Plus 
tarcl ou trouva le moyen de faire du feu 
avec des silex et nar frottement. 

II faut un grand effort d'imagination 
pour se reporter du poele electrique qui 
cult les aliments sans feu, sans suie, sans 
cendres ni sans chaleur inutile, au feu de 
camp en plein air et aux pots en terre de 
nos ancetres. 

Le poele est une invention relativement 
recente. II y a eucore une centaine dan 
nees, toute la cuisine se faisait au -dessus 
d'nn feu ou dans des fours hollandais. 
Avec un foyer et une cheminee, on intro 
duisit le feu dans la maison, mais la nit>- 
nagere faisait toujours sa cuisine a me 
me les charbons ardents. La plupart de 
nos grand'meres ezcellaienl dans L'arl de 
ile bonnes choses dans l'atre de la 
cheminee, sur le haut tripled, la marmlte 
ndue a un crochet, et au moyen de 
la broche. 

Le premier \x*"'\e en fer fut invente 
par le cardinal Pollgnac, au rHx-septieme 
siecle. Le comte Kumi'ord y apporta plu 
Bleura perfectionnemente pour economi- 
se r le combustible et la chaleur. En iti»i. 
Des Agullera modLfia le poele Pollgnac 
en lui ajoutanl d< une partie ar 

riere et des j ambages en terre refractalre, 
de maniere a pouvoir employer du char 
lion Ces divers modeles etalent etablis 
Buivant le plan du foyer ouvert. En 1745, 
Benjamin Franklin, Imprimeur, phlloso 
phe et honime d'Etat, qui etait en Angle- 
terre, ecrivit dans son pays en parlanl 
dun poele allemand en usage en Angle 
terre, consistent en une caisse en fer for 
mee de cinq plaques fixees ensemble, par 
des vis; un COte - etait laisse ouvert. Mori 
te et muni d'un tuyau, ce poele etait dans 
une ant i-chambre et son corps se proje 
tall a travels la cloison pour chauffer 
I'autre chambre pins grande. Ce poele 
pouvait se fermer. En 1771, Franklin 
Inventa un autre poele pour y bruler de la 
houille; ce poele pouvait consumer sa 
re fumee, et le tirage se faisait de 
haut en bas. Ii en inventa aussi un au- 
tre avec une grille en forme de panier et 
des barreaux mobiles en haut et en bas, 



La Banque Provinciate 
du Canada 

Slega Central; 7 & B, Place d'Armes, Montreal, Can. 

Capital Autorlse .... $2,000,000.00 
Capital Verse .... $1,000,000.00 
Reserve et Surplus .... $361,358.98 

Conaell d' Administration : 

President: M. H. LAPORTE, de Laporte, Martin A Cie 

Administrates Credit Foncier Franco-Canadien. 
Vice-President : M. W. F. OARSLET, de la Maison en 

Gros de Carsley Sons A Co. 
Honorable L. BEAUBLEN, Ex-MlnUtre de l'Agrloulture. 
Monsieur Q. M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian 

Pacific Railway Co." 
Monsieur ALPHONSE RACINE, de la Maison A. Raolne 

A Cle, Marctaands en gros, Montreal. 
Dooteur B. P. LAOH APELLE, Administrateur du Crsdll 
Fonoier Franco-Canadien. 
TANCREDE BIENVENU, Directeur-Gerant 
A. S. HAMELIN, Auditeur-General ; J. W. L. 
FORGET, Inspecteur ALEX. BOYER, Secre- 
taire. 



ire ; 



President: Hon. Sir ALEX. LACOSTE 
Ex- Jugs en Chef de la ('our d'Appel. 
A. S. Hamelln, Auditeur. 
Sir LOMER GOTJIN, Premier Mmlstre Prorinclal de la 
prorince de Quebec. 

Dapartoment d'Epargne 

Emission ds certifloats de depots spedaux a an taux dints 
ret s'elerant graduellenient jusqu'a 3*1 p. o. lac, suiran 
termes. InterSt de 3 p. o. sur depots payables a demands 

37 SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 

Correapondanta a I'Etrangar: 

Etats-Unls: New-York, Boston, Buffalo, Chicago, 
Angleterre, France, Allemagne, Autriche, Italic. 



P. A. GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Cbartered Accountant) 

Ch.am.brei 315, 316, 317 Edifice New-York, Life 

11 Place d'Armes, - MONTREAL 

Bell Main 4012 



DESAUTELS 
& MOREAU 

LIMITEB 

Comptables, Auditeurs, Liquidation de Fall- 
lltea, Compositions effectives. Edifice Credit 
Fonder, 35 rue St-Jacques. MONTREAL. 
Telephone Main 3859. 



Arthur W. Wiles Alexander Burnett 

WILKS t* BURNETT 

Comptablea, Andlteurs, Comrnleaalraa pour 
routes lea Provinces 

Reg-lement d'affaires de Faillltee 
♦ 01 BATI8SB BANQUE DBS MARCHANDS 



TtlA.h.e*. i BELL M * ,N BB0 ° 

Ttitin.ne. j M/ , BCHAN0I 846 



MONTREAL 



GARAND, TERROUX & CIE 

banquiers et courtiers 

116, Rue Saint-Jacques. Montreal 

■ N FACI DU BUREAU OE POSTS 



IT. r7 



C^^-' 



»*ONTBRIANU, ) 

Arohlbecte et Mesnrenr, 



No 230 rue 86- Andre, 

Montreal. } 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



46 



LE PRIX O0UBANT 



Un reservoir a huile " Bowser " 
a mesure automatique 

vous permettra de vendre du Kerosene et de la Gazoline avec 
des Mains aussi t'ropres, un Profit aussi Sur et avec ausai 
pen de trouble qu? lorsque vous vendez un Paquet de Cafe. 

Des Mains aussi Propres, puree que 1'liuile est 
mesuree et ponipee dans une seule operation, directement du 
reservoir dans le bidon de votre client, supprimant les 
me.- urea et eiilonnoira huileux et ayant de l'odeur. 

Un Profit aussi Sur, parce qu'avec un " Bowser," il 
n'v a pas de mesure trop forte ni d'erreur, pas de fute qui 
coulent, pas d'evaporation, pas de degouttement ni de debor- 
deinent provenant du robinet on de la mesure. Vos profits 
legitimes ne sont pas absorbes par toutes ces petites pertec. 

Aussi peu de trouble, parce qu'avec un aeul coup 
de la brimbale de la pompe, on deverse exactement un gallon 
on vine fraction de gallon directementdans le bidon du client; 
vous pouvez servir dix clients dans une minute, avec une 
exactitude absolue. 

Si vous pouviez vous rendre com|)te du peu de profit 
que vous faites sur I'huile en la tenant par l'ancien systeme, 
le resultat vous etonnerait. 

L'evaporation seule pei't faire disparaitre de 5 a 25% de 
voire huile chaque mois. Le "Bowser" vous assurera des 
profits pendant toute votre vie, et la prime n'est payee qu'une 
seule fois. Ce que vous avez perdu, l'annee derniere sur vos 
ventes d'huile vous aurait procure un "Boweer." Permettez- 
nous de vous en dire davantage a ce sujet. 

Demandez le bulletin No 84. 

S. F. BOWSER & CO., Limited 

66-68 Avenue Frazer, 

Toronto, Ont. 




ALL DRUGGISTS 



Cette affiche tentante (9' 3" x 7') en couleurs 
uaturelles, est affiche'e dans tout le Canada par la 

CANADIAN POSTER COMPANY. 
Edifice Power, - - Montreal. 

Coasultez-nous au sujet de vos annouces. 



Lanternes 
Cold Blast 



Nous vous invitons 
a faire des comparaisons. 



-^♦^ 



Le travail superieur 

Temporte toujours. 




"BANNER"I9I0 

Comoarez 

NOS Lanternes a toute 

autre sur le 

marche. 

^.♦-*- 

En vente chez tous les 

Marchands en Gros. 



ONTARIO LANTERN & LAflP CO., Limited, 

HAMILTON, - ONTARIO. 



EN ICRIVANT AUX ANNONCEUR», CITEZ "LB PRIX COURANT" 



LE PRIX OOUBANT 



4T 



PATENTES 



OBTENUES PROMPTEMENT 



Avez-vous une Idee ? — Si oui, demandez !e 

Guide de I'lnveiueur qui vous sera envoye gratis 

par Marion & Marlon, IngerHeurs-Conseila 

Bureaux 1 Edifice New York Life. Montreal, 

let 907 G Street, Washington, D. C. 

{QUEBEC STEAMSHIP GO. 

LIMITEE. 
ST. LAWRENCE LINE. 



! 

i 
i 
l 

i 

* 

it 
it 

a 



SS. "CASCAPEDIA" 

1900 Tonnes. 
PARTIRA DE MONTREAL (Sec ion 23. 

Lundi, 8 Juillet a 4, heure, p. m. 

et de Quebec le jour suivant a niidi pour 

Bassin de Oasp^. Mai bale, Per»e6\ 

Grande Riviere, Summerslde, 

Chaplottetown et Pletou. 
Excellentes comruodites pour passu gera. 
Aucune curgaison nest recue apres niidi, 
le jour (In depart. 

De NKU'-YORK a QUEBEC, par In Ri- 
viere Saguenay, ronominee au loin, urreis a 
Charlottelown et Halifax. Le 88, Trinidad, 
2600 tonnea, part de Quebec, lea 8 el 22 juillet, 
5 el 19 aout. et 2 septembre a 9 p ni. 

Pourfret, passage etsalons. adreesez vous 
aux AgentadeBTicketsdeUQuERKCbTKAM- 
sun- COMPANY: 97. 11. Henry, 280 rue Bt- 
Jacques, W. H. Clancy. 130 rue St-Jacques. 
Thomas Cook & Son, S30 rue Ste Catherine 
Oueat, L. J. Rivet, 13 Boulevard St-Lau- 
rent, ou J. B. Brock & Co., 211 rue des Com - 
missaires, Montreal. 

? -9*0 -ssses-fl-se-a-s-s -sa-s -9 -33*9-3 -s^ 



I 



>♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ 

♦ ♦ ♦ 



ih;m:ihi;HI 



RAILWAY 
SYSTEM 



♦ ♦ 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦{ 

TRAINS DE DIMANCHE MONT- < 
REALSAINT-HYACINTHE j 

A dater du dlmanche 12 Juln el < 

les dimanches suivants jusqu'a nou- 
vel ordre, un train special partlra 
de Montreal a 12.30 p.m. (niidi) 
arrivant a St-Hyacintbe a 1.20 p.m.; 
au retour le train partira de St- 
Hyacinthe a 8.00 p.m., arrivant a 
Montreal a 9. i0 p.m. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller ei retour pour l'ouest 

du Canada via Chicago ,en vente 

les:— 14 et 28 juin: 12 et 26 Juillet 

9 et 23 aout; 6 et 20 septembre A 

I tres bas prix. 

X Huns pour GO jours. 

* LA ROUTE DES LACS POUR 
L'OUEST DU CANADA 
La route la plus attrayanto est 
celle du Grand Trunk Raiway Sys- 
tem, Northern Navigation Co., a 
travers les lacs Huron et Supe- 
rieur, et par le Canadian Northern, 
de Port-Arthur a Winnipeg et 
l'Ouest, offrant le meilleur service 
de chemin de fer possible et un 
voyage sur l'eau au dela de toute 
comparaison. 

Billets d'aller et retour a prix 
reduits pour Vancouver, San Fran- 
cisco et autres stations sur la cote 
du Pacifique. 

Pour plus de details, s'adresser 
aux BUREAUX DBS BILLETS EN 
VILLE, 130 rue St-Jacques. Tel.' 
Main 6905, 6906, 6907 ou a la gare 
Bonaventure. 



$ 



♦♦♦♦+»•♦♦♦♦♦♦»♦»»♦« ♦»♦ ♦•»»♦! 

EN ECRIVA 



montee sur pivot. Apres avoir rempli la 
grille de bois d'allumage, on pouvait la 
renverser. et le feu brulait a la base. Le 
poele Franklin, avec sa grille modifiee et 
perfectionnee par l'addition de portes a 
glissieres en avant. fut en usage general 
dans tous les Etats Uuis et est encore em- 
ploye aujourd'hui. On s'en servait prin- 
cipalement dans les petites villes et les 
villages, dans les families a raise. Les 
autres classes de la soeiete employaient 
des foyers plus spacieux pour bruler des 
buches. 

Aux Etats-Unis, avant 1835, les poeles 
etaient priucipalement du modele boite et 
employes )x>ur le chauffage des magasins, 
halls publics, bureau et Sglises, mais les 
Sglises etaient rarement chauffSes. 

De 1795 a 1825, il n'y eut pas beaucoup 
de changements dans les poeles. Les poe 
de chauffage etaient de I'ancien I 
maud ou Franklin. Apres l'ouverture 
des canaux Brie et Champlain, l'introduc 
i des bateaux a vapeur sui les cours 
au, et l'eaabliss,emeni des premie 
chemius de fer, la fabrication des poeles 
de cuisine devint une Industrie impor 
tante. Au debut, i's etaient tons faits 
aux hauts fourneaux, directement du mi 
aerai de fer. Les premieres etaient d'un 
modele ovale, a dix plaques, le four au 
dessus de la premiere, avec un seul trou 
sur le dessus. On tit ensuite un poele 
avec le four au milieu; de chaque cote 
i une projection avec un trou de 
bouilloire. Vint ensuite un p i«el6 

"horse bark", paree que le dessus du 
four Stall un pen plus liaut que le de- 
vant. \ a, on eut le poele "Muck". 

ou le foyer Stail an dessus du four, au- 
; duquel etaient des carneaux 3 ren 
-enieut ei tiii tuyau pour la fumee pre 

nan! au ui eau ilu fond du four. 

De 1883 a L884, on vii le "poele rotatlf" 
ojQ le tour Stall en arriere; il a 
carneaux a renversement pom- faire <ir 
culer la fumee et la chaleur autour du 
four: le tiiyau Be trouvait au-dessus et en 

arriere du four. Le dessus < 1 1 ■ i le Stait 

rond el avail quatre irons, ei tour nail au 
tnoyen d'une maniveile pour amener un 

des trous au dessus du feu. 

En is::;,, on inventa un nouveau po 
dont le (■■ ) er Stail en avant, ;\\ ec une 
grille a cendi es Le dessus Stall plat 
four Sta d'envii m vingt |iou 

i i\e aud I en 

arriere du four i ies plaques Staient min 
jolimenl culptSes pom- le E »ur et le 
devant a l'emploi dune poudre 

spScialement prSparSe, mise dans le moule 
alors <iue les pieces etaient retirSes (III 
sable, on i irodu isa i i une couleur brun 
fonce. au lieu de la couleur ordinaire 
mis fer Ce poele etait brevets sous le 
nom de "Yankee Notion", c'est le premier 
poele a four SlevS qui ait ete fait. 11 
Sconomisail le combustible; avec un re 
gistre dans le tuyau, audessus du four, 
il devint un bon appareil de chauffage. 

NT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 




; Speciality de Mobilier ; 

et Accessoircs pour 

Bureaux. 

PUPITRES (DESKS) 

de tout genre pour bureaux d'affaiies. 

CLASSEURS 

(FILING CABINETS) 

en bois et en acier. 

TABLES ET CHAISES 

pour Bureaux de Direction. 

BANCS ET SIEGES 

pour Eglises, Maisons d'Edrcation, 
Theatres et Salles de Reunion. 



COR RES PON DANCE sou, in I EE. 



CANADA OFFICE 

FURNITURE CO., 

LlMllE U 

221, RUE ST-JACQUES, 

MONTREAL. 

••«•••••* oe«oeo ••••••••••• 



H 



OKMISDAH CONTANT, Entrepreneur- 
Platrier, 609 Berrl. Phone Bell Kst-1177. 



Malaon Fondee en 1S70. 
/». . . gf -.-■ «-fc» Ooixlllai-M 

Importateur de 
FERRONNERIE ET QUINCAILLER1B 
VERRM A VITRES, PEINTURE8, ETC 
■peolallt* i Potlea de toute* sortee. 

Has. Mi* a 1*9 rua St-Paul 
Veutei II at 14 St-Amabla, MONTREAL. 

Lam»laon n'a pti da commli Tojaiaura et fait b*ne- 
Boler tea client* de cette depeoae. Attention toute 
upeciale *«x commanda* par la malle, Meaaleura laa 
ariarBhaiDcla de la oampaffne aeront toujoura aarvla aua 
plua baa prix du marBha. 



COURANT" 



48 



LE PRIX COURANT 




■«■ 



Le seul £tabHssement du genre au Canada 

The Asbestos Manufacturing Company, 

LIMITED. 

LACHINE. P.O. CANADA. 

Manufacturers de toutes sortes de Prcduits 
en Asbeste. 



Avez-vous 
vu les 



BARDEAUX 7. 



Ciment a 

Asbeste ? 



lis ne Bruleni pas — n'ont pas besoin de Peinture. 

DEMANDEZ ECHANTILLONS ET PRIX 
MINES: Bell Asbestos Mines, Thetford Mines, 

ADRESSEZ VOTRE CORRESPONDANCE A 

The Asbestos Manufacturing Company, Limited. 

705, Edifice de la Banque des Townships de I'Est, 

mONTREKL, CRNHDK. 



fr 



ESSAYEZ 

nos Celebpes Peintures *Ppepapees 
de Fabrication Ang-laise, 



: ^ 



Marque 'FALCON. 



M 



^ 



Blanc de Plomb, Minium, etc. Vepnis 
pour Peintpes de Batisses et Pein- 
tpes de Voitupes. 

Notpe EMAIL -FALCONITE Blanc, 
nos Emaux Oxydes FALCON, 

Nos Peintures Vepnis poup Voitupes, 

Nos Teintes Vepnis LACKERITE, etc. 



WILKINSON, HEYW00D & CLARK 

LIIS/IITED 

(de LONDRES, Angleterre) 

SSSSfti 300 Rue Not,r6-Dame Ouest 

MONTREAL 
FRANCIS C. REYNOLDS, Gerant. 



J 




^ammssMm* 



LES CANADIENS L'ONT ADOPTEE. 



Les Canadiens se rendent compte des avantages procures par l'a- 
chat des Carabines Ross, faites au Canada, dont on pent obtenir 
promptement et a bon marched des pieces en double. 
De plus, ces carabines s'adaptent & la cartouche 303, faite k Quebec, que Ton peut obtenir partout. Ces carabines ont 
des avantages en dehors de leur justesse, de leur puissance et de leur commodity generate. 

Bcpivez pour obtenir renseignements et escomptes. 



ROSS RIFLE CO., 



Quebec, PQ- 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOTJRANT 



49 



Au commencement de l'annee 1S35, Jor- 
dan L. Mott ccnstruisit une petite four- 
naise a coupole pour couler des plaques 
de poele en fonte. Le president Mott du 
college Union. Shenectady. N. Y. adopta 
les poeles a l'usage du charbon anthra 
cite. Samuel Pierce, de Troy, mit en 
pratique un courant d'air chaud pour fa 
ciliter la combustion et le rayonnement 
de la chaleur 

Des centaines de modifications ont ete 
apportees aux divers modeles depuis 
mais le carueau a renversement en 
a ete le caractere dominant, et ['applica- 
tion de quelque nouveau principe nous a 
amene au pcele d'aujourd'hui 

Depuis 1850. le genie inventif de l'liom 



me s'est porte sur les appareils de chauf- 
fage a la base, fournissant de l'air chaud, 
et empechant l'engorgement et sur l'em- 
ploi du fer et de I'acier mailables a la 
fabrication des fourneaux de cuisine. Au 
cours des recentes annees. on a invente 
des poeles de chauffage et de cuisine uti- 
lisant le gaz d'eclairage et l'electricite. 

C'est une coincidence singuliere que 
dans la meme ville ou le Docteur Mott 



perfectionna le premier poele § charbon, 
la General Electric Companj ail devi lop 
pe la methode moderne de cuisson par 
l'electricite. Les ingenieurs electriciens 
predisent que les jours du poele a charbon 
sont comptes et que. dans un avenir rap 
proche, le chauffage et la cuisson des ali- 
ments se feront par l'electricite. 



GEO. GONTHIER 

EXPERT COMPTABLE ET AUOITEUR 

103 Rue St-Francols-Xavier 



MONTREAL 

Tbl. Bbu, Main 2701 



LA PRODUCTION MONDIALE DES 
METAUX EN 1908 

Le Consul General des Etats-TJnis a 
Francfort. Allemangne. a transmis a son 
gouvernement la traduction d'une esti- 
mation par une autorite allemande de la 
production de certains metaux impor- 
tants, pendant l'annee 1 90S. Voici ce 
qu'il dit: 

II y a a Francfort trois grandes com- 




^ V *I1 for Parlor Stove* P'r* <'! 



\n Jack 




Rapide, Propre, Commode. 
«®"ESSAYEZ-LE"©a 

En vente chez 
Tots les Mtrchand8 de Gros. 

-3 doz. par caisse. 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toiturc a Goudronnecs (Roofing) prctes & poser, 2 et 3 plls. 

Papiers de Construction. Feutre a Doubler et a Taplsser. 

Prodults de Goudron. Papier a Taplsser et a Imprlmer. 

Pap er d'Emballage Brun et Manillc. 

Fabricants du Feutre Coudronne 

"BLACK DIAMOND" 
ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82, rue McGIII, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pourToitures : Hues du Havre et Logan. 
Moulin a Papier, Joliette, Que. 




LA LIGNE ROYALE. 

NOUVEAUX VAPEURS A TURBINE a TRIPE HELICE. 

Ahsolument k'H plus modernes. 

Navires les plus rapides sur la route la plus oourte. 

De MONTREAL, QUEBEC et BRISTOL. 
DEPARTS 



Dt BRISTOL 
7 juillet 
21 juillet 
4 aout 



ROYAL EDWARD 
ROYAL GEORGE 
ROYAL EDWARD 



De MONTREAL: 

■2\ juillet 

4 aout 

18 aout 



et ensuite le jeudi, tons les qaioze jours. 



La Nouvalle Malle Royale entre le Canada 
et la Grande Bretagne. 

Pour taux, fret et passagers, s'adresser A un agent 
quelconque de la compagnie, ou h Win. Philips, faisant 
fonctions de Gerant du Trafic, Toronto. Guy Tombs, 
faisant fonctions d'Agent General du Fret et des Passa- 
gers, et A. H. Davis, Agent des Passagers, Edifice 
Imperial Bank, Montreal. 



M0V& SCOTIA STEEL & COAL CO. 



LIUITIO. 
MANUFACTUKIKIU8 DE 



A ( 'IKK en BAKRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER OOMPRIME 
POLL T0LE8 D' ACIER josqu'a 48 pun de large, RAILS 
•n "T" de 12, 18 et 21 lbs a la rmg«, EOLI9SES, 
ESSIEUX DE CHARS LE IHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE, UNE SPECIALITY 

FES EN GUEUSE "FBRRONA" POUR FONDERIE, 
"OHARBON OLD SYDNEY." 

AoUrie, Trenton, N.K. H*utu Foorneaux, Ferrona, N.K 

Mines de Charbon. Sydney Mines, N.K. Mine* de Fer, Wabana, Ter'n're 

Ivnitt Principal! NEW GLASGOW, N.E. 



LES CHEVAUX 

en mauvais etat sont simplement ramenfe ;\ leur 
pleine capacite de travail, quand on les nourrit de 

MOLASSINE MEAL 

Cet aliment ameliore la digestion, previent et 
guerit les douleurs intestinales, diarrheas et toux 
et am61iore remarquablement les Robes. 



J 





POUR MATIERE A LIRE ET PRIX, 
S'ADRESSER A 


A IN D R EI W 


WATSO N 




SEUL IMPORTATEUR 


- 


Place d' YouiN/ill», 


MONTREAL 1 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



BO 



LE PRIX COURANT 



♦ 
♦ 

i 



♦ 

: 

♦ 

♦ 



♦ 

i 



>♦♦♦♦♦♦♦♦»•♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦< 

Pompes ^ Pouwir nweur j 




^f/i POMPES A POUVOIR MOTEUR^,: 

nombre de dimensions pouvant s'adapter a toutes sortes de 
tnoteurs : Electricity, Gaz, Cheval ou Vent. 

L'engrenage est eutiereruent de'coupe^ a l'empoite-piece, 
et les Pompes fonctionnent uniment et £galement. Toutes 
sont de la qualite "Aremacdee," qui donne satisfaction au 
consommateur. J8^*Demandez le catalogue."^® 



♦ 
♦ 



I 



Meches de Tariere 

Demandez a votre Fournisseur les Meches de Tariere 
"RAPID" et "PARRY." 




The Rapid Tool Company, Limited 

PETERBOROUGH, CANADA. 



Catalogue Envoys sur Demands. 



Tile R. McDOUGflLL, 60., Limited, f 

J GALT, Canada. J 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦$ 



Meubles en Rotin 




No. 6. — Voiturette pliante. 






m 



Meubles de Veranda pour 
Habitations d'Ete. 



de toutes 
sortes. 



Voitures 

de Bebe. 



Catalogue envoys aux 
marchands. 



IMPERIAL 
RATTAN CO., 

LIMITED 
STRATFORD. - ONT. 




LE 



Poele 

QUE 

vous 

DEVEZ 

VENDRE 



Bien annonce II est en orande demande. 

Un Bon Prom Vous est. Assure 



Ecrivez-nous pour termes et conditions 
de vente. 

RECORD FOUNDRY & MACHINE CO., 

MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



51 



TEL. BELL ST. LOUIS 1202 



A. PAQUETTE & FILS 

ENTREPRENEURS GENERAUX 
1239, rue St-Hubert, MONTREAL. 



Tel. Bell Main 2785 Residence : Ste-Therese 

LUCIEN GIROUX 



NOTAIRE 



Argent a preter, Edifice St-Charles 

Reglement de 

Successions 43_ rue St Gabriel. 

MONTREAL. 



J«E 


Gravel. E A. Ouimet. 




Cjtavel & Ouimet 




Agent* dlmmeubles 




Prets — Assurances — Successions 




97 rue St-Jacquea. 


Tel. 


Bell Main. 3971 k MONTREAL 



Res. : 437. St-Antoine Tel. Bell Uptown 2874 

JOS. A. BRUNET, L. LB. 

NOTAIRE 
Edifice Banque d'Epargr.e, 2e Etage, Chambre 5 

180, Rut St-Jacques, Montreal 

Argent k preter sur proprietes immobilieree 

Tel. Bell Main 79 



Tancrede Pagnuelo 

A VOCAT" 

COMMISSAIKE, COUR SUPERIEURE 
Bureau : 72 Notre-Dame Est. - - Montreal. 

VU-i-rli It P:>Ulide Ju.tlce 

Collection de Comptei, Billet*, etc., sans frais. 

Tel. Main 3051 



TrU. B«t 1399 



Residence : 
1211a, ruf Bt-Denla 

TeT St-LouU 1 12 + 



JOS.B1NETTE 

ENTREPRENEUR ET CONTRACTEUR 

456, rue St-Charles-Borromee - Montreal 



Residence I'rivee : 535 rue Ontario. 

AMEDEE ALLARD 

EntrepreneurG6neral et Manufact urior 
de 

Portas, Chassis, Escallsrs, Decoupags.Tournage 

Etc, Eto. 

Coin Adam et Lasalle, Malsonneuve. 



TEL. BBLL 
Les Commandes seront ex^cuteea 
promptement et a prix moderes. 

OCT. VAILLANCOURT 

Entrepreneur et Manufacturier de 

PORTES, CHASSIS, JALOUSIES, ETC. 

1848, rue Sanguinet, Ville St-Louis. 



pagnies par actions qui se livrent a l'in- 
dustrie des metaux et a des entreprise^ 
minieres. Ces trois compagnies ont des 
interets communs, et publient annuelle- 
ment un etat detains concernant la pro- 
duction des metaux et la condition des 
marches des metaux dans l'univers. D'a- 
pres les statistiques pour Tannee 1908, 
les extraits suivants indiquant la produc- 
tion en tonnes metriques: 

Cuivre. — La production mondiale du 
cuivre en 1908 a ete de 739,000 tonnes. 
C'est la plus forte connue pour une seule 
annee; elle est en augmentation de 36,- 
000 tonnes sur celle de l'annee prece- 
dente. Cette augmentation est presque 
entierement due a la production des 
Etats-Unis qui, en 1908, ont fourni 431,- 
900 tonnes, tandis que le reste de l'Ame- 
rique n'a produit que 125,600 tonnes: les 
pays Europeans, 112,100 tonnes ; l'Afri- 
que, 6,900 tonnes; le Japon, 43,700 ton 
nes et l'Australie, 40,100 tonnes. En 
1908, la consommation mondiale du cui- 
vre s'est elevGe a 701.700 tonnes, dont 
68.3 p.c. pour l'Europe et 30 p.c. pour 
les Etats-Unis. Parmi les pays consom- 
mateurs Europeans, l'Allemagne occupe 
la premiere place avec 180,700 tonnes, et 
l'Angleterre vient en deuxieme lieu avec 
128,900 tonnes. 

Plomb. — La production mondiale du 
plomb en 1908, s'est elevee a 1,052,500 
tonnes, dont l'Euroi>e a fourni 501,700 
tonnes. Les quantities suivantes expri- 
mees en tonnes ont et6 consomm§es par 
lea pays ci-apres: 

Etats-Unis, 343,300 ; Allemagne, 211,- 
300; Angleterre. 228,800; France, 103,- 
000; Russie, 44,700; Canada. 15,500; Ja- 
pon, 5,900. 

Etain. — La production mondiale de re- 
tain en ions a ete de 106,500 tonnes, dont 
tonnes ont et6 fournies par les 
Straits Settlements, el 6,400 tonnes par 
PAmerique, La consommation a ete" la 

sulvante: Etats-Unis, 32, tonne . \n 

gleterre, L9.000, e1 Allemagne, 16,700 ton 
Bien que la production de ce metal 
ait augments d'environ 1 11 p, <■ en L908, 
la consommation a diminue' considgrable- 
iiicnt. augmentanl ainsl beaucou 
lonible. 

Zinc. 1^11 1908, l'univers a produit 
722,000 tonnes; 9 cette quantity I'Allema 
gne a eontrlbue' pour 208,200 tonnes : la 
Belgique, pour 165,000 tonnes. En Alle 
magne, les producteurs de zinc onl forme" 

un trust auquel se BOnt joints les rain 

aeurs de zinc autrichl( • telques-uns 

ments beiges. Cette compa- 
gnle a pour but de reunir toutes les In 
dustries europeennes du zinc son 
si'iil contrGle central. 

Nickel. 1. a production entiere en 1908 
de 12,200 tonnes, donl 6,000 tonnei 
provenaient d Qnis, 2,800 tonne 

d'Angleterre, et 2 500 d'Allema 

Aluminium. I. a production de ce ml 
tal a $t6 de 18,100 tonnes, dont 1 1,500 ton- 
nes environ onl fite" coi a 1908. 



DEMANDEZ 



Les Toles Gilvanisees 
GILBERTSOATs 



COMET 

K.-ibriquees par GI1.BERTSONS et marquees 

"COMET." 

Klles sont de haut gi-ade— leurlqualitc et leur finis- 
sage ne sont pas surpasses. 

Fabricants : 
W. GILBERTSON & Co , Limited 

Pontardawe, South Wales 
Seul Agent Canadien : 

ALEXANDER G I E3 E3 

13 Rue St-Jean MONTREAL 



C. D. SHELDON 

COURTIER DE PLACEMENTS 
Speciality de placements dans les chemins de 

(er et stocks industriels. 
Venez on < uroirdes renneignements coni- 

pletssur mon systcmede placements. 

Chambre 101, 180, rue St-Jacquea 

MONTREAL 



Tr\e John Morrow Screw, Limjted. 

Ingersoll Nut Co., Limited. 

a compflmes a chaud. Kcrous com- 
primes a fioid. Kcrous demi-finiH. Ecrous 
flnis. Serous en acicr tourne. Ecrous on 
luilon canes it hexagonaux. Ecrous en 
laiton molletes. Visd'arret. Vis a Grosse 
Tete. 

Specific/, toujours la marque "MORROW," 
c'est la meilleure. 

INGERSOLL, ONT. 



Lithographie sur Fer-Blanc. 

Enseignes. 
Boites. Plateaux. Nouveautes. 

Enseigqes sur Acier Emaille. 
Reproductions. Decalcomarjie. 

J. N. WARMINTON, 

207 rue St-Jacques, - Montreal 



I 



PAIN POU11 OISSCAtrX Est le "Cottam 
a. icd," fabrlqne d'apres six brevet* Mar- 
chandise deconflaoce ; rien ne pent l'appro- 
cher oomrne vnleur et comxoe popularity. 
Chez t one lea foarnlsaenrs de gros. 



I 



Joseph R^odgers& Sons, Limited 

Sheffield, Ang. 
Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, «*!*»«*«», 

en vous assurant que cette MARQUE EXACTE se trouve 
sur chaque lame. 

Seuls agents pour le Canada : 

JA ViES HUTTON & CO., Montreal. ^NTED \&& 



** 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



59 



LE PRIX OOURANT 




FERS ET ACIERS EN BARRES, 
TOLES NOIRES, TOLES GALVANISEES, 
BROCHE POUR CLOTURES, 
BROCHE GALVANISEE, BROOHE A FOIN, 
TOILE METALLIQUE, ETC. 
HUILES, PEINTURES, VERNIS, 
VERRES A VITRES, 
PAPIERS DE CONSTRUCTION, 
PITCH, MASTIC, HACHES, SCIES, 
GODENDARDS. CROCS A BILLOTS, 
CHAINES EN TOUS GENRES, 
OUTILS POUR MENUISIERS, 
CHARPENTIERS ET MAQONS, 
PELLES, PIOCHES, BECHES, RATEAUX, 
GRATTES. TONDEUSES POUR GAZON, 
ARTICLES DE PECHE, 
ARTICLE DE CHASSE, 
ARTICLES DE MENAGE, BARATTES, 
LAVEUSES, TORDEUSES, GLACIERES, 
SORBETIERES, HAMACS, 
PORTES-MOiJSTIQUAIRES, 

GRAND 6H0IX D'flRTI6LES 
POUR PRESENTS. 

Coutellerie des meilleures marques, Patins, Grelots, 
Fanaux, Couvertes et Licous pour Chevaux. 

Attendez la visite de nos voyageurs ou demandez- 
nous nos prix avant de passer vos commandes. 

L fi. HEBERT & GIE 

LIMITEE 

297-299 rue St-Vaul 
MOJVT'REAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



53 



A VENDRE 

D'ici a quelques jours, une belle 
terre sur l'ile de Montreal, avec 
installation pour l'elevage des 
volailles, en tout 23 batisses. Bon 
rnarche pour un prompt acheteur. 

Aussi 6 logis et 2 magasins. 

Prix, $5,800 ; revenu $7,200. 

L. DENEAU, 

1885, rue Notre-Dame Ouest, 

MONTREAL. 



DAVIS & VEZINA 

Manufacturers de 

Portes, Chassis, Fixtuies, 
Plainage, Embouvetage, Etc. 

T«. Bell : BBT 5648 

1290, Ontario Est, - Montreal. 



Bell Telephone, Bit 3804 

O. MASSICOTTE 

Membre du Board of Trade, Membre de la 
Chambre de Commerce, CommUsalre de la 
Cour Supe'rleure 

Agent d'lmmeublei. Chances d" Affaire*. 
Edifice "La Patrie.'' 

Seul proprlftalre des terrains New Orchard. 



BIRON & SAVIGNAC 

NOTAIRES 

97, rut Si. Jaoquet, - Chambres 18 et 19. 

Montreal. 

R^gUment d« sucoesslom. 

Arfeot k prster iur l»re et Seme bypotheques. 

Proprletei immobllleree 1 Tsndr, et k scbetar. 

TEL. MAIN 588 



Henry N. Chauvln, Geo. Harold Baker, 
Harold Barle Walker 

CHAUVIN, BAKER & WALKER 

RliOCRTS 

179 rue St-Jecques, Montreal 



DAOUST RRAI.TY L imited 



COURTIERS DIMMEUBLES 

Bdifice"La Preise" Montreal. 
T«. Main 4918. 

Sp<clalit« : 

LOTS VAC ANTS. 




yj^Sfc, Quincaillerie de tous genres. 
^D^Ow Serrures Iucrochetables, Etc 

L. J. A. Surveyer, 

Importateur Direct. 

Mm 52, Boulevard St-Laurent, 
V] vl MONTREAL. 



Assurances 

L'ASSURANCE-FEU AU CANADA EN 
1909 

Par M. W. B. Meikle, vice-president et 

gerant general des Compagnies 

Western Assurance et 

British American 

Assurance 

En 1909, le Canada a vu le retour de la 
prosperity generale. Les chiffres concer- 
nant l'agriculture battent le record: les 
dernieres estimations des recoltes sont 
les suivantes: ble, 168,386.000 boisseaux; 
avoine, 334,919.000 boisseaux: orge, 
51,975,000 boisseaux. Ces chiffres repre- 
sented des augmentations respective* de 
26, -'■", et 13 pour cent. Pendant la perio- 
de comprise entre le 31 mars et le 30 no- 
vembre 1909, les exportation* du Canada. 
comparers a celles de la meme period.'. 
I'annee precedent e, se sont elevees de 
$168,080,489 a $1»3,050,727 J en augmenta- 
tion de $14,970,238; les importations se 
sont elevees de $104,827,463 a $240,108,431, 
en augmentation d • $45,280,968. Pour les 
onze mois flnissant le 30 novembre 1909, 
les compensations des banques out atteinl 
$4,641,055,767, relativemenl a $3,7 1 7.:.:: i.- 
236 pour la periode correspondante da 
L908, ee qui represente une augmentation 
f923.522.531. 

L'assurance contre I'incendie a eu sa 
part de la prosperite genei on re- 

marque avec satisfaction une reduction 
nes materlelle des penes par le Eeu. D'a- 
pi-es les rapports les meilleurs, res p irtes 

Be sout glevees a $18, ,000 en chiffres 

roods, contre $29,000,000 pour la pi 
correspondante en 1908; c'esl une dimi- 
nution de $11, ,0Q0 (environ 37 pour 

( -i-ut I, due grandemenl a ce qu'il n'.\ a pa - 
eu <le grande conflagration. 

Mais les compagnies d'assurance re- 
porteronl sur L909 plus des pertes subies 
qu'edles ne I'onl fail en L908, alors que les 
[ncendies de Trois-Rivieres, de Pernie el 
de deux autres petites villea detruisirent 
beaucoup de proprifites non 
Aussi les compagnies d'assurance ne b€- 
neficieronl pas da la reduction de la 

dans la meme proporl Ion. Les pri 
mes ne donneronl pas una augmentation 
normale, car des reduction.-, tres coneidi 
rabies de taux out fite" accord§es dans 
quelques-unes des principales cit< i 
dans une centaine de vllles de la provinci 
d'oniario. en raison de la protection amfi 
lioree qui 3 existe contre I'incendie. A 
Winnipeg, la reduction a eu un effel ri '- 
troactif el misee considerable 

et6 faites en argent. La proportion moy 
enne des pertes des compagnies, tidies 
que rapportees aux autorites a Ottawa es1 
de 60.3 pour cent en L908, et la propor- 
tion des pertes pour I'annee couranfe 
pent aller lusqu'a 50 pour cent pour les 
compagnies faisant des rapports au gou- 
vernement federal. 



W.LAMARRE&CIE 

MARCHAND DE 

BOIS ET CHARBON 

Foin, Faille, Avoine, Etc. 
242 AVENUE ATWATER 

Pres St-Jacques, ST-HENR1. 
Corretpoadance sollicitee. 
Bell Tel. Mount 609. 
Mahchakdb 1324. 



Ontario Silver Co., Limited, 

NIAGARA FALLS, Canada. 

MANUFAOTURIERS OB 



Cuillers, Fourohettes, Coutellerie, 
et Articles en Plaque. 

DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE ET N08 COTATIONS. 



TEL. BELL, 


MAIN, 


1859 


LEANDRE 


BELANGER 


Notaire, Coinptaiiic si Oo 


mmissaire 


No 20 rue St-Jacques 


MONTREAL 


Argent a Pretei 


a 4, 


6 et 6% 



60 YEARS' 
EXPERIENCE 




Trade Marks 
Designs 
Copyrights &c. 

Anyone sending a sketch and description may 
quickly ascertain our opinion free whether an 
Invention Is probably patentable. Communlca- 
tlonsstrictlyconudentlal. HANDBOOK on Patents 
Bent free. Oldest agency for seeurlugpatents. 

Patents taken through Jiunn & Co. receive 
tpcclal notice, without c harg e, In the 

Scientific American. 

A handsomely illustrated weekly. Largest cir- 
culation of any scientific Journal. Terms for 
Canada, $3.75 a year, postage prepaid. Bolt", by 
all newsdealers. 

MUNN & Co. 36,B ' oadwa >- New York 

Branch Office, 626 F 8U Washington, D. C. / 



▼▼▼▼▼▼▼W WW W WW wwww^ wvv 

LIVRES DE RECOMPENSES 

Nouvelles Series Historiques. 
Nouvelles Reliures en 

divers formats. 

LIVRES DE PR1ERES 

POUK RECOMPENSES 

PREMIERE COMMUNION 
Chapelets, Medailles, 

Articles Religienx. 

Assortlment lc plus considerable. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



La CIE J. B. HOLLAND & FILS, i 

6 a 14, rue St-Vincent, 
MONTREAL. 
♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ 

COURANT" 



54 



LE PKIX COURANT 



La classe tie risques ayant occasionne 
le plus de pertes aux compazines pendant 
1'annee est formee par les clos de bois et, 
sous ce rapport, les assureurs Canadians 
out subi le meme desappointement que 
les assureurs des Etats-Unis. L'experien- 
ce des compagnies d'assurance pour cc 
genre de risques au Canada, pendant line 
periode de plusieurs annees, donne des 
resultats varies: certaines compagnies de- 
clarent que ce risque est profitable ; la plu- 
part trouvent que c"est un item douteux, 
d'autres compagnies qui ont beaucoup de 
ces assurances dans leurs livres admettent 
que c*est une source de pertes pour elles. 
La compagnie qui fait une speciality de 
ce genre d'assurance n'a pas encore mon- 
tre aux autres compagnies la maniere de 
gagner de l'argent avec ces assurances, 
car ses pertes, ses depenses, sa reserve 
pour les primes non gagnees depuis son 
entree au Canada ont absorbe 110 pour 
cent des primes payees. Beaucoup de clos 
de bois, pendant la rarete de l'argent. 
avaient un stock trop fort et le bois ne 
se vendait pas rapidement. 

Les frais de l'assurance augmentent et 
il semble qu'il y ait peu d'espoir de faire 
des economies sous ce rapport. Les de- 
penses ruoyennes des compagnies d'assu- 
rance contre l'incendie, au Canada, ont 
ete tres considerables pendant les vingt- 
cinq dernieres annees, et on affirme que 
les Americains, babitues a des depenses 
plus fortes que les compagnies anglaises, 
ont cause l'accord de commissions plus 
elevees, sous forme de contrats d'agences 
generates. En ce moment, tres peu de 
compagnies peuvent se feliciter d'avoir 
des depenses inferieures a 34 pour cent 
de leur revenu net de primes, ce cbiffre 
ne permettant d'allouer que 2 1-2 pour 
cent pour les depenses du bureau princi- 



Telephone main 553. 

ESINHART & EVANS 

AGENTS PRINCIPAUX 

SCOTTISH UNION & NATIONAL 

INSURANCE COMPANY OF 

EDINBURGH. 



GERMAN AMERICAN INSURANCE 
COMPANY, NEW VORK. 



ET COURTIERS GENERAUX 
D'ASSURANCE. 



Argent a Pretar sur Biens Fonciers, aux 

taux ceurants les plus bas. 

Demande directe 

sollicitee. 



Bureau .- 

Edifice Lake of the Woods, 

39 RUE ST-SACREMENT. 

MONTREAL. 



pal des compagnies anglaises et ameri- 
caines; mais dun autre cote il donne un 
bon profit sur les commissions de reassu- 
rance abandonnees, en reduisant la prime 
aux primes reelles retenues. La creation 
recente de sous-agences par de nombreu- 
ses compagnies a des points importants, 
augmente les frais et il semble qu'il y 
ait peu d'espoir de faire des economies 
jusqu'a ce que la Legislature s'empare de 
la question, comme elle a manifeste le 
desir de le faire pour l'assurance-vie. 

Le record des affaires de l'assurance- 
feu au Canada, pendant une periode de 
quarante ans pour laquelle on peut obte- 
nir des donnees d'apres les rapports pu- 
blies par le Departement d'Assurance a 
Ottawa, est tres desappointant et fait 
ressortir une perte serieuse. 

Le taux des depenses est de 31.33 pour 
cent pour plusieurs compagnies pour les 
affaires faites au Canada pendant les 
quarante dernieres annees. Ces depen- 
ses ont augmente d'environ 1 pour cent 
pendant chaque decade successive de 
cette periode. 

II est facheux de constater que le Do- 
minion ne puisse pas apporter des amelio 



Capi'al autorise 
Assurance en vigueur 
Depot au Gouvernement 



$1,000,000.00 

7.000,000.00 

25,000.00 



The Provincial 

Fire Insurance Go., 

of Canada 

COMPAGNIE A FONDS SOCIAL 
BUREAU-CHEF 

160, RUE ST-JACQUES 

Edifice Guardian 
MONTREAL 

Agents demandes pour la ville 
et la campagne, 



LA COnSFAGrZVIE 

' EQUITABLE > 

D'ASSURANCE MUTUELLE CONTRE LE FEU 

Lea nouvelles primes recues depuis le dernier 
rapport fait au gouvernement, sont au dela de 

874,871,53 

et la compagnie a emane au dela de 



polices depuis cette date, ce qui est un des meil- 
leurg r68ultats qu'une compagnie puisee obtenir. 



8. T. WILLETT, President F. CAUTHIER, Cerant 



rations aux conditions des corps de pom- 
piers, de maniere a les rendre plus effi- 
caces que ceux des Etats-Unis. Un rap- 
port du gouvernement sur les conditions 
municipales de la ville de Montreal a re- 
vele le fait que les positions et les promo- 
tions dans ce corps s'obtenaient moyen- 
nant finances. 

Plusieurs des gros incendies de 1'annee 
auraient du etrae mieux combattus et re- 
sulter en des pertes moindres pour les 
compagnies d'assurance et le public en 
general Dans ce cas, une economie d'au 
moins un million de dollars est une esti- 
mation tres moderee. 

Un meilleur entrainement des hommes 
et un plus haut degre d'efficacite des of- 
ficiers superieurs contribueraient beau- 
coup a mettre les corps des pompiers au 
niveau des corps de pompiers d'Europe. 
ou un incendie s'etend rarement hors de 
la batisse ou il s'est declare. Mais le pu- 
blis semble etre tres lent a se rendre 
compte que, si les pertes par le feu n'e- 
taient pas aussi lourdes pour les compa- 
gnies, le cout de l'assurance serait reduit 
materiellement. 

(A suivre) 



ASSUREZ-VOUS 

DANS 

LA SAUVEGARDE 



Io PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

So PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 

to PARCE 
QUE 



Siege social 

Ml 



8es taux eont aussi avant- 

tageux que ceux de n'importe 

quene compagnie. 

Ses polices sont plus liberates 

que celles de n'lmporte"queT 

le oompagnie. 

Ses garanties sont snperleu- 

res alageneralite de celles 

des autres compagnies. 

La aagesee et l'experience de 

sa direction sont une garantie 

de succes pour les annees 

futures. 

Par dessus tout, elle est une 

compagnie oanadlenne fran- 

caise et ses capitaux restent 

dans la province de Quebec 

pour le benefice des notres. 

7 PLACE D'ARMES, 

ONTRBRL. 



London Guarantee & 
Accident Go. Limited. 

Contrats de Garantie et de Fidelity. 
Polices d'assurances contre les Acci- 
dents et la Maladie. 
Polices Collectives contre les Acci- 
dents pour les Ouvrlers. 

D. K). Alexander, &£&? 

TORONTO. 



OP. HI. mcCombe, P™^™^. 

Edifice Canada Life, MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LB PRIX COUBANT 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 



IICOMPODIB ■■ 1M1 
ACTD7, audala da - - •I.28T.081I6 
Iur«tu PvtnatpeJ : TORONTO, On t 
H» Can. A. Cox, Preelden t. 

W. R. BaooK. at John Hoaxnr, K. 0. 

LL.D., Vlee-Prasldenta. 

W. B. MarxLa, Geretit-GeneraL 

0. 0. WomrmR. Secretaire. 

BmtuMdt da Mona c a l : 

189 rue Saint-Jaaquaa. 

Robt. Bicubkbdikx, G4rac» 



Aux Chefs d'Entreprises. 

Industrials et Mannfactnriere, 
Accidents da Travail. 

La LOI concernant let responsablllte's des 
accident* dont lea ourrlero aont vlctlmes dans 
lenr trayail, et la reparation dea dommages qui 
en resultent, eat entree en vigvear It lerjaarier 
1910. 

l_A PREVOYANOE, 

met a rotre disposition lea aenrlcea d'expcrt* 
en matlere d'aaaurance contre lea Accidents da 
Travail et roni <rltera tout anjet d'ennula et de 
responeablllte'. 
Assures-Toua iana retard. 

Bcrlves a J.C. Qagne, Gerant General, 
63 Guardian Bid*. - MONTREAL. 

on Telephones Main 8027. Agents demanded. 



l'Assurmce Mont-Royal 



Geaapagale Iaeae eaaaaes Oaaaaile) 

lurtaui: 1720 rat Utira-OMM 

Gala SVITaatote-XaTler. MONTRJBAL 
RoDOLiva FoaaaT, PreeloVsat. 
J. ■. OxJaiart, Jr., Qaraai Qoai r aL 



La Compagnle d'Aoouranca 
MUTUELLE DU COMMERCE 

centra I'lncendlo 
Aatir axcadant - $»50,0OO.OO 

DEPOT AU OOTJVERNEMKNT 

an conformity arso la nouTelle Lot del auaraaaaa 

de Quebec, I Edouard VII, Chap. 8>. 

Bureau Chef:' I SI rua dlrouard, St-Hyaclnthe 



►♦♦♦♦♦♦a 

♦ 



METROPOLITAN 

LIFE ASSURAIICE COY OF NEW YORK 

(Compagnle a Fends Social) 

Actif $277,107,000 

Polices en vigueur an 31 de- 

cembre 1909 10,621,670 

En 1909, la compagnle a emi* 

au Canada dea polices pour $23,418,168 

Bile a depose entre lea mains 
da Gouvemement Cana- 
dien, exclusivenient pour 
lea Canndieas. plus de $7,000,000 

II / a plus do 375,000 C'anadiens assures 
dans la METROPOLITAN 



1ST. 

l©36| 



LIVERPOOL 

- AMD 

LONDON 

AND 

Globe 



Fidelity-Phenix Insapanee Co., 

OP NESltf YORK 

TOTAL DE L'ACTIF - $14,081,389.23 



Robert HamDson & Son, Agents, 

I-S ST. JOHN STRBBT 



INSURANCE COMPANY 



•uoourtale au Canada, Bureau Chef a Montreal 



SUX LIFE OF CANADA 

au ai otccyim i.o. 

A otif $29,288,525.41 

Surplus B-ir tout le Paeslf et le 

Capital. Hm 3* 01 3 p.c. Standard 2,596,305.96 
Surplus d'apresl'Ktalon du Gouv. 4.118,491.91 
Kovenu en 1908 0,949,601.98 

Assurances en viguour 119,517,740.89 

Eorltei au bursaii chef a Montreal pour a>i>ir la petlU 
brochure Inti'.uloe "Prot-i«erouaand Progressive. " 

La « POLIO rs Dt U IUO Lin tONT FiCtlH A vrNDll 



compaonie MONTREAL-CANADA 

D'UIUIUNCI CONTRE L'INCENlll 
Fondee on 1860 

Actif 1667.886.96 

Re-err. 1108,071.28 

Antral Valeun paasi res 20,067.61 

~~ i 1218,760.10 

Surplus pour l*« assures 1844,126.70 

BUItmAU'OHKf I 

No. 10 rue It litau.t. ■ • MONTREAL. 



Union Mutual Lift Insurance Company, do Portland, Maine 

TMD C. RICHARDS, President. 

Valenr accept it de Garanties Canadlennes, detenues par le Gourer- 
nement Federal pour la protection des Portevrs de Polices, $l,106.(70 
Toutea lee pollcee emises aveo Dlrldende* Annuels sur paiement 
de la prime annuelle de deuxleme annee. 

Ourerture exoeptlennelles pour Agents dans la Province de Quebee 
et l'Kst d'Ontario. S'adreseer 4 

WALTIR I JOSEPH. Derail t, 
151 rae St. Jacques MONTREAL. 



LA COMPAONIE DASSURANCE 

"FEDERAL LIFE 



99 



Bureau Principal t HAMILTON. Can. 

Capital at Aottf .... 4, 513,949.68 

Aaauranoaa an force an 1909 - 21,049,822 61 

Pays aux Porteura da Polices en 1P09 847,274.48 

Contrats d'Aoouranco lee plus doslrable* 

DAVID DBXTHR, President et Dircctear-Geraiit 

H. RUS3BL. POPHAM, Gemot, District de Montreal 



LONDON da LANCASHIRE LIFE 
ASSURANCE COMPANY. 

OB LONORSS. ANOLtTINSl. 

Btraauc Cair au Canada. 

164 Ru* Si-Jtequtt, - - MONTREAL. 

Une dee plus fortee Oompagnles Angtaise. faisan t 
affaires d'aasuranoe sur la Vie au Canada.— 

Plnaieurs Dlstrtote noa representee. On demande des egenta. 



$2.000.000.00 DE PROFITS 

aeront distribute aux Porteura de Po- 
lice!, cette annee, par la 

CANADA LIFE 

1909 a ete l'annee la plus prospere pour la " Canada Life" depute 
qu'elle eziste, et cela rnontre que o'est une Compagnle dee plus 
satisfaisantcs pour lea Hommea qui e'y essurent et pour les 
Agents qui la representent. 

Adrcase: CANADA LIFK ASSURANCE CO. 



EN ECRIVAr"*" AUX ANNONCEURO, CITEZ "LE PRIX COURANT 1 



LE PRIX COURANT 



Tl y a profit pour k Ittarcbaiid 





£DWARDSBOR C a 




*f6iSTBW*» 

PURE 



TABLE S0 



S 

o 

:(T. 

•<■ 

m 

% 

•i 

I 




a vendre les produits dont la 
reputation est consacree par 
le temps, que leur qualite 
toujours strictement mainte- 
nue recommande particuliere- 
ment au consommateur, dont 
une publicite liberale fait ia- 
loir les merites au public 
interesse. 

LE 

SIROP 
DE 
j TABLE, 



Marque "CROWN" 

repoud pratiquement a tous les besoins du menage. Fabrique avec 
la meilleure variete de ble d'Inde sucre, il est employe a la preparation 
de quantites de mcts qu'il rend a. la fois appetissants et agreables. 
C'est la saison de l'annee ou il figure sur toutes les tables. 

Nous creons la demande. 
Ne manquez pas la vente. 

Nous 1« livrons en oanistres de 2 lbs., 6 lbs., 10 lbs. et 20 lbs. 



Edwardsburg Starch Co. Limited. 

I©A Rue St-Jacques, 



MONTREAL. 



MH ■OHIVAPtT AUX ANNONOCUM, CfTM - LI PHIX COUHAWT- 



HH 



■I 




Vol. XLIII 



MONTREAL, VENDREDI, 15 JUILLET 1910 



No 28 



3. m. 

Douglas 
d Co., 
Montreal. 



: 




flgenis 
canadiens : 
etablis 

en 18S7. 



- 



LE PRIX OOUBANT 





Demandez a votre fournisseur 

Les Pates Alimentaires 

de la Marque "RFRTR AND" 

II ne peut pas vous en fournir de meilleures. Ce n'est pas sans raison que dans le 
monde entier les meilleures 6piceries vendent : 

Macaroni " Bertrand " Vermicelle " Bertrand " 
Spaghetti " Bertrand " Coquilles " Bertrand " 
Nouilles" Bertrand" Etc., Etc., Etc. 



Pendant la Saison Chaude 

Les Essences Culinaires 

<feJONAS, 



sont de grande vente ; les menageres les preferent a 
celles de toute autre marque. Ayez-les en magasin si 
vous ne voulez pas manquer des ventes. 
Voici quelques essences qui conviennent particulieremeut pour cremes a la glace. 

Fraises Framboises Groseille Citron 



Vanille Cafe Chocolat Orange 

Nous manufacturons d'ailleurs toutes les essences culinaires possibles. 

En demandant a votre fournisseur celles qui vous manquent, specifier bien que vous 

voulez la marque "JONAS." 

Henri Jonas & Cie, 

MONTREAL 

' EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 




LE PRIX COUBANT 



< 



f 



POURQUOI 

Ne pas acheter plus de pois de Meilleure Qualite ? 

La compagnie DOMINION CANNERS, Limited, desire faire 
augmenter la demande pour ses Pois de la plus Fine Qualite, 
et offre un premier prix de $25.00 en argent, un second prix 
de $15.00 et un troisieme pnx de $10.00, aux personnes 
indiquant le meilleur moyen d'augmenter les ventes des Pois 
de la plus fine qualite . 

Les Pois de la DOMINION CANNERS, Limited, sont em- 
paquetes en quatre sortes et qualites designees ainsi : 
"Standard No. 4," "Early June No. 3," "Sweet Wrinkles 
No. 2 " et " Extra Fine Sifted No. I ." 

Avez-vous jamais songe qu'il vaut la peine de faire un effort 
special pour pousser vos clients a acheter des Pois des plus 
fines qualites, pour la raison que votre marge de profit est 
meilleure. 

j£^" Adressez votre lettre a 

The DOMINION CANNERS, Limited, 

HAMILTON, 

avant le 1 er juillet 1910. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques spSciales de merchandises dont les maisons, indiquees 
en caractere noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou qu^ ces maisons manufacturent ellesmemes 
Les prix indiques le sont d'apres les derniers renseignements four»is par les agents, representants ou manufacturiers 
eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD., 

La lb. 
Chocolat, Prime Xo 1, bte 12 lbs., 

pains de 1-4 lb. et 1-2 lb. . . . 0.35 

Chocolat a la Vanille, bte de 6 lbs. 0.44 

German Sweet, boite de 6 lbs. . . 0.26 
Breakfast Cocoa, bte de 1-5, 1-4,' 1-2, 

1 et 5 lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte de 1-2 lb., bte de 

12 lbs., Ex. sac de 6 lbs 0.32 

Chocolat sucre, Caracas, bte de 6 lbs 0.32 
Soluble Cocoa (Soda chaud ou 

froid), boites de 1 lb 0.38 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

5 nou6s ensemble 3.00 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 

Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, 
Montreal. 

Farines preparees de Brodie. la doz. 

Red XXX .... pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 

Buckwheat .... pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat .... pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake . . . pqts de 3 lbs. 1.60 

Griddle-Cake . . . pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses ccntenant 3 doz., paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs , 20c. chaque. 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal 



The Noir Ceylan 



No 5. 

No 5. 

No 10. 

No 10. 



lb. 

1 lb. 
1 lb. 
i lb. 



No 15. 1 lb. 30 lbs 



Owl" 
30~ lbs. par cse 
30 lbs. par cse 
par cse 
par cse 
par cse 
par cse 



30 lbs 
30 lbs 



No 15. I lb. 30 lbs . 

No 30. 1 lb. et % lh. 30 lbs. par cse 

The Vert Ceylan "Owl" 
No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5. i lb. 30 lbs. par cse 



La \t. 
20c 
21c 

26c 
27 c 
32c 
33c 
40c 
La lb. 
20c 
21o 



WILLIAM CLARK, 
Montreal. 
Conserves 

Viandes assorties 

Compressed Corned Beef . . . 
Compressed Corned Beef . . 

Lunch Ham 

Lunch Ham 



Ready Lunch Beef. . Is $1.65 
Geneva Sausage. . . Is 2.20 
English Brawn. . . Is 1.90 
Boneless Pigs Feet . Is 1.90 
Sliced Smoked Beef . }s 1.60 

Roast Beef Is 1.80 

Ready Lunch Loaves, Veau, 
Jambon, Boeuf, assortis . . 

Dito 

Boeuf Bouilli 

Boeuf Bouilli 



La doz. 

0.00 
1.80 
3.15 
0.00 
3.50 
2.70 
4.00 
3.00 
3.00 
2.60 
3.15 



is 1.30 

Is 2.40 

Is 1.80 

2s 3.15 



Boeuf Bouilli 6s 11.00 





Pork and Beans, sauce tomates Is 0.60 

Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.90 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boites hau- 

tes, sauce tomates .... 3s 1.25 





Pork and Beans, Plain ... Is 0.60 
Pork and Beans, Plain ... 2s 090 
Pork and Beans, Plain, boites 

plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boites hau- 

tes, Plain 3s 1.25 



PURITY, MEDALLION, 
THREE STARS, 

Trois Marques 

de Farine stir lesquelles on 

peut compter. 

WESTERN CANADA FLOUR MILLS CO., Limited 

TORONTO, MONTREAL, ST-JOHN, N. B. WINNIPEG, BRANDON. 




Cold Storage 



Circulation d'air froid et sec, 
ventilation parfaite, Tempera 
ture appropriee a la nature des 
prod nit* a conserver. 

Conservation d'aprfea les niethodes 
seientifiquesles plus approuvees de 



^/JStoVKV^ Beurre, Fromage, 
^VrflTVV^ Oeufs, Fruits. 



Coin des rues des Sceurs Grises et William, MONTREAL. 
O. M. GOULD, Gerant. 



I 

| Saindoux Compose de Laing 






Vendez le Saindoux de Qualite, qui donne satisfaction. 



II n'y en a pas de plus fin. Garanti exempt d'eau. 



| THE LAIN® PACKING & P10VISI0N 00., Limited, rue mill, Montreal, j 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



Les Connaisseurs 




Apprecient les Celebres 

Pipes "PETERSON." 

Tous les marchands de tabac soucieux de leur reputation devraient avoir cette marque 
en magasin. 

Seule et unique maison au Canada reparant et fabriquant les pipes et articles de 
fumeurs en tous genres. 

Proprieties des CELEBRES MARQUES Ifc^ ((S^V, (j*~») (cTc) 

Seuls depositaires des Tabacs et Cigarettes de la Regie Francaise. 



GENIN, TRUDEAU & CIE 

22. RUE NOTRE-DAME OUEST, 
MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



6 



LE PRIX OOURANT 



Pork and Beans, sauce Chill Is 0.60 

Pork and Beans, sauce Chili 2s 0.90 

Pork and Beans, sauce Chili 3s 1.00 

Ox Tongue (whole) ljs 7.50 

Ox Tongue (whole) 2 s 8.50 

Ox Tongue (whole) 2Js 9.50 

Jellied Veal le 1.80 -2s 2.75 

Gelees de Bouillon .... 2s 3.60 

.... 6s 10.00 
Potted Meats La doz. 
Ham, Tongue, Beef and Veal, 

Is 0.50 is 1.00 

Tongue, Ham and V^al .... Is 1.20 

Veal and Ham, pates .... Js 1.10 

Soupes La doz. 

Chicken pts. 160 

Chicken qts. 300 

rtDuHigatawnayl, Oxtail, Kidney 
Tomato, Vegetable, Mock Tur- 
tle, Consomme 1 , Pea .... pts. 1.00 

Dlto qts. 2.00 

Mince Meat 

(Tins fermfies hermgtiquement). La doz. 

Is $1.00 2s 1.95 3s 2.90 4s 3.90 5s 4.90 

Plum Pudding 

Anglais . . Is 1.50 
Plum Pudding, 

Anglais . . 2s 2. 00 

Boeuf fum6 en 

tranches "Inglass" . . is 1.50 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 2.10 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" Is 3.35 




COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO- 

FRANCAISE, 

232 rue Lemoine, Montreal. 

Axoline, poudre a nettoyer les m6taux: 
Axoline ordinaire pour les m6taux 

communs, les 100 paquets . . .$ 6.50 
Axoline spSciale pour melaux pr6- 

cieux, les 100 boites 17.50 

Eaux minerales. 
Eau de Vichy St-Yorre source R6- 

gente, la cse de 50 bouteilles . . 6.00 
Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 bouteilles 9.50 

Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 demi-bouteilles .... 7.75 

Savonnerie Parfumerie "Maubert" 
Savon aux amandes nu en caissettes 

de 50 morceaux, le cent . . . 3.75 
Savons enveloppes en boites, cent 

modeles differents, depuis 30 cts 

jusqu'a $4.25 la douzaine. 
Poudre de riz "Parisette". La doz. 0.48 
Poudre de riz "Gilberta". La doz. 0.60 
Poudre de riz " Veloute de Rose 

Lys ". La douzaine 0.96 

Poudre de riz en boites fantaisie, 

30 modeles differents (depuis 50 

cents jusqu'a $4.50 la douzaine). 

Dentifrices de Botot. 
Eau de Botot, flacons avec bou- 

chons, depuis la douzaine .... 4.00 
Eau de Botot, flacons Stilligoute, 

depuis la douzaine 5.00 

Pate Dentifrice Botot en tubes. La 

douzaine 1.50 

Pate Dentifrice en boites porce- 

laine. Petit Modele. La douzaine 2.45 



Pate Dentifrice en boites porce- 
laine. Grand Modele. La douzaine 5.85 

Le" Sublime de Bottot" pour lea 
cheveux. La douzaine .... 8.50 

Petrole Hahn contre la chute des 
cheveux. Petit Modele. La doz. 6.75 

Petrole Hahn contre ia chute des 
cheveux. Grand Modele. La doz. 12.00 
Produits Pharmaceutiques. La doz. 

Comprimes aux sels de Vichy (Fla- 
cons de 100 comprimes) .... 3. 00 

Pastilles de Vichy a la Menthe en 
boites ... 1.75 

Pastilles de Vichy a la Menthe, en 
demi-boites 1.15 

Chf^bon Naphtole' Granulfi H. Jouis- 
se . . . . 5.50 

Glycerophosphate de Chaux granu- 
le "Thevenot", en flacons . . . 4.50 

Levure de Biere granulSe 'The- 
venot" 4.50 

Sedlitz granule "Thevenot" .... 3.25 

Sirop Pectoral "Thevenot", au Bro- 
moforme compose 6.00 

Sirop Iodotannique Phosphate "The- 
venot .... 6.0 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 

Bleus a laver. 
La lb. 
"Blueol", boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carr6s. 15c 

"Sapphire", 
btes de 14 lbs, 
pqts de % lb., 
12Jc. 
"Union", boites 
de 14 lbs, pqts 
de 1 et 1 lb, 10c. 




Soyez entendu sur le Probleme du Profit 

LES FBVES AU LABD 

MARQUE KITCHENER 

sont £gales coinme quality aux meilleures marques du 
marche et se vendent a. 25 pour cent de moins. 

Pourquoi, M. l'Epicier, ne pas faire ce profit ? 

Nos feves sont toutescueillies& la main etempaque- 
tees dans les nouvelles boites sanitaires contenant 1, 2 
et 3_ livres avec ou sans sauce tomates. Nous avons 
aussi une ligne complete de fruits et de legumes. Si 
votre marchand de gros ne peut pas vous en fournir, 
6crivez-nous directement pour les prix. 

THE 0SHAWA CANNING CO., Limited 

OSHAWA, - - ONT. 



\ 



AU COMMERCE 

Nous oflfrons aujourd'hui un lait pur, exempt de 
microbes, livroen bouteilles hermetiquement closes et de 
conservation indefinie : 

LE LAIT LAURENTIA 

Traite par un procede exclusivement mecanique, repond 
a toutes les exigences dela Profession Medicale et a tous 
les besoins de la famille. La Creme Laurentia est 
traitee par le meme procede. 

LE LAIT MATERNISE est la nourriture id^ale pour 
le bebe — se rapproche le plus du lait maternel. 

DEMANDEZ NOS PRIX. 

La Cie Canadienne de Produits Agricoles Limitee 

21, HUE St-Piehhe, MONTREAL. Tel. Bell Mais 4610. 



Proprietaires: 



d'exarainer votre stock et d'inscrire dans votre livre ce 
dont vous avez besoin. Les importations de printemps 
arrivent maintenant. Donnez un ordre de bonne heure. 

ROWAT <Ss CO. 

Distributeurs Canadiens :— Snowdon & Ebbitt, 325 Edifice Coristine, Montreal, 
S2u6bec, Ontario, Manitoba et le Nord-Onest ; F. K. Warren, Halifax, N. E. ; 
F. H. Tippett & Co., St. John, N. B. ; C. E Jarvis & Co., Vancouver, C. A. 



Glasgow, 
Ecosse. 



EN ECRIVANT AUX ANNQNQEUBS, CITEZ " LE PRIX QQURANT 



LE PRIX COURANT , "tfi 

THES, EPICERIES, 
PROVISIONS, 



L L : 



VINS ET LIQUEURS 



r r 



LE PLUS FORT STOCK. LA PLUS GRANDE VARIETE 



NOTRE SYSTEME: 
Bas Prix. Ecoulement Rapide. 

Crosses Affaires. 



Quelques Ordres d'Essai vous convaincront que nous meritons 

VOTRE CONFIANCE. 

Materiel sans Egal. Personnel Competent. 

Organisation Parfaite. 

. HEBERT & CIE., LIMITEE. 

Importateurs et negotiants en gros 
D'EPICERIES, VINS ET LIQUEURS 

MONTREAL 




.j 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COTRANT 



The EDWARD8BURQ STARCH CO., Ltd 

Montreal 

Ernpois de buanderie 
Xo 1 Blanc ou Bleu, cantons 3 lbs. 
Xo l Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 
Xo 1 Blanc, barils et petits barils 
Canada Laundry (cse de 40 lbs.) 
Silver Gloss, btes a coulisses.6 lbs. 
Silver Gloss, canistres de 6 lbs. 
Kegs Silver Gloss gros cristaux . 
Edwardsburg's Silver Gloss, paquets 

chromos de 1 lb 

Benson's Satine. cartons de 1 lb. 
Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 
Benson's Enamel, par bolte de 20 

et 40 paquets 1.50 et 

Empols de cuisine 
Benson's Celebrated prepared Corn, 

Boites de 20 et 40 lbs. . . . 
Canada Pure Corn Starch, boites de 

2o et 40 lbs 



Empois de riz "Edwardsburg" 
No 1 blanc, etiquette chromo, car- 
tons de 1 lb 




0.10 



N. K. FAIRBANK COMPANr, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

BOAR'S HEAD. 

Tierces . lb. 0.12^ 

Demi qrts lb. 0.121 

Tinettes, 60 

lbs . . lb. 0.12| 

Seaux en bois, 20 lbs 2.60 

Chaudieres, 20 lbs i2.50 

Caisses, 3 lbs lb. 0.134 

Caisses, 5 lbs. lb. 0.13§ 

Caisses, 10 lbs lb. 0.13i 




E. W. GILLETT CO., LTD. 
Toronto, Ont. 

Levain en Tablettes 
" Royal." 

Boites 36 paquets a 

5c. . . . la bolte $1.15 



Lessive en Poudre de 
Gillett. 

La cse 

4 doz. a la caisse .$3.50 
3 caisses 3.40 

5 caisses ou plus . 3.35 



} *2.60 
.$2.50 



Poudre a Pate "M 
Ne contient pas 



baking 



doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 



5c. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 

oz. 

de 16 oz. 

de 11 lbs 

5 

6 



de 
de 4 

de 6 
de 8 
de 12 
de 12 
de 16 



de 
de 
de 12 
de 16 



lbs. 

oz. 

oz. 

oz. 



agic" 
d'alun. 
La doz. 

. . $0.50 
. . 0.75 
. . 1.00 
. . 1.30 
. . 1.80 
. . 1.85 
. . 2.25 
. . 2.30 
. . 5.00 
. . 9.50 
a 
La Cse 
$6.00 



Soda " Magic " La cse 

No 1 caisse 60 pqts de 1 lb. . 2.60 

5 caisses 2.50 

No 2 caisse 120 pqts de % lb. . . . 2.60 
5 caisses 2.50 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. . 
et 60 pqts. de J lb. 

5 caisses . 

No 5 caisse 
100 pqts. de 10 oz. 2.65 

5 caisses .... 2.55 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

1 lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) $ .90 

I lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) 1-80 

La cse 



*M*/< 



E.TCGIUXITUSNi 

TORONTO OMT 



cuurrs 

. VISUM 

*iamTaht< 

"^ COrtftfTU* 



L20 



4 doz pqts., i lb. . . J assor- i $ _ 
2 doz. pqts., i lb. . \ tis. / * 

La doz. 
I lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) $2.00 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse) $3.75 

La lb 

5 lb. canistres carrees (% doz. dans 

la caisse) 0.30 

10 lb. boites en bois 0.27J 

25 lb. seaux en bois 0.27J 

100 lb. barils 0.25J 

360 lb. barils 0.2 5 



PAPIER POUR MIMEOGRAPH 

Demandez a votre Libraire la 
marque " Northern Mills " 

qualite superieure pour PA- 
PIER A COPIE. 

Manufacturer par 

La Compagnie des Moulins du Nord, 

278 rue St-Paul, Montreal. 



Ciment Granit " VOL-PEEK. 



»» 




"VOL-PEEK" 



VOL-PEEK' 



est une di-'couverte raerveil'euse. II sert a raccommodertout usten- 
aile perce par l'u.*ure II n'est besoin d'aucun outil pour s'en servir. 
II coute tr6s pen et est tr6s 6conomique. Toute pertonne qui s'eo 
sera servit) une fois, sera obligee d'admetlre que ce CimeDt est indis- 
pensable dans chuque famille. 

Tous les niarchands derraient s'en procurer, ils y trouvoraient 
leur profit. Pour toute information, adresstz-vous a 

45. rue William. 

MONTREAL. 
Seuls Agents dans la Province de Quebec pour 
H. NAGLE & CIE., Manufacturler*. 



N. A. Bedard & Cie., 



P» 



BONBONS. VI A U BISCIJITS - 

Y a-t-il dans le commerce des friandises plus delicieuses que celles 
de cette maison ? ^ Les detaillants ont-ils plus de satisfaction 
d'acheter d'autres marques? ^ Tout le monde sait que Qualite 
est la devise de la maison ... 



YIAU & FRERE, 



Viauville, Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



u3 



LE PRIX COURANT 



La Clientele aura cette annee favantage d'a- 
cheter des CONSERVES de Fruits et de 
Legumes sous la marque 




La Qualite sera indlscutable. 

Les prix sont garantis les plus bas. 

ffi*^ Demandez des informations, 

L. CHAPUT, FILS & CIE., 

EPICIERS EIM GROS 

AGENTS, - - MONTREAL. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



10 



LE PRIX OOURANT 




GUNN, LANGLOIS & Co., Limited, 

Prix du saindoux 

composS, 
marque Easlfirst. 

Montreal. 

" lerces .... 0.13 

Demi-quarts. . 0.13J 

Tinettes, 60 lbs. 0.13$ 

Seaux en bois, 20 lbs 2.70 

Cbaudieres, 20 lbs 2.60 

Caisses, 3 lbs lb. 0.133 

Caisses, 5 lbs lb. 0.131 

Caisses, 10 lbs lb. 0.133 

Pains moulds d'une livre .... 0.14J 

A. HANDFIELD, 

11 rue Bonsecours, Montreal. 

Sirop d'erable compose, lb 0.08 

Sirop durable compose, gal. . . . 0.60 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY OF 
CANADA, Limited 

Cigarettes. Le 1000 

Richmond Straight Cut . . . .12.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlete 8.50 

Old Judge 8.50 

New Light (tout tabac) .... 8.50 
Sub-Rosa Cigarros (tout tabac) . . 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5.75 

Dardanelles ordinaires . . . 12.25 
Dardanelles, bouts en liege ou en 

argent 12.50 

Murad (turques) bouts en papier. .12.00 



Moguls, bouts en papier ou en liege. 12.00 

Yildiz (turques) 15 00 

Yildiz Magnums, bouts en papier, 
en liege ou en or 20.00 

Tabacs a cigarettes. La lb- 

Puritan et B. C. No 1 . . . .l/12s 1.00 
Sweet Caporal l/13s 1.15 

Tabacs coupes. L a lb - 

Old Chum 10s 0.79 

Lord Stanley, Tins 1-2 lb 1.05 

Meerschaum ... • -10s 0.79 

Athlete Mixture, Tins 1-2 et 1-4 lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .... 0.82 
Old Virginia, pqts 1-2 et 1 lb. . . . 0.72 
Duke's Mixture (Granulated), 

l-10s. Bags 5 lb. carton 0.85 

Bull Durham. 

1-10 bags, 5 lb. carton 1.25 

1-16 bags, 5 lb. carton 1.25 

IMPERIAL TOBACCO CO. OF CANADA, 
Limited, Montreal. 
(Empire Eranch). 
Tabacs a chiquer. La lb. 

Moose bars 5h cuts to the lb., $ 

butts 8 lbs 0-40 

Snowshoe bars, 6% cuts to the lb., 
Butts. 22 lbs., y 2 butts., 11 lbs. 0.43 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s 0.44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll 7Js 0.56 

Tabacs a fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 



Ivy 7s 0.50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabac hachfc. .La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

HENRI JONAS & CIE, 

Montreal. 
Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre . . 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre . . 1.50 
2 oz Carries. Triple concentre . . 175 

4 oz. Carrees. Triple concentre . . 3.00 
8 oz. Carr6es. Triple concentre . . 6.00 

16 oz. Carrfies. Triple concentre . .12.00 

2 oz. Rondes. Quintessence .... 1-75 

2A oz. Rondes Quintessence .... 2.00 

5 oz. Rondes. Quintessence .... 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence .... 6.00 
4 oz. Carr6es. Quintessence. Bou- 

chons 6meri 3.50 

8 oz. Carr6es. Quintessence. Bou- 

chons emeri 7 00 

2 oz. Anchor 100 

4 oz. Anchor 1-75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2 25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1-25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4 25 

1 oz. London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits a la livre de . . . $100 a 3.00 
Extraits au gallon de . . . $6.00 £ 24.00 

MSmes prix pour Extraits de tous 
fruits. 



LE PUBLIC EN GENERAL 

n'est pas bon juge en matiere 
d'epiceries, et le sait. 

(If En consequence, l'acheteur difficile recherche 

certains " indicateurs " qui lui montrent le 
ruagasin auquel il puisse se tier, quand il 
achete des epiceries. 
{j| II peut ne pas savoir comment choisir du bon 

the ou du bon cafe en vrac, par exemple ; 
mais il obtient un article de valeur, quand il 
achete des Pickles Heinz, et il aura probable- 
ment une opinion favorable de l'epicier qui lui 
vendra ces articles et d'autres marchandises 
d'egale valeur portant une marque de commerce. 
f]J II peut n'etre pas a meme de discuter pour 

ou contre le Benzoate de Soude ; mais il sait 
qu'il prefere ne pas courir de risques provenant 
de drogues dans ses aliments, et il lira probable- 
ment 1' etiquette placee sur le Ketchup que 
l'epicier recommande. 
(| LES PURS PRODUITS ALIMENTAIRES 

HEINZ procurent de nouveaux clients et 
aident a. conserver les anciens, parce que 
Les 57 Varietes sont garanties pures et garanties 
plaire, sinon 1' argent est rembourse. 

H. J. HEINZ COMPANY 

Membres de 1" Association Amencaine pour l'Encou- 
ragement a la Purete des Produits Alimentaires. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 




Un Seul But 
dans la Vie. 

Les Empaqueteurs du Poisson de la 
Marque "THISTLE" n'ont pour but 
que de produire ce qu'il y a de MEIL- 
LEUR en Poisson de Conserve. 

f Empaquete sur les ^ 

Lieux de Peche. 

Les Conserves de Haddies, Harengs 
pered et Harengs a la Sauce Tomates, Mar- 
que "THISTLE" sont preparees la oil les 
poissons sont peches, au bord de l'eau. 
Comment pourrait-on mieux preserver la 
richesse naturelle et la saveur delicate du 
poisson? IMPOSSIBLE. 

Mais ce n'est pas tout, car Capitaine 
Austin a l'habilete sans egale acquise par 
l'experience de toute une vie. II n'y a ni 
salete, ni vase, ni malproprete dans les con- 
serves de la Marque "THISTLE." La re- 
putation du principal preparateur de pois- 
son dansle pays est en jeu sous l'etiquette 
de la Marque "THISTLE." 

Achetez ces conserves, vous achetez les 
meilleures. 

Poisson Marque "Thistle" 




Vs. 



jlrthur P. Tippet & Co., Jlgenk, 
Montreal. 




LE PRIX OGURANT 



11 



KM»f 



PERFECTION 

f' HOONEY BISCUIT* CANDY. CO 
STRATFORD CANADA 



II y a to uj ours une forte 
demande de la part des per- 
sonnes allant camper ou en 
pique-nique pour un bon Bis- 
cuit au Soda. 

Mettez-vous en stock les 

Sodas a la Creme 

" Perfection " 
de Mooney, 

la sorte qui parvient tou jours 
a votre client dans un etat 
frais et croustillant '. 

C'est une ligne qui ne man- 
que jamais de donner satisfac- 
tion et qui laisse une bonne 
marge de profit. 

Vbyez voa Stocks. 

The Mooney Biscuit 
& Candy Co., Limited 

Stratford, Can. 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
CO., LIMITED 

Fabricants de Farine "FIVE ROSES" 

MEUNERIE A KEEWATIN 

Capaclt* 0000 barlls par Jour 

MEUNERIE A PORTAOE LAPRA1RIE 

Capaclt* 1500 barlls par Joar 

Capacity Totale 10500 barlls par Jour. 

Bureaux: MONTREAL, TORONTO, 

WINNIPEG, KEEWATIN, 

PORTAGE LAPRAIRIE. 




La destruction ]de la niouche malpropre, propaga- 
trice de maladies, est un devoir public, et les Epiciers 
peuvent aider il l'accomplissiment de ce devoir et faire 
en outre de gros profits en ponasant la vente dea 



IP^IDS 



DE WIL.SOINJ 



Lacaille, Gendreau & Gie 

Suooesaeors da Che. Laoailla & Cle 

EPICIERS EN GROS 

Importateura da Mflaaaaa, SIropa, 

Frulta 8aca, TMi, Vina, Llquaura, 

Sucraa, Etc., Etc. 



Speciality da Tins da Mass* de Slclle eH 
de Tarragona. 



329 Rim St-Paul et 14 Rue St-Dizwr 
MONTREAL 



"LA FAVORITE" 

La Mine par excellence pour lea poeles. 
Kilo donne un 1 autre permanent, 
Ne tacbe pas les mains. 

oiTtAGB oooar 

La meilleure combinaison de cirage-a chaus- 
surea, conserve le culr et lui donne un lustre 
parfalt. 

FBorrnorFORinrs 

La meilleure gratsse pour harnals, aseouplit 
at conserve le culr en le mettant a l'epreu ve 
de l'eau. 

-V*>x- nia "UWCLB Sj^TYf 

Donne a la chaussure un brillant etlncelant 
et durable. 

Cea produits sont en vente chez tous les Epi- 
ciers en gros. S'adresser au besoln a 

Uncle Sam Dressing Co. Lanoraie.P.Q. 

Rapreientants a Quebeo : BOlVlN & CRENIER 

63 laXTE DALHOVSIE 



it. 



Laurence & RobRaille 



D 



HABOHAKDB DB 



Bois de Sciage et de Charpente 

BUREAU HT CL08 

Cein des rues Craig et St-Danis 

Bell T41.. Main 1488. MOWTOE -a.1. 

Til. dee MarohAnds, 804. 

OLOfl AU CANAL 

< Coin dec rues William et Richm,oqd> 

LI" 1 Tel, Main 3844 > 



LES PRINCIPAUX 
EXPEDITEURS 
D'CEUFS, 
DE BEURRE, 
DE FROMAGE ET 
0E VOLAILLES 
TROUVENT QUE 
LA MAISON 

GUNN, LANGLOIS 
& CIE . Limitee 

EST 

L'INTERMEDIAIRE 

LE PLUS 

PROFITABLE 

ET LE 

PLUS 

SATISFAISANT 

POUR METTRE 

LEURS 

MARCHANDISES 

SUR LE 

MARCHE. 

Si nous ne pouvons rien vous 
acheter, peut-etre pouvons- 
nous vous vendre quelque 
chose. Faisons connaissance 
d'uue mauiere ou d'une autre. 
Nous tenons toutes les lignes 
se rattachant a la Ferme et a 
la Cremerie, et tous les Pro- 
duits des Maisons de Salaison. 



rr 



• • 



CHOCOLAT 

■•■ Saor* N 



Elite" 



DCS EPICIERS " 

POUR TOUS LBS 

Besoins de la Guisir\e 

Tablattat da Va "> 
rABMgfcra par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. 8. 

v J. A. TAYLOR, Apart, MONTREAL v 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



12 



LB PRIX OOURANT 



Chocolat "BORDO" £ Si 

La Friandise que Tous peuvent Manger. 

Vous cherchez a faire plus d'affaires. 

\*ous desirez quelque chose de mieux qu'une " demande ordinaire." 
Vous desirez uu Leader — un article qui ait de la prise sur la clientele 
et qui se veude encore et encore sans que vous ayez besoin de natter 
le public pour qu'il en achete, un article qui pousse a des commentaires 
favorables et etablisse une clientele soutenue et peu ordinaire. Des 
quantites de rnarchands controlent le commerce du chocolat dans leur 
district en vendaut le chocolat " BORDO," dont la fabrication et la 
saveur sont distinctes. Rien ne l'egale exactement. 

Si vous avez la marque de la M. B. CO., vous avez le seul ch,oo)lat original "BORDO." 

Vendu en paquets de 10c., et en boites de 5 lbs. 

The Montreal Biscuit Company, 

" LES CREA.TEURS" 
MONTREAL 

The Montreal Biscuit Company, Montreal. 

yiessicttrs ; 

Ycuillez m'envoyer des icharttillons de Chocolat "BORDO" et des renseignements 
complets sur votre proposition speciale concernant les Chocolats de Haute Quality. 



> 



LA FAMINE PREPAREE 



(Self -Raising Flour) 



DE BRODIE & HARVIE 



est auiourd'hul la farine preferee des 
menag^rea- Bile donne une excell en- 
te patisserie, Ugere, agreafcle et re- 
cfaetcbee par les amateurs. Pourreus- 



sir la patisserie avec la farine nrepa- 
i de Brodie & Har vie, fl sujSt de 



ree 



sulvre les directions imprimeea sur 
chaque paquet. 



14 et 16 Rue Bleury, MONTREAL 



>♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦»♦♦♦♦♦♦♦ * 

\ CONFITURES PURE5 | 
► DE UPTON 



V- 



Inscrivez votre nom et votre adresse et envoyex imwidiatement par la poste. 
dcpeiise de 2c. vous sera profitable. 



Votre 



-J 




Demandez PEncre Noire 

MARCEL 

PARIS, France. 

En rente chez lea principalis Epioiera et 

Librairea en Gros. 

Agent General pour le Canada : 

M. J. LACHAPBLLE 

229. me St-Hubert, Montreal. 



LA PLUS FACILE ET LA 
MEILLEURE. 



Les femmes savent que la ma- 
niere la plus facile et la meilleure 
de laver le linge consiste dans i'em- 
ploi de FELS-NAPTHA. C'est ce qui 
fait que le savon FELS-NAPTHA 
est le plus facile et le meilleur a 
leur vendre. Placez-le toujours la 
ou elles peuvent le voir. 




Pendant tout 
I'Ete 

J'annoncerai mes Feves au 
Lard. 

Mon produit est aussi pres 
que possible de la perfec- 
tion. Je le sais, — Le com- 
merce en est assure. Je 
persuade aux clients de s'en 
convaincre eux-mlmes en 
l'essayant. 

Pres de 200 journaux au 
Canada suggerent cet essai. 
Ayez-en un approvisionne- 
nient complet pour pouvoir 
repondre aux ordres que 
vous allez recevoir. 



naturellernent une Vv» |6lMlKy 

ligne complete des , 

autres sp£ctalite"s 

de Clark. MONTREAL. 



FflBRlGflNT, 



CONFITURES PURES, 
NOUVELLE S'ISON, 
• - DE UPTON, - - 
MAINTENANT PRETE. 

Absoluiuent pures 
et de eaveur deUi- 
cieuse, conserves 
dans des seaux de 
5 lbs. et des jarres 
en verre de 16 oz., 
doubles or, seel les 
herm^tiquement. 

Pure JVIarmelade 

d'Oranges 

de UPTON 

Bien et favorablement connue de 
l'^pieier et de ses clients dans tout 
le Canada. ou. elle est faite et ven 
due depuis plus de quinze ans 

PWWWW WW We WW 



52 DBS PLUS HAUTBS RECOMPENSES 
En Europe et en Amirlque 

Les CACAOS et CHOGOLATS 

Pups, de Kaut Grade 
-DE- 

Walter Baker & Co. 

LIMITED. 

Leur Caeao pour le D4> 
Jeuner, est atisoluniemt 
pur. delicieux, nutritif et 
coure moins de 1 cent per 
tease. 

Leur Chocolat Premium 
No. 1, Envelop pes 
Bloues. Etlquettee Jau 
nes, est le meiUeur chocolat 
nature sur le march*, pour 
1'usage de la famiUe. 
Leur Chocolat Care- 
Marque de oa,e au suore est le plus fin 
Commerce. chocolat a manger qui eolt 

au monde. 
Un livre de recettes de cfcoix. en Francais, 
sera anvoye a toute personne qui en fere la 
demande. 

Walter Baker & Co., Limited 

Etablls en 1780 

DORCHESTER, MASS. 

Succursele, 86 rue St-Pierre, 

MONTR KAL. 




PAIN POUR OISSAUX Est le "Cottam 
Seed," febrique d'apres six brevet* Mer- 
chandise deoonaac-ce ; rien ne pent Tapprc- 
ober oomaM valour et comme popular^*. 
Chez t-Saa les founnaseurs de gros. 






EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



Vous pouvez atteindre au succes. 

Le Secret du Succes 

coneiste a tenir des marchandises d'une valeur connue et 

d'un merite eprouve — a vendre des marchandises 

dormant satisfaction. 

Les Confitures, les Gelees, le Jus de 
Raisin et le Catsup Marque 



LE PRIX CODRANT 



13 




sont renommes poor la purete de leur 
composition et leur saveur excellente. 
Mais n'acceptez pas notre declaration 
sans qu'elle soit appuyee. Hernandez au 
Departement du Revenu d« l'lnterieur 
nn exemplaire du Bulletin 191 qui certi- 
fle que lea produits "E.U.S." sont purs a 
ICO .. II n'y a pas de levier plus puissant 
pour deplacer vers vous la clientele de 
famille de la meilleure classe que la re- 
putation de vendre des aliments purs. 
Saisiasezl occa&ion. Favorisez la Marque 
"E D. S." Kile laisse au detaillant un 
profit qui en vaut la peine. 



Fait. 



E.D. SMITH, f"f; 

' a rruil 



-ruitt. 
WINONA, ONT. 

Agents: N.A.HILL. 25 Front K.Toronto; 
W. H.DUNN, Montreal; 
MASON & Hl( KKV, Winnipeg; 
R. B.COLWKLL. Halifax, N.E.; 
J. GIHHS, Hamilton. 




^3 




EUes recherehent cette marque de commerce quand 
elles achetent du sel et insistent pour avoir le 

SEL WINDSOR 



paree qu'elles n'en out trouve aucuti autre qui 
I'egale en finesse, secheresse, saveur et puret6. 



The Canadian Salt Co., Limited 

WINDSOR, ONTARIO 



.l3 



Moutarde Frangaise 

2 doz. a la calsse. 

Pony 

Medium 

Large 

Small 



La Grosse 



7.50 

10.00 

12.00 

7.20 

Tumblers 10. SO 

Egg Cups 12.00 

No. 67 Jars 12.00 

2 doz. a la caisse. 

Mugs 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. a 

Jars 

Jars 18.00 

Jars 21.00 

Jars 15.00 



64 
65 
66 
68 



15.00 



la caisse. 
No. 
No. 
No. 
No. 

No. 69 Jars 21.00 

Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 

Marque Froment 0.75 

Marque Jonas 0.75 

Vernis Milltalre a l'Spreuve de l'eau 2.00 

THE LAING PACKING & PROV CO., 
Montreal, Canada 

Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, bri 30.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, 12 brl 15.25 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut, Mess, brl 29.50 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut, Mess, 1-2 bri. . . . 15.00 
Lard leger, clair, brl (manque) 



Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, brl (manque) 

Lard clair. tout gras du dos, tres 

pesant, brl 32.50 

Lard de flanc, pesant, bri. . . . 31.00 

Pickled Rolls, bri. 30.00 

Bean Pork, petits morceaux gras. 

baril 25 00 

Saindoux Compose Raffine choix Mar 
que "Anchor" 

Tierces, :;::» lbs lb. ".12 

Boites, 50 lbs. net (doublim- 

parchemin) 11). 0.12J 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette imi 

tee) lb. 0.12-3 

Seau de bois, 20 lbs. net . $.2.50 0.1&3 
Seau de ferblanc, 20 lbs. 

brut |2.35 0.113 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en 

e, bleu 0.123 

Caisses 5 lbs., tins, GO lbs. en 

.■aisse. Bleu 0.12| 

Caisses, 3 lbs., tins, GO lbs , en 

caisse 

Briques, 60 lbs, en ese pqts l lb. \:','. 

Saindoux Marque "Anchor" 

(Garantl absolument pur) 

Tierces, ::?.") lbs 0.15-3 

Boites, 50 lbs. net, (doublure 

parchemin 0.15j 

Tinettes, 50 lbs. net (tinette imi- 

tee 0.45| 

Seau de bois, 20 lbs. Net (dou- 
blure parchemin) $3.2u 0.16 

Seau en ferblanc, 20 lbs. 

brut $3.05 0.153 

Caisses. 10 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, Rouge 0.163 

Caisses, 5 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse. Rouge 0.15J 



Caisses, 3 lbs. tins, 60 lbs. en 

c Rouge 0.16 

Saindoux en earre d'une livre, GO 

en caisse 0.163 

Viandes fumees 
Jambons: Notre meilleure qualit6. 

Extra gros, 25 lbs. et plus (tr§s 

gros) 0.17 

Gros, 18 a 25 lbs 18 

.\l. yens, 13 a 18 lbs 0.19 

is, L0 a L3 lbs 0.20 

Jambons d6soss6s, roul6s, gros, lb 

a 25 lbs 0.19 

Jambons d6sosses, roul6s, petits, 9 

a 12 lbs 0.20 

Bacon, a de\jeuner, marque anglai- 

se, sans os, clioisi 0.20 

Bacon de Brown, a dejeflner, mar 

que anglaise, sans os, 6pais . . 0.19* 
Bacon de Laing, Windsor, dos pe!6 0.22 
Petit Bacon, Spice. d6soss€ . . . 0.17 
Jambons de Laing, choisis "Pique- 

Nique" 0.17 

Bacon choisi, Wiltshire, coie 50 lbs 0.18 
Cottage Rolls (manque) 

Saucisses fumees 

Bologna (Bondon de Boeuf) . . . 0.08 

Bologna (Enveloppe cir6e) . . . 0.08 

Brunswick (Beef Middles) . . . 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et 

langue) doz. 1.10 

Saucisses fraiches 

Saucisses de pore (tripes de pore) 0.08 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 0.09 

Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb.) 0.09 

Saucisses de fermier .... 0.12 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



i 



u 



IM PRIX 06URANT 



Chair a saucisses (seaui de 20 
lbs.) 



COS 



Boudin blanc 0.07 

Boudln noir 0.08 

AGENCES 

LAPORTE MARTIN & CIE, LTEE, 

Montreal. 

Eaux de Vichy. 



c/s 
5.00 
6.00 
7.00 
8.00 
9.00 



La Capitale, c/s 50 btls. Qts. . 
La Neptune, c/s 50 btls. Qts. . 
La St-Nicholas, c/s 50 btls. Qts 
La Sanitas (Gazeuse), 50 Bout. . 
La Sanitas (Gazeuse), 100 Bout 
Eau "Vichy Limonade" 
50 Qts 
La Savoureuse . . 7.50 
La St-Nicholas . . 8.00 
Eaux de table 

50 Qts. 100 Pts. 100 Splits 
Sun-Ray Water 

"Gazeuse" . . 6.50 8.50 7.50 
Sun-Ray Water 
"Naturelle" . . 6.50 

Ginger Ale importe 
Belfast Mineral Water Co. 
"Trayders" Brand . . . Doz. 1.20 
"Extra Dry" Doz. 1.30 

Huile d'Olive 
Minerva. 

c/s 12 btls 1 litre 6.50 

c/s 12 btls. Qts 5.75 

c/s 24 btls. Pts 6.25 

c/s 24 btls. % Pts 4.25 



50 Pts. 
5.00 
5.50 



Legumes " Le Solell " 
Petits pois. 

Sur-Extra Fins, Extra Fins, Tres Fins, 
Fins, Mi-Fins, Moyens No 1, Moyens No 3. 
Haricots. 

Verts, Nains Extra Fins, Verts Fins, 
Verts Moyens, Verts Coup6s. 
Asperges. 

Branches g6antes, grosses, extra fines, 
couples sur-extra, ler choix, 2e choix, 
pointes, t§tes, Mac6doines, Epinards, Fla- 
geolets. — Prix sur demande. 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montreal. 



et Cacaos Mott. 

Elite . per 



^DIAMOND 
, CHOCOLATE. 



Chocolats 

doz. 0.90 
La lb. 
Prepared Cocoa. 0.28 
Breakfast Cocoa. 0.38 
~ x W tr No 1 Chocolate. 0.32 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate . . 0.18 a 0.30 
Plain Chocolate Liquors . . 0.18 a 0.35 
Vanilla Stick la gr. 1.00 

ST. CHARLES CONDENS- 
ING CO'Y., 

Ingersoll, Ont., Can. 
Laits et Cremes Conden- 
ses. 

St. Charles "Family" 3.50 

St. Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 
St. Charles "Hotel" 3.70 




Lait "Silver Cow" 4.55 

"Purity" 4.25 

"Good Luck" 4.00 

SAVON 

The GENUINE, empaquetG 100 morceaux 
par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec: 

Moins de 5 caisses $.500 

Cinq caisses ou plus .... 4.95 

SALADA TEA CO. 



THES DE CEYLA.N 
" SALADA." 




Etiquette Brune, l's et l's .$0.25 
Etiquette Verte, l's et h's . 0.27 
Etiquette Bleue, l's, $'s, J's et 

i's 0.30 

Etiquette Rouge, l's et J's . 0.36 
Etiquette DorSe, J's 0.44 



Gros. Detail 

$0.30 
0.35 




0.40 
0.50 
0.60 

SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 

Cleaner. 

Cse de 3 doz. . 3.60. 

Cse de 6 doz. . 7.20 
30 jours. 



Saumon Marque Quaker 

Le merite seul a etabli la demande pour cette marque. La haute 
et solide qualite est ce que l'epicier entreprenant doit avoir. 
L'aptiele le MEILLEUR n'est pas trop bon pour vos clients. 



MATHEWSON'S SONS, 

202, EUE McGILL, 



Epiciers en Gros, 
montreal. 



L'EAU DE VICHY ST-YORRE 

•SOURCE REGENTE," NON DECANTEE, 

est NATURELLE, pure, richement mineralisee. L6gerement gazeuse, son gout est agrdable, son effet 
assured Son prix tres avantageux en fait pour le marchand un ARTICLE RECLAME tres pr6cieux. 

COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO-FRANCAISE 

Importateurs directs, teuls agents pour lo Canada. 



\ 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOUBANT 



15 



Us* 




tfg) p l"n,.= 




CoDime nous avons entrepris la manufacture de gomme a macher 
a )a pepsine de haute qnalile, sous notre marqne Y & S, qui. depuis 
10 ans, est la principale marque de Reglissa en Ba'ons. vendue aux 
Etats-Uniset au C anada. nous avons l'honneur d'attirerl'attention du 
commerce sur la gomme a la pepsine Y & S, article stricteni' nt de 
haute classe, ne contenant que les ingredients les plus fins. Y & S 
est le tim bre de qualite- N ous preparons les aromes sui vants : 

Reglisse, Peppermint, Wintergreen, Menthe Verte. 

Comniandez a votre fournisseur une boite-echantillon (assortie Bi 
desire). On ne produit pas de nieilleuie gomme. Chaque morceau est 
envelopp6 separement. 5 morceaux par paquet. 20 paquets par bolte. 

Manufacture par 

NATIONAL LICORICE COMPANY, MONTREAL 



AGENTS 



Ontario — R. S. Mclndoe, 51, rue Wellington, E^t, Toronto. 
Province de Quebec et Provinces Makitimes — W. H. Dunn, 

394, rue St-Paul, Montreal. 
MANITOBA ET Saskatchewan — O. F. Lightcap, 214, rue PrincesB, 

Winnipeg. 
Province d'Alberta — Tees & Persse, Calgary et Edmonton. 



Fort 


Votre 




Pur 


Ga 

S( 
"CC 


rantie de profit est dan 

oda a Pal 

)W BRAI 


si 

t( 

SI 


e 

e 
D" 




\ DWIGHTS 






^C^Sr 




I^J^^SS^^ 


S o o A \ 


a causi 
menage 

CH 


s 

ire 

U 


de sa popularity aupi 

Donnez un ordre d voire fournisseur . 

RCH & DWI 

LIMITED 


res 

G 


. de la 

,HT 


Uniforme 


Manufacturiers 

MONTREAL. 




Dlgne de 
Conflance M 



^^^^^^^p^p^f^p^e^p^p^p^p^p^p^^e^p^t 




Ordres re- 
nouveles ; 

Voila ce que consta- 
tent tous les Epiciers 
qui tiennent 

La Creme 
Evaporee 
Canada 
First 



gale comme succe- 
dane pur et hygieni- 
que du lait frais de vache. Le con ten u de chaque bcite 
est gp.ranti absolument pur et parfaitement sterilise. 

B®" Donnez un ordre a votre fournisseur. 



The Aylmer Condensed Milk Co., Limited 

AYLMER, - ONT. 



•fA *|* *f* *!* *$* *t* *1i* ^S^* ^ *$* ^ *♦* ^ *i* ^ *f* *t^ *l ; * *!* *i* *-t« 



c 

H 
A 

Q 
U 
E 

B 

O 

I 

T 
E 




G 
A 
R 
A 

N 



S T CHARLES CR EAM 

Creme Evaporee 

St. Charles 



MEILLEURS PROFITS, 

PLUS DE VENTES, 
CLIENTS SATISFAITS 



Avec un Bon 
Stock de 
Marchandises 
St. Charles. 



St. Charles Condensing Co'y. 

INGERSOLL, ONT.. CANADA. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURt, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



16 



LE PRIX OOUKANT 



VDWIGHT*S 




*DDA 
Cow Brand 

Caisse, 60 paquets A<. \ 

lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de 
1-2 lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. 1-2 lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 
ARTHUR P. TIPPET & Co., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. . . pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. . . pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 

THE UNCLE SAM DRESSING CO., 

Lanoraie, P.Q. 
Vernis "Uncle Sam" 

Bout, (i oz Xo 1 1.80 

Bout. 4 oz. Xo 1 1.25 

Bout. 4 oz., Xo 2 doz. 0.90 

Bout. 4 oz., (bout, nue) . . doz. 0.75 
Vernis Chocolat. 

Bout. 6 oz.. Xo 1 1.80 

Bout. 4 oz., Xo 1 1.25 

Vernis noir Xo 1 Extra Brls 40 

gallons 1.60 

Vernis noir Xo 1 Extra Cans 1 a 5 

gallons 1.75 

Vernis chocolat Xo 1, brls 40 gals. 1.60 
Vernis chocolat Xo 1, Extra cans 1 

a 5 gallons 1.75 

Graisse "Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boites 8 oz 1.25 

Boites 4 oz 0.75 

Cirage Combine "Coon". 
Cirage a Chaussures "Coon" doz. 0.75 

Mine a Poele "Favorite" 
Mine "Favorite". Xo 4, doz 0.45 



Mine "Favorite", Xo 8, doz. 



0.65 



Mine "Favorite", No 12, doz. 



0.75 



T. UPTON & CO., 
Hamilton 
Confitures garanties pures 

Framboises, Fraises, Cassis, verres 

de 1 lb., 2 doz. par cse . doz. 
Peches, Gadelles Rouges, Gro- 

seilles, verres de 1 lb., 2 doz., 

par caisse doz. 

Prunes, verres de 1 lb., 2 doz. par 

caisse doz. 

Assorties 
Verres de 1 lb., 2 doz. a la cse, doz. 
Marmelade de Pamplemousse 

(Grape Fruit), verres de 1 lb., 

2 doz. a la caisse .... doz. 

Pure Marmelade d'oranges 
Garantie pure. 
Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, d~z. 
Verres, 16 oz., 2 doz. a la cse, doz. 
Pint Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 
Quart Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 
Tins, 2 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 
Tins, 4 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 
Tins, 5 lbs., 8 au crate .... lb. 
Tins, 7 lbs., 12 a la caisse . . lb. 
Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 

crate lb. 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 

Miel Pur Clarifie 
Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, doz. 1.40 

White Clover 
Verres, 12 oz., 2 doz. par cse (manque) 

Confitures composees 
Framboises rouges, Fraises, Peches, 

Prunes, Gadelles rouges, Cassis, 

Groseilles, Bluets, Abricots, ver 

res, 12 oz., 2 doz. par caisse, doz 
Tins, 2 lbs., 2 doz par cse . lb 
Seaux en fer-blanc, 5 lbs, 8 seaux 

par crate lb. 0.07J 

Seaux en fer-blanc, 7 lbs.. 6 seaux 



1.9U 



1.70 



1.60 



1.75 



1.60 



1.00 

1.45 

2.25 

3.25 

0.08 

0.08 

0.07£ 

0.07J 

0.07£ 
0.07* 



1.00 
0.07| 



par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 

crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 0.061 

Empaquetees en calsses assorties ov 
crates si desire. 

Gelees composees 
Framboises, Fraises, Cassis, Ga- 
delles rouges, Ananas, verres, 12 

oz., 2 doz. a la cse .... doz. 1.00 
Seaux en fer-blanc, 2 lbs., 2 doz. 

a la cse lb. 0.07J 

Seaux en fer-uianc, 5 lbs., 8 seaux 

par crate lb 0.07J 

Seaux en bois, 7 lbs., six seaux 

par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs. . . .lb. 0.063 

Empaquetees en caisses assorties ou 
crates si desire. 

Apple butter 
Seaux en fer-blanc, 5 lbs., 8 seaux 

par caisse le seau 0.37 i 

Fret paye d'avance sur 5 caisses ou da- 
vantage expedites directement de la ma- 
nufacture a 

Windsor, North Bay, Montreal, et a tous 
les points, intermediaires en Ontario. 
Pour tous les autres endroits, une alloca 
tion de fret de 25 cents par cwt. sera 
faite. Termes: net, sans escompte 

ARCHDALE WILSON, 
Hamilton 




Wilson's Fly Pads, en boites de 50 pa- 
quets a 10c. La Bte 

1 boite 3 00 

3 boites 2.80 



SEL 



(DES MEILLEURES QUALITES) 

Expedie Promptement 
Lots de char, 
Assortiment quelconque. 



VERRET, STEWART & CO. 



Limited 

MONTREAL 



Sucre Granule et 
Sucre Jauned'Or 
ST=LAWRENCE 

FAITS UNIQUEMENT DE PUR 
SUCRE DE CANNE. 

J_es clients appr6cieront l'avantage de nos sacs cou- 
sus a la machine, s'ils suivent les instructions 
suivantes en les ouvrant : 

Couper la chaine la plus courte pres du 
cote du sac et tirer le fil simple. ::: 

C'est une operation rapide, qui laisse le sac en 
6tat parfait. 



THE ST-LAWRENCE SUGAR REFINING 
COMPANY, Limited, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



17 



RED PATH 



EST LE 



Modele=Type au 
Canada 



DU 



Sucre Raffine, 



Manufacture par 

THE CANADA SUGAR REFINING 

COMPANY, Limited 



MONTREAL, P. Q. 




Voici un Article de Premier 
Ordre pour Vous 

Le travail de toute espece dans le menage salit les 
mains et, pour d^barrasser les mains de la crasse, 
da la graisse, du goudron ou de la peinture, 



SNAP 



Le Nettoyeur Magique des Mains, 

est sans egal. 

II est antiseptique et fait <lu bien a la peau ; sa vente 
est d'une rapidite phenomeuale. 11 se vend a vue 

Donnez un ordre a votre fournisseur. 

SNAP CO., Limited 

MONTREAL - - CANADA 



! 



Oranges, Citrons, Bananes, 

Fraises, Legumes verts et 

Noix de toutes sortes. 



-• 

i 



PATATES "GREEN MOUNTAINS" f 



Les ordres par lottreou t telephone recevront 
une attention toute apeciale. 

The A. P. de Sambor Import Co. 

Fruit* at L*gum< 

8, CBAIG Oitkst, -- Mo 
T<16phon« ft loogue distune 

PRIX LES PLUS 



I 

as an Gros a 

M<.\ rai \ i. Hi k \ 

Uince Main 5129 § 

,DS BAS i 



A. HANDHELD 

11. rub Bonsecogrs, - MONTREAL. 

SUCRE etSIROPd'ERABLE 

Qaalite 8uperieurd. Prix ModertS. 

.Manufacture au moyen d un tics 
aouveau proced£. 

Toutes les sortes di Sirop de F uits. 

Nous invitons oordlalemenl .MM. Its Epiciers 
a nous donncr un ordre a titre d'eesai. 



The City Ice Co. 

LIMITED 

295 RUE CRAIG OUEST 

Pres du Carr6 Victoria 

Tiliphone*. - Main .1957 3958 
Succursale de I'Bst, ■ Est 979 
Sucenrsnle du Nord, St-Lotlia 843 

GLACE PURE 
PROMPTE LIVRAISON 
Capacite 95,000 tonnes 



Choix de Forme* Me- 
langees pour culture 
de grains, Iaiterie, ele- 
vage du be tail. 

Dei renaelgnemenU complets 
seront envoyes gratuttement tur 
demande adrcsste d 

W. D. Scott, 

SURINTENDANT 

de I'lmmigration. 

OTTAWA, - Canada. 




L'Ouest du Canada so?re U MeiiLZ^e U ciimIt 

le plus Beau et des Chances de Succes Sans Egales. *6 **> *5i ** **> 
Sommaire des Reglements concernant les Tenes du Nord-Ouest Canadien. 

TOUTE personne. qui est le seul chef d'une famille, ou toute personne 
male agee de plus de 18ans, peutacquerir com me homestead un quart 
de section de terre disponiblc du Dominion, dans le Manitoba, la 
Saskatchewan et l'Alberta. Le postulant doit se presenter en per- 
sonne a l'Agence ou SouaAgence des Terres du Dominion pour le district. 
Une entree par procuration peut etre faite dans toute agence. sous certaines 
conditions, par le pere, la mere, le fils, la fllle, le frereou la sceur de celui 
qui se propose d'acquArir un homestead. 

Devoirs— Six mois de residence sur la terre et de culture chaquc annee 
pendant trois ans. Un homme ayant un homestead peut habiter a neuf 
milles de eon homestead eur une ferme d'au moins 80 acres qu'il possede en 
propre et occupee par lui, ou par son p6re, sa mere, eon flla, sa fllle, son frero 
ou ea mi- 11 r. 

Dans certains districts, un homme occupant un homestead et dans de bon- 
nes conditions, a la prerogative d'acheter avant d'autres un quart de section 
le long de son homestead. Prix, $3 00 l'acre. 

Devoirs.— II doit reaider pendant six mois, chaque annee, et au cours de 
six ans, a partir de la date d'entr^e de son homestead (y compris le tempa re- 
quia pour obtenir la patente de homestead), et cultiver 50 acres en plus 

Un homme ayant un homestead, dont lea droits au homestead eoi t expi- 
res, et qui ne peut pas obtenir une preemption, peut prendre un homestead 
achete, dans certains districts. Prix, $3.00 l'acre. 

Devoirs.— II dot resider six mois, chaoue ann6e pendant trois ana, culti- 
ver cinquante acres et *riger un6 maiaon d'une valeur de $300.00 



Superficie cultivee en 
ble dans le Manitoba, 
la Saskatchewan et 
l'Alberta. 

Annees. Acres. 

1902 2,665.861 

1903 3,284,086 

1904 3,378,301 

1905 3,881.199 

1906 5,013,544 

1907 4.898,286 

1908 5,624,000 

1909 6,878.000 



On s'attend a ce que l'an- 
nee 1910 off re une autre 
forte augmentation de super- 
ficie en culture. 



18 



LE PRIX OOURANT 



CELA 

PUT-IL 

SE 

FAIRE 




Si Ton vous disait : "Yous pouvez doubler vos profits sur 
vos ventes d'huile," vous demanderiez : '"Cela peut-il se faire ? " 

Nous poll von s declarer bauteuient. avec des milliers et des 
milliers d'epiciers experimentes pour son ten ir cette declaration, 
que vous pouvez doubler VOS profits sur la gazoline et le kerosene 
avec 

Un Rwvoip a Huile ' 'Bowser" ;LZZi. 

Un mot seulement d'explicat'on : L'evaporation seule reduit 
souvent l'huile conservee dans des flits ordinaires de 5 a 25% par 
niois. Unc mesure trop forte, le repandage, le coulage, le degout- 
tement et le debordement se combinent pour absorber la plus 
grande partie, SINON la totalite de ce qui peut vous etre laisse 
de vos Profits. L'appareil BOWSER elimine toutes ces pertes. II 
fait plus ; il vous permet de vendre de l'huile avec des mains aussi 
propres, aussi pen de trouble et aussi pen de perte de temps que 
pour la vente dune boite de feves. Permettez-nous de vous en 
expliquer la raison. Demandez le bulletin No 84. 

S. F. Bowser & Co., Limited, Toronto, Ont. 

66-68, Avenue Frazer. 




Cette affiche tentante (9' 3" x 7') en couleurs 
naturelles, e-t affichee dans tout le Canada par la 

CANADIAN POSTER COMPANY. 
Edifice Power, - - Montreal. 

Consultez-nous au sujet de vos annonces. 



Lait Evapore 

Marque 
JERSEY CREAM 




JERSEY CREAM 



UNSWEETENED 







U Rp CONDENSED milk 
Z^URO. NOVA SCOTIA 








LE PLUS RICHE 

D'apres I'Essai du Gouvernement. 

THE TRURO GONDENSED MILK CO., LIMITED, TfiURO, N. E. 



LE SIROP DE MATHIEU 




MATHIEirS 

Syrup of Tar | 
60DIMRO1L 







<J.X. HATHIEO, 

MMtWffi).H«SS s tl,& 



Sbarbrooka, • Quebec, 



mszzrnmg^gz 




(AU 60UDR0N ET A L'HUILE DE 
FOIE DE MCRUE) 

POUDRES NERVINES 

DE MATHIEU = 



font les articles de vente le« plus 
sors parmi leB remedes pour le rhu- 
rne et la toux, qui existent sur le 
marche. 

Leur vente a augments enorme- 
ment. Des milliers de lemoignages 
attestent leur valeur merveilleuse. 
Ces articles ne forment jamais un 
stock inactif. 

lis procurent un bon profit anx 
detaillants. 

Les personnesqnile-emploien tune 
fois, en font un remede de famille. 

Les marchands qui ne les tiennent 
pis perdent tout bonnement des 
ventes qui se font ailleurs. 

Cornme la demandeseracontinuee 
pendant les rnois prochains, com- 
mandezen de-s maintenant nne bon- 
ne provision. 

En vente chez tousles marchands 
en groa. 



LA COMPAQNIE 

J. L MflTHIEU 

Proprietaire 

SHERBROOKE - P. Q. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



19 



BEURRES VEGETAUX 

La technique des beurres vegetaux 
vient d'etre exposee d'une fagon tres se- 
rieuse dans notre confrere la Technique 
moderne, par M. Emile Bontoux, inge- 
nieur aux etablissements Rocca, Tassily 
et de Roux. On designe sous ce nom de 
beurres vegetaux des cuccedanes du 
beurre de vache constitues par des corps 
gras d'origine exclusivement vegetale. 
La principale matiere grasse ainsi utili- 
sed est 1'huile extraite des amandes de 
coco, puis neutralised et surtout desodori- 
see pour lui faire perdre son odeur de 
noisette. Le beurre de coco bien fabri- 
que est blanc; il a une texture cristalli- 
ne. II se conserve sans rancir pendant 
plusieurs mois, a condition de le main- 
tenir a l'abri de l'air, et surtout de la lu- 
miere et des variations de temperature 
qui amenent des alternatives de fusion et 
de solidification tres nuisibles a la con- 
servation, car son point de fusion n'est 
que de 77.9 a 797 degres. On a cherche 
a modifier sa consistance, en l'addition- 
nant d'une petite quantite d'huile fluide 
qui le rende malleable et d'un peu de jau- 
ne d'oeuf pour lui donner la faculty de 
pGtiller et de brunir dans la poele comme 
le fait le beurre de vache. 

L'industrie des beurres de coco a pris 
un developpement rapide, qu'on 6value a 
60,000 tonnes annuellement, dont 16,000 
tonnes franchises fabriquees par trois usi- 



nes de Marseille. Les marques mises 
dans le commerce sont nombreuses; la 
cocose et la vegetaline, la Bruyn frangai- 
se, la Palmin allemande, la nucoline an- 
glaise. C'est un produit sain et bon mar- 
che. 

Comme autres beurres vegetaux, la 
margarine vegetale extraite de 1'huile de 
coton est utilisee dans les pays du Le- 
vant et de l'lnde par les adeptes des sec- 
tes qui interdisent l'emploi de graisses 
animales, et la fabrication de ce produit, 
originaire des Etats-Unis, s'est etendue 
jusqu'a Breme. Aux Etats-Unis. cette mar- 
garine vegetale est surtout employee com- 
me saindoux artificiel et en addition a 
la margarine animale. Le dernier emploi 
s'est repandu en France et en Angleterre. 

II faut joindre aux beurres v6g€taux 
les differences graisses de chocolat, suc- 
cedanes du beurre de cacao pour les cho- 
colats infgrieurs. Ces graisses proviennent 
surtout du beurre de coco et du beurre 
de palmiste. Mais on envisage la possi- 
bility de recourir aussi a 1'huile de palme, 
a 1'huile de Mowrah, au beurre d'Illipe\ 
au beurre de Karite\ etc. 



CE8T UN FAIT ACQUIS 
que dan* la vie pratique dee affaires, 
lea annoncee Inaereea dans un bon 
journal de la partie, rapportent. 

Faltea un eaaal dana le " Prix Courant " 
•t voua aeraz aatlafalt. 



Mr. J. H. Grisdale. de la ferine experi- 
mental centrale, est de retour d'un voya- 
ge dans l'Est, au cours duquel il a inspec- 
ts les travaux faits sous sa direction dans 
les trois fermes de l'Est et situees respec- 
tivement a Wappan, Truro et Charlotte- 
town, cette derniere n'a pas encore deux 
ans. d'existence. Mr. Grisdale dit que 
les perspectives des recoltes sont splendi- 
des dans toutes les Provinces Maritimes 
et que tout semble etre dans les meil- 
leurs conditions. 



Dans son discours prononce le 11 juil- 
let, a 1'assemblee du British Empire 
Trust, a Londres, Mr. Home Payne a de- 
clare que le peuple britannique devait non 
seulement avoir des idees imperialistes, 
mais aussi placer, ses fonds suivant une 
politique impGriale. II depeignit l'empi- 
re comme une compagnie a fonds social, 
oil les nations qui la composent sont as- 
eocioes pour leur avantage reciproque. 
L'ann6e derniere, la Grande-Bretagne a 
place £23,000,000 aux Etats-Unis a 5 pour 
cent d'int6ret, placement qui aurait pro- 
bablement pu etre fait au Canada a un 
taux d'intfiret de 6 a 10 pour cent. Mr. 
Home Payne exprima un vif regret au 
sujet des avis donnes sur les placements 
de fonds au Canada, et fit remarquer que 
les Etats-Unis ne donnaient pas de meil- 
leures garanties que les possessions de 
l'Empire situees par dela les mers. 



(f- 



'■%> 



PASSE ET FUTUR. 

En 1892, nous avons vendu exactement 63,290 
paquets de "SAL AD A." Maintenant nos ventes 
d'une seule journee depassent les ventes totales 
de cette premiere annee d'affaires. 
Ayant debute humblement, nous sommes arrives 
a un grand developpement. 

La meilleure garantie que nous puissions offrir 
pour Tavenir est la force accumulee de dix-neuf 

ans d'un service sur lequel on 
a pu compter. 

Le the le plus fin que nous 
puissions acheter et le meil- 
leur que nous connaissions 
est toujours a votre dispo- 
sition. 



SALAM 






Ventes Annuelles Defiassant 20,000,000 
de 'Paquets. 



\z 



J 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



20 



LB PRIX COURANT 



qubtts 



L'Epreuve des Annees 



reduit au silence les incr^dules. La Creme de Tartre de Gillett 
^J^^i n'est pas un article d'expe>ience pour l'Epicier d'auiourd'hui, c'est 
JL2!E!% un article bien ^tabli pour lequel la demande est forte. Depuis 

plus de cinquante ans, la purete* absolue de la 




| Strict . : 

I CSULETfS 1 

^AmTABT*' 



Creme de Tartre de Gillett 

l'a portee aux nues dans l'estime de chaque menagere intelligente du pays. Mise en 

Paquets de i lb., Boltes de i lb., 

Paquets de £ lb., Boltes de \ lb., 

et en "Bulk" 

Si votre marchand de gros ne veut pas vous en fournir, envoyez-nous une commande et nous vous 
l'expedierons directement de notre magasin de Montreal. 



1LLETT 

Y LIMWl 1 



•coMRANY LIMITe' 



WINNIPEG. 



TORONTO. ONT. 



MONTREAL. 



Etablie en 1852. 




_ FlRST[ 

oard/neP^' ■#> Quality 




WL fovtu. 



SARDINES IN OIL 

PACKED BY 

BlacM'3 Harbour, 
N.S. 



V 




~S* 



II n'est pas bon de tenir un stock inactif. 

Vos profits sont une chose capitale pour vous, et vous avez besoin de 
tenir une ligne de conserves de poissons qui a subi l'epreuve du temps. 

Les Aliments Provenant de la Mer, 
Marque Brunswick 



occupent le premier rang depuis quatorze ans. Pourquoi ? Parce que 
nous ne mettons en conserves que les petits poissons de premiere qualite pris en eau profonde 
dans la Baie de Fundy, que nous les preparons dans une manufacture moderne et sanitaire et 
que nous n'employons que l'huile a salade la plus fine. Vous ne pouvez pas tenir d'articles 
donnant plus de satisfaction que les Aliments provenant de la mer, portant la Marque Brunswick. 



CONNORS BR0S.,L 



IMITED 



BLACK'S HARBOUR, N.B, 



Hgents : 

LEONARD BROS., Montreal. 
C. H. B. HILLCOAT, Sydney. 
A. W. HUBAND, »>tt wa. 
J AS. HAYWOOD, Toronto. 
OHAS. DUNCAN, Winnipeg. 
GRANT OXLEY & CO., Halifax. 
C. DE CARTERET, Kingston. 
BUCHANAN & AHERN, Quebee. 
J. L. LOVITT, Yarmouth. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc 



EDITEUR8: 

La Compagnle de Publications des Marchands Dstalllants 
du Canada, Limitee, 

M rue St-Denis, - • MONTREAL 

Telephone Bell Est 1185-1186. 

Montreal et Banlieue, 82.60 
ABONNEMENT Canada et Etata-Unls, 2.00 PAR AN. 

Union Postale, Fra. 20.00 

II n'aat pas accept* d'abonnement pour moins d'une annte. 



A moins d'avls contraire par ecrlt adressfi dlrectement 
a noa bureaux, 15 jours au moins avant la date d'sxplratlen, 
I'abonnement eat continue de pleln droit. 

Toute annfe commencee est due en entler. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne sent 
pas payea. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement dolt 6tr« fait 
payable " au pair * Montreal ". 

Chiques, mandats, bons de poste doivent Ctre falts pay- 
ables a I'ordre de " Le Prix Courant ". 

Prlire d'adreaser lea lettres, etc., simplement comme suit: 
" LE PRIX COURANT" Montreal. 



CONVENTION DES MARCHANDS 
DETAILLEURS DE LA PRO- 
VINCE DE QUEBEC 

A Montreal les 20 et 21 Juillet 1910 

C'est la derniere fois que nous pouvons. 
avant la date de la Convention, faire un 
appel aux Marchands-Detailleurs pour les 
presser d'assister en grand nombre aux 
travaux de l'Association des Marchands- 
Detailleurs. 

Nous insistons sur ce point que tous les 
Marchands-Detailleurs de la province de 
Quebec, sans aucune exception, et a quel- 
que branche que ce solt du commerce 
qu'ils appartlennent, sont invites a as- 
sister a la Convention. L'invitation s'e- 
tend aussi bien aux membres de l'Asso 
ciation des Marchands-Detailleurs qu'aux 
marchands qui n'en font pas partie. 

Ce sont ces derniers surtout qui de- 
vraient faire un effort pour assister a la 
Convention, car ils se rendraient conipte 
par eux-memes de l'utilite de la dite Asso- 
ciation pour le commerce en general et 
des avantages partlculiers qu'elle offre 
aux commercants lndlviduellement. 

Maintenant que cette Association a ete 
incorporee par une Lol federate, elle a 
obtenu du Parlement des pouvoirs plus 
etendus qui Iui permettront d'offrir a ses 
membres de plus grands avautages que 
dans le passe. 

Mais question d'interet personnel a 
part, tous les marchands se doivent don- 
ner mutuellement la main et se prgter 
aide et appui dans l'interee de la commu- 
naute. 

On volt partout regner un esprit de so- 
lidarite qui ne saurait faire defaut chez 
les marchands-detallleurs. 



Les manufacturiers, les marchands de 
gros des diverses branches du commerce 
ont des associations puissantes dont font 
partie la grande majorite, pour ne pas 
dire la totalite des manufacturiers ou des 
marchands. II en doit etre ainsi des mar- 
chands-detailleurs. 

II n'en est pas un seul qui puisse don- 
ner une excuse valable ou simplement 
plausible pour ne pas faire partie de l'As- 
sociation des Marchands-Detailleurs. 

A tous 'les marchands nous disons en- 
core une fois avant la Convention: Assis- 
tez a la Convention les 20 et 21 de ce 
mois et, si vous ne faites pas partie de 
l'Association des Marchands-Detailleurs, 
entrez dans ses rangs, c'est votre devoir. 



Xous avons, dans le programme de la 
Convention publie la semaine derniere, 
indique plusieurs des sujets qui Beroni 
traites par les Conf6renciers, nous devons 
y ajouter les trois questions auivantes: 

1. "Une des erreurs du Marchand de 
detail veut, qu'etant donnes un certain 
montant de defenses et une certaine som- 
me de marchandises vendues, tout ce qui 
serait vendu en sus a une marge de 2% 
% serait vendu a un profit clair. Cette er- 
reur se traduit surement par une perte, 
car l'exp6rlence a demontrg qu'aucune 
augmentation materielle de ventes ne 
peut avoir lieu sans une augmentation de 
defenses oorrespondante." (Par M. F. C. 
Lariviere, Montreal). 

2. "Des Relations entre Marchands de 
Gros et Marchands de Detail." (Par M. 
J. O. Gareau, Montreal). 

3. Des Mauvais Effets a attendre des 



Societes Cooperatives et de la Maniere 
d'organisation d'une Association puissan- 
te. (Par M. E. M. Trowern, Toronto.) 



LE REGLEMENT DES COLPORTEURS 
Les cris de la rue 

II a ete passe recemmenf un reglement 
municipal dans Iequel il est interdit aux 
colporteurs de crier dans les rues. 

Le commerce regulier qui est etabli en 
magasin, qui paie loyer et taxes pour fai- 
re des affaires, avait reclame, en mem© 
temps qu'une augmentation du prix de la 
licence de colporteur, 1'interdiction des 
cris de la rue. 

Le Conseil Municipal n'a pas vote la 
totalite du prix de la licence demandee. 
mais il a acquiesce a la clause interdisant 
aux colporteurs de crier leurs marchan- 
dises sur la voie publique. 

Cette clause du reglement a force de 
loi ; neannioins, les colporteurs crient sur 
la voie publique pour offrir leurs mar- 
chandises, autant et plus qu'ils ne le fai 
saient avant qu'un reglement le leur ait 
interdit. 

II est inutile de faire des reglements, 
s'ils ne doivent pas §tre mis en vlgueur. 

On a prStendu qu'avec les dernieres 
elections municipales il y avait quelque 
chose de change a 1'Hotel de Ville; que 
desormais une administration aussi sage 
que vigilante ferait rentrer toutes choses 
dans I'ordre et tiendrait une main ferme 
a 1'obsrvance des lois et reglements dans 
la Cite. 

Au debut on a pu croire que ces pro- 
messes n'6taient pas vaines; mais le beau 
zele des premiers jours s'€vanouirait 11 
deja ? 




Tanglefoot, 



le Papier a Mouches Orig-inel. 
Depuia 25 ana le Modele-Type de 
Qualite. Tous les autres papiers 
a mouches sont des imitations. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



22 



LE PRIX COURANT 



Xous voudrions bien croire que non, 
nous l'esperons meme. mais alors qu'on 
rappelle la police a son devoir. 

Ou, si la police a regu ordre de ne pas 
arreter les colporteurs qui crient dans 
la rue, il faudrait savoir qui a donne cet 
ordre contraire au reglement vote par le 
Conseil Municipal. 

Personne n'a autorite pour ernpecher 
qu'une des clauses d'un reglement muni- 
cipal reste lettre morte. 

11 ne faut pas que nous retombions 
dans l'ancien regime du bon plaisir, ni 
dans celui du laisser-aller. 

II existe un reglement, qu'on le fasse 
observer. 



L'HOPITAL NOTRE-DAME 

Tous nos lecteurs ont-ils fait leur de- 
voir envers l'Hopital Notre-Dame ? 

Xbn, assurenient, car il y a toujours a 
(compter avec cette ma|uvaise habitude 
que la plupart d'entre nous apportent en 
toutes choses, de remettre a domain ce 
qUe nous devrions faire aujourd'hui me- 
me. Et aussi, a force de remettre du len- 
demain au lendemain, nous finissons par 
ne rien faire et a manquer a nos devoirs, 
meme les plus imperieux. 

Xous conjurons les marchands, les ma- 
nufacturiers et tous les hommes d'affai- 
res qui nous lisent de secouer leur ne- 
gligence et de sauver l'Hopital XotreDa- 
me. Que ceux qui n'ont pas souscrit, sous- 
crivent sans retard. Que ceux qui ont 
souscrit fassent souscrire les retardatai- 
res. 

Samedi dernier, les devoues zelateurs de 
l'Hopital Xotre-Dame n'avaient encore 
obtenu que $110,000 de souscriptions. 
Xous sommes loin des $500,000 ngcessai 
res pour avoir un Hopital digne de la 
race Canadienne-Frangaise, un hopital 
dont l'existence soit assuree. 

Xous ne pouvons pas douter un seul 
instant que la somme necessa\ire sera 
souscrite, mais il faut se hater. 

Quand les indifferents — il y en a tou- 
jours et toujours trop— verront le mon- 
tant des souscriptions grossir, iis se de 
cideront eux-memes a mettre la main a 
la poehe et aideront a parfaire le mon- 
tant voulu. 

Que les personnes charitables, que tous 
les amis de l'Hopital, que toutes les per- 
sonnes qui compatissent aux maux d'au 
trui apportent leur obole. Leur exemple 
sera des plus bienfaisants pour l'Hopital 
Xotre-Dame qu'il faut sauver de la ruine. 



Un essai de joints rivetes, en acier ou 
nickel, fait de quatre sortes differentes 
d'acier commercial au nickel, a montre 
que la force de l'acier est deux a deux fois 
et quart plus grande que celle des joints 
rivetes avec des rivets en fer forge ou e« 
acier doux. L'avantage ainsi obtenu fait 
plus que compenser l'augmentation r 1 i 
cout. 



LE CREDIT COMMERCIAL BASE SUR 
LA CONFIANCE 

Le credit qu'obtient un marchand chez 
ses fournisseurs est un temoignage de la 
confiance qu'il leur inspire. "Pour avoir 
du credit", a dit, justement Mathieu de 
Dombasle, il faut inspirer la confiance." 

En effet, comment pourrait-on accor 
der credit a une personne en qui Ton 
n'aurait pas confiance ? Ce serait le fait 
d'un insense qui tiendrait ce raisonne- 
ment: Je n'ai pas confiance en cet horn- 
me et, cependant je lui accorde credit, 
c'est-a-dire confiance. J'ai confiance 
qu'il me paiera contre toute apparence. 

Un marchand quel qu'il soit a ou pour- 
rait avoir besoin de credit a un moment 
donne. II est done pour lui d'une impor- 
tance capitale qu'il inspire confiance a 
ses fournisseurs. Pour beajieoup de 
marchands ayant peu de capitaux, la con- 
fiance dont ils jouissent aupres de leurs 
fournisseurs est un actif sans prix. A vrai 
dire le credit qu'obtient un marchand for- 
tune ou non ne peut pas s'evaluer en 
argent, mais il vaut souvent pour lui un 
gros capital. 

Le credit est chose beaucoup plus deli- 
cate que ne le croient certains marchands. 
8i la confiance ne s'acquiert pas tres fa 
cilement, elle peut se perdre rapidement, 
olsement et il devient ensuite tres diff- 
iile de la reconquerir. 

Xous voudrions mettre en garde nos 
lesteurs contre tout ce qui peut affecter 
leur credit aupres de leurs fournisseurs. 
Xous allons passer en revue d'une facon 
assez rapide, pour y revenir plus tard 
avec plus de detail, les raisons pour les- 
quelles un marchand ne trouve pas tou- 
jours dans le commerce de gros un cre- 
dit aussi large et aussi long que celui 
qu'il sollicite. 

D'abord, trop de marchands s'etablis- 
sent avec un capital trop faible, meme 
pour un debut en affaires. Souvent ce 
capital n'est pas a eux, il est constitue en 
totalite ou en partie par de l'argent em- 
prunte. Dans ces conditions., le marchand 
n'encourant pas de grands risques per- 
sonnels, est moins enclin a apporter a ses 
affaires ('attention, le travail et I'econo- 
mie que le marchand ayant a sauvegarder 
le fruit de ses epargnes anterieures. 

Un marchand qui entre en affaires sans 
le moindre avoir personnel, n'est pas un 
homme a qui Ton fait volontiers credit 
clans le commerce. 

Toutefois, certains com mis sont entres 
dans les affaires n'ayant jpour ainsi dire 
rien en propre; mais leur caractere, leur 
habilete connue en affaires, leur ont valu 
un credit moral eleve qui ne s'accorde 
pas indifferemment et dont peu de gens 
peuvent generalement profiter. 

II est aussi des marchands qui, bien 
qu'ayant un capital personnel suffisant 
pour leur commerce, n'obtiennent pas 



toujours le credit qu'ils sollicitent. Dans 
cette categorie on peut ranger tous ceux 
qui negligent leurs affaires pour une rai- 
son ou une autre, laissant souvent leurs 
employes agir a leur guise, sans direc- 
tion et sans controle. Ces marchands sont 
pour la plupart marques pour la faillite 
et on comprend qu'aucun fournisseur ne 
consente a accorder le forts et de longs 
credits a des gens qui devront un jour 
ou l'autre deposer leur bilan, s'ils ne se 
deeident &, changer de conduite. 

D'autres ont des methodes d'affaires 
tellement relachees qu'ils n'inspirent gue- 
re confiance a leurs fournisseurs. Les uns 
ne respondent pas aux lettres d'affaires 
qui leur sont adressees; quelquas-uns 
meme vont jusqu'a ne pas retourner si- 
gnes les billets qui leur sont envoyes a 
signer en couverture des marchandises 
qui leur ont ete fournies. D'autres refu- 
sent de signer un billet sous le moindre 
pretexte. D'autres encore retournent par 
fantaisie ou caprice des marchandises 
qu'ils ont commandees. D'autres enfin 
adressent a leurs fournisseurs des recla- 
mations peu ou pas justifiees ou trop tar- 
dives qui les font classer dans une cate- 
gorie de gens auxquels il faut accorder 
une confiance tres limitee. 

Pour aujourd'hui nous ne donnons gue- 
re que des indications que nous develop- 
perons dans une serie d'articles. Mais 
deja ces indications sont suffisantes pour 
montrer l'importance du credit et la ne- 
cessite pour le marchand de ne rien faire 
qui porte atteinte a un credit dont il a le 
plus grand besoin. 



UN SERVICE PUBLIC QUI ABUSE DU 
PUBLIC 

Un magasin a departements de la rue 
Ste-Catherine Ouest, qui s'entend a faire 
de la reclame dans le but de pousser ses 
affaires, avait loue la semaine dernier.? 
un certain n ombre de tramways de la 
Montreal Street Railway. Ces chars de- 
vaient amener au magasin la clientele du 
Xord de la Ville et faira mousser son 
chiffre de ventes. tout en montrant le 
chemin de la maison a des acheteurs qui 
peut-etre n'y seraient jamais venus sans 
catte occasion. 

Xous louons tres fort l'esprit d'entre- 
prise des proprietaires de ce magasin et 
nous souhaiterions que beaucoup de nos 
marchands ne s'enlisent pas dans la rou- 
tine qui, a la fin de chaque annee. les 
laisse aussi pauvres ou a peu pres qu'ils 
l'etaient le jour ou ils se sont etablis 

II faut faire quelque chose pour attirer 
la clientele, augmenter son chiffre d'af- 
faires et, partant. ses profits. Xous louons 
done sans reserve la maison qui sort des 
sentiers battus pour faire parler d'elle e: 
amener les acheteurs en presence de ses 
marchandises. 



Po«r toi Entttei da Lettres, de Comptei, BiUett, demandei k TOtTe imprimeur lei papiert "Burme«» Bond," "Windsor MUli 8peoi»J" »n "SilTer Stream." 



LIE PRIX OOUBANT 



23 



Voila un des cotes du fait que nous de- 
sirions faire connaitre a nos lecteurs; 
mais, il est un autre point de vue de la 
question que nous voulons signaler tout 
particulierement a l'attention de l'admi- 
nistration municipale. 

Des excursions du genre de celle que 
nous venons d'indiquer ne peuvent se 
faire sans que le service regulier de la 
Compagnie des chars Urbains soit plus ou 
moins desorganise. Et, dans l'excursion 
particuliere a laquelle nous nous rappor- 
tons, iles chars speciaux se rendant au 
magasin a departements de la rue Ste- 
Catherine avaient le pas sur les autres. 
Des gens qui se rendaient a leurs affaires 
ont du attendre sur la rue St-Denis pen- 
dant 40 minutes avant qu'un char s'arre- 
tat pour leur permettre d'y prendre place. 

Nous demanderons done a l'Administra- 
tion municipale si la Compagnie des 
Chars Urbains qui a obtenu sa franchise 
de la Ville l'a obtenue pour servir les in- 
terets de quelques particuliers au detri- 
ment des interets du public en general. 

En mettant ses chars a la disposition 
d'une compagnie particuliere, elle favo- 
rise cette compagnie au detriment des au- 
tres commercants; elle aide cette compa- 
gnie a s'enrichir et a ruiner les petlts 
commercante qui ne peuvent se payer l< 
luxe de louer des tramways pour amener 
la clientele chez eux. 

Nous portons oe fait a la connaissance 
des membres du Bureau de Controle, afin 
qu'ils prennent les mesures voulues pour 
eviter qu'il se repete. 



tion qu'a ses services rendus dans la po- 
litique. 

Nous sommes persuades que le gouver- 
nement cherchera avant tout a nommer 
un homme absolument competent et que 
son choix aura l'approbation de la Domi- 
nion Travellers Association a qui 1'on doit 
l'idee de l'inspection des hotels. 



L'INSPECTION DES HOTELS DE 
CAMPAGNE 

II y a quelques mois. "Le Prix Courant" 
se faisait I'echo des voyageurs de com- 
merce qui demandaient.non sans raison, 
la nomination dun inspecteur charge de 
visiter les hotels de la campagne et de 
veHler a ce que tous soient tenuB dun.' 
maniere irreprochable au point de vue de 
la proprete, de l'hygiene el de la salubrite. 

Le gouvernement paralt B'etre rendu 
compte de la necessite d'une semblable 
inspection et serait, dit-on, dispose a nom- 
mer a bref delai un inspecteur. 

Les voyageurs sent tres satlsfaits de 
cette noMvelle, mais ils ne laissent pas 
mm.' d'etre quelque peu Lnquiets au Bujel 
de la nomination de cet inspecteur. 

Si nous comprenons bien leur desir. les 
voyageurs de commerce souhaiteraient 
que le choix du gouvernement tombat 
sur un ancien voyageur de commerce 
avant ete longtemps sur la route et sa- 
chant, par consequent, d'apres une ton- 
gue experience personnelle le fort et le 
faible des hotels de campagne. Seul, selon 
eux, un ancien voyageur de commerce est 
entierement qualifie pour un tel emploi. 

Ce que les voyageurs de commerce sem- 
blent redouter surtout. e'est qu'on nomine 
un inspecteur qui ne devrait sa nomina- 



TRENTIEME PIQUE-NIQUE ANNUEL 
DES EPICIERS DE MONTREAL 

Le trentieme pique nique annuel de l'As- 
sociation des Epiciers de Montreal a eu 
lieu mercredi dernier au Pare Coney Is- 
land. Ce pique-nique qui a eu lieu par 
un temps ideal a eu le plus grand suc- 
cess. Partis "de Montreal vers neuf heu- 
res, les excursionnistes arriverent une 
heure plus tard au pare, et aussitot com- 
mencerent les diverses courses preparees 
par les organisateurs. En voici les re- 
sultats: 

Course de 150 verges, ouverte aux mem- 
bres des comit^s. les presidents exeeptes: 

ler. O. Fournier, 2e O. Decarie. 3e J. A. 
Beaudry: 4e. A. Blanchard. 

Course de 50 verges, ouverts aux jeu 
nes garcons de 12 ans au moins: 

ler. Jules Dion; 2e. Frank Tierney; 3e 
E. Bergeron. 

Course de 50 verges ouverte aux Jeunes 
filles de 12 ans et moins: 

lere. Berthe Lariviere: 2e, L'Hardigan; 
3e. Cecile Lariviere. 

Course de 800 verges ouverte aux voya 
geurs en epicerles, fruits, etc.: 

Ler, T. Mali port: 2e. E. P. Lalande 
T. Hudon; 4e Jos Dame: 5e. E. Daoust. 

Course de ISO verges ouverte aux com 
mis epiciers: 

ler, J. Picard; 2e, A Bourdeau 
H Laniel; 4e, J. B. Boursier. 

Com 10 verges ouverte aux mem 

bres (le ('Association: 

l > Fournier; 2e. J. A Menard 
J. Luc J. A. Dorr-: :,.>. \ Laniel. 

Course de 300 vergeB, ouverte aux con- 
ducteurs de voitures de biscuits: 

ler, m s Charron; 2e, J. Paiemenl ; 
3e, \ Lalonde; le, J. Lefebvre. 

Course de 160 ouverte aux 

hommes gras: 

ler, L. Landreville: 2e, W. Laframboi- 
se; 3e, A. E. Blanchard. 

Course de 160 verges, ouverte a toua 
les epiciers en detail: 

ler, O, Fournier: 2e, J. A Menard; 3e, 
M. A. Corbcii; le, J. I. Lussler; le, N 
Viau; 6e, a. A. Desroches. 

Course de 50 verges, aux gargons d'e 
piciers, de 13 ans et moins: 

ler, (',. Laniel; 2e, J. Dion; 3e, Paul 
Dion. 

Sauts en longueur: 

ler. Joseph Picard, 15 pieds 7 pouces ; 
2e, Alfred Cftrbeil, 16.1; 3e, E. P. Lalande, 
16; 4e, A. Bourdeau, 14.8. 

Course de 50 verges, ouverte aux fem 
mes mariees: 

lere. Mme Ashton; 2e, Mme Hardigan; 
3e, Mme Rhodes; 4e, G. L. Lapointe. 



A une heure a eu lieu le banquet auquel 
ont pris part environ deux cents person- 
nes. II etait preside par Mr. J. A. Labon- 
te. 

Celui-ci, dans un discours concis. ex- 
prima ses remerciements a ses collegues 
de 1'avoir nomme a une position aussi 
importante. II felicita M. J. A. Beaudry 
du zele qu'il a apporte a 1'organisation 
du pique-nique et mentionna quelques-uns 
des succes remportes par l'association des 
epiciers. 

M. J. A. Dore remercia les dames d'a- 
voir rehausse de leur presence cette bel- 
le demonstration, puis il parla des deux 
grandes questions qui passionnent aujour 
d'hui l'attention des epiciers; le colporta 
ge des fruits et legumes et la vente de la 
biere a domicile par les compagnies de 
brasseurs, qui font ainsi une concurrence 
ruineuse aux commengants de detail : ce 
commerce est. d'apres l'orateur injuste- 
ment tol6re puisqu'iane loi provinciale le 
prohibe. M. Dor6 espere que M. Seguin, 
depute provincial saura profiter de la 
haute i>osition qu'il occupe pour faire va- 
loir les interets de l'Association. 

M Napoleon Seguin. depute de Sainte 
Marie, dit que si les epiciers, reunis en 
association comme ils le sont, montraient 
plus denergie, ils ne manqueraient pas 
de faire triompher leurs causes devant la 
legislature aussi bien que levant le oon- 
seil municipal de Montreal. Les epiciers 
sauraient obtenir ce qu'ils reclament, s'ils 
savaient presenter fermement leurs re- 
clamations. M. le depute parle energi- 
quement contre le colportage de la biere 
a domicile par certaines maisons de gros 
ou meme par les representants des bras- 
seurs. 

M. Armand Chaput de la maison bien 
connue, Chaput & Fils, a prononce un 
discours tres pratique, surtout liour les 
leunes, auxquels il a donne les plus utiles 
conseils. II a regrette que les marchands 
et les hommes d'affaires n'aient pas une 
representation plus considerable a Que- 
bec. 

M J. Ethier.de la maison Laporte, Mar- 
tin & Cie, M. Filion, de Quebec: M. Berge 
mn. M. Mesnard, de Paris; M. J. A. Beau- 
dry. A Wood, ont termine la serie des 
discours. 

Les prix accordes pour la danse ont 
ete decernes a M. A. Labont6 et Mile 
Grirard, M. H. Provost et Mme Bondax, M. 
et Mme Madgin, M. et Mme I. Primeau. 

La course des juges a 6te gagnee com 
me suit: 

ler, M. A. Chaput; 2e, A. G. Middicton; 
3e, M. O. Bergeron; 4e, L. O. Demers. 

L'equipe de l'Ouest qui luttait contre 
celle de l'Est, au "tug of war", et qui a 
triomphe aisement, etait ainsi composee: 
A. E. Blanchard, A. Landreville, W. Viau, 
T. Brossard, J. Picotte, J. E. Lussier, J. 
E. Legault, J. A. Dore, A. Sarrasin, O. 
dearie, W. Laframboise. 

retour des excursionnistes s'est ef- 
fectue vers huit heures. 



24 



LE PEIX OOURANT 



LE CONGRES DES CHAMBRES DE 
COMMERCE DE L'EMPIRE 

Le grand Congres international des 
Chambres de Commerce de l'Empire se 
tient actuellement a Londres. Mr. Ovila 
S. Perrault. president et delegue de la 
Chambre de Commerce de Montreal, vient 
d'y traiter plusieurs faits d'actualite. 
Voici un' resume du discours qu'il a pro- 
noncS: 

"Au nom de la Chambre de Commerce 
de Montreal, je puis vous assurer que 
nous sommes tres heureux de participer 
a cette conference universelle des hom- 
ines d'affaires, et pour ma part, je suis 
on ne peut plus heureux de me saisir de 
l'occasion qui se presente, pour exprimer 
a nos hotes Anglais, ma haute apprecia- 
tion, pour l'hospitalite et la courtoisie 
dont j'ai ete l'objet depuis mon arrivee 
en Angleterre. 

"J'espere surtout pouvoir dire en pu- 
blic, le sentiment de chacun des Cana- 
diens. concernant la loyaute a la Couron- 
ne, qui est tout aussi profonde parmi nous 
sous le regne de Georges V qu'elle l'a ete" 
fous celui du Roi Edouard VII et de la 
reine Victoria. Nous voyons maintenant 
toute la sagesse du Roi defunt, lorsqu'il 
fit visiter le Dominion par son Fils, il y 
a quelques annees, son accession au tro- 
ne, est du plus grand interet pour nous, 
puisque nous avons appris quelque peu 
a le connaitre lors de sa visite au Ca- 
nada en 1901. II monta sur le trone a, 
l'epoque meme ou le Canada jouit d'une 
grande et nouvelle valeur. 

"Dans la valeur de la construction de 
nouveaux edifices seulement, il y a eu 
cette annee une augmentation de 50 pour 
cent, sur 1'annee 1908, on comprend ce 
que, cela veut dire en fait de progres. Les 
recoltes de l'an dernier, repfesentaient 
une valeur d'environ cinq cents millions, 
soit une augmentation de pres de cent 
millions sur 1'annee precedente. 

"Je suis ici, representant d'une asso- 
ciation oommerciale, je dois parler com- 
merce et non pas politique, mais je puis 
vous tiire que plusieurs questions qui 
vous interessent beaucoup en Angleterre 
actuellement, ont engage notre attention. 
''-', cuelques jours avant mon depart. 
la chambre que je represents ici, a vive- 
ment combattu la suggestion faite, que le 
temps est venu pour que nous ayons un 
traite de reciprocity commercials entre le 
Canada et les Etats-Unis. Non. et je crois 
que le sentiment general en Canada est 
que nous sommes mieux d'etre un peu 
plus a 1'etroit pour le moment, que de 
faire le moindre pas dans cette direc- 
tion. 

"Notre commerce avec les Americains 
augmentera, simplement parce qu'ils sont 
nos voisins, et d'ailleurs, la Grande-Bre 
tagne n'est-elle pas notre meilleure clien- 
te? La Chambre de Commerce que je 
represente, declare dans sa resolution, 
comme la plupart des Canadiens le 



croient, que la r§ciprocite avec les Etats- 
Unis mettrait en danger les preferences 
etablies avec le marchg anglais, un etat 
commercial beaucoup plus important pour 
nous que le serait le rSsultat d'un traite 
avec nos voisins. En plus de cela, il y 
a le fait que nous serious forces par cette 
entente, de donner aux Etats-Unis des 
tarifs privilegies qui seraient la source 
d'une dangereuse competition sur notre 
marche\ 

"J'entends dire que quelques commer- 
gants anglais semblent craindre pour leur 
commerce parce que le Canada a conclu 
des arrangements directs avec les gran- 
des industries rivales de 1'Angleterre, la 
France, 1'AUemagne, les Etats-Unis, l'lta- 
lie, la Belgique et autres. Ces dififeren- 
tes nations n'ont, ou n'auront qu'une fai- 
ble partie des tarifs accordes a 1'Angle- 
terre qui sont beaucoup moins eleves et, 
qui resteront toujoiurs plus has. Environ 
$185,000,000 de capitaux anglais seront 
probablement etablis en Canada, cette an- 
nee, et nous desirons faire tout ce qui 
est possible pour augmenter nos relations 
commerciales avec un tel ami. Canadiens 
comme Anglais, nous devons voir a no- 
tre commerce respectif, nous vous don- 
nons des tarifs d'au moins 33 1-3 pour 
cent plus bas que ceux que nous accor ■ 
dons a nos meilleurs clients etrangers, 
mais de votre cote vous nous traitez tout 
comme si nous etions des etrangers et 
vous ne nous accordez aucune preference 
commerciale. Naturellement, ce qui est 
impossible dans les circonstances actuel- 
les, peut devenir politiquement possible 
et desirable pour le commerce, si vous 
constatez par exemple, que c'est dans vo- 
tre interet et dans celui de l'Empire de 
nous traiter commercialement comme 
nous vous traitons nous-memes. 

"On me dit que l'Australie est a termi- 
ner ses "Dreadnoughts" dans les usines 
anglaises dans le but de renforcer la ma- 
rine de guerre de l'Empire sur l'Ocean 
Pacifique et les mers du Sud. En Canada, 
nous differons quelque peu de cette li- 
gne de conduite, mais nous esperons tout 
aussi bien faire notre part pour la defen- 
se de l'Empire. Nous considerons que 
notre plus grande chance de reussir, est 
d'etablir une marine locale, qui donnera 
a notre jeunesse une occasion d'etudier 
les problemes d'une marine et rendra nos 
jeunes marins capables de prendre une 
part active dans toute guerre qui pour- 
rait se declarer. Cela est sans contredit le 
programme d'une force nationale et im- 
periale, de beaucoup plus avantageuse 

pour l'Empire qu'une simple contribu- 
tion a la marine imperiale. Le croiseur 
"Niobe" que nous avons achete du gou- 
nernement Anglais sera bientot dans nos 
eaux Canadiennes, c'est un commenc anient 
modeste, mais c'est la le premier navire 
de guerre d'une marine qui doit non seu- 
lement dispenser 1'Angleterre de la res- 
ponsabil}t§ de notre defense, mais qui 



pourra fort bien lui etre utile en temps de 
guerre." 

Parlant de I'immigration anglaise en 
Canada, M. Perrault dit: "Je suis parfai- 
tement d'accord avec la resolution qui 
vient d'etre adoptee, d'aprgs ce qu'on dit, 
J>ar la Canadian Manufacturer's Asso- 
ciation". Si je comprends bien cette re- 
solution, on dSsire que les artisans et les 
mecaniciens anglais, s'en allant a un en- 
droit specific en Canada pour y prendre 
une position quelconque, soient exemptes 

de l'obligation de posseder une somme 
d'au moins $25 en sus de leur passage. 
lis desirent eviter ainsi, au gouverne- 
ment Canadien, la responsabilito de pren- 
dre a sa charge les emigres sans ressour- 
ces. 

"Puis-je mentionner ici, avec quelle sa- 
tisfaction j'ai lu, il y a quelques jours, 
dans un journal de Londres, avec quelle 
fermete de decision un magistrat de cette 
ville, a congediS les amis d'un jeune mal- 
faiteur, qui avaient pris les mesures n& 
cessaires pour 1'envoyer en Canada si ce 
juge voulait suspendre contre lui la sen- 
tence dont il 6tait passible. Le Canada 
n'est pas un depotoir pour les malfaiteurs 
strangers, et nous avons droit de deman- 
der a l'opinion publique anglaise d'agir 
en des cas semblables de la meme ma- 
niere que ce magistrat, et de refuser de 
se debarrasser a nos depens de ses mal- 
faiteurs et des emigrants non desirables." 



LA RECOLTE DES PRUNEAUX EN 1910 

Le "Commercial News", de San Fran, 
ciscoestime que la recolte des pruneaux 
de la saison actuelle s'elevera a 101 mil- 
lions de livres. Ce journal est d'opinion 
qu'avec cette quantite, ou meme une quan- 
tity plus grande, la production entiere 
sera raise entre les mains des distribu- 
tees avant la saison suivante, pourvu 
que les prix n'augmentent pas, car le 
pouvoir d'achat des masses est limits. 
Les vieux stocks sont a peu pres epuises; 
en consequence la nouvelle recolte trou- 
vera un marche relativement libre. 



PERSPECTIVES DE LA RECOLTE DES 
POMMES 

Le rapport du Departement de 1' Agri- 
culture sur la recolte des fruits, date du 
30 juiu. contient'ce qui suit : 

Pendant le mois qui vient de s'ecouler, 
les esperances que donnaient la future re- 
colte de pommes ont faibli materielle 
ment. Les indications ne sont pas aussi 
bonnes qu'elles l'etaient pendant le mois 
correspondant de 1'annee derniere. La 
recolte d'Ontario offre de meilleures 
perspectives pour les pommes hatives que 
Tannee derniere, surtout dans la partie 
sud de cette province; mais les perspec- 
tives pour les pommes d'hiver sont deci- 
dement au-dessous de celles de 1'annee 
derniere a pareille epoque. Les districts 



LE PRIX O0URANT 



25 



qui ont fourni un fort rendement, 1'an- 
nee derniere, comme les comtes du Lac 
Huron, en Ontario, ont decidement une 
apparence mediocre. Les perspectives 
dans le district de la Baie Georgienne 
sont quelque peu meilleures, mais n'in- 
diquent pas une recolte au-dessus de la 
moyenne. Au nord du lac Ontario, la 
recolte s'annonce assez bien, elle sera 
peut-etre au-dessus de la moyenne. Nulle 
part, la pousse des fruits ne repond a ce 
qu'on attendait d'apres la floraison, et de 
partout arrivent des rapports sur les de- 
gats causes par la gelee au commencement 
du mois de juin. 

On ne peut insister trop fortement sur 
ce fait qu'il est encore trop tot pour pre- 
dire avec quelque certitude la quantite 
reeile de fruits qui sera recoltee. Les ar- 
bres portent encore une bonne pousse de 
fruits qui pourraient echapper aux ac- 
cidents ordinaires et donner une bonne 
recolte ; mais il faut compter avec la 
chute habituelle du fruit en juin, les pos- 
sibilites d'une longue secheresse, de rente 
violents et de gelees en automne. 

Les perspectives de la recolte des pom 
mes dans la province de Quebec sont px- 
eeptionnellement bonnes, cette annee. 
Une forte reoolte de pommes du type "Fa- 
meuse" est indiquee. Les correspondants 
de Mont Saint-Hilaire, Rouiremont. Ab- 
botsford, Huntingdon et les Townships de 
on general. Chiiteauguay Basain et 
Hie de Montreal annonoent tons iune 
l>onne recolte de pommes d'etp. d'automne 
et du debut de 1'hiver. 



LA PRODUCTION DU CACAO 

D'apres le Gordian, de Hambourg. la re 
colte mondiale des feves de cacao est pas- 
see, dans l'espace de quinze ans. de J 
a 205.000 tonnes. Si la recolte de la Cflte 
d'Or continuait a augmenter an taux ac 
tuel et si toutes les autres reooltps de- 
meuratent Btatlonnaires, la reooltp mon- 
diale s'eieverait a 306,000 tonnes en 101-1 
et. a cette gpoque, la Cote d'Or seule, avec 
une recolte de 180.000 tonnes, produirait 
autant de cacao brut qu'il s'en consomme 
actuellement. 

Les marches consommateurs peuvent- 
ils suivre ce mouvement progressif ? Tan 
dis que de 1903 il 1909. la recolte du ca- 
cao a augment*? de G5 pour cent, la con- 
sommation dans les neuf principalis pays 
consommateurs n'a augments que do 60 
pour cent. 

i endant Ips cinq mois terminps le :; 1 
inai. Ips arrivagps du cacao au port de 
New York ont 6t6 forts— 324.95$ sacs, 
d'apres Frank G. Allen. Cette quantity de- 
passe presque dp l o.ono sacs celle de 
Pendant la mpme periode en 1909. 
il a ete regu Mi.nof) sacs de plus; mais on 
fait remarquer qu'une ccmparaison avec 
cette annee a peu de valeur, car 190,072 
sacs sont arrives pendant le mois d'avril 
1909 quand on s'attendait a ce que le ca- 
cao fflt retire de la liste des articles ex- 



empts de droits et place sur la liste des 
articles payant des droits a raison de 4 
cents par livre. C'est en avril 1908 que 
les arrivages les plus forts ont eu lieu, 
54,274 sacs. Deduisant ce nombre de 190,- 
072 sacs, on trouvera un exces de 185,188 
sacs arrives en anticipation d'un droit; 
ce qui indique que, dans des conditions 
normales, les arrivages pendant les cinq 
premiers mois de cette annee seraient les 
plus forts qu Ton connaisse. 



AGENT DES RENTES VIAGERES DU 

GOUVERNEMENT CANADIEN POUR 

LE DISTRICT DE MONTREAL 

Xo.s lecteurs n'ignorent pas que le gou- 
vernement canadien a institue en 1908 un 
service de rentes viageres qui permet a 
toute personne de se pr6munir contre la 
misere et le denument dans ses vieux 
jours. 




M. Pierre Gravel 

Au in dee Rentes Viageres du Gouverne- 

in. 'in Canadien pom- le District de 
Montreal. 

<v service dont M. L T. Bastedo est le 
BUiintendanl a Ottawa, prend chaque jour 
nnc phis grande expansion, grace an tra- 
vail ct au zele du surintondant qui s'est 
mis a l'oeuvre corps et ame. 

Xous invitons les lecteurs du "Prix 
Courant" qui ne seraient pas encore fa- 
miliarises avec ces "Rentes Viageres du 
Oouvernemont canadien" do demander la 
brochure publiee a ce sujet au maltrs de 
poste de leur locality. 

En ce qui concerne le District de Mont- 
real, un agent special des Rentes ViagS- 
res du gouvprnempnt vient detre nomme. 
Le titulaire de cette agence est M. Pierre 
Gravel qui aura tres prochainement ses 
bureaux a l'FIotel des Postes de Montreal. 

M. Pierre Gravel est un ancien nego- 
ciant tres avantageusement connu dans 



le monde des affaires, dans les cercles 
sociaux et dans les oeuvres de mutuality. 
Autrefois associe de la maison Gravel et 
Duhamel, il est membre de la Cbambre de 
Commerce, du Club de Rgforme, de la 
Society des Artisans, do l'Alliance Na- 
tionale et de divers clubs sociaux. 

M. Gravel est un homme charmant d'un 
abord tres facile; il se fera un plaisir de 
bien accueillir tous ceux qui auraient be- 
soin de ses renseignements. 

Le gouvernement a fait en sa personne 
un excellent choix. 



AMELIORATION DU SORT DU 
FERMIER 

L'epoque eloignee oii le fermier 6tait 
completement isoie, est passed, du moins 
dans les parties les plus anciennement 
colonisers du pays. II peut y avoir quel- 
ques exceptions dans l'Ouest. Toutefois, 
dans les provinces de Quebec et d'Ontarlo, 
I'isolement du fermier n'existe plus. La 
vie du fermier est amelior6e ainsi que 
celle de sa famille a tous les points de 
vue. I- es tramways glectriques et les 
t616phones ruraux n'atteignent pas tous 
les fermiers, mais dps milliers de ceux- 
ci benol'ieiont de ces elements Les jour- 
naux quotidiens penetrent dans des mil- 
liers do menages. et le fermier a mainte- 
nant son journal de commerce, qui Iui 
donne en tout temps de nouvelles idees 
ei lui indique special em sn1 les nouveaux 
prix du pore, du grain, des peintures, des 
lniiles, etc. 

Plusieurs annees de prosperity ont pla- 
ce le fermier dans une situation plus In- 
dependante. 

I -os produits du sol rapportanl des cen- 
taines de millions de dollars, et partout 
les man-hands n'ont pas <lc meillpurs 
clients que lee fermiers. 

Lea homines a la tete des banques d'e- 

pargne onl toujours eultive la clientele 
des fermiers ,avec ce resultat que des mil- 
lions de dollars ont ete confies a ces ban- 
quea dans tout le pays a de faibles taux 
d'iiiteret, qui appartiennent de droit aux 
marchands a qui ces memos fermiers doi- 
vent de l'argent. Cela est cause par cet 
abominable systeme de ventes a credit; 
mais heureusement beaucoup de mar- 
chands (int pu etablir un systeme de ven- 
tes au comptant et deviennent tous les 
jours plus indppendants. au sujet de l'ac- 
cord du credit. 

Les lecona a tirer do la sont nombreu- 
ses: premierement, les marchands des dis- 
tricts les plus ancions doivent reconnaT- 
tretrp que les fermiers peuvant payer 
leurs marchandises et la. le systeme au 
comptant doit etre mis en vigueur; deux- 
iemement. Ips fermiers devraient etre en- 
courages a depenser plus de leur argent 
pour s'assurer Ips avantages de la civili- 
sation moderne, au lieu de thesauriser on 
se quereller a son sujet. Les marchands 
devraient engager les fermiers a organi- 
ser des systemes de telephones ruraux 



26 



LB PRIX OOURANT 



(bon antidote contre les achats par cor- 
respondance). a installer des fournaises a 
air chaud dans leurs maisons et leurs 
granges, et a munir leurs maisons et 
leurs etablissements fermiers d'un syste- 
me de fourniture d'eau, avec salle de bain, 
water closet et systeme d'egouts antisep- 
tiques. 

Le marchand ou son meilleur vendeur 
devrait consacrer une bonne partie de 
son temps disponible a visiter les fer- 
miers chez eux. 

Une bonne excuse pour de semblables 
visites consiste a offrir certains rensei- 
gnements surs, inconnus du fermier. Par- 
lez-lui des avantages des toitures en me- 
tal ou autres, des separateurs de creme et 
des instruments aratoires speciaux, de 
poeles, de plomberie moderne, de syste- 
mes de cbauffage a eau chaude, etc. JUs- 
sayez de faire la place ainsi pendant un 
an. et vous ne penserez pas plus a vous 
departir de cette maniere de faire, que le 
marchand en gros ne penserait a se pas- 
ser de commis-voyageurs. 



L'ARGENTERIE DANS LES MAGASINS 
DE QUINCAILLERIE 



Nous avons pris beaucoup de renseigne- 
ments au sujet de la vente de l'argenterie 
dans Jes magasins de quincaillerie. Cer- 
tains marchands pretendent qu'ils ne peu- 
vent pas lutter avec le bijoutier et ns de- 
sirent pas essayer de le faire, tandis que 
dans la majorite des cas ou nous avons 
constate que le departement de l'argente- 
rie n'etait pas bien tenu, cela etait du a 
l'apathie du proprietaire meme du maga- 
sin. La Oneida Community a etabli, sans 
l'ombre d'un doute, que l'argenterie forme 
un beau departement dans un magasin 
de quincaillerie ou un magasin general. 
Naturellement nos grands parents n'a- 
vaient pas a lutter contre le magasin a 
departements d'aujourd'hui; le bijoutier 
du coin ne mettait pas de canifs en 
stock; le pharmacien ne s'occupait pas 
de la vente d'articles de sport, de rasoirs, 
etc. Les methodes modernes exigent des 
stocks varies, et rien n'aide plus a embel- 
lir un magasin que de la belle argenterie, 
speeialement les couteaux et fourchettes 
plaques argent, toujours recherches dans 
un magasin de quincaillerie de premier 
ordre. Ce sont aussi de forts articles 
de vente, et les manufacturers reconnais- 
sent de plus en plus le droit qu'a aujour- 
d'hui le quincaillier a tenir ces marchan- 
dises. Dans nombre de cas, nous avons 
constats que les quincailliers vendaient 
plus d'articles plaques argent que les bi- 
joutiers. Naturellement les lignes en ar- 
gent sterling massif peuvent etre lais- 
sees au bijoutier, mais le quincaillier a de 
bonnes raisons pour tenir un stock im- 
portant d'autres lignes. Le magasin de 
quincaillerie s'est tenu a la hauteur des 



ameliorations rapides si remarquables qui 
ont eu lieu dans le commerce. Le teiegra- 
phe, le telephone, les chemins de fer et 
tous les perfectionnements merveilleux 
apportes au transport du fret et des cor- 
respondances, ont mis tous les mar- 
chands dans un nouveau champ de con- 
currence auquel on n'avait jamais songe, 
il y a cinquante ans. Le marchand de 
quincaillerie de Sherbrooke lutte contre 
les grandes maisons a catalogue de Mont- 
real et de Toronto; et il faut plus d'acti- 
vite qu'autrefois pour reussir. 

Apportez du soin au choix de votre 
stock, parce que la premiere chose que 
dira le bijoutier, quand il s'apercevra que 
votre departement prend de l'importance, 
c'est qu'il y a deux sortes d' argenterie: 
celle vendue par le quincaillier et celle 
vendue par le bijoutier. Mettez en stock 
ce qu'il y a de meilleur et parlez toujours 
de la qualite. Annoncez votre marchan- 
dise, mais ne denigrez jamais celle d'un 
autre marchand. Vous avez besoin de 
tout votre temps pour pousser la vente 
de votre propre stock. 



LISEZ VOS POLICES D'ASSURANCE 

Quand vous avez regu vos polices d'as- 
surance vous aviez une quantite de cho- 
ses a faire et vous les avez mises dans 
un endroit sur, dans l'intention de les 
examiner quelque jour. 

Vous avez peut-etre remarque que le 
montant de l'assurance etait bien celui 
que vous aviez demande; mais vous ne 
vous etes pas donne la peine de lire la 
matiere imprimee situee dans la moitie 
inferieure du document, ni ces petites 
feuilles ajoutees, desquelles l'agent vous 
a dit qu'il prendrait soin. N'importe quel 
moment conviendrait pour satisfaire votre 
curiosite sur ces points. 

Peut-etre qu'apres avoir lu quelque cho- 
se sur l'assurance contre l'incendie, avez- 
vous pensg qu'il etait simplement n£ces- 
saire d'avoir un nombre suffisant de po- 
lices. Ce n'est pas une bonne conclusion. 
II y a autre chose a considerer: vos po- 
lices vous conviennent-elles? Cela est im- 
portant. 

Est-il raisonnable de supposer que cette 
police de forme rSguliere, remplie de 
clauses conditionnelles et restrictives, et 
faites seulement pour fournir une bas^ 
de contrats assurant toutes sortes de ris- 
ques, doit s'appliquer exactement a cha- 
que propriete ou chaque stock de mar- 
chandises et partout? 

Assurement non. 

C'est la que nous trouvons la raison 
pour laquelle les porteurs de polices doi- 
vent prendre des arrangements pour 
leurs pertes. arrangements qu'ils ne trou- 
vent pas justes. 

Le contrat d'assurance entre vous et la 
compagnie ne convient pas au risque, ou 



en d'autres termes l'assure ne s'est pas 
rendu compte des clauses de sa police; 
s'ils les avaient connues, il aurait fait mo- 
difier sa police de maniere a couvrir les 
besoins de son commerce. 

Comme vous le savez probablement, la 
loi exige de toutes les compagnies une 
forme classique de police, a laquelle doi- 
vent etre attachees autant de clauses, de 
conditions et de privileges spSciaux qu'il 
est n6cessaire pour couvrir convenable- 
ment le risque. 

Aussi quand vous comprenez bien les 
conditions d'une police, vous comprenez 
les conditions qui servent de base a tou 
tes les polices, et il vous teste simple- 
ment a lire les clauses, conditions et pri- 
vileges sp§ciaux attaches a chaque police 
par l'agent, et qui, si elles sont correc- 
tes devraient etre exactement les mimes 
sur toutes les polices s'appliquant a la 
propriete. 

Un homme qui connait ce dont il parle, 
disait qu'a cause de defauts dans les po- 
lices, des reclamations au montant de plu- 
sieurs millions de dollars sont compromi- 
ses chaque annee, et les petites villes en 
souffrent plus que les grandes cites. II 
est probable que tout cela n'est pas tant 
la faute des compagnies d'assurance que 
celle des porteurs de polices. Pourquoi? 
Parce que les hommes ne traitent pas 
d'autres contrats aussi a la legere que la 
police d'assurance contre l'incendie. 

Tout autre arrangement en affaires 
peut recevoir votre attention la plus mi- 
nutieuse; toute possibilite de malentendu 
peut etre 61iminee ; mais votre police 
d'assurance qui peut devenir la seule 
barriere entre vous et la faillite — est ra- 
rement examinee a fond. Vous vous 
contentez de constater qu'elle porte votre 
nora et qu'elle est faite au montant que 
vous avez stipule. 

Ce qu'il faut bien comprendre. c'est 
qu'en tant qu'a/cheteur d'assurance. 
vous avez droit a des polices qui cou- 
vrent la propriete que vous voulez assu- 
rer et qui s'appliquent aux conditions de 
vos affaires. II faut que vous sachiez ce 
que vous pouvez faire d'apres votre con- 
trat avec les compagnies d'assurance. 
sans leur donner un avantage, sur vous 
quand arrive le moment du reglement 
d'une perte. 

Prenez vos polices et examinez-les. 
Lisez-en une completement et comparez- 
la aux autres que vous pouvez avoir. Si 
elles contiennent quelque chose qui ne 
soit pas parfaitement clair, vous avez 
drait a une explication complete. Ecri- 
vez au bureau principal de la compagnie 
d'assurance pour qu'elle 6elaircisse vos 
doutes. 

Apres un incendie. vos polices ne peu- 
vent pas etre modifiees, quelqu'evidentes 
que soient les erreurs qui y apparaissent 
et quelque differentes que soient vos po- 
lices de ce a quoi vous vous attendiez. 

C'est l'homme prevoyant qui a 1'avau- 
tage. j £ 



LB PRIX OOUBANT 



m 



DONNEZ TOUTE VOTRE ATTENTION 
A VOTRE COMMERCE 

"N'essayez pas de devenir riche rapide- 
ment aux depens de vos affaires", disait 
un banquier prospere a ua marchand qui 
cherchait a eoiprunter de 1'argent pour 
faire un peu de speculation. L'avis est 
bon, et chaque marchand devrait le gra- 
ver dans sa memoire. 

Le banquier, par ces paroles, voulait 
dire que beaucoup de marchands laissent 
deperir leurs affaires et les deprivent 
reellement du capital dont elles ont be- 
soin. lis debutent modestement avec un 
petit capital, et leur commerce se deve- 
loppe et prospere jusqu'a ce qu'il leur 
rapporte un peu d'argent. lis ne sont pas 
satisfaits des profits que leur rapporte ce 
petit capital et qu'ils accumulent cons- 
tamment. lis commencent a chercher 
une affaire ou ils pourraient placer ce 
capital, placement qu'ils esperent et qu'ils 
croient devoir leur rapporter un iuteret 
eleve. Quelquefois ils oublient qu'en re- 
gie generale, la surete du principal est 
en raison inverse du taux de l'interet. Ou 
bien ils s'essayent a une affaire qu'ils 
connaissent peu ou pas du tout — innneu- 
bles ou quelque chose d'autre. Trop sou- 
vent ils speculent sur le ble ou sur les 
valeurs de bourse. 

Voila ou est le danger. Au lieu de con- 
server leur argent pour leur commerce 
dans lequel ils l'ont gagne et de consa- 
crer a leur commerce toute leur atten- 
tion, tous leurs efforts et toutes leurs ca- 
pacites, ces marchands cuspersent leur 
capital, leurs efforts et leurs capacites 
Quelquefois, une gene soudaine se produit 
qui necessite des efforts eperdus de leur 
part pour trouver de 1'argent et peut-etre 
le sacrifice dune de leurs proprietes. 
D'autres fois. il.s B'lntereasenl tenement a 
de nouvellcs entreprisea et en sont si 
enthousiastcs qu'ils negligent le commer- 
ce ou ils ont gagne leur argenl ft ce coin 
merce dfeperit. 

Ne mettez pas tous vos ot'ui's dans le 
meme panier, dit un vieux proverbe; mais 
ce proverbe a ete modifie de la facon sui- 
vante: mettez tous vos oeufa dans un 
seul panier ,et veillez sur ce panier. 



Mr. l A. Chesley,, commissalre du gou- 
vernement canadien a Cape Town, rend 
compte au Departement du Commerce et 
du Travail que de notables ameliorations 
aux conditions du commerce ont eu lieu 
dans le Sud Africain. L'annee derniere, 
les importations ont augments de trois 
millions et les exportations de cinq mil- 
lions de livres sterling. Les perspecti 
ves du commerce avec le Canada sont 
beaucou|i plus brillantes. 



LES CAUSES D'INSUCCES 



L'autre jour, les agences commerciales 
annongaient la failiite d'une maison ma- 
nufacturiere, ancienne et honorable. Ce 
n'est pas un crime que d'etre jeune, et 
la jeunesse est souvent irreflechie et su- 
jette aux echecs; mais quand les person- 
nes agees et honorables agissent encore 
sans reflexion, quel espoir reste-t-il ? La 
mort commerciale frappe les jeunes et 
les vieux, quelque honorables qu'ils puis- 
sent etre. L'honneur est la base la plus 
sure au monde pour y etablir une affai- 
re quelconque; mais, il y a beaucoup de 
mais. Le fait est que la firme en ques 
tion ne s'est jamais rendue compte de ce 
que c'etait qu'un esprit entreprenant et 
ne s'est jamais tenue a la hauteur de 
1'evolution commerciale Elle se figu- 
rait que, parce qu'elle avait reussi pen- 
dant des annees dans un certain genre 
d'affaires, elle n'avait nullement besoin 
de faire de la publicity en favour de ses 
produits. D'une maniere plus claire, elle 
ne croyait pas en la publicite. Elle pen- 
sait que ceux qui avaient besoin de ses 
produits sauraient ou les trouver. 

Ce n'est qu'il y a quelques annees qu'un 
marchand detaillant ecrivit a un confre 
re en lui demandant oil une certaine ligne 
de marchandises etait manufactures au 
Canada. II se trouva que la ligne en 
question etait celle la meme qui etait fa- 
briquee par la firme en liquidation. Celui 
qui recut la lettre montra cette demande 
de renseignements au president de la 
maison maiiul'acturiere, qui s'en montra 
fort ennuye et B'ecria, avec une expres 
sion peu faite pour etre reproduite, que 
l'auteur de la lettre etait un ins.-nsc. 
"Tout homme", dit il "qui a un peu de 
cervelle, sait que nous mauufacturons 
cette ligne." 

1/antiquite est une liomie chose, de 

que l'honneur; mais ajoutez > (!«• 
l'esprit d'eutreprise.de I'industrie et de la 
vivacite en affaires, et aids Lee forces 
qui etablissent les affaires sont mises en 
oeuvre. L'age et l'honneur, auxquels 
vieunent s'ajouter la paresse, un vil 
orgueuil et de la stupidity Envlteni a 
l'insucces, a la routine et au desastre 11 
est bou que chaque homme a'etudie et 
juge par lui-meme ou il en est 



Les personnes repondant aux annon 
ceurs voudront blen mentionner qu'ellea 
ont. vu leur annonce dans " LE PRIX 
CO U RANT." 



Une brochure utile 

Le Metropolitan Life Insurance Co., 
vient de publier au profit de ses assures 
une brochure tres bien et abondamment 
illustree intitulee: "Directions for Living 
and Sleeping in the Open Air". 

La difficulty de se faire traiter dans 
les sanatoriums encore insuffisants pour 
le nombre des patients et le cout du trai- 
tement trop elevS pour beaucoup de bour- 
ses a donn6 l'idee a la Metropolitan Life 
de publier une brochure indiquant com 
ment se traiter chez soi pour se guerir 
ou ameliorer sa sante' dans les maladies 
ou une cure d'air est necessaire. 



LES SERVICES QUE REND LE 
CHAMEAU 

11 serait plus exact de parler des ser- 
vfces que rend le dromadaire; et non pas 
seulement en Algerie, mais a l'homme en 
general et dans une serie de pays. Le fait 
est qu'il est fort precieux dans toute l'Asie 
Mineure, qu'on en tire le meilleur parti 
dans l'Asie russe, que l'Arabie comme 
l'Egypte, l'lnde ou la Perse lui doivent 
beaucoup. Mais la bete de somme qu'on 
met ainsi a contribution c'est, comme 
nous le disons, bien plutot le dromadaire, 
qui n'a qu'une bosse, que le chameau, ani- 
mal a deux bosses. Meme en Turquie d'A- 
sie, ou Ion trouve pourtant ce dernier, 
c'est principalement au dromadaire d'as- 
surer d'innombrables transports, pour 
lesquels on ne possede guere de voies fer- 
rees. 

Asse/. recemment, l'attentiou a ete atti- 
ree particulierement sur.le chameau (pour 
employer l'expression le plus courante, 
quoique inexacte, encore une fois). Tout 
d'abord on a vu apparaitre, timidement 
il est vrai, a l'etal de certains marchands 
parisiens, de la viande de chameau. Elle 
a eu un succes mediocre, quoiqu'elle res- 
semble considSrablement a la viande de 
boeuf. D'autre part, on s'est preoccupe* 
d'acclimater le chameau dans les colonies, 
particulierement en Atiique, ou le plus 
souvent on en est encore au portage a 
dos d'homme, parce qu'il est tres malaise 
de se procurer des betes de somme resis- 
tant au climat et rendant les services 
roulus. Par suite de ces curieux phenome 
nes d'adaptation des etres vivants. on a 
vu dans ['Arkansas, par exemple, les cha- 
meaus qu'on avail Introduits s'habituer 
peu a peu au sol rocailleux- sur lequel il 
leur etait impossible de marcher d'abord 
se blessi sinapiemenl parce 

que feur sabot .->'-! durci considerable; 
ment, pour repondre aux a€cessit§s du 
milieu. 

C'est precisement a cause des services 
multiples que rend deja le chameau par 
tout on il a ete introduit, que I'on vou- 
drail bien 1'acclimater ailleurs; et il est 
int^ressant de montrer tout ce que lui 
doivent les populations des pays ou il 
vit. travail lo, transporte les fardeaux en 
caravan e8, sert de monture, etc. Bien en- 
tendu, nous ne voulons pas parler spe 
cialement de son utilisation comme bete 
de selle; cela a ete dit trop souvent. Ce 
chameau de selle est bien connu dans les 
milieux francais, notamment a cause de 
l'usage qu'on en fait en Algerie, et pour 
les troupes montees du D6sert, et pour les 
Arabes des Hants Plateaux; el aussi par 
suite de ce fait que le chameau coureur 
ci ilc selle esl la monture pittoresque et 
caractSristique de ces Touaregs dont il a 
ete si frequemment question. Aussi bien 
il faut savoir que le mehari ou les meha- 
ra pour employer la formation correcte 
du pluriel, sont bel et bien de la meme 
expece que le chameau de bat ou djemel. 



28 



LE PRIX OOURANT 



Mais c'est le pur sang compare au clieval 
de trait; toutefois il y a des mehara qui 
ue different guere du djemel. Le vrai 
chameau de selle est svelte, elance, monte 
sur de hautes pattes, et dote de puissants 
muscles aux cuisses qui lui permetteni 
de courir vite. Ce meliari est le produit 
d'une selection, tout comme le cheval de 
course. Au contraire le djemel et les 
chameaux de bat d'Asie Mineure, betes 
lourdes et musculeuses.sont eleves au pe- 
tit bonheur; leur allure est generalement 
de 2% milles a l'heure, mais ils sont 
forts et enduralts et gagnent en puissan- 
c-i de tvausport ce qu'ils p.jrdent tn Vi- 
tesse. 

C'est naturellement cet animal de bat 
qui est le plus interessant, d'autant que 
la chamelle donne du lait fort apprecie 
par les populations qui possedent ces ani- 
maux; en outre, il porte une sorte de toi- 
son utilisee a toutes sortes d'egards. La 
laine de chameau a la propriete de se 
feutrer et de se fouler pour ce feutrage 
exactement comme la laine de mouton, et 
c'est ainsi qu'on l'utilise pour faire des 
etoffes de tentes cm de burnous d'biver, 
des tissus d'babillements chauds et im- 
permeables. Les gens de la campagne, 
les Kurdes et les Arabes de la Turquie 
d'Asie, s'habillent du poil de chameau ; 
c'est aussi le poil de chameau qui sert a 
tisser des sacs extremement resistants ou 
se transportent fruits et cereales. 

On a frequemment vante la sobriete et 
les qualites diverses du chameau; requi- 
te veut que bout en lui reconnaissant 
des qualites physiques serieuses. on n'exa- 
gere point cette sobriete, devenue prover- 
biale; et il faut avouer qu'il a un carac 
tere detestable, qui explique, l'usage in- 
jurieux que Ton fait parfois de son nom, 
dans un langage peu academique. II est 
essentiellement rancunier et vindicatif ; 
sans doute sa rancune est assez souvent 
motivee, car son oonducteur ne le trai- 
te pas toujours avec douceur; mais il se 
venge, et cruellement, Sa morsure est 
terrible, ses dents broient des noyaux de 
dattes; et quand il saisit un bras ou une 
main dans sa machoire, il brise ou ecrase 
les os d'horrible fagon. II ne se fera pas 
faute, s'il le peut, de s'acharner sur sa 
victime jusqu'a ce qu'il la tue. C'est du 
reste a cause de cette violence du carac- 
tere du chameau, que Ton organise par- 
fois, en Asie Mineure, des combats ou ces 
animaux luttent l'un contre l'autre avec 
un acharnement feroce. Le chameau a en- 
core le defaut d'etre d'un entetement ra- 
re, l'entetement de la brute; si, pour une 
raison quelconque, il se trouve trop char- 
ge, il se couchera a terre, et il sera ma- 
teriellement impossible d'obtenir qu'il 
bouge, jusqu'a ce qu'on ait ramene son 
chargement a sa convenance. 

Toutefois, et comme nous le disions, il 
faut reconnaitre qu'il constitue une bete 
de somme qu'on pourrait difficilement 
remplacer la ou l'eau est peu abondante, 



ou l'herbe est rare et peu appetissante, et 
ou, par-dessus le marche, il n'existe qu'une 
piste au lieu d'une route. Dans la region 
de Smyrne, on nourrit relativement bien 
les chameaux, du moins quand ils ne sont 
pas en caravane; on leur donne de la pail- 
le et des feves, qu'on hache et pile en- 
semble, et, en ete, on les laisse manger de 
l'herbe. En Algerie il pourvoit tout seul 
a sa nourriture, de rneme que dans les 
regions ou Ton ne peut songer a lui four- 
nir ni paille ni foin; il broute, tout en 
inarchant, les graminees plus ou moins 
enterrees dans le sable et peu savoureuses 
qu'il trouve a la portee de sa dent; c'est 
du reste en partie pour cela que sa Vites- 
se de marche ne depasse pas 2 a 3 milles 
a l'heure. II est bien reel qu'un chameau 
demeurera des jours sans boire ni man- 
ger, quitte ensuite, quand l'eau et la nour- 
riture seront mises a sa disposition, a 
les engloutir avec voracite. Aussi bien, 
il n'est pas difficile: il devorera avec ap- 
petit une touffe d'herbe seche, un buisson 
epineux, et aucun animal de somme ne 
saurait se suffire la ou il trouve reelle- 
ment de quoi se nourrir. 

D'une maniere generale, le chameau ne 
consent guere a porter qu'une charge de 
440 a 660 livres; en Algerie, le charge- 
ment, qui doit etre bien reparti egalement 
sur les deux flancs si Ton veut que l'ani- 
mal se leve et marche, ne depasse que 
tres rarement 330 livres. Les chameaux 
de Smyrne, qui sont robustes (et cela cer- 
tainement parce qu'ils sont bien nourris). 
portent jusqu'a 880 livres. En Syrie et en 
Mesopotamie, on limite la charge a 550 
livres. Le prix d'achat d'une bete diffe- 
re suivant sa force et ses qualites physi- 
ques, et meme un peu morales, si nous 
pouvons employer ce mot pour le tempe- 
rament et le caractere de la bete. II y a 
des chameaux qui valent jusqu'a $160., 
tandis que d'autres ne se vendront pas 
plus de $24. 

On rencontre couramment des theories 
de chameaux dans les rues des villes al- 
geriennes et dans les regions plus ou 
moins desertiques, ou ces animaux trans- 
portent les produits faisant 1'objet du 
commerce d'importation ©u d'exportation. 
Mais si Ton veut voir en foule des carava- 
nes de chameaux, c'est dans les rues de 
Smyrne qu'il faut aller: souvent 1'encom- 
brement cause par les chameaux se sui- 
vant a la file y arrete toute la circulation 
ordinaire. Dans toute l'Asie Mineure, ces 
animaux transportent, et sont seuls pour 
ainsi dire a transporter (etant donnee la 
rarete des routes et des voies ferrees) les 
cereales et la vallonnee, les figues et la 
pierre d'emeri, la racine de reglisse, les 
raisins, etc. II en arrive continuellement 
a Smyrne en colonnes d'une centaine; a 
la tete de chaque colonne est un petit ane 
.servant de chef de file. Ce sont toujours 
des chameaux ayant au moins trois ans; 
car c'est seulement a cet age qu'ils sont 
dresses a porter des charges, leur vigueur 
atteignant son maximum vers cinq ou six 



ans; le chameau ne vit guere plus de 
vingt-cinq ans, et a vingt ans il commen- 
ce a decliner considerablement. Disons 
que le dressage du chameau de bat est 
fort rudimentaire et fort brutal; on lui 
passe sur la machoire inferieure une 
corde sur laquelle on tire en sciant, ce 
qui cause une vive douleur a la malheu- 
reuse bete, dont la bouche est rapidement 
en sang; il suffit ensuite d'une traction 
assez faible pour que la crainte et la dou- 
leur la fasse obeir; on l'habitue ensuite a 
marcher en file indienne (si Ton nous 
permet l'expression) et en caravane, en 
l'attachant au moyen de cette corde a la 
queue d'un vieux chameau connaissant 
le metier. 

En fait, on ne confie jamais a un seul 
homme qu'une serie de sept betes au plus, 
c'est tout ce qu'il pourra conduire effec- 
tivement. II faut par consequent, dans 
une caravane, autant de conducteurs a 
peu pres qu'elle contient de fois six a 
sept betes. Pendant les periodes de cha- 
leur, le convoi ne circulera que la nuit 
ou a la fraicheur, car, malgre tout, le 
chameau est assez susceptible; le reste du 
temps les animaux se reposeront ou brou- 
teront autour du campement. Mais durant 
des jours et des jours, sous reserve de 
ces interruptions, le voyage se continue- 
ra. Les betes arrivent parfois a travail 
ler presque douze mois consecutifs, ensui- 
te, il est vrai, il faut les laisser pendant 
six mois au paturage pour se refaire. 

Naturellement la construction de voies 
ferrees, en Asie Mineure en particulier.va 
permettre les transports dans bien des 
directions sans qu'on fasse appel aux ca- 
ravanes de chameaux; par contre, il fau- 
dra amener les marchandises jusqu'aux 
voies ferrees, distribuer de cote et d'au- 
tre les produits que les trains apporte 
ront dans les gares. Et en depit de l'auto- 
mobilisme et de toutes applications de 
transports, mecaniques, nous n'en som- 
mes pas encore au moment oH Ton n'aura 
plus besoin des services du chameau ou 
du dromadaire, comme on voudra l'appe- 
ler. 

(Journal de la Jeunesse) 



Une exposition canadienne aura proba- 
blement lieu a Berlin, en 1911. Les ex- 
perts allemands ont des idees ambitieu- 
ses sur les marches canadiens, et le Ca- 
nada desire elargir son commerce avec 
l'Allemagne. Le gouvernement du Domi- 
nion vient de creer une agence officielle 
du commerce a Berlin dans le but d'en 
tretenir des relations commerciales plus 
etroites entre l'Allemagne et le Canada. 



Le merite est une grande chose; mais 
de deux magasins de merite egal, celui 
qui fait la meilleure publicity fera le 
plus d'affaires. — (Washington Star}. 



LE PRIX OOURANT 



89 



Epiceries, Provisions, Vins et Liqueurs. 



REVUE DES MARCHES 

COMMERCE 

Le peu de pluie qui est tombee dans le 
cours de la semaine a ete bienfaisante 
pour la culture qui, en certains endroits 
de la province, reclamait un peu d'eau 
pour les paturages surtout, La recolte 
s'annonce tres bien et pour le foin et pour 
les grains. Les prix du beurre et du 
fromage se maintiennent plutot fermes 
et le lait est abondant. Si, comme il faut 
1'esperer, la temperature continue a Tes- 
ter favorable aux recoltes en terre, les 
cultivateurs auront en fin de saison beau- 
coup de produits a mettre sur le marche 
et l'argent circulera aisement a la cam 
pagne. 

A la ville, les affaires sont bonnes, 
pour une saison d'6te. Le travail est 
partout abondant et d'industrie du ba- 
timent surtout, prend des proportions 
inaccoutumees. Le mois dans lequel nous 
venons d'entrer depassera sans doute tous 
les records au point de vue de la valeur 
des constructions pour lesquelles des per 
mis de construire ont ete accorded. 

Les paiements se font avec assez de r6- 
gularite' et, en raison de la saison, ne don- 
nent guere lieu de se plaindre. 

FINANCES 
La Cie Rio de Janeiro Train way, Light 
and Power paiera le ler aOQl un dividen 
de de 1 14 ix>ur cent aux actiounaires 
enregistr<§s au 15 juillet. 



La Cie Mexico Tramway paiera un di 
vidende trimestriel de 1 3 4 pour cent 
(taux de 7 p. c. Ian), a ses actiounaires, le 
ler aoQt. 

• • • 

Le marche aux valeurs a 6tG cette se- 
maine encore peu actif. Quant aux prix 
des actions sur lesquelles ont eu lieu des 
transactions, ils sont, a part quelques ex- 
ceptions, g6ne>alement au-dessoua tie ceux 
cot6s la semaine derniere. Nous mar- 
chons toujours a la remorque du marche 
de New York qui tarde a se relever.bien 
qu'on annonce toujours une situation mo 
netaire plus facile. Des achats dor ont 
6t§ faits, en effet, a Londres. pour le 
compte de maisons de New York. 

Voici les differences Burvenues depnis 
notre derniSre revue: 

GAINS:— C. P. R. (anclen), ?, 1-4; Soo 
(com.), 2 1-4; Toronto Ry, l 1 i- : Montreal 
Light, Heat and Power, 1-2; Richelieu & 
Ontario, 1 ; Rio de Janeiro L. and P., i 
3-4; Black Lake Asbestos (com.), 2; Dom. 
Steel and Coal Corporation, 1-4; Nova 
Sootiti Steel (com.). 1; Ogilvie Flour 



Mills (com.), 1 ; Ogilvie Flour Mills 
(pref.), 1. 

PERTES:— Duluth Superior, 5-8; De 
troit United Ry., 3-4; Halifax Electric 
Transit, 1; Illinois Traction (pr6f.), 1 ; 
Montreal Street Ry., 2 1-2; Porto Rico 
Ry., 3-4; Sao Paulo (com.), 5 1-4; St-John 
Ry., 2 ; West India Electric Ry. (com.), 
8; Winnipeg Electrict Street Ry. (com.), 
2; Mackay (com.), 1-3; Mexican L. and 
P. (com.), 1 1-4; Amalgamated Asbestos 
(com), 1; Amalgamated Asbestos (pref.), 
2; Can. Cement (com.), 3-4; Can. Cement 
(pref.), 2 -14; Can. Car Foundry (pref.), 
3; Can. Rubber (com.), 1; Dom. Iron and 
Steel (com.), 6 1-2; Dom. Textile, (com), 
2; Dom. Textile (pref.), 1 1-2; Lake of 
the Woods (com.), 1 1-2; Nova Scotia 
Steel (preX), 4; Penmans (com.), 1 12; 
Shawinigan W. and P., 2. 

Nous donnons la cote de la derniere 
transaction pour chacune des valeurs ci- 
apres: 

Chemins de fer 

Can. Pac. Ry 186 

Can. Pac. Ry. (nouveau) .... 131 
Can. Pac. Railway (rights) ... 'J', 
Duluth S. S. & A. Ry. (com.) . . 11'. 
Duluth S. S. & A. Ry. (pr6f.) . . 28% 

Duluth Superior 66% 

Minn St Paul & Soo (com.) . . 126% 
Minn. St. Paul & Soo (pref.) . . 152 
Minn. St. Paul & Soo (rights) . 7 T . 

Tramways 
Detroit United Railway .... 1.". ' : 

Halifax Electric Transit 122 

Hamilton Electric Railway ... 92 
Havana Electric Ry. (com.) • • 99 Vi 
Havana Electric Railway (pref.) . 94% 
Illinois Traction (pref.) .... 89 
Montreal Street Railway .... 232% 

Northers Ohio 37 

Porto Rico Railway &% 

Quebec Railway (com.) '■'<'■> 

Quebec Railway (pref.) 120 

San Paulo (com. > 140 

Sao Paulo (pref.) 137 

St lohn Railway Rim , 

Toledo 11 

Toronto Railways 117 

Tri-Clty (com.) 87% 

Tri-City (preX) 90 

Trinidad Railway 75% 

Twin City Rapid Transit (com.) . 107 
Twin City Rapid Transit (pref.). 86 
West India Electric (com.) .... 67 
Winnipeg Electric Street Railway 

(com.) 179 

Winnipeg Electric Ry. (pref.) . . 116 
Telegraphies, Etc. 

I!. 'II Telephone L43 

Mackay (com.) 84 

Mackay (pref.) 73y 2 

Montreal Telegraph .... 150 

Divers 
Can. North West Land .... 95 
Mexican L. & P. (corn.) .... 75 
Mexican L. & P. (pr6f.) .... 99% 

Montreal L. H. & P 129% 

Montreal Loan & Mortgage ... 148 

Ottawa L. & P 110 

Richelieu and Ontario Nav. . . 80 

Rio de Janeiro L. and P 91% 

Windsor Hotel 108 



Valeurs Industrielles 

Amalgamated Asbestos (com.) . . 18 

Amalgamated Asbestos (pr6f.) . . 80 

Auto Ry. Signal 50 

B. C. Packers (com.) 180 

B. C. Packers (pref.), A 73% 

B. C. Packers (pref.), B 87% 

Black Lake Asbestos (com.) . . . 27% 

Black Lake Osbestos (pref.) . . . 63% 

Canada Cement (com.) 19% 

Canada Cement (pr§f.) 81 

Canadian Car Foundry (com.) . 63 

Canadian Car Foundry (pref.) . 100 

Canadian Converters 35 

Canadian General Electric . . . 105% 

Canadian Rubber (com.) .... 96 

Canadian Rubber (pr6f.) .... 115 

Dom. Coal (com.) 63% 

Dom. Coal (pref.) 112 

Dom. Iron and Steel (com.) . . 57 

Dom. Iiron and Steel (pr6f.) . . 102 

Dom. Steel and Coal Corporation 56% 

Dom. Textile (com.) 65 

Dom. Textile (pr§f.) 100% 

Granby 92% 

International Coal (com.) .... 70 

Intercolonial Coal (pr6f.) ... 85 

I. P. Cement 162 

Lake of the Woods (com.) . . . 125 

Lake of the Woods (pref.) ... 125 

Laurentide Pulp (com.) .... 139 

Laurentide Pulp (pref.) 142 

Laurentide Rights 9% 

Magdalen Islands (com.) .... 31% 
Magdalen Islands (pr6f.) .... 5 

Montreal Coal 90 

.Montreal Cotton 130 

Montreal Gas 150 

Montreal Street Works (com.) . . 105 

Montreal Steel Works (pr6f.) . . 118 

Nova Scotia Steel (com.) .... 80 

Nova Scotia Steel (pref.) ... 118 

ie Flour Mills (com.) .... 128 

vie Flour Mille (prgf.) ... 127 

Penmans (com.) 56 

Penmans (pref.) 84% 

Shawinigan W. and P 95 

Shawinigan W. & P. Rights ... 10 

Bons et obligations 

Pell Telephone 102% 

Black Lage Asbestos 81 

Cable 87% 

Can. Car Foundry 104 

Canada Cement 98% 

Canadian Converters 90 

Canadian Rubber 99 

Col. Cotton 98% 

Detroit United 99% 

Dominion Textile, D 96 

Dominion Textile C 95 

Dominion Textile B 99 

Dominion Textile, A 97 

Dominion Coal 98% 

Dominion Cotton 10»2% 

Dominion Iron and Steel .... 94 

Halifax Traction 100 

Havana Electric 86 

Intercolonial Coal 85 

Keewatin Mills 104% 

Lake of the Woods Ill 

Laurentide Pulp HO 

Magdalen Islands 94 

Mexican L. and P 87 

Mexican Electric Light Co. . . . 82 

Montreal Harbour, 5 p. c 102 

Montreal L. H. and P 100 

Montreal L. H. and P. 4 1^2 p. c. 98% 

Montreal Steel Works 102 

Montreal Street Railway 101 

Montreal Warehousing 92% 



LB PRIX OOURANT 



Nova Scotia Steel 110% 

Nova Scotia Cons 109 

Ogilvie 113% 

Ogilvie B 113% 

Porto Rico Railway 85 

Price Bros 103 

Quebec Railway 81 

Rio de Janeiro L. and P 85 

Sao Paulo 99 

St. John Railway 101% 

Toronto Radial 100% 

West India Electric 90 

Windsor Hotel 95% 

Winnipeg Electric Street Railway 103 



Extra granule 
Extra granule 
Extra granule 
Extra granule, 



REVUE GENERALE 

EPIOBEIE 

Les affaires sont bonnes en general. 
Les paiements a la ville, comme a la cam- 
pagne, sont satisfaisants pour 1'epoque de 
l'ann6e. Nos lecteurs trouveront des chan- 
gements de prix aux paragraphes sui 
vants: Farines et Pates alimentaires, 
Conserves de Legumes et Saindoux. 
SUCRES 
Tres bonne demande et prix sans chan- 
gement. 

. sac... 5.15 

. . baril 5.20 

. 12 baril ....5.35 

balle 5 x 20 5.25 

Extra ground baril 5.60 

Extra ground . . bte 50 lbs 5.80 

Extra ground . 1-2 bte 25 lbs 6.00 

No 1 Yellow .... baril 4.80 

No 1 Yellow sac 4.75 

No 2 Yellow . . . baril 4.90 

No 3 Yellow .... baril 5.00 

Powdered .... baril ....5.40 

Powdered ... bte 50 lbs 5.60 

Paris Lumps bte ....5.95 

Paris Lumps . 1-2 bte 50 lbs 6.05 

Paris Lumps . 1-2 bte 25 lbs 6.25 

Crystal Diamond . . . baril ....5.85 

Crystal Diamond, bte 100 lbs 5.95 

Crystal Diamond, \ bte, 50 lbs 6.05 

Crystal Diamond, \ bte, 25 lbs 6.25 

Crystal Diamond, carton 5 lbs 0.3Zi 

Crystal Diamond, Domino, car- 
ton, 5 lbs 0.40 

Sucres bruts cristallisGs . . 3.90 4.50 
Sucres bruts non cristallisGs 3.75 4.10 ! 
Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MEL ASSES 



La demande est tranquille. 
Nous cotons: 



0.30 
0.33 
0.35 
0.35 



0.35 
0.36 
0.36 



Barbade, choix, tonne 
Barbade, tierce et krt. 
Barbade . demi qrt. . 
M61asse fancy, tonne. 
MGlasse fancy, tierce et 

quart 

Mfelasse fancy, demi- 

quart 

Les prix s'entendent 
pour territoire ouvert; 
territoire combing; 3e 
Montreal et ses environs 

SIROPS DE TABLE 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Quarts (700 livres) lb 

1-2 quarts (350 livres) .... lb. 
1-4 quarts (175 livres) .... lb. 
Seaux de 38 1-2 lbs. . . le seau 



Le gal. 
0.31 0.33 



0.36 
0.38 
0.38 



Seaux de 25 lbs. 
Canistres 2 lbs., 
Canistres 5 lbs.. 
Canistres 10 lbs . 



Canistres 20 lbs., 1 oz. a la cse, cse 



0.38 0.39 0.41 

0.40 0.41 0.43 
: lere colonne, 
2e colonne, pour 
colonne, pour 



0.038 

0.03} 

0.03| 

1.80 

1.30 

2.50 

2.85 

2.75 

2.70 



. . . . le seau 
2 oz. a la cse, cse 
1 oz. a la cse, cse 
i oz. a la cse, cse 



GLUCOSE 

Nous cotons aux 100 livres: 

En quarts 3.25 

En demi-quarts .... 3.55 

En barils (kegs) .... 3.70 

EMPOIS 

La Edwardsburg Starch Co., Ltd, a re- 
duit les prix des empois de buanderie et 
de cuisine de sa fabrication. Les prix ont 

ete baisses de 1-4 et de l-2c par lb. sui- 
vant empaquetage. 

THES 

La demande est bonne et assez bien re- 
partie sur tous les thes. 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 
Bollman, cruches paillees, 4 

gall, imp cruche 0.00 2.20 

Domestique, triple, cruches 

paillfies, 4 gal. imp. cruche 0.10 1.20 

72 grains le gall. 0.10 0.12 

88 grains . ._. . . le gall. 0.12 0.14 

118 grains (proof) . le gall 0.15 0.18 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL 
Epices 

Bonne demande pour la saison. Pas de 
changement de prix a noter. 
Nous cotons: 

Alspice, moulu lb. 0.15 0.18 

Anis " 0.12 0.15 

Canary Seed " 0.04 0.05 

Cannelle, moulue . . . . " 0.20 0.24 

Cannelle en mattes ..." 0.18 0.22 

Clous de girofle moulus . " 20 0.25 

Clous de girofle entiers . " 0.20 0.30 

Creme de tartre . . . . " 0.23 0.32 

Gingembre moulu .... V 0.20 0.30 

Gingembre en racine . . " 0.20 0.24 

Graine de lin non moulue " 0.06 0.08 

Graine de lin moulue . . " 0.06 0.08 

Graine de chanvre . . . . " 0.05 0.06 

Macis moulu " 75 1.00 

Mixed Spices moulues . . " 0.18 0.22 

Muscade " 0.35 0.50 

Muscade moulue . . . . " 0.40 0.60 

Piments (clous ronds) . . " 0.10 0.121 

Pimento (poivre Jamai'que) " 0.08 0.10 

Poivre blanc rond ..." 0.21 0.24 

Poivre blanc moulu ..." 0.23 0.27 

Poivre noir rond . . . . " 0.15 0.16 

Poivre noir moulu ..." 16 0.20 

Poivre de Cayenne pur . " 0.21 0.25 

Whole Pickle spice ..." 0.16 0.20 

Sel fin, quart 3 lbs. . . . 2.95 3.05 

Sel fin, quart, 5 lbs. . . . 0.00 2.95 

Sel fin, quart, 7 lbs. . . . 2.80 2.85 

Sel fin, quart, 10 lbs. . . . 0.00 2.75 

Sel fin, quart, 20 lbs. . . . 0.00 2.75 

Sel fin, 1-4 sac, 56 lbs. . . . 0.00 0.40 

Sel fin, sac. 2 cwts 0.00 1.40 

Sel fin en quart de 280 lbs.: : 

Ordinary fine ..... 0.00 1.80 

Fine 0.00 2.05 

Dairy 00 2.15 

Cheese 0.00 2.45 

Sel gros, sac 0.60 0.65 

ORGE 

Nous cotons: 

Orge mond6 (pot) ... sac 0.00 2.25 

Orge monde' (pot) . . baril 0.00 4.70 

Orge monde 1 (pot) . . . lb. 0.00 0.03J 

Orge per!6 (pearl) ... sac 0.00 3.50 

Orge perlS (pearl) ... lb. 0.00 0.04 

LEGUMES SECS 

Nous cotons: " 

Feves de Lima de Cal. la lb. 0.07J 0.08 

Ffcves blanches, Can. minot 2.00 2.10 
Feves blanches, Can., moins 

d'un sac lb. 0.00 0.04 

Feves jaunes .... minot 2.00 2.10 
Flageolets (haricots), sac de 

220 lbs lb. 0.00 0.10 



Flageolets (haricots), moins 

d'un sac lb. 

Lentilles, par sac .... lb. 
Lentilles, moins d'un sac, lb. 
Pols verts No 1 . . la lb. 
Pols a soupe No 1, Jaunes 
le minot 
Pols a soupe No 1, jaunes, 

moins d'un minot . . lb. 
Ble-d'Inde a soupe, casse\ sac 
B16-d'Inde a soupe, casse, lb. 

Pois fendus sac 

Pois fendus, moins d'un sac, lb. 

FARINES ET PATES ALIMENTAIRES 

Les prix des farines de ble ont subi des 
changements; nous modifions nos cotes 
en consequence. 
Nous cotons: 



0.00 


0.12 


0.00 


0.06 


000 


0.08 


0.04 


0.05 


1.20 


1.25 


0.00 


0.021 


2.50 


2.60 


0.00 


0.03 


2 70 


2.75 


0.00 


0.03| 



Farine patente hongroise, qt. 
Farine patente hongroise, sac 
Far. patente hongroise, \ sac 
Farine patente, 241 lb. . . 
Farine patente ... 14 lbs. 
Farine patente ... 7 lbs. 
Farine straight rollers, qrt. 
Farine straight rollers, sac 
Farine a patis. Ocean . qrt. 
Farine a patis. Oc6an, J qrt. 
Farine d'avoine granulee, 
sac 
Far. d'avoine Standard, sac 
Far(ine d'avoine fine . sac 
Farine d'avoine roul6e, brl. 
Farine d'avoine roul£e, sac 
Farine d'avoine roulee, po- 
chette de 6 livres .... 
Farine de sarrasin . . sac 
Far. de ble-d'Inde jaune, sac 
Far. de ble-d'Inde Jaune, brl. 
Banner Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, caisse 

Dito, doz 

Cream of wheat . . . cse 
Cream of wheat . . . doz. 
Fgcule de pommes de terre, 

pqts de 1 lb doz. 

Vermicelle, macaroni et spa- 
ghetti Canadiens. 

En vrac lb. 

En paquets de I lb 

Boltes de 4 lbs. ... bte 
Boltes de 5 lbs. . . . bte 
Boltes de 10 lbs. ... bte 



0.00 
0.00 
0.00 
0.85 
0.50 
0.25 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

0.00 
0.00 
0.00 
4.50 
2.10 

0.23 
0.00 
2.26 
0.00 

0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



6.75 

2.25 

1.65 

0.87J 

0.52 

0.26 

5.60 

2.40 

5.90 

3.10 

2 50 
2.60 
2.50 

4.75 
2.20 

0.27 
2.60 
2.30 
4.90 

3.95 
2.60 
675 
2.00 



0.00 1.35 



0.04 

0.06 

0.171 

0.20 

0.40 



Qualitd extra fine 

Boltes de 4 lbs. (net) . . . 0.38 

Boltes de 5 lbs 0.00 

Boltes de 8 lbs. (net) . . . 0.19 

Boltes de V lbs 0.00 



0.00 
0.00 



0.06 

0.061 

0.20 

0.221 

0.45 

•.40 
0.321 

0.20 
66 

0.07 
0.06 



0.07 


0.071 


0.071 


0.111 


0.051 


0.06 


0.051 


0.06 


0.071 08 


0.00 


0.00 



Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de 1-2 lb. . . lb. 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 

Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pates assortles: al- 
phabet, chiffres, animaux, 
nouilles, coudes, importes 
en vrac lb. 

En paquets de 1 lb. . . lb. 

Tapioca pearl, la lb 

Tapioca seed lb. 

Tapioca flake lb. 

Sagou lb. 

RIZ 

La demande pour les riz Patna est tres 
bonne; elle est tranquille pour les autre? 
sortes de riz. 

Nous cotons: 

Riz importes. 
Riz Patna, sacs de 112 et 224 

lbs., suivant qualite . lb. 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualitfi . . .lb. 

Riz Carolina 

Riz moulu 

Riz soufflfi (puffed) caisse de 

36 paquets de 2 pintes . . 0.00 2.90 



0.041 0.051 

0.04ft 0.05ft 

0.11 0.12 

0.04 0.06 



LE PRIX COURANT 



81 



Rlz d6cortlqu6s au Canada: 
Les prix ci-dessous s'entendent t'.o.b. 
Montreal : 



Qualite B, sulvant quantity 






et emballage . . 100 lbs. 


0.00 


2.90 


Quality CC, suivant quanti- 






ty et emballage, 100 lbs. 


00 


2.80 


Sparkle 


0.00 


4.26 


India Bright (sac de 250 lbs) 


0.00 


3.00 


Lustre 


0.00 


3.10 


Polished Patna .... 


0.00 


3.40 


Pearl Patna 


0.00 


3.50 


Mandarin Patna 


00 


3.75 


Imperial Glacfi Patna . . . 


0.00 


4.10 


Crystal Japan 


0.00 


4.10 




0.00 


4.20 




0.00 


4.60 


Korean White Crest . . 


0.00 


3.45 


Korean Glac6 


0.00 


3.70 



FRUITS SECS 



Bonne demande pour les raisins. Les 
stocks da gros pruneaux sont trea reduits. 
La demande pour cet article est passable. 

Dattes et Figues 

Dattes en vrac lb. 0.05 0.054 

Dattes en pqts. de 1 lb. lb. 0.00 0.00 
Figues, Smyrne, bte carton, 

16 oz, 30 s lb. 0.08 0.08J 

Figues, Smyrne, bte 10 lbs., 

4 cour lb. 0.074 0.09* 

Figues, Smyrne, btes car- 
ries, 12 oz., 4 cour. . lb. 0.064 0.07 
Figues, Smyrne, bte 33 lbs., 

6 cour lb. 0.00 0.00 

Figues, Smyrne, bte bois 1 lb. 0.10 0.104 

Pruneaux tb. tt>. 

Pruneaux 30/40 .... 0.093 0.10 

Pruneaux 40/50 .... 0084 0.09 

Pruneaux 50/60 .... 0.073 0.08 

Pruneaux 60/70 .... 0.063 0.07 

Pruneaux 70/80 .... 0.06i 0.06J 

Pruneaux 80/90 .... 0.053 06 

Pruneaux 90/100 .... 0.05J 0.06 

Raisins de Corinthe 

Corlnthe Amallas 

Corinthe Filiatras 

Corlnthe Vostlzzas 

Corinthe nettoyes 

Corinthe nettoyes, 50 pqts de 

1 lb., a la botte .... 0.07 0.074 
Corlnthe nettoyes aux E.-U., 

paquet de 1 id 

Raisins de Malaga 

3 couronnes bte 

4 couronnes bte 

5 couronnes bte 

6 couronnes bte 



tb. 
0.06 
0.061 
0.073 
0.06 



tt>. 

0.06i 
0.06J 
0.08J 
06J 



0.06* 
tb. 

0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.08 

tb. 



007 

tb. 

2.25 

3.50 

0.00 

5.25 

6.00 

0.00 

0.00 

1.40 

1.75 

0.09 

0.084 

tb. 



8 couronnes bte 

4 couronnes .... 1 bte 
3 couronnes .... 1 bte 
6 couronnes . . . . i bte 
8 couronnes .... 3 bte 
Epepines, paq. 1 lb., fancy. 
Loose Muscatels, cour 22', lb. 

Raisins Sultana 

Sultanas, 3 cour 0.064 0.07 

Sultanas, 4 cour 0.074 0.08 

Sultanas, fancy nettoyes, 3 

cour 0.09 0.10 

Suit., nettoyes, pqt. de 1 lb. 0.08 0.084 

Raisins de Valence tb. tb. 

Valence fine off Stalk (btes 

de 28 lbs 0.044 0.05 

Valence Selected, btes de 

28 lbs . 0.06 0.064 

Valence Layers, 4 cour., btes 

de 28 lbs lb. 0.064 0.063 

Raisins de Callfornle tb. tb. 

Epepines, paq. 1 lb., fancy. 0.08 
Epepines, paq. 1 lb., choix. 0.064 

Nolx et Amandes tb. 

Amandes Tarragone .... 0.13 
Amandes Valence ecal6es . 0.32 



0.09 

0.074 

tb. 

0.14 

0.36 



Avelines 0.10 

Noix Grenoble Mayette . . . 0.00 

Noix Marbot 0.12 

Noix de Bordeaux ecalees . 0.28 

Noix du Bresil 0.134 

Noix de coco raphes en seau, 

par 15 ou 20 lbs. ... lb. 0.00 

Noix de coco rapees en qrt., lb. 0.00 

Noix Pgcan polies, moyennes 0.18 

Noix P6can polies, Jumbo . 0.22 

Noix Pecan cassees .... 0.00 

Peanuts roties, Coon .... 0.09 



Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 
Peanuts 



roties, G 0.09J 



roties, Sun . . . 0.11 

roties, Bon Ton . 0.13 

non roties, Coon . 0.07J 

non roties, G. . . 0.08 

non roties, Sun . . 0.00 

Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 

Peanuts franchises, roties . 0.074 
Peanuts franchises, non roties 0.06 



0.12 
0.00 
0.13 
0.30 
0.14£ 

0.16 

0.15 

0.19 

0.23 

0.00 

0.10 

0.11 

0.12 

0.14 

0.074 

0.084 

0.094 

0.114 

0.08 

0.064 

tb. 

0.15 

0.11 

0.10 

0.14 



Nous cotons: 



Fruits evapores tb. 

Abricots, boite 25 lbs. . . . 0.00 

Nectarines 0.094 

PGches, boite 25 lbs 0.094 

Poires, boite 25 lbs. . . . 0.00 
Pommes tranches evapo- 

rees . . . btes de 50 lbs. 0.074 0.08 

Pelures de fruits tb. tb. 

Citron 0.10 0.11 

Orange 0.12 0.13 

Cltronelle 0.14 0.15 

CONSERVES ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 

Tres forte demande surtout pour les to- 
mates el le ble-d'Inde, dont lea prix sont 
tres fermes. Les pois sum tres rares sur 
plac -. Le prix des tomates .". lbs. est plus 
eleve de 2 l-2c. 

Nous cotons: 

Per doz. 

Groupe Groupe 

No 2 No 1 

Asperges (Pointes), 2 lbs. . 2.95 3.00 

Asperges entieres can, 2 lbs. 0.00 1.80 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.40 

Ble-d'Inde 2 lbs. 0.85 0.874 

Ble-d'Inde en epis . . . bal. 0.00 4.75 

Ble-d'Inde en ('■pis . :: lbs. L.86 L.87J 

Catsup, bte 2 lbs. . . . doz. 0.00 0.75 

Champignons hdtel boite 0.13 0.14 

Champignons choix . boites 16 17 

Champignons, choix ext.,bte 0.19 0.20 

Choux de Bruxelles imp 0.15 0.16 

Choux-fleurs 0.00 1.65 

Citroullles 3 lbs. 0.85 1.00 

Citroullles gal. 2.75 3.00 

Epinards 2 lbs. 1.40 1.45 

Epinards 3 lbs. 2.00 2.05 

Epinards gall. 5.25 5.30 

Epinards Imp bte 0.11 0.12 

Feves Golden Wax . 2 lbs. 0.00 0.85 

Feves Vertes .... 2 lbs. 0.00 0.85 

Feves de Lima ... 2 lbs. 1.25 1.30 

Flageolets importes . . bte 0.134 0.15 

Haricots verts imported, bte 0.13 0.17 

Macedoine de legumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau . . gall. 0.45 0.65 

Petits pois imp., mi-fins, bte 0.12 0.124 

Petits pois Imp. fins . bte 0.14 0.15 

Petits pois imp., ext. fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois imp., surfins. bte 0.17 0.18 

Pois Can. Sweet Wrinkled, 2 lb. 0.00 1.20 

Succotash 2 lbs. 1.20 1.25 

Tomates 1 gallon 0.00 3.00 

Tomates 3 lbs. 0.00 0.92i 

Truffes. 1-8 botte 5.00 5.40 

Conserves ere fruits 

La demande est tres bonne et assez 
egalement repartie. La recolte des (rai- 
ses n'a pas et§ tres bonne, et il taut s'at- 
tendre a des prix plus dura pour les con- 
serves. 





Per doz. 




Group* 


Group* 




No a 


Nol 


Abricots de Callfornle, 






2% lbs. 


0.00 


3.50 


Ananas coupes en des 1% lb. 


000 


1.40 


Ananas entiers imported, 






2y 2 lbs. 


0.00 


2.50 


Ananas entiers importes. 






1% lb. 


1.40 


1.45 


Ananas tranches imp. 






2 lbs. 


0.00 


2.00 


Ananas entiers (emp. 






Can.) 3 lbs. 


0.00 


2.35 


Ananas tranches (emp. 






Can.) 2 lbs. 


0.00 


1.80 


Ananas rap6s (emp. Can.) 






2 lbs. 


0.00 


2.00 


Ananas rapes (emp. Can.) 






2% lbs. 


2.40 


2.45 


Bluets Standard . . 2 lbs. 


0.00 


0.90 


Bluets Standard . . . gall. 


0.00 


4.00 


Cerises blanches sans noyau, 






2 lbs. 


1.80 


1.85 


Cerises rouges avec noyau, 






2 lbs. 


0.00 


150 


Fraises sirop epais . 2 lbs. 


1.50 


1.524 


Fraises (confitures) .... 


1.35 


2.20 


Framboises, heavy syrup, 






2 lbs. 


1.80 


1.874 


Gadelles rouges, heavy 








1.90 


0.00 


Gadelles nolres, heavy syrup, 






2 lbs. 


190 


0.00 


Grosellles, heavy syrup, 






2 lbs. 


1.80 


1.85 


Mures, sirop epais . . 2 lbs. 


0.00 


1.60 


Olives, 1 gal gal. 


1.25 


1.494 


Olives, 2 gal gal. 


1.10 


1464 


Olives, 5 gal. gal. 


1.00 


1.43 


Peches jaunes ... 2 lbs. 


0.00 


1.70 


P6ches jaunes ... 24 lbs. 


2.50 


2.55 


Peches blanches . . 2 lbs. 


1.774 


1.80 


P6ches blanches . . 24 lbs. 


2.50 


2.66 


Peches blanches . . 3 lbs. 


2.824 


2.85 


Poires Flemish Beauty, 






2 lbs. 


0.00 


1.55 


Toires Flemish Beauty, 






2y 2 lbs. 


0.00 


1.90 


Poires (Bartlett) . . 2 lbs. 


0.00 


1.65 


Poires (Bartlett) . . 3 lbs. 


2.40 


2.45 


Poires Pie pelees . . gall. 


4.00 


4.05 


Poires Pie, non pelees 3 lbs. 


1.25 


1.30 


Poires Pie, non pelees . gall. 


3.50 


3.55 


Pommes 3 lbs. 


0.95 


1.00 


Pommes Standard . . gall 


2.40 


2.50 


Prunes Damson, sirop Spais, 






2 lbs. 


1.10 


1.15 


Prunes Lombard, sirop epais, 






2 lbs. 


0.00 


1.00 


Prunes Lombard, Standard, 






gallon 


0.00 


2.80 


Prunes de Callfornle, 24 lbs. 


0.00 


2.75 


Prunes Greengage, sirop epa 


s, 




2 lbs. 


0.00 


1.60 


Prunes Greengage Standard, 






gallon 


0.00 


4.00 


Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 


0.00 


1.80 


Rhubarbe Preserved, 3 lbs. 


0.00 


2.40 




0.00 


3.10 


Conserves de viandes 




Tres bonne demande. 






Win. Clark a relevg le prix de son 


"jellied veal" a $1.80 la doz.; 


il 6tait au- 


paravant de $1.65. 








Par doz. 


Dinde d6soss6e .... 1 lb. 


3.90 


4.00 


Lunch Ham 1 lb. 


1.75 


1.80 


Lunch Ham 2 lbs. 


3.10 


3.20 


Lunch Tongues .... 1 lb. 


0.00 


0.00 


Lunch Tongues .... 2 lbs. 


0.00 


0.00 


Lunch Tongues (Aylmer), 






14 lb. 


0.00 


0.00 


Mince Meat, en seau . . lb. 


07i 


0.09 


Mince Meat, en seau, imp. . 


0.00 


0.16 


Poulet non desossG, bte 1 lb. 


0.00 


2.85 


Poulet desossSs . bte 1 lb. 


3.90 


4.00 


Tongue Lunch . . bte 1 lb. 


0.00 


0.00 



82 



LE PRIX OOURANT 



Conserves de poissons 

Uonne demande pour saumons Sockeye, 
sardines a prix nioyens et homards. Les 
homards sont rares sur place. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar 1-8 lb. doz. 4.25 4.50 

Caviar . . . 1-4 lb. doz. 7.75 8.00 

Caviar 1-2 lb. doz. 14.25 14.50 

Clams 1 lb. doz 0.95 1.10 

Crevettes en saumure, 

boites 1 lb. 1.75 1.85 

Crevettes en saumure, 

boites 2 lbs. 0.00 3.00 

Crevettes sans saumure, 

1 lb 0.00 1.75 

1% lb 0.00 3.25 

Finnan Haddies .... doz. 1.10 1.20 
Harengs frais, imported, 

doz. 1.10 1.20 

Harengs marines, imp. " 1-20 1.30 

Harengs aux Tom. imp. 1.35 1.40 

Harengs kippered, imp. 1.40 1.45 

Harengs imp, bte de 100. bte 1.70 1.75 

Harengs Canadiens . . .doz. 0.95 1.00 

Homards, bte plate, 1 lb. " 3.90 4.50 

Homards, bte plate, 1-2 lb." 2.25 2.40 

Homards, bte baute, 1 lb. " 3.60 4.25 
Huitres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Huitres (solid meat), 10 oz. 

doz. 0.00 2.35 

Morue etuvee caisse, 100 lbs 0.00 6.00 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 018 

Sardines canadiennes . cse 3.50 4.00 
Sardines franchises, \ btes, 

bte 0.15 0.31 
Sardines franchises, 4 btes, 

bte 0.22 0.50 

Sardires Norvege (J bte) cse 7.50 11.00 

Sardines Norvege (4 bte) cse 17.00 18.00 
Sardines Portugaiges (i 

btes) cse 9.00 12.00 

Sardines Portugaises (J 

btes) cse 15 00 16.00 

Saumon rose Cohoes. Fra- 

ser River, boite plate " 0.00 1.45 

Saumon rouge (Sockeye).: — 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite haute, 1 lb. . . doz. 1.97! 2.00 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1 lb. . . doz. 2.121 2.15 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1-2 lb. . doz. 1.324 1-35 
Saumon rouge Sockeye (Rivers' 

Inlet), boite haute, 1 lb. doz. 0.00 1.80 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. . . . doz. 1.45 1.60 
Saumon rouge du printemps, 

1-2 lb doz. 0.95 1.00 

Saumons Humpback, 1 lb. doz. 0.90 1.00 

LARDS ET JAMBONS 

La demande laisse a desirer. 

Nous cotons: 

Lards Americains 
Lard Americains Monarch . . . 30.50 

Lard Jones 30.50 

Lard Woodlawn 19/35 more . . 00.00 

Viandes fumees 

Lard fume, desosse . . lb. 0.20 0.204 

Lard fume, de cote ... lb. 0.00 0.22 

Jambons, 25 lbs, et au-dessus 0.17 0.174 

Jambons, 18 a 25 lbs. . . . 0.18 0.184 

Jambons, 13 a 18 lbs. . . . 0.19 0.194 

Jambons, 10 a 12 lbs. . . . 0.20 0.204 

Jambons, d€soss6s 0.19 0.20" 

SAINDOUX 

La demande est tranquille. La maison 
Fairbank et la Laing Packing Co. ont 
change leurs prix. Nous modifions nos 
cotes en consequence. 



Nous cotons: 

Saindoux pur 

En seau de 20 lbs. le seau 
En tinettes de 50 lbs. . . lb. 
Canistres de 10 lbs. . . lb. 
Canistres de 5 lbs. ... lb. 
Canistres de 3 lbs. ... lb. 

Saindoux compose 

En seaux de 20 lbs. . . lb. 
Chaudieres de 20 lbs. . . lb. 
Canistres de 10 lbs. . . lb. 
Canistres de 5 lbs. . .lb. 
Canistrss de 3 lbs. ... lb. 

Tierces lb. 

Demi-quarts lb. 

Tinettes, 60 lbs lb. 

Tinettes, 50 lbs lb. 



3.20 3.25 
0.15J 0.164 
0.15| 0.17J 
0.15| 0.17 
0.16 0.17$ 



2.50 

2.35 

0.124 

0.12| 

0.124 

0.12 

0.00 

0.00 

0.00 



2.60 

2.50 

0.13J 

0.13* 

0.13J 

0.124 

0.12if 

0.121 

0:121 



FROMAGES CANADIENS 



Les petits fromages d'environ 20 lbs se 
vendent aux epiciers au prix de 11 1-2 a 
12c la livre. 

FROMAGES IMPORTES 
On cote le fromage de Gruyere: 
Fromage entier de 27 lbs. ou de 80 lbs., 

27c. a 28c. la lb. 
En quantitg moindre 30c. la lb. 
Le fromage de Roquefort se vend de 

32c. a 35c. la livre et le limbourg de 19 a 

20c. la lb. 

On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.40 

Edam i D . .35 

PRODUITS CHIMIQUES ET DROGUES 
Nous cotons: 

Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 

quantity moindre, lb. 0.12 

Alun, barils de 336 lbs. ... lb. O.Olf 

Alun, barils de 112 lbs. ... lb. 0.02 

Alun, quantity moindre ... lb. 0.03 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

100 lbs 0.70 

Blanc de ceruse, quantitfi moin- 
dre 2 lbs. 0.01 

Bois de campfiche ... lb. 0.021 0.03 

Borax en cristaux, brls de 336 

lbs lb. 0.05 

Borax en cristaux, brls de 112 lbs. 0.05 

" quantity moindre, lb. 0.06 

Borax en poudre, 

brls 112 lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites lb. 0.00 0.00 

Camomille lb. 0.20 



0.074 
0.084 
0.094 
.011J 

0.084 
0.75 

0.10 



Campgche (Extrait de) : 
Boites de 12 lbs. ... lb. 0.07J 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.08 
" 24 lbs., pqt. de J lb. " 0.09 
" 24 lbs., pqt. de \ lb. " 0.11 
" 24 lbs., les 3 gran- 
deurs assorties . " 0.00 
Camphre (en oz.) ..." 0.00 
Carbonate d'ammoniaque, bis. 

112 lbs 4 lbs. 

Carbonate d'ammoniaque, quan- 
tity moindre lb. 0.15 

Cire blanche pure ... lb. 0.40 0.45 
Couperose, bis 370 lbs. ... lb. 0.01 
Couperose, quantite moindre, lb. 0.02 
Gelatine rouge en feuilles . . lb. 0.60 
Gelatine blanche en feuil., lb 0.30 0.40 
G61atine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 

Gomme arabique lb. 0.18 

Houblon pressS .... lb. 0.124 0.15 

Indigo de Madras lb. 0.60 

Lessis commun doz. 0.35 

Lessis commun grosse 3.75 

Paraffine a usage dom. . lb. 0.09 0.12 
P raffine pour cierges . lb. 0.10 0.12 
Piatre a terre, sac 100 lbs. sac 0.70 

RSsine blanche lb. 0.034 0.044 

Resine G, suivant quantite, lb. 0.024 0.03 
Salpetre en cristaux, bis 112 
lbs ib. 0.05 



Salpetre en cristaux, quantity 

moindre lb. 0.06 

Sel d'Epsom, sacs 224 lbs. . lb. O.Oli 

Sel d'Epsom, qt€ moindre . . lb. 0.02 

Soda a pftte, 112 lbs. . . . 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs. . . . 0.75 0.80 

1-2 sacs 112 lbs., 100 lbs. . . 0.80 0.85 

Quarts 336 lbs., 100 lbs. . . 0.85 0.90 

Barils 112 lbs, baril .... 0.95 1.00 

Soude caustique, drums 750 lbs. lb. 0.024 
Soude caustique en morceaux, 

kegs 50 lbs keg 1.50 1.60 

Soude caustique en morceaux, 

kegs 100 lbs. . . . keg 0.00 2.75 

Soufre en batons, brls 336 lbs., lb. 0.01! 

Soufre en batons, qt6 moindre, lb. 003 

Soufre moulu, sacs 112 lbs'. 1.65 1.70 

Soufre moulu, qte moindre . .lb. 0.03 

Tourteaux de lin moulu: 

1 a 9 sacs sac 0.00 1.90 

10 a 19 sacs sac 0.00 1.8o 

20 sacs et plus sac 0.00 1.80 

Vitriol, brls 0.05 0.054 

Vitriol, quantite moindre . lb 0.00 0.06 

BOUGIES ET CIERGES 

Nous cotons: 
B Paraffine en vrac, boite de 40 lbs: 

6 a la lb. lb. 0.00 0.08 

12 a la lb lb. 0.00 0.084 

B Paraffine, 6 a la lb. . . 0.084 0.09 

B Paraffine, 12 a la lb. . . 0.09 0.094 

B Stearine, 14 oz. 6 et 12 . . 0.00 0.12 

B St6arine, 16 oz. 6 et 18 . 0.13 0.144 

Cierges approuvSs . . . .lb. 0.00 0.40 

Cierges non approuvGs . .lb. 0.16 0.20 

PLATS EN BOI8 
Nous cotons: 

Ovales de 4 lb., crate . . . 0.00 0.35 

Ovales de 1 lb., crate . . . 0.00 0.35 

Ovales de 2 lbs., crate . . . 0.00 0.45 

Ovales de 3 lbs., crate . . . 0.00 0.55 

Ovales de 5 lbs., crate . . . 0.00 0.65 

CUVETTES EN BOIS 
Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz 10.50 

Cuvette No 1, la doz 8.50 

Cuvette No 2, la doz 7.00 

Cuvette No 3, la doz 6.00 

TINETTES EN BOIS 
Nous cotons: 

Tinettes a beurre, 70 lbs., 

piece 0.26 0.28 

Tinettes a beurre, 50 lbs., 

piece 0.22 24 

Tinettes en eplnette, a beur- 
re, 30 lbs., piftce 0.20 081 

Tinettes en feplnette blanche, 

20 lbs., piece . 0.17 0.19 

Tinettes a beurre, 10 lbs., 

piece 0.13 15 

EPINGLES A LINGE 

Eplngles ordinalres. 

Boites de 5 grosses ... la bte 0.60 

Epingles a ressort. 

Boites de 2 grosses ... la bte 0.90 
BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires. La doz. 

4 cordes 5.25 6.00 

3 cordes 4.00 4.40 

2 cordes 3.40 3.75 

Avec manches Bambou. 

4 cordes 4.25 5.50 

A long manche .... 3.00 3.50 

D'enfants, 3 cordes .... 0.00 2.00 

D'enfants, 2 cordes 0.00 1.80 

D'enfants, 1 corde (manque) 

Manches de faubert (mop), doz. 1 2i 



LE PRIX COURANT 



38 



ALLUMETTES 

Nous cotons: 

Telegraph, bte de 10 gr 4.80 

Telephone, bte de 10 gr 4.70 

Tiger, bte de 10 gr. . . . 4.30 a 4.45 

Headlight, bte de 1 gr 4.65 

King Edward, bte de 1-2 gr. . . . 3.70 

Eagle, bte de 1 gr 2.15 

Silent, bte de 1 gr 2.50 

Silent, bte de 500 5.35 

Rising Star, bte de 1 gr 6 15 

Pour quantity de 5 caisses assorties ou 

non, fret paye pour tous les points de la 
province de Quebec. 

Le prix de $4.30 pour les allumettes 
"'Tiger" ne s'applique qu'a la province de 
Quebec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON, ETC. 

Nous cotons: 

Ficelle 4 brins .... lb. 0.27 0.28 

Ficelle 3 brins .... lb. 0.23 0.24 

Corde a linge en rouleau, lb. 0.00 0.22 

Corde a linge, 30 pds . doz. 0.00 090 

Corde a linge, 40 pds . doz. 0.00 1.10 

Corde a linge, 50 pds . doz. 0.00 1.40 

Corde a linge, 60 pds . doz. 0.00 165 

Coton a chandelle ... lb. 0.00 0.30 

Cabre Sisal, 7-16 et plus . . 000 10 

Cable Sisal, 3-8 0.00 0.10* 

Cable Sisal, 5-16 0.00 0.11 

Cable Sisal, 1-4 0.00 0.11 

Cable Sisal, 3-16 0.00 Hi 

PAPIER D'EMBALLAGE 
On vend le papier Manille a 4 cents la 

Hvre et le papier brun ou gris 3c. la lb. 

MECHE8, BRULEURS ET VERRES DE 
LAMPES 
Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.20 

Meches No 1 lb. 0.16 

Meches No lb. 0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 

BrOleurs No 1 doz. 0.65 

Bruleurs No doz. 0.65 

BrOleurs, dessus verre, (A), doz. 1.65 

Bruleurs, dessus verre, (B), doz. 1.90 

Chemin6es (first), No 2 . . . doz. 0.60 

Cheminfies (first), No 1 . . . doz. 0.44 

ChemlnSes (first), No . . . doz. 0.41 

Cheminfies (climax), No 2 . . doz. 0.62 

Chemln6es (climax), No 1 . . doz. 0.46 

Chemlnees (climax), No 0. . doz. 0.43 

SAVON DE CASTILLE 

-avon do Marseille en scan se vend 
$4.2."> la calaae. 

Le savon de Marseille (ou Castille) se 

vend: le blanc de 8 1-2 a 9c la lb., poid - 
net, et le marbrS rouge de 8c. a 9c. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.52$ 

CalBse de 4 doz doz. 0.66 

Quantity molndre .... doz. 60 

Graisse au mica. 

Bottes de 1 lb. (par 3 doz.), doz. 0.95 

Quantite molndre doz. 1.00 

Boltes de 3 lbs. (par 2 doz.), doz. 2.60 

Quantite molndre doz. 2.60 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons 1'huile de Loubon: 

Pintes 0.00 2.90 

Chopines 000 1.40 

1-2 chopines 0.00 0.75 

HUILE DE CASTOR 
Nous cotons: 

Grosse. Doz 
Bouteilles de I oz. . . . $3.60 $0.35 

Bouteilles de 2 oz 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. . . . 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. . . . 7.25 0.65 



Bouteilles de 1-2 chopine. 11.50 1.10 

Bouteilles de 1 chopine . 17.50 1.60 

Bouteilles de 1 pinte . . 28.00 2.50 

Estagnon de 40 lbs. ... 0.09 0.10 

Quart, lb 0.00 0.10J 

Moins d'un quart, gall. . . 0.00 1.14 

HUILE DE FOIE DE MORUE 
Nous cotons 1'huile de foie de morue 
de Terre-Neuve, de $1.40 a $1.60 le gal- 
lon, suivant quantite et 1'huile de foie de 
morue de Norvege, de $1.50 a $1.65. 

HUILE DE COTON 

Nous la cotons: 

Au baril gal. 1.10 

Moins d'un baril .... gal. 1.25 



Issues de ble en sacs 

Son Manitoba, au char, ton 00.00 19.00 
Gru Manitoba, au char, ton 00.00 21.00 
Son d'Ontario, au char, ton 18.50 19.00 
Middlings d'Ontario, au 

char, ton 22.00 23.00 

Moulee au char 25.00 28.00 



VASELINE 



Nous cotons: 
No 1, la grosse. 
No 2, la grosse. 
No 1, la doz. . . 
No 2, la doz. . . 



. $ 6.72, esc. 5 p.c. 
14.40, esc. 5 p.c. 
0.60 net. 
1.25 net. 



HUILE DE PETROLE 
Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .... le gal. 0.19J 

Standard Acme le gal. 0.17 

Silver Star le gal. 0.15J 



GRAIN8 ET FARINES 
Marche de Chicago 

Des pluies generalos ont eu lieu dans le 
Dakota, ce qui a mis a neant les previ- 
sions d'une grande secheresse annoncee 
officiellement. En consequence, les prix 
du ble etaient plus has de 1 2c. a 1 l-2c. 
en cloture, mercredi dernier. 

Le bie d'Inde 6tait en hausse de 1 4c. 
a 3 8c. et l'avoine etait a prix plus bas 
de 1 4c. 

Juil. Sept. 

Bie . . ' 1.08% 1.02% 

Bie-d'Inde 58% 59% 

Avoine 40% 38% 

Marche de Montreal 

Le marche' est tres irregulier. La se- 
cheresse dans l'Ouest provoque des haus 
ses et des baisses de prix journellement 
de sorte qu'il ne faut pas tablet- Bur les 
cotes que nous donnons aujourd'hui et qui 
peuvent changer d'un moment a l'autre. 

Le marche des farines est tres ferme et 
la demande tres bonne. 

Grains 

HI.' du NTord No 1 1.17 1.18 

B16 du Nord No J 1.144 L15 

Ble hi Nord No 3 1.11 1.12 

Bie du Nord Feed n.9<> 0.81 

Avoine Man. No 2 0.42^ 0.43* 

Avoine Man. Xo 3 . . . . 0.41 " II' 

Avoine Ont. el Quebec No 2 0.38 0.3oi 

Avoine Ont. et Quebec No 3 0.37 0.37*. 

Avoine Out et Quebec No 4 0.36 0.36* 

Orge a moulee 0.50 0.51 

Pois Xo 2. onlinaires . . . 0.78 0.80 

Sarrasin (48 lbs) 0.00 0.00 

Selgle 0.00 0.00 

Bie-d'Inde (suivant quality . 0.70 0.71 

Farines 

Patentes du printemps. 

premieres 2 sacs 0.00 5.90 

Patentes du printemps, 

secondes sacs 0.00 5.40 

Patente d'hiver . . 2 sacs 0.00 5.30 

Straight rollers .... baril 0.00 5.00 

Straight rollers .... sac 0.00 2.40 

Forte a boulanger . . 2 sacs 5.20 5.40 

Farine de bie d'Inde . 2 sacs 0.00 3.40 

Farine a patisserie . . sac 0.00 2.50 

Farine d'avoine 
Avoine roulee. 9 lbs. sacs . 0.00 2.20 
Avoine roulee .... baril O.00 4.70 



FROMAGE 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous 6cri- 
vent de Liverpool a. la date du ler juillet 
1910: 

11 n'y a pas de changement a. signaler 
dans la situation du marche sur place; 
le peu d'affaires qui se font portent prin- 
cipalement sur la fabrication domestique, 
et rien n'engage, pour le moment, les 
conimercants ou les detaillants a mettre 
en stock du frontage canadien. 

Nous cotons: 
Canadien, haut choix, blanc 

ancien 59/0 a til 

Canadien, haut choix blanc, 

nouveau 53/0 a 54/6 

Canadien colore, haut choix, 

ancien 55/0 a 57/0 

Canadien colore, haut choix, 

nouveau 53/0 a 54/6 

Nouvelle-Z61ande, blanc, 

haut choix (ex Londres) . 57/0 a 58/0 
Xouvelle-Zeiande, colore, 

haut choix (ex-Londres) . 54/0 a 55/0 

t * • 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londres, a la date du ler juillet. 

— La qualite du fromage canadien s'est 
qttelque peu am61ior6e, et quelques ache- 
teurs tournent maintenant leur attention 
sur ce fromage, de preference a celui de 
la Xouvelle Zelande, dont le dernier ar- 
rivage, en certains cas, ne correspondait 
pas au type habituel. 

II y a de nouveau une assez bonne 
demande pour le fromage de Nouvelle- 
Zelande. Blen qu'll n'y ait pas eu d'ar- 
rivage, cette semaine, les stocks sont suf- 
fisants pour les besoins du moment. 

Nous cotons: 

Nouvelle-Zt'lande, blanc 57 <• 

Noiivelle-Zelande. colore [/{ 

Canada, blanc et colore nouv. 53/0 a 

Marches d'Ontario 

Brockville, 7 juillet — Vendu environ 
700 boltes a 10 9-16c,, 10 5-8c. 

Belleville, 7 juillet— Offert 2190 boites 
blanc et 150 colore. Vendu 995 boltes a 
I" ::•!«■ et SS0 a lit ll-16c. 

Vankleek Hill, 7 juillet— Offert 958 bol- 
tes blanc et 580 colore. Vendu la plus 
grande partie k 10 5-8c. 

Winchester, 7 juillet— Offert 985 boites 
blanc et 135 colore. Vendu quelques boi- 
tes blanc a 10 5-8c. 

Ottawa, 8 juillet— Offert 1119 boites 
blanc et 615 colore. Vendu le tout moins 
400 boites a 10 ll-16c pour le blanc et 
Hi 5-_8c. pour le colore. 

Iroquois, 8 juillet— Offert et vendu 292 
boites blanc et 648 colore a 10 5-8c. 

Napanec, 8 juillet — Offert et vendu 1665 
boites blanc et 230 colore a 10 3-lc Hi 
7-8c. 

Picton, 8 juillet — Offert 2285 boites co- 
lore. Vendu 1850 boites a 10 7-8c. 

Alexandria, S juillet — Vendu 859 boites 
k 10 5-8c. 

Brantford, 8 juillet— Offert, 950 boites. 
Vendu 240 boites k 10 l-2c. et 100 twins a 
10 11-1 6c. 

Perth. 8 juillet— Offert et vendu 1600 
boites blanc et 100 colore a 10 5-8c. 

London, 9 juillet— Offert 169 boltes 



34 



LE PRIX OOURANT 



blanc et 1515 colore. Vendu 759 boites a 
10 5-8c. 

Campbellford^ 12 juillet— Offert 1165 
boites. Vendu 880 boites a 10 3-4c 

Lindsay. 12 juillet — Ventes a 10 3-4c, 
10 13-16c 

Stirling. 12 juillet — Oft'ert ct vendu 855 
boites a 10 13-16c. 

Woodsotck. 13 juillet— Offert 1105 boi- 
tes blanc et 985 colore. Pas de vente. 

Madoc, 13 juillet — Offert et vendu 625 
boites a 10 13-16c et 10 7-8c. 

Marches de Quebec 

Victoriaville, 8 juillet— Vendu 2000 boites 
blanc a 10 3-Sc et quelques lots a 10 9-16c. 
Cowansville, 9 juillet.— Offert 109 boi- 
tes. Vendu 67 boites a 10 3-4c, 23 a lu 
5-8c .et 19 a ll-16c. 

St-Hyacinthe, 9 juillet — Vendu 900 boi- 
tes a 10 9-16c. 

Marche de Montreal 
La demande est assez active. On vend 
aux epiciers le fromage 11 1-2 a 12c. En 
gros, les gros fromages se vendent 10 1-2 
a 10 3-4c et les petits fromages 10c. Le 
fromage vieux se vend de 15 a 16c. 

Les exportations pour la semaine finis- 
sant le 9 juillet, ont ete les suivantes: 
1910—88,806 boites. 
1909— 91,8b7 boitss. 
1908—83,279 boites. 
Du ler mai au 9 juillet elles ont ete 
comme suit: 

1910—510,058 boites 
1909—536,064 boites. 
1908—533,519 boites. 



BEURRE 
Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous ecri- 
vent de Liverpool a la date du ler juil- 
let. 

La demande n'a ete que moderee, et 
des quantites considerables ont ete mises 
en entrepot frigorifique; la tendance est 
a des prix plus bas. La cote officielle du 
beurre danois n'est pas changee. 



Nous cotons: 

Ladles des Etats . . . 
Renovated, choix . 
Irlande, cremerie, choix. 
Canada, cremerie, choix 
Australia, haut choix . 
Nouv. Zelande, haut cho 
Siberie, cremerie, haut 

choix 

Argentine, haut choix 
Danois, cremerie, choix 

haut choix, en barils 



. . (manque) 
. . (manque) 

104/0 a 107/0 

. . (manque) 

.102/0 a 104/0 

ix. 106/0 a 108/0 



.102/0 a 104/0 

.103/0 a 105/0 

t 

.114/0 a 117/0 



et 



MM. Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londres a la date du ler juillet 1910: 

— La cote du beurre danois n'est pas 
changee, cette semaine, et les affaires 
sont soutenues. 

— Les arrivages de Siberie, cette semai- 
ne, se sont eleves a peu pres a la meme 
quantite que la semaine derniere, et il y 
a eu une bonne demande pour la meilleu- 
re qualite. A partir de maintenant, les 
quantites devraient augmenter materiel- 
lement, et on s'attend 5 rle plus bas prix. 

— Les prix du beurre frangais ne sont 
pas changes et, la qualite, cette semaine, 
a et6 plutot meilleure que la semaine 
derniere, en raison du temps plus frais. 

— Samedi dernier, il est arrive d'Aus- 
tralie environ 5,000 boites de beurre. Ces 
arrivages reguliers aident a soutenir l'in- 
teret des eommereants au beurre des co- 
lonies, et beaucoup d'acheteurs emploient 
ce beurre continuellement. La qualite 
du dernier arrivage est quelque peu ir- 



reguli&re, et les beurres dfifectueux sont 
difficiles a vendre, mais il y a une bonne 
demande pour ceux de la plus fine quali- 
te. 

— II n'y a presque pas de beurre de 
Nouvelle-Zelande sur le marche, cette se- 
maine; mais on attend un arrivage d'envi- 
ron 200O boites, qui devrait etre pret a 
etre livr6 la semaine prochaine. 

Nous cotons: 

Danemark 114/0, 115/0 a 116/0 

France, haut choix . . .110/0 a 116/0 
Nouvelle-Galles du Sud, haut 

choix, sale 100/ a 102/0 

Nouvelle-Galles du Sud, 

choix, sale 96/0 a 98/0 

Nouvelle-Galles du Sud, haut 

choix sans sel 102/0 a 104/0 

Nouvelle-Galles du Sud, choix, 

sans sel 98/0 a 100/0 

Queensland, haut choix sale 100/0 a 102/0 
Queensland, v choix, sale" . 96/0 a 98/0 
Queensland, haut choix, sans 

sel 102/0 a 104/0 

Queenland, choix, sans sel 98/0 a 100/0 
Siberie, haut chois . . . .96/0 a 98/0 

Siberie choix 92/0 a 94/0 

Nouvelle-Zelande, haut 

choix 108/0 a 110/0 

Nouvelle-Zelande, seconds. 102/0 a 104/0 
Nouvelle-Zelande, remalaxe. 86/0 a 88/0 
Victoria, haut choix, sale 100/0 a 102/0 
Victoria, choix, sale . . . 96/0 a 98/0 
Victoria, haut choix, sans sel 

102/0 a 104 

Victoria, choix, sans sel . 98/0 a 100/0 

Marches de Quebec 

Cowansville, 9 juillet. — Offert 686 boi- 
tes. Vendu 238 boites a 22 3-4c, 219 a 22 
5-8c, 97 a 22 l'2c 

St-Hyacinthe, 9 juillet.— Vendu 900 pa- 
quets a 22 l-4c. 

Farnham, 11 juillet. — Offert et vendu 
526 boites a 22 5-8c. 

Marche de Montreal 

La demaude est tranquille pour l'exporta- 
tion. Les approvisionnements dans l'Ouest 
sont suffisants pour le moment, de sorte 
que notre marche ne trouve pas d'ecoule 
ment de ce cot§. A cause des grandes cha- 
leurs, la qualite n'est pas aussi bonne 
qu'elle l'etait au mois de juin. La deman- 
de locale est bonne. Nous cotons: beurre 
de cremerie, 23c. a 23 L2c. ; beurre de 
ferme, 20c. a :22c. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 9 juillet 1910 ont et6 les sui- 
vantes : 

1910— 998 paquets. 

1909— 326 paquets. 
1908—10,878 paquets. 

Du ler mai au 9 juillet, elles ont ete 
comme suit: 

1910— 4,216 paquets. 
190'9— 1,790 paquets. 
1908—37,493 paquets. 



OEUFS 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co. nous ecri- 
vent de Liverpool a la date du ler juillet 
1910: 

Les oeufs sont en bonne demande, et 
les prix ont une tendance a monter. 

Nous cotons: 
Oeufs d'Irlande ..,',,... 7/3 a 8/6 
Oeufs du Continent s " . . . . 6/4 a 7/6 

Marche de Montreal 

Bonne demande avec tendance a la 
baisse. 

Nous cotons en lot de caisse, a la doz. : 
oeufs choisis de 21c a 22c; oeufs No 1, 
de 18% a 19c; et oeufs No 2, de 15 a 16c 



LEGUMES 

Asperges la doz. 3.50 5.00 

Aubergines .... la doz. 0.00 2.56 

Betteraves nouvelles . doz. O.OO 0.50 

Carottes 0.00 0.50 

Carottes nouvelles, la doz. 0.00 0.50 

Celeri nouveau .... la doz. 0.00 1.00 

Champignons lb. 0.65 0.75 

Choux AmGricains . le qrt 1.75 2.00 

Choux de Bruxelle . . . .manquent 

Choux de Montreal . . . doz. 0.00 0.75 

Choux fleurs 1.00 2.00 

Concombres de Montreal, doz. O.OO 0.50 

Cresson . . . doz. paquet 0.00 0.30 

Epinards la boite 0.00 0.75 

Echalottes ... la doz pqt. 0.00 0.15 
Feves vertes et jaunes, 

le panier 0.00 2.00 

N&Jvets nouveaux . . doz. 0.00 0.50 

Navets de Quebec . . le sac 0.00 1.50 

Oignons blancs lb 0.00 0.03J 

Oignons d'Espagne, la crate 0.00 3.00 

Oignons egyptiens .... 0.00 3.25 

Panals le *ac 0.75 l.Oo 

Patates (au detail), lesac 

90 lbs 0.50 0S5 

Patates (en gros), le sac 

90 lbs 0.40 0.50 

Patates sucr6es . le panier 0.00 0.70 

Patates nouvelles brl. 3.00 3.25 

Persil . . . doz de paquets 0.00 0.50 

Piment le crate 0.00 4.00 

Poireaux ... la doz pqt. 0.00 1.00 

Radis .... la doz, pqt. 25 0.35 

Raifort la lb. 0.00 0.15 

Rhubarbe ... la doz. pqt. 0.00 0.30 
Salade de Montreal, frisee 

doz. 0.00 0.20 
Salade de Montreal, pommfie, 

doz. 0.15 0.20 

Salsifis . . la doz. de pqts. 0.00 1.60 

Tomates de Floride, le crate 3.25 4.00 

Tomates, 4 paniers au crate 0.00 1.55 

Topinambours . . le quart 0.00 350 



FRUITS VERT8 

Les citrons deviennent rares sur le 
marche' — et les probabilites sont qu'ils 
vont augmenter beaucoup d'ici peu. La 
grande demande de la Russie en est la 
cause; en outre les acheteurs sur place 
ont ete trop lents au printemps. Actuelle- 
ment il y a 10 fois plus d'acheteurs que 
de vendeurs. 
Abricots de Californie, crate 0.00 2.00 

Atocas manquent 

Ananas cse 3.00 4.00 

Bananes, regime (en 

crate 1.40 2.25 

Bluets la boite 0.00 1.25 

Cerises de France, petit pa- 
nier 0.75 1.00 

Cerises de France, grand 

panier 1.25 1.50 

Citrons Messine (300c) . . 7.00 8.00 
Cocos, sac 150 lbs. . . . 3.75 4 00 

Fraises le casseau 0.00 0.12 

Framboises, le casseau . 0.14 0.17 
Kumquats . . le casseau 0.00 0.20 
Limons .... la boite 0.00 1.00 
Mandarines . . . . la bte 3.00 4.00 
Oranges Jamaique . . . brls 0.00 7.00 

Oranges Navel 4.65 5.50 

Oranges de Porto Rico, . bte manquem 
Oranges de Valence 420 .. . 0.00 8.00 
Oranges de Valence 714 . bte 0.00 8.00 
Oranges Sorente — 

Caisse, 200 0.00 4.00 

Caisse, 300 O.OO 5.00 

Caisse, 100 (M: boites) . 0.00 2.00 

Caisse, 150 0.00 2.50 

Caisse, 80 0.00 1.75 

Caisse, 64 0.00 1.25 

Pamplemousses de Floride, 

bte 0.00 5.00 
Pamplemousses de Cuba, bte 4.00 5.00 
P§ches de Californie, 2 rangs 1.60 2.00 



LE PRIX OOURANT 9 

pr£ts et obligations hypothecaires 

Pendant la seuaaine terminee )e 9 juillet 1910 



BUREAU DE MONTREAL QUEST 



Date 



Juillet 



Montant 






Nom du Preteur 



Succ. John T. Dawson... 

Credit Foncier F.-C 

Thos H. Chrigtince 

Charles S. Wallace 

Succ. Joseph Masson. . . 
Succ. Wm E. Middleton. 
Succ. John Archibald . . . 



Nom de 1'Emprunteur 



Chas E. Sprogge 

Dame Wm J. Martin. . 
Bernard Campbell 
The A. L. Pacaud, Ltd 

Elnr ina Picard 

S. V. Rofette 

John Withell et al 



Affectant un ou dea 

lota d'uu quartier 

de Montreal ou 

autree villes 



Nature de l'acte 



St-Antoine. 



Pret. 



Obligation. 
PrAt. 



BUREAU DE MONTREAL EST 



Juillet 


5. . 
6 . 
6.. 


Z 750 

2000 
5000 



6 
6 






Credit Foncier F.-C 


• • 









Hedwidge Sarault 
W. A. Huguenin . 
Geo. E. Matthews 



St-Louia ... 
St-Jacquea. 
St-Laurent. 



Obligation. 
Pret. 



BUREAU D'HOOHELAUA ET JACQUES-CARTIER 



Juin 



Juillet 



19. . 


$ 220* 





29.. 


600 


7 


29.. 


500 


6 


29.. 


500 


8 


29.. 


600 


6 


29 . 


200 


8 


29.. 


3500 


54 


29.. 


1200 


6 


29 


10000 


6 


29. 


2593 




29.. 


1600 


7 


29.. 


500 


6 


29.. 


5300 


6 


29. 


2500 


6 


29 


1500 


6 


29.. 


600 


6 


29. 


500 


6 


30.. 


1600 


6 


30.. 


500 


6 


30. 


800 


7 


30.. 


500 


6 


30.. 


1600 


6 


30.. 


1500 


6 


30. 


2 00 


6 


30.. 


800 


1 


30 


300 


64 


30.. 


1200 


r, 


t 


3000 


6 


2 . 


2000 


6 


2 . 


900 


6 


2 . 


2000 


6 


2 . 


500 


6 


2 


250 


6 


2 . 


500 


6 


2.. 


1700 


6 


2. 


12000 


6 


I . 


7000 


ft 


2.. 


4000 


M 


2 . 


2000 


6 


2.. 


5000 


51 


4.. 


1700 


* 


4.. 


1000 


7 


1.. 


1000 


6 


4. 


200 


8 


5.. 


200 


7 


5.. 


4300 


6 


5.. 


5000 


5h 


5.. 


2500 


6 


5 . 


15C0 


6 


5 . 


1000 


6 


5.. 


4500 


6 


5.. 


1000 


6 


5 . 


2000 


6 


6 . 


500 


6 


6. 


14000 


54 


6.. 


4000 


5 


8. 


3500 


6 





1400 


6 


6 


2000 


6 


6. 


1300 


6 


ft 


700 


7 


6. 


5000 


6 


6 


3700 


m 


6 


500 


7 


ft. 


2600 


6 


8 


350 


O 


6. 


1077 


7 


ft 


1500 


6 



Jas Armstrong 

Sigef roid Deliale 

Dme Vve J. Dearoaicra 

Michel Bigraa, fils 

Marie-Ix>uiae Jasmin 

Dme A. Lachapelle 

Dme Vve F. Peacock 

Dine A. Pettigrew 

John F. Reddy 

People Mutual Bldg Society, Class B . 

Jean B. Koy. 

Alphonse Thuot 

Uodfroy Courville 

Dme Vve Frs Heauboleil 

Credit Fonder F.-C 

Jos. Prevost 

Dme Wm Falls 

Dine Cleo. Picard et al.. 

Kdouard Deajardins 

Begin Piquelte. 

Dme Alfred Maringo 

Alfred Lalonde 

Kd. St Denis et al 

Dme A. K. Deiners 

Dme Vve E Atkinson 

Dmo /.ephirin Parte 

Jos. Deslongchamps et al 

Montreal Loan & Mortgage Co 

Teles. Merrier 

Joa. Jeannotte dit Lachapelle, pere.. . 



John J. Cook 

Ernest Bernier 

Emcline Prudhomme 

Ant. Brien dit Desroehers . 
H. Legault dit Deslauriers. 

Isaac Morris 

Dme Chs Thomson 

Horace Gagne 

Jos. Valanl me 

John SI road.. 

Kxelus Lauren 

Dme Eug. Hoy 

Kuclide Koy 

Armand Malo 

O. C. Savard 

Arthur Pigeon 

Henri Durand 

Joseph Murray 

llilaire Dupont 

Napoleon Robert 

Dme Ernest Boorbeau 

Arthur Lefebvre 

J. N. I.utsier 

Dme Jos. Tremblay 

J. A. Morin tt al 

Albert Cadieux 

Philippe Chevalier 

Joa. Beaudoin 

II. A. Kd. Morin 

Are. Brouillette, flla 

olytnpe Briere 



Hvinp 
Cd. Br 



Dme Vve J. B. Hotte 

Dme Vve D. Pelletier Kd. Brossard 

Louia C16ment Nap. Bieeonnette 

H. It. N. Viau et al Frank Touchy .. . 

Dme Louia Gallpeau Jos. Dufault 

Dme A. B. Pinsonneault esqual JDomina Roy 



Chi W. Davis. 

Iinir Vve John Archibald . .. 

J. s. llorton 

Dme Vve Jas Kathorne 

Dme Alphonse Denis. . 

Jean Beaudoin 

Frs Dubois 

Leaodre Belanger 

.los. Marion 

Credit Foncier F. C 

Marv Dow 

Credit Foncier F.-C 

Dme Frs Dufresne et al 

Dme Vve L. E. Olivier 

Alfred Hannaford 

Hermas Duval 

J. K. Charbonneau 

Henri Gariepy 

Montreal Trust Co 

John Patterson 

Wm Brander 

Alfred Dubeau.. 

Alderlc Gauthler 

A/.arie Hiopel 

Frs Lenioine 

Alphonse Lebeau. 

R. Harvie 

Jos. Marlon 

A. W. Savage 

Alphonse Par£ 

Dme Vve L. Vigeant esqual. 
Dme Vve A. Lavigne 



Michel Benoit. 
Dme Geo. Waters . 
Pascal Larocque — 

Dme A. D. Gall 

Rebecca Goldstein 

T. J. Kenny 

W. Desmoid ins 

Joe. De8inarais 

Klzear Lanctot . 
Georges Coullee. . .. 

W. H. Creed 

J. B. Belanger 

Alph. Jean 

Jules Renaud 

Ad^lard Giguere ... 

Jos. Duval 

J. R. Boauchamp. 

J. D. Camlrand 

Howard E. Mann . . 

Thos M. Todd 

M. Mckechenneay .. 
Philllppe Leclerc... . 
Adjutor Leonard. .. 

L. Dagenais 

J. K. Mrouillet 

Thos Desbiene 

Chs J. Brown 

Dme Henri Doucet . 

Nap. Messier 

Kdmond Prevost.. . 

B. Laieunease 

Albert J. Goutn — 



Montreal Ouest 

Verdun 

N.-Dame de Graces. . . 

Duvernay. 

Paroisse St Laurent . . 

Laurier 

N.-Dame dc Graces. . 

VilleSt-Paul 

Montreal Ouest 

Westmount 

VilleSt-Paul 



St-Denis .. . 
Kosemont . 
St-Denis ... 
Laurier. . . . 
Hochelaga . 
St-Denis . . . 
Laurier 



Sault-au-Recollet 

Verdun 

St -Henri 

Maiaonneuve. ■ . . i • - • 

Laurier 

St Henri 

St-JeanBaptiste .... 

St-Henri 

Malsonneuve 

Pointe-aux-Trembles 
Laurier 



Pret. 
Obligation. 



Pret. 

Obligation. 
Pret. 
Obligation. 



Pret. 
Obligation. 



" 



Laehine . 
St-Denis 



DeLorimier 

Westmount 

St-Denia 

Westmount 

St-J.-Btc et St-Denis 



Laurier 



Hochelaga 

Sault-au-Recollet 

Westmount 

Laurier 

Maisonneuve 

St-Denle 

St-Gabriel 

Laurier 

DeLorimier 

Outremont 

Westmount 



Laurier. , 
Verdun. 
Laurier. 



Duvernay 

Maisonneuve 

N.-Dame de Graces. 

Duvernay 

Laurier 

Hochelaga 

St-Denia 

Rosemont 



Pret. 



Obligation. 

Pret. 

Obligation. 



Pret. 



Obligation. 



Pret. 

O. ligation. 



Pr*t. 

Obligation. 
PrOt. 

Obligation. 



J 



36 



LE PRIX COURANT 



Courroies Speciales 

Nos courroies sont recouvertes de 
de notre Ciment Impermeable et 
peuvent etre exposees au froid on a 
la chaleur sans danger de les gater. 

D. K- mcCarcn, V<m 

Montreal, 309 rue Craig Ouest. 
Quebec, 21 rue St-Pierre. 




CEUUINEtfOAK 



Fer-blanc 



ALLAWAYS " et " CANADA 

CROWN " veritablement 

au Charbon de Bois. 

" TRYM " au meilleur Coke. 



Toutes marques Standard, qualite de confiance, prix modern. 
N'acceptez pas de substitution. 



A. C. LESLIE & CO., Montreal. 



LIMITED. 



ON NE VEND QU'AU COMMERCE DE OROS. 



Peches de Californie, 3 rangs 1.75 2.00 LES ALIMENTS DE CEREALES 

Peches de Californie, 4 rangs 

au panier 2.00 2.50 n n'est pas de partie de l'univers, sauf 

Peches Alberta, 6 paniers au les regions arctiques et antarctiques, ou 

crate €.0*0 3.50 . , , . . . ... 

Poires de Californie, crate 0.00 4.50 les cereales ne soient grandement culti- 

Prunes Bleues de Californie 1.76 2.00 vees. Depuis l'avoine et le seigle des pays 

Prunes Rouges de Californie 1.50 2.00 du nord jusqu'au riz des pays chauds, des 

Prune Japon de Californie 0.00 2;.0O grains d - une sorte que iconque forment des 

Pommes le quart 6.00 8.00 .. . ., * * _ 

Pommes Alberta, panier 1 aliments d un usage courant. Les aliment? 
min O.00 2.00 de cereales forment a eux seuls 22 pour 
Pommes de Californie, bte 0.00 3.50 cent de l'alimentation totale. II n'est pa? 
Raisin Hamburg manque difficile de trouver les raisons d'un em- 
Raisin Malag a . ■ ■ . . .manque ^ augs . ^^ ^ aliments de c§rea . 

POMMES l es - Outre que leur culture est facile et 
MM. J. C. Houghton & Co. nous ecrl- peu couteuse, les grains contiennent sou- 
vent de Liverpool a la date du 30 juin vent de grandes proportions de substan- 

1910: ces nutritives et une faible proportion de 

Quelques pommes seulement de Tas- ,, . 

manie et d'Australie etaient disponibles; decnets - 0n les P re P are facilement pour 

quant aux arrivages directs, on peut con- la table; lis sont savoureux et se dige- 

siderer la saison comme terminee. rent bien, sont compacts et se conservent 

prix a l'knoan facilenient. 

Vondr«di i^di Meroredi Le grain est entaure d'une balle si in- 

21 Jum 27 Juin 29Jum ,, , , 

•. d. «.d s. d s. d. H.d. g.d. digeste qu on lenleve avant de le prepa- 

TaBmanie .... "8099 7689 re r pour l'alimentation. A l'etat brut, les 

"tralie .." S . . bte 90 99 40 70 grains sont considered oomme indigesti- 

bles et, en consequence, on les fait cuire 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES avant de les man ger. Le moyen le plus 

Marche de Montreal simple et sans doute le plus ancien de 

Le marche est surapprovisionne en qua- les faire cuire consiste a les griller. Mais 

lites inferieures. La demande pour ex- une Ms bouillis ou convertis en pain, ils 

portation est nulle. Les rapports venant ont plus de gout. C'est l'emploi des cere- 

de tous les pays du monde annoncent, en ales comme porridge qui offre un interet 

effet, une recolts de fourrage exception- special, car les aliments pour le dejeuner 

nelle. Les prix sont faibles avec tendan- sont d'un grand usage en Amerique. 
ce a la baisse. Les grains ordinairement employes sont 

Xous cotons a la tonne, en lot de char, le mais. l'avoine, ee riz et le ble et,moins 

sur rails a Montreal: generalement, l'orge. Des une epoque re- 

Foin presse No 1 13 00 13.50 culee, le pain de mais, la bouillie de mais 

Foin presse No 2, extra '. 12.00 12.50 et aut res mets de ma?s etaient populaires 

Foin presse' No 2 ord 10 50 1100 aux Etats-Unis, specialement dans le sud. 

Foin melange de trefle ! ! 9^50 lo!oo L'avoine est distinctement une cereale 

Trefle pur 8.50 9.00 des regions du nord. Quand elle est par- 

Paille d'avoine . 4.00 5^00 faitement cuite, l'avoine est un aliment 

hygienique, dont l'usage general est bien 

PEAUX VERTES justifie. Les aliments d'avoine pour le d6- 

!-/««"«• -, ,ouio ?rs Wb,e. I*, 'SZ de C S rVMt ""^ <"" "^ ^ 

!"r 2 c de e s t v c t:*£ , er SSSTS £ itS » -T" d T US T T ra ° h ' 

r.ar rannort a nos cotes nrecedentes 11 dans toutes les r6 S 10Q s tropicales et sub- 

sr.'sssi vsz fisjesrts £s-s £ z? consomme beaua>up 

c e ' Les aliments d'avoine contiennent la 

Les commercants de Montreal paient p i us grande quantity de proteine et de 

aux bouchers: boeuf de la ville No 1, corps jjras digestibles, et leur valeur nu- 

12c; No 2, lie; No 3 10c boeuf de la tritive est la plus haute. Viennent ensuite 

campagne. No 1, 10c; No 2, 9c; No 3, 8c. ] es preparations de ble. Les preparations 

Veau de la ville No 1, 15c; No 2, 14c; d'orge, de ma/s et de riz se ressemblent 

• veau de la campagne, No 1, 15c No 2 14*.; beaucoup comme valeur nutritive et pour 

agneau, petites peaux, 25c; cheval, $2.50. l'energie qu'ils developpent. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



TENTES DE MAGASINS ET 
ETALAGES 

Aucun marchand entreprenant ne niera 
que de bons etalages en vitrines sont im- 
portants en affaires aujourd'hui. Ils atti- 
rent la clientele. Ceux qui se sont atta 
ches a faire de jolis etalages reconnais- 
sent qu'ils constituent la meilleure pu- 
blicite possible, et aucun marchand pro- 
gressif ne peut negliger cette partie de 
son plan de publicity. On pourrait citer 
des exemples sans nombre ayant rapport 
aux succes des etalages et de l'originali- 
te deployee dans 1'arrangement des vitri- 
nes. II faut se rappeler que quelque ini- 
tiative doit presider a la disposition des 
marchandises en vitrine; ces etalages 
doivent differer de l'etalage ordinaire, 
ils donnent alors des resultats. Le but 
propos6 est le nouvoir de ventes. Ne l'ou- 
bllez pas et consacrez-y toute votre Aner- 
gic 

"Ah ! dit un marchand d'une petite vil- 
le, c'est fort bien de parler; mais nous ne 
desirons pas deteriorer nos marchandi- 
ses en les exposant aux rayons du soleil." 

II n'est pas douteux qu'en certains cas, 
cet argument serait justifies mais il y a 
un remede bien simple a cet inconvenient. 
Tout d'abord rappelez-vous qu'un etalage 
en vitrine est une necessite 1 absolue. Puis 
n'oubliez pas qu'une tente de magasin 
donnera la protection desiree a vos mar- 
chandises. Si des etalages en vitrine re- 
haussent l'aspect du magasin et le met- 
tent au premier rang dans le commerce 
local, ajoutent a son apparence et atti- 
rent les ventes, il n'y a qu'une seule cho- 
se a faire — procurez-vous une tente de 
magasin. 

La tente de magasin est un accessoire 
important au progres et au succes. Elle 
marque votre magasin comme un des plus 
modernes, et son prix n'est pas conside- 
rable. Les grands fabricants vous en 
vendront volontiers une a bon marche 
pour se faire oonnaitre dans la ville. Ou- 
tre 1'avantage qu'elle protege contre le 
soleil les marchandises sujettes a la de- 
terioration, la tente donne tout de suite 
au magasin un aspect engageant, surtout 
les jours de grande chaleur. et aide a 
maintenir frais et confortable l'interieur 
du magasin. On peut estimer raisonna- 
blement que la tente de magasin rem- 
bourse son prix en treg peu de temps. 

COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



8T 



Ferronne 



ne, Quincaillerie, Peintures, Materiaux 
de Construction, Etc. 



Revue des Marches 

FERRONNERIE 

La demande dans 1'Ouest est considera- 
ble. Les manufacturiers ont de la peine a 
y fournir. II s'en suit que les marcnands 
de gros sur place ont beaucoup de diffi- 
cultes a se procurer les marchandises 
dont ils ont besoin. Les affaires sont 
toujours tres actives, et les paiements, 
tout en laissant un peu a desirer, sont 
cependant assez satisfaisants. 

Pour les changements de prix, voir aux 
paragraphes suivants. etain en lingotB, 
huile de lin et essence de terebenthine. 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

L'escompte est de 25 pour cent. 

Lea prlx sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 8c. pour tuyaux de plomb 
composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et accessolres 

Prix fermes. 

Lea eacomptes sur les prix de la Hate 
■ont: tuyaux legers 60 et 10 p. c. ; tuyaux 
moyens et extra-forts 70 p. c. et accesaol- 
rea legers, moyens et extra-forts 70 pour 
cent. 

Tuyaux en fer 

Tuyaux noire: 

Nous cotonB, prlx de la liste: 

1-4 100 pleds 5.60 

1-8 " 5.60 

1-1 " 8.60 

1 " 16.50 

84 " 1150 

11-4 " 22.50 

11-2 " 27.00 

8 " 36.00 

•Nous cotons net: 

2 1-2 " 16.30 

3 " 21.54 

3 1-2 " 27.07 

4 " 30.89 

Tuyaux galvanlsfis. 

Nous cotons, prlx de la llste: 

1-4 10« pleds 5.60 

8-8 " 6.50 

1-2 " 8.60 

84 " 11.60 

1 " 16.50 

11-4 " 22.50 

11-2 " 27.50 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

212 " 22 20 

3 " 29.19 

3 1-2 " 30.70 

4 " 41.75 

Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux nolrs: 1-4 pouce, 63 p. c; 3-8 

pouce, 59 p. c; 1-2 pouce, 69 p. c; 3-4 
pouce a 2 pouces, 71 1-2 p. c. 

Tuyaux galvanises: 1-4 pouce, 48 p. c. : 
8 8 pouce, 44 p. c; 1-2 pouce, 59 p. c; 3-4 
a 2 pouces, 61 1-2 p. c. 



Tuyaux en acler 



2 


pouces 


. 100 pleds 8.50 


24 


pouces 


. . . " 10.50 


3 


pouces 


. . . " 12.00 


81 


pouces 


. . . " 15.00 


4 


pouces 


. . . " 19,25 



Fer-blanc 

Prlx fermes. 
Nous cotons: 

Au Charbon — Allaways ou 6gal 
Ic, 14 x 20, base . . bte 4.40 4.50 

Fer-blanc en feullles 

X. Extra par X et par cse. 0.76 1.00 

suivant quallte. 

(Caisse de 112 feullles, 108 lbs. net) 

Au Coke — Lydbrook ou 6gal 

IC, 14 x 20, base . . bte 4.10 4.26 

(Caisse de 112 feullles, 108 lbs. net). 



Les Cartouches Dominion 
ont triomphe au Concours 
Canadien-Indien. «f «/• «/■ «r «r 

La liante inoyenne du tirpour 
amateurs a ht& obtenue avec 

la cartouche 




SOVEREIGN EMPIRE 



La flecomle haute moyenne pour professionnels 
a Si ■• gag'nSe avec la cartouche 




REGAL BALLISTITE 

Observez les reeultate de (irs 
avec le« Cartouches 
Dominion. 



Munitions 
| Dominion 

AmrlionVa e1 

Eprou vccs. 





DOMINION CARTRIDGE 
COMPANY, Limited 

Manufacturiers de Munitions, 
MONTREAL, Canada. 



Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Caisse de 112 feullles, 2161bs.net). 

Feullles Fer-blanc pour Bouilloires 

(Caisse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 . lb. 0.07 0.071 

Feullles 6tam6es 

72 x 30 gauge 23 . les 100 lbs. 7.75 8.00 
72x30 gauge 26 . les 100 lbs. 8.25 8.50 
72 x 30 gauge 28 . les 100 lbs. 8.75 9.00 

Tole Canada 

Prix fermes. 

Nous cotons : 52 feullles demi-poll, 
$2.40; 60 feullles, $2.45 et 75 feullles 
$2.50. 

Tole noire 
Prix fermes. 

Nous cotons: 20 a 24 gauge, $2 20; 26 
gauge, $2.25; 28 gauge, $2.50. 

Toles galvanisees 

Nous sotons a la caisse: Fleur 

"Gorbals Queens de 

Best Best" Comet Head Lys 

28 G . . 4.20 3.95 4.20 4.05 

26 G . . 3.45 3.50 3.75 3.80 

22 a 24 G 3.50 3.45 3.70 3.55 

16-20 . . 3.25 3.20 3.45 3.30 

Apollo 

103 oz=28 Anglais 4.10 

28 G.=26 Anglais 3.86 

26 G 4.35 

24 G 3.60 

22 G 3.60 

16 a 20 G 3.45 

Moins d'une caisse, 25c. de plus par 
100 llvres. 

28 G. Americain equlvaut a 26 G. 
Anglais. 

Les petltes tOles sont egalement tres 
fermes. 



Petite tole 18 x 24 
Petite tole 18 x 24 



52 files 
60 files 



4.45 
4.70 



Plaques d'acler 
Prix fermes. 

1-8 pouce 100 llvres 2.66 

3-16 pouce 2.55 

Zinc en feuilles 
Nous cotons: $6.65 a $6.90 les 100 ] is. 

Tuyaux de po«le 
Nous cotons par 100 feuilles: 5, 6 et 7 
pouces, ordinaires $7.00 et polls $9. 

Coudes pour tuyaux 
Nous cotons a la doz. : coudes ronds 
ordinaires 75 feullles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35 et polls, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 
Nous cotons: barre deml et demi, ga- 
rantle 21c. a 24c; do commerclale, 19c. 
a 22c; do, a essuyer lea tuyaux, 20 a 22c 

Coupleta 
L'escompte sur les prix de la llste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acler. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



M 



DE PRIX COURANT 



QUINCAILLERIE 
Boulona et nolx 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) BO et 

10 p c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p. c. 
Boulons a voitures ($100) : grandeurs, % 

et molndres, 70 p. c; 7-16 et au-dessua 

60 p. c. 
Boulons a machine, 8-8 pee et au-dessoua 

60, 10 et 10 p. c. 
Boulons a machine, 7-16 pee et au-dessoua 

60 p. c. 
Boulons a Usse, 3-8 et plus petlts, 60 et 

10 p. c. 
Boulons a Usse, 7-16 et plus gros, 56 et 

6 p. c. 
Boulons a charrue, BO et 10 p. c. 

Nolx par bottea dc 100 Iba. 

Nous cotons: 
Nolx carries 4 l-4c. la lb. de la Hate. 
Noli hexagones, 4 l-2c. la lb. de la llste. 

Pour molns d'une bolte de 100 lbs., lea 
prlx sont a augmenter de l-2c. par lb. 

Broche a cldturea 

Le prlx de la broche ondulfie No 9, 
•at cot6 $2 85 pour quantity de molne 
d'un char et $2.80 pour lot de char. 

Le prlx de la broche barbelfie est ac- 
tuellement de $2.46 les 100 llvres a Mont- 
real et en plus petite quantity, de $2.60. 

Crampea a cldturea 

Per poll $2.60 

Fer galvanise" ... 2.86 

Broche pour pouialllera 
L'escompte sur les carreaux de 2", 1%" 
et 1" est de 60 et 2% p.c, les autres gran- 
deurs sont cotees comme suit, prlx nets: 

% x 20 x 24" $3.40 

% x 20 x 30" 4.10 

% x 20 x 36" 4.76 

% x 22 x 24" 5.00 

% x 22 x 30" 6.30 

% x 22 x 36" 7.50 

Broche gaivanisee, etc. 

Nous cotons: 
Acler fin du No 17 au No 84, 26 pour cent 

sur la llste. 
Culvre jaune . . . 37% p. c. 

Copper (culvre rouge) . . 37% p. c. 

Broche galvanlsfie: 

No 5 les 100 lbs 3.93 

No 6 a 8 les 100 lbs 8.40 

No 9 les 100 lbs 2.90 

No 10 les 100 lbs 3.45 

No 11 les 100 lbs 3.50 

No 12 les 100 lbs 3.05 

No 13 les 100 lbs 3.16 

No 14 les 100 lbs 4.00 

No IB les 100 lbs 4.20 

No 16 les 100 lbs 4.46 

Poll BrOlfi: 

No a 9 les 100 lbs 2.30 

No 10 les 100 lbs 2.35 

No 11 lea 100 lbs 2.42 

No 12 lea 100 lbs 2.60 

No 13 les 100 lbs 2.70 

No 14 les 100 lbs 2.80 

No 16 ..... . les 100 lbs 2.85 

No 16 les 100 lbs 3.00 

Brulfi, p. tuyaux . . 100 lbs No 18 3.85 

Brfllfi, p. tuyaux . . 100 lbs No 19 4.70 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

Nous cotons: 

No 13, $2.70; No 14, $2.80 et No IB, 
$2.95. Broche a foln en acler coupfie de 
longueur, escompte 25 p. c. sur la llste. 



Broche mouatiquaire 

Nous cotons: $1.70 par rouleaux de 100 
pleds et $1.75 par rouleaux de 50 pieds. 

Broquettea 

Escomptes. 

Pour boltes a fraises . . 76 et 12J p.c 

Pour boltes a fromage . . 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et 12* p.c. 

A tapis, bleues .... 80 p.c. 

A tapis, fitamees .... 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils .... 40 p.c. 

Coupees bleues, en doz. . 75 et 12J p.c. 
Coupfies bleues, en 1-4 pe- 

santeur ..... 60 p.c. 
Sweeden, coupees, bleues 

et ornees, en doz. ... 75 p.c. 
Sweeden, coupfies, bleues 

et orn6es, en vrac . . 80 et 20 p.c. 

A chaussures, en doz. ... 60 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 

Clous de broche 
Nous cotons: $2.35 prix de base, f.o.b. 

Clous coupes 
Bonne demande. 

Nous cotons: prix de base $2.40 f.o.b. 
Montreal. 

Clous a cheval 
Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23.00; No 9, $22.00; No 10, $20; 
avec escompte de 55 p.c. pour la premie- 
re qualitfi et de 57 1-2 p.c. pour la 2e 
quality. Ajouter l-2c net extra pour bol- 
tes de 1 llvre. 

Fer8 a cheval 
Nous cotons f.o.b. a Montreal: 

No 2 No 1 

et plus et plus 

grand petit 
Fers ordinaires legers et 

pesants le qrt 3.65 4.00 

Neversllp crampons 7-16, le cent . 2.60 

Neverslip crampons 1-2, le cent . 2.90 

Neversllp crampons, 9-16, le cent . 3.20 

Neverslip crampons, 5-8. le cent . 3.80 

Neverslip crampons 5-16, le cent . 2.10 

Neverslip crampons 3-8, le cent . 2.40 

Fers a neige . . . le qrt 0.00 3.90 

New Light Pattern . .le qrt 4.00 4.25 

Featherweight Nos a 4. . 6.50 

Fers "Toe weight" No 1 a 4 6.25 
Fers assortis de plus d'une grandeur au 
baril 10c. a 25c. extra par baril. 

Chaines en fer 
On cote par 100 lbs. 

3-16 No 6 10.00 

3-16 exact 5 8.50 

3-16 Full 4 7.00 

1-4 exact 3 6.B0 

1-4 6.50 

5-16 4.40 

8-8 3.90 

7-16 3.80 

1-2 3.70 

9-16 3.60 

5-8 3.40 

3-4 3.30 

1 8.30 

7-8 S.3U 

Oneida Community, Limited, , 

Niagara Falls, Ont. 

Coil Chain. — Modele Americain, 60 p.c. 

Coil Chain. — Modele Niagara, 60 p.c. 

Chaines a vache. — Modele Amfiricain, 

40 et 6 p.c. 

Chaines a vache. — Modele Niagara, 40 
et 5 p.c. 

. Lalsses a chien. — Modele Americain, 
BB p.c. 

Laisses a chien. — Modele Niagk-*.. BB 
p.c. 

Chaines a licou.— Modele Americain, 
55 p.c. 



Chaines a licou. — Modele Niagara, 
BB p.c. 

Chaines d'attache. — Modele Niagara, 
76 et 5 p.c. 
Divers: — 

Accessoires de stalles, 3B et B p.c. 

Chaines de hamac, 36 et B p.c. 

Pleges a gibler 

Escompte. 

Newhouse 30 et 10% 

Hawley fl Norton . . . . 50 et 6% 

Victor 70 et 6% 

Oneida Jump (Modele Star) . 60 et 6% 

Animal Trap Company 

Pieges a sourls Out O'Slght . doz. 0.60 

Pieges a rats Out O'Slght . doz. 1.20 

Pleges a sourls Easy Set . . . doz. 0.4B 

Pleges a rats Easy Set . . . doz. 0.9B 

Pieges a sourls Blizzard . . . doz. 0.45 

Pleges a rats Blizzard . . . doz. 0.95 
Pifiges a sourls Hold-Fast (autrefois 

Devil) doz. 0.2B 

Pleges a rats Hold-Fast (autrefois 

Devil) doz. 0.80 

B-Hole Tin Chokers doz. 0.80 

Via a bola 

Nous cotons les escomptes sulvanta 
sur la llste: 

Tfite plate, acler 85 et 10 p.c 

Tfite ronde, acler . . . . 80 et 10 p.c 

Tfite plate, culvre . . . . 75 et 10 p.c 

Tfite ronde, culvre . . . 70 et 10 p.c. 

Tfite plate, bronze . . . . 70 et 10 p.c. 

Tfite ronde, bronze . . . 66 et 10 p.c. 

Fanaux 

Nous cotons: 
Cold Blast No 2 . . . .doz. 6.7B 

Wright No 3 doz. 8.B0 

Ordinaires doz. 4.76 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No doz. 6.76 

Peints, 50c. extra par doz. 
Tordeuaea a llnge 

Nous cotons: 
Royal Canadian .... doz. $42.76 

Colonial doz. 42.75 

Safety doz. 44.50 

E. Z E . doz. 42.00 

Rapid doz. 42.00 

Paragon doz. 42.25 

Bicycle doz. 47.25 

Munitions 
L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 36 et 6 pour cent. 

Plomb de chaaae 
Nous cotons: 

Ordinaire 100 lba 7.B0 

Chilled 100 lba 7.90 

Buck and Seal . . . .100 lbs 8.80 

Ball 100 lba 8.70 

L'escompte est de 26 pour cent sur la 
Hate. 

METAUX 
Antlmolne 

Le marche est ferme et sans change- 
ment. 
Nous cotons de $8.26 a $8.60 les 100 lbs. 

Fontea 

Tl n'y a rien de change sur le marche" 
local, et les affaires sont tranquilles aux 
Etats-Unis. 

Nous cotons: 

Carron Special 0.00 20.00 

Carron Soft 0.00 19.75 

Clarence No 3 00 18.00 

Cleveland No 1 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 ... . 0.00 17.75 
Summerlee No 2 ... . 0.00 20.25 



LE PRIX OOUBANT 



89 



Fer en 

Nous cotons: 



barre 



Fer, marchand . . . base 100 


lbs. 


1.90 


Fer forge base 100 


lbs. 


2.05 


Fer fini base 100 


lbs. 


2 15 


Fer pour fers a 








lbs. 


2.15 


Feuillard mince 1J a 2 pes, 


base 


3.15 


Feuillard 6pais No 10 base . 




2.20 


Acier en barre 






Nous cotons net, 30 jour6. 






Acier doux . . base 100 lbs. 


0.00 


1.90 


Acier a rivets . base 100 lbs. 


2.10 


2.15 


Acier a lisse . base 100 lbs. 


0.00 


1.90 


Acier a bandage, base 100 lbs. 


0.00 


2.00 


Acier a machine, base 100 lbs. 


0.00 


1.95 


Acier a pince . base 100 lbs. 


0.00 


2.40 


Acier a ressorts, base 100 lbs. 


2.75 


3.00 



Cuivre en lingots 

Le marche est tres faible et instable. 
Nous cotons: $13.75 a $14.00. Le cui- 
vre en feuille est c6te a 30 cents. 

Etain en lingots 
Le marche est plus facile. 
Les prix sont diminues de l-2c. 
Nous cotons: 35 a 35 l-2c. 

Plomb en lingots 
Le marche est soutenu et sans change- 
ment. 

Nous cotons: $3.45 a $3.55. 

Zinc en lingots 
Les prix sont sans changement. 
Nous cotons de $5.65 a $5.7,3 les 100 
livres. 

HUILES, PEINTURE8 ET VITRERIE 
Huile de lln 

Les prix sont tres fernies et plus Sie- 
ves de 1c par rapport a nos cotes pr6ce- 
dentes, et semblent devoir monter encore. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hulle 
bouillie, 91c; huile crue, 88c. 

Hulle ere loup-marln 

Nous cotons au gallon: 

Huile extra raffln6e 60c 

Essence de terebenthine 

Forte demande et prix plus eieves de 
2c. par rapport a nos cotes prec6dentes. 
II est probable que les prix vont encore 
augmenter. 

Nous cotons net, 30 jours: au gallon, 
pour un baril 87c; de 2 barils a 4 barils 
85c; et pour quantity moindre de 1 ba- 
ril 92c. 

Blanc de plomb 

Nous cotons: 
Blanc de plomb pur .... 5.65 5.75 
Blanc de plomb No 2 . . . 4.95 5.10 
Blanc de plomb No 3 . . . 0.00 5.00 
Blanc de plomb No 4 . . . 4.45 4 75 



0.65 



Pitch 
Les prix sont sans changement. 

Goudron dur 100 lbs. 0.55 

Pelnfures pr6pare>s 
Nous cotons: 

Gallon 1.25 1.70 

Demi-gallon 130 1.75 

Quart, le gallon .... 1.35 1.50 

En boltes de 1 lb. . . . 0.09J 0.10J 

Verres a Vltres 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pleds, $1.70; 100 pleds. 
$3.20; 26 a 40, 50 pieds, $1.80; 100 pleds, 
$3.40; 41 a 50, 100 pieds, $3.85; 51 a 60. 
100 pleds, $4.10; 61 a 70, 100 pieds, $4.35; 
71 a 80, 100 pieds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pieds : a 26, 
$6.75; 26 6. 40, $7.25; 41 a 50, $8.75 ; 61 



a 60, $10.00; 61 a 70, $11.50 ; 71 a 80, 
$12.50; 81 a 85, $14.00; 86 a 90, $16.60 ; 
91 a 95, $18.00. Escompte 33 1-3 p.c. 

Sur Diamond, escimpte 20 p.c. 
Vert de Paris pur 

Nous cotons: 

Barils a petrole 0.00 0.18* 

Drums de 25 a 100 lbs. . . . 0.00 0.19 

Drums de 25 lbs 0.00 0.19$ 

Boites papier, 1 lb 0.00 0.21 

Boites ferbianc, 1 lb. . . . 0.00 0.22 

Boltes papier, 1-2 lb. . . . 0.00 0.23 

Boites ferbianc. 1-2 lb. . . . 0.00 0.24 

Cables et cordages 
Nous cotons: 

Best Manilla . . . base lb. 0.00 0.10J 

British Manilla . . base lb. 0.00 0.091 

Sisal base lb. 0.00 0.09 

Lathyarn simple . base lb. 0.00 0.10 

Lathyarn double . base lb. 0.00 0.10} 

Jute base lb. 0.00 0.10* 

Coton base lb. 0.00 0.23 

Cordes'a chassis . base lb. 0.00 0.34 

Ficelle d'engerbage 

Bonne demande. 

Manilla, 650 pieds .... lb 0.09J 

Manilla, 600 pieds . . . .lb. 0.081 

Manilla, 550 pleds . . . -lb. 0.08J 

Sisal, 500 pleds lb. 0.08 

Par 5 tonnes, l-8c. de molns. Par lot 
de char, l-4c. de molns. 

Papiers de Construction 

Nous cotons: 

Jaune et nolr pesant .... 0.00 1.85 

Jaune ordinaire, le rouleau . 0.00 0.32 

Nolr ordinaire, le rouleau . 0.00 ©40 

Goudronne les 100 lbs. . . 0.00 1.85 

Papier a tapis, les 100 lbs. . 0.00 2.75 

Papier a cou., roul., 2 plls . 0.00 0.70 

Papier a cou., roul, 3 plls . 0.00 0.95 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.50 

FERRAILLES 

Marche* tranquille sans changement de 
prix. 

La lb. 

Cuivre fort 0.00 0.11 

Cuivre mince ou fonds en 

cuivre 00 0.09J 

Lalton rouge fort 0.00 0.10 

Lalton Jaune fort 000 0.08 

Laiton mince .... 0.00 0.06 

Plomb 0.02* 0.02J 

Zinc 000 0.03 

La tonne 

Fer forge No l . . . . .00 12.00 
Fer forgfi No 2 . . . . 0.00 0.00 
Fer fondu et debris de ma- 
chines No 1 ... . 0.00 16.00 
Plaques de poGles 0.00 12 50 
Fontes et aclers mailables 0.00 9.00 
Pieces d'acier . . 0.00 5.00 

La lb. 

Vieilles claques .... 0.00 0.09J 



Un pari de $500.00 

Une discussion Intdreesante a lieu sur 

Mip^riours au sujet des vitesses 

■ hi Steamer Hamonlc, de la 

Northern Navigation Company., el du 

Bteamer Keewatin du C. P. R 

Cette derniere compagnie pretend qu'il 
a ete demontre que son navire pouvait 
navlguer a une plus grande vitesse que 
le Hamonic, et le "Canadian" de Sarnia, 
a parie avec deux de ses confreres que 
le vapeur Hamonic, la premiere fois qu'il 
rpyepntrerait le Keewatin ou le Assini 
boia. du C. P. R., depasserait ces deux 
na vires. Pour preuve de sa bonne foi. 
jl a d6pos6 un cheque accepte de $500, 00 



A TRAVERS LE COMMERCE DE LA 
FERRONIMERIE 



Mr. W. H. Evans, de la Canada Paint 
Co., s'est embarque pour l'Europe pour 
un long voyage de vacances. 

— Mr. A. L. Vallerand. qui voyageait 
autrefois au-dessous de Quebec pour le 
maison Frothingham and Workman, a 
pris en mains le meme territoire pour 
la maison Lewis Bros., Limited. Mr. 
Vallerand a de solides relations dans le 
commerce. 

— Mr. A. Leofred, ingenieur consul- 
tant, de Quebec, a recu un coutrat pour 
la construction d'un service d'eau et d'e- 
gouts a Chaudiere Curve, P. Q., pres du 
pont de Quebec. Le but est de fournir 
l'eau a la ville et a cinq compagnies de 
eheniins de fer. Mr. Leofred etait en 
competition avec plusieurs Montrealais, 
et obtint le contrat pour $250,000, l'ou- 
vrage devant etre' termine en deux ans. 
— Dans un rapport sur le service d'eau 
de Montreal, MM. Herring & Fuller, ex- 
perts de la ville de New York, ont deci- 
de que la meilleure eau possible devait 
etre obtenue du centre meme du fleuve 
Saint Laurent. lis ont recommande un 
systeme de filtration. 

— Mr. John Dudgeon, de la Lubecker 
Machine and Excavating Compary., 30 
rue Sainte Heiene, Londres, Angleterre, 
visite le Canada pour le developement 
des affaires de sa compagnie. Sa der- 
niere <tdresse etait 62 rue Church, To- 
ronto, ou sa correspondance lui sera 
adressee. 

— Une QC-uvelle manufacture a et6 6ta- 
blie a Toronto, pour la manufacture de 
roues abrasives. La compagnie, dont la 
raison SOCiale est The Dominion Abrasi- 
ve Wheel Co.. Ltd, comprend: MM. J. R 
Haxter, Montreal, president; A. C. McCut- 
cheon, de Springfield, O, vice president; 
E. W. Sawyer, ancien surintendant de la 
Safety Emery Wheel Co., de Springfield. 
O.. geYant general. MM. J. R. Baxter & 
Co., agents de manufacturiers, 102 rue 
Saint -Antoine, Montreal, sont les agents 
de vente pour la province de Quebec et 
pour l'Est. 

— I>e oonseil municipal de la ville de 
Farnham, P. Q, peu eioignee de Sher- 
brooke. depensera plus de $100,000 pour 
d€velopper son \isine de lumiere electri 
que. Le surplus de force motrice sera 
offert au\ compagnies qui pourront s'6- 
tahllr la, au lieu de bonus en especes. 

— La Saver Electric Co., de Montreal, 
a ouvert une succursale au Xo 1 de la 
rue Wellington, a Sherbpooke, P. Q., ou 
elle tiendra un stock considerable et va 
rie de fournitures et accessoircs electri- 
ques modernes. 

Mr. ('. J. Young, autrefois gSrant du 
ilf'partement de l'eiectricite, chez Henrv 
Morgan & Co., limited, a accepte une si- 
tuation responsable dans la nouvelle 
compagnie Bleau Gas Co. 

— Pendant le mois de juin, Mr. Fred. 
W, Evans, gerant dn departement de in 
machinerie de la Canadian Fairbank Co , 
Limited, a epouse Melle Edna Hurd, de 
Toronto. Mr. Evans a de nombreux amis 
a Montreal. 

— La manufacture de colle F. Canac 
Marquis, de Quebec, qui est deja une des 
meilleures fabriques de colle en paquets 
du Canada, a decide d'installer l'eiectri 
cite dans son etablissement. La force 
motrice viendra de la Quebec Light Heat 
and Power Company, et les machines 
seront fournies par la Can, Westing* 
house Company, 



40 



LE PRIX OOURANT 



ORNE...ENTS DE JARDIN EN BETON 

Les accessoires de jardin bien faits. et 
pouvant etre obtenus a un prix raison- 
nable, sont apprecies: o'est ce qui a con- 
duit des architectes a essayer disers ma- 
teriaux, parmi lesquels le beton semble 
etre le meilleur. dit "Cement Age". Nous 
c-r-mraencons a nous rendre compte one 
le ciment. en plus de sa valeur pour la 
ccnstruction, offre la possibility de le fa- 
conner suivant des lignes artistiques. Tl 
y a beaucoup de bonnes raisons qui mi- 
litent en faveur de 1'emploi de ce mate- 
riel dans les jardins, de preference au 
marbre ou a la pierre. En premier lieu, 
il a les qualitgs de duree du silex. en fait 
il durcit tous les ans. Puis, il n'a besoin 
d'aucune protection contre la temperatu- 
re severe de l'hiver, la gelee et le degel 
n'ayant aucun effet sur sa rigidite. La 
couleur de ce materiel, dans sa nuance 
grisp naturelle de ciment, est des plus 
agreables et semble se fondre avec la 
couleur des objets exterieurs qui l'envi- 
ronnent. comme ne le fait pas le marbre 
ou la pierre nouvellement taillee. II 
prend rapidement la couleur douce et 
neutre de la pierre commune des champs, 
quand il est faoonne en quelaue acces- 
soire d'un dessin agreable, il ne semble 
jamais etre dans un endroit qui ne con- 
vient pas. comme cela a souvent lieu 
pour le marbre imports. On peut facon- 
ner facilement le beton en une forme 
quelconque; comme le platre ou le bron- 
ze, il prend la forme du moule dans le- 
quel il est coulg. 



L'INDUSTRIE DU FER ET DE L'ACIER 
AUX ETATS-UNIS 

Les exportation^ du fer et de l'acier 
durant les quinze dernieres annees ont 
ete de $1,400,000,000 plus elevees que 
des importations durant la meme epo- 
que, tandis que durant les quinze an- 
nees qui ont precede, les importations 
ont ete de $800,000,000 plus elevees que 
les exportation. Pendant ce temps les 
Etats-Unis sont devenus les plus grands 
producteurs de fer brut du monde, le 
rendement domestique, de 4,000,000 de 
tonnes qu'il etait en 1885, est de 25,750,- 
000 tonnes en 1909, excedant ainsi pour 
icefte annee les produits 'combines de 
leurs deux plus grands rivaux, l'Angle 
terre et l'Allemagne. 

Cette remarquable augmentation dans 
les exportations du fer et de l'acier re- 
presente en meme temps la quantity com- 
me la valeur, un grand nombre des arti 
cles, ayant de beaucoup baisse en valeur 
depuis 1910. Le fer brut No 1. qui par ex- 
emple, se vendait $19.98 la tonne en 1900, 
ne se vendait que $17.81 Tan dernier, et 
les rails d'acier qui 6taient de $32.29 ne 
sont aujourd'hui que de $28.00 la tonne. 
• L'exportation du fer et de l'acier se 
fait en quantites considerables dans tou 
tes les parties du monde: les rails d'a 



cier vont au Mexique, dans l'Amerique 
du Sud, le Canada, i'Asie et l'Oceanie; le 
fer et l'acier de construction, au Canada; 
'es machineries minieres, au Mexique; le 
til de fer, en Australie, la Republique Ar- 
gentine, l'Afrique. le Mexique, et le Ca- 
p.ada; les machineries generates en Alle- 
magne et dans le Royaume-Uni. 



LE GRAND CAISSON DU PONT DE 
QUEBEC 

La maison P. and J. T. Davis, qui cons- 
truit la substructure du pont de Quebec 
a recu avi>s que le grand caisson qui doit 
otre immerge pour la culee principale, du 
cote nord du fleuve, a et6 lance avec suc- 
ces. 

Cet enorme caisson, qui a ete construit 
a Point Pizeau, pese environ dix-huit 
cent tonnes, et c'est, dit-on, le plus volu- 
mineux qui ait jamais et§ immerge sur 
ce continent; il a 180' pieds de long en 
amont et en aval, et sa largeur est de 55 
pieds. II sera ameng sur l'emplacement 
qu'il doit occuper et les entrepreneurs 
pensent pouvoir l'immerger dans 1'espa- 
ce de deux semaines. Les travaux de ma- 
gonneir/ie commenceront immediatement 
apres. 



LA PREMIERE CARTE POSTALE 

La premiere carte postale parut en Au- 
triche, le ler octobre IS-RO. dit "Scienti- 
fic American". L'idee avait et6 d6jjt sug- 
eeree. mais non adoptee, lors du cinquie- 
.me eongres postal allemand en 1865. Son 
adoption en Autriche semble etre due a 
mi article publie en I860 par le profes- 
seur Emmanuel Hermann. dp Vienne. 
qu'on appelle quelquefois 1'inventeur 
de la carte postale. En 1870, des 
f-ortpg postales furent emises nar 1'union 
i ostale de l'Allemagne du Nord. la Ba- 
vi°re. l'Angleterre et la Suisse. Les car 
tos allemandes furent imprimpp c fpt>~ 
imnression de timbre jusqu'en 1872, an- 
nee ou les premieres cartes postales avec 
rehouse payee furent aussi erniees en 
l, 'p"iagne. Au congrps rrrto\ <-•-■ 
lieu a Berne, en 1874 et auquel 22 pays 
etaient reprSsentes la carte postale 
Internationale de la valeur de 10 pfen- 
nings, 12*4 centimes, 1 penny ou 2 cents, 
fut adoptee. La carte postale devint 
bientot populaire, et son usage s'Sten- 
dit a d'autres pays. Les cartes postales 
sont maintenant employees en grandes 
nuantiteh par 22 gouvernements. En Al- 
lemagne seulement, plus de 15 ,4)00 ,000' de 
cartes postales sont employees annuelle- 
ment. 

La carte postale illustree, qui a acquis 
une popularite etonnante au cours de la 
derniere decade, est presque aussi an- 
oienne que les cartes postales des gouver- 
ments. Elle est aussi d'invention alle- 
mande et doit son origine a la guerre 
franco-allemande. Le 16 juillet 1870, la 
premiere carte postale illustree ireprg- 



sentant un canonnier fut mise en vente 
a Oldenburg par Schwartz. La manufac- 
ture des cartes illustrees fut ensuite en 
treprise par Brandt a Dresde. Cette in 
dustrie s'est developpee dans des propor- 
tions gigantesques. Bien que beaucoup 
de cartes soient des exemples frappants 
de mauvais gout et de vulgarity, on ne 
peut nier que les meilleures cartes ar- 
tistiques reproduisant des tableaux et 
des statues celebres ont propage le gout 
du beau et que les vues de paysages ont 
donne a de nombreuses personnes quel 
que idee des beautes de leur propre pays 
et de pays etrangers qu'elles auraient 
toujours ignorees autrement. 



Personnel 
M. G. E. Chaffee, gerant du departe- 
ment des annonces de MM. Lewis Bros.. 
Ltd, ainsi que M. Ryan, du departement 
des ventes de la meme maison, sont alles 
passer leurs vacances a Arundel, P. Q. 
Ces deux messieurs sont accompagnes de 
leurs dames. 



Croisieres d'ete dans les mers du Nord 

A l'occasion de l'inauguration de la 
ligne de steamers du Grand Trunk Paci- 
fic sur la Cote du Pacifique, le 12 juin. 
cette compagnie a public une brochure 
tres belle et tres interessante. decrivant 
les nouveaux navires et la grandeur sc§ 
nique du voyage de Seattle, Victoria ou 
Vancouver jusqu'a Prince Rupert. 

Cette brochure contient trente-deux 
pages de texte, pleines de renseigne- 
ments, ainsi qu'une nouvelle matiere 
prepared avec soin, apres un recent voya- 
ge par cette meme route.. Elle est illus- 
tree a profusion de gravures du Grand 
Trunk, faits d'apres des photographies 
directes, et renferme des vues des nou- 
veaux naviires. de paysages a Seattle, 
Vancouver. Victoria et Prince Rupert, 
des vues de forets sur l'tle de Vancou 
ver. de villages indiens le long de la 
route, des paysages d'une beauts majes 
tueuse sur le canal inte>ieur. et une s§- 
rie de belles scenes sur la riviere Skee 
na. En outre il y a des dessins des na 
vires et une carte nouvelle et completp 
de la Cote Nord du Pacifique. indiquant 
clairement la route suivie par les navi- 
res. 

La couverture de cette brochure est 
attrayante: elle est imprimee en quatre 
couleurs. 

On peut obtenir des exemplaires de 
cette brochure en s'adressant a Mr. J. 
Quinlan, Agent de District des Passa- 
ges, Montreal. 



D'apres le Electrical World, des 5.0OO.- 
000 de chevaux-vapeur represented ac- 
tuellement par les Chutes Niagara. 5.5 
pour cent environ, soit 270. 00O chevaux- 
Vajpeur sont utilises. Sut ce nombre 
126,000 chevaux sont employes a des pro- 
c^des Slectro-chimiques. 56,000 au servi 
ce de chemins de fer, 30,000 a 1'eclairage 
et 45,500 a divers services industriels. 
Pres de 125,000 chevaux-vapeur sont trans- 
mis a des points situ6s a plus de dix mil- 
les des chutes. Sur ce nombre 12,300 
chevaux vapeur sont transported k une 
distance de plus de 100 milles, tandis que 
33,500 chevaux sont transport's a des dis- 
tances variant entre 75 et 100 milles. 



LJ5 PRIX OOURANT 



41 



La Construction 

Permis de construire a Montreal 

Semaine terminee le 9 Juillet. 

Rue Esplanade, quartier Laurier, une 
maison formant 3 logements. 3 etages, 
3e classe; cout probable, $3,000. Prop. 
X. Destroismaisons, 118 St-Jacques. 

Rue Saint-Charles, Ahuntsic, une mai 
son formant 1 logement, 2 etages, 3e 
classe; cout probable, $1,700. Prop. E. 
Derome. Ahuntsic, rue Saint-Charles. 

Rue Gamier, quartier Saint Denis, une 
maison formant 2 logements, 2 etages, 
3e classe; cout probable, $1,800. Prop. 
Jos. Racette, 59 Marquette. 

Grand Boulevard, Notre-Dame de Gra 
ces, 2 maisons formant 2 logements, 2 
etages. 3e classe; .cout probable. $4, mm. 
Prop. F. Samuels, 5680 Sherbrooke. 

Rue Xicolet, Hochelaga, une maison 
fcirmant deux logements, 3 etages, 3e 
classe; cout probable, $3,000. Prop. Ro 
sario Forget, 271 Xicolet. 

Rue Mont Royal, quartier Saint-Denis, 
modifications a une maison; cout pro 
bable, $1,000. Prop. O. Gratton, 224 Ste- 
Catherine. 

Rue Saint-Germain. Hochelaga, une 
maison formant 2 logements, 2 6ta- 
classe: cout probable. $1,900. Prop A 
Milburn, 408 Saint Germain. 

Avenue du Plateau. Notre-Dame de 
Graces, une maison formant 2 logements. 
2 etages, 3e classe: cout probable. $ 
Prop D M. Sykes, Victoria Avenue. 

Rue Saint-Denis, quartier Saint Denis, 
une maison formant 3 logements. 3 Sta- 
ges, 3e classe; cout probable, (3,660 
Prop Jos. Shea. 282 Saint Denis. 

Avenue du Pare, quartier Laurier, une 
maison formant 4 logements. 3 6tages, 2e 
"rtt probable. $12. l "io Prop. 3 
A. A. Belanger. 1121 Mont Royal. 

Rue Duluth, quartier Saint-Jean Pap 
tiste. 2 maisons formant 6 logements, 3 
etages. 3e classe; cout probable. |6,00O. 
Prop .1 O Proulx. 99 Saint Jacques, 

Rue Hutohison. quarflirtr Laurier. 2 
maisons formant 6 logements :; 61 
3e classe; cout probable, |7,00O. Prop 
Mathias Larose, 2467 Hutclii.-on 

Hotel de Villo, quartier Saint Deii|L. 

une maison formant 2 logemea-ts, 2 ftta- 

lasse; cout probable. $2. 

Prop. P. Campo, 630 Reaudry. 
Avenue Grey, Notre-Dame de Graces, 

:; maisons formant 3 logements. 2 eta 

v je; cout ]>robable. $lll,000 

Prop. C. J, Brown. 12." 7 Sainte-Catbcrine 

Xicolet et Stadacona. Hochelaga, 3 

maisons formant 8 logements. :i Stages, 
cout probable, $P>.noo. Prop 
Henri Larose, 211 Xicolet. 

No MW Richmond, modifii 9 une 

maison; cout probable, $1,600, Prop H 
M.h F;n lane Co., Limine 

Rue Gauthier. quartier Papineau. une 
maison formant 3 logements. 3 Stagi 
classe; cout probable. $3,000. Prop. Fred. 
Parfi, rue Gain. 

Gamier, quartier Saint Denis. 2 
maisons formant 6 logements, 3 stages, 
3e classe: cout probable. $3.5oo Prop. 
Dame A. E. Cousineau, 217 Avenue de 
l'Hotel-de-Ville. 

Rue Sai rut Hubert, quartier Saifit-De 

nis. une maison formant un logement. 2 

!e classe; cout probable, $1,nno 

Prop, S. Desormeauz, 2077 Saint Hu- 
bert. 

Rue Ontario. Hochelaga. une maison 
dormant deux logements, 3 6ta<ges, 3e 
e; cout probable, $4,000. Prop. J. 
Wolfe, 894 Xicolet. 



Renseignements 

Commerciaux 

PROVINCE DE QUEBEC 

Cessions 

Oouturval — Couture & Freres, gardien 

V. E. Paradis, marchand de Bois. 
Montreal— Boyer. J. D., Hotel. 
Daignault. Dan., Restaurant. 
Forget, Mde. Fred., Modiste. 
Garmaise Freres. Vetements, etc. 
Lessard, F. T., Contracteur. 
Trudel & Cie. 

Verdon. Camille. Quincaillier. 
St Moise — Boucher. Phil., cession volon- 

taire a V E. Paradis, Mag. Gen. 
Ville Marie — Belanger & Cie, Quincaillier. 
Waterloo — Gates. Mde. E.. Xouveaut§s. 
etc. 

Curateurs 
Montreal — Desmarteau, Alex, a E Belle- 
mare & Cie. Meubles. 
Turcotte. Alph. a Lester Pros . Charre- 

tiers. 
St-Amour, Nap a L. A. Robillard. Cons 
tructeur. 
Quai les Eboulenients — Lefaivre & Lefai 

vie a Jos. Tremblay. 
Qufibec— Lefaivre & Lefaivre a Dion &. 
Cie. 
Pageau, E. J. 
Ste-Scholastique — Desmarteau. Alex. a 
Joly & Cie.. Mebles. 

Deces 
Montreal— Cervais. Ls.. de>£de. Carros 

Bier. 
Napierville— Pare & Frere. M A 1?. Pair, 
decode. 
St-Felis de Valois.— Ducharme, H. d6 
c£de\ M£decin 

Dissolutions de Societes 
Montreal -Cohen & Rosen, Tailleurs. 
Plcard & Cie fJ H.), Marchai 
I'ulos. Harry & Co, Conflseurs. 
Rodrigue & Alain. M. Alain continue 

seul, Chaussu 
Toussaint Gilberi \- Paye, Marchands 
Vanier A Vigeanl c, nl racten 
Quebec- Turcotte a.- Cie. 1 Naz.) Epicii 

en p 
St-Hyacinthe Plamondon <k Bourassa, 
Dame. Modlsl 
Trahan & McNulty. M. Trahan continue 
seul, 

Fonds a Vendre 
Rapide de I'Orignal Whissel, w i 1 1" Mag. 

Cell 

Victoriavllle -Bissonnette & Maison. Mag. 

Fonds Vendus 
Cap Chat— Lamontagne, L B. Mag Gen. 
Montreal- Braull fi Cie, Epiciers. 

Viau, \ 6 A . Meub 1 
\\ d des Anges -Bernard & Ruel, Mag. 

Ceil 

Quebec Pageau. F J. \"ou\eaut6s, etc. 
Sie Rose de Watford — Lacasse, Jean, Mag. 

Ceil 

Incendies 
Montrfial— Ray's French Millinery. Ass. 

Modistes 

Robinson— Martin, L. H.. Moulin a Scie. 

Pope. F. M. & Fils, Moulin a Scie. 
St Jean — Boudreau. Jos.. Ass., Tapisseries 

Harbec, 1 C, Quincailliers. 

Nouveaux Etablissements 

Black Lake Fortin & Cie. Epic 
Hull Lakewood Realty Co. 
Montreal— American Tea Coffee ami Spi 
Co; Rithulithic Paving C. : Can- 



adian and European Agency, Agents 
Manfrs; Canadian Floral Co., fleu- 
ristes; Clapin, L. A., magasin gene- 
ral; Cie d'Epiceries; Colonial Rail- 
wal Telegraph School ; Cocoanut But- 
ters Co.; Crevier & Cie, marchands; 
agents d'irnmeublescmfwy shrdlu d 
D'Aragon & Freres, epiciers; Duskes 
Freres; Davis Bros, savons; Doyon 
Realty, agents d'immeubles; English 
& Scotch Woollen Co.; C. S. Ferry & 
Cie. Frigon & Brien ; King Edward 
Palace, vues aniniQes: Kronenberg 
& Bernstein: Wm. Hall & Sons; Kie 
ran Crawford & Cie. graveurs; Leip 

zig Fur Co.; London Stores, importateurs 
Manufacturers' Sponging Works ; 
Montreal Sponging Works; Multi- 
graph Sales Co.; Xormandin Freres ; 
collecteurs; Scott West & Co.; Sher- 
man & Sons, marchands; Succession 
Amesse; Princess Millinery; Vite 
Fountain Pen Co.; Westlea Realty 
Co.; Windsor Star, theatre: C. Yep 
& Cie. 

Montmagny — La Parfumfcrie Mercantile. 
Limitee. 

Quebec— La Cie du Theatre Xational. 
Limitee. 

Routhier — Kiamika Valley Lumber Co. 

Sherbrooke — La Tribune Publishing Co 



PROVINCE DE QUEBEC 

COUR SUPERIEURE 

ACTIONS 

Mon- 
Defendeurs Demandeurs tant- 

Epiphanie 

Archambault, ().... IT. Bircher 300 

Chicoutimi 

Dubuc. J. E. A.. 

iteurs. .1. c. Lachine .... 
Geo. Ball 206 

Hebertville 
Robillard. Ls. Ad . M. Lso Cervais 2e cl. 

Isle du Pas 
Courchaine. A . . . . Perrin Plow 
£ stove Company l m 

Lachute 
Patterson, Sarah J.. 

pbell. .las D. & Co. . . . Verret 

warl & Co 281 

Laval 
La riviere. Wilf. . J. H. Turgeon 109 

Malsonneuve 
Maisonneuve, Town of ... . Geo. 

Tremblay 500 

Montreal West 

Hartland, H. F. . . . Estate -las B. 

Came ' T17 

Sault iu Recollet 

Lefebvie, Anna M. . Jos. Versailles 426 

Sorel 

SI Onge, Jos, P Dominion 

Mutual Fire Ins. Company . . 112 
Summerlea 
Fulton, .1. N, . . . F. Desforges 164 

St Elzear de Laval 

Pag6, Alpbonse .... A. Labelle 2e cl. 

St-Louis de Gonzaguc 

Leberre, Gabriel .... Dominion 

Mutual Fire Ins Co 160 

St-Pierre 

Hamel, P. D. . . General Animals 
Co of Canada 107 



42 LE PRIX OOURANT 



^ 



Aux Marchands 



A Fepoque du reassortiment, si vous tenez a 
ne pas perdre de ventes, 

PLACEZ VOS GOMMANDES la ou elles vous 
seront livrees PROMPTEMENT et au 
complet. 

Le plus grand choix sur le marche dans toutes 
les lignes de 

CHAUSSURES 



Chez 



Dufresne & Galipeau, 

Manuf acturiers et Marchands en Gros. 

276, rue St-Paul, Montreal. 



Les Commandes par lettres 

regoivent une attention 

particuliere. 



^ 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX CQURANT" 



LE PRIX COURANT 



48 



BANQUE D'HOCHELACA 

. a 1874-K009. 

Capital autorise - $4,000,000 

Capital pay* $2,500,000 

Reaerve $2,300,000 

DIRECTEURS: 
F. X. ST. CHARLES, Ecr., President 

ROBT. BICKERDLKE, Ecr„ M.P. Vice-President 
Hon. J. D. HOLLAND, 
J. A. VAILLANCOURT, Ecr., 
A. TURCOTTE, Ecr. 
E. H. LEMAY. Ecr. J M. WILSON, Ecr. 
M. J. A. PRENDERGAST, Gerant-General. 
F. G. LEDUC, Gerant. 
E. C. VIDRICaIRE, Asst.-Gerant. 

O. E. DORAIS, lnspecteur. 
Bureau Principal. — Montreal 
BUREAUX DE QUARTIERS 
AVE. MONT-ROYAL, (coin St-Denis) 
RUESTE-CATHERINE, EST 
RUE STE-CATHERINE, CENTRE 
RUE NOTRE DAME, OUEST 
HOCHELAGA 
MAISONNEUVE 
POINTE ST-CHARLE8 
ST-EDOUARD 
8T-HENRI 
VILLE ST-LOUIS 
VERDUN, pres Montreal. 
VIAUVILLE, pres Montreal. 
DeLORIMIER 
ST. EDOUARD, Ville Emard. 

SUCCURSALES 
BERTHIERVILLE, P.Q 
EDMONTON, ALTA 
FARNHAM ,P. Q 
JOLIETTE, P.Q. 
LAPRA1RIE, P.Q. 
L'ASSOMPTION, P. Q. 
LOU1SEVILLE, P.Q 
QUEBEC, P.Q. 

ST-ROCH 
SORKL, P.Q. 
SHERBROOKE, P.Q. 
9T-BONIFACE, Man. 
8T HYACINTHS, P.Q 
ST-JACQUES L ACHIGAN. P.Q. 
8T-JER0MB, P.Q. 
8T-PIERRE, Man. 
TROI9- RIVIERES, P,Q. 
VALLEYFIELO. P.Q. 
VANKLEKK HILL Ont. 
WINNIPEG, Man.. Higgins Ave. 
Emet dee Lattrea da Cradlt Circulates pour les 
voyageurs, payables dans toutes lea parties du 
monde ; ourre des credits commerciaux ; acbata 
dea traitessur les pays etrangers ; rand des cheques 
et fait des paiements telegraphiquen an r les prin- 
oipales villes du monde ; prend un soin special daa 
aacalaaamanta qui lui sont confles. et (ait remise 
promptement au plus bas ta.u x du change. 
Interets allouessur depots d'epargne. 



LA BANQUE NATIONALE 



FONDKE IN I860 



Capital 

Reserve 



$2,000,000 
1,200.000 



Notre service de billets circulai- 
res pour les voyageurs "Travellers 
Cheques" est en operation depuis 
un an et a donne" satisfaction k tous 
nos clients ; nous invitons le public 
k se preValoir des avantages que 
nous offrons. 



Notre bureau de Paris, 

RUE BOUDREAU 
7, SQUARE DE L'OPERA 

est tre-s propice aux voyageurs 
canadiens qui visitent l'Europe. 



Nous effectuons les virements de 
fonds, les collections, les paiements, 
les credits commerciaux en Europe, 
aux Etats-Unis et au Canada, aux 
plus bas taux. 



St-Polycarpe 
Bissonnette, J.-Bte . Jos. Charland le cl. 

Westmount 
Westmount, City of . . Elizabeth 

Smith-Nish 500 

Gareau, Nap. . Revillon Freres, Lte 104 



COUR SUPERIEURE 

JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 
Defendeurs Demandeurs tants 

Canton Joly 
Geoffriou, Felix. 
Geoffrion, Ursule . Succession Te- 

lesphore Geoffrion le cl. 

Lachine 
Ranson, Edouard E. . . A. Dalbec 1658 

Lachute 
Lefaivre, Eug. . Ames Holden, Ltd 106 

Maisonneuve 
Filion, J. A. A. . Rougier & Freres 194 

Saint-Come 
Bernard, Johnny . Massey Harris, 

Limited 159 

Ste-Rose 
Viau, J. G. . . . The Lake of the 

Woods Milling Company . . 21 
Ville-Marie 
Maihini. Freres Co., Ltd ... La 
Jacques-Cartier 4e cl. 



COUR DE CIRCUIT 

JUGEMENTS RENDUS 

Mon 

Defendeurs Demandeurs tants 

Barachois de Malbaie 

M aloney, Thoa. . T. Meunier es-qual 8 
Maloney, Ed. . T. Meunier ea-qual 1 1 

Urquhart, Lewis J, . T. Meunier 

ee qual 5 

Free, Richard . T. Meunier es-qual 9 

Beloeil 

iregard, l B. . Th6o. Meunier 

es-qual 8 

Cartierville 

Duhamel, A C S. Tass6 10 

Emard 

Laframboise, Harm. . .1 Charland 20 

Larln, Nap I. Charland 9 

Farnham 
De P8, De M .1. O. A. . The Ogil- 

\ ie Flour Mills Co., Limited . 52 

Jonquieres 

Lapointe, Edm. . . Theo. Meunier 

68 <iual 7 

L'Anse aux Gascons 
Chapados, P. . T. Meunier es qual 7 

Longueuil 

Bignon,, S J. H. Caille 10 

Thurber, G T. A. Eramans 24 

Norton Creek 
Mclntyre, J S. H. Ewing 43 



Telephone. Main 5089 



W. H. D. MILLER 



A.N i IKV.VIMKXT 



STEVENS &. MILLER 

Membres du Montreal Board of Trade 
GRAIN, MILL FEED, ETC. 

Cham ores 436-137, Board of Trade, Montreal. 



BANQUE DE MONTREAL 



(FONDEE EN 1817) 



CONSTITUEE PAR ACTE DU PARLEMENT 



Capital tout pnye |14,4M,000.00 

Fonds da Reserve 12,060,000.00 

Profits non P ar t ag es 603,706 . 80 

SIEGE SOCIAL. MONTREAL 

BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Tres Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire. 
Hon. Sir George Drummond, K.C.M.G., C. V.O., 

President. 
Sir Edward Clouston, Bart., Vice-President. 

E. B. Greenshields, James Ross, David Morrice, 
Sir William Macdonald, Hon. Robt Mackay, 

C. R. Hosmer, R. B. Angui, 

Sir Thos. Shaughnessy, K.C.V.O., A. Baumgarten. 

Sir Edward Clouston. Bart., Gerant-General. 
A. Macnider, Insp. Chef et Surint. des Succursales. 
H. V. Meredith, Asst. Ger.-Gen. et Ger. a Montreal. 

C. Sweeny, Surintendant des Succursales de la 

Colombie Anglaise. 

W. K. Stavert, Surintendant des Succursales des 

Provinces Maritimes 

F. J. Hunter, lnspecteur Succursales N. O. et C. B. 
E. P. Winslow, lnspecteur, Succursales Ontario. 

D. R. Clarke, lnspecteur Succursales Provinces 

Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALES : 

m:i Succursales an Canada. 

Orande-Brotagne. Londres, Bank of Montreal - 

17 Threadneedle St., E. C, F. Williams Taylor, 

Gerant. 

Ktats-Unls, New York-31 Pine St., R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Molineux, Agents. 

Chicago, Banque de Montreal— J. M. Greata, Ger. 

Spokane, Wash., Bank of Montreal 

Terre-Neuve: St. John's, Bank of Montreal 

Birchy Cove, Bale des Isles Bank of Montreal 

Mexico, D. V., Bank of Montreal. 

T. S. C. Saunders. Gerant 



GEO. GONTHIER 

EXPERT COMPTABLE ET AUOITEUR 

103 Rue St-Frangols-Xavier 
MONTREAL 

Tbi. BtXMs, Main 8701 



Arthur W. Wilis 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Comptables, Aadlteurs, Commlssalros pour 

urates les Provinces 

Reglement d'afTaires de Faillitas 

601 BATISSE BANQUE DBS MABCHANDS 



» -{a^c-vjpvsa 



MONTREAL 



P. A GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chartered Accountant! 

Ch.arn.brei 316, 311, 317 Edlfloe Naw-YorK Life 

11 Place d Armea, ■ MONTREAL 

BeU Main «912 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRlX COURANT" 



44 



LE PRIX OOURANT 




Les 

Galons- 

Mesures 



/(/FKJN 



En aeier, en toile, en peau d'ane, 

en euir patente, 



Ont une reputation universelle a cause de 
leur duree, et de leur fini. 



En vente chez tous les marchands de 
ferronnerie canadiens. 



m E/l/FKiN ft(/LEfio. OfQaNADaJtD. 
W/NZ>30/tOJVr. 



LAQUE POUR LE MENAGE 




LACQUER 



L'Embellisseur de la Maison 

est un article qui se vend facilernent, parce qu'il a de 
nombreux usages dans le manage. II agit comme par 
magie pour enibel!ir et preserver les vieux meublestt 
les boiseries ternies. O'est un produit en faveur aupr£s 
de la mdnagere soigneuse. 

Voici quelques-unes de ses particularises : 

II durcit en s^chant pendant une nuit et reste dur. Ses 
couleurs ne passent pas. N'importe qui peut l'appli- 
quer. Parfaitement t-anitaire. Durde reinarquable. 
Obtenez la clientele desfemmes en leur reconimandant 

LACQUERET. 



llEMUOffll^JtM %. 



limud 



(Manufacture Canadienne de Standard Varnish Works) 

TORONTO et WINNIPEG. 

New-York, Chicago, Londres, Berlin, Bruxelles. 

^. B. — Toutes les marchandises sont vendues en 
mesures imperiales. 




La Derniere Machine Maxwell 

est la ''Laveuse Champion a Grande Vitesse." Cette machine ne differe de la celebre 
laveuse ''Puritan" que par le mecanisme moteur. 

La Laveuse Champion a Grande Vitesse 

fonctioane, comme la gravure l'indique, au moyen d'un levier. Ce levier met aussi en 
mouvement le volant qui fait quatre tours a chaque mouvement du levier. La graude 
force d'impulsion de ce volant aide a faire tourner la lessiveuse et fait fonctionner la 
laveuse "Champion" tres uniment et tres facilement. 

C'est surement un splendide article de vente. 

DAVID MAXWELL & SONS, - - - 

Agence a Montreal, 446-448 rue St-Paul. 



St. Mary's, - Ont. 




Hache"Adze" 



ALLANS HILLS EDGE TOOL CO., 

LIMITED 
Successeurs de JAS. WARNOCK CO., Limited 



EN ACIER SHEFFIELD GARANTI 



GALT, - ONT. 



LE PRIX COURANT 



46 



.A BANQUE MOLSON 

Iricorporee en 1896 
Bureau Principal, MONTREAL. 



Capital pay 6 
Fonda de Reserve, 



$8,600,000 
$3,850,000 



James Elliot, Gerant General. 

A. D.Durnford, Inspecteur en Chef et 8ur- 
intendant dea Succursales. 

Sucoursalee dang la Province de Quebec : 

AitTHABASKA 

Bedford, Que. 

OHICOUTIMi 

Orumhondvillb 

Frabbrtille et Riviere du Loup 
Knowxton [Statiow 

Lachinb Looks 
Montreal- 
Rue ST JA0QUB8— 

Rue Stk-Cathbrinb— 
Maisonnbuvb— 
Market and Harbour- 
Cote DBS NBIGE8 
St-Hbnri— 
Pierrbville 

QUBBEC 
RICHMOND 
ROBERVAL 
SORBL 

St. Cesairb 

Ste-Flavib Station 

St-Ours, Qub. 

Stb. Thbrese db Blainvillb 

Viotoriavillb 

Waterloo 

77 Saccnraalea dans tout le Canada. 

Agencee a Londreu, Paris, Berlin et dane 
toutee lee prlncipalea rillei du monde. 

Emission de Lett res de Credit poor le com 
meroe et lettras clrsml aires pour rajagtan. 




de la Suison 



L'EXCURSION DE LA SAISON 
— A la riviere Saguenay si renom- 
ni§e, par la route pittoresque du St- 
Laurent, avec retour, le jour, de 
Qu6bec a Montreal. Les places 
sont limit6es. Pas d'encombrement. 
Le \m|" -in- Palais "St-Ir6n6e" part 
le 30 j n i ii a 8 p. in., et revient le 3 
juillet. G j). m. Passage, repas et 
cabines compris $16.75. EXCUR- 
SIONS, ler juillet a 2 p.m. Le nou- 
veau grand vapeur "Trois-Rivieres" 
part pour Lavaltrie; retour a 8 p.m. 
Prix 75c. A 2.30 p.m. le vapeur 
favori " Terrebonne " part pour 
Varennes et Vercheres; retour a 
8 p.m. Prix 60c. Bolssons a bord 

BUREAU DBS BILLETS EN 
VILLE, 128 RUE SAINT-JACQUES, EN 
FACE DU BUREAU DE POSTE. 



Telephones : 
Main 1908. 1909. 



Residence : 
St-Louu. 403. 

JOHN FINDLAY 

IMIY1EUBLE8 

ASSURANCE 

PRETS SUR HYPOTHEQUES 

30, rue St-Jean, MONTREAL. 



Notre-Dame des Bols 
Grimard, Oct. . T. Meunier es-qual 
Valence, Alf. . T. Meunier &s-qual 
Cote, Theo. . . T. Meunier es-qual 

Rapide de I'Orignal 
Chalifoux, F. . Massey Harris, Ltd 
Laurence, J A. O'Borne 

Ste-Germaine 

Auclair, Simeon . Theo. Meunier, 

es-qual 

Saint-Honore 
Castonguay, O. . J. H. Dextradeur 

St-Hubert 
Malenfant, E. . J. H. Dextradeur 

Saint-J6rome 
Lajeunesse, A. . . . L. Clement 

St-Joseph d'Alma 
Tremblay, Jos., jr. . Massey Harris, 
Limited 

St-Pierre 
Lareau, De R A. Larue 

Trois-Rivieres 

Biron, A A. Dillon 

Valoisville 
Ryan, De J. . . . De M. .Morgan 

Verdun 
Wright, H§ritiers Feu .las. 

.Mile M. Stata 

Victoriaville 
Couture P. X. . . G. N. Pichet 

West Ely 
Copping, G. C. . . . Christie Brown 
Company, Limited .... 



31 

7 



41 
32 



9 
36 
51 
15 

24 

51 
21 
25 

M 
16 



La Banque Provinciate 
du Canada 

Siege Central; 7 & 9, Place d'Armes, Montreal, Can. 

Capital Autorlse .... $2,000,000.00 
Capital Verse .... $1,000,000.00 
Reserve et Surplus .... $361,358.98 

Oonsell d 'Administration : 

President: M. H LAPORTE, de Laporte, Martin * Cie 

Admiaistrateur Credit Fonojer Franco-Canadien. 
Vice-President : M. W. F. CARSLEY, de la Maison an 

Groa de Carsley Sons A Co. 
Honorable L. BEAUBIEN, Ex-Ministre de 1' Agriculture. 
Monsieur O M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian 

Pacific Railway Co." 
Monsieur ALPHONSE RACINE, de la Maison A. Raoine 

t CSe, Marchaods en gros, Montreal. 
Docteur E. P. LACHAPELLE, Administrateur du Cridil 
Foncier Franco-Canadien. 
TANCREDE BIENVENU, Directeur-Gerant 
A. S. HAMELIN, Auditeur-General ; J. W. L. 
FORGET, Inspecteur ALEX. BOYER. Secre- 
taire. 

Censeura : 

President: Hon. Sir ALEX. LACOSTE 
Ex-Jug» en Chef de la Cour d Appel. 
A. S. Hamelin, Audkeur. 
8lr LOMER GOUIN, Premier Ministre Provincial de la 
province de Quebec. 

Departement d'Epargne 

Emission de certittoats de depdts apeciaux a an taui d'inte 
ret s'elevaut graduellement jusqu'a 3 1 * p. 0. l'an, suivan 
termes. Interft de 3 p. c. sur depots payables a demande 

37 SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 

Correspondants a I' Stranger: 

EtatsUnis: New- York, Boston, Buffalo, Chicago, 
Angleterre, France, Allcmagne Autrube, Italie. 

raaoeacecorocKKwoweaace^ 
ft Jardine Universal Ratchet | 
Clamp Pril. g 



Bureau du Grand Trunk a London 

I ne partie du magnifig.ue §difice recem 

meiit construit par le Grand Trunk Sys 
ifin pour j Stablir ses quartiers g6ne 
raux. rue Cockspur ii Loudon, sera consa- 
cr6 au Bureau par rintcnnciliaire duquel 
seront fouruis Les renselgnements concer- 
nant le Canada. Le Standard of Empire 
l'appelle "I'ne Nouvelle Embassade Coin 
merciale Canadienne." 

An dt-saus des bureaus principalis tlu 
Grand Trunk, sont dee salles spacieuses 
spt'-ria iciiit-ni ri'si'i-v'V's a ce service. La 
isiteurs peuveni se reposer et lire 
lfs nouvelles de ['Empire, poser des ques- 
tions et recevoir des avis d'hommes expfr 
rimentes au sujet <lu Dominion du Cana. 
da. 

Sur les murs de C6S salles sont <.W splen 

(lidcs tableaux montrant lt j s progres Caits 
par les homines <iui d6veloppen1 la nou 
velle nation du nord. 



I'n c&blogramme de Paris annonce que 
lea actions de la Quebec Railway, Ligbl 
and rower Corporation ont 6te appelSes 
a la Bourse et que la demande de la part 
des sp6culateurs a §te vive, ce stock se 
vendant a un prix equivalent a 39 3-4 au 
Stock Exchange de Montreal. 



Les recettes de la compagnie du C. P. 
R., du ler juillet au 7 juillet, ont 6t6 les 
suivantes: 

1910 $.2,0.22.000 

1909 1,611,00(1 



i Peroeuse a Rochet Unlverselle de Jardine.) 

Employee dans toutes sortes de manu- 
factures pour les reparations urgentes 
aux machiues. 

Tous les ateliers de machines et <le 
chemins de fer devraient 1 'employer. 

Les constructeurs de pouts., les poseurs 
de voies ferrdes et les ouvriers en 
constructions m^tallique* ea ont be- 
■oin constamrcent. 



S A.B. JARDINES & CO. | 

HESPELER, ONT. 
C«a»aQa»aoa36QC8X083C8383eaC83SC83 



Telephone LonKue Distance No 39 
MagniflquesSallesd'echantillons pourConimin 
Voyageurs, completement detach6es de l'Hdtel 

HOTEL VICTORIA 

J. L. PATENAUDE, Prop. 
Coin Labelle et Sto Anne, - ST-JEROME, P.Q. 



GARAND, TERROUX & CIE 

BANQUIERS ET COURTIERS 

116, Rue Saint-Jacques. Montreal 

EN FACI DU BUREAU DE POSTE 



IONTBRIAND. 



Augmentation $ 41 1 .' 



<L. R. M 

l Architects et Meanrear, t 

< . SBn rue Str Andre, I 

j Montneal. } 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITE2 " LE PRIX COURANT" 



46 



LE PRIX OOURANT 




Le Baromefre de Vos Affaires ?&$&# 

si vous tenez des marehandises dune quality connue et eppouvee: 

LE CABLE METALLIQUE DE GREENING 

Vous serez surpris, quand vous aurez etudie notpe catalogue, du 
nombre des usages auxquels le Cable metallique de Greening- peut 
etre employe, et du nombre coprespondant de clients possibles. 

Nous fabriquons le Meilleur Cable metallique, en toutes gros- 
seups et poup tous les usages. 

Rappelez-vous, ehaque fois que vous vendez du Cable Metallique 
de Greening", que vous pouvez vendpe de la Gpaisse a Cable de 
Greening*. 

U/?e B. GREENING WIRE COT, Limited 



HAMILTON, Ont. 



MONTREAL, Que. 




FAITS AU CANADA 



Outils 

de Chantier 

de Pink 



Procurez-voiis le Catalogue 
et la Liste de Prix. 



LES OUTILS TYPE 

dans ehaque Province da Dominion, en Nouvelle 
Zelande, en Australie, etc. 

Nous fabriquons toutes sortes d'outils pour ourriers de 
chantier. 

Peaveys de Pink, a douille ouverte, patentes. 

Crocs de Roulage de Pink, Bee Arrondi, Douille Ouverte, 
patented. 

Crocs de Roulage de Pink, Bee Arrondi, a Crochet, paten- 
ts, tous munis de manches en erablea sucre.fendu. 

Ce sont des Outils ltgers et durables. 

Vendus dans tout le Dominion par tous les Mar- 
chands de Ferronnerie en Gros et en Detail. 

Manufactures par 

THOMAS PINK, 

Pembroke, Ont., - Canada. 

Telephone a Longue Distance, No 87. 



LE PRIX OOURANT 



47 



PATENTES 



OBTENUES PROMPTEMENT 



Avez-vous une Idee ? — Si oui, demandez le 

Guide de I'lnventeur qui vous sera envoye gratis 

par Marion St Marion, Ingenleura-Consell*. 

Bureaus • I EdiBce New York LiTe, Montreal, 

let qo7 G Street, Washington, D. C 

QUEBEC STEAMSHIP GO. f 



LIMITEE. 
ST. LAWRENCE LINE. 



SS. "CASCAPEDIA" 

1000 Tonnes. 

PARTIRA DE MONTREAL (Section 23) 

Lundi, 18 Juillet a 4 heures p. m. 

et de Quebec le jour suivant & midi pour 
Bassin de Gasp«5, Malbaie, Perc^, 

Grande Riviere, Summerside, 
Charlottetown et Plctou. 

Excellentes commodites pour passagers. 

Aucune cargaison n'eet reeHe apres midi, 
le jour du depart. 

De NKW-YOHIC a QUEBEC, par la Ri- 
viere Saguenay, renommee au loin, arrets a 
Charlottetown et Halifax. Le SS. Trinidad, 
2600 tonnes, part de Quebec, les 22 juillet, 
5 et 19 aout, et 2 septembre a 5 p. m. 

Pour fret, passage et salons, adressezvous 
aux Agents des Tickets de laQu kbko Steam- 
ship Company: W. H. Henry, 286 rue St- 
Jacques, W. H. Clancy, 130 rue St-Jacques, 
Thomas Cook & Son, 630 rue Ste Catherine 
Ouest, L. J. Rivet, 13 Boulevard St-Lau- 
rent, ou J. B. Brock & Co., 211 ruedeiCom- 
mlssaires, Montreal. 

? -9 -©SS-B -3«C*-9ft»-» -9-5-52-9 -S -9-3-9 -S^ 



▼▼▼▼▼▼▼ WW wwwwwwwww www 



GRAND TRUNK s^ff 



! 
I 
I 

I 
S 
i 
I 
i 



i 



rWWW W W WW WWW W 

TRAINS DE DIMANCHE MONT- 
REAL-SAINT-HYACINTH E 

A dater du dimanche 12 juln et 
les dimanches suivants jusqu'a nou- 
vel ordre, un train special partira 
de Montreal a 12.30 p.m. (midi) 
arrivant a St-Hyacinthe a 1.20 p.m.; 
au retour le train partira de St- 
Hyacinthe a 8.00 p.m., arrivant a 
Montreal a 9.i0 p.m. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller et retour pour l'ouest 
du Canada via Chicago ,en vente 
les:— 14 et 28 juin: 12 et 26 juillet 
9 et 23 aout; 6 et 20 septembre a 
tres has prix. 

Bons pour 60 jours. 

LA ROUTE DES LACS POUR 
L'OUEST DU CANADA 

La route la plus attrayante est 
celle du Grand Trunk Raiway Sys- 
tem, Northern Navigation Co., a 
travers les lacs Huron et Sup6- 
rieur, et par le Canadian Northern, 
de Port-Arthur a Winnipeg et 
l'Ouest, offrant le meilleur service 
de chemin de fer possible et un 
voyage sur l'eau au-dela de toute 
comparaison. 

Billets d'aller et retour a prix 
rfiduits pour Vancouver, San Fran- 
cisco et autres stations sur la cote 
du Paclfique. 

Pour plus de details, s'adresser 
aux BUREAUX DES BILLETS EN 
VILLE, 130 rue St-Jacques. T61. 
Main 6905, 6906, 6907 ou a la gare 
Bonaventure. 



Ventes par le Sherif 

Du :s au 23 Juillet 1910. 
District de Chicoutimi 

Amable Duchesne et al vs Ferdinand 
Simard. 

Delisle. — Le lot No 43, avec batisse. 

Vente le 20 juillet, a 1.80 p. m., a la 
porte de l'eglise de la paroisse de Saint- 
Coeur de Marie. 

Le Credit Foncier F. C. vs Jos. Trem- 
blay et al. 

St Joseph d'Alma — Les lots 7b, 7c et 
8a, du 4e rang, avec batisses. 

Vente le 20 juillet, a 10.30 heures a.m., 
a la porte de l'eglise paroissiale. 
District de Kamouraska 

Georges Berube vs Romuald Soucy. 

Ste Rose du Degele. — Pt du lot No 66, 
67, pt du lot No 68. 

Vente le 21 juillet, a 1 heure p. m., a 
la porte de l'eglise paroissiale. 
District de Montreal 

Dame Eugene Latreille vs Albeit Mi- 
chaud. 

.Montreal, quarfcier St-Jea<n-Bapti'Ste.— 
Le lor No 1-276, avec batisses. 

Veute le 21 juillet, a 10 heures a. m., 
au bureau du sherif a Montreal. 
District d'Ottawa 

Dame Marie Azelie Gagnon et vir vs 
Charles Methe. 

Wakefield.— Le lot No 30 du 6e rang 
et pt du lot No 30a, du 5e rang. 

Vente le 19 juillet, a 10 heures a. m., 
au bureau d'enregistrement dans la cite 
de Hull. 

District de Quebec 

L. Emile Labrecque vs G. J. Marti 
neau. 

Saint Bernardin de Siennes, Riviere a 
Pierre. — Le lot No 9-4 et les droits sur le 
lot No 8-6. 

Vente le 21 juillet, a midi, a la porte 
de l'eglise paroissiale. 

District des Trois-Rivieres 

In re Alph6ric Laliberte, failli et Syl 
viano Dugal, curateur. 

Gentilly— Pt du lot No 438, avec ba- 
tisses. 

Wnte le 19 juillet, a 10 heures a. m , 
a la [H>rte de l'eglise paroissiale. 



CANADA CEMENT CO. 

Les dlrecteurs de la Canada Cement 
Company, Limited, ont eu une assemblee 
le 7 juillet. L'honorable W. C. Edwards, 
president de la compagnie, occupait le 
fauteuil presidentiel. Un rapport etendu 
et hautement satisfaisant sur les opera- 
tions de la compagnie a 6t6 presents par 
le geYant g6n6ralqui est maintenant dans 
l'Ouest dans l'int6ret des affaires de la 
compagnie. 

Les ventes jusqu'a date, cette annee, 
Bont de beaucoup superieures a celles de 
1'annee derniere pour la meme p6riode. 

II fut decide de convoquer une autre 
assemble a une date prochaiue, quand 
les comptes concernant les operations de 
la com]>agnie pour le premier semestre 
seront frm4s. Les directeurs seront alors 
en mesure de declarer le second dividen- 
de trimestriel, au taux de 7 pour cent par 
an, sur les actions de preference. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRI 




; Speciality de Mobilier ; 

et Accessoires pour 

Bureaux. 

PUPITRES (DESKS) 

de tout genre pour bureaux d'affaires. 

CLASSEURS 

(FILING CABINETS) 

en bois et en acier. 

TABLES ET CHAISES 

pour Bureaux de Direction. 

BANCS ET SIEGES 

pour Eglises, Maisons d'Edt cation, 
Theatres et Salles de Reunion. 



I 



CORRESPONDANCE SOL1JCITKE, 



CANADA OFFICE 

FURNITURE CO., 

LlMITE D 

221, RUE ST-JACQUES, 

MONTREAL. 

••••••••••••••••••••••a*** 



H 



ORMISDAS CONTANT, Entrepreneur- 
Platriar, 609 Berri. Phone Bell Est-1177. 



Maleon Fondae en 1170. 
JLti.ar'a.H't* Ooutllax-a 

Importateor de 
FERRONNERIR ET QUINOALLLERIE 
VRRRW A VITRRS, PEINTUREB, ETC 
■ atela.ll t* t Potlei de tout** tortee. 

■ as. I>> a *»• ru« St- Paul 
Veutaa II at 14 »t-lmibl». MONTREAL. 

La malaon n'a pal de oooamU Toyageuri et fait band 
flotar *»■ client* da oette depeoee. Attention toute 
•peoiale Mix oommandsf par [a malle, Meatieuri lee 
■jarvbaodi de la oampairne seront toujour* terrls am 
flue DM prli du msroh*. 



X COURANT" 



48 



LE PRIX OeUEANT 




Le seul etablissement du genre au Canada. 

The Asbestos Manufacturing Company, 

LIMITED. 

LACHINE. P.Q. CANADA. 

Manufacturers de toutes eortes de Produits 



en Aebeste. 



Avez-vous 
vu les 



BARDEAUX 



en Ciment a 
I'Asbeste ? 



lis ne Br ulent pas — n'ont pas besoiu de Peinture. 

CEMANDEZ ECHANTILLONS ET PRIX 

MINES: Bell Asbestos Mines, Thetford Mines, 

ADRESSEZ VOTRE CORRESPONDANCE A 

The Asbestos Manufacturing Company, Limited. 

705, Edifice de la Banqve des Townships de I'Est, 

M0NTREKL, CHNHDH. 



mm SCOTIA STEEL & GOAL £0, 



MANUFA0TURIKH8 DE 



ACIER en BARRES MAROHAND, MAOHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'a 48 pes de larsp, RAILS 
en "T" de 12, 18 et 21 lbs a la verge, ECLI9SE8, 
ESSIEUX DE CHARS UE IHEMINS DE FER. 

GROSSES PIECES DE FORC E, UNE SPcTOLITE 

— — ^— 1^ — B— a— — ^^M ^— — 

FER EN GUEUSE "FERRONA" POUR FONDERIE, 
"OHARBON OLD SYDNEY." 

Aclerie, Trenton, N.E. Hants Fourneaux, Ferrona, N.E 

Mines de Charbon, Sydney Mines, N.ffi. Mines de Fer, Wabana, Ter'n've 

Bureau Principal: NEW GLASGOW, N.E. 



J 



ESSAYEZ 

nos Celebres Peintures Preparees 
de Fabrication Ang-laise, 



iarque 'FALCON. 



jj 



"\ 



Blanc de Plomb, Minium, etc. Vernis 
pour Peintres de Batisses et Pein- 
tres de Voitures. 

Notre EMAIL - FALCONITE Blanc, 
nos Emaux Oxydes FALCON, 

Nos Peintures Vernis pour Voitures, 

Nos Teintes Vernis L ACKERITE, etc. 



WILKINSON, HEYW000 & CLARK 

LIMITED 

(de LONDRES, Angleterre) 

300 Rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 
FRANCIS C. REYNOLDS, Gerant. 



SUCCURSALE 
CANAOIENKE 



r 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronnees (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 plis. 

Papiers de Construction. Feutre a Donbler et a Tapisser. 

Produits de Goudron. Papier a Tapisser et a Imprimer. 

Pap er d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 
ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82, rue McGIII, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures : Rues du Harre et Logan. 
Moulin a Papier, Joliette, Qu*. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR*. CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



49 



UNE QUESTION DE CHEMIN DE FER 

Nous lisons dans la Gazette de Mont- 
real, du 27 juin 1910: 

Ce qui a ete avance recemment au sujet 
des pretentions qu'ont les chemins de 
fer des Etats-Unis a augmenter leurs 
taux de fret, s'est reproduit dans le cas 
des chemins de fer canadiens par rap- 
port a la derniere decision du bureau de 
direction agissant d'apres la loi de con- 
ciliation. D'apres la nature des choses. 
les salaires figurent dans le cout d'ex 
ploitation des chemins de fer beaucoup 
plus que cela n'a lieu dans toute autre 
industrie. Quand aux salaires en ajoute 
le prix du combustible et du materiel, 
dans la production desquels la main d'oeu 
vre est un facteur principal, on peut dire 
qu'il n'y a pas d'industrie qui donne a 
l'employe une si grosse part de ses re- 
cettes brutes. Quelques rapports qui 

viennent d'etre publies rendent cela evi- 
dent. Pendant l'exercice termine le 30 
juin 1909, les recettes brutes des chemins 
de fer canadiens se sont elevees a $145.- 
056,000. Sur cette somme, 43 1 J 2 pour cent 
ont 6t6 payes aux hommes qui travaillent 
sur les lignes et a ceux qui les adminis 
trent. Aux EtatsUnis, la proportion des 
recettes brutes pay6e en salaires pendant 
la meme pgriode n'est que de 41 pour cent 
La difference de 2 1-2 pour cent nest pas 
le resultat de divergences dans les taux 
des salaires, mais est attribu6 au fait 
que dans les grandes sections des Etats- 
I T nis. la population est beaucoulp plus 
dense qu'au Canada; la les trains en g6 
n6ral transportent plus de voyageurs et 
plus de fret, suivant la longueur de la li 
gne, et le meme personnel op£rateur 



prend soin d'un volume d'affaires plus 
considerable. 

Quand on se rappeile que l'Etat de New 
York a une population aussi forte que tout 
le Canada, on peut se rendre compte de 
la situation. Quand on pretend que les 
prix sur les chemins de fer canadiens de 
vraient etre aussi eleves que sur les che- 
mins de fer des parties voisines des Etats 
In is. on oublie certaines choses. Toute- 
fois, e'est la une question a part. Les 
chemins de fer canadiens doivent payer 
des salaires approximativement les me 
mes que de l'autre cote de la frontiere. 
sinon, ils ne pourront pas garder de bons 
employes. Cependant quand ils doivent 
augmenteer les taux de salaires et ce 
qu'ils paient pour leurs fournitures. plus 
rapidement qu'ils ne peuvent augmenter 
leur tr^.fic et les recettes qui en decou- 
lent, ils voient faibiir leur situation fi- 
nanoiere. On estiine qu'en douze ans jus- 
qu'a 191ii, le cout de la main d'oeuvre sur 
les chemins de fer canadiens a augmente 
de 30 pour cent, celui des fournitures, du 
riel et de l'outillage, a l'exclusion du 
bois de construction, de 44 pour cent, et 
celui du bois de construction, de 65 pour 
cent. Les coinpagnies ont pu maintenir 
leur position en faisant de fortes depen- 
our leurs voies ferrees et leur stock 
roulant. Des voies ont et6 redressSes 
et double>s, leurs pentes ont €t6 rerluites 
et des rails pesants ont 6t§ pos6s sur les 
Des pouts ont et€ consolides. La 
puissance des locomotives et la capacity 
des wagons ont 6t6 augmentees. et maiute 
nant le tonnage d'un train de fret est 
presque on entierement double de ce qu'il 
etuit. il y a vingt ans. Le b6n6fice n'a 
pas 6t6 entierement pour les actionnaires 
et porteurs d'obligations. Les taux ont 



ete reduits de quelques fractions de cent 
par tonne et par mille. Cela ne semble 
rien en soi-meme; mais si on multiplie 
cette reduction par les dix millions de 
tonnes transporters par mille, elle signi- 
fie une forte economie pour ceux qui 
paient les frais de transport. 

Toutefois les compagnies de chemins 
de fer ne peuvent pas depenser continuel- 
lemnt de l'argent en ameliorations, aug- 
mentations de salaires, defenses d^x- 
(ptoitation, et maintenir leur situation 
financiere. a moins qu'elles ne puissent 
aussi augmenter leurs recettes dans une 
proportion se rapprochant des demandes 
croissantes qui leur sont faites. On cal- 
cule que 1'augmentation des salaires re- 
commandee par le bureau de conciliation, 
quand elle sera accordee et prise conime 
base de concessions a d'autres branches 
de travail, elevera de 43 1-2 a 54 1-2 pour 
cent des recettes brutes la proportion du 
cout des salaires sur les chemins de fer 
canadiens. Les homms d'affaires juge 
nont quel effet cela aura sur les recettes 
nettes. Une forte augmentation du coQt 
d'exploitation des chemins de fer ne peut 
pa- etre considered seule. Si les compa 
gnies veuieiit etre a la hauteur de leurs 
responsabilites, maintenir leur credit et 
si teiiir dans une position qui leur per 
mette de faire face aux plus grandes 
demandes qui leur sont faites, elles doi- 
vent recevoir davantage pour des servi- 
ces qui leur content davantage. 



Une sorte de brouillard plane sur les 
phrases longues, embroulllSes. Employez 
les mots comme s'lls Stalent de l'argent 
— suffisamment, mais pas plus. Chaque 
mot a sa valeur apCclflque. 




Le Klarchand Particulier 



avec lequel uous desirous venir en contact 
cette fois-ci est l'homme fatigu6 de tenir 
la sorte de peintures et de vernis qui ne 
paie pas la location des tablettes— la sorte 
qui prend la poussiere, que person ne ne 
detnande jamais deux fois, et que peu de 
personnes demandent nitme une fois. II 
y adu nouveau pour ce marcb"and dans le 
pouvoir de vente de FLOORQtA«E 
(le roi des emaux a plancher de couleur 
solide), de GBARITIRS (le fini pour 
plancher qui dure d'une manifire cHon- 
nante) et de quelques autres lignes AX K. 
de marchandises qui se vendent bien. 

Si vous £tes ce marchand,il voua 
sera profitable de nous poser des 
questions aujourd'hui m£me, ou 
de vous procurer chez votre four- 
nisseurdes boites-^chantillons et 
des cartes en couleur. II n'est 
rien de tel que de voir les mar- 
chandises. Vous comprendrez 
mieux pourquoi elles se vendent 
bien. 



fl/t^Mil^^ 



The Meaford Wheelbarrow Co., 

MEAFORD. ONTARIO 



Limited 



MANUFACTURERS D£; 

BROUETTES en Bois et en Acier, ainsi que 
dune ligme STERLING de Brouettes et de 
Chariots se Poussant Facilement, a Cous- 
sinets a Cylindres. 

RACLOIRS A TRAINAGE— En Acier Comprint. 

RACLOIRS SUR ROUES. 

CHARRUES DE PENTE. 

TRUCS, WAGONS A RENVERSEMENT, 

TOMBEREAUX A RENVERSEMENT et autres 
Fournitures d'Entrepreneurs. 

Demandez les prix et le Catalogue. 

Ant nt de vente pour I'Esti 



Alexander Gibb, 

13 rue St-Jean, 
MONTREAL. QUE. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



50 



LE PRIX COURANT 



Pompes 

Mc Dougall 

marque "Aremacdee " 




Satisfaction G©Lrantie 



The R. McDougall Co., Limited 



Meches de Tariere 

Demandez a votre Fournisseur les Meches de Tariere 
"RAPID" et "PARRY." 




The Rapid Tool Company, Limited 

PETERBOROUGH, CANADA. 



Catalogue Envoy* iur Demande. 



Meubles en Rotin 




de toutes 
sortes. 



Voitures 

de Bebe. 



No. 6. — Volturette pliante. 




Meubles de V6randa pour 
Habitations d'Ete. 



Catalogue envoys aux 
marchands. 



IMPERIAL 
RATTAN CO., 

LIMITED 
STRATFORD, - ONT. 




LE 



Poele 

QUE 

vous 

DEVEZ 

VENDRE 



Bien annonce il est en orande demande. 

Un Bon Profit Vous est Assure 



Ecrivez-nous pour terrnes et conditions 
de vente. 

RECORD FOUNDRY & MACHINE CO., 

MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



51 



TEL. BELL ST. LOUIS 1202 



A. PAQUETTE & FILS 

ENTREPRENEURS GENERAUX 
1239, rue St-Hubert, MONTREAL. 



Tel. Bell Main 2785 



Residence : Ste-Therese 



LUCIEN GIROUX 



Argent a preter, 
Reglement de 
Successions 



NOTAIRE i 

Edifice St-Charles 
43, rue St Gabriel. 

MONTREAL. 



J'E 


Gravel E. A. Ouimet 




(ft aver & Ouimet 




Agenti d Immeubles 




Prtts — Assurances — Successions 




97 rue St-Jacquei. 


Til 


Bell Main. 3971 i MONTREAL 



K«». : 437, St-Antolne Tel. Bell Uptown 2874 

JOS. A. BRUNEI", L. LB. 

NOTAIRE 
Edifice Banque d'Epargre, 2e Etage, Chambre 5 

180, Rue St-Jacques, Montreal 

Argent a preter sur proprietes immobilierea 

Tel. Bell Main 79 



Tangrede Pagnuelo 

AVOCAT 

COMMISSAIRE, COUR SUPERIEURE 
Bureau : 72 Notre-Dame Est, - - Montreal. 

VU-e-Tls le PitUU de Ju.tlce 

Collection de Comptea, Billets, etc., tans frais. 

T4I. Main 8051 



T*l. Bit 1399 



Residence : 
1211a, rue St-DenU 

Tel. St-LouU 1134, 



JOS. BINETTE 

ENTREPRENEUR ET CONTRACTED 
466, rue St-Charlei-Borromee - Mentreal 



Residence l'rlvee : 535 rue Ontario. 

AMEDEE ALLARD 

EntrepreneurGeneral et Manufacturier 
de 

Portes, Chastli, Eioalltrt, Deooupage,Tourn.age 

Ho., Eto. 

Coin Adam et Lasalle, Malsonneuve. 



TEL. BELL 
les Coinmandes seront executees 
promptement et a prix moderns. 

OCT. VAILLANCOURT 

Entrepreneur et Manufacturier de 

PORTES, CHASSIS, JALOUSIES, ETC. 

1848, rue Sanguinet, Ville St Louis. 



AMALGAMATED ASBESTOS 

Le rapport annre" "e la Amalgamated 
Asbestos Corporation Limited, pour l'ex- 
ercice terming le 31 mai 1910, a ete expe- 
di6 aux actionnaires. II indique des pro- 
fits de $517,969.80, apres paiement de 
toutes les depenses. Sur cette somme, il 
a ete preleve $375,000' pour interet des 
obligations: il reste ainsi $142,969 diponi- 
bles sur les actions de preference. Le di- 
vidende trimestriel initial a seul ete paye 
sur le stock de preference, le ler avril, ce 
qui laisse un surplus de $110,157.30 sur 
les operations de l'ann6e. La somme dis- 
ponible pour les dividendes de preference, 
s'il fallait les payer en entier pendant la 
premiere annee, depasserait de $11,719 le 
montant requis. Le dividende complet pour 
l'annee sur les actions de preference s'§- 
I&ve a $131,250 par rapport a une somme 
disponible de $142,969 pour l'exercice qui 
vient d'etre termine\ 

Le bilan general montre que la compa- 
gnie a en caisse $5,944 et des comptes re- 
cevables pour $63,598. L'asbeste en mains, 
gvaluee au prix de vente par contrat, for- 
me une somme de $621,013. Les comptes 
payables et les salaires s'eievent a $121, 
428, et les billets payables a $377,662, ce 
qui porte le passif a $499,090. 

Le president. Mr. E. B. Greenshields, 
dans son rapport officiel. feiicite les ac 
tionnairos du resultat sati^faisant des 
operations de l'annee. etant donne que les 
operations ont ete entravees par le tra- 
vail de developpement. II declare aussl 
que sur les $110,157 de surplus, il sera 
pave $21,875 representant un interet de 
deux mois sur les actions preferees et 
$21,300 pour les salaires des directeurs. la 
elation, etc., ce qui lalssera une som- 
me de $66. 982. 30 a reporter. La compa 
gnie a en mains des contrats s'eievant a 
$3,037,000. 

Mr. Oreenshields declare que la depen- 
se resultant de toutes les ameliorations 
aux di verses proprietes s'61evera a $250, 



Le rapport du Board of Trade de Lou 
dree pour le mois de juin indique des 
augmentations de (14,624, pour les im- 
portations et de (25,408,000 pour les ex 
portations. I/augmentation principale 
des importations porte sur les ma tier e8 
premieres, et celle des exportations, sur 
les marchandises manufacturees. 



On fait un vernis pour cuir de la ma 
aiere suivante: Prenez quatre livres de 
meiasse une demi-livre de noir de fumee, 
une deini-livre d'huile douce, une quanti 
te egale de gomme arabique et une demi 
chopine de colle de podsson. Meiangez 
bien dans 16 livres d'eau; faites chauf- 
fer et, quand le melange est refroidi, 
ajoutez y une chopine d'alcool. 



TOLES GALVANISEES 

MARQUE 

GlLBERTSOATs 



COMET " 

Garanties a double joint 
et bien galvanisees. 



Seul Agent de Vente au Canada : 

ALEXANDER GIBB 
13 Rue St-Jean MONTREAL 



C. D. SHELDON 

COURTIER DE PLACEMENTS 

Speciality de placements dans les chemins de 

fer et stocks industriels. 
Venez ou ecrivez pour avoir des renseignemenU com- 
plets Bur mon systimede placements. 

Chambre 101, 180, rue St-Jacques 

MONTREAL 



T^e John Morrow Screw, Limited. 
Ingertoll Nut Co., Limited, 

Ecrous comprimes a chaud. Ecrous com- 

8 rimes a froid. Ecrous demi-flnie. Ecrouf 
nia. Ecrous en acier tourne. Ecrous en 
lalton carres et hexagonaux. Ecrous en 
lalton molletes. Vis d'arret. Vis a Grosse 

Tate. 

Speciflez toujours la marque " MORROW," 
e'eat la meilleure. 

INOEKSOLL, ONT. 



Specialties pour Expedition 





3 
Q- 






J. N. WARMINTON, 

207, rue St-Jacques, Montreal. 



RAS0IR "RADIUM" de 
H. BOKER A CO. 




Affile paries ouvriers les plus habiles tous 
experts dans lour partie. La matiere, la main 
d'eeuvre et le fini cle ces Rasoirs sont parfuits ; 
ohaque Rasolr est garantl durer la vie d'un 
bomrae. Demandez notre Brochure Qratuite 
" Some Pointers for Gentlemen who shave 
themselves." 

(Quelques Indications pour les Hommes qui 
Be rasent eux-memes.) 

MoOILL CUTLERY CO., R«ffd. 
Bolt* Poatale, 800, '.-.' Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



52 



\M PMX GWTRANT 




LA LIGNE ROYALE. 

NOUYEAUX VAPEURS A TURBINE a TRIPE HELICE. 

Absolument les plus modernes. 

Navires les plus rapides sur la route la plus courte. 

De MONTREAL, QUEBEC et BRISTOL. 
DEPARTS 

Dt BRISTOL: De MONTREAL: 

7 juillet ROYAL EDWARD 21 juillet 

21 juillet ROYAL GEORGE 4 aoCit 

4aout ROYAL EDWARD 18 aout 

et ensuite le jeudi, tons les quinze jours. 



La Nouvelie Malle Royale entre ie Canada 
et la Grande Bretagne. 

Pour taux, fret et passagers, s'adresser a un agent 
quelconque de la couipagnie, ou a Wm. Philips, faisant 
fonctions de G^rant du Trafic, Toronto. Guy Tombs, 
faisant fonctions d'Agent General du Fret et des Passa- 
gers, et A. H. Davis, Agent des Passagers, Edifice 
Imperial Bank, Montreal. 



Le Gazogene 
"National" 

Rpond a u n besoin. 

L'ACETYLENK est le 
moyen d'cclairage par 
excellence, sa lurni^re 
est celle qui se rapproche 
le plus des rayons du so- 
leil. II fallait trouver un 
moyen de produire 1 'ace- 
tylene sans qu'il se sur- 
chauffe. II fallait aussid^- 
truire les bulks de ce gaz 
afin de l'amener a une 
temperature uniforme, le 
■£cher , parce qu' a son £tat 
primitif il est toujourshu- 
mide, le laver et le filtrer. 
Le g6ne>ateur "National" 
est le seul qui r£ponde a 
ce besoin, etd'une manu- 
re parfaite. Sa construction est faite d'apres des lois scientifi- 
ques, de maniere a ce qu'il donne la meilleure luuiiere possible, 
et avec la plus grande Economic 

Le carbure ne s'evapore pas. II est plac6 dans le gazogene 
en quantity suffisante pour donner la lumiere pendant plusieurs 
jours, il est dans un recipient fermant herm£tiquement et il 
peuty demeurertant qu'il n'est pas d6pense\ C'est la un fait 
important. 

Le Gazogene "National" est certainement le systeme d'cclai- 
rage le plus sur et le plus economique. 

Manufacture par la 

National Acetylene Gas Co. 

SHERBROOKE, QUE. 

Toute personne visitant MONTREAL peut voir ce gazogene en fonction 
chez Mr. R. N. Seviony, 510 rue St-Jacques.presde lagare Bonaventure. 








Ouvrage 

ORNEMENTAL 






(J w 




ENFERETENFIL 
















METALIQUE de toutes SORTES 
















(jril/es fiour Ijanques et 


JjUt euux,. ^— — — 
















TOUS LES F1N1SSAGES 
















Tabourets pour Manufacture. 

Coffres en Metal pour Vetements. 

Travaux pour Cachots et Pnsons. 

Grilles de Fenetres. 

Armatures de Ciment. 

Metal en Feuilles Perfore. 

Toile Metallique pour tous les usages 

Decrivez ce aont vous avez be- 
soin ; Nous jiouvons vous le 




(T J) 




Canada Wire Goods 




^^^^^S 


i< 


Mfg. Co. - Hamilton, Ont. 




Agent pour l'Est : las. S. Parkes 
448 rue St.-Paul - MONTREAL' 


Grille de 'Porte 


Nous manufacturons aussi de la 
Toile Metallique. de la Broche Or- 
nementale et des Ouvrage en Fer. 



JOSEPH RODGERS & SONS, LisiS 



Sheffield, Ang. 
Evitez les imitations de notre 

COU TELLER IE, 

en vous assurant que cette MARQUE 
EXACTE se trouve sur chaque lame. 

Seuls agents pour le Canada: 






JAMES HUTTON & CO., Montreal. 



LES CHEVAUX 

en mauvais etat sont simplement ramenfe a leur 
pleine capacity de travail, quand on les nourrit de 

MOLASSINE MEAL 

Cet aliment am^liore la digestion, previent et 
guerit les douleurs intestinales, diarrhees et toux 
et ameliore remarquablement les Robes. 

POUR MATIERE A LIRE ET PRIX, 
S'ADRESSER A 

ANDREW WATSON 

SEUL IMPORTATEUR 
91 Place d'YouiN/ill©, MONTREAL 



EN EGRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT' 



LE PRIX COURANT 



5S 



A VENDEE 

D'ici a quelqties jours, une belle 
terre sur l'ile de Montreal, avec 
installation pour l'elevage des 
volailles, en tout 23batisses. Bon 
marche pour un prompt acheteur. 

Aussi 6 logis et 2 magasins. 

Prix, $5,800 ; revenu $7,200. 

L. DENEAU, 

1885, rue Notre-Dame Ouest, 
MONTREAL. 



DAVIS & VEZINA 

Manufacturiers de 

Portes, Chassis, Fixtui es, 
Plainage, Embouvetage, Etc. 

Tfl. Bell : B9T 5648 

1290, Ontario Est, - Montreal. 



Bell T«l«phone, Est 3804 

O. MASSICOTTE 

Membre du Board of Trade, Membre de la 
Chambre de Commerce, Commlssalre de In 
Cour Sup£rleure 

Agent d'Immeuhlea. Chances d' Affairei. 
Edifice "La Pat He." 

Seul proprlftalre des terrains New Orchard. 



BIRON & SAVIGNAC 

NOTAIRES 

97, rue St. Jacques, • Chambrei 18 et 19. 

Montreal 

KinleraeDt d* successions. 

Argent a prdtar sur lere et 2eme hypotbequss. 

Proprietee imraobilloroi a Tandr« *t 4 acheter. 

TEL. MAIN 589 



Henry N. Chauyin, Geo. Harold Baker, 
Harold Barle Walker 

CHAUVIN, BAKER & WALREB 

HUOCHTS 

179 rue St-Jacques, Montreal 



DAOUST REALTY L '""^ 






COURTIERS DIMMEUBLES 

Edifice "La Presse" Montreal. 
T«. Main 4918. 

Spe'clallte' : 

LOTS VAC A NTS. 



Quincaillerie de tous genre*;. 
|) Serrures Incrochetables, Etc 

L. J. A. Survcyer, 

Importateur Direct. 

52, Boulevard St-Laurent, 
MONTREAL. 




EN ECRIVA 



Assurances 

L'ASSURANCE-FEU AU CANADA EN 
1909 

Par M. W. B. Meikle, vice-president et 

gerant general des Compagnies 

Western Assurance et 

British American 

Assurance 

(Suite) 

La. construction inferieure des villes 
du Canada, aux premiers jours de leur 
existence, amena souvent des conflagra 
tions; mais a mesure que le prix du 
hois de construction avancait, !es struc- 
tures en brique et en pierre devinrent 
plus generates et les grandes villes ont eta- 
bli des reglements definissant les limites 
dangereuses. C'est grandement aux com 
pagnies d'assurance contre l'incendie que 
Ton doit ces ameliorations. Non seule 
ment elles preconisent un meilleur type 
de construction et une meilleure protec 
tiin font re le feu. mais elles sont ton- 
jours pretes a accorder des reductions 
de taux pour une amelioration aue'< 
que. Les seTieuses conflagrations qui 
out eu lieu, meme dans de petites villes, 
comine Trois Rivieres el Fernie, ont eu 
pour resultat que toutes les compagnies 
out examine leurs diffeTentes lignes avec 
beaufonp d'attention, et il est juste de 
remarquer r4ue toutes lesl compagnies 
operant an Canda en 1000 out §te" I 
circonspectes an sujel des risques qu'elles 
out pris. 

Tres peu de changements onl eu lieu 
durant I'annee, dans }e pei ■ inel di 
nies d'assurance eoni re I'iui 

die :iii Canada Le fa li l< "'" i-'r-n •• 

f;inf a et«3 la mort de M. A T, Palerson, 
repio-entant de la Conipagnie Phoenix 
d(> Lbridoif 11 6ta$1 tenu dans la plus 
limn.' e-iinie par 4a conipagnie el par 
toua ceux ei urance 

II y a maintenanl 23 compagnies 
rant an Canada sous des licences em 
par le Gouvernemenl du DJomiinion a 
Ottawa, IS qui ont leur siege principal 
en Angleterre el en Ecosse, el l l donl 
le bureau principal est aux Etats Unis — 
tout .".". compagnies ayanl des licen 
ces du gouvernement canadien pom- ope" 
rer dans toutes les provinces du Domi 
nion. En plus 6 impagnies il y a 

un Dombre considerable de compagn 

I ar ad rani dans inn- on plu 

sieurs provinces du Dominion, avec des 
licence- emises par chaque province, el 
en out re un tres grand nombre de 
compagnies mutuelles locales En 1909, 

il y a eu tout un afflux de compagnies 
avec siege principal aux Etats-TJnis 
ehercliant a fa ire affaires dans une on 
deux provinces seulement; de meme un 
certain nombre de compagnies eanadien 
nes ont etc organisees dans les diverses 
provinces; sur ce nombre une seule a 
pris une licence du Dominion. 

NT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



W.LAMARRE&CIE 

MARCHAND DE 

BOIS ET CHARBON 

Foin. Paille, Avoine, Etc. 

242 AVENUE ATWATER 

Pres St-Jacques, ST-HENRI. 
Correspondance sollicitee. 
Bei/l Tel. Mount 609. 
Mahchands 1324. 



Ontario Silver Co., Limited, 

NIAGARA FALLS, Canada. 

MANUFACTURIERS OE 



Culllers, Fourchettes, Coutellerle, 
et Articles en Plaque. 

DEMANDEZ NOTRE CATALOCUE ET N08 COTATIONS. 



TEL. BELL, 


MAIN, 1859 


LEANDRE 


BELANGER 


Notaire, Comptab 


e et Comniissaire 


No 20 rua St-Jacques 


MONTREAL 


Argent a Preter 


a 4, 6 et 6% 



60 YEARS' 
IENCE 




Trade Marks 
Designs 
Copyrights &c. 

Anyone sending a sketch and description may 
quickly ascertain rmr opinion free whether an 
Invention Is probably patentable. Communion. 
tlonsHtrlctlycontldentliil. HANDBOOK on Patents 
sent free. Oldest agency for Reounng patents. 

Patents talieu through Bluun & Co. receive 
tptciol notice, without c harg e, la the 

Scientific American. 

A handsomely Illustrated wiekly. largest cir- 
culation of any srlentitln Journal. Terms f r 
Canada, $3.75 a year, postage prepaid. Sole', jy 
ill nowsdealers. 

!yiUNN&Co. 86IB ' oad -v. New York 

Branch Office. 626 F St, Washington. D. C I 



♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦»♦♦ 

I LIVRES DE RECOMPENSES 

Nouvelles Series Hit-toriques. 
Nouvelles Reliures en 

divers formats. 

LIVRES DE PRIERES 

POUR KICCOMPENSES 



I 



PREMIERE COMMUNION 
Chapelets. Medailles, 

Articles Religieux. 
Asfortiment le plus considerable. 



| LaCIE J. B. HOLLAND & FILS, 

I 6 a 14, rue St-Vincent, 

| MONTREAL. 

»♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦•♦»♦»♦♦♦♦»» 

COURANT" 



54 



LE PRIX OOURANT 



TJn meoontentement considerable exis- 
te parrni les agents de la campagne au 
sujet des assurances prises en dehors 
d'eux. Le tableau des taux est trop com- 
plique pour les agents pour qui l'assu- 
rance n'est qu'une ligne secondaire d'af- 
faires, et les courtiers habiles des prin- 
cipales villes profitent de la situation 
Ipour suggerer des formes plus 'larges 
de polices, faisant des changements dans 
le risque, pour supprimer quelques ex- 
tras. II semble qu'il y ait peu d'espoir 
que les gerants de cornpagnies puissent 
prendre des mesures pour remedier a 
cet 6tat de chases, trop nombreux sont 
ceux qui se contentent de suivre la poli- 
tique de la moindre resistance. Les 
agents s'organisent dans la province 
d'Ontario et pourront, dans un certain 
temps, operer des reformes. Si 1' Asso- 
ciation Nationale des Agents Locaux de 
l'Assurance-Feu etend jamais son orga- 
nisation jusque dans le Canada, l'Article 
2 de sa constitution, ainsi libelle, "son 
but est de soutenir les droits principes 
et de s'opposer aux mauvaises pratiques 
dans 1'assurance contre l'incendie," est 
article, quand il sera applique, fera dis- 
paraitre une quantite d'ennuis a la sa- 
tisfaction des assureurs et des agents. 
Si les agents du Canada publiaient un 
"Tableau d'Honneur", semblable a celui 
publig par 1'Association des Agents des 
Etats-Unis, relatant les cornpagnies qui 
n'acceptent pas de contrats en dehors de 

telephone Main 553. 

ESINHART & EVANS 

AGENTS PRINCIPAUX 

SCOTTISH UNION & NATIONAL 

INSURANCE COMPANY OF 

EDINBURGH. 



GERMAN AMERICAN INSURANCE 
COMPANY, NEW YORK. 



ET COURTIERS GENERAUX 
D'ASSURANCE. 



Argent 1 Preter sur Biens Fonciers, aux 

taux caurants las plus bas. 

Demande directe 

sollicitee. 



Bureau .- 
edifice Lake of the woods, 

39 RUE ST-SAOREMENT, 
MONTREAL. 



ceux donnee par les agents residents, la 
liste en serait courte. 

Ce qui caract6rise la situation de 1'as- 
surance-feu au Canada, pendant 1'annee, 
ce sont les enipietements • s6rieux faits 
dans les affaires des compagQies ayant 
une licence reguliere, par les Lloyds 
(Anglaise et amSricaine) et par les co-n 
pagnies americaines n'ayant pas de li- 
cence. 

C'est devenu une question vitale pour 
iles conipagnfies Iicenci4es pour operer 
au Canada et pour leurs agents, car on 
pretend avec raison que les cornpagnies 
qui out de tres forts depots a Ottawa, 
sont soumises a de sfcricts rdglements, 
paient des taxes au Canada et donnent 
de Femploi a un grand nombre de per- 
sonnes, ne devraient pas etre exposees a 
une concurrence illicite, cacta6e. 



Capital autorise 
Assurance en vigueur 
Depot au Gouvernement 



$1,000,000.00 

7 000,000.00 

■ 25,000.00 



The Provincial 

Fire Insurance 60., 

of Canada 

COMPAGNIEA FONDS SOCIAL 

BUREAU-CHEF 

160, RUE ST-JACQUES 

Edifice Guardian 

MONTREAL 

Agents demandes pour la ville 
et la campagne. 




ISIDORECREPEAU gerant 
edifice NEW YORK LIFE, 

II, Place D'Armes.Monlreal. 




Bour obtenir une legislation protec- 
trice une organisation a ete formee, com- 
posed de toutes les cornpagnies tarifees, 
non tarifees et mutuelles, ainsi que des 
agents de tout le Dominion appartenant 
a ces trois classes de cornpagnies. La 
plus forte opposition rencontree par les 
cornpagnies & ce sujet provient des mem- 
bres de 1'Association des Manufacturiers 
Canadiens. Sous pretexte qu'il est ne- 
cessaire qu'ils se protegent contre les 
(manufacturiers Strangers, le Dominion 
leur a accorde toute sa protection. Si les 
cornpagnies d'assurance obtiennent ou 
non une semblable protection, les manu- 
facturiers feront tort a leur propre cau- 
se, car les arguments employes par eux 
en faveur de la liberty dans 1'assurance. 
s'appliquent avec autant de force contre 
eux. 



ASSUREZ-VOUS 

DANS 

LA SAUVEGARDE 



lo PARCB 

QUE 

2o PARCE 
QUE 

So PARCB 
QUE 

4o PARCE 

QUE 

•o PARCE 
QUE 



Sea ttni sont aussl avant- 

tageux que ceux de n'iiuporte 

quelle compagnie. 

See polices sont plus liberates 

que celle8™de n'importe^ueT 

le oompagnie. 

Ses garanties sont superien- 

res ala^enerallte de celles 

des autres cornpagnies. 

La sagease et l'experlence de 

sadire ion sont une garan tie 

de succ^g pour les annees 

futures. 

Par dessus tout, elle est une 

compagnie oanadlenne fran- 

calse et ses oapitaux restent 

dans la province de Quebec- 

pour le benefice des notres . 

Sl*c« •••lal: 7 PLAOE D'ARMES, 

WIINTMRL. 



London Guarantee & 

flGCident GO. Limited. 

Contrats de Garantle et de Fidflite. 
Polices d'assurances contre lea Acci- 
dents et la Maladie. 
Polices CoUectives contre les Acci- 
denta pour les OuTriers. 

D. W. Alexander, g^K" 



TORONTO. 



m.lH. IUCCOmbe, ? r oX P e d U e r Quebec, 

Edifice Canada Life, MONTREAL. 



- -FWWWWWWW WWW ▼▼▼▼▼^. - 

LA PRINCIPALE DIFFICULT^ qui se presente a l'homme inexperimente qui entre dans | 
l'Assurance-Vie, c'est de trouver des hommes Bons a Assurer. Cette difficulte disparait X 
quand vous travaillez pour une Compagnie Industrielle, dont les debits sont une mine in- 
| epuisable a la fois pour les affaires ordinaires et les affaires industrielles. 

I THE UNION LIFE ASSURANCE COMPANY 

* BUREAU.CHEF A TORONTO, CAN. 

* Plus de porteurs de polices au Canada que dans toute autre Compagnie Canadienne. 

* ♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦»♦♦»»♦♦♦♦♦ » ♦♦»»♦♦» ♦»♦♦»♦+♦♦»♦♦♦♦ ♦ ♦♦♦ 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR9, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LB PRIX COURANT 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

ISCOBPOBEB EJI 1S51 

ACTIF, au-delik de - - $3,267,082.*5 
Buraau Principal : TORONTO, Ont. 
Koa. Sao. A. Cox, President. 

W. R. Bsogk, et John Hoskiit, K. 0. 

LL.D., Vice-Presidents. 

W. B. Mbikle, Gerant-General. 

C. C. Fostxb, Secretaire. 

Suesursale de MontP&al : 

189 rue Saint-Jacques. 
Robt. Biobbrdikb, Gerant 



Anx Chefs d Entreprises. 

Industriels et Manufacturers. 

Accidents du Travail. 

La LOI concernant les responsabllite's des 
accidents dont les ouvriers sont vlctimes dans 
lenr travail, et la reparation des dommagea qui 
en resultent, est entree en vigraeur le ler Janvier 
1910. 

1_A RREVOYANOEC, 

met a votre disposition les services d'experts 
en matiere d'assurance contre les Accidents du 
Travail et vous evitera tout sujet d'ennuis et de 
responsabillte. 
AiBurti-vouj sans retard. 

Ecrlves a J.C. Qagn*. "Gerant General, 
63 Guardian Bid*. - MONTREAL. 

on Telephones Main 5027. Agents demandes. 



L'ASSIIRMIGE MfsnT-ROYM. 

Coinpagnie Independante (ineeodie) 

Bureaux : 1720 rue Nofcre-Oame 

Coin St-Fxaneoia-Xavier, MONTREAL 

RODOLTHK Fokqbt, President. 
J. E. Ol&mbkt, Jr., Gerant-GeoereJ. 



La Compaonie d'Aaaurance 

MUTUELLE DU COMMERCE 

oontra I'lncondle 
Aetlf excedant - S250.00O.00 

TJBFOT ATI QODTKBNKMBNT 

•a oonformlU areo Is nouyella Loi del uiuruau 
de Quebec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 

Bureau Chef:* 151 rue Olrouard, St-Hyaclnthe 



♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦ 

METROPOLITAN 

LIFE ASSURANCE COY OP NEW YORK 

(Compagrie a Ponds Social) 

Actif $277,107,000 J 

Polices en vigueur au 31 de- ♦ 

cembre 1909 10,621,679 ♦ 

En 1909, la compagnie a emis ♦ 

au Canada des polices pour $23,418,168 T 

Kile a depose entre les mains ♦ 

du Gouvemement Cana- I 

dien, exclusivement pour a 

les Canadiens, plus de $7,000,000 ♦ 

lira plus de 375,000 Canadiens assures T 
dans la METROPOLITAN. I 

AAAAAAAA.AAAAAAAAAAAAAAAAAA 

f f f f f f f WWW^r^W wwwwwww 



ear* 

I636i 



Liverpool 
London 

AND 

Globe 



Fidelity-Phenix Iosnranee Co., 

OP NBSltf YORK 

TOTAL DE L'ACTIF - $14,081,389.23 
Robert Hampson & Son, Agents, 

I-S ST. JOHN STRBBT 



Suoourtalo ay Canada, Bureau Chef a Montreal 



SUN LIFE OF CANADA 

au at oiotaim i*oa 

Aotif $29,2*8,625.51 

Surplus sur tout le Passif et le 

Capital. Hin 3 J et 3 p.o. Standard 2,696.303.96 
Surplus d'apree 1'Ktalon du Gouv. 4,118,491.91 

Kevenu en 1908 6,949,601.98 

Assurances en vigueur.. 119.61T.740.8~ 

Eorivez au bureau chef i Montreal pour avoir la petite 
broohure Intitules "ProfperousaDd Progreaalre." 

L«S POLICES Ol LA SUN LIF< SONT FAOILIS A VIHDH t 



compaonie MONTREAL-CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 
Focdae an 1858 

Aotif 1667,886.96 

RaeerTe $198,071.28 

Autrea Valeura passives 20,087.91 

$218,769.19 

Surplus pour laa assures $344,126.76 

BUREAU-CHEF I 

Ma. 50 rui St-Jaaquei, • - MONTREAL. 



Union Mutual Life Insurance Company, da Portland, Maine 

FRED. E. RICHARDS, President, 

Valour accept ee de Garanties Canadlennes, detenues par le Gouver- 
nement Federal pour la protection des Porteurs de Polices, $1,206,576 

Toutes les polices emiees avcc Dlvidendes Annuals ear paiement 
de la prime annuelle de deuxieme annee. 

Ouverture except ionnolloa pour Agents dans la Province de Qufebeo 
et l'Kst d'Ontario. S'adresser a 

WALTER I JOSEPH, OcSrant. 

151 rue St. Jacques MONTREAL. 



LA COMPAONIE D'ASSURANCE 

•TED^RALJLIFE" 

Bureau Principal t HAMILTON, Can. 

Capital at Aotif - 4, 513,9*0. 68 

Assurances en force en :9C9 - 21,049,822 6! 

Paye aux Porteurs cJe Polices en 1909 347,274 4S 

Ccntrata d' Assurance les plus desirables 

DAVID DEXTfBR, President o: Direoteor-Gerans. 

H. RU33EL, POPHAM, Gerant. Dietrict de Montreal 



La Compagnie " EQUITABLE " 

D'Assurance Mutuelle contre le Feu 

Lee nouvelleS primes recuse ilepiiifl le dernier rapport 
fait su pouverneineiit, pout au delu <!e $74,871.53 et la 
Coropagnie a emar>£ au dels, de 2,143 poljeefi depuis cette 

date, cfc qui est un den iiieilleurn restiltats qu'upe compagnie 
ohtetiir. 

S. T. WILLETT, Pr-oaldant F. G AUTHIER, Oerant 



$2.000.000.00 DE PROFITS 

aeront distribute aux Porteurs de Po- 
lices, cette annee, par la 

CANADA LIFE 

1909 a ete l'anneo la plus prospere pour la "Canada Life" depuls 
qu'elle existe, et oela montre que c'eat uno Compagnie des plus 
satisfaisactes pour les Homines qui s'y aseurent et pour les 
Agents qui la representont. 

Adrease : CANADA LIFE ASSURANCE CO. 



HN ECRIVAr"-" AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



Ne Manquez pas la Vente 





gpWARDSBUR, 




PURE 



Table s# 



o 

i* 

s 

5 




M. lc Marchand, lorsque votrc 
clientele vous demande du 

SIROP 
DE 

TABLE, 

Marque "CROWN" 

Vous avez inter£t a lui donner 
satisfaction, non pas seu le- 
nient parce qu'il y a, pour vous, 
profit a le faire, mais parce que 
vous savez — pour en avoir con- 
somme vous-m£me — que c'est 
un produit recommandable a 
tous les points de vue. 
C'est le sirop favori a table, 
comme a la cuisine, ou il sert a 
preparer d'exquis desserts. 



Nous rannonqons en ce moment 
dans les meilleurs journaux qui 
atteignent le consommateur. 
NE MANQUEZ PAS LA VENTE, 

Dans TinterH du consommateur, 
Dans votre propre inte"rH. 

En vente partout : en oaniatres de 2 lbs., 5 lbs., 10 lbs. et 20 lbs. 



Edwardsburg Starch Co. Limited. 

164 Rue St-Jacques, 



MONTREAL.. 



CN ECRIVANT AUX ANNONCECRE, CfTEX - LE MIX COURANT" 




MONTREAL, VENDREDI, 5 AOUT 1910 



No 31 





**P • 




\x\± 




(AUTHENTIQUE WORCESTERSHIRE) 




Foumisseurs de 

Sa Majeste 

le Roi. 



Pour lcs jours dc fete — ct tous Ics jours." 



Agents canadiens: J. M. Douglas & Co., Montreal. Etablis en 1 857. 



I 

I 

I 

I 

I 

I 
i 



A 



LB PRIX OtOTLLKT 



^ 




Demandez a votre fournisseur 

Les Pates Alimentaires 

de la Marque "RF.RTR A NO" 

II ne peut pas vous en fournir de meilleures. Ce n'est pas sans raison que dans le 
monde entier les meilleures epiceries vendent : 

Macaroni " Bertrand " Vermicelle " Ber tr and " 
Spaghetti"Bertrand" Coquilles" Bertrand" 
Nouilles" Bertrand" Etc., Etc., Etc. 





Pendant la Saison Chaude 

Les Essences Culinaires 

Jj ¥^%T\kT A O sont ^ e S ran< ^ e vente; les menageres les pr£ferent a 

*"**^ -w ^JV^l X^L k^a ce ^ es ^ e toute autre marque. Ayez-les en magasin si 

* vous ne voulez pas manquer des ventes. 
Voici quelques essences qui conviennent particulierement pour cremes a la glace. 

Fraises Framboises Groseille Citron 
Vanille Cafe Chocolat Orange 

Nous manufacturons d'ailleurs toutes les essences culinaires possibles. 

En demandant a votre fournisseur celles qui vous manquent, specifiez bien que vous 

voulez la marque "JONAS." 

Henri Jonas & Cie, 

MONTREAL 



M 



^ mi 

■I.I —II I —ll „ , . ,| | | . ,| , II. _ _ I.I, .1 II IIW I M-I - .I m ^^^— ^»^^^^»^^ ■■■ I - 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PEIX COUKANT 3 





S3 

I CN achetant vos conserves, ayez 

1 ^ soin de vous procurer celles 

si empaquetees par Dominion Can- 

i ners, Limited Leur qualite est 

I garantie. Vous ne courez aucun 

I risque 

I MARQUES PRINCIPLES: 

1 "Aylmer" 

I "Little Chief" 

1 "Log Cabin" 

1 Simcoe 

I "Delhi" 

i ETC. 

1 Dominion Canners 

m 

@! LIMITED 

I HAMILTON 

IN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, Q|TEZ " UE PRIX QOURANT" 



LB PRIX OOURANT 



PRIX COURANTS. 

Dans la llste qui suit, sont comprises uniquement les marques spGciales de merchandises dont les maisons, indiqufees 
en caractere noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou qua ces maisons manufacturent elles memes 
Les prix indiquGs le sont d'apres les derniers renseignements fourmis par les agents, repr6sentants ou manufacturiers 
eux-mfimes. 



WALTER BAKER & CO, LTD., 

La lb. 

Chocolat, Prime No 1, bte 12 lbs., 

pains de 1-4 lb. et 1-2 lb. . . . 0.35 

Cbocolat a la Vanille, bte de 6 lbs. 0.44 

German Sweet, boite de 6 lbs. . . 0.26 
Breakfast Cocoa, bte de 1-5, 1-4, 1-2, 

1 et 5 lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte de 1-2 lb., bte de 

12 lbs., Ex. sac de 6 lbs 0.32 

Chocolat sucre\ Caracas, bte de 6 lbs 0.32 
Soluble Cocoa (Soda chaud ou 

froid), boites de 1 lb 0.38 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

5 nouGs ensemble 3.00 

Chocolat sucrfi, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 

Ces prlx sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, 
Montreal. 

Farlnes preparees de Brodie. la doz. 

Red XXX .... pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 

Buckwheat .... pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat .... pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake . . . pqts de 3 lbs. 1.60 

Griddle-Cake . . . pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses contenant 3 doz., paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs., 20c. chaque. 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 

Montreal 

The Noir Ceylan "Owl" 
No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 
I lb. 30 lbs. par cse 
1 lb. 30 lbs. par cse 
lb. 30 lbs. par cse 
lb. 30 lbs. par cse 



No 5. 
No 10. 
No 10. I 
No 15. 1 



No 15. i lb. 30 lbs. par cse 

No 30. 1 lb. et y 2 lb. 30 lbs. par cs< 

The Vert Ceylan "Owl" 
No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse . . . 
No 5. i lb. 30 lbs. par cse . . . 



WILLIAM CLARK, 
Montreal. 
Conserves 

Viandes assorties 

Compressed Corned Beef . . 
Compressed Corned Beef . . 

Lunch Ham 

Lu.nch Ham 



La lb. 
20c 
21c 
26c 
27c 
32c 
33c 
40c 

La lb. 
20c 
21c 



Ready Lunch Beef . . Is $1.85 
Geneva Sausage. . . Is 2.20 
English Brawn. . . Is 1.90 
Boneless Pigs. Feet . Is 1.90 
Sliced Smoked Beef . *s 1.50 

Roast Beef Is 1.85 

Ready Lunch Loaves, Veau, 
Jambon, Boeuf. assortis . . 

Dito • . . . . 

Boeuf Bouilli 

Boeuf Bouilli 



Is 
2s 
Is 
2s 
2s 
2s 
2s 
2s 
Is 
2s 



La doz. 

0.00 
l.<8'5 
3.25 
0.00 
3.50 
3.00 
4.00 
3.00 
3.00 
2.50 
3.25 



is 1.40 

Is 2.55 

Is 1.85 

2s 3.25 



Boeuf Bouilli 6s 11.50 





Pork and Beans, sauce tomates Is 0.60 

Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.90 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boites hau- 

tes, sauce tomates .... 3s 1.25 



GXlONGU 




0.60 
0.90 



Pork and Beans, Plain . . . 
Pork and Beans, Plain . . . 
Pork and Beans, Plain, boites 

plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boites hau- 

tes, Plain 3s 1.25 



PURITY, MEDALLION, 
THREE STARS, 

Trois Marques 

de Farine sur lesquelles on 

peut compter. 

WESTERN CANADA FLOUR MILLS CO., Limited 

TORONTO, MONTREAL, ST-JOHN, N. B. WINNIPEG, BRANDON. 



^3^^\ Cold Storage 



Pi 



•n 






Circulation d'air froid et sec, 
ventilation parfaite, Tempera- 
ture appropriee a la nature des 
produits a conserver. 

Conservation d'apres les methodes 
soientifiques les plus approuvees, de 

Beurre, Fromago, 

Oeufs, Fruits. 



Coin des rues des Soeurs Grises et William, MONTREAL. 
O. M. GOULD, Gerant. 



I Vendez le Saindoux de Qualite, qui donne satisfaction. 4 

Saindoux Compose de Laing' 

II n'y en a pas de plus fin. Garanti exempt d'eau. 



THE LAING PACKING ft PROVISION CO., Limited, rue mill. Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 
PRfiTS ET OBLIGATIONS HYPOTHECAIRES 

Pendant la semaine terminer le 30 juillet 1910. 



BUREAU DE MONTREAL OUE8T 



Date 


Montant 


9^ 


Norn du Preteur 


Nom de l'Emprunteur 


Affectant un ou des 

lots d'un quartier 

de Montreal on 

autree villes 


Nature de l'acte 


Ju 










J. O. Gravel 


St- Antoine 


Obligation. 
Pret. 




26 












26 














' 21.. 






J. E. Gravel 

The Synod of Diocese of Montreal 

do 


Obligation. 




28.. 
29.. 














Pret. 




' 29 










' 29 








•< 

















BUREAU DE MONTREAL EST 



25 . 
25.. 
26.. 

26 . 

27 . 
27.. 
28. 
29 . 
29.. 
29.. 
29.. 
29.. 
29 . 
29 . 
29 



S 1200 


6* 


1500 


6 


3000 


8 


3500 





4500 


6 


2000 


6 


2500 


5 


1000 


6 


400 


6 


3000 


7 


250 


12 


3000 


6 


1810 


6 


8000 


54 


10000 


6 



Montreal Loan & Mortgage Co. 

Maria Koux 

Jos. Lamoureux 

Succ. I. Huriuhise 

Dme V ve O. Bissonnette 

Wilfrid Seers 

J. O. Gravel 

J. B. Lavigne (lit Poudrette . . . 

Dme Vve John s wail 

Gustave Vinet 

Arthur Julien 

Win Boyce 

Credit Foncier F. C 

J M. Wilson 

R. Ann King 



Maxime Chayer 

J. B. Pellelier 

BjfnoBt Lemoyne 

A. Soubrc dit St Jean 

A. S. Bissonnette 

Joa. Lapierre.. 

Jules EC. Gravel 

Krnehtine Clement 

Dine F. Larorque. 

Hormisdas T. Lapointe. . 

Dme Edinonr Pilon 

Dme Vve Thoa Whittet.. 
Krnest Boivin el .il . 
Dme Vvt j. .1 s. Gelinas 
Parker Foundry Co. 



Ste-Marie 

St-l.ouis .. 

st-Jacques 

ste-Marie 

St-Jacques 

St-Louis . . 

St-Jacques. 

Ste-Marie. 

St-Loui* . . 
Ste Marie 
St-Laurent 
Ste-Marie 



Obligation. 

Pret. 
Obligation. 



Pret. 

Obligation. 
Pret. 



BUREAU D'HOCHELAUA ET JACQUES-CARTIER 



21 


$ 800 


54 


21. 


1000 


6* 


21 


2500 


6 


21 . 


1800 


6 


21 


1500 


6 


21 


X00 


6 


21 


1300 


6 


21.. 


700 


6 


21 


M0 


6 


21.. 


7000 


6 


21 . 


3600 


6 


22 . 


10700 


64 


22 


500 


6 


22.. 


300 


6 


22.. 


1800 


64 


22.. 


■_>46o 


6 


22.. 


3500 


6 


22. 


500 


8 


22.. 


2051 


6 


22.. 


410 


4 


22.. 


2300 


6 


23.. 


2000 


6 


23 • 


500 


6 


23.. 


1506 


i 


23 


500 


6 


23.- 


7000 


6 


23 


191S 


6 


13 • 


2500 


6 


25-. 


3000 


6 


16- 


1000 


7 


2.V- 


6600 


6 


25.. 


3600 


6 


25.. 


8300 


6 


25.. 


1100 


7 


25-. 


UOOO 


64 


25.. 


6000 




2.V . 


7506 


6 


2.V . 


3000 


7 


25 


4000 


5| 


26-. 


1800 


6 


26 


830 


8 


26.. 


2600 


6 


26 


600 


6 


26 . 


830 


6 


26.. 


75 


12 


26 . 


16000 


54 


26.. 


I2nu 


7 


26.. 


10060 


7 


26.. 


4500 


a 


26.. 


1412 


6 


26.. 


1500 


6 


26 


300 


8 


2fi . 


2500 


6 


26 . 


3000 


6 


27.. 


325 


6 


27.. 


606 


6 


27 


2000 


6 


27 


300 


7 


27.. 


1000 


7 


27 . 


4500 


54 


27.. 


2500 


6 


27.. 


20(10 


6 


27.. 


1006 


6 


27.. 


25000 


54 


27.. 


500 


6 



Dme Thos Plante 

Dme V ve K. Trudel 

Arthur Rheaume esqual 

Arthemise Laganiere et al 

Dme Vve M. Chevalier. 

Credit Foncier I'. -C 

Dme Vve K. Marcotte 

Dme Vve John Angel 1 

H. F. Barre 

Dine Vve <'hs Berger esqual 

Dme Vve J. B. Sloard 

Trust 8c l/oan Co of C 

D. Bastien 

Dine Vve K Vullquette 

Yorkshire Ins. Co 

Alphonse Hetu et al 

Alfred B Trudel 

Arthur Guilbault 

Cie Mutuelle d'Emraeubles 

Albert Lau/on 

Pierre Boy 

Hi IT. C. A. Liunarcho 

Rev. A. I.emiredit MarsolaU 
Dme A. Glrouard 

Osias Legault 

S. Viau 

Cie Mutuelle d'linmeubles 

John Bourgouin 

Dine Vve (lis Merger esqual Jos. Dufort.. . 

Damase Marsolais Foe. H. Demurs 

Dme E. Elic Jos. Elie 

A/arie Riopel rlorm. Charpentier 



Krs Lariviire 

Dine F. S. Mackay.. 

Eliza Gascon 

Henri Let'ebvre. 
Aza. Filiatrault, sr... 

Israel Nantel 

J. L. Guilbert 

Theo. Batiolle 

.1. D Couillard 

M. Veruslavitz 

Maxima Deslauriers 
I, I inn. i.. Beaubien. 
Abraham Benoit . . 

Louis Blsson 

I.. .1 st Jean 

K. \ Hoy. 

lie 
Rodrigue Leduc 
Rag. Bedard, peie . . 
Job. Lauson 
Victor I leepal ie 

J. I>. Dagenais 

.1 (i Beilerose 

Jos. Rinfrel 

Ad. .loly 

Nap. Boileau et al ... 
Dme EC Gingras ... • 
.1. K. Tremblaj 



Fulgence Kiopel 
Valentine Turcot .... 

Yorkshire Ins. Co 

People Mutual Hldg SooietT. 

Credit Foncier F.-C 

Thos Hannah 

Dme V\ e S. V Wilson esqual . 

Credit Foncier F. C 

E. Bissonnette 

Jos. Hurtubise et al esqual 

Edouard Gauthier 

F)me Pierre Charron 

A. Jette &Cie 

Standard Life Ass. Co 

Trust & Loan Co 



Dme Vve David Madore 

J. A. Pilnn 

J. B. M. Forest 

Adolphe E'icard 

J. E. Desmarais 

Cordelia Demers 

Donalda Thauvette. 

Dme Vve B. Goyer 

IiOnis Demuy 

O. Taillefer 

Charles Matte 

Dme F. C Grant de Longueuil et al. 

Alliance Nationale 

Credit Foncier F.-( ' 

Geraldine Harbour 

Succ. Wm Dow 

Henry Jag Tellisr 



Desnoyers, Varin ,v Cie, Ltee 

Alfred ( online 

w illiani BiltclifTe 

Dior Win A. Sadler 

Dme K. M (irillin 

G EC. Bl.iiklock 

Jas P. Anglin 

Ant J. Batelle 

A . Tliiliert (^t al 

i ». (ill. TIM 

Dme I.. Piitte Trempe 

Leon Cote 

K Douville 

A. A. Morrice 

W. loron el al 

Henri Forget 

.!. Ji' oli 

L J. Levricr 

H. T. Beaudoin 

Alfred Fiset 

D. Tremblay 

Adolphe Picard 

vap. Lecompte 

H. Larose., 

Win ou (J. Bedard 

J. B. Gaudaire 

Alp. Hcaulicu 

Jas M. Bcotl 

Leon Dubois 

David Depatie 

A. Ch"«rbonneau 

(Jeo. Wilkins 

Eienri Roy 



Verdun. • 

St Jean-Baptistc 

Laurier 

Verdun 

St-Denis 

Hochelaga 

St-Henri 

St-Denis 

Maismineuve 

st-.Iean-Baptiste 

DeLorimier 

Laurier 

Kmard 

Sault au-Recollet ... 
N.-Dame de (inlces. . 

Duvernay 

N. Damede Graces. . 
St-Denis 



Roche'aga 

Ejaurier 

St-Denis 

Sault-au-Rocollet 

DeLorimier 

Paroiste St-Ijiiurent. 

Daurier 

^t Denis 

Hochelaga 



St-Gabriel .... 
Maisonneuve 
EEochelaga — 



Westmount .. 



\ 1 i.uiie de Gnlces. 
Westmount 



DeLorimier 

ste (unegonde 

Verdun. 

I'ointe-aui-Trembles. 

I.ongue-Pointe 

I.aurier 

Westmount 

St Paul 

Hochelaga 

Longue 1'ointe 

Laurier. 

I'oinie-aux-Trcmbles 

EEochelaga 

Maisonneuve 

Laurier 

Mont-Royal 

Hochelaga 



St-Denis 

Westmount. . 

Maisonnciiv e 

St-Denis 

St-Henri 

Westmount. . . 
Laurier 



Obligation. 



Pret. 

Obi gation. 



Pret. 
Obligation. 

Pret 

Obligation. 

Pr6t. 
Obligation. 



Pret. 
Obligation. 



Pret. 

Obligation. 

PrAt. 

( itiligation. 

Pret. 

Obligation. 



Pr6t. 
Obligation. 



Pret. 

Obligation. 

Pret. 

Obligation. 

Pret. 



LE PRIX OOURANT 



Pork and Beans, sauce Chill Is 
Pork and Beans, sauce Chili 2s 
Pork and Beans, sauce Chili 3s 

Ox Tongue (whole) lis 

Ox Tongue (whole) 2 s 

Ox Tongue (whole) 2Js 

Jellied Veal Is 1.85 2s 

Gelees de Bouillon . 



Potted Meats 

Ham, Tongue, Beef and Veal, 
Js 0.50 

Tongue, Ham and Veal .... 

Veal and Ham, pat6s .... 
Soupes 

Chicken 

Chicken Qts 

.Muaiigatawne.yl, Oxtail, Kidney 
Tomato, Vegetable, Mock Tur- 
tle, Consomme, Pea .... pts 

DIto « ts 

Mince Meat 

(Tins ferm6es herm6tiquement). 

Is $100 2s 1.95 3s 2.90 4s 3.90 

Plum-Pudding 

Anglais . . Is 1-50 
Plum Pudding, 

Anglais . . 2s 2.00 

Boeuf fume en 

tranches "Inglass" 

Boeuf fum6 en tranches "In- 
glass" -Js 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" Is 



0.60 
0.90 
1.00 
7.50 
8.50 
9.50 
3.00 
2s 3.60 
6s 10.00 
La doz. 



is 1.00 

is 1.20 

is 1.10 

La doz. 

ptB. 150 

300 



1.00 
2.00 



La doz. 
5s 4.90 




is 



1.50 
2.10 
3.35 



COMPAGNIE D'l IMPORTATION ANGLO- 

FRANCAISE, 

232 rue Lemoine, Montreal. 

Axoline, poudre a nettoyer les metaux: 
Axoline ordinaire pour les metaux 

communs, les 100 paquets . . .$ 6.50 
Axoline sp6ciale pour metaux pr6- 

cieux, les 100 boites 17.50 

Eaux minerales. 
Eau de Vichy St-Yorre source Re- 

gente, la cse de 50 bouteilles . . 6.00 
Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 bouteilles 9.50 

Eau d'Evian, source Cachat, la cse 

de 60 demi-bouteilles .... 7.75 

Savonnerie Parfumerie "Maubert" 
Savon aux amandes nu en caissettes 

de 50 morceaux, le cent . . . 
Savons enveloppes en boites, cent 

modeles differents, depuis 30 cts 

jusqu'a $4.25 la douzaine. 
Poudre de riz "Parisette". La doz. 
Poudre de riz "Gilberta". La doz. 
Poudre de riz " Veloute de Rose 

Lys ". La douzaine 0.96 

Poudre de riz en boites fantaisie, 

30 modeles differents (depuis 50 

cents jusqu'a $4.50 la douzaine). 

Dentifrices de Botot. 
Eau de Botot, flacons avec bou- 

chons, depuis la douzaine .... 4.00 
Eau de Botot, flacons Stilligoute, 

depuis la douzaine 5.00 

Pate Dentifrice Botot en tubes. La 

douzaine 1.50 

Pate Dentifrice en boites porce- 

laine. Petit Modele. La douzaine 2.45 



3.75 



0.48 
0.60 



Pate Dentifrice «n boites porce- 
laine. Grand Modele. La douzaine 5.85 

Le "Sublime de Bottot" pour lea 
cheveux. La douzaine .... 8.50 

Petrole Hahn contre la chute des 
cheveux. Petit Modele. La doz. 6.75 

Petrole Hahn contre la chute dea 
cheveux. Grand Modele. La doz. 12.00 
Produits Pharmaceutiques. La doz. 

Comprimes aux sels de Vichy (Fla- 
cons de 100 comprimes) .... 3.00 

Pastilles de Vichy a la Menthe en 
boites 1.75 

Pastilles de Vichy a la Menthe, en 
demi-boites 1.15 

Chf^bon Naphtoie Granule H. Jouis- 
se . . . . . 5.50 

Glycerophosphate de Chaux granu- 
le "Thevenot", en flacons . . . 4.50 

Levure de Biere granule^ "Th6- 

v6not" 4.50 

Sedlitz granule "Thfivenot" .... 3.25 

Sirop Pectoral "Thevenot", au Bro- 
moforme compose 6.00 

Sirop Iodotannique Phosphate "The- 
venot 6.0 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 

Bleus a laver. 
La lb. 
"Blueol", boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carres. 15c 

"Sapphire", 
btes de 14 lbs, 
pqts de % lb., 
12ic. 
"Union", boites 
de 14 lbs, pqts 
de Jet lib, 10c. 







Soyez entendu sur le Probleme du Profit 

LES FEVES AU LABD 

MARQUE KITCHENER 

sont egales comme qualite" aux meilleures marques du 
marche" et se vendent h 25 pour cent de moins. 

Pourquoi, M. l'Epicier, ne pas faire ce profit ? 

Nos feves sont toutes cueillies a. la main et empaque- 
t£es dans les nouvelles boites sanitaires contenant 1, 2 
et 3 livres avec ou sans sauce tomates. Nous avons 
aussi une ligne complete de fruits et de legumes. Si 
votre marchand de gros ne peut pas vous en fournir, 
eYrivez-nous directement pour les prix. 

THE OSHAVVA CANNING CO., Limited 

OSHAWA, - - ONT. 



\ 



AU COMMERCE 

Nous offrons aujourd'hui un lait pur, exempt de 
microbes, livreSen bouteilles herrmStiquement closes et de 
conservation ind^finie : 

LE LAIT LAURENTIA 

Traite" par un proc^de" exclusivement m^canique, repond 
a toutes les exigences dela Profession M^dicale et a. tous 
les besoins de la famille. La Crems Laurentia est 
trait^e par le mSme proc6de\ 

LE LAIT MATERNISE est la nourriture id^ale pour 
le b^be" — se rapproche le plus du lait maternel. 

DEMANDEZ NOS PRIX. 

La Cio Canadienne de Produits Agricoles Limitee 

21, hue St-Piebhe, MONTKEAL. Tel. Bell Maih 4619. 



Proprietaires: 



m 



Les Merchandises de Rowat se 
Vendent Rapidement. 

ROWAT&CO., 

Distributeurs Canadiens :— Snowdon & Ebbitt, 325 E-iifice Coristiue, Montreal, 
Quebec, Ontario, Manitoba et le Nord-Ouest ; F. K. Warren, Halifax, N. E. ; 
F. H. Tippett & Co., St. John, N. B. ; C. E Jarvis & Co., Vancouver, C. A. 



Glasgow, 
Ecosse. 



IN ICRIVANT AUX ANNONCEURi, CITEZ " LE PRIX COURAUT" 



LB PRIX OOURANT 



Ayez une prise plus ferme 
sur vos profits. 

Gagnez-vous de l'argent sur votrc lmile ? Probablement b aucoup 
moinsque vous ne pensez. Si vous poiivicz vous rend re un ronipte 
exact du peu de profit que vous faites. vous set- ez etoune. Rappelez- 
vous que 1 evaporation seule pent red aire la gazoline et le kerosene 
de 6 a 25;^ par mois. Puis tenez compte du debordement, du degontlc 
ment, dn repandage et de la mesure trop forte par chaque pinte 
vendue, et parfois meme du coulage. Ces petites pertcs coinbinees 
font facilement disparaitre vos quelques cents de profit. Vous ne 
pouvez pas augmenter le prix pour vos cients et vo'is ne pouvez lias 
rednire le prix auquel vous payez l'huile ; aussi le seul nioycn qui 
vous est laisse est de reduire la perte et la depense resultant de la 
manipulation de l'huile. Cela peut se faire avcc 

Un Reservoir a Huile "Bowser" a 
Mesure Automatique. 

Dun coup de la brimbalc de la pompe, vous pouvez tirer avcc one 
exactitude absolue un ga Ion ou toute fraction de gallon, diret tcinent 
dans le bidon de votre client, sans employer d'entonnoir ni de mesurt s 
huileuses Le reservoir est absolumcnt a l'epreuve du coulage el de 
l'evaporation. Vos profits accrus p lieront dans un an notre mcilleur 
appareil. 

N'aimeriezvous pas vend re chaque gallon d'huile avec aussi peu 
de trouble, des mains aussi propres et en faisant an profit aus-i sur 
que lorsque vous vendcz un paquct de the .' Le "Bowser'' fera cela. 
Permetteznous de vous en dire davantagc a ce sujet. 
Demandez le bulletin No 84. 

S. F. BOWSER & CO., Limited 

66-68 Avenue Frazer, 

Toronto, Ont. 




Cette afliche tentante 19' V * 7') en couleurs 
naturellcs, e t aflichee dans tout lc Canada par la 

CANADIAN POSTER COMPANY. 



Edifice Power, 



Montreal. 



C<> istiltez-nous au sujet de vos amiouces. 



Lait Evapore 

Marque 
JERSEY CREAM 




LE PLUS RICHE 

D'apres I'Essai du Gouvernement. 

THE TRURO CONDENSED MILK GO., LIMITED, TRURO, N. E. 



♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦ 

t Le Sirop Mathieu | 



(OE GOUDRON ET D'HUILE DE FOIE DE MORUE) 







iiGOUDRON|j 



pore MOM 

I Syrup of Tar jjj 

jGOD UVBR Oil| 




Voici la saison ou. Ton vend de 
grandes quantity de "Sirop Ma- 
thieu (de Goudron et d'Huile de 
Foie de Morue)." C'est le temps 
ou t (mi t le liionde que vous ren- 
contrez a le rhume et tousse. Les 
neuf-diziemes de ces gens deman- 
dent du "Sirop Mathieu" (de 
Goudrou ci d'Huile de Foie de 
Morue) car I'efficacite' de ce reme- 
de est reconmie. Morale : Ayez 
un bon approvisionnement de Sl- 
um' Mathiku— il se vend vite et 
vous donne un profit raisonnable. 



Les " Poudres Nervines " Ma- 
thieu combiners avec le "Sirop 
Mathieu" sont le meilleur re- 
mede que Ton puisse trouver con- 
tre la Grippe, les Frissons fie- 
vreux, etc. 



Envoyez nous votre commande 
aujourd'hui mfime. 



LA CIE J. L. MATHIEU, Proprietaire 

SHERBROOKE, P.Q. 

L. CHAPUT FILS & Cie., Depositaires en Gros 
MONTREAL. 



»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦»♦ 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



8 



LE PRIX COURANT 



The EDWARD8BURQ STARCH CO., Ltd 
Montreal 

Empois de buanderie La lb 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. 0.06$ 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 0.06$ 

No 1 Blanc, barils et petits barils 0.06 

Canada Laundry (cse de 40 lbs.) 0.05$ 

Silver Gloss, btes a coulisses,6 lbs. 0.07| 

Silver Gloss, canistres de 6 lbs. 0.073 

Kegs Silver Gloss gros cristaux . 0.06$ 
Edwardsburg's Silver Gloss, paquets 

chromos de 1 lb 0.07| 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.07| 

Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.06 
Benson's Enamel, par bolte de 20 

et 40 paquets 1.50 et 3.00 

Empois de cuisine 
Benson's Celebrated prepared Corn, 

Boites de 20 et 40 lbs. . . . 0:07} 
Canada Pure Corn Starch, boites de 

20 et 40 lbs 0.05$ 

Empois de riz "Edwardsburg" 
No 1 blanc, etiquette chromo, car- 
tons de 1 lb 0.10 

N. K. FAIRBANK COMPANt, 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
^Sk BOAR'S HEAD. 

fls Tierces . lb. 0.12$ 
I^JP' Demi qrts lb. 0.121 
Tinettes, 60 

lbs . . lb. 0.121 

Seaux en bois, 20 lbs 2.60 

Chaudieres, 20 lbs 2.50 

Caisses, 3 lbs lb. 0.13 h 

Caisses, 5 lbs lb. 0.13§ 

Caisses, 10 lbs lb. 0.131 





E. W. GILLETT CO., LTD. 
Toronto, Ont. 

Levain en Tablettes 
" Royal." 

Boites 36 paquets a 

5c. . . . la boite $1.15 

Lessive en Poudre de 
Gillett. 

La cse 

4 doz. a la caisse .$3.50 
3 caisses 3.40 

5 caisses ou plus . 3.35 



Poudre a Pate "Magic" 

Ne contient pas d'alun. 

La doz. 

$0.50 
0.75 



«AGlG 

Baking 
Iowde?. 



doz. de 

doz. de 4 

doz. de 6 

doz. de 8 

doz. de 12 

doz. de 12 

doz. de 16 

doz. de 16 

doz. de 

doz. de 5 

doz. de 6 

doz. de 12 

doz. de 16 



5c. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
2$ lbs. 
lbs. 
oz. 
oz. 
oz. 



1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
5.00 
9.50 
a 
La Cse 
$6.00 



}» 



60 



Soda " Magic " La cse 

No 1 caisse 60 pqts de 1 lb. . 2.60 

5 caisses 2.50 

No 2 caisse 120 pqts de % lb. . . . 2.60 
5 caisses 2.50 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. . 
et 60 pqts. de J lb. 

5 caisses . . . .$2.50 

No 5 caisse 
100 pqts. de 10 oz. 2.65 

5 caisses .... 2.55 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

| lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) $ 90 

i lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) 1.80 




La cse 



doz pqts., 1 lb. 
doz. pqts., $ lb. 



20 



/ assor- "i t7 

I tis. ; *'■ 

La doz. 

$ lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) $2.00 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse) . .$3.75 

La lb. 
5 lb. canistres carrfies (% doz. dans 

la caisse) 0.30 

10 lb. boites en bois 0.27J 

25 lb. seaux en bois 0.27) 

100 lb. barils 0.251 

360 lb. barils 0.25 



PAPIER POUR MIMEOGRAPH 

Demandez a votre Libraire la 
marque " Northern Mills " 

qualite superieure pour PA- 
PIER A COPIE. 

Manufacturee par 

La Compagnie des Moulins du Nord, 

278 rue St-Paul, Montreal. 



Ciment Granit " VOL-PEEK." 




"VOL- PEEK' 



*— 

VOL-PEEK' 



est une d^couverte merveil'euse. II sert a raccommodertoutusten- 
sile perce parl'usure II n'est besoin d'aucun outil pour s'en eervir. 
II coute tres pen et est tres economique. Toute pereonne qui s'en 
sera servie une fois, sera obligee d'admettre que ce Ciment est indis- 
pensable dans chaque famille. 

Tous les marchands devraient s'en procurer, ils y trouvoraient 
leur profit. Pour toute information, adressez-voua a 



IN. A. Bedard & Cie., 45 



rue William, 
MONTREAL. 
Seuls Agents dans la Province de Quebec pour 
H. NAGLE & CIE., Manuf acturiers. 



Nous payons les plus hauts pnx du marche pour 
les Oeurs Strictement Frais. 

«fes> Ecrivez-nous ou Telegrapniez-nous, 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, au. «. st-p«j, Montreal. 

V . J 

■ N ECRIVANT AUX ANNONCEURt, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 




£e$ Connoisseurs 

Apprecient les Celebres 

a Pipes "Peterson!' 

''/Y<< Tous les marchands de tabac soucieux de leur 

■*" .'i reputation devraient avoir cette marque en magasin. 

Seule et unique raaison au Canada reparant et fabri- 
cant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Proprietaires des 
Marques bien connues 




(^aT) (otc) 



Seuls depositaires des Tabaes et Cigarettes 
de la Regie Francaise. 



GENIN, TRUDEAU & CIE 



22. RUE NOTRE-DAME QUEST, 



Montreal. 








GINQ PRODUITS RENOMMES DE FAIRBANK 

Votre stock nest pas complet sans les CINQ PRODUITS RENOMMfiS 
DE FAIRBANK, cest-a-dire : 

Poudre k Laver Gold Dust de Fairbank. 

Savon Fairy (pour Toilette et Bain) de Fairbank. 

Savon a la Glycerine et au Goudron de Fairbank. 

Savon Sunny Monday (ne eontenant pas de resine) 
de Fairbank. 

Savon Pummo de Fairbank. 
% Boite de GOLD DUST Gratuite avec chaque achat de 5 boites. 

THE N. K. FAIRBANK COMPANY, MONTREAL, CAN. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ '* LE PRIX COURANT" 



10 



LE PRIX OOUBANT 




LARD COMPOUND 

^ EXCELS,. 



GUNN, LANGLOIS & Co., Limited, 

Prix du saindoux 

composd, 
marque Easifirst. 

Montreal. 

Tierces .... 0.12* 

Demi-quarts. . 0.122 

Tinettes, GO lbs. 0.12 : j 

Seaux en bois, 20 lbs 2.60 

Chaudieres, 20 lbs 2.50 

Caisses, 3 lbs lb. 0.134 

Caisses, 5 lbs lb. 0.13JJ 

Caisses. 10 lbs lb. 0.13} 

Pains monies d'une livre .... 0.14 

A. HANDFIELD, 

11 rue Bonsecours, Montreal. 

Sucre d'erable compose, lb 0.08 

Sirop d'erable compose, gal. . . . 0.60 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY OF 
CANADA, Limited 

Cigarettes. Le 1000 

Richmond Straight Cut . . . .12.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlete 8.50 

Old Judge 8.50 

New Light (tout tabac) .... 8.50 
Sub-Rosa Cigarros (tout tabac) . . 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5.75 

Dardanelles ordinaires . . . 12.25 
Dardanelles, bouts en liege ou en 

argent 12.50 

Murad (turques) bouts en papier. .12.00 



Moguls, bouts en papier ou en liege. 12.00 

Yildiz (turques) 15.00 

Yildiz Magnums, bouts en papier, 

en liege ou en or 20.00 

Tabacs a cigarettes. La lb. 

Puritan et B. C. No 1 . . . .l/12s 1.00 
Sweet Caporal l/13s 1.15 

Tabacs coupes. La lb. 

Old Chum 10s 0.79 

Lord Stanley, Tins 1-2 lb 1.05 

Meerschaum 10s 0.79 

Athlete Mixture, Tins 1-2 et 1-4 lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .... 0.82 

Old Virginia, pqts 1-2 et 1 lb. . . . 0.72 
Duke's Mixture (Granulated), 

l-10s. Bags 5 lb. carton 0.85 

Bull Durham. 

1-10 bags, 5 lb. carton 1.25 

1-16 bags, 5 lb. carton 1.25 

IMPERIAL TOBACCO CO. OF CANADA, 
Limited, Montreal. 
(Empire Eranch). 

Tabacs a chiquer. La lb. 

Moose bars 5| cuts to the lb., A 

butts 8 lbs 0.40 

Snowshoe bars, 6% cuts to the lb., 

Butts. 22 lbs., y 2 butts., 11 lbs. 0.43 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s 0.44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll 7Js 0.56 

Tabacs a fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 



Ivy 7s 0.50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabac hache. .La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

HENRI JONAS & CIE, 

Montreal. 
Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre . . 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre . . 1.50 
2 oz Carrees. Triple concentre . . 1.75 

4 oz. Carrees. Triple concentre . . 3.00 
8 oz. Carrees. Triple concentre . . 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre . .12.00 

2 oz. Rondes. Quintessence .... 1.75 

2£ oz. Rondes Quintessence .... 2.00 

5 oz. Rondes. Quintessence .... 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence .... 6.00 
4 oz. Carrees. Quintessence. Bou- 

chons emeri 3. 50 

8 oz. Carrees. Quintessence. Bou- 

chons 6meri 7 00 

2 oz. Anchor 1 00 

4 oz. Anchor 1-75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2 25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 125 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4 25 

1 oz. London .' 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits a la livre de . . . $1.00 a 300 
Extraits au gallon de . . . $6.00 a 24.00 

MSmes prix pour Extraits de tous 
fruits. 



Saumon Marque Quaker 

Votre clientele a besoin de conserves d'une haute categoric uniforme. 
Vous ne pouvez pas vous permettre de servir des qualites inferieures 
a vos clients. 

Un essai, et vous-meme ainsi que vos clients, insisterez pour avoir la 
MARQUE QUAKER. 



MATHEWSON'S SONS, 

202, RUE McGILL, 
J= 



Epiciers EM Gros, 

MONTREAL. 



V 



L'EAU DE VICHY ST-YORRE 

♦•SOURCE REGENTE," NON DECANTEE, 

est NATURELLE, pure, richement mineralisee. Legerenient gazeuse, son gout est agreable, son effet 
assure. Son prix tres avantageux en fait pour le marchand un ARTICLE RECLAME tres pr<kieux. 

COMPAGNIE D'IMPORTATION ANGLO-FRANCAISE 

Importateurs diroots, souls agents pour le Canada. 
232 RTTB X-EJ3MCOIMTIS - - 3M[01WXtJE5^k.X. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OODEANT 



11 



La Qualite 
d'un Biscuit 

ne depend pas ruoins de la 
purete des ingredients et de 
l'habilete et dusoin mis a )eur 
melange et a la cuisson que 
de l'empaquetage. 

Votre garantie absolue con- 
tre des biscuits spongieux 
eonsiste a vendre exclusive- 
men t — 



KHxsKnnr. 



j PERFECTION 

s 1* MOONEV BISCUIT A CANDY. CO 

STRATFOKD CANADA 



C'est la sorte qui vous ar- 
rive toujours dans le meme 
etat frais et croustillant que 
lorsque ces biscuits sortent de 
nos fours. 

Votre commerce de biscuits 
sera excellent, cet ete, si vous 
vendez les biscuits de 

MOONEY. 

Donne/, un ordre aujourd'hui 
meme. 

The Mooney Biscuit 
& Candy Co., Limited 

Stratford, Can. 




EMPLOYKZ EN OUANTITK LES 

FLY DP^IDS 

DE WIL-SOM 

le mercredi apres-inidi et le ditnatiche, et 
tenez autant que possible votre magasiu 
librede mouches. 



LACAILLE, GENDREAU & CIE 

Successeurs dcCHS. LACADIE & CIE. 

EPICIERS EN GROS 

Importateurs de Melasses, Sirops, 

Fruits Sees, Thes, Vins, Liqueurs. 

Sucres, Etc.. Etc. 

s ] j *"■ i ■ i a l i t ('■ de Vins de Messe <l<' Sicile 
et de Tarragone. 

329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizier 
MONTREAL 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
CO., LIMITED 



Fabricants de Farine "FIVE ROSES" 



MEUNERIE A KEEWAT1N 

Capacity 9000 barll s par Jour 

MeUNERIE A PORTAOE LAPRAIRIE 

Capaclti 1500 barlla par Jour 

Capacity Totale 10500 barlls par jour. 

Bureaax: MONTREAL, TORONTO, 

WINNIPEG. KEEWATIN, 

PORTAGE-LAPRAIRIE. 



CHOCOLAT 

Non Sucre 



ur&lite" 



4 IDES EPICIERS ^ 

J Pour tous les \ 

\ Besoins de la Cuisine i 



Tablettes de i lb. 
Fa.brique' par 

JOHNP.MOTT&CO., 

f HALIFAX, N. S. 

J J- A, TAYLOR, AGENT, MONTREAL 



i 



"LA FAVORITE" 

La Mine par excellence pour les poeles. 
Kile donne un lustre permanent, 
Ne tache pas les mains. 

OXRA.CrX9 COON 
La meilleure combinaison de cirage a chaus- 
sures, conserve le cuir et lui donne un lustre 
parfait. 

FROTBOTOKI1VE 

La meilleure gralsse pour harnais, assouplit 
et conserve le cuir en le mettant k l'epreuve 
de l'eau 
Vernia "UATCLH SAM" 

Donne a la rhaussure tin brillant etlncelant 
et durable. 

Ces prodults sont en vente chez tous les Epi- 
ciers en gros. S'adresser au besoin a 

Uncle Sam Dressing Co. Lanoraie.P.Q. 

R«pr«tentants a Quebeo : BOlVlN & CRENIER 

63 ie"U"E D-S-HiHOTTSIE 



Laurence & Robitaille 

MARCHANDS DC 

Bois de Sciage et de Charpente 

BUREAU ET CLOS 

Coin des rues Craig et St-Denis 

7W 3NTRBKL. 

Bell Tel.. Main 1488— Tel. des Marchands, 804 

CLOS au canal 

Coin des rues William et Richmond 

Bell TeL. Mi in 3844 



m 



*3 



BONBONS. VI A U BISCUITS. 

Y a-t-il dans le commerce des friandises plus delicieuses que celles 
de cette maison ? ^ Les detaillants ont-ils plus de satisfaction 
d'acheter d'autres marques? ^f Tout le monde sait que Qualite 
est la devise de la maison 



Ei 



VIAU & FRERE, 



Viauville, Montreal. I 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



12 



LE PRIX COURANT 



r 



Chocolat "BORDO" £ Sl 

Tous les hommes, femines et enfants, amateurs de 
chocolat, apres avoir essaye une fois le "Chocolat Bordo", 
insisteront toujours pour avoir ce chocolat. 

Comme qualite excellente et gout delicieux, il est sans 
egal. II represente une amelioration distincte dans la fabri- 
cation du chocolat. 

Le Chocolat Bordo se vendra plus que tout autre 
chocolat, parce qu'il est simplement trop delicieux pour etre 
oublie. Les personnes qui entrent dans votre magasin et y 
achetent du Bordo, en demanderont toujours, parce qu'elles 
savent qu'il n'a pas d'egal. 

Aucun autre ne peut le remplacer. 

Nous donnerons une agence exclusive, dans chaque 
ville, a la personne qui remplira les conditions voulues. 

Ecrivez promptement — Premier arrive , premier servi. 

The Montreal Biscuit Company, 



-\ 



^. 



Manufacturiers de Friandises "Donnant Satisfaction" 



y 



Deraandez 1'Encre Noire 

MARCEL 

PARIS, France. 

En Tent* chez lea priucipaux Epioiers et 

Librairea en Gros. 

Agent Geaeral pour le Canada : 

M.J. LACHAPBLLB 

229. me St-Hubert, Montreal. 



A. HANDF1ELD 

11. rue Bonsecours, - MONTREAL. 

SUCRE etSIROPd'ERABLE 



Quality Supeirieure. 



Prix Mod^re. 



Manufacture au moyen d un tres 
nouveau procede\ 

Toutes les sortes da Sirop de F. uits. 

Nous invitons cordialement MM. les Epiciers 
a nous dormer un ordre a titre d'eesai. 



Oranges, Citrons, Bananes, 

Fraises, Legumes verts et 

Noix de toutes sortes. 

PATATES "GREEN MOUNTAINS" 

Les ordres par lettre ou telephone recevront 
une attention toute speciale. 

The A. P. de Sambor Import Co., 

Fruits at Legumes en Oros 

8, CBAIG OUEST, -- MOXTBEAL, QUE. 
Telephone a loogue distance Main 5129 

PRIX LES PLUS BAS 



Viandes de Clark 
en pots 

Pendant les grandes chaleurs, les 
Viandes en Pots sont l'objet d'uue 
forte demande. Vos clients se ren- 
dent-ils compte de l'ennni et du 
temps qu'ils s'epargnent ? 

Mentionnez-leur 

les Viandes de Glarl\ 

en Pots. 

Ces Viandes leur plairont, car 
leur saveur et leur qualite 1 sont 
parfaites. 

Wm. CLAHK. 

MONTRERL 

Manufacturier de Spe'cialit^s Alimentalres 
de haute quality. 



LA FARINE PREPAREE 

(self-raising flour) 

DE BRODIE & HARVIE 



est aujourdhui la farine preferee 
des nunageres. Elle donne une 
excellente patisserie, legere, agrea- 
ble et recherchee par les amateurs. 
Pour reussir la patisserie avec la 
farine menareede Brodie & Harvie, 
il sufflt de suivre les directions 
imprimees sur chaque paquet. 



14 et 16 rue Bleury 



MONTREAL 



►♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^♦♦4 

t CONFITURES PURES 
DE UPTON 



CONFITURES PURES, 
NOUVELLE S»IS0N, 
• ■ DE UPTON, - - 
MAINTENANT PRETE. 

Absolument pures 
et de saveur deli- 
cieuse, conserves 
dans des seaux de 
5 lbs. et des iarres 
en verre de 16 oz., 
doubles or, scell^s 
herm^tiquement. 

Pure Marme'ade 

d'Oranges 

d.» UPTON 

Bien et favorablement connue de 
'Spicier et de ses clients dans tout 
e Canada, ou elle est faite et ven 

due depuis plus de quinze ans. 




I: 



52 DES PLUS HAUTES RECOMPENSES 

EN EUROPE ET EN AMERIQUE 

LES GACAOS ET CH0C0UTS 



PURS, DE HAUT GRADE 



Wilier BAKER & GO. 

LIMITED 

Leur Cacao pour le Cejeu- 
ner, est absolument pur, 
delicieux. nutritif et coute 
moins de 1 cent par tasse. 

Leur Chocolat Premium 
No I, Enveloppes Bleues. 
Etlquetts Jaunes, est le 
meilleur chocolat nature sur 
le niarche, pour l'usage de 
la famille. 

Leur Chocolat Caracas au 

sucre est le plus fin chocolat 

a manger qui soit au monde. 

Un livre de recettesde choix, en Francais, 

sera envoye a toute personne qui en fera la 

demande. 

Walter Baker & Co., Limited 

EtabHs en 1780 
DORCHESTER, MASS. 

Succursile, 86 rue St-Pierre, 

ONTRBAL. 




PAIN POUR OlSEAUXest le "Cottara Seed" 
fatirique' d'apres six brevets. Marchan- 
dise de confiance ; rien ne peut l'approcher 
comme Taleur et comme popularity. Chez 
tous les fournisseuis de gros. 






EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



13 




mmw jack 

life. J^STffe • -- 

' t ove poli^; 

, '"tile w - ; -'-*' o-rfSa 1 " 

:;C 0P||) for Parlor Stov« p, P e „,«.". 



Black Jack 



Rapide, Propre, Crmmode. 
B^ESSAYEZ-LE-@a 

En vente ch?z 
Tous les Marchands de Gros. 

Boites 34 lb.— 3 doz. par caisse. 




Victor Archambault 

BISCUITS, SUCRERIES ET 
TABACS EN GROS, 



Desire avoir agences et niarchandises a. 

commission dans l'epicerie 

— References sur demande. -- Grands 
Entrepots 



SHERBROOKE, 



QUEBEC. 




WINDSOR 

SALT 




N'est-ce pas un fait plu- 
tot significatif que plus 
de 95 1 du sel vendu au 
Canada pour la table et 
la fabrication du beurre 
et du fromage, est du 






1 




Les autres marques a vente lente valent- 
elles la place qu'elles prennent dans votre 
magasin ? 

THE CANADIAN SALT CO., LIMITED 
Windsor, - Ontario 



Moutarde Franchise. 

2 doz. a la caisse. 

Pony 

Medium 

Large 
Small 



La Grosse 



7.50 
10.00 
12 0(1 

7 30 



Tumblers 1080 

Egg Cups 12.00 

No. 67 Jars 1200 

2 doz. a la caisse 

Mugs 12.00 

Nugget Tumblers 1200 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. a la caisse. 

No. 64 Jars 15.00 

No. 65 Jars 18.00 

No. 66 Jars 21.00 

No. 68 Jars 15.00 

No. 69 Jars 21.00 

Vernls a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 

Marque Froment 0.75 

Marque Jonas 0.75 

Vernls Milltalre a l'epreuve de l'eau 2.00 

THE LAING PACKING & PROV. CO., 
Montreal, Canada 

Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess, brl 29.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess. 1-2 brl 14.75 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut, Mess, bri 29.50 

Lard de famille, dos, Canada 

Short Cut, Mess, 1-2 bri. . . . 15.00 
Lard leger, clair, bri (manque) 



Lard pesant. Brown Urand. desos- 

iuui gras, brl 

Lard clair, tout gras du dos, tres 

pesant, brl ' 

Lard 1!.' Plane, pesant, brl. . . . 31.00 

Pickled Roll . bri. 30.00 

Bean Pork, petits morceaux gras, 

barll 24.00 

Saindoux Compose Raffine choix Mar 
que "Anchor" 

Tierces, 375 lbs 

Boites, 50 lb nel (doublure 

parchemln 1 lb. 1 2 

Tinettes. 50 lbs ne1 (Tinette imi 

tee) lb. 0.123 

s •■an de bois, 20 lbs. nel 61 0.13 

Seau de fer-blanc, 20 lbs. 

brut $2.45 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en 

i ' 1 1 ■ 1 1 0.123 

Caisses 5 lbs., tins. \;<) lbs. en 

caissi Bleu 0.123 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 0.13 

Briqui lo i\ comi 

lbs mi cse, i"|ls 1 lb 0.1 I 

Saindoux Marque "Anchor" 

(Garantl absolument pur). 

Tierces, 375 lbs 0.15* 

Boites, 50 lbs. net, (doublure 

parchemin O.l'Sj 

Tinettes, 50 lbs. net (tinette imi- 

tee L51 

Seau de bois, 20 lbs. Net (dou- 
blure parchemin) $3.20 0.16 

Seau en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $3.0-, 0.151 

Caisses. 10 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, Rouge 0.157 

Caisses, 5 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, Rniisc 0.151 



Caisses, 3 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse Rouge 0.16 

Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs. en caisse 0.16$ 

Viandes fumees 
Jambons: Notre meilleure qualite. 

Kxtra gros, 25 lbs. et plus (tres 
gros) 0.17 

Gros, 18 a 25 lbs 18 

Moyen, 1:: a L8 lb., 0.20 

Petits, 10 a 1:1 lbs 11.21 

Jambons desosses, rouI6s, gros, 16 

a 25 lbs 0.19 

Jambons desosses, roules, petits, 9 

a 12 lbs 0.21 

Bacon, a dejeuner, marque anglai- 

se. sans os, choisi 0.20$ 

Bacon de Brown, a dejeuner, mar- 

que anglaise, sans os. (''pais . . 0.20 
Bacon de Laing, Windsor, dos pele 0.22 
I'ciii Bacon, 6plce\ desosse' . . . 0.18 
Jambons de Laing, choisis "Pique- 

Nique" 0.17 

Bacon choisi, Wiltshire, cote 50 lbs 0.19 
Cottage Rolls (manque) 

Saucisses fumees 
Bologna (Bondon de Boeuf) . . . 0.08 
Bologna (Enveloppe ciree) . . . 0.08 
Brunswick (Beef Middles) . . . 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et 

langue) doz. 1.10 

Saucisses fraiches 
Saucisses de pore (tripes de pore) 0.08 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 0.09 

Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb.) , 009 

Saucisses de fermier '. 0.12 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT' 



14 



LE PRIX OOURANT 



Chair a sauclsses (aeaux de 20 
lbs.) 



0.08 



Boudin blanc 0.07 

Boudin noir 0.08 

AGENCES 

LAPORTE MARTIN & CIE, LTEE, 

Montreal. 

Eaux de Vichy. 



La 
La 
La 
La 
La 



La 
La 



Capitale, c/s 50 btls. Qts. . 
Neptune, c/s 50 btls. Qts. . 
St-Nicholas, c/s 50 btls. Qts. 
Sanitas (Gazeuse), 50 Bout. . 
Sanitas (Gazeuse), 100 Bout. 
Eau "Vichy Limonade" 

50 Qts. 50 Pt; 
Savoureuse . . 7.50 5.00 

StXicholas . . 8.00 5.50 



c/s 
5.00 

6.00 
7.00 
8.00 
9.00 



Eaux de table 

50 Qts. 100 Pts. 100 Splits 
Sun-Ray Water 

"Gazeuse" . . 6.50 8.50 7.50 
Sun-Ray Water 

"Naturelle" . . 6.50 

Ginger Ale importe 
Belfast Mineral Water Co. 
"Travelers" Brand. Dry . . . Doz. 0.90 
"Trayders" Brand, Extra Dry, Doz. 1.00 



Huile d'Olive 



Minerva. 



c/s 12 btls 1 litre 

c/s 12 btls. Qts. . 

c/s 24 btls. Pts. . 

c/s 24 btls. % Pts. 



6.50 
5.75 
6.25 
4.25 



P^OIAMOND 
•^CHOCOLATE 



Legumes " Le Solell " 
Petits pois. 

Sur-Extra Fins, Extra Fins, Tres Fins, 
Fins, Mi-Fins, Moyens No 1, Moyens No 3. 
Haricots. 

Verts, Nains Extra Fins, Verts Fins, 
Verts Moyens, Verts Coupes. 
Asperges. 

Branches geantes, grosses, extra fines, 
couples sur-extra, ler choix, 2e choix, 
pointes, tetes, Macedoines, Epinards, Fla- 
geolets. — Prix sur demande. 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montreal. 
Chocolats et Cacaos Mott. 

Elite . per doz. 0.90 
La lb. 
Prepared Cocoa. 0.28 
Breakfast Cocoa. 0.38 
No 1 Chocolate. 0.32 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate . . 0.18 a 0.30 
Plain Chocolate Liquors . . 0.18 a 0.35 
Vanilla Stick la gr. 1.00 

ST. CHARLES CONDENS 
ING CO'Y., 
Ingersoll, Ont., Can. 
Laits et Cremes Conden- 



St. Charles "Family" 3.50 

St. Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 
St. Charles "Hotel" 3.70 




Lait "Silver Cow" 4.65 

"Purity" 4.25 

"Good Luck" 4.00 

SAVON 

The GENUINE, empaquete 100 morceaux 
par caisse. 





Prix pour Ontario et Quebec: 

Moins de 5 caisses $5.00 

Cinq caisses ou plus .... 4.95 

SALADA TEA CO. 

THES DE CEYLAN 
" SALADA." 

Gros. D<H ail 

Etiquette Brune, l's et l's .$0.25 $0.30 

Etiquette Verte, l's et h's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, l's, l's, J's et 

l's 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, l's et h's . 0.36 0.50 

Etiquette Doree, l's 0.44 0.60 

SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 




Cleaner. 

Cse de 3 doz. . 

Cse de 6 doz. . 
30 jours. 



360 
7.20 



r 



~\ 



Profitable Delicieux 



Tel que fourni 

a Sa Majeste 

le Roi. 



Tel que fourni a la 

Chambre des 

Communes 

Britannique. 



Cordial au Jus de Citron 
de "Stower." 



Peu de personnes 
acheteraient du Jus 
de Citron ordinaire, 
si elles essayaient une 
bou teille de CORDIAL 
au JUS DE CITRON de 
"STOWER," tout 
pn-i pour l'usage, me- 
lange pour cons-enir 
exactement au goat 
des plus difticiles, et 
si commode. 



LeCORDIALau 
JUS DE CITRON 
est un des breu- 
vag-es les pius po- 
pulaires. II est 
delicieux, etan- 
che la solf, tient 
en excellent £tat 
le sang- et les or- 
g-anes de la di- 
gestion. 



Le CORDIAL AU 
JUS DE CITRON de 
" STOWER " est pre- 
pare au moyen de .jus 
de Citron fralchement 
comprime, toute im- 
purete etant enlevee 
avec soin. II ne fer- 
mente pas et est Su- 
cre avec le meilleur 
sacre en pain raltine. 



V 



"PAS DE GOUT DE MOISI.- 

ARTHUR P. TIPPET & CO., 

SEHLS AGENTS 



J 



LES CHEVAUX 

en mauvais 6tat sont simplement ramen^s a leur 
pleine capacity de travail, quand on les nourrit de 

MOLASSINE MEAL 

Cet aliment ameliore la digestion, pr^vient et 
gu^rit les douleurs intestinales, diarrh^es et toux 
et arneliore remarquablement les Robes. 

f^OUR MATIBRE A LIRE ET PRIX, 
S'ADRESSER A 

ANDREW WATSON 

SEUL IMPORTATEUR 
91 Place d'Youville, MONTREAL 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronriees (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 plis. 

Papiers de Construction. Feutre a Doubler et a Taplsser. 

Prodults de Goudron. Papier a Tapisser et a Imprlmer. 

Pap'er d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 
ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82, rue McGIII, MONTREAL 

Manui tcture de Feutre pour Toitures : Rues du HaTre et Logan. 

Moulin a Papier, Joliette, Que. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PKIX OOURANT 



15 



-<TKTo^i 



"Ask 



{$& 




p£p m 




Prenez note de la marque — Y & S— placee sur notre 
Gomme a la Pepsine. Cette marque — Y & S— est 
employee par nous et par nos devanciers depuis 
quarante ans et placed sur la reglisse en batons la 
plus connue mix Etats-Unis et au Canada. Cette 
marque signifieunequalite tout aussi elevee quand 
elle est mise sur notre gomme a macher. Quatie 
aromes : RECLISSE, Peppermint. Wintergreen et 
Menthe Yerte. Chaque morceau est enveloppe^ 
separdment, 5 morceaux par paquets, 2U paquets 
par bolte. Commandez a votre foumisaeur une 
boite a tide d'essai, assortie. Bi vous le voulez. 

National Licorice Co. 

MONTREAL 



ARTICLE PUR ET DE GONFIA CE 




N'hesitez pas 

a mcttre in stock et a recommandcr 

Le Soda a Pate " COW BRAND" 

II est conim pour sa force, sa purete et la confiance qu'on peul 
y avoir ; cYst nil lavori notoire de la cuisinierc 
Examinez vos stacks. Donnez un ordrc a votie fourni 

CHURCH St DWIGHT, LI7VUTED. 
Manufacturers, MONTREAL. 



Quand vous achetez du Sucre Extra Granule 




vous vous assurez les resultats du procede le 
plus nouveau, d'une machiuerie moderne et 
d'un nombre d'annees d'experieuce. 



Manufacture par 

THE CANADA SUGAR REFINING 
COMPANY, Limited 

MONTREAL, P. Q. 



c 

H 
A 

Q 
U 
E 

B 

O 

I 

T 
E 




ST CHARLES CREAM 

| Creme Evaporee 

St. Charles 



G 
A 
R 
A 

N 
T 

E 



MEILLEURS PROFITS, 

PLUS DE VENTES, 
CLIENTS SATISFAITS 



Avec un Bon 
Stock de 
Merchandises 
St. Charles. 



St. Charles Condensing Co'y. 

INGERSOLL, ONT. CANADA. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



16 



LE PRIX OOURANT 



SPWIGHT^S 




CCDA 
Cow Brand 

Calsse, 60 paquets de 1 

lb., $3.00. 

Caisse, 120 paquets de 

1-2 lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 

60 pqts. 1-2 lb.. $3.00. 

paquets de 5c, contenant 96 



Caisse de 

paquets, $3.00. 
ARTHUR P. TIPPET & Co., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. . . pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. . . pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 

THE UNCLE SAM DRESSING CO., 

Lanoraie, P.Q. 
Vernis "Uncle Sam" 
Bout. 6 oz. No 1 . 
Bout. 4 oz. No 1 . 
Bout. 4 oz., No 2 
Bout. 4 oz., (bout 
Vernis Chocolat. 
Bout. 6 oz., No 1 
Bout. 4 oz., No 1 
Vernis noir No 1 Extra Brls 40 

gallons 1.60 

Vernis noir No 1 Extra Cans 1 a 5 

gallons 1.75 

Vernis chocolat No 1, brls 40 gals. 1.60 
Vernis chocolat No 1, Extra cans 1 

a 5 gallons 1.75 

Graisse "Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 
Boites 8 oz 1.25 



nue) 



doz. 
doz. 



1.80 
1.25 
0.90 
0.75 



1.80 
1.25 



Boites 4 oz 0.75 

Cirage Combine "Coon". 

Cirage a Chaussures "Coon" doz. 0.75 

Mine a Poele "Favorite" 

Mine "Favorite", No 4, doz 0.45 

Mine "Favorite", No 8, doz. . . . 0.65 



Mine "Favorite", No 12, doz. . . 
T. UPTON & CO., 
Hamilton 
Confitures garanties pures 

Framboises, Fraises, Cassis, verres 
de 1 lb., 2 doz. par cse . doz. 

Peches, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verres de 1 lb., 2 doz., 
par caisse doz. 

Prunes, verres de 1 lb., 2 doz. par 

caisse doz. 

Assorties 

Verres de 1 lb., 2 doz. a la cse, doz. 

Marmelade de Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb., 
2 doz. a la caisse .... doz. 
Pure Marmelade d'oranges 
Garantie pure. 

Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, d~z. 

Verres, 16 oz., 2 doz. a la cse, doz. 

Pint Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 

Quart Sealers, 1 doz. a la cse, doz. 

Tins, 2 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 

Tins, 4 lbs., 2 doz. a la cse . lb. 

Tins, 5 lbs., 8 au crate .... lb. 

Tins, 7 lbs., 12 a la caisse . . lb. 

Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 
crate lb. 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 

Miel Pur Clarifie 

Verres, 12 oz., 2 doz. a la cse, doz. 
White Clover 

Verres, 12 oz., 2 doz. par cse (ma 
Confitures composees 

Framboises rouges, Fraises, Peches, 
Prunes, Gadelles rouges, Cassis, 
Groseilles, Bluets, Abricots, ver- 
res, 12 oz., 2 doz. par caisse, doz. 

Tins, 2 lbs., 2 doz par cse . lb. 

Seaux en fer-blanc, 5 lbs, 8 seaux 
par crate lb. 

Seaux en fer-blanc. 7 lbs.. 6 seaux 



0.75 



1.90 

1.70 

1.60 
1.75 



1.60 



1.00 

1.45 

2.25 

3.25 

0.08 

0.08 

0.07| 

0.071 



0.07^ 
0.07J 

1.40 

nque) 



1.00 
0.071 

0.071 



par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 7 lbs., 6 seaux par 

crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs lb. 0.06| 

Empaquetees en caisses assorties ow 
crates si d6sire\ 

Gelees composees 
Framboises, Fraises, Cassis, Ga- 
delles rouges, Ananas, verres, 12 

oz., 2 doz. a la cse .... doz. 1.00 
Seaux en fer-blanc, 2 lbs., 2 doz. 

a la cse lb. 0.071 

Seaux en fer-i^ano, 5 lbs., 8 seaux 

par crate lb 0.07i 

Seaux en bois, 7 lbs., six seaux 

par crate lb. 0.07 

Seaux en bois, 30 lbs. . . .lb. 0.063 

Empaquet€es en caisses assorties ou 
crates si desire\ 

Apple butter 
Seaux en fer-blanc, 5 lbs., 8 seaux 

par caisse le seau 0.371 

Fret paye d'avance sur 5 caisses ou da- 
vantage exp6di6es directement de la ma- 
nufacture a 

Windsor, North Bay, Montreal, et a tous 
les points intermediaires en Ontario. 
Pour tous les autres endroits, une alloca- 
tion de fret de 25 cents par cwt. sera 
faite. Termes: net, sans escompte 

ARCHDALE WILSON, 
Hamilton 




Wilson's Fly Pads, en boites de 50 pa- 
quets a 10c. La Bte 

1 boite 3 00 

3 boites 2.80 






HXAMINEZ 
Votre Stock de 

SEL 

et donnez une commande en 
temps convenable. 



VERRET, STEWART & CO. 

Limited 

MONTREAL 



Sucre Granule et 
Sucre Jauned'Or 
ST=LAWRENCE 

FAITS UNIQUEMENT DE PUR 
SUCRE DE CANNE. 

Les clients apprecieront l'avantage de nos sacs cou- 
sus a la machine, s'ils suivent les instructions 
suivantes en les ouvrant : 

Couper la chaine la plus courte pre* du 
cote du sac et tirer le fil simple. ::: 

C'est une operation rapide, qui laisse le sac en 
etat parfait. 



THE ST-LAWRENCE SUGAR REFINING 
COMPANY, Limited, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



17 



»fr*i?*i*4fTfr^»»t?HfrT&'^+t y *^^^^**'* ?f fr 




II y a une raison 
pour laquelle 

Creme 
Evaporee 
Canada 
First 

se vend si bien tout 
le long de l'anuee. 

Les clients savent 
que le procede de 
manufacture est aussi 
parfait que possible, 
grace au soin, a l'ha- 
bilete et a la proprete 
qui y sont exerces, et que les boites en fer-blanc 
hermetiquement fermees, sans acide ni soudure, sont 
d'uue securite unifonne, Mettez en stock et recom- 
raandez cette splendide ligne de vt-nte. 

J8®~ Donnez un ordre a votre fournisseur. 



The Aylmer Condensed Milk Co., Limited 

AYLMER, - ONT. 



* i ** i *^4*4*4^^^^4*^^4*^^4**^*t**y**i**y* 




Specialite de Mobilier et Accessoires pour Bureaux 

PUPITRES (Desk) 

de toul genre pour Bureaux d'Affaires. 

CLASSEURS (Filing Cabinets) 

en Bois el <'ii Acier. 

TABLES ET CHAISES 

pour Bureaux de Direction. 

BANCS ET SIEGES I "><»' Bglises, Muisons 
d'Education, Theatres et Nalles de Reunions. 

Correspondence Sollicitee 

CANADA OFFICE FURNITURE CO., LIMITED 

221, rue St-Jacques, - MONTREAL ^ 



Appuyez Specialement sur le fait que 

SNAP 



Accomplit sa tache honnetement 

II n'y a pas de demi-raesure dans la nianiere dout 
SNAP enlevedes mains souillees tout vestige de 
goudron, crasse, graisse, ou peinture. De plus, il 
est antiseptique et fait du bien a la peau. 

SNAP SE VEND EN TOUT TEMPS. 



ESSAYEZ-LE 



SNAP 

Company 
Limited 




Le Gazogene 
"National" 

Rpond a un besoin. 

L' ACETYLENE est le 
rnoyen d'6clairage par 
excellence, sa lumiere 
est celle qui se rapproche 
le plus ties rayons du so- 
leil. II fallait trouver un 
moyen de produire l'ac£- 
tylene sans qu'il se sur- 
chauffe. II fallait aussi d€- 
truire les bulles de ce gaz 
a fin de l'amener a une 
temperature uniforme, le 
archer, parce qu' a son £tat 
primitif il est toujour* hu- 
mide, le laver et le filtrer. 
Le g6ne>ateur "National" 
est le seul qui r^ponde a 
ce besoin, etd'unemanii- 

re parfaite. Sa construction est faite d'apres des lois scientifi- 
ques, de manidre a ce qu'il donne la meilleure luiuiire possible, 
et avec la plus grande Economic 

Le carbure ne s'^vapore pas. II est place' dans le gazogine 
en quantity suffisante pour donner la lumiire pendant plusieurs 
jours, 11 est dans un recipient fermant herm^tiquement et il 
peut y demeurer tant qu'il n'est pas d6pense\ C'est la un fait 
important. 

Le Gazogene "National" est certainement le systeme d'tclai- 
rage le plus stir et le plus dconomique. 

Manufacture par la 

National Acetylene Gas Co. 

SHERBROOKE, QUE. 

Toute personne visitant MONTREAL peut voir ce gazogene en fonction 
chez Mr. R. N. Seviony, 510 rue St-Jacques, presde lagare Bona venture. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



18 



LE PRIX OOURANT 




Le Retour du Client 

est absolument assure^ quand vous recommandez la Poudre a Pate "Magic". Sa 
purete absolue et ses qualites hygieniques en font l'article favori de chaque menage. 
C'est le resultat perfectionne" d'une experience de cinquante ans dans la fabrication 
de la Poudre a Pate. 

La Poudre * Pate "Magic" 

est annoncee splendidement et vous procure un profit substantiel. Tous les Spiders avisos du pays 
en vendent. En vendez-vous? 

Si votre marchand de gros ne veut pas vous en fournir, donnez-nous une commande et nous 
vous l'expMierons directement de notre magasin de Montreal 




MILLETT 

PANY LIMffA I 



Company limite" 



WINNIPEG 



TORONTO. ONT 



MONTREAL. 



E:tafc>lie en 1852. 



Empaquetage 
Parfait 




F/RST { 

\ardines^_£^ Quality 




ALIMENTS 




SARDINES IN OIL 

BACKED BY 

Bladi's Harbour, 
NJ3. 



& 



E 




Populaires et 
Delicieux 



^ 



marque: 



"BRUNSWICK" 



VR.OVJBlV.A.IKrT DX! LA MER 



Lignes que vous pou- 
vez tenir avec profit. 



Sardines a l'Huile, % boite. 
Sardines a la Moutarde, 3 4 boite 
Harengs, Sauce Toiuates 
Harengs Kippered. 



Finnan Haddies. 

Clams. 

Coquilles St-Jacques. 



CONNORS BR0S..L 



BLACK'S HARBOUR, INI. B 



Vos rayons sont-ils garnis de ces splendides articles de vente. qui 
donnent satisfaction ? 

Haents : 

LEONARD BROS., Montreal. 
C. H. B. HILLCOAT, Sydney. 
A. W. HUBAND, Ottawa. 
J AS. HAYWOOD, Toronto. 
CHAS. DUNCAN, Winnipeg. 
GRANT OXLEY & CO., Halifax. 
C. DE CARTERET, Kingston. 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. 
J. L. LOV1TT, Yarmouth. 



IMITED 



EN EGRIVANT AYX ANNONCEURi, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS: 

La Compagnie de Publications des Marchands Detaillanti 
du Canada, Limitee, 

80 rue 8t-Denls, MONTREAL, 

Telephone Bell Est 1185-1186. 

Montreal et Banlieue, 92.50 
ABONNEMENT Canada et Etats-Unls, 2.00 PAR AN. 

Union Postale, - Frs. 20.00 
II n'est pat accept* d'abonnement pour moina d'une annee. 



A molna d'avla contralre par 6cr!t adresae directement 
a noa bureaux, 15 jours au moins avant la date d'explratlon, 
I'abonnement est continue de pleln droit. 

Toute annee commencie est due en entler. 

L'abonnement ne cesse pas tant que lea arr6rages ne sont 
paa payts. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair i Montreal ". 

Cheques, mandate, bons de poste dolvent etre falts pay- 
ables a I'ordre de " Le Prix Courant". 

Prlere d'adresser les lettrea, etc., simplement comme suit: 

" LE PRIX COURANT" Montrfeal. 



ASSOCIATION DES MARCHANDS- 
DETAILLEURS 

La formation des Succursales de Comites 



A la recente convention de 1' Association 
des Marchands-Detailleurs de la Province 
de Quebec, une. resolution a 6te ad 
demandant aux Officieis du Bureau Pro- 
vincial de poursuivre ['organisation de 
Succursales de ^Association dans la pro- 
vince, al'in d'aider dans toute la mesure 
du possible les marchands de la campa 

Nous sommee heureux d'apprendre que 
le commerce d'fipicerie et le commsri 
ferronnerie de detail on! forme, chacu.i 
de leur cote\ un comity qui devra s'abou- 
oher avec les marchands de gros et ces 
deux branches de commerce pour prendre 
conjointement avec eux les mesures pro- 
pres a donner satisfaction au vceu de la 
Convention. 

Mais les officieis de ['Association qui 
sont a la tete de ce niouvement ne veulent 
pas s'en tenir eeulement a l'organisation 
de succursales pour les deux branches de 
commerce susmentionnees; ils deslrent 
que chacune des lignes de 1'activiW com 
[ale ail sa section dans les principaux 
centres de la province autant (ine possi- 
ble, dans tons les chefs-Ileus de CO 

i ne campagne d'organisatton <le ces buc- 
cursales de comtes va commencer inces 
samment. Nous faisons done appel aux 
commenjanta les plus influents de chaque 
aux marchands intelligents qui 
comprennenl le but de ('Association des 

.Maichands-Detaiileurs et les avantaues 
qu'elle offre a ses membres. Nous leur 
demandons de se prSter a mettre la ma- 
chine en niouvement et a a'epargner au 
cun efforl pour attirer dans la succursale 
de leur comte* les marchands des campa- 
gnes et illafes environnants. 

II est impossible que les officiers de 
V- hit ion consultent tons les mar- 



chands les uns apres les autres avant d'en 
arriver a commencer le travail; ils doi- 
vent pouvoir compter sur la bonne volonte' 
de tous les membres actuels de ^Associa- 
tion, pousser sans le moindre retard et 
avec activite l'organisation des succursa- 
les de comtes. 

Chaque section de l'ASBOciation devrait. 
comme l'ont fait la Section des Quincail- 
liers et la Section des Epiciers, nommer 
un Comite charge 1 de s'entendre avec le 
commerc i d gros correspondanl sur les 
mesures qui peuvenl etre miles au dfive- 
loppemenl du commerc \ 

Ce o'esl pas en rain, nous en eonames 
certains, que l'Association des Marchands- 
Deiaillenrs fait appel au zele 6clair€ et 
au devouemeni Intelligent de ses mem- 
bres. 

Pour tous renseignements que pour- 
raient desirer les marchands au sujet de 
l'organisation d'une succursale. nous les 
prions de s'adresser a .\i J. v Beaudry, 
retaire provincial. 80 rue St-Denis. 
Montreal 



LE CREDIT COMMERCIAL BASE SUR 
LA CONFIANCE 



[V 



I'n dernier mol Bur ce sujet. 

A \ anl d ' terminer cette seTie d'arl i 
cles, nous voulons rappsler a mis le iteurs 
un fail qu'ils connaissenl sans doute, pour 
i';i\ oir In a dlfferentes repri ses dan 
journaux quotidien it-etre i 

dans le "Prix Courant". 

Quand on dsmandail au fondateur d • 
l'anci •nne maison Carsley, feu Samuel 
Carslej quelle etait la ran-:' de sou 
grand succes en affaires, 11 tepondaii in- 
variablemenl qu'il devait sa fortune au 
credit. M aim ail a rappeler sss debul ; 
modestes et a dir i qu \ sans le credit, il 
serai I toujours reste" le petll marchand 
qu'il etait au commencemenl de son en- 



tree en affaires. "Mais", ajoutait-il avec 
une juste fierte\ "j'ai pu obtenir le credit 
qui ma permis de grandir et de prospe- 
rer, parce que jamais je n'ai laisse pro- 
tester un billot, jamais je n'ai ete en re- 
tard d'une minute dans mes paisments. 
C'est a cela et a cela seul que j'attribue 
mon succes." 

Tous ceux qui, comme feu S. Carsley, 
peuvenl dire qu'ils n'ont jamais ete en 
retard dans leurs paiements, tons ceux- 
la sunt certains (pi'ils inspirent confiance 
a leurs Cournisseurs prets a leur ouvrir 
lit dout ils out besoin pour augmen- 
t >r leurs affaires, le cas eeheant. 

I.'lioinnie exact dans ses paiemants est 
ueneralement exact en tout et sa ponctua- 
lite dans tous ses devoirs da marchand 
lui vaut non seulement la confiance de 

'nisseurs, mais aussi cello de ses 

clients, c'est-a-dire qu'il court au succes 
par deux voies paralleles. 

Le marchand exact, ponctusl est un 
hoinnie droit, cela va sans dire, ce n'est 
pas lui qui. voyanl le marehe en sa de- 
favsur, annulera un ordre donn6 ant£- 
rieurem snt a des ]irix plus eleves que 
ceux ay an I actuellement cours. Ce n'est 
pas lui, non plus, qui retournera des mar- 
chandises dans les mimes conditions; ce 
n'est pas lui qui lalssefa l ss lettres de ses 
fourniss 'iirs sans reponse; ce n'est pas 
lui qui negligera de retourner les billets 
qui lui out ete envoyes pour etre signes; 
ce n'est pas lui qui enverra des cheques 
alors qu'il n'y a pas de fonds a la banque 
pour les payer; enfin, cs n' 'st pas lui qui 
ictera a 1'echeance, alors qu'il fau- 
drait payer, qu'il manquall des marchan- 
dises sur mi envoi :'t qu'il ne doit pas h 
mon tan 1 qui lui est reclame. 

Non, tous ces tireurs d ■ tic. -lies, tous 
ces marchands pen scrupuleux ne s'atli- 
reiit pas la confiance de leurs foufnis- 
seurs et jamais ils n'obtiendronl d'eux 
les credits qui leur psrmsttraient de crol- 
tre et de prosperer. 
C'est leur juste punition. 



Pour vos Entetes de Lettres, de Comptes, Billets, demandez a votre imprimeur les papiers "Burmess Bond," " Windsor Mills Special " ou " Silver Stream." 



20 



LE PRIX OOUBANT 



FIN DE LA GREVE DU G. T. R. 

La greve des conducteurs et employes 
des trains de la Cis du Grand-Tronc a 
heureusement pris fin pour le bien gene- 
ral du pays. 

Quand on examine les clauses de Par- 
rangement qui a mis fin a la greve, on 
ne peut s'empecher de se demander pour 
quelle raison les employes ont abandonne 
le service des trains le 18 juillet. 

Ce sont les termes memes des propo- 
sitions acceptees par le president du 
G. T. R. avant la declaration de greve qui 
ont ete repris pour en assurer la fin. Ces 
propositions etaient celles du bureau de 
conciliation. II est curieux tout au moins 
que les chefs des ouvrisrs qui n'avaient 
pas trouve acceptable la decision du bu- 
reau de conciliation au moment ou elle 
fut rendue, se soient rendus compte 
quinze jours apres qu'elle etait reelle- 
ment raisonnable. 

Pour etre juste, il faut dire que les con- 
ducteurs et employes des trains ont ob- 
tenu que leurs salaires seraient modifies 
d'apres l'echelle-etalon de la partie est a 
partir du ler Janvier 1912 ou lieu du ler 
Janvier 1913. Mais, c'est un point qu'il 
aurait ete facile d'ajuster sans qu'il soit 
besoin de declarer la greve. 

Jamais greve n'a ete moins justifiee; 
jamais des chefs ouvriers n'ont eu moins 
de raison d'ordonner a leurs homines de 
cesser le travail. Le peu qu'ils ont ob- 
tenu, et qu'ils auraient pu obtenir sans 
greve, ne compensera pas les pertes 
qu'ont subies les hommes prives de leur 
emploi et celles occasionnees au commer- 
ce dans toute l'etendue du pays. 

Les employes sont actuellement tout a 
la joie d'etre retournes au travail; dans 
quelques jours ils se demanderont pour- 
quoi ils l'avaient quitte. 



DES RELATIONS ENTRE MANUFAC- 
TURERS, MARCHANDS DE GROS 
ET DETAILLANTS 

Une lettre interessante 

Nous donnons ci-dessous la traduction 
d'une lettre que M. Hugh Blain, le nou- 
veau president de la "Dominion Wholesale 
Grocers' Guild", a adressee a tous les 
membres de ladite Guilde. 

II est bon que les marchands de detail 
en prennent connaissance. Dans ces der- 
niers temps il y a eu dans differentes 
province* des conventions de commer- 
cants en gros et de marchands detailleurs. 

Les lecteurs du PRIX COURANT ont 
ete tenus au courant de ce qui s'est passe 
dans ces diverses conventions et s'ils veu- 
lent bien s'en souvenir la note dominante 

dans chacune de ces reunions a ete la 
necessity d'une entente cordiale entre le 
commerce de gros et le commerce de de- 
tail. 

On verra par la lettre ci-dessous, que 
le nouveau president de la "Dominion 



Wholesale Grocer's Guild" revient sur 
cette idee dont il se fait l'avocat. 

Maintenant que l'Association des Mar- 
chands-Detailleurs du Canada possede une 
charte federate qui lui permet d'etendre 
ses ramifications dans tout le Canada, il 
lui est facile de former des oomites com- 
me 1'indique M. Hugh Blain, des comites 
provinciaux aussi bien qu'un Comite fe- 
deral, qui faciliteraient les relations en- 
tre marchands de gros et marchands de 
detail et leur permettraient de travailler 
a l'unisson dans l'interet du commerce 
entier. 

Bientot tous les Epiciers de Gros feront 
partie de la Dominion Guild. Ils savent 
mantenant pouvoir legalement s'enten- 
dre avec leurs collegues sans s'exposer a 
des poursuites futiles et couteuses. Leur 
interet leur commande de s'unir et ils le 
comprennent trop pour ne pas s'organi- 
ser fortement. 

Les marchands-detailleurs n'ont pas un 
interet moindre a s'organiser et a faire 
de leur Association une puissante frater- 
nite commerciale qui les englobe tous 
pour le bien de tous en general et de cha- 
cun en particulier. 

Qu'ils lisent done la lettre ci-dessous 
et comprennent les avantages qui d6cou- 
lent de l'Association et de la bonne en- 
tente entre commercants: 



t 



Toronto. 30 Juin 1910. 



Cher Monsieur, 



Je prends la liberty de remercier les 
membres presents a 1'Assemblee Annuelle 
des Epiciers de Gros, a Montreal, de l'hon- 
neur qu'ils m'ont fait en m'elisant Presi- 
dent de la "Dominion Wholesale Grocers' 
Guild", honneur que j'apprecie hautement, 
d'autant plus qu'il m'a ete confere alors 
que j'etais absent et sans que je m'y at- 
tende ou que je l'aie aucunement sollici- 
te. it- — r-a 

Dans ces circonstances, je sens qu'il est 
de mon devoir d'accepter et de remercier 
cordialement les membres de la Guilde de 
cette marque de confiance. 

En prenant possession de ma charge, je 
me plais a reconnaltre que jamais dans 
notre histoire commerciale les conditions 
n'ont ete aussi favorables pour placer le 
commerce d'Epicerie sur une base honne- 
te et satisfaisante. Le public en general 
reconnait plus qu'il ne l'a fait jusqu'ici, 
1'importance du commerce d'Epicerie com- 
me facteur vital relativement a la sante 
publique; et, avec la legislation que veut 
etablir le Gouvernement du Dominion, le 
commerce sera en mesure de mieux ga- 
rantir au public la purete des articles ali- 
mentaires. Une loi recente rendant cri- 
mrtnels les rabais secrets, a de meme 
qu'une decision des tribunaux, donne plus 
de force au commerce et l'a mis en mesu- 
re d'exiger une adherence rigide aux prin- 
cipes les plus Aleves de la morale en af- 
faires. 

Le "Contrat de Vente des Manufactu- 
rers", accompagne de la declaration vo- 



lontaire qui en assure l'execution, a ete 
approuve et adopte par la Guilde des 
Epiciers de Gros du Dominion comme une 
supreme delivrance pour tout le commerce 
du Canada. Le deoir de ses officiers et 
de ses membres est de veiller desormais 
a ce que chaque partie de la machine que 
nous possedons soit constamment en mou- 
vement afin d'obtenir toute la mesure des 
bienfaits qui doivent resulter de ce plan 
unique de protection. L'honnete homme 
verra avec satisfaction qu'on y tienne la 
main d'une facon rigide, tandis que l'in- 
dividu malhonnete devra tot ou tard sen- 
tir ses justes coups. Je sollicite vivement 
l'active cooperation de chacun des mem- 
bres de la Guilde pour qu'il s'efforce sin- 
cerement de placer le commerce d'Epice- 
rie sur des bases satisfaisantes et honne- 
tes. ' 

Je desirerais faire ressortir la depense 
enorme de temps et d'areent qu'il en a 
coflte aux membres de la Guilde pour met- 
tre le commerce d'Epicerie sur le pied 
qu'il occupe aujourd'hui, et avan^er cette 
pretention que seuls, les membres de la 
Guilde devraient profiter des avantages 
speciaux qui en decoulent. 

En plus de la preparation et de la 
revision deux fois l'an des livres de tarifs 
egalises sur le sucre. pendant les douze 
dernieres annees, qui ont coute des mil- 
liers de dollars fainsi que de toutes les 
autres depenses incidentes, necessaires a 
une bonne organisation), le proces recent 
contre la Guilde a coute a la Guilde plus 
de $12,000 et, tout cela pour prouver au 
public que nos methodes sont justes, ho- 
norables et necessaires aux interets du 
commerce. D'apres une telle experience, 
alors que je serais heureux de servir et 
avec le meme plaisir et de la m§me ma- 
ntere tous ceux qui sont dans les affaires, 
je ne puis comprendre ni admettre que 
je devrais travailler pour ceux qui n'ont 
pas contribug d'un sou a ces depenses et 
paraissent si indifferents a nos interets 
en tant que membres de la communaute 
commerciale. 

Comme distributeurs des produits des 
manufacturiers. il convient que nous jus- 
tifiions de la raison de notre existence. 
Nous entendons souvent des ignorants di- 
re: "Finissons-en avec les intermediaires 
et epargnons les profits qu'ils font". Cela 
sonne bien pour un esprit superficiel." 
S'il en juge d'apres un cas isol£. il en con- 
clut que la question entiere est rgsolue 
d'accord avec sa propre opinion. Quelque 
manufacturier a vendu une forte quantite 
de ses produits a prix reduits a un detail- 
leur particulier. Ce detailleur a proba 
blement aussi coupe le prix au consomma 
teur qui obtient ainsi les marchandises a 
un prix moindre que le prix regulier. No 
tre individu aux idees socialistes. enne- 
mi de l'intermediaire saute sur cette con- 
clusion que le consommateur achete meil- 
leur march^, parce que le manufacturier 
vend directement au detailleur. 

Mettons le telescope de 1'experience de- 



LE PRIX OOURANT 



il 



vant les yeux de cet individu a l'esprit 
etroit et a la courte vue, demandons lui 
de regarder au-dela du petit cercle de sa 
prcipre vision etroite et d'envisager la si- 
tuation d'une maniere plus large et plus 
eclairee. II verra le representant de ce 
meme manufacturier (depensant chaque 
jour en frais de voyage trois, quatre ou 
cinq dollars et ayant encore un salaire 
plus eleve) vendre ces memes marchandi- 
ses aux detailleurs de tout le nays a des 
prix reguliers. Supposons cent voya- 

geurs vendant chacun leur propre ltgne 
de marchandises et vous verrez vite l'e- 
norme depense qui en resulte: et. (com- 
me la loi de la moyenne doit s'appliquer 
aux prix du manufacturier, s'il veut reus 
sir. aussi bien qu'aux autres choses) alors 
que l'acheteur special et son client obtien- 
nent les marchandises au-dessous de la 
moyenne, ou prix raisonnable, le commer- 
ce de detail en general et le consomma- 
teur en general sont obliges de payer plus 
que le prix moyen. C'est ainsi que vont 
invariablement les choses quand on elimi- 
ne le pretendu Intermediate. 

Voyez maintenant ce qui se passe avec 
les memes marchandises distribuees par 
le canal regulier. Les marchandises sont 
r6unis en larges quantites dans les en- 
trepots du commerce dp gros. avec le 
moins de depenses possibles pour le ma 
nufacturier et souvent au taux de fret 
par char. Elles son alors vendues par un 
seul voyageur du commerce de gro^ au 
lieu de l'Stre par les voyageurs des Cent 
manufacturiers et pratiquement avec la 
meme defense qu'exigerait un seul d'entre 
eux. Tl y a naturellement plus d'un voya- 
geur des marchands de gros qui vendent 
ces cent lignes differentes mais, en regie 
geneYale, il faut beauooup i)Ius d"un voya- 
geur pour distribuer la production d'une 
manufacture, si pile est vendue directe 
ment au commerce de detail. En fait. 
il faut .moins de voyageurs pour distri- 
buer des marchandises au commerce de 
detail par les maisons de gros qu'il n'en 
faut quand le manufacturier vend directe- 
ment au derail. Je crois etre dans 1p vrai 
quand j'exprime la croyance que les mar- 
chandises peuvent etre distribuees aux 
marchands de detail par le "jobber" a un 
prix d'un tiers ou de moitie moindre que 
ne le i)ourrait faire le manufacturier et 
avec plus de satisfaction pour le detail 
leur. Ce genre de vente a prix plus has 
pour les detailleurs qui vendent beaucoup 
c'est-a-dire k un prix moindre que ae 
paient gen6ralement les commer cants de 
detail, a ton jours lieu quand le manufac 
turier vend directement au commerce de 
detail et il constitue une injustice envers 
la grande majority des detailleurs. Agir 
ainsi est toujours une erreur de la part 
du manufacturier. C'est une pratique qui 
abaisse la situation commerciale du d6- 
tailleur moyen et lui enleve son interet 
et son appui loyal dans la vente des mar- 
chandises. 

Le detailleur, si grand soit-il au point 



de vue des affaires, n'est simplement qu'un 
incident des conditions du commerce et, 
s'il etait raye de l'existence, le commerce 
du pays marcherait comme d'habitude ; 
mais si le commerce de detail en general 
etait balaye, il en resulterait une espece 
de chaos commercia. L'existence humai- 
ne deviendrait intolerable jusqu'a ce que 
les affaires reprennent de nouveau des 
voies precises et ces voies seraient, j'en ai 
la conviction, exactement ce qu'elles sont 
aujourd'hui. Le manufacturier, le mar- 
chand de gros et le detailleur sont les ra- 
meaux naturels du commerce. T] est aus- 
si nature] pour le marchand de gros d'as- 
sembler les marchandises du manufactu- 
rier de maniere a ce que le detailleur 
puisse. avec facilite, obtenir son assorti- 
ment. qu'il Test pour le marchand de de 
tail de reunir ses marchandises de fagon 
one le consommateur puisse obtpnir ce 
nu'il veut a une place approprice sans etre 
oblige de fairp des cental nee dp milles 
peut-etre pour se procurer ce dent il a 
besoin. Songez un instant et demandpz- 
vous comment un detailleur pourrait ja- 
mais debater dans les affaires, s'il n'a- 
vait a sa portee la maison de gros on sont 
assemblies toutes les marchandises qu'il 
lui faut et parmi Ipsqupllps il pent choisir 
s-on stock. .I'ai essaye de montrer claire- 
ment que notre existence est justifiee. en 
ce sens qu'elle est une division necessaire 
du commerce. Si. epppndant. il faut d'au- 
tres preuves. nous avons Ip tcmoignagp 
surabondant et du manufacturier et du 
detailleur. 

Aprps avoir acquis 1'assUrance que le 
comniprcp dp gros pst necessaire, commp 
e commerce de detail aussi. n est 
important que nous travaillions pii har 
nionip avec les autres branches du com- 
merce On a beaucoup fait dans ce sens 
pendant l'annep derniere. Lps conditions 
pxistant pntrp le manufacturier ei le com- 
merce dp gros sp sont bipn amelta 
Dps douzaiiiPs de contrats sur Ip plan de 
protection ont ete fnits avec Ips manufac 
turiers, avec le droit de rpclampr unp de- 
claration en cas de soupcon de violation 
:itrat. pt on a rpniarqne que ce sys- 

teme fonctlonnait bicn. n en pst resulte* 
une communaute d'interfits beaucoup plus 
resserree entre ces deux divisions du com- 
merce. Lp manufacturier comprend et 
admet I'avantage de distribuer ses pro 
duits par I'internicdiairp du gros. parce 
que c'est la methode de distribution la 
moins couteuse et la meilleure et je crois 
que de nombreux manufacturiers saisis- 
senl maintenant la necesslte* d'unp com- 
pensatlon plus liberate pour les services 
du marchand de gros, en sa qualite dp dis 
tributeur. 

lies progres egalement satisfaisants ont 
•'•ti' i";iits avec la commerce do detail et 
avec un plaisir et une satisfaction 
sans melange nuc je constate la cordiality 
chaque jour plus grande des relations en- 
tre eux et tous. Tl n'y a pas un detail 
leur sur cent qui veuille un rabais secret. 



sur le prix des marchandises s'il est cer- 
tain que son concurrent n'en a pas. II 
veut, cependant, un champ ouvert, sans' 
faveurs. II veut savoir si son voisin 
n'obtient pas dans ses achats des avan- 
tages qui permettront a ce voisin de ven- 
dre a prix plus bas que lui. II veut pou- 
voir dire a ses clients: "Je sais que j'a- 
chete bien mes marchandises, et que je 
puis, en consequence, vous vendre aussi 
bon marche que qui que ce soit dans le 
commerce." C'est le devoir imperieux du 
marchand de gros, devoir qui lui procu- 
rera en meme temps le plus grand plai- 
sir, d? veiller constamment aux interets 
de ses clients du detail. Quand un ma- 
nufacturier lance un article sur le mar 
che, le marchand de gros devrait s'allier 
au detailleur et insister pour que le de- 
tailleur ait une marge convenable de pro- 
fit. II devrait egalement exiger que les mar- 
chandises de marque (proprietary) soient 
vendues a tons les detailleurs aux niena.es 
prix 3< aux m§mes conditions. Dans On- 
tario la Guilde des Epiciers de gros a. 
nomine un comite et l'Association du De- 
tail a egalement nomine un comite et ces 
deux comites n'en fornieront qu'un. J'ai 
I'espoir que le commerce, aussi bien celui 
du gros que celui du detail, donnera un 
tel appui. une telle approbation et un tel 
encouragement a cs comite que, si un 
manufacturier se refuse a laisser au com- 
merce un profit raisonnable, les commer- 
cants de gros et de detail refuseront ab- 
solument de tenir ses marchandises. 

On ne peut pas penser qun'un hoinnic 
parce qu'il est dans le commerce d'epi- 
cerie, pourrait etre force de vendre ses-. 
services aux manufacturiers pour moins 
qu'il ne lui en coute. ("est cette vente 
de services au-dessous du prix do cout 
qui est la cause de quatre-vingtrdix pour 
(•••nt de tons les actes de malhonnetete 
dans le monde, aujourd'hui. Au point de 
vue de la morale, c'est une chose pire 
que L'esclavage, pane qu'elle vous force-' 
non seuleinent a travailler pour autrui. 
mais encore a le faire pour moins qu'il no 
faut pour vivre. Bile pousse l'homme 
d'une extreniitp a 1'autre, jusqu'a ce 
qu'elle < ni. \ • da sa conscience toute fibre 
morale. Je me rSjouis de savoir qu'il y 
aura entre le commerce de gros et le 
c( mmerce da detail une cooperation telle 
qu'en tenuis voulu, elle fera disparaitre 
cette disgrace de nos annales commercia- 
les. Si quelqu'up doute de I'avemement 
de cette cordiality et de cette cooperation 
entre ces deux branches du commerce, 
qu'il etudia le discours de M. E. Mf; Tro- 
wern, Secretaire de l'Association d. -> s Mar- 
chands-Detailleurs, discours prononce a 
Toronto a la Convention Annuelle de la 
Guilde des Epiciers de Gros d'Ontario. 

Laissez-moi r^peter que j$ suis deter- 
niiup a travailler exclusivement au bene- 
fice de la Guilde. Toute Association tra- 
vaille et devrait travailler pour le bene- 
fice da ceux qui sont associes ensemble. 
La Societe Legale pour l'Homme. de Loi, 






22 



LB PRIX OOURANT 



ie Conseil Medical pour le Docteur, et 
ainsi de suite pour chaque profession. 
Pourquoi alors la Guilde ne travaillerait- 
elle pas pour ses proprss msrnbres? Si 
quelque membre a une idee ou un plan en 
vue qui. dans sa pensee, serait avanta- 
g\mx a nos menibres, je le prierais de 
m'ecrire et je veillerais a ce que la chose 
soit prise en consideration. Souvenons- 
nous que pour arriver a des resultats sa- 
tisfaisants. il faut que l'action individuel- 
le se combine avec l'effort de tous. 

En remerciant de nouveau les rnera- 
bres qui m'ont porte a la Presidence de 
la Guilde du Dominion, je demeure, 

Votre tout devoue, 

Hugh Blain. 



L'HOPITAL NOTRE-DAME 

Les Marchands sont generalement des 
gens charitables, au ooeur sensible, prets 
a soulager la misere et l'infortune. 

Si dans les villes et cites de ce conti- 
nent nous jetons un regard autour de 
nous, nous voyons maintes institutions 
hospitalieres et de bienfaisance dont les 
fondateurs ont ete des marchands, des 
eommercants. 

A Montreal, il en est ainsi de toutes les 
institutions de bienfaisance specialement 
reservees aux malheureux de langue an- 
glaise. Des marchands les ont fondees, 
des marchands les ont dotees, des mar- 
chauds les soutiennent de leur argent. 

La population de langue francaise n'a 
qu'un seul hopital d'urgenee a Montreal; 
cet hopital est endette et a la veille de 
disparaitre si nous ne venons prompte- 
ment & son secours. 

Nous ne pouvons cependant pas avoir la 
douleur et la honte de voir notre seule 
institution hospitaliere s'effondrer, faute 
de quelques dizaines de milliers de dol- 
lars. 

Est-ce que les marchands de langue 
francaise n'auraient pas le meme esprit 
de charite que leurs confreres de langue 
anglaise ? 

Nous ne pouvons le croire ! 

Allons ! un bon mouvement: haut les 
coeurs ! sauvons l'Hopital Notre-Dame ! 



DECES 

Nous avons le regret d'apprendre la 
mort de M. Andrew Gunn, president de la 
Compagnie Gunn, Limited, de Toronto, 
decede a 1'age de 63 ans. 

M. Andrew Gunn qui se rendait ch,->z 
lui a Toronto, venant de Port Dover, est 
mort subitement dans le train, Hindi de 
cette semaine. Las funerailles o;it lieu 
aujourd'hui, jeudi a Toronto. 

M. John Gunn, de Montreal, vice-presi- 
dent de la maison Gunn, Langlois & Cie, 
de cette ville, est alle assister aux fune- 
railles de son oncle. Nous lui presentons 
nos sinceres condoleances 



UN TROISIEME TRANSCONTINENTAL 



D'apres les journaux quotidiens, M. Wil- 
liam MacKenzie, de passage a Montreal, 
aurait declare que le Canadian Northern 
Railway desirait obtenir la possession du 
Chemin de Fer Intercolonial, de Montreal 
a Halifax et Sydney. 

Le president du C. N. R a declare, en 
meme temps, que, cette annee, sa compa- 
gnie avait jusqu'a present nose 261 milles 
de voies ferrees dans TAlberta et la Sas- 
katchewan. Elle a accorde, en plus d'un 
contrat de 60 milles de la cote du Pacifi- 
que vers l'Est, un contrat pour la cons- 
truction de 140 milles de chemin a l'Est 
d'Edmonton et la ligne principale va etre 
poussee vigoureusement en partant des 
deux extremites. jusqu'a ce que les au- 
vriers de la voie se rencontrent a un 
point donne dans la montagne, ce qui de- 
mandera trois ans. La Compagnie aura 
alors completement son rSseau entre les 
eaux de 1'ocean Pacifique et celles du Lac 
Superieur, sinon celles du St-Laurent. 

Depuis quatre ans et demi, a declare M. 
MacKenzie, le Canadian Northern n'a rien 
fait sur sa ligne principale. mais pendant 
ce temps il n'a pas construit moins de 
1200 milles d'embranchements, et c'est 
grace a cette politique de construction 
d'embranchements que le Canadian Nor- 
thern a eu du succes pour le transport d'i 
fret dans la prairie et le Lac Superieur 
vers 1'Ouest. 

M. W. MacKenzie ne croit pas que d'au- 
tres compagnies de chemins de fer aient 
jete leurs vues sur l'lntercolonial. 

Le gouvernement federal ne verrait 
sans doute pas d'un mauvais oeil la crea- 
tion d'une troisieme ligne transcontinen- 
tale, surtout si cette derniere lui enlevait 
le fardeau de l'lnteroolonial. 

Souhaitons done que le desir de M. Wil- 
liam MacKenzie de voir ^Intercolonial 
passer entre les mains du Canadian Nor- 
thern Railway, devienne ©n temps oppor 
tun. un fait accompli. 



COMMENT ON NOUS JUGE 



Nous nublions la lettre ci-dessous avec 
une tres grande satisfaction, non seule- 
ment parce qu'elle nous montre que nos 
efforts pour etre utiles au commerce sont 
apprecies, mais aussi parce que nous 
constatons que, de plus en plus, les lec- 
i cui's du "Prix Courant" portent assez 
d'interet a la lecture de leur journal pour 
nous soumettre leurs idees au sujet des 
questions a traiter dans nos articles de 
redaction. 

Nos reviendrons certainement sur la 
question de la loi des faillites ou plutot 
de l'absence d'une loi des faillites, car 
c"est une question d'une importance capi 
tale qu'il faudra pourtant bien regler un 
jour, quoique les legislateurs reculent tou- 



jours quand il s'agit de l'aborder de front. 
Voici la lettre de notre abonne:/ 

Joliette, 21 Juillet 1910. 
Le Prix Cciurant Montreal. 

Monsieur le Redacteur, — J'ai recu vo- 
tre carte postal©, me demandant de bien 
vouloir continuer mon abonnement a vo- 
tre journal, "Le Prix Courant", c'est avec 
plaisir que je continuerai a recevoir votre 
journal, et je considere que tous les mar- 
chands, de la ville et de la campagne de- 
vraient le recevoir, non seulement le re- 
cevoir, mais aussi le lire et savoir appre- 
cier les ecrits concernant le commerce ; 
plus, je dois vous dire que quand bien me- 
me le prix de votre journal serait beau- 
coup plus eleve, je croirais encore que les 
avantages a en retirer, sont de beaucoup 
plus eleves encore que la somme qu'on 
aurait a payer pour l'abonnement. 

Maintenant, monsieur, permettez-moi de 
vous parler de la loi des faillites qui est, 
d'apres moi. des plus defectueuses sous 
tous les rapports, je considere qu'un pays 
comme le Canada devrait in sister sur 
cette loi, par la voix des journaux d'affai- 
res, tel que votre journal "Le Prix Cou- 
rant" concurramment avec les autorites 
de l'Association des Marchands-Detail- 
leurs du Canada, toutes les Chambres de 
Commerce, en meme temps que toutes les 
tetes dirigeantes du commerce, tels que 
les chefs des Maisons de commerce en 
gros, soit dans l'epicerie ou dans le com- 
merce de merceries, ou dans toute autre 
ligne du commerce. 

Vous remerciant d'avance de tout ce 
que vous pourrez faire, pour la loi de.? 
faillites, dans 1'interet du Commerce en 
general. 

Veuillez me croire, 

Voutre devoue, 

J. J. SOUMIS, 



Assemblee annuelle de la Ontario and 
Lamp Co., Limited 

L'assemblee annuelle de la Ontario Lan- 
tern and Lamp Co., Limited, a eu lieu au 
bureau principal de cette compagnie, a 
Hamilton, mercredi, 27 juillet parmi une 
grande assistance: tous les actionnaires 
sauf un, etaient presents. 

Le rapport presente aux directeurs ac- 
cuse une augmentation phencmenale d'af- 
faires. La nouvelle aile de la batisse 
construite en novembre dernier est abso- 
lunient insuffisante pour faire face a cet 
immense accroissement. La mesure pri- 
se par le bureau des directeurs de faire 
construire une vaste annexe a la nouvel- 
le propriete de la compagnie, rue Can- 
non, a Test de cette propriete, a ete ap- 
prouvee, et il a ete unanimement decide 
de mettre a cette construction un etage 
de plus qu'on n'en avait l'intention au 
debut. 

Les profits faits grace au soin apporte 
aux affaires et malgre une opposition tres 
forte, ont ete juges favorables. et le di- 
vidende ordinaire a ete declare. 

Les directeurs suivants ont €te elus : 
MM. W. H. Ginder. P. D. Crerar. C.R.. F. 
W. Gates. Alfred Ward et Geo. F. Webb. 
A une assembled subsequente. Mr. W. H. 
Ginder a ete reelu a l'unanimite presi- 
dent et directeur gerant. 



LE PRIX CODRANT 



28 



POLITIQUE DE CLOCHER 

Nous avons precedemment dit un mot 
au sujet d'une loi relative aux Conipa- 
gnies, qui est entree en viguaur le ler 
juillet dans la Colombie Anglaise; mais, 
las depeches premieres ne nous avaie:it 
pas fait connaitre toute la portee da la 
loi, aussi croyons-nous bon d'y revenir. 

Cette loi touche toutes les compagnies 
autres que celles qui ont obtenu leur char 
te originate dans la Colombie Anglaise. 
Toutes ces compagnies sont desormais te- 
nues de se faire enregistrer ou d'obtenir 
une licence du Gouvernement Provincial 
de la Colombie Anglaise. Le droit d'enre- 
gistrement varie, suivant le capital, de $50 
a $250. Les agents ou representants de 
commerce sont tenus egalement d'avoir 
une licence et il n'est pas permis legale- 
ment de remplir au dehors les ordres par 
correspondance. Toute contravention a la 
dite loi peut etre punie d'une amende 
de $50 par jour pour les compagnies ayant 
leur siege en dehors de la province et de 
$20 par jour pour un agent. 

Ces clauses draconnienues paraissent 
encore raisonnables comparees a celle qui 
interdit a une Compagnie ou Corporation 
nou licenciee dans la province d intenter 
une action, une poursuite, ou un proces 
quelconque en raison dun contrat qui au- 
rait cite fait dans la province. 

II nous semble que la Legislature de la 
i olombie Anglaise a depasse lee limites 
et quelle a empiete sur les prerogatives 
du Parlement Federal en matiere de 16- 
gislation commerciale. De i)lus, la loi de 
ia Colombie Anglaise est un obstacle au 
commerce int6rieur; elle favorise le com- 
merce de la province au detriment du 
commerce du pays en general et les au 
tres provinces ne mauqueront BUrement 
pas ile faire a Ottawa le.s represent ;>« 

aires contre cette politique de clo- 
cher. 

Le priucipe de traiter les compagnies 
incorporees difl mt de celles qui ne 

le son! pas pour leur Imposer des chi 
plus lourdes est un principe mauvais. 

D'autre part, quaud une compagnie a 
obtenu une charte lui donnant les pou- 
voirs de faire affaires dans toute 1 •etenduc 
du Canada, il n'est pas loisible a la Co- 
lombie Anglaise d'interdire a cette com- 
pagnie d'y traiter des affaires, si elle ne 
demand* pas une nouvelle incorporation 
ou une licence. Sous ce rapport encore la 
loi est abusive. 

En voulant trop proteger les compagnies 
purement locales, les legislateurs de la 
province de la Colombie Anglaise risquent 
fort de retarder le developiienent com 
menial et industriel de leur province. Kile 
U'esl pas encore assez avancc dans le 
commerce et dans 1'industrie et n'a pas 
au point de vue financier plus destitu- 
tions locales qu'il n'est necessaire pour 
pouvoir se passer du concours des fortes 
compagnies incorporees qui ont leur siege 
social au Canada, mais en dehors de la 



Colombie Anglaise. En matiere d'affaires 
comme en toutes choses, une politique 
large vaut mieux qu'une politique 6troite. 



LA RECOLTE DES PRUNES 

Les nouvelles qua nous recavons encore 
de clivers cotes, dit "l'Epicier ". de Paris, 
eonfirment pleinement celles que nous 
avons donnees precedemment sur la re- 
colte des prunes en France, a peu pres 
partout on signale une recolte mauvaise 
et par exception, dans les endroits privi- 
leges, une dami-recolte. 

Voici les derniers renseignements qui 
nous parviennent: 

Prunes d'Ente. — En Lot-et-Garonne et 
Tarn-et-Garonna, dans le premier depar- 
tement surtout, recolte mauvaise, en forte 
diminution sur celle de l'annee derniere. 
deja mediocre. La demi-recolte, qui a re- 
siste a la temperature, constamment de- 
favorable jusqu'a ces derniers jours, pa- 
rait maintenant assured, le temps etant 
assez beau et la crainte des chenilles 
ayant a peu pies disparu. 

Reine-Claude.— Dans le Bordelais, re- 
colte mediocre, par suite du temps d6- 
saftreus qui a sevi au mom 'in de la flo- 
laison. 

En Seine-et-Oise, on compte seulement 
sur une demi-r6colte. 

Dans la Marne, peu de En :t ■:. petil gra 
pillage, recolte nulle sur les hauteurs. 

En Correze, les derniers orages ont jc\e 
bas quantitc d'arbres et tail tomber beau- 
coup de fruits (l • c u\ qui ont resists. 

Dns lYonne. recolte consideree comme 
nulle. 

Dans I'Hfirault et dans l'Aude, notam- 
in-'iit dans les regions de B6ziers e1 d 
Carcassonne, la recolte est consideree 
comme assez Batisfaisante. 

Dana les environs de Paris, la recolte 
est a pen pres nulle dans certain es re- 
gions, tres pen meilleure dans d'autres; 
mauvaise dans son ensemble. 

Par contre. les nouvelles d'ltalie et 
d'Espagne nous Bignalent une bonne re- 
colte. 



RECENSEMENT DES PRODUITS 
FORESTIERS 

Le recensemenl des prodults forestiers 

du Canada, qui sera fail le Ler juin r.n L, 
comprendra le bois equarri, flacheux ou 
mSplat, les billots (bois en grume) pour 
bois de service et autres produits clivers. 
Dans la premiere categorie sont cone 

pris le Irene, le bouleau. I'orme, 1'erablo, 

l e chene, le pin et tons les autres bois 
equarris, flacheux ou mfiplats, et Enu- 
meration de ces bois s ■ fern par pieds 
cubes et par valeur. 

Les billots pour bois de service, qui 
sont compris clans la deuxieme categorie, 
sont les bois d'orme, de noyer dur, de pru- 
che. de chene, de pin, et d'epinette blan- 
che, lis seront enunieres dans le recen- 



sement par quantites de 1000 pieds, me- 
sure de planche, avec la valeur basee sur 
la meme unit&. 

Les produits clivers de la foret com- 
prennent l'ecorce pour les tanneurs, les 
pieux de clotures, le bois de chauffage. 
les echalas a houblon et feuillards, les 
mats et espars, les pilotis, la potasse et. la 
perlasse, les traverses de chemin de fer, 
les douves.les billes a douves et les fonds, 
les poteaux de telegraphe (y compris les 
poteaux de telephone et autres poteaux 
pour fils electriques), le bois a pulpe, et 
les fourrures et les peaux brutes des ani- 
niaux de la foret. Ces produits enumere.s 
par nombre ou quantity et par valeur. 

Le recensement des produits forestiers 
se fera principalement parmi les cultiva- 
teurs et les locataires d'exploitations fo- 
rest ieres. 



LES FERMIERS ET LE COMMERCE 

La population rurale forme soixanle 
dix pour c in de la population totale du 
pays. Ne sen suit-il pas que cette por- 
tion de la societe domins partout. Elle a 
forcement de 1'importance et de la puis- 
sance dans le commerce. Les fermiers 
sont les gens les plug ind£pendants au 
monde Ce sont des producteurs. Dans 
les gran des vill >s on pourrait se passer de 
briques (>t de mortier, mais on ne pourra 
jamais se passer de cultivateurs. Un 
poete. David Farum a ecrit une jolie pe- 
tite poesie. qui pent se rSsumer ainsi: 
"Avant (pie nous puissions c">tre debarras- 
ses des faillites et des alarmes financie- 
res, les gar cons devront abandonner les 
places de commis et revenir a la ferine." 
Cela ress imble a en principe de philoso- 
phie. 

Aujourd'hui le fermier est instruit. 
Mieux il cultive sa terre, plus il en retire 
et plus aussi les lnarchands de la campa- 
gne en profitent. C'est une chaine sans 
fin. I.e fermier ideal produit le mar- 
chand de campagne ideal. Les interets 
commerciaux locaux dependent tenement 
de ceux du fermier qu'ils doivent mar- 
cher de pair. En consequence, les plans 
ayant pour but d'augmenter la productivi- 
ty du sol. de donner du contort et de l'at- 
trait a la vie das champs, devraisnt avoir 
la sympathie des hommes d'affaires de la 
communaute. 

On peut faire beaucoup en prenant les 
moyens convenables, mais il faut agir 
avec prudence. Par las associations 
d'hommes d'affaires, les Instituts de Fer- 
miers, les bureaux d'ecoles, la presse lo- 
cale, et autres moyens. on peut accomplir 
beaucoup de choses. Dans les endroits 
ou rien n'est encore fait, les homines d'af- 
faires auront avantage a s'entendre el a 
faire de l'agitation autour de la question. 

L'instruction est a la base de tout deve- 
loppement, instruction qui attirera l'atten- 
tion des enfants des gcolas rurales sur 
la beauts de la vie des champs, son ca- 
ractere 61ev6 et, par-desus tout, I'honneur 



24 



LE PRIX OOUBANT 



et la paix qu'elle procure, et s'il est neces- 
saire, sa valeur au point de vue financier; 
en meme temps, ceotte instruction eon- 
duira le fermier a employer des metho- 
des plus scientifiques et plus profitables. 
11 n'y a pas d'epocme meilleure que 
maintenant pour agir. 



AROMATES ET CONDIMENTS 

(Suite) 
Le "Kary" d'Amerique est compose de 
la maniere ci-apres: 

Dagatafolum, 80 grammes. — Piraent 
jaune ou rouge dit de Cayenne, 10 gram- 
mes. Le tout seche et finement pulverise. 
Laurier. — Feuille du "laurier-sauce" 
ou "laurier commun", qui est employee 
en cuisine comme aromate quand elle 
est seche; elle entre alors dans la prepa- 
ration des epices fines. En general, le 
laurier ne doit pas entrer dans la condi- 
mentation des sauces blanches. 

Macis. — On donne ce nom a la coque 
ou partie qui enveloppe la noix muscade, 
fruit du muscadier, et qui est tres aroma- 
tique. Lorsque cette coque est fraiche, 
elle est rouge et orangee, mais elle de- 
' vient jaune quand elle est seche; elle est 
' alors employee pour aromatiser certaines 
confitures dans les pays tropicaux ; et 
elle entre dans la preparation de cer- 
taines liqueurs. 

Marjolaine. — Plante aromatique de la 
famille des labiees, aussi appelee ori- 
gan; elle est cultivee dans les jardins. 

La Marjolaine est employee en cuisine 
'dans la condimentation des marinades, 
des macerations, dans la confection des 
epices et dans un grand nombre d'autres 
assaisonnements; elle est tonique et sti- 
mulante. 

Moutarde. — Plante dont les graines, 
apres avoir 6te pulverisees, sont melan- 
gees avec du sel fin et des plantes aro- 
matiques pulverisees; puis le tout est 
mouille avec du vinaigre, de maniere a 
en former une pate cremeuse dont on se 
sert comme condiment. Les racines de 
"Moutarde de Chine" sont aussi des con- 
diments. 

Noix muscade. — Ainsi que l'indique 
son nom, c'est une noix aromatique, de 
forme spherique ou ovo'ide, sillonnee en 
tous sens de rides. L'exterieur est d'un 
gris rougeatre uniforme, excepte dans la 
i-creusure des sillons qui sont blancha- 
tres. L'interieur est d'un gris terne 
veine de rouge, de consistance ouetueuse 
et dure. Sa nature aromatique est uti- 
lisee pour la condimentation de certains 
mets ou sauces. 

Les Oignons. — Comme Tail, la ciboule 
et l'echalotte, l'oignon appartient a la 
famille des liliacees. II existe une mul- 
titude de varietes d'oignons dont la sa- 
r'veur varie suivant leur provenance ; 
mais elle est plus acre au nord, plus 



douce et plus sucr6e au midi. L'oignon 
est certainement la plante potagere le 
plus souvent employee en cuisine, soit 
pour condimenter les preparations culi- 
naires, ou meme pour en confectionner 
des mets. 

Paprika. — Sorte de poivre rouge qui 
croit en Hongrie. Apres avoir ete pulve- 
rise il est employe comme le poivre de 
Cayenne pour condimenter les prepara- 
tions culinaires. 

Persil. — Herbe ombellifere employee, 
surtout a l'etat frais, comme assaisonne- 
ment a cause de ses proprietes aromati- 
ques. Elle forme la base du bouquet 
garni mais elle presente le danger d'etre 
confondue avec la cigue qui est une plan- 
te tres veneneuse. Aussi, est-il prefe- 
rable d'employer le persil frise qui evite 
de le confondre avec la cigue. 

Piment. — Sous ce nom on comprend un 
certain nombre de plantes dont les fruits 
servent a condimenter les preparations 
culinaires, soit qu'ils soient employes a 
l'etat frais ou pulverises. Dans ce der- 
nier cas ils constituent alors le poivre 
de Cayenne ou le paprika. 

Poivre. — Plante sarmenteuse de la 
famille des piperinees, qui est originaire 
de l'Inde. Ses fruits sont de la grosseur 
d'un petit pois dont l'interieur est d'une 
teinte noiratre tandis que la partie inte- 
rieure est d'un blanc sale. Lorsqu'il est 
employe tel que ou pulverise, il consti- 
tue le "Poivre noir"; mais lorsqu'il est 
depouille de son enveloppe corticale et 
noiratre ,il constitue le "Poivre blanc". 
On donne le nom de Poivre "mignonnet- 
te" aux grains de poivre grossierement 
broyes. La saveur excitante du poivre 
est utilises pour condimenter les mets; 
mais a cause de ses proprietes tres ex- 
citantes, il ne doit etre employe que mo- 
derement. 

Poivre de Cayenne. — On donne ce nom 
a une poudre obtenue en pulverisant una 
sorte de piment rouge, dit piment enra- 
ge, dont la saveur est aromatique mais 
brulante et acre. On l'emploie pour re- 
lever fortement le gout des mets; mais 
il ne doit etre employe que judicieuse- 
ment et tres moderement. 

Raifort. — Plante crucifere dont la ra- 
cine qui est d'un gout acre et brulant, et. 
d'une odeur penetrante, est employee, 
apres avoir et6 rapee ou finement de- 
coupee, pour condimenter certaines sau- 
ces, bouillons ou salades, ou accompa- 
gner des viandes froides. 

Romarin. — Arbrisseau de la famille 
des labiees dont les feuilles et les fleurs, 
a odeur aromatique, sont employees 
comme condiments ou aromates dans la 
preparation de quelques marinades. En 
Italie, on s'en sert quelquefois pour con- 
dimenter le rizotto. Le Romarin entre 
egalement dans la composition de plu- 
sieurs liqueurs. 

Safran. — Sous ce nom, on designe les 
stigmates de la fleur de "Crocus Savi- 



tus". Son principe aromatique et la 
teinte jaune d'or qu'il communique sont 
utilises en cuisine pour condimenter, aro- 
matiser ou colorer certains mets, tels 
que la bouillabaisse ou autres prepara- 
tions culinaires d'origine orientale. 

Sariette. — Plante tres repandue dans 
la region mediterraneenne et reputee 
comme condiment special pour les petits 
pois et les feves. 

Sauge. — Plante aromatique utilisee sur- 
tout dans la cuisine anglaise, et dans la 
cuisine provengale. On en fait egale- 
ment des infusions. 

Sel de cuisine. — Ce sel, "chlorure de 
sodium des chimistes", est le seul con- 
diment d'origine minerale. II existe deux 
sortes de sel: lo le 'sel marin", qui est 
retire par evaporation de l'eau salee de 
la mer; 2o le "sel gemme", que Ton ex- 
trait des mines de sel qui se trouvent 
dans certaines contrees, et d'ou on l'ex- 
trait avec la pioche. 

Serpolet. — Plante a odeur aromatique 
dont les sommites sont utilisees, mais 
assez rarement, dans la cuisine moder- 
ne, pour condimenter les preparations 
culinaires. 

Thym. — Plante aromatique qui possede 
une odeur forte mais agreable: elle est 
utilisee pour la condimentation des pre- 
parations culinaires. 

Zeste de citron et d'orange. — Sous 
ce nom on designe la partie coloree et 
aromatique qui recouvre la peau du citron 
ou de l'orange. On emploie ce zeste pour 
parfumer certains entiemets sucres, des 
glaces, des liqueurs, ainsi que diverses 
confiseries et patisseries. Ce zeste peut 
eter retire du fruit a l'aide d'une rape, 
ou detache sous forme de mince ruban 
avec un petit couteau d'office. Le meil- 
leur moyen d'employer ce zeste est de 
raper l'ecorce du citron ou de l'orange 
sur un morceau de sucre en pain, d'ou 
on le retire en raclant avec la lame du 
couteau la partie de sucre sur laquelle 
on a frotte le zeste du fruit. 

Epices fines. — Pour la preparation de 
ces epices composees, que Ton appelle 
egalement les "quatre epices", ou epices 
fines, on emploie les substances suivan- 
tes dont voici les proportions: laurier. 15 
grammes, thym, 10 grammes, noix mus- 
cade, 5 grammes, clous de girofle. 1"> 
grammes, sauge, 15 grammes, estragon. 
5 grammes, romarin, 5 grammes, poiyre 
Mane, 50 grammes. Toutes ces substan- 
ces qui doivent etre bien seches, sont pi- 
16es tres finement puis tamisees. On les 
conserve dans un flacon que Ton tient 
hermetiquement bouche. 

E. Barthelemy. 
(L'Epicerie Frangaise"). 



Un marchand n'a absolument rlen i 
falre avec un proces, quel qu'il soit. Les 
se >s qui tlrent profit des proces sont les 
avocats. 



LB PRIX OOUBANT 



25 



Epiceries, Provisions, Vins et Liqueurs. 



REVUE DES MARCHES 

COMMERCE 

La greve du G. T. R. est maintenant 
regiee et les expeditions vont pouvoir 
desormais reprendre leur marche normale 
sur les differentes lignes de ce reseau. 

Les affaires a la campagne sont en ge- 
neral moins actives, en raison des tra- 
vaux des champs et, a la ville, elles sont 
quelque pau influencees par les villegia- 
tures. Pour les memes raisons il y a 
quelque lenteur dans les paiements. 

FINANCES 

La Union Bank of Halifax paiera a ses 
actionnaires, le 31 aout courant un divi- 
denda trimestriel de 2 p.c. 

• • • 

Les Banques suivantes paieront a leurs 
actionnaires, le ler septembre prochain, 
un dividende au taux ci-apres indique: 

Banque de Montreal 2% p.c. 

Canadian Bank of Commerce . 2% P.c. 
Merchants Bank of Canada. . 2% p.c 

Banque d'Ottawa 2% p.c. 

Banque d'Hochelaga - P-C 

Union Bank of Canada 1% p.c. 



Le Maiche de Montreal est sorti du 
me qui 1'etreignait; ce u'esl pas 
que l.s transactions en bourse soient 
Men actives, niais lee COUra se relevent. 
peut-etre meme un pen vite pour quel- 
ques valeurs. 

Void les differences survemies depuis 
not re derniere revue: 

Gains.— C. P. R. (ancien), 4 L-4; Soo 
(com i 5 1 1: Detroit United Railway, 12 
1-8 Halifax Electric Transit, i; Montreal 
Btreel Rj , - 1-2; Quebec Ry. (com.), 2; 
Toronto RyB., 7-8; Twin City Rapid Tran- 
sit (com. i, '.' 1-8; Winnipeg Electric Str. 
Hy. (com.), i 3-4; Mackay (com.), 2 1-4; 

Ma.kay i |iref. I, 2; Montreal 1- H. & P., 
1-2; Richelieu & Ontario. 1 :'.-4; Rio de 
Janeiro L. & P., 1-4; Amalgamated As- 
beatos (com.) 5-8; Amalgamated Asbes- 
tos (pre?.), 4; Can. Cement (com.). 2 1-4; 
Can. Cement (pref.), 1-2; Can. Conver- 
ters, 1; Dom. Iron & Steel (pref.). 1-'-'; 
Horn. Steel and Coal Corporation. :: 1-4; 
Dom. Textile (com). :'. ; Dom. Textile 
(pref.). 4; 1-ake of the Woods (com.), 12; 
Nova Scotia Steel (com.), 2; Penman.-s 
(com) 2; Shawinigan W. & P., 1-4. 

Pertes. — Mexican L. & P. (com.), 1-4; 
B. C. Packers (pref.), A, 1; Black Lake 
Asbestos (com.), 2 1-2; Can. Car Foundry 
(pref), 1-2; Can. Rubber (pref.), 10: 



Dom. Coal (pref.), 4; Lake of the Woods 
(pref.), 1; Montreal Cotton, 3; Montreal 

Steel Works (pref.), 3; Ogilvie Flour 
Mills (pref.), 2 1-2. 

Nous donnons la cote de la derniere 
transaction pour chacune des valeurs ci- 
apres: 

Chemins de fer 

Can. Pac. Ry. 185% 

Can. Pac. Ry (nouveau) .... 175 

Can. Pac. Railway (rights) ... »% 

Duluth S. S. & A. Ry. (com.) . . 14y 2 

Duluth S. S. & A. Ry. (pref.) . . 28 7 / 8 

Duluth Superior 66% 

Minn. St-Paul and Soo (com.) . . 122% 

Minn. St. Paul & Soo (pref.) . . 152 

Minn. St. Paul ft Soo (rights) . 7% 

Tramwaya 

Detroit United Railway 03% 

Halifax Electric Transit ..... 119 

Hamilton Electric Railway ... 92 

Havana Electric Railway (pre?.) . 92% 

Havana Electric Railway (pref.) . 94% 

Illinois Traction (pref.) 89 

Montreal Street Railway .... 231 

Northern Ohio 37 

Porto Rico Railway 48 

Quebec Railway (com.) 40 

Quebec Railway (pref.) 120 

Sao Paulo (oom.) 139 

Sao Paulo (pre?) 137 

St. John Railway 100% 

Toledo li 

Toronto Railways . . 116% 

li i City (com.) 87% 

Tri-Clty (pref.) 90 

Trinidad Railway 75% 

Twin City Rapid Transit (com.) . 106% 

Twin City Rapid Transit (pre?.). 86 

West India Electric (com ) .... 67 
Winnipeg Electric Street Railway 

(com > 179% 

Winnipeg Electric Ry. (pref.) . . 116 

Telegraphes, Etc. 

Bell Telephone 142% 

Mackaj (com.) . 81 

Mackay (pre?.) 7:; 

Montreal Telegraph . . .150 

Divert 

Can. North West Land .... 95 

Mexican L. & P. (com.) 74% 

Mexican L. & P. (pref.) .... 99% 

Montreal L. H. ft P. . , 126 

Montreal Loan & Mortgage . . . 148 

Ottawa L. and P 110 

Richelieu and Ontario Nav. . . . 80% 

Rio de Janeiro L. ft P 90% 

Windsor Hotel 108 

Valeurs Industriellea 

Amalgamated Asbestos (com.) . . 15% 

Amalgamated Asbestos (pref.) . . 79 

Auto Ry. Signal 50 

B. C. Packers (com.) 180 

B. C. Packers (pref.), A . . . . 72 

B. C. Packers (pref.), B 87% 

Black Lake Asbestos (com.) ... 24 

Black Lake Osbestos (pref.) . . . 63% 

Canada Cement (com.) 18% 

Canada Cement (pre?.) 80 

Canadian Car Foundry (com.) . 63 

Canadian Car Foundry (pref.) . . 99 

Canadian Converters ....... 36 

Canadian General Electric ... 105% 



Canadian Rubber (com.) .... 95 

Canadian Rubber (pref.) .... 105 

Dom. Coal (com.) 63% 

Dom. Coal (pref.) 105 

Dom. Iron and Steel (com.) . . 57 

Dom. Iron and Steel (pref.) . . 102 

Dom. Steel and Coal Corporation 57% 

Dom. Textile (com.) 64 

Dom. Textile (pre?.) ...... 102 

Granby 92% 

International Coal (com.) .... 70 

Intercolonial Coal (pre?.) ... 85 

I. P. Cement 162 

Lake of the Woods (com.) .... 131 

Lake of the Woods (pref.) . . . 124 

Laurentide Pulp (com.) 135 

Laurentide Pulp (pre?.) 135 

Laurentide Rights 9% 

Magdalen Islands (com.) .... 31% 
Magdalen Islands (pre?.) .... 5 

Montreal Coal 90 

Montreal Cotton 127 

Montreal Gas 150 

Montreal Street Works (com.) . . 104 

Montreal Steel Works (pref.) . .115 

Nova Scotia Steel (com.) .... 83% 

Nova Scotia Steel (pref.) .... 120 

Ogilvie Flour Mills (com.) .... 130% 

Ogilvie Flour Mills (pref.) .... 125 

1'enmans (com.) 64 

Penmans (pre?.) ......... 81 

Shawinigan W. & P 96 

Shawinigan W. & P. Rights ... 10 

Bons et obligations 

Bell Telephone 102% 

Black Lake Asbestos 79 

Cable 87% 

Can. Car Foundry 104 

Canada Cement 97 

Canadian Converters 90 

Canadian Rubber 99 

Col. Cotton . . . . ' 98% 

Detroit United 99% 

Dominion Textile, D 96 

Dominion Textile, C 94 

Dominion Textile, B 99% 

Dominion Textile, A. ...... . 96 

Dominion Coal 97 % 

Dominion Cotton 103 

Dominion Iron and Steel .... 93% 

Halifax Traction 100 

Havana Electric 86 

Intercolonial Coal 85 

Keewatin Mills ......... 102% 

Lake of the Woods 112 

Laurentide Pulp 110 

Magdalen Islands 94 

Mexican L. & P 89 

Mexican Electric Light Co. ... 82 

Montreal Harbour, 5 p. c 108 

Montreal L. H. and P 100 

Montreal L. H. & P. 4 1-2 p. c. . 99% 

Montreal Street Works 105 

Montreal Street Railway 101 

Montreal Warehousing 92% 

Nova Scotia Steel 110% 

Nova Scotia Cons 108 

Ogilvie . H2 

Ogilvie B. ..... 112 

Penmans 89 

Porto Rico Railways ....... 83% 

Price Bros 103 

Quebec Railways 80% 

Rio de Janeiro L. & P 95% 

Sao Paulo 99 

St. John Railway 101% 

Toronto Radial 100% 

West India Electric 90 

Windsor Hotel 99 

Winnipeg Electric Street Railway 102 



26 



LE PRIX CO GRANT 



REVUE GENERALE 

EPICER1B 

Les affaires subissent un ralentisse- 
mentmemt en raison des travaux des 

champ?. Les paiements sont passables 
a la campagne, mais laissent plutot a 
desirer en ville. Pour les changements 
de prix. voir les paragraphes suivants: 
Sucres. Farinas et Pates alimentaires, 
Conserves de Legumes. Conserves de 
Fruits et Saindoux. 

SUCRES 
Bonne demande. Les prix das sucres 
lal'fines viennent de subir. jeudi, 4 jOillet, 
une baisse de 10c. par 100 lbs. 



Extra granule 
Extra granule 
Extra granule 
Extra granule, 
Extra ground 
Extra ground 
Extra ground 
No 1 Yellow 
No 
No 



. sac 

. baril 

... 1-2 baril 

balle 5 x 20 

baril 

. . bte 50 lbs. 

1-2 bte 25 lbs. 

. . baril 

1 Yellow sac 

2 Yellow .... baril 



No 3 Yellow baril 

Powdered .... baril 

Powdered . . . bte 50 lbs. 

Paris Lumps bte 

Paris Lumps . 1-2 bte 50 lbs. 

Paris Lumps . 7-2 bte 25 lbs. 

Crystal Diamond . . . baril 

Crystal Diamond, bte 100 lbs. 

Crystal Diamond, h bte, 50 lbs. 

Crystal Diamond, J bte, 25 lbs. 

Crystal Diamond, carton 5 lbs. 

Crystal Diamond, Domino, car- 
ton, 5 lbs 

Sucres bruts cristallises . . 3 

Sucres bruts non cristallises 3 
Ces prix s'entendent au magasin 

vendeur a Montreal. 

MELASSES 
La demande s'est ralentie. mais reste 

encore satisfaisante. 
Nous cotons: 



.5.05 
.5.10 
.5.25 
.5.15 
.5.50 
.5.70 
.5.90 
.4.70 
.4.65 
.4.80 
.4.90 
.5.30 
.5.50 
.5.85 
.5.95 
.6.15 
.5.75 
.5.85 
.5.95 
.6.15 
.0.371 



0.40 
4.50 
4.10 
du 



choix, tonne 
tierce et krt. 
. demi qrt. . 
fancy, tonne, 
tierce et 



Rarbade, 
Rarbade, 
Rarbade 
.Melasse 
Melasse fancy 

quart 

Melasse fancy, demi- 

quart 

Les prix s'entendent 
pour territoire ouvert; 
territoire combing; 3e 



0.30 
0.33 
0.35 
0.35 



Le gal. 
31 0.33 



0.35 
0.36 
0.36 



0.36 
0.38 
0.36 



0.38 0.39 0.39 

0.40 0.41 0.41 
: lere colonne, 
2e colonne, pour 
colonne, pour 



Montreal et ses environs. 

SIROPS DE TABLE 

Tres bonne demand'?. 

Nous cotons: 

Q'larts (700 livres) lb 0.03J 

i-2 quarts (350 livres) .... lb. 0.031 

1-4 quarts (175 livres) .... lb. 0.03f 

Seaux de 38 1-2 lbs. . . le seau 1.80 

Seaux de 25 lbs le seau 1.30 

Canistres 2 lbs., 2 oz. a la cse, cse 2 50 

Canistres 5 lbs.. 1 oz. a la cse, cse 2.85 

Canistres 10 lbs , J oz. a la cse, cse 2.75 

Canistres 20 lbs., 1 oz. a la cse, cse 2.70 

GLUCOSE 

Nous cotons aux 100 livres: 

En quarts 3.05 

En demi-quarts .... 3.30 
En barils (kegs) . . . 3.55 

VINA1GRE 

Nous cotons, prix nets: 
Bollman, crucbes paillees, 4 
gall, imp cruche 0.00 2.20 



Domestique, triple, crucbes 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.10 1.20 

72 grains le gall. 0.10 0.12 

88 grains le gall. 0.12 0.14 

118 grains (proof) . le gall 0.15 0.18 

THES 

La demands est tres bonne pour lea 
thes du Japon et tres satisfaisante pour 
les Ihes de Chine; mais elle pom-rait etre 
meilleure pour les thes de Ceylan. 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL 
Epices 

La demande est tres bonne et les af- 
faires sont tres florissantes. 
Nous cotons: 

Alspice, moulu lb. 0.15 0.18 

Anis " 0.12 0.15 

Canary Seed " 0.04 0.05 

Caunelle, moulue . . . . " 0.20 0.24 

Cannelle en mattes ..." 0.18 0.22 

Clous de girofle moulus . " 20 0.25 

Clous de girofle entiers . " 0.20 0.30 

Creme de tartre . . . . " 0.23 0.32 

Gingembre moulu . . . . " 0.20 0.30 

Gingembre en racine . . " 0.20 0.24 

Graine de lin non moulue " 0.04A 0.05J 

Graine de lin moulue . . " 0.06 0.08 

Graine de chanvre . . . . " 0.05 0.06 

Macis moulu " 75 1.00 

Mixed Spices moulues . . " 0.18 0.22 

Muscade " 0.35 0.50 

Muscade moulue . . . . " 0.40 0.60 

Piments (clous ronds) . . " 0.10 0.121 

Pimento (poivre Jamaique) " 0.08 0.10 

Poivre blanc rond ..." 0.21 0.24 

Poivre blanc moulu ..." 0.23 0.27 

Poivre noir rond . . . . " 0.15 0.16 

Poivre noir moulu ..." 16 0.20 

Poivre de Cayenne pur . " 0.21 0.25 

Whole Pickle spice ..." 0.16 0.20 

Sel fin, quart, 3 lbs. . . . 2.95 3.05 

Sel fin, quart, 5 lbs. . . . 0.00 2.95 

Sel fin, quart, 7 lbs. . . . 2.80 2.85 

Sel fin, quart, 10 lbs . . . 0.00 2.75 

Sel fin, quart, 20 lbs. . . . 0.00 2.75 

Sel fin, 14 sac, 56 lbs. . . . 0.00 0.40 

Sel fin, sac, 2 cwts 0.00 1.40 

Sel fin en quart de 280 lbs.:: 

Ordinary fine 0.00 1.80 

Fine 0.00 2.05 

Dairy 00 2.15 

Cheese 0.00 2.45 

Sel gros, sac 0.60 0.65 

ORGE 

Nous cotons: 

Orge monde (pot) ... sac 0.00 2.25 

Orge monde (pot) . . baril 0.00 4.70 

Orge monde (pot) ... lb. 0.00 0.031 

Orge perle (pearl) . . . sac 0.00 3.50 

Orge perie (pearl) ... lb. 0.00 0.04 

LEGUMES SECS 

Nous cotons: 

Feves de Lima de Cal. la lb. 0.074. 0.08 

Feves blanches, Can. minot 2.00 2.10 
Feves blanches, Can., moins 

d'un sac lb. 0.03J 0.031 

Feves jaunes .... minot 2.00 2.10 
Flageolets (haricots), sac de 

220 lbs lb. 0.00 0.10 

Flageolets (haricots), moins 

d'un sac lb. 0.00 0.12 

Lentilles, par sac ... . lb. 0.00 0.06 

Lentilles, moin9 d'un sac, lb. 00 0.08 

Pols verts No 1 . . la lb. 0.04 0.05 
Pois a soupe No 1, jaunes 

le minot 1.20 1.25 
Pols a soupe No 1, jaunes, 

moins d'un minot . . lb. 0.00 0.021 

Ble-d'Inde a soupe, casse, sac 2.50 2.60 

Ble-d'Inde a soupe, cass4, lb. 0.00 0.03 

Pols fendus sac 2 70 2.75 

Pois fendus, moins d'un sac, lb. 0.00 0.031 



FARINES ET PATES ALI MENTA1RES 

II y a une tres bonne demande pour les 

pates alimentaires franchises. Les fari- 
nes 'd'avoine fine, granulee et Standard 

sont augmentees ainsi que la farine d'a- 
voine roulee en sac et en baril. 
Nous cotons: 

Farine patente hongroise, qt. 0.00 7.10 

Farine patente hongroise.A qt. O.OO 3.70 

Farine patente hongroise, sac 0.00 3.4-5 

Farine patente, 244 lb. . . 0.90 0.92 

Farine patente ... 14 lbs. 0.52 0.54 

Farine patente ... 7 lbs. 0.264. 0.28 

Farine straight rollers, qrt. 0.00 5.95 

Farine straight rollers, sac 0.00 2.90 

Farine a patis. Ocean . qrt. 0.00 6.10 

Farine a patis. Ocean, $ qrt. 0.00 3.10 
F'arine d'avoine granulee, 

sac 0.00 2.95 
Far. d'avoine Standard, sac 0.00 2.95 
Farine d'avoine fine . sac 0.00 2.95 
Farine d'avoine roulee, brl. 0.00 5.60 
Farine d'avoine roulee, sac 0.00 2.70 
Farine d'avoine roulee, po- 
chette de 6 livres .... 0.23 0.27 
Farine de sarrasin . . sac 0.00 250 
Far. de bled'Inde jaune, sac O.OO 2.10 
Far. de bled'Inde jaune, brl. 0.00 4.90 
Banner Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvle, caisse 0.00 3.95 

Dito, doz 0.00 2.60 

Cream of wheat . . . cse 0.00 5. 75 

Cream of wheat . . . doz. 0.00 2.00 
Fecule de pommes de terre, 

pqts de 1 lb doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni et spa- 
ghetti Canadiens. 

En vrac lb. 0.04 0.06 

En paquets de 1 lb 0.06 0.06J 

Boites de 4 lbs. . . . bte 0.171 0.20 

Boites de 5 lbs. . . . bte 0.20 0.22J 

Roites de 10 lbs. ... bte 0.40 0.45 

Qualite extra fine 

Roites de 4 lbs. (net) . . . 0.38 0.40 

Boites de 5 lbs 0.00 0.321 

Roites de 8 lbs. (net) . . . 0.19 0.20 

Boites de J* lbs 0.00 0.65 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de 1-2 lb. . . lb. 0.00 0.07 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 0.00 0.06 
Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pates assortles: al- 
phabet, chiffres, animaux, 
nouilles, coudes, importers 

en vrac lb. 0.07 0.071 

En paquets de 1 lb. . . lb. 0.071 0.111 

Tapioca pearl, la lb 0.051 0.06 

Tapioca seed ' lb. 0.051 0.06 

Tapioca flake lb. 0.071 08 

Sagou lb. 0.00 0.00 

RIZ 

La demande est tranquille. 

Nous cotons: 

Riz importes. 
Riz Patna, sacs de 112 et 224 

lbs., suivant qualite . lb. 0.041 0.051 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualite . . .lb. 0.04| 0.05| 

Riz Carolina 0.11 0.12 

Riz moulu 0.04 0.06 

Riz soufflg (puffed) caisse de 

36 paquets de 2 pintes . . 0.00 2.90 

Riz decortiques au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent lob. 
Montreal: 
Qualite B, suivant quantite 

et emballage . . 100 lbs. 0.00 2.90 
Qualite CC, suivant quanti- 
te et emballage, 100 lbs. 00 2.80 

Sparkle 0.00 4.25 

India Bright (sac de 250 lbs) 0.00 3.00 

Lustre 0.00 3.10 

Polished Patna .... 0.00 3.40 



LE PRIX COURANT 



27 



Pearl Patna 0.00 3.50 

Mandarin Patna 00 3.75 

Imperial Glace Patna . . . 0.00 4.10 

Crystal Japan 0.00 4.10 

Snow Japan 0.00 4.20 

Ice Drips Japan 0.00 4.50 

Korean White Crest . . . 0.00 3.45 

Korean Glace 0.00 3.70 

FRUITS SECS 

Les stocks sont bas; neanmoins la de- 
man de est bonne pour les pruneaux et les 
raisins, etant donnes les faibles stocks en 
mains. 

L^s avelines sont a plus bas prix; on 
les cote de 0.09 1-2 a 0.11 l-2c la Hvre an 
lieu d3 0.10c a 0.12c. 

Dattes et Figues 

Dattes en vrac lb. 

Dattes en pqts. de 1 lb. lb. 

Figues, Smyrne, bte carton, 
16 oz, 30 s lb. 

Figues, Smyrne, bte 10 lbs., 
4 cour lb. 

Figues, Smyrne, btes car- 
ries, 12 oz., 4 cour. . lb. 

Figues, Smyrne, bte 33 lbs., 
6 cour lb. 

Figues, Smyrne, bte bois 1 lb 

Pruneaux 
Pruneaux 30/40 
Pruneaux 40/50 
Pruneaux 50/60 
Pruneaux 60/70 
Pruneaux 70/80 
Pruneaux 80/90 
Pruneaux 90/100 . 

Raisins de Corinthe 

Corlnthe Amalias 

Corinthe Filiatras 

Corinthe Vostizzas 
Corinthe nettoyes 
Corinthe nettoyes, 50 pqts de 

1 lb., a la bolte .... 
Corinthe nettoyes aux E.U., 

paquet de 1 id 

Raisins de Malaga 

3 couronnes bte 

4 couronnes bte 

5 couronnes bte 

6 couronnes bte 

8 couronnes bte 



0.05 
0.00 

0.08 

0.07J 

0.061 

0.00 
0.10 

tb. 
0.093 
0.081 
0.073 
0.063 
0.06J 
0.053 
0.05i 

Tt>. 
0.06 
0.06i 
0.073 
0.06 



0.054 
0.00 

0.081 

0.09* 

0.07 

0.00 
0.10J 

tb. 
0.10 

0.09 

0.08 

0.07 

0.06J 

O.Ofi 

0.0G 

tb. 

0.061 

0.061 

0.081 

0.06J 



0.07 0.07J 
0.061 0.07 



tb. tb. 



1 lb. 



1 bte 
1 bte 
1 bte 
3 bte 
fancy. 



4 couronnes 
3 couronnes 
6 couronnes 
8 couronnes 
Epepines, paq 
Loose Muscatels, cour 22'. lb. 
Raisins Sultana 

Sultanas, 3 cour 

Sultanas, 4 cour 

Sultanas, fancy nettoyes, 3 

cour 

Suit., nettoyes, pqt. de 1 lb. 

Raisins de Valence 
Valence fine off Stalk (btes 

de 28 lbs 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 

Valence Layers, 4 cour., btes 

de 28 lbs lb. 

Raisins de Californie 
Epepines, paq. 1 lb., fancy. 
Epepines, paq. 1 lb., choix. 

Noix et Amandes 
Amandes Tarragone . . . 
Amandes Valence ecalees 

Avelines 

Noix Grenoble Mayette . . 

Noix Marbot 

Noix de Bordeaux ecalees 

Noix du Bresil 

Noix de coco rapees en seau, 

par 15 ou 20 lbs. ... lb. 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.08 
tb. 
0.061 
0.071 

0.09 

0.08 

tb. 

0.041 

0.06 

0.061 

tb. 
0.08 
0.061 

tb. 

0.13 
0.32 
0.091 
0.00 
0.12* 
0.28 
0.131 



2.25 

3.50 

0.00 

5.25 

6.00 

0.00 

0.00 

1.40 

1.75 

0.09 

0.081 

tb. 

0.07 

0.08 

0.10 

0.081 

tb. 

0.05 

0.061 

0.06J 
tb. 
0.09 
0.071 

tb. 

0.14 

0.35 

0.11 1 

0.00 

0.13A 

0.30 

0.1 4 h 



0.00 0.16 



Noix de coco rapees en qrt, lb. 0.00 0.15 

Noix Pecan polies, moyennes 0.18 0.19 

Noix Pecan polies, Jumbo . 0.22 0.23 

Noix Pecan cassees .... 0.00 0.00 

Noix Tarragon e 0.14 0.15 

Peanuts roties, Coon .... 0.09 0.10 

Peanuts roties, G 0.091 0.11 

Peanuts roties, Sun . . . 0.11 0.12 

Peanuts roties, Bon Ton . 0.13 0.14 

Peanuts non roties, Coon . 0.074 0.071 

Peanuts non r6ties, G. . . 0.08 0.081 

Peanuts non roties, Sun . . 0.00 0.091 

Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 0.111 

Peanuts frangaises, roties . 0.071 0.08 

Peanuts frangaises, non roties 0.06 0.061 

Fruits evapores tb. tb. 

Abricots, boite 25 lbs. . . . 0.00 0.15 

Nectarines 0.091 0.11 

Peches, boite 25 lbs 0.091 0.10 

Poires, boite 25 lbs. . . . 0.00 0.14 
Pommes tranchees evapo- 

rees . . . btes de 50 lbs. 0.071 0.08 

Pelures de fruits Tb. tb. 

Citron 0.10 0.11 

Orange 0.12 0.13 

Citronelle 0.14 0.15 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 
Ties bonne demande. 

Nous cotons: 

Per <!oz. 

Groupe Groups 

No 2 No 1 

Asperges (Pointes), 2 lbs. . 2.95 3.00 

Asperges entieres can, 2 lbs. 0.00 1.80 

Asperges Californie . . 2 lbs. 0.00 3.65 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 L30 

Ble-d'Inds 2 lbs. 0.00 0.90 

Ule-d'Inde en epis . . . bal. 0.00 4.75 

Ble-d'Inde en epis . 3 lbs. 1.85 1.87* 

Catsup, bte 2 lbs. . . . doz. 0.00 0.75 

Champignons hotel . boite 0.12 0.14 

Champignons choix . boites 0.15 0.17 

Champignon choix ext, bte 0.17 0.20 

Choux de Bruxelles imp . 0.15 0.16 

Choux-fleurs 0.00 1.65 

Citrouilles 3 lbs. 0.85 1.00 

Citrouilles gal. 2.75 3.00 

Epinards 2 lbs. 1.40 1.45 

Epinapds 3 lbs. 2.00 2.05 

Epinards gall. 5.25 5.30 

Epinards imp bte 0.11 0.12 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 0.92>. 

Vertes . . . . 2 lbs. 0.00 0.92J 

Feves de Lima ... 2 lbs. 1.25 1.30 

Flaeeolets importes . . bte 0.131 0.15 

Haricots verts Importes, bte 0.13 0.17 

Macedoine de legumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau . . gall. 0.45 0.65 

Petlts-pois imp. mi-fins, bte 0.10 0.101 

Petite pois imp., fins . bte 0.111 0.12A 

Petite pois imp.. ext. fins, bte 0.13A 0.141 

Petite pois imp.. Burfins, bte 0.16J 0.17J 

Pois Can. Sweet Wrinkled. 2 lb. 0.00 1.20 

Pole Can. English Garden.. 0.00 0.97i 

Pois Can. Eearly June .... 0.00 1.12* 

Succotash 2 lbs. 1.20 1.25 

Tomates 1 gallon 0.00 3.00 

Tomates 3 lbs. 0.00 0.95 

Truffes. 1-8 botte 5.00 5.40 

Conserves ere fruits 
Tres bonne demande. 

Nous cotons: 

Pet dos. 

Groupe Group* 

No 2 No 1 

Abricots de Californie, 

2% lbs. 0.00 3.60 

Ananas coupes en des 1% lb. 00 1.40 
Ananas eutlers Importes, 

2% lbs. 0.00 2.50 
Ananas entlers importes, 

iy 2 lb. 1.40 1.46 
Ananas tranches imp. 

2 lbs. 0.00 2.00 



Ananas entlers (emp. 

Can.) 3 lbs. 

Ananas tranches (emp. 

Can.) 2 lbs. 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2% lbs. 

. 2 lbs. 

gall. 



Bluets 
Bluets 
Cerises 



Standard 
Standard 

blanches sans noyau, 
2 lbs. 
Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 
Fraises sirop epals . 2 lbs. 
Fraises (confitures) .... 
Framboises, heavy syrup, 

2 lbs. 
Gadelles rouges, heavy 

syrup 2 lbs. 

Gadelles nolres, heavy syrup, 
2 lbs. 
Groseilles, heavy sy— ip, 
2 
Mures, sirop epals . . 2 
Olives, 1 gal. . . 
Olives, 2 gal. . . 
Olives, 5 gal. . . 
Peches jaunes . 
Peches jaunes . 
blanches 
blanches 
blanches 



0.00 

0.00 

0.00 

2.40 
0.00 
0.00 



2.35 

1.80 

2.00 

2.45 
0.90 
4.00 



L921 !.!(■" 



0.00 
1.50 
1.35 



150 

1.621 

2.20 



\.::\ 1.80 

1.90 0.00 
190 0.00 



Peches 
Peches 
Peches 
Poires Flemish Beauty 



lbs. 
lbs. 
gal. 
gal. 
gal. 
lbs. 
lbs. 
lbs. 
lbs. 
lbs. 



1.80 

0.00 

1.25 

1.10 

1.00 

0.00 

2.50 

1.771 

2.50 

2.821 



1.85 

1.60 

1491 

1461 

1.43 

1.70 

2.55 

1.80 

2.55 

2.85 



2 lbs. 0.00 1.55 



: oires Flemish Beauty, 

2% lbs. 
Poires (Bartlett) . . 2 lbs. 
Poires (Bartlett) . . 3 lbs. 
Poires Pie pelees . . gall. 
Poires Pie, non pelees 3 lbs. 
Poires Pie, non pelees . gall. 

Pommes 3 lbs. 

Pommes Standard . . gall 

Prunes Damson, sirop epals, 

2 lbs. 

Prunes Lombard, sirop epals 

2 lbs. 
Prunes Lombard, Standard, 

gallon 
Prunes de Californie, 2J lbs. 
Prunes Greengage, sirop epals, 

2 lbs. 00 
Prunes Greengage Standard, 

gallon 
Rhubarbe Preserved. 2 lbs. 
Rhubarbe Preserved, :; lbs. 
Rhubarbe gall. 



0.00 
0.00 
2.40 
4.00 
1.25 
3.50 
0.95 
2.40 

1.10 

0.00 

0.00 
0.00 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



1.90 
1.65 
2.45 
4.05 
1.30 
3.55 
1.00 
2.50 

1.15 

1.00 

2.80 
2.75 

1.60 

4.00 
L.50 
2.25 

3.25 



Fruits sous verre. flacons de 1 chopine: 

Fraises . doz. 0.00 3.00 

Peches doz. 0.00 2.85 

Cerises rouges doz. 0.00 2.40 

Cerises blanches .... doz. 0.00 2.25 

Cerises noires doz. 0.00 2.40 

Framboises doz. 0.00 2.40 

Mil res ........ doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges .... doz. 0.00 2.40 

Conserves de viandes 



Bonne demande. 



Par doz. 

Dinde desossee .... 1 lb. 3.90 4.00 

Lunch Ham 1 lb. 1.75 1.80 

Lunch Ham 2 lbs. 3.10 3.20 

Lunch Tongues .... 1 lb. 0.00 0.00 
Lunch Tongues .... 2 lbs. 0.00 0.00 
Lunch Tongues (Aylmer), 

11 lb. 0.00 0.00 
Mince Meat, en seau . . lb. 07$ 0.09 
Mince Meat, en seau, Imp. . 0.00 0.16 
Poulet non desosse, bte 1 lb. 0.00 2.85 
Poulet desosses . bte 1 lb. 3.90 4.00 
Tonjrue Lunch . . bte 1 lb. 0.00 0.00 

Wm. Clark a avance le prix du Roast 
Beef 1s. de $1.80 a $1.85 et 2s. de $3.15 3 
$3.25 ainsi que des Ready Lunch Loaves, 
Veau Jambon. Boeuf, assort is 1s. de 
$2.^o'a 2.55. 



28 



LE PRIX COURANT 



Conserves de polssons 

La deniande est tres bonne. II se pour 
rait que les prix du saumon et du homard 
augmentent. 

Nous co tons: 
Anchois a l'buile (suivant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar 1-8 lb. doz. 4.25 4.50 

Caviar 1-4 lb. doz. 7.75 8.00 

Caviar 1-2 lb. doz. 14.25 14.50 

Clams 1 lb. doz 0.95 1.10 

Crevettes en saumure, 

boltes 1 lb. 1.75 1.85 

Crevettes en saumure, 

boltes 2 lbs. 0.00 3.00 

Crevettes sans saumure, 

I lb 0.00 1.75 

1% lb 0.00 3.25 

Finnan Haddies .... doz. 1.10 1.20 
Harengs frais, lmportes, 

doz. 1.10 1.20 

Harengs marines, imp. " 1.20 1.30 

Harengs aux Tom. imp. ' 1.35 1.40 

Harengs kippered, imp. " 1.40 1.45 

Harengs imp. bte de 100. bte 1.70 1.75 

Harengs Canadiens . . .doz. 0.95 1.00 

Homards, bte plate, 1 lb. " 5.00 5.20 

Homards, bte plate, 1-2 lb." 2.60 2.75 

Homards, bte haute, 1 lb. " O.00 4.50 
Hultres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Hultres (solid meat), 10 oz. 

doz. 0.00 2.35 

Morue etuvee caisse, 100 lbs 0.00 6.00 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 018 

Sardines canadiennes \ bt. cse 3. .75 4.00 
Sardines franchises, \ btes, 

bte 0.15 0.31 
Sardines franchises, 1 btes, 

bte 0.22 0.50 

Sardires Norvege (i bte) cse 7.50 11.00 

Sardines Norvege (1 bte) cse 17.00 18.00 
Sardines Portugaiges (J 

btes) cse 9.00 12.00 

Sardines Portugaises (1 

btes) cse 15 00 16.00 

Sardines sans aretes 0.23 0.24 

Saumon rose Cohoes. Fra- 

ser River, boite plate " 0.00 1.50 

Saumon rouge (Sockeye).: — 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite haute, 1 lb. . . doz. i2.02$ 2.-05 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate fc 1 lb. . . doz. 2.20 2.22$ 
Horse Shoe et Clover Leaf 

boite plate, 1-2 lb. . . doz. 1.27$ 1.30 
Saumon rouge Sockeye (Rivers' 

Inlet), boite haute, 1 lb. doz. 0.00 1.90 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. . . . doz. 0.00 1.80 
Saumon rouge du printemps, 

1-2 lb doz. 0.95 100 

Saumons Humpback, 1 lb. doz. 0.90 1.00 

LARDS ET JAMBONS 

La demande pour les jambons et les 
lards fumes est passable. 

Nous cotons: 

Lards America! ns 
Lard Monarch (manque) 

Lard Jones 28.75 

Lard Woodlawn 19/35 more . . 00.00 

Viandes fumees 

Lard fume, desosse . . lb. 0.20 0.20$ 

Lard fume, de c6te ... lb. 0.00 0.22 

Jambons, 25 lbs. et au-dessus 0.17 0.18 

Jambons, 18 a 25 lbs. . . . 0.18 0.19 

Jambons, 13 a 18 lbs. . . . 0.00 0.20 

Jambons, 10 a 12 lbs. . . . 0.00 0.21 

Jambons, desossGs 0.19 0.21 

SAINDOUX 

II se fait peu d'affaires en saindoux 
purs. La demande est assez bonne pour 
les saindoux composes, dont les prix sont 



a la hausse. Nous modifions nos cotes_en 
consequence. 
Nous cotons: 

Saindoux pur 

En Seau de 20 lbs, le seau 0.00 3.20 

En tinettes de 50 lbs. . . lb. 0.15| 0.15| 

Canistres de 10 lbs. . . lb. 0.151 0.16f 

Canistres de 5 lbs. , . , lb. 0.15-J 0,163 

Canistres de 3 lbs. . . . lb. 0.16 0.161 

Saindoux compose 

En seaux de 20 lbs. . . lb. 0.00 2.65 

Canistres de 20 lbs. . . lb. 2.45 2.55 

Canistres de 10 lbs. . . lb. 0.12J 0.14 

Canistres de 5 lbs. . . . 0.12£ 0.13J 

Canistres de 3 lbs. . . . lb. 0.122 0.14i 

Tierces . lb. 0.12$ 0.12| 

Demi-quarts lb. 0.00 0.12j 

Tinettes, 60 lbs lb. 0.00 0.121 

Tinettes, 50 lbs lb. 0.00 0.12J 

FROMAGES CANADIENS 

Les petits fromages d'environ 20 lbs se 
vendent aux epiciers au prix de 11 1-2 a 
12c la livre. 

FROMAGES IMPORTES 
On cote le fromage de Gruyere: 
Fromage entier de 27 lbs. ou de 80 lbs., 

27c. a 28c. la lb. 
En quantity moindre 30c. la lb. 
Le fromage de Roquefort se vend de 

32c. a 35c. la livre et le llmbourg de 19 a 

20c. la lb. 
On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.40 

Edam lb. 0.35 

PRODUITS CHIMIQUES ET DROGUES 
Nous cotons: 

Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 

" quantity moindre, lb. 0.12 

Alun, barlls de 336 lbs. ... lb. 0.01| 

Alun, barils de 112 lbs. ... lb. 0.02 

Alun, quantity moindre ... lb. 0.03 

Blanc de ceruse, brls de 336 lb3. 

100 lbs 0.70 

Blanc de ceruse, quantite moin- 
dre 2 lbs. 0.01 

Bois de campeche ... lb. 0.02$ 0.03 

Borax en cristaux, brls de 336 

lbs lb. 0.05 

Borax en cristaux, brls de 112 lbs. 0.05 

" quantite moindre, lb. 0.06 

Borax en poudre, 

brls 112 lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites lb. 0.00 0.00 

Camomille lb. 0.20 



0.071 
0.081 
0.091 
.0111 

0.081 
0.75 

0.10 



Campeche (Extrait de): 
Boltes de 12 lbs. . . . lb. 0.07* 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.08 
" 24 lbs., pqt. de J lb. " 0.09 
" 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.11 
" 24 lbs., les 3 gran- 
deurs assorties . " 0.00 
Camphre (en oz.) ..." 0.00 
Carbonate d'ammoniaque, bis. 

112 lbs 4 lbs. 

Carbonate d'ammoniaque, quan- 
tite moindre lb. 0.15 

Clre blanche pure ... lb. 0.40 0.45 
Couperose, bis 370 lbs. ... lb. 0.01 
Couperose, quantite moindre, lb. 0.02 
Gelatine rouge en feuilles . . lb. 0.60 
Gelatine blanche en feuil., lb 0.30 0.40 
Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 

Gomme arabique lb. 0.18 

Houblon press6 .... lb. 0.121 0.15 

Indigo de Madras lb. 0.60 

Lessls commun doz. 0.35 

Lessis commun ..... grosse 3.75 
Paraffine pour cierges . lb. 0.10 0.12 
P raffine pour cierges . lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs. sac 0.70 

Resine blanche lb. 0.031 0.041 

Rfisine G, suivant quantltfi, lb. 0.021 0.03 



Salpfitre en cristaux, bis 112 

lbs lb. 0.05 

SalpStre en cristaux, quantite 

moindre lb. 0.06 

Sel d'Epsom, sacs 224 lbs. . lb. 0.01J 

Sel d'Epsom, qte moindre . . lb. 0.02 

Soda a pftte, 112 lbs. . . . 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 224 lbs.. 100 lbs. . . . 0.75 0.80 

1-2 sacs 112 lbs., 100 lbs. . . 0.80 0.85 

Quarts 336 lbs., 100 lbs. . . 0.85 0.90 

Barils 112 lbs, barll .... 0.95 1.00 

Soude caustique, drums 750 lbs. lb. 0.02$ 
Soude caustique en morceaux, 

kegs 50 lbs keg 150 1.60 

Soude caustique en morceaux, 

kegs 100 lbs. . . . keg 0.00 2.75 

Soufre en batons, brls 336 lbs., lb. 0.0U 

Soufre en batons, qt6 moindre, lb. 003 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 1.65 1.70 

Soufre moulu, qt6 moindre . .lb. 0.03 

Tourteaux de lin moulu: 

1 a 9 sacs sac 0.00 1.90 

10 a 19 sacs sac 0.00 1.85 

20 sacs et plus sac 0.00 1.80 

Vitriol, brls 0.05 0.051 

Vitriol, quantite moindre . lb 0.00 0.06 

BOUGIES ET CIERGES 

Nous cotons: 
B Paraffine en vrac, boite de 40 lbs: 

6 a la lb lb. 

12 a la lb lb. 

B Paraffine, 6 a la lb. . . 
B Paraffine, 12 a la lb. . . 
B Stearine, 14 oz. 6 et 12 . . 
B Stearine, 16 oz. 6 et 18 . 
Cierges approuv6s . . . .lb. 
Cierges non approuv6s . .lb. 

PLATS EN BOI8 

Les prix des plats en bois sont baiss6s 
d'environ 5c par caisse de 250. 

Nous cotons: 
Ovales de 1 lb., crate 
Ovales de 1 lb., crate 
Ovales de 2 lbs., crate 
Ovales de 3 lbs., crate 
Ovales de 5 lbs., crate 

CUVETTES EN BOIS 
Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz 10.50 

Cuvette No 1. la doz 8.50 

Cuvette No 2. la doz 7.00 

Cuvette No 3, la doz 6.00 

TINETTES EN BOIS 
Nous cotons: 

Tinettes a beurre, 70 lbs., 

piece 0.26 0.28 

Tinettes a beurre, 50 lbs., 
piece 0.22 24 

Tinettes en eplnette, a beur- 
re, 30 lbs., piece 0.20 021 

Tinettes en eplnette blanche, 

20 lbs., piece . . 0.17 0.19 

Tinettes a beurre, 10 lbs., 
piece 0.13 IB 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires. 
Boltes de 5 grosses 

Epingles a ressort. 
Boltes de 2 grosses 



0.00 


0.08 


0.00 


0.08$ 


0.08$ 


0.09 


0.09 


0.09$ 


0.00 


0.12 


0.13 


0.141 


0.00 


0.40 


0.16 


0.20 



. . 0.00 


0.30 


. . 0.00 


0.32* 


. . 0.00 


0.40 


. . 0.00 


0.50 


. . 0.00 


0.60 



la bte 060 



la bte 0.90 



BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires. La doz. 

4 cordes 5.25 6.00 

3 cordes 4.00 4.40 

2 cordes 3.40 3.75 

Avec manches Bambou. 

4 cordes 4.25 5.50 

A long manche .... 300 3 50 



LB PRIX COURANT 



29 



D'enfants, 3 cordes .... 0.00 2.00 

D'enfants, 2 cordes 0.00 1.80 

D'enfants, 1 corde (manque) 

Manches de faubert (mop), doz. 1.2( 

ALLUMETTES 

Nous cotons: 

Telegraph, bte de 10 gr 480 

Telephone, bte de 10 gr 4.70 

Tiger, bte de 10 gr. . . . 4.30 a 4.45 

Headlight, bte de 1 gr 4.65 

King Edward, bte de 1-2 gr. . . . 3.70 

Eagle, bte de 1 gr 2.15 

Silent, bte de 1 gr 2.50 

Silent, bte de 500 5.35 

Rising Star, bte de 1 gr 615 

Pour quantity de 5 caisses assorties ou 
non, fret paye pour tous les points de la 
province de Quebec. 

Le prix de $4.30 pour les allumettes 
"Tiger" ne s'applique qu'a la province de 
Quebec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON, ETC. 

Nous cotons: 
Ficelle 4 brins .... lb 
Ficelle 3 brins .... lb 
Corde a linge en rouleau, lb 
Corde a linge, 30 pds . doz 
Corde a linge, 40 pds 
Corde & linge, 50 pds 
Corde a linge, 60 pds 
Coton a chandelle . . . 
Cabre Sisal, 7-16 et plus 
Cable Sisal, 3-8 ... . 
Cable Sisal, 5-16 .... 
Cable Sisal, 1-4 ... . 
Cable Sisal, 3-16 .... 



doz 

doz 

doz 

lb 



0.28 

0.24 

0.22 

0.90 

1.10 

1.40 

1.65 

030 

10 

0.10J 

0.11 

0.11 

0111 

PAPIER D'EMBALLAGE 
On vend le papier Manille a 4 cents la 
livre et le papier brun ou grls 3c. la lb. 

MECHES, BRULEURS ET VERRES DE 
LAMPES 



0.27 
0.23 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
000 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



Nous cotons: 






Meches No 2 


.lb. 


0.20 




.lb. 


0.15 


Meches No 


.lb. 


0.12 


Bruleurs No 2 


doz 


0.85 




doz. 


0.65 




doz. 


0.66 


Bruleurs, dessus verre, (A), 


doz. 


1.65 


Bruleurs, dessus verre, (B), 


doz 


1.90 


Chemlnees (first), No 2 . . . 


doz. 


0.60 


Chemlnees (first), No 1 . . . 


doz. 


0.44 


Chemlnees (first), No . . . 


doz. 


0.41 


Cheminees (climax), No 2 . . 


doz. 


0.62 


Chemlnees (climax), No 1 . . 


doz 


0.46 


Chemlnees (climax), No 0. . 


doz 


0.43 



SAVON DE CASTILLE 
Le savon de Marseille en scan Be vend 
$4.25 la caisse. 

Le savon de Marseille (ou Castille) se 
vend: le blanc de 8 1-2 a 9c la lb., poida 
net, et le marbre rouge de 8c. a 9c. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Gralsse Imperial, en lots de 

grosse doz. 

Caisse de 4 doz doz. 

Quantlte molndre .... doz 

Grals3e au mica. 
Bottes de 1 lb. (par 3 doz), doz. 

Quantlte molndre doz. 

Boltes de 3 lbs (par 2 doz ), doz. 
Quantlte molndre doz. 

HUILE D'OLIVE 
Nous cotons l'huile de JvOiibon: 

Plntes 0.00 

Choplnes 00 

1-2 choplnes 0.00 

Les huiles d'olive surfines sont cotees: 

Estagnon i gal 0.90 1.00 

Estagnon 1 gal 1.75 1.90 



0.52} 

0.55 

0.60 

0.95 
1.00 
250 
260 



2.90 
1.40 
0.75 



Estagnon 5 gal. imperial . . 0.00 8.50 

Bouteilles 4 oz doz. 0.90 1.00 

Bouteilles 8 oz doz. 1.30 1.40 

Bouteilles 16 oz doz. 4.60 4.75 

Litres 8.00 8.25 

L'huile d'olive Barton et Guestier a ete 
baissee. On la cote: 

Qrts 7.75 8.00 

Pts 4.37J 4.50 

% pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: 

Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz. . . . $3.60 $0.35 

Bouteilles de 2 oz 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. . . . 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. . . . 7.25 0.65 

Bouteilles de 1-2 chopine. 11.50 1.10 

Bouteilles de 1 chopine . 17.50 1.60 

Bouteilles de 1 pinte . . 28.00 2.50 

Estagnon de 40 lbs. . . . 0.09 0.10 

Quart, lb 0.00 0.10J 

Moins d'un quart, gall. . . 0.00 1.14 

HUILE DE FOIE DE MORUE 
Nous cotons l'huile de foie de morue 
de Terre-Neuve, de $1.40 a $1.60 le gal- 
lon, suivant quantite et l'huile de foie de 
morue de Norvege, de $1.50 a $1.65. 

HUILE DE COTON 
Nous la cotons: 

Au baril ga l. 1.10 

Moins d'un baril .... gal. 1.25 

HUILE DE RICIN PHAR M ACEUTIQUE 

Nous cotons au quart, par livre $0.09; 
ion. $1.10; I'estagnon, par livre 
$0.09 1-2 el a la liyre $0.10 L-2. 

VASELINE 
Nous cotons: 
No 1, la grosse. ... $ 6.72, esc. 5 p.c. 
No 2, la grosse. . . . 14. 40, esc. 5 p.c 

No 1, la doz 60 net. 

No 2, la doz 1.25 net. 

HUILE DE PETROLE 
Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .... le gal. 0.19J 

Standard Acme le gal. .17 

Silver Star l e gal 15} 



GRAINS ET FARINES 
Marche de Chicago 
Les efforts fails pour rfialiser des pro- 
hi la rente du ble a « urta termes 
onl eu pour resultal urn- avance de 7-8c 
a 1 1 le 

Kn cloture, le Die" i'Lndq gtail en avance 
de '-*<• el I'avoine egslemept. 

Sept. Dec. 

......... 1.01% 1.01% 

Ulc-d'lndc 62 1 , 61% 

Avoine 36% 38 

Marche de Montreal 

Le marche' dea grains est ferme avec 
tendance a la hausse. 11 s'exporte un pen 
de ble et d'avoine. 

Les farines de bl# sont a prix abutenus 
bon couranl d'affaires. 

En issues de ble les prix sont fermes et 
la demande est satisfaisante, 

Marche - tranquille anx anciens prix pour 
la farine d'avoine roulee. 

BI6 du Nord No 1 1.13 1.14 

B16 du Nord Xo 2 1.10 111 

Ble du Nord No 3 .... . 1.07 L08 

Ble du Nord Feed 0.90 0.92 

Avoine Man. No 2 0.42 0.43 



Avoine Man. No 3 0.404 0.41 

Orge a moulee 0.50 0.52 

Pois No 2 ordinaires . . . 0.80 0.82 

Sarrasin (48 lbs) ..... 0.00 0.00 

Seigle 0.00 0.00 

Ble-dTnde No 3 0.70 0.71 

Farines 

Patentes du prlntemps, 

premieres 2 sacs 0.00 6.30 

Patentes du prlntemps, 

seoondes sacs 0.0O 5.80 

Patente d'hiver . . 2 sacs 0.00 5.50 

Straight rollers .... sac 2.50 2.60 

Straight rollers .... baril 0.00 5.25 

Forte a Boulanger . .2 sacs 5.60 5.80 

Farine de bled'Inde . 2 sacs 0.00 3.60 

Farine a patisserie . . sac 0.00 2.70 

Farine d'avoine 

Avoine roulee, 90 lbs. sacs 0.00 2.20 
Avoine roulee .... baril 4.45 4.70 

Issues de ble en sacs 

Son Manitoba, au char, ton 00.00 ,20.00 

Gru Manitoba, au char, ton 00.00 22.00 

Son d'Ontario, au char, ton 20.50 21.00 
Middlings d'Ontario, au 

char, ton 22.00 00.00 

Moulee ..... au char 26.00 29. 00 



FROMAGE 

Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous ecri- 
venl de Liverpool a la date du 22 juillet 
1910: 

La demande a ete' meilleure pour le fro- 
mage canadien au commencement de la 
semaine el les commergants se montrent 
un pen plus disposes a acheter aux condi- 
tions c.i.f. Malheureusement la demande 
est tombee, et il se fait pen d'affaires. Les 
prix sont a pen pics sans ehangenient, 
bien que le fromage colore' soit a une pri- 
me de (id. nar cwt. 

Nous cotons: 
Nouvelle-Z§lande, blanc (ex-Lon- 

don) 58/0 a 59/0 

Nouvelle-Zelande, colore, (ex-Lon 

don S6/0 a 57/0 

Canada, Wane, haul choix, nou 

vau 54/0 a 55/0 

Canada, colore, haul choix, nou- 

veau 6*/6 a 56 6 

t * m 

MM Mills & Sparrow nous ecrivent de 
Londres a la date du 22 juillet 1910: 

La (|ualiie du fromage nouvellement ar- 
rive - de Nouvelle-ZSlande n'etait que moy- 
enne, el ee tromage fait tardivement ne 
soutienl pas favorablement hi compari- 
son avec celui expSdie - plus tot. Toutefois 
il a e(6 l'objet d'une bonne demande, car 
irs les bas prix auxquels s'est vendu le 
fromage jusqu'a present ont incite beau- 
1 on 1 1 de detaillants a activer sa vente. 

La demande pour le fromage cana- 
dien s'est amelioree, et les prix ont une 
tendance a durcir. 

Marches d'Ontario 

Brockville, 28 juillet. — Offer! 14 10 bol- 
tes blanc St '■'.'< colore. Pas de vente. 

Belleville, 28 juillet. — Offerl 2455 bol- 
tes blanc. Vendu 1050 b'oites a Lie. et 
L80 a 10 i:,-i6c. 

Winchester. 28 juillet.— Offert 700 boi- 
tas blanc el 288 colore. Ventes a 10 3-4c. 

Russell, 28 juillet.— Offert el vendu 500 
boltes a 10 Mc. 

Kingston, 28 juillet.— Offert 1367 bottes. 
Ventes a 10 7-8c. et 10 13-I6c. 

Vankleek Hill, 28 juillet. - Offert et 
vendu L630 bottas 9 10 L3-16c el 10 7-8c. 

[roquols, 29 juillet. -Offerl 200 boltes 
blanc el 538 color.'' Vendu .">70 boites a 
in 3-8c. 



LE PRIX OOURANT 



Ottawa. 29 juillet.— Offert 931 boites. 
V.uidu 174 boites a 10 3-4c. 

Alexandria. 29 juillet. — Vendu 876 boi- 
tes blanc a 10 3-4e. 

Xapanee, 29 juillet. — Offert et vendu 
1655 boites a 10 7-Sc. 

Kemptville. 29 juillet. — Offert et vendu 
1070 boites a 10 7-8c. et lie. 

Picton. 29 juillet.— Offert 1480 boites 
colore. Vendu 10S0 boites a lie. et 315 a 
in 13-16c. 

Perth. 29 juillet.— Offert et vendu 
1500 boites a 10 3-4c et 10 13-16c. 

London. 30 juillet.— Offert 2015 boites. 
Vendu 240 boites blanc a 10 13-16c et 70 
colore a 10 3-4c. 

Listowell. 30 juillet.— Offert 2592 boi- 
tes blanc. Pas de vente. 

Woodstock, 3 aout.— Offert 1413 boites. 
Pas de vente. 

Madoc— 3 aout.— Offert et vendu 650 
boites a 10 13-16c. 

Petsrboro, 3 aout.— Offert et vendu 3604 
boites a lie. et 11 l-16c. 

Marches de Quebec 

Cowansville, 30 juillet.— Offert 103 boi- 
tes. Vendu 57 boites a 10 7-8c et 46 a 10 
ll-16c. 

St-Hyacinthe, ler aout. — Ventes a 10 
5-8 c. 

Marche de Montreal 

Le marche manque d'activite et nous 
sommss toujours en dessous, comme ex- 
portation, des quantites expedites au de- 
hors pendant les deux saisons precedentes, 
date pour date. 

On paie aux producteurs des prix va- 
riant de 10 3-8 a 10 5-8 suivant qualite. 

On vend aux epiciers 12c. les fromages 
de la saison et de 15c. a 16c. les fromages 
vieux. 

Les exportations pour la semaine finis- 
sant le 30 juillet, out ete les suivantes: 
1910—72,382 boites 
1909—75,422 boites 
1908—77,428 boites 
Du ler mai ou 30 juillet elles ont ete 
comme suit: 

1910—747,560 boites 
1909—785,525 boites 
1908—7.^,003 boites 



BEURRE 
Marche anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous ecri- 
vent de Liverpool a la date du 22 juillet 
1910: 

Le marche a ete soutenu toute la semai- 
ne, sans changement de prix. La deman- 
de est moderee et les beurres de haut 
choix se vendent assez bien; mais les 
qualites secondaires ont peu de de- 
mande. La cote officielle du beurre da- 
nois n'est pas changee. 

Nous cotons: 

Ladles des Etats (manque) 

Renovated, choix (manque) 

Irlande, cremerie, choix . . 106/0 a 109/0 
Canada, cremerie, choix . . . (manque) 

Australie, haut choix (manque) 

Xouv. Zelande, haut choix . . . (manque) 
Siberie, cremerie, haut 

choix 100/0 a 104/0 

Argentine, haut choix (manque) 

Danois, cremerie, choix et 

haut choix, en barils . .115/ a 117/0 

Marches de Quebec 

•Cowansville, 30 juillet.— Offert 580 boi- 
tes. Vendu 210 boites a 22 l-8c et 75 a 
22 l-4c. 

St-Hyacinthe, ler aout. — Ventes a 21 
3-4c. 



Marche de Montreal 
Les prix du beurre de cremerie sont 
assez soutenus; les stocks s'accumulent 
sur place par suits d'une exportation 
trop reduite en presence d'une forte pro- 
duction. Le maintien des prix nous dis- 
poserait a croire qu'une partie du beurre 
actuellement dans les entrepots frigori- 
fiques aurait ete vendue a des maisons 
d'Angleterre et serait tenue ici pour des 
fins de speculation. 

On paie aux producteurs de 21 3-4 a 22-j 
suivant qualite pour les beurres de ere 
merie. On les detaille de 23 a 23 l-2c. la 
lb. Les beurres de ferme valent, suivant 
qualite, de 20 a 22c. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 30 juillet ont ete les suivantes: 
llHO—2.274 paquets. 
1909—2.153 paquets. 
1908—5.822 paquets. 
Du ler mai au 23 juillet 
comme suit: 

1910— 7.511 paquets. 
1909— 9.520 paquets. 
1908—55,223 paquets. 



elles ont ete 



OEUFS 
Marche anglais 
MM. Marples, Jones & Co. nous *crl- 
vent de Liverpool a la date du 22 juillet 
1910: 

Bonne demande. Les oeufs d'Irlande 
sont rares. 
Nous cotons: 

Oeufs d'Irlande 9/0 a 10/6 

Oeufs du Continent 6/10 a 8/6 

Marche de Montreal 
Bonne demande active, on cote comme 
la semaine derniere: 

Oeufs strictement frais, 26c; oeufs choi- 
sis, 23c; oeufs No 1, 20c. 



LEGUMES 



Asperges la doz. 

Aubergines .... la doz. 

Betteraves nouvelles . doz. 

Carottes doz pqt. 



la doz. 
. lb. 
crate 



doz. 



Celeri nouveau . . 
Champignons . . 
Choux americains 
Choux de Bruxelle 
Choux de Montreal 

Choux fleurs 

Concombres de Montreal, doz. 
Cresson . . . doz. paquet 

Bpinards la boite 

Echalottes ... la doz pqt. 
Feves vertes et jaunes, 

le panier 
Navets nouveaux . . . doz. 

Oignons blancs lb 

Oignons d'Espagne, la crate 
Oignons egyptiens . . sac 

Panais paquet 

Patates (au detail), lesac 

90 lbs 

Patates (en gros), le sac 

90 lbs 

Patates nouvelles brl. 

Persil . . . doz de paquets 

Piment le crate 

Poireaux ... la doz pqt. 
Radis .... la doz. pqt. 

Raifort la lb. 

Rhubarbe ... la doz. pqt. 
Salade de Montreal, frisee 

doz. 
Salade de Montreal, pommGe, 
doz. 
Salsifis . . la doz. de pqts. 
Tomates Jersey .... crate 
Tomates Tennessy Flat crate 
Toplnambours . . le quart 



3.50 
0.00 
O.OO 
0.30 
0.75 
0.65 
1.75 



5.00 

2.50 
0.60 
0.40 
1.00 
0.75 
2.00 



.manquent 
0.60 0.75 



1.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



2.00 
0.50 
0.30 
0.75 
0.15 

2.00 

0.25 

0.031 

3.00 

3.25 

0.25 



0.75 0.90 



0.65 
3.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.20 
0.00 
0.00 



0.70 
3.25 
0.50 
4.00 
1.00 
0.25 
0.15 
0.30 



0.00 0.20 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.40 
1.50 
2.50 
1.00 
3.50 



FRUITS VERTS 

Ananas Floride cse 3.75 

Bananes, regime (en 

crate 1.40 

Bluets, grosse boite 0.00 

Bluets la boite 0.00 

Cerises de France, petit pa- 
nier 0.75 

Cerises de France, grand 

panier 1.26 

Citrons Messine (300c) . . 7.00 

Cocos, sac 150 lbs. . . . 3.75 

Fraises, N. E. . . le casseau 0.13 

Framboises, le casseau . . . 0.13 

Limons .... la boite 0.00 

Mandarines .... la bte 3.00 

Oranges Jamaique . . . brls 0.00 

Oranges Navel 4.66 

Oranges de Valence 420 . . . O.OO 

Oranges de Valence 714 . bte 0.00 
Oranges Sorente — 

Caisse, 200 O.OO 

Caisse, 300 0.00 

Caisse, 100 (Ms boites) . 0.00 

Caisse, 150 0.00 

Caisse, 80 0.00 

Caisse, 64 0.00 

Pamplemousses de Floride, 

bte 0.00 

Pamplemousses de Cuba, bte 4.00 

P£ches de Californie, 2 rangs 1.60 

Peches de Californie, 3 rangs 1.75 
Peches de Californie, 4 rangs 

au panier 2.00 
Peches Alberta, 6 paniers au 

crate 0.00 

Poires de Californie,. .crate 3.50 ' 

Prunes Bleues de Californie 1.75 

Prunes Rouges de Californie 1.50 

Prune Japon de Californie O.OO 

Pommes le quart 6.00 

Pommes Alberta, panier 1 

min O.OO 

Pommes de Colorado... bte 0.00 



4.50 

2.25 
2.50 
1,25 

1.00 

1.50 
8.00 
4 00 
0.16 
0.15 
1.00 
4.00 
7.00 
5.5* 
8.00 
8.<00 

4.00 
6.00 
2.00 
2.50 
1.75 
1.25 

5.00 
5.00 
2.00 
2.00 

2.50 

3.50 
4.00 
2.00 
2.00 
2.00 
8.00 

2.00 
3.00 



POMMES 

MM. J. C. Houghton & Co. nous ecrl- 
vent de Liverpool a la date du 21 juill°t 
1910: 

Une petite consignation de pommes de 
Lisbonne, d'environ 1200 boites est arri- 
vee dernierement, de sorte que les prix 
ont avance encore. Les pommes d'O- 
porto se vendent bien. 

PRIX A L'BNCAN 

Vendredi Lnmrti Mercredi 
15 Juillet 18 Juillet 20 Juillet 
n.d. n.d s.d. 8. d. g.d. s.d. 

Lisbonne bte 13 15 

Port ese 8 6 14 10 13 3 

" baril 11 3 12 



FOIN PRESSE ET FOURRAGES 
Marche de Montreal 

Le foin est faible au Canada et en Eu- 
rope; aux Etats-Unis les marches sont 
tres fermes pour les vieux foins de qua- 
lite superieure. 

Nous cotons a la tonne, en lot de char, 
sur rails a Montreal: 
Foin presse\ No 1 ... . 13.00 13.50 
Foin pressS. No 2, extra . 12.00 12.50 
Foin presse, No 2, ord. . . 10.50 11.00 
Foin melange de trefle . . 9.50 10.00 

Trefle pur 8.50 9.00 

Paille d'avoine 4.00 4.50 



PEAUX VERTES 

La demande est toujours mediocre et 
les prix des peaux de boeuf sont dimi- 
nu€s de lc Par contre les prix des peatix 
d'agneau sont plus eleves de 5c 



LE PRIX OOURANT 



31 



Les commergants de Montreal paient 
aux bouchers: boeuf de la ville No 1, 
10c; No 2. 9c; No 3 ; 8c; boeuf de la 
campagne, No 1, 10c; No 2, 9c; No 3, 
8c Veau de la ville No 1, 14c; No 2, 13c; 
veau de la campagne, No 1, 14c; No 2, 
13c; agneau, 30c; cheval, $2.50. 



LE LAIT 



Le Lait est le plus 
admirable aliment que 
la chiniie la plus per- 
fectionnee ne pourrait 
inventer. 



La probleme du lait perd peu a peu 
de son obscurite aux discussions des Con 
gres successifs ou il a ete envisage. A 
l'heure actuelle, il reste surtout a deter- 
miner quelles sont les manipulations li- 
cites en matiere de laiterie. Tout d'a- 
bord, le lait etant une matiere eminem- 
ment perissable, il est indispensable de 
se preoccuper des divers procedes par Ies- 
quels on doit le conserver et le transpor- 
ter. L'addition au lait de matieres anti 
septiques ou simplement etrangeres es1 
generalement condamnee. Par contre, il 
y a unanimite pour declarer licites et 
memes Bouhaitablea des procedes de con- 
servation par la chaleur, tels que la pas- 
teurisation el la sterilisation, ou bien en 
con' des pratiques t »ndan1 a rfiduire le 
volume du lait en enlevanl son can de 
composition sans modifier see proprieties 
essentielles. Tout le monde comprend 
I'interdl qu'offre una etude des laits asep- 
tises et des laits concentres, compart 
tre eux et avec le lait cru. 

Cette question a ete traitee d'une 
magistrale par M. Francis Marre, ezpert- 
chimiste pres la Cour d'appel de Paris. 
(Revue Scientifique, juillet 1909.) Nos 
lecteurs verront cette etude avec Inl 
Avant de commencer, nous leur ferons 
remarquer qu'une telle etude ne pent a 
tuelleinent aboutir a des conclusions fer- 
incs, a cause des nombreuses Incertitudes 
scientlfiques auxquelles ell i se heurte. 

La pasteurisation el la sterilisation onl 
pour but de detrulre les microorganismes 
contenu dan 8 le lait, par consequent, 
i ■ bs coiiser\ ation 
et d'eviter que cet aliment serve d'agenl 
de transmission de certaines maladies pa- 
rasitairefs communes a I'homme el aux 
bovides (la tuberculosa sn particulier). 

procedes dotnostiques destines a 

produlre c >. resultat, e'est-a-dire a asepti- 

ser les laits par la chaleur. sont passibles 
de critiques. L'6bullltton pendant trois 
ou quatre minutes detruit les Ferments 
lactiques et les germes pathogenes, mals 
non les germes de la caseine (le lait bout 
a l'Il' degres Fahrenheit). 

File constitue tin bon procede de puri- 
fication du lait, mais a la condition qu'elle 
ait lieu iinmediatement apres la traife. 
Apres un premier transport, elle est in- 
suffisante, parce que, si elle detruit les 



germes qui pullulent dans le lait, elle est 
impuissante a annihiler Faction de ces 
germes et de leurs toxines depuis l'heure 
de la traite. 

On appelle toxines les produits secre- 
tes par les microbes. L'ebullition a, 
d'ailleurs, la plupart des inconvenients de 
la sterilisation industrielle: alteration de 
la saveur, destruction des lecithines et 
des zymases, precipitation du citrate do 
chaux et de la lacto-albumine. 

Nous ne pouvons entrer ici dans de 
grands developpements chimiques. Coh- 
tentons-nous de dire que la lecithine ex- 
iste dans le jaune d'oeuf et dans les oeufs 
et la laitance de la carpe. Quant aux 
zymases, ce sont des diastases, e'est-a- 
dire des corps qui determinent des fer- 
mentations accompagnees de degagement 
de gaz. Ainsi, e'est une zymase qui 
transforme le Sucre du vin en alcool. 

Cependant, dans les cas ou les nourris- 
sons ne s*accommodent pas du lait steri- 
lise, l'administration du lait bouilli est 
quelquefois tres heureuee. 

Le chauffage au bain-marie est un au- 
tre procede domestique souvsnt prefere a 
l'ebullition et susceptible de rendre des 
services. Bien que l'eau du bain-marie 
soit maintenue a rebullition pendant 10 
minutes, le resultat obtenu est une pas- 
teurisation et non une sterilisation pro- 
premenl dite. Le lait doit Stre soigneu- 
seinent laisse an frais et consomme dans 
les 1*1 heures. La nec'ssite de proceder 
a I'operation conservatrice aussitot que 
possible apres la traite est encore plus 
Imperieuse que pour rebullition et tout 
caractere de sfecurlte disparatl malgre 
1'emplol du bain-marie, s'il s'agit de lait 

de provenance douteuse. Les moyens do- 
mestiques de desinfection du lait sont va- 
tables contre la plupart des germes patho- 

I'aut-il ne pas oublier (pie 

le bacilla de Koch restate jusque vers L85 
degres Fahr. i. mais. an point de \ ue de 
la conservation, ils sont insnl't'isa.its. 

il'ou la necessite d'avoir recours a des 

procedes industriels. 

Lait pasteurise. La pasteurisation ap 
pllquge au lait ne prolonge que pour un 
temps trfiB court I quelques jours I la pe- 
riode de conservation. I'ourtant. lorsqu'il 

B'agit d'alimenter des agglomerations 
d'une certaine importance et qu'il faut y 
timelier le lait de distances a&SSZ consi- 
derables (50 a 125 milles par exemple), 
la pasteurisation permet de mettre a la 
disposition du consommateur un aliment 
de consommation normal', privS de ser- 
ines pathogenes el autant que possible de 
bacteries banales. 

La temperature a latpielle il convien- 

drail d'oper r la pasteurisation est do 
IS." degree Fahr.; Ie bacille de Koch, le 
plus redoutable par sa frequence des ger- 
mes' pathogenes rl» lait n'est pas detruit. 
Malheur eusemenl le lait chauffe a 185 
- Fahr. risque beaucoup d'acquerir 
un gout de cuit qui deplait a certains con- 



sommateurs, et les industriels, obliges de 
tenir compte de cette alteration des quali- 
tes sapides, ne depassent pas 167 degree 
Fahr. 



II 



Nul aliment ne peut 
reunir tous les avan- 
tages que le lait pre- 
sente. 

Lorsqu'on pourra, a coup sur, eliminer 
des troupeaux les animaux tuberculeux, 
cette difference aura moins d'importance, 
car les ferments lactiques ordinaires sont 
detruits par un chauffage de cinq minu- 
tes, entre 131 et 149 degres Fahr. et la 
plupart des microbes pathogenes, habi- 
tuellement vehicules par le lait, sont de- 
truits entre 149 et 158 degres Fahr. Mais 
il n'en est pas de meme de quelques fer- 
ments acidifiants aussi resistants que le 
bacille de la tuberculose. 

Quant aux spores du tyrothix, ferment 
de la caseine, elles ne sont detruites qu'a- 
pres une exposition de dix minutes a 230 
degres Fahr. 

11 est inutile de rappeler a nos lecteurs 
que la caseine est le principe inimediat du 
lait; elle sa coagule par Taction des aci- 
des; e'est elle qui se coagule sous Taction 
de la pressure. 

C'est par Tacide acetique qu'on la coa- 
gule dans la preparation industrielle de 

cette substance. 

Le lait pasteurise n'est done pas un tail 
sterilise, il est memo bon de faire bouil- 
lir avant de Tutiliser. II contient assezde 
germes pour qua ceux-ci pullulent iiiime- 
diatement et Talterent si on le maintienl 
aussitdl apres I'operation a une tempera- 
ture inferieure a 59 degres Fahr.; il est. 
en tout cas, Indispensable de le refroidir 
brusquement. L'efficacite de la pasteu- 
risation diminue beaucoup lorsque le lait 
n'a litis ete manie, des la traite, dans de 
bonnes conditions de proprete. 

Si, au contraire, I'operation est prat i- 
quee presque aussitot apres la traite, sur 
du lait recueilli aseptiquement, elle de 
vient ties valable. Sans doute, elle n'atig 
mente que de quelques jours la duree de 
la conservation, mais on ne pent formuler 
( outre elle la plupart des objections qui 
out ete faites au lait sterilise. Au point 
de vue alimentaire, en effet, hi pasteurisa- 
tion. telle qu'elle est habituellement prati- 
quee, e'est-a-dire lorsque le chauffage ne 
de|iasse pas 158 degres Fahr.. ne modilie 
pas sensiblement les qualites du lait; les 
ferments solubles ne sont pas detruits; la 
proportion d'acide phosporique Insoluble 
par rapport a Tacide phosphorique total, 
est a peine superieure a celle qui existe 
dans le lait cru. 

En resume, le lait pasteurise industri- 
ellement a conserve les qualites du lait 
naturel; il s'en rapproche plus que dn 
lait sterilise et ne provoque pas chez les 
r.ourrissons les troubles digestifs parfois 
occasionnes par ce derniei-. 

Malheureusemerit, la pasteurisation qui 



32 



LB PRIX OOURANT 



Courroies Speciales 

Nos courroies sont recouvertes de 
de notre Ciment Impermeable et 
peuvent etre exposees au froid on a 
la chaleur sans danger de les gater. 

D H. IttcEareit, VMM 

Montreal, 309 rue Craig Ouest. 
Quebec, 21 rue St-Pierre. 




CEUUINOOAK 



Fer-blanc 



ALLAWAYS'et "CANADA 

CROWN" v6ritableinent 

au Charbon de Bois. 

" TRYM " au meilleur Coke. 



Toutes marques Standard, qualite de confiance, prix moder6. 
N'acceptez pas de substitution. 



A. C. LESLIE & CO., Montreal. 



LIMITED. 



ON NE VEND QU'AU COMMERCE DE 0R0S. 



donne d'excellents resultats pour des li- 
quides tels que Is vin et la biere, ne cons- 
titue iei qu'une preservation temporaire, 
incomplete et meme illusoire, si le lait 
auquel elle s'adresse n'est pas rle tres 
bonne qualite ou est recueilli avec tine 
proprete douteuse. 

Lait sterilise.— Pour etre absolue, la 
sterilisation doit etre faite a 230 degres 
Fahr. pendant quinze minutes. C'est ain- 
si qu'il faut proceder quand on veut con- 
server le lait durant des semaines ou des 
mois; ainsi tous les microorganismes sont 
detruits, y compris les spores et les fer- 
ments de la caseine et, si l'embouteillage 
est soigne, il n'y a aucune reinfection a 
craindre. 

Les bons echantillons de lait sterilise 
peuvent etre conserves au moins trois 
mois et souvent davantage apres l'ope- 
ration. Cependant la duree de la conser- 
vation n'est pas infinie et lorsque la grais- 
se prend une odeur de suif, le lait doit 
etre rejete. 

Depuis que 1'emploi du lait sterilise a 
ete vulgarise, on a sauve un nombre con- 
siderable d'enfants, qui auraient succom- 
be a des maladies transmissibles, telles 
que la tuberculose ou la diarrhee infan- 
tile. Cependant il ne faut pas meeonnai- 
tre que le lait sterilise a une composition 
differente de celle du lait naturel et une 
valeur nutritive moindre. Les nourris- 
sons ne le supportent pas toujours. Par- 
fois, sous l'influence de cette alimentation 
apparaissent des troubles digestifs et des 
troubles generaux de la nutrition se tra- 
duisant par l'anemie ou le rachitisme. 

C'est qu'en effet la sterilisation fait 
subir au lait diverses modifications d'or- 
dre chimique; au bout de quelqeus jours. 
la graisse n'y persiste plus qu'a l'etat d'e- 
mulsion; elle surnage a la surface du lait 
et la digestion en devient plus difficile. 
D'autre part, il est probable que les fer- 
ments solubles ou zymases detruits par 
la sterilisation sont des stimulants des 
actes nutritifs. La valaur de l'aliment 
vivant, c'est-a-dire de l'aliment possedanf 
encore certaines cellules douees d'acti- 
vite biochimique (douees de la vie), n'est 



plus a demontrer clans la prophylaxie des 
affections a caractere scorbutique. 

La lecithine, qui diminue deja de 12 p.c. 
dans le lait chauffe au bain-marie a 203 
degres Fahr. diminue dans la proportion 
de 30 p. c. lorsque le lait est sterilise a 
l'autoclave aux temperatures de 220 a 230 
degres Fahr., et cette decomposition de 
la lecithine explique dans une certaine 
mesure les troubles digestifs consecutifs 
a l'usage exclusif du lait sterilise. 

Laits concentres, laits en poudre. — Ces 
produits, lorsqu'ils ne sont pas conserves 
par addition de saccharose, sont avant 
tout des produits steriles; la sterilite est 
la consequence obligee de leur prepara- 
tion; elle est, d'autre part, la condition 
sine qua non de leur utilisation. 

La reduction du lait a un volume essen- 
tiellement inferieur au volume normal a 
pour but d'assurer le transport facile de 
cet aliment a des distances considerables. 

Au point de vue theorique, le lait con- 
centre est un lait auquel on a enleve une 
quantite considerable de son eau de cons- 
titution sans toucher aux autres substan- 
ces composantes et sans modifier ni la 
structure chimique de celles-ci, ni leurs 
rapports elementaires. 

Jusqu'a ces dernieres annees on a con- 
sidere l'addition du sucre comme indis- 
pensable a la preparation du lait concen-_ 
tre. Le lait concentre sucre n'est pas ste- 
rilise et le sucre, comme dans la confi- 
ture joue le role de conservateur. Les 
laits concentres sucres doivent subir la 
sterilisation a l'aivtoclave. lis sont mis 
en vente, tantot ecremes, tantot non ecre- 
mes, ces derniers seuls, sont interessants 
a comparer avec les precedents au point 
de vue de leur valeur nutritive. 

(A suivre). 



Un individu iugenieux de Londres a 
etabli une nouvelle industrie dans les 
rues de cette ville;.il nettoie les pipes 
pour un denier au moyen d'un appareil 
a vapeur. II a monte sur une charrette 
de marchaud ambulant une petite chau- 
diere a vapeur et invite les fumeurs a 
lui confier leur pipe pour un nettoyage 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRlX 



comp!et par une injection de vapeur, 
moyennant un penny. II parait que le 
procede est un des plus efficaces qui 
aient jamais ete imagines pour rendre 
douce a fumer une pipe sale. On arrive 
au meme resultat en fixant un tuyau en 
caoutchouc a un petit robinet au-dessous 
de la monture d'une chaudiere a vapeur 
et en laissant la vapeur traverser le 
tuyau et le fourneau de la pipe. Mai- 
heureusement peu de personnes ont ac- 
ces a des chaudieres a vapeur pour ope- 
rer ce nettoyage. Cependant il ne de- 
vrait pas etre difficile d'imaginer un 
petit appareil portatif a vapeur pour s'en 
servir chez soi. 



Mark Twain etait un fumeur invetere. 
Malgre la maladie a laquelle il a succom- 
be, une angine de poitrine, il continua a 
fumer jusqu'au dernier moment, bien que 
les medecins lui eussent strictement in- 
terdit l'usage du tabac au premier indice 
de troubles cardiaques. II atteignit nean- 
moins le bel age de soixante-quinze ans, 
sans avoir jamais abandonne son cigare 
ou sa pipe. Un fait qui indique combien 
il aimait le tabac, c'est qu'au grand di- 
ner donne en son honneur a l'occasion 
du soixante-dixieme anniversaire de sa 
naissance. il fit de son penchant pour le 
tabac le sujet principal du discours qu'il 
prononga en cette circonstance: "Je me 
suis toujours fixe pour regie, de ne pas 
fumer en dormant, et de ne jamais me 
passer de fumer eveille. Voila soixante 
ans que j'ai commence a fumer. Je n'ai 
jamais achete de cigares encercles de 
bandes. lis etaient trop chers pour moi. 
J'ai toujours achete des cigares a bon 
marche. II y a soixante ans, ils ne cou- 
taient que quatre dollars par baril; mais 
plus tard mon gout s'est ameliore, et je 
paie maintenant sept dollars par baril 
pour mes cigares." 



Les personnes repondant aux annon- 
ceurs voudront bien mentionner qu'elles 
ont. vu leur annonce dans " LE PRIX 
COURANT." 

COURANT" 



LE PKIX OOURANT 



33 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures, Materiaux 

de Construction, Etc. 



Revue des Marches 

FERRONNEKIE 

Les affaires sont un peu ralenties, les 
fermiers etant occupes aux moissons. 
C'est d'ailleurs ce qui arrive chaque an- 
nee a pareille saison. Les travaux des 
champs accaparant tout le temps des cul- 
tivateurs, il s'en suit que leurs paiements 
laissent a desirer. Mais les perspectives 
du commerce sont bonnes et, les moissons 
terminees, il est a croire que les choses 
rentreront dans l'ordre normal. Comme 
changements de prix, voir les paragra 
phes suivants: Cuivre en Lingots, Plomb 
en lingots et Huile de lin. 

PLOMBERIE 

Tuyaux de plomb 

L'escompte est de 25 pour cent. 

Les prlx sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 9c. pour tuyaux de plomb 
composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et acceasoirei 

Prix fermes 

Lea escomptes sur les prlx de la llste 
aont: tuyaux legers 60 et 10 p. c. ; tuyaux 
moyens et extra-forts 70 p. c. et accessol- 
res legers, moyens et extra-forts 70 pour 
cent. 

Tuyaux en fer 

Tuyaux nolrs: 

Nous cotons, prlx de la llste: 

1-4 100 pleds 6.60 

1-8 " 6.60 

11 " 8.60 

1 " 1660 

1-4 " 1160 

11-4 " 22 60 

11-2 " 27.00 

S " 36.00 

Nous cotons net: 

21-2 " 16.30 

3 " 21.64 

3 1-2 " 27 07 

4 " 30.88 

Tuyaux galvanises. 

Nous cotons, prlx de la llste: 

1-4 109 pleds 6.60 

8-8 " 6.50 

1-2 " 8.60 

1-4 " 11.50 

1 " 16.50 

11-4 " 22.50 

11-2 " 27 .60 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

212 " 22 20 

3 " 29.19 

3 1-2 " 30.70 

4 " 41.75 

Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux nolrs: 1-4 pouce, 63 p. c. ; 3-8 

pouce, 59 p. c; 1-2 pouce, 69 p. c; 3 4 
pouce a 2 pouces, 71 1-2 p. c. 

Tuyaux galvanises: 1-4 pouce, 48 p. c; 
8 8 pouce, 44 p. c; 1-2 pouce, 59 p. c; 3-4 
ft 2 pouces, 61 1-2 p. c. 

EN ECRIVAN 



2 

2i 
S 

8i 
4 



pouces 
pouces 
pouces 
pouces 
pouces 



Tuyaux en acler 

. 100 pieds 



8.50 
10.50 
12.00 
15.00 
19,26 



Fer-blanc 
Prlx fermes. 
Nous cotons: 

Au Charbon — Allaways ou egal 
Ic, 14 x 20, base . . bte 4.40 4.60 

Fer-blanc en feullles 

X. Extra par X et par cse. 0.76 1.00 

sulvant quallte. 

(Calsse de 112 feullles, 108 lbs. net) 

Au Coke — Lydbrook ou egal 

IC, 14 x 20, base . . bte 4.10 4.26 

(Calsse de 112 feullles, 108 lbs. net). 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Calsse de 112 feullles, 2161bs.net). 

Feullles Fer-blanc pour Boulllolrea 

(Calsse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 . lb. 0.07 0.07} 

Feullles etamees 



72 x 30 gauge 23 
72 x 30 gauge 26 
72 x 30 gauge 28 



les 100 lbs. 
les 100 lbs. 
les 100 lbs. 



7.75 
8.25 
8.75 



8.00 
8.50 
9.00 



Tole Canada 
Prlx fermes. 

Nous cotons : 52 feullles deml-poll, 
$240; 60 feullles, $2 45 et 75 feullles 
$2.50. 

Tole noire 
Prix fermps. 

Nous cotons: 20 a 24 gauge. $2 20; 26 
gauge, $2.25; 28 gauge, $2.50. 




II n'existe pas de cartou- 
ches a balle ou a plomb qui 
soient empaquet£es dans un 
etui aussi beau et aussi com- 
mode que les 

Cartouches" DOMINION" 

Approuv6es et Ameliorees. 

Demandez tableaux et 
pancartes pour orner 
votre magasln. 

Dominion Cartridge Co. Ltd., 
MONTREAL. 



T AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX 



Toles galvanisees 

Nous sotons a la calsse: Fleur 

"Gorbals Queens de 

Best Best" Comet Head Lys 

28 G . . 4.20 3.95 4.20 4.05 

26 G . . 3.45 3.50 3.75 3.80 

22 a 24 G 3.50 3.45 3.70 3.55 

16-20 . . 3.25 3.20 3.45 3.30 

Apollo 

10Joz=28 Anglais 4.10 

28 G.=26 Anglais 3.86 

26 G 4.36 

24 G 3.60 

22 G 3.60 

16 a 20 G 345 

Molns d'une calsse, 25c. de plus par 
100 llvres. 

28 G. Amerlcaln equlvaut a 26 G. 
Anglais. 

Les petites toles sont egalement tres 
fermes. 

Petite tole 18 x 24 . . 52 files 4.45 

Petite tole 18 x 24 . . 60 files 4.70 

Plaques d'acler 
Prlx fermes. 

1-8 pouce 100 llvres 2.66 

3-16 pouce " 2.66 

Zinc en feullles 
Nous cotons: $6.65 a $6.90 les 100 ijs. 

Tuyaux de poele 
Nous cotons par 100 feullles: 5, 6 et 7 
pouces, ordinalres $7.00 et polls $9. 
Coudes pour tuyaux 
Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinalres 76 feullles, $1.10; 60 feullles, 
$135 et polls, 60 feullles, $1.60. 
Soudure 
Nous cotons: barre deml et deinl, ga 
rantle 21c. a 24c; do commerclale, 19c 
a 22c; do, a essuyer les tuyaux, 20 a 22c 
Couplets 
L'escompte sur les prlx de la llste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acler. 

QUINCAILLERIE 
Boulona et nolx 

Nous cotons: 
Boulons a voltures Norway ($3.00) 60 et 

10 p c 
Boulons a voltures carres ($2.40) 60 et 

10 p. c 
Boulons a voltures ($1.00): grandeurs, *» 

et molndres, 70 p. c; 7 16 et au-dessus 

60 p. c 
Boulons a machine, 8-8 pee et au-dessous 

60, 10 et 10 p. c 
Boulons a machine, 7-16 pee et au-desBous 

60 p. c 
Boulons a llsse, 3-8 et plus petlts, 60 et 

10 p. c. 
Boulons a llsse, 7-16 et plus gros, 66 et 

5 p. c 
Boulons a charrue, 60 et 10 p. c 
Nolx par bottes de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Nolx carrees 4 l-4c la lb. de la llste 
Nolx hexagones, 4 l-2c la lb. de la llste 

Pour molns d'une bolte de 100 lbs., les 
prlx sont a augmenter de l-2c. par lb. 

COURANT" 



34 



LE PRIX CO UK ANT 



Broche a clotures 

Le prlx de la broche ondulee No 9, 
est cote $2 85 pour quantity de molns 
d'un char et $2.80 pour lot de char. 

Le prlx de la broche barbelSe est ac- 
tuellement de $2.46 les 100 livres a Mont 
real et en plus petite quantlte, de $2.60. 

Crampes a clflfures 

Fer poll $2.60 

Fer galvanise 2.86 

Broche pour poulalllers 
L'escompte sur les carreaux de 2", 1%" 
et 1" est de 60 et 2% p.c., les autres gran- 
deurs sont cotees comme suit, prlx nets: 

% x 20 x 24" $3.40 

% x 20 x 30" 4.10 

% x 20 x 36" 4.75 

Ms x 22 x 24" 5.00 

% x 22 x 30" 6.30 

% x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanised, etc. 

Nous cotons: 
Acler fin du No 17 au No 34, 25 pour cent 

sur la llste. 

Culvre jaune 37% p. c. 

Copper (culvre rouge) . . 37% p. c. 

Broche galvanised: 

No 6 les 100 lbs 3.9: 

No 6 a 8 les 100 lbs 3.40 

No 9 les 100 lbs 2.90 

No 10 les 100 lbs 3.45 

No 11 les 100 lbs 3.50 

No 12 les 100 lbs 3.05 

No 13 les 100 lbs 3.16 

No 14 les 100 lbs 4.00 

No 16 les 100 lbs 4.20 

No 16 les 100 lbs 4.45 

Poll Brule: 

No Oil les 100 lbs 2.30 

No 10 les 100 lbs 2.36 

No 11 les 100 lbs 2.42 

No 12 les 100 lbs 2.60 

No 13 les 100 lbs 2.70 

No 14 les 100 lbs 2.80 

No 15 les 100 lbs 2.85 

No 16 les 100 lbs 3.00 

BrO.16, p. tuyaux . . 100 lbs No. 18 3.85 

Brule, p. tuyaux . . 100 lbs No 19 4.70 

Extra pour broche hullee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

Nous cotons: 

No 13, $2.70; No 14, $2.80 et No 16, 
$2.95. Broche a foln en acler coupee de 
longueur, escompte 25 p. c. sur la llste. 

Broche moustiquaire 
Nous cotons: $1.70 par rouleaux de 100 
pleds et $1.75 par rouleaux de 50 pieds. 

Broquettes 

Escomptes. 

Pour boltes a fraises . . 75 et 12J p.c 

Pour boltes a fromage . . 85 et 10 p.c 

A valises 80 et 12J p.c. 

A tapis, bleues .... 80 p.c. 

A tapis, etamees .... 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils .... 40 p.c. 

Couples bleues, en doz. . 75etl2Jp.c. 
Couples bleues, en 1-4 pe- 

santeur 60 p.c. 

Sweeden, coupees, bleues 

et ornGes, en doz. ... 75 p.c. 
Sweeden, coupees, bleues 

et ornGes, en vrac . . 80 et 20 p.c. 

A chaussures, en doz. ... 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c 

Clous de broche 
Nous cotons: $2.35 prlx de base, fob 

Clous coupes 
Bonne demande. 

Nous cotons: prlx de base $2.40 f.o.b. 
Montreal. 



Clout a cheval 

Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23.00; No 9, $22.00; No 10, $20; 
avec escompte de 56 p.c. pour la premie- 
re quality et de 57 1-2 p.c. pour la 2e 
quality. AJouter 1 2c net extra pour bol- 
tes de 1 llvre. 

Fers a cheval 
Nous cotons fob. a Montreal: 

No 2 No 1 
et plus etplus 

grand petit 
Fers ordlnalres legers et 

pesants le qrt 3.65 4.00 

Neversllp crampons 7-16, le cent . 2.60 

Neversllp crampons 1-2, le cent . 2.90 

Neversllp crampons, 9-16, le cent . 3.20 

Neversllp crampons, 5-8, le cent . 3.80 

Neversllp crampons 5-16, le cent . 2.10 

Neversllp crampons 3-8, le cent . 2.40 

Fers a neige . . . le qrt 0.00 3.90 

New Light Pattern . .le qrt 4.00 4.25 

Featherweight Nos a 4. . 5.60 

Fers "Toe weight" No 1 a 4 6.25 
Fers assortis de plus d'une grandeur au 
baril 10c. a 25c. extra par barll. 

ChaTnes en fer 
On cote par 100 lbs. 

3-16 No 6 10.00 

3-16 exact 6 8.60 

3-16 Full 4 7.00 

1-4 exact 3 6.60 

1-4 6.S0 

6-16 4.40 

3-8 3.90 

7-16 3.80 

1-2 3.70 

9-16 3.60 

5-8 3.40 

3-4 3.30 

1 3.30 

7-8 S.Su 

Vis a bois 

Nous cotons les escomptes sulvants 
sur la llste: 

Tfrte plate, acler 85 et 10 p.c 

Tete ronde, acler . . . . 80 et 10 p.c 

T6te plate, culvre . . . . 75 et 10 p.c 

T6te ronde. culvre . . . 70 et 10 p.c. 

T6te plate, bronze . . . . 70 et 10 p.c. 

TGte ronde, bronze . . . 65 et 10 p.c. 

Fanaux 

Nous cotons: 

Cold Blast No 2 . . . .doz. 6.76 

Wright No 3 doz. 8.60 

Ordlnalres doz. 4.76 

Dashboard OB doz. 9.00 

No doz. 6.76 

Peints, 50c. extra par doz. 

Tordeuses a llnge 
Nous cotons: 

Royal Canadian .... doz. $42.75 

Colonial doz. 42.75 

Safety ....... doz. 44.50 

E. Z E doz. 42.00 

Rapid doz. 42.00 

Paragon doz. 42.25 

Bicycle doz. 47.25 

Munition* 

L'escompte sur les cartouches cana- 
dlennes est de 35 et 5 pour cent. 

Plomb de chaste 

Nous cotons: 

Ordinaire 100 lbs 7.60 

Chilled 100 lbs 7.90 

Buck and Seal . . . .100 lbs 8.80 

Ball 100 lbs 8.70 

L'escompte est de 25 pour cent sur la 
llste. 



METAUX 
Antlmolne 

Le marchfi est ferme et sans change 
ment. 

Nous cotons de $8.25 a $8.60 les 100 lbs. 
Fontet 

Nous cotons: 

Carron Special 0.00 20.00 

Carron Soft 0,00 19.75 

Clarence No 3 00 j.8.00 

Cleveland No 1 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 ... . 0.00 17.75 

Summerlee No 2 ... . 0.00 20.25 

Fer en barre 

Nous cotons: 

Fer, marchand . . . base 100 lbs. 1.90 

Fer forge 1 base 100 lbs. 2.05 

Fer fini base 100 lbs. 2 15 

Fer pour fers a 

cheval base 100 lbs. 2.15 

Feuillard mince 1J a 2 pes, base 3.15 

Feuillard epais No 10 base . . . 2.20 

Acler en barre 

Nous cotons net, 30 jours. 

Acier doux . . base 100 lbs. 0.00 1.90 

Acler a rivets . base 100 lbs. 2.10 2.15 

Acier a lisse . base 100 lbs. 0.00 1.90 

Acier a bandage, base 100 lbs. 0.00 2.00 

Acier a machine.base 100 lbs. 0.00 1.95 

Acier a pince . base 100 lbs. 0.00 2.40 

Acier a ressorts, base 100 lbs. 2.75 3.00 
Cuivre en lingots 

Les prix sont plus eleves de 25 cents 
par rapport a nos dernieres cotes. 

Nous cotons: $14.00 a 14.25. Le cul- 
vre en feuille est c6t6 a 30 cents. 

Etain en lingots 
La demande est plus forte et les prix 
restent sans changement. 
Nous cotons: 35 a 35 l-2c. 

Plomb en lingots 
La demande est plus forte et les prix 
sont plus Sieves de 10 cents par rapport 
a nos cotes precedentes. 
Nous cotons: $3.60 a $3.70. 
Zinc en lingots 
Marche faible et prix sans changement. 
Nous cotons de $5.65 a $5.75 les 100 
livres. 

HUILES, PEINTURE8 ET VITRERIE 
Huile de lin 

Les prix sont plus elevSs. 

Nous cotons au gallon, prlx nets: huile 
bouillie, 95c; huile crue, 92c. 
Huile ere loup-marln 

Nous cotons au gallon: 

Huile extra raffinee 60c 

Essence de terebenthlne 

Forte demande et prix tres fermes. 

Nous cotons net, 30 jours: au gallon 
pour un baril 87c.; de 2 barils a 4 barils 
85c; et pour quantity moindre de l ba- 
ril 92c. 

Blanc de plomb 

Nous cotons: 
Blanc de plomb pur .... 5.65 5.75 
Blanc de plomb No 2 . . . 4.95 6.10 
Blanc de plomb No 3 . . . 0.00 5.00 
Blanc de plomb No 4 . . . 4.45 4.76 
Pitch 

Les prix sont sans changement. 

Goudron dur 100 lbs. 0.55 0.65 

Pelnfures prfiparSes 

Nous cotons: 

Gallon 1.25 1.70 

Demi-gallon 1.30 1.7R 

Quart, le gallon .... 1.35 1.50 
En boltes de 1 lb. . . . 0.09* 0.101 



LE PRIX OOURANT 



Verres a Vltres 

Nous cotons: Star, au-dessou3 de 26 
pouces unl: 50 pieds, $1.70; 100 pleds, 
$3.20; 26 a 40, 50 pieds, $1.80; 100 pleds, 
$3.40; 41 a 50, 100 pieds, $3.85; 51 a 60. 
:00 pieds, $4.10; oJ a 70, 100 pleds, $4.35; 
71 a 80, 100 pleds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pleds : a 25, 
$6.75; 26 L 40, $7.25; 41 a 50, $8.75 ; 51 
» 60. $10.00; 61 a 70, $11.50 ; 71 a 80, 
$12 50; 81 a 85, $14.00; 86 a 90, $16.50 : 
91 a 95, $18.00. Escompte 33 1-3 p.c. 

Sur Diamond, escompte 20 p. c. 
Vert de Paris pur 

Nous cotons: 

Barils a petrole 0.00 0.184 

Drums de 25 a 100 lbs. . . . 0.00 0.19 

Drums de 25 lbs 0.00 0.191 

Boites papier, 1 lb 0.00 0.21 

Boites ferblanc, 1 lb. . . . 0.00 0.22 

Boites papier, 1-2 lb. . . . 0.00 0.23 

Boites ferblanc, 1-2 lb. . . . 0.00 0.24 

Cables et cordages 

Nous cotons: 
Best Manilla . . . base lb. 0.00 0.101 
British Manilla . . base lb. 0.00 0.09J 

8isal base lb. 0.00 0.09 

Lathyarn simple . base lb. 0.00 0.10 
Lathyarn double . base lb. 0.00 0.10 J 

Jute base lb. 0.00 0.10J 

Coton base lb. 0.00 0.23 

Cordes a chassis . base lb. 0.00 0.34 
Ficelle d'engerbage 

Bonne demande. 
Manilla, 650 pieds .... lb 0.091 
Manilla, 600 pleds .... lb. 0.083 
Manilla, 550 pleds . . . .lb. 0.08J 
Sisal. 500 pieds lb 0.08 

Par 5 tonnes, l-8c. de molns. Par lot 
de char, l-4c. de mollis. 

Paplers de Construction 

Nous cotons: 



Jaune et solr pesant . . . 


. 0.00 


1.85 


Jaune ordinaire, le rouleau 


0.00 


0.32 


Nolr ordinaire, le rouleau 


0.00 


0.40 


Goudronne, las 100 lbs. 


. 0.00 


1.86 


Papier & tapis, les 100 lbs. 


000 


2.75 


Papier a cou., roul., 2 plls 


. 0.00 


0.70 


Papier a cou., roul , 3 plls 


. 0.00 


0.95 


Papier surprise, roul., 15 lbs 


. 0.00 


0.50 


FERRAILLES 




La lb. 




00 


0.11 


Culvre mince ou fonda er 


L 






00 


0.091 


Laiton rouge fort 


0.00 


0.10 


Lalton Jaune fort 


0.00 


008 


Laiton mince 


0.00 


0.06 


Plomb 


0.02J 


0.02J 


Zinc 


0.00 


0.03 




La 


tonne 


Fer forgfi No 1 


0.00 


12.00 


Fer forge No 2 


00 


0.00 


Fer fondu et debris de ma 






chines No 1 . . . . 


0.00 


16.00 


Plaques de poeles 


0.00 


12.50 


Fontes et aciers mailables 


0.00 


9.00 


Pieces d'acier . . 


0.00 


5.00 




La lb. 


Vieilles claques . . . . 


0.00 


0.091 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — Sou 
tnaire de la I963e livraison 1 16 juillet 
1910). — Lance at Quenouille, par Pierre 
Mad. — La caricature el les Inventions 
par Andr€ Savignon. — Le voltigeur hol- 
landais, par Georges G. Toudouze. — Les 
secrets de la prestidigitation, peche a la 
ligne facile, par Saint-Jean de l'Escap. 

Abonnements. France: Un an, 20 fr. 
— Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an. 
22 fr. — Six mois. 11 fr. Le numero: 40 
centimes. Hachette et Cie, boulevard 
St-Germain, 79, Paris. 



A TRAVERS LE COMMERCE DE LA 
FERRONNERIE 

La Compagnie Eastern Canada Steel & 
Iron Works a obtenu le contrat pour Fa- 
ciei - du nouvel edifice de la Quebec Light, 
Heat and Power Company. Ce contrat 
est au montant de $90,000 et l'edifice aura 
sept etages. 

—.MM. R. E. Harris, president et Tho- 
mas Cantley, direeteur, de la Xova Sco- 
tia Steel and Coal Company, etaient der- 
nierement a Montreal. On s'attend a des 
resultats importants de cette visite au 
point de vue de l'avenir de la Compagnie. 

— La Compagnie Dominion Mosatile 
Flooring s'est formee an capital de $100,- 
000. Les homines a la tete de cette nou- 
velle firme sont MM. J. G. Dupont. Au 
guste Bourque, T. Da;ust. P. St-Pierre et 
Charles Lebel. 

— M. P. A. Heaton de la maison W. 
Scott & Sons, Montreal, est parti en Eu- 
rope pour affaires. 

— M. X. Graham, ancien surintendant 
du departement des ingenieurs mecani- 
ciens et electriques de la Compagnie des 
Tramways Electriques de Montreal, s'est 
assure queiques bonnes agences dans la 
menie branches d'affaires et est parti de 
Montreal pour Vancouver. 

— I'ne nouvelle compagnie a ete formee 
a Montreal, sons le titre de Arnold Elec- 
tric Company of Canada, pour lancer sur 
le man-he I'appareil nettoyeur Arnold 
Electric Vacuum. Le gerant de cettecom- 
pagnie est Mr G T. Pratl et les bureaux 
sont situes 12 rue St Mathieu. Montreal. 
Des agences exclusives sont offertes par 
la compagnie aux quincailliers du ("ana 
da; c'est indubitahlement une bonne oc- 
casion de faire des profits. La machine 
nd on detail a un prix ires modere' 
Mr. L. J. A. Surveyer, un des princi- 
paux quincailliers de Montreal, est reve 
nu d'un voyage aux Hudsi d Height 
voyage a Call beaucoup de bien a sa sun 
t€ e| lui a donne une nouvelle vigueur 
qui lui permettra de i r encore 

affaires, cette an nee. 
Une compagnie s'est formee pour ex- 
ploiter un mineral d ter le long de la 
riviere St Maurice, pres de Trois-Rivie- 
res. Les gisements de ce mineral rend 
80 pom- cent de fer. II est connu depute 
quelque temps, mats aucun essai d'exploi- 
tat ion n'en a en< ait 

—Mr. B. Jenkins, de la maison Thomas 
Jenkins & Co. Birmingham, Angle! 
a Ste" presents, la semaine derniere, a la 
Bourse de Montreal, par Mr. J. <; Crow- 
dy, geranl de la Compagnie James Hut- 
ton, Montreal. 



PROTECTION CONTRE LE FEU 

M <■-' e\ iii nt one ['assurance constitue 
la premiere protection. Xous avons ton 

conseille aux marchands de tou- 

oir leur etahlissemeni bien 

i" \diis irons plus loin. Tent homme 

d'affaires aviso sail qu'll a besoin d'etre 

as - ure 3 1'exterieur o< mme a I'interieur. 

I'll incendic pent se declarer par la t'aute 

dun I'umeur ay ant jete imprudemment 
une allumette hors dp votre trottoir en 

bois sur votre veranda ou ailleurs. I'ne 
lampe abandonnee dans la cave, ou il 
ail j avoir un tuyau a gaz, cofltant 
pen. on un til electrique, a cause bien des 
Incendies. On ]ieut assignor de ncmbreu 



ses causes a des incendies qui se sont 
declares a I'interieur; mais on m , 
souvent le danger exterieur. 

Par exemple, il n'est pas bien couteux 
d'aviodr queiques extincteurs bien eprou 
ves, mis en bonne place dans l'etablisse- 
ment; les grenades a main sont bonnes 
aussi, mais les extincteurs chimiques et 
les boyaux d'incendie valent encore rnieux 
Leur cout n'est pas eleve quand on pense 
au sentiment de securite et a la tranquil- 
lite d'esprit que ces appareils procurent. 
En outre, un bon principe en affaires, 
e'est de se dire que rien ne compensera 
une interruption causee par un incendie, 
bien que les pertes sctient entierement 
couvertes et les primes d'assurance entie- 
rement payees. 

Maintenez une bonne assurance sur vo- 
tre stock et votre etablissement, mais ne 
vous contentez pas de cela. Que votre ha 
tisse soit a l'epreuve du feu autant que 
possible. Ayez sous la main des appareils 
vous permettant de combattre un feu qui 
peiii se declarer ailleurs. 



ORIGINE DE L'EXPRESSION "CHEVAL- 
VAPEUR" 

Le premier qui employa ('expression 
"cheval-vapeur, pour mesurer la puissance 
d'une machine motrice, t'ut .lames Watt, 
rinvcnteui de la machine 3 vapeur nw>- 
derne. L'une de ses premieres machines 
tut installee dans une brasserie de Lon- 
dres, ou elle servait a faire fonctionner 
one pcoape qui avail ete i«sque-ia action 
nee par un oheyal. Le propr'tetaire de la 
brasserie, voulant se rendre conipte de 
I'economie ou du benefice realise aVec la 
nouvelle machine, m it un cheval vigciu- 
reux en service a sa ponipe pendant hui't 
beiires en stimulant son ardeur a grands 
COUps de fouel Dans ces conditions, le 
travail t'ourni Cut nat urellement tres con 

siderable el represents environ 2,1 ,000 

de kilogs d'eau dans la journee, ce qui 
correspondait a 75 kilos eleves a la hau- 
teur d'nii metre dans une seconde. Watt 
continua a employer le memo criterium 
ainsi one le uom qui lui avail ete appli- 
cue. a savoir 'cheval-vapeur" pour ex 
pri r la force developpee par ses machi- 
nes, qu ique sa valeur ne corresponde en 
aucune Cacon au travail reellement ac- 
compli par un cheval. Des experience! 
effectuees dans des conditions tres se 
is ace 250 chevaux out etabli que 
le travail produit par un cheval dans une 
journ.ee correspond a 30 kilogr. a la se 
■ nude (•'. ,'st a dire aux deux cinquiemes 
seulemenl de la mesure "cheval-vapeur" 
adoptee partout aujiurd'hui. 



Enfermez vos soucis de bjreau dans 
votre place d'affaires pendant la nult. II 
pourrait arriver que le lendemain matin 
ils aient disparu. 



36 



LE PRIX COURANT 



Ne vous faites pas "D'IDEES" an sujet de 

Floagkize 

Nous vous en prions, ne vous figurez 
pas que FLOORGLAZE est bon uniquement 
pour les planchers. FLOORGLAZE est un 
email pour planchers, de couleur durable 
ayanttoute l'elasticite de la bonne peinture, 
et plus encore ; il a une douzaine d'emplois 
dans la maison, exterieuremect et interieu 
rement. II est annonce de facon que vous 
ne pouvez faire autrement que de le vendre 
une fois, et sa propre qualiie le fait vendre 
encore aux mimes personnes et a leurs voi- 
sins. 

FLOORGLAZE est la sorte de raar- 
chandise qui vous fait impression comme 
etant celle qui convient a votre magasin. 

Imperial Varnish & Color Co , 

LIMITED 

TORONTO 

Une bonne chose a faire malntenant serait de demander a 

votre marchand en gros nne carte en couleur s et une 

bolte-ecbantillon de FLOORGLAZE. 
Demandez aussi ce beau et durable "Vernis Ela&tiltte" que 

nous fabriquons. Bon pour l'lnterieur et l'exterieur 

pour flnissage brlllant on imitation. 





Le Secret du Succes! 

Notre traitenient special de l'huile employee pour le 

Fini Elastica a Planchers 



et notre manicre 
produire un verni 

En commandant votre 
Fini a Planchers, pro- 
curez-vou* surement 




Non pas quelque chose 
qui y ressemble, mais 



de la vieillir nous ont mis a meme de 

qui ne se fendille pas, ne blanchit pas 

comme beaucoup d'autres vernis, 

mais demeure elastique et a l'e- 

preuve de l'eau en tout temps. 

"Elastica" est un fini parfait pour 
planchers, article que tous les quin- 
cailliers peuvent tenir avec profit 
et satisfaction. 




N. B. — Tous les vernis 
" Standard" son t vendus 
en canistres de mesure 
imperiale. 



ee 



'msmm^sm (§. 



UMflOl 

(Manufacture Canadienne de Standard Varnish Works) 

TORONTO WINNIPEG 

New-York, Chicago, Londres, Berlin, Bruxelles. 




Le seul e'tablissement du genre au Canada. 

The Asbestos Manufaeturing Company, 

. -^ LIMITED. 

LACHINE. P.Q. CANADA. 

Manufacturers de toutes eortes de Produits 
en Asbeste. 



Avez-vous 
vu les 



BARDEAUX 



en Ciment a 
I'Asbeste ? 
lis ne Brulent pas — n'ont pas besoin de Peinture. 

DEMANDEZ ECHANTILLONS ET PRIJC 

MINKS: Bell Asbestos Mines, Thetford Mines, 

ADRESSEZ VOTRE CORRESPON DANCE A 

The Asbestos Manufaeturing Company, Limited. 

705, Edifice de la Banque des Townships de I'Est, 

MONTREAL, CKNKDK. 



J 



ESSAYEZ 

nos Celebres Peintupes Ppeparees 
de Fabrication Anglaise, 



Marque 'FALCON 



jj 



Blanc de Plomb, Minium, etc. Vernis 
pour Peintres de Batisses et Pein- 
tpes de Voitupes. 

Notre EMAIL -FALCONITE Blanc, 
nos Emaux Oxydes FALCON, 

Nos Peintupes Vepnis poup Voitupes, 

Nos Teintes Vepnis LACKERITE, etc. 



WILKINSON, HEYWOOD & CLARK 



"\ 



LIMITED 

(de LONDRES, Angleterre) 

SttftVB 300 Rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 
FRANCIS C. REYNOLDS, Gerant. 



r 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



LE PRIX OOURANT 



37 



BANQUE D'HOCHELAGA La Construction BANQUEDE MONTREAL 



Avis de dividende 

Avis est par les presentes don- 
ne qu'un dividende de deux pour 
cent (2%) egal au taux de huit 
pour cent (8%) par annee sur le 
Capital paye de cette institution 
a ete declare pour le trirnestre 
finissant le 31 Aoiit prochain et 
sera payable, au Bureau-Chef 
de la Banque, en cette ville et a 
ses Succursales, le et apres le 
premier jour de Septembre pro- 
chain, a tous les Actionnaires 
inscrits au registre le 16 Aout 
prochain. 

Par ordre du Conseil de Di- 
rection 

M. J. A. PRENDERGAST, 

Gerant- General. 



DIRECTOIRE de MONTREAL 

PAR LOVELL. 

1910-1911 

NOMENCLATURE 1>K> RUES B*l' DES 

NOM • DES I [TOYENS PAR ORDRE 

ALPHABETIC} UE. 

NOMENCLATURE PAR CATEGORIES 

DES MAISON8 D'AFFAIRES (JCI 

ANNONCENT. 
NOMENCLATURE DE MA1S0NS 
D1VERSES. 
Toutes ces adres-ses comprennent cellee dcs 
eiioyensde Westmount, Maisonneuve, Mont- 
real West, Outremont et Verdun ; il y est 
ajoute une liste d'adreases concernant Lachine, 
Longueuil, St-Lambert, Montreal South. Ville 
St-Pierre, Sault an-Recollet el Ville St-Lau- 
rent. 

A.NNEB COMMENQANT LE 15 
JUILLET 1910. 



Lea exemplaires de re dlrectoire sont puts 
maintenant a l'ofriee de publication, J3 rue St 
Nicholas. 

II ne nous en reste qu'un petit nombre en 
mains. 

Prix, $7.50. 

JOHN LOVELL & SON, LIMITED, 
Editeurs. 

23 rue St-Nicholas, Montreal. 



Permis de construire k Montreal 

Semaine terminee le 30 Juillet. 

Avenue du Pare, quartier Laurier. une 
maison formant uu logement, 2 etages. 
2e elasse; icout probable, $6,000. Prop. 
Dr. \V. J. Patterson. 

Avenue Colbrooke, Notre-Dame de Gra 
ces, une maison formant un logement. 2 

etages, 3e elasse; cout probable. $2,1 

Geo. Howe, 338 Coleraine. 

Rue Cu.-illier, Hochelaga, une maison 
dormant 3 ttogeimients. 3e (elasse; cout 
probable, $3,0n0. Prop. Rebecca Roy, 65 
Notre-Dame Est. 

Rue Parthenais, quartier Ste-Marie, une 
maison et un entrepot: cotit probable, 
$24,000. Prop. Dominion Flint Class Co., 
179 Avenue Delx>rimier. 

No. 423 Lagajuchetiere. niodi'l'iraHioiis 
a une maison; cout probable, $2,500.Prop. 
St-Georges Society, 425 Lagauchetiere. 

Boulevard Saint.Ioseph. 5 mais-ons for- 
mant 15 logements. 3 etages, 3e elasse ; 
cout probable, $12,500. Prop. P. Casey, 
791 St-Denis. 

Itne Lasalle, quartier St Denis. 2 mai- 
sons formant 5 logements, 2 Stages, 3e 
elasse; cout probable. $2,800. Prop. J. Le- 
gare, 47" Gilford. 

Rue du Marche, quartier St Louis, un 
magasin, 3 etages, 2e elasse; cout proba- 
ble, $4.00(1. p,-,,,, Madame .1 P. Viger, 
somptlon. 

Hue Labelle, quartier St-Denis, 3 mai 
sons formant 6 logements, 2 Stages, 3e 
elasse; cout probable, $3,600. Prop. li. 
Gousset, 2602 Labelle. 

Ni 827. Notre-Dame Ouest, modifica- 
tions a une maison el un magasin; cout 
probable $2,800. Prop. Aim.'- Leclerc, 829 
Dame Ouest. 

Rue Gauthier, quartier Papineau, une 
maison formant 3 logements, 3 Stages, 3e 
elasse; cout probable, $3,000. Prop. Ma 
dame M. Martin, 929 Logan, 

Rue Simard, quartier DeLorimier, une 
maison t'ormant 2 logements, 2 Stages, Ze 

: cout probable, %2, Prop \l,t 

dame A. ParS, 1 171 Simard. 

Sixiein .\ eime, Rosemont, une mai- 
son Formant 2 logements, 2 Stages, 3e 
elasse; coul probable, $1,500. Prop, Aide 
G. Lepine, 17''.. Seme Avenue, Rosemont, 

Rue St-David. quartier St-Joseph, une 
maison formant un logement, 3e elasse ; 
cout probable, $-1,500. Prop. Herald Pub- 
lishing Company, 

Rue Mance. quartier Laurier, 2 mai 
Dormant 6 logements, 3 Stages, 3e 
elasse ; cout probable, $4,500. Prop. Dame 
l). Kylee, 17 12 Hutchison, 

Rue DeLorimier, quartier DeLorimier. 
2 maisona formant 8 logements, 2 Stages, 
3e elasse; cent probable, $6,000 Prop, A 
Mongeau. 1242 Bordeaux. 

Com Johnson & St-Chritophe, 2 mai 
sons formant 6 logements, 3 Stages, 3e 
: cout probable, $3,500. Prop C. 
Guilmette, 750 Saint-Denis. 

Boulevard St-Laurent, quartier Laurier 
une maison. 2 etages, 2e elasse: cout pro 
liable. $10,000. Prop. La Pabrique de St- 
Jean de la Croix. 

Rue Masson, quartier Ste Marie, une 
maison formant 3 logements, 3 stages, 3e 
elasse; coflt probable, $2,000. Prop. 'O. 
Desrochers. 210 Masson. 

Rue Dorion, quartier Ste-Marie, 4 mai- 
sons formant 12 logements, 3 Stages, 3e 
elasse; cout probable. $10,000. Prop. W. 
Laieunesse & Cie, 470 Berri. 

Rue St-Urbain, quartier Laurier, deux 
maisons formant 6 logements 2 etages, 



(FONDEE EN 1817) 



CONSTITUEE PAR ACTE DU PARLEMENT 



Capital tout par « $14,400,000 00 

Fonda de Reserve 12.000,000 00 

Profits non Partages 681,561 44 

SIEGE SOCIAL, MONTREAL 

BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Tres Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire. 
R. B. Angus, President. 
Sir Edward Clouston, Bart., Vice-President. 

E. B. Greenshields, James Ross, David Morrice, 
Sir William Macdonald, Hon. Robt Mackay, 

C. R. Hosmor, H. V. Meredith, 

Sir rhos. Shaughnsssy, K.C.V.O., A. Baumgarten. 

Sir Edward Clouston, Bart., Gerant-General. 

A Macnider, Insp. Chef et Surint. des Succursales. 

H. V. Meredith, Asst. Ger.-Gen. et Ger. a Montreal 

C. Sweeny, Surintendant des Succursales de la 

Colombie Anglaise. 

W. E. Stavert, Surintendant des Succursales des 

Provinces Maritimes 

F. J. Hunter, Inspecteur Succursales N. O. et C. B. 
E. P. Winslow, Inspecteur, Succursales Ontario. 

1). U. Clarke, Inspecteur Succursales Provinces 
Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALE8 I 

114 Succursales au Canada. 

Grande-Bretagne, Londres, Bank of Montreal— 

4/ Threadneedle St., E. O., F. Williams Taylor, 

Gerant. 

Stats-Unls.New York-64 Wall St., R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Mollneux, Agents. 

Chicago, Banque de Montreal— J. M. Greata, Ger. 

Spokane, Wash., Bank of Montreal 

Terre-Neuve: St. John's, Bank of Montreal 

Birchy Cove, Baie des Isles Bank of Montreal 

Mexico. D. F., Bank of Montreal. 

T. S. C. Saunders, Gerant 



GEO. GONTHIER 

EXPERT COMPTABLE ET AUDITEUR 

103 Rue St-Francols-Xavier 

MONTREAL 

Tel. Bbel, Main 2701 



Arthur \V. WlLKS 



Alexander Bukxktt 



WlLKS & BURNETT 

Comptablcs, Auditeurs, Commtssaires pour 

toutes les Provinces 

Reglement d'affaires de Failhtes 

601 BATISSE BANQUE MARCHANDS 

( BELL MAIN 5500 

MARCHAN0S849 MONTREAL 



Telephones 



P. A GAGNON 

COMPTABLE LICENClfi 

(Chartered Aoooontant) 

Chambrsi 316, 311, 317 Edlfloe New-York. Life 

11 FUN d Amies, MONTREAL 

Betl Main 4911 



GARAND, TERR0UX & CIE 

BANQUIERS ET COURTIERS 

116, Rue Saint-Jacques. Montreal 

■ N FACI DU BUREAU DE POSTE 



EN ECRIVANT AUX ANNONOEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



:*s 



LE PRIX COURANT 



La Lanterne 

Cold Blast 

A toutes les qualites 
d'une Lanterne C. B. 

MAIS 

C'est UNiouEMENTdans 
la Lanterne Banner que 
Ton trouve ce qu'il y a 
de mienx. 

Garantie a l'epreuve du vent. 




" Banner * 
1910 



Pas de doigts serres, 
pas de coulage. 



Brule plus longtemps 
que toute autre lan- 
terne. 



Bn vente dans toutes les 
maisons de uros. 



ONTARIO LANTERN & LAHP CO., Limited, 

HAHILTON = ONT. 



LAB AR ATTE 



k« 



PAVO KITE » 



est bonne de quelque eot£ que vous la consideriez. Le baril est en bois 
franc parfaitemeut s^che, avec balance a tourillons boulonne*. Le 
support est en acier acornieres tres leger, parfaitement rigide at ti vs 
fort. Elle est actionnee le plus eominodement a la main et an pied, et 
a des coussinets a cylindres pour fonctionner aisement. Elle 

Bat facilement toutes les autres Barattes 

au Canada comme article de vente. En fait, il se vend plus de barattes 
"Favorite" que de barattes de toutes les autres marques. C'est la 
baratte qui vous paie le mieux. 

8 grandeurs, pour barattep de % a 30 gallons de creme 

DAVID MAXWELL & SONS, St. Mary's, Ont. 

Ageno© a Montreal, 44-6-448 ru© St-Paul 





Outils a bord tranchant et Marteaux 
en Acier Sheffield, faits par des Ou- 
vriers Canadiens. 

Nos marchandises donnent complete satisfaction. II 
est profitable de les mettre en stock. 

ALLAN HILLS EDGE TOOL CO., 

LIMITED ■ 



GALT, 



ONTARIO. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



DE PRIX COURANT 



39 



LA BANQUB MOLSON 

Incorporee en 1855 
Bureau Principal, - - MONTREAL. 

Capital paye • - $3,500,000 
Fonds de Reserve - $3,850,000 

JAMES ELLIOTT, Gerant Genera). 

A. L>. DUKNFORD, Inspecteur en Chef et 

Surintendant des Succuraales. 

Succursales dans la Piovince de Quebec : 

Arthabaska 
Bedford, Qut-. 
Chicoulimi 
Drnnimondville 

Kraserville et Riviere du Loup Station. 

Knowlton 

Lachine Locks 

Montreal — 
Hue Saint Jacques— 
Hue Sainte Catherine— 
Mai=onneuve— 
Market and Harbour- 
Cute des Neiges 
Saint Henri 

Pierreville 

Quebec 

Richmond 

lioben al 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours Que. 

Sainte Therese de Blainville 

Victoria* illc 

Waterloo 
78 Succursales dans tout le Canada. 

Agences a Lnndrea, Paris. Berlin et dans 
loiitea les principales villes du moii<L*. 

Kiiiiis on de Lettri s de Credit pour lecom- 
nierce et Icttres circalalres pour voyageurs. 




Navigation 
Intepieure 



EXCURSIONS SUR L'EAU PAR 

DES VAPEURS MODERNES 

ET ELEGANTS 

Ligne Montreal-Toronto, (par l<^ 

Mill.' II. 's. et Rochester, x.-V.t. Lei 
bateaux partem a 12.30 p.m., tons 
les joms dimanches exceptes. 

Ligne Montreal-Toronto-Hamilton 

i par I 's Mille ties el la Bale d 
Quinte). Le vapeur Belleville pari 
tons les rendredis a 7 p.m. 

Taux has speriaux sur cc bateau. 
..Ligne Montreal-Quebec. Lea va- 

peura parteni toua lea jours a 7 p.m. 

Ligne Quebec-Saguenay. — Les \a 
peura quittenl Queb ic a 8 a.m.. tous 
lea jour.-. 

BUREAU DES TICKETS EN 
VTLLE, 126-128 rue St-Jaoquea, en 
face de l'Hotel des Postee. 



SI vous APPRODVEZ 

la ligne de condulte du " PRIX COU 
RANT", abonnez-voua. 

Faltee le connaltre a vo» amis, amenab- 
le a e'abonner. 

Parlez-en a vos fournlaseura afln qu'lla 
■e rendent compte de I'efflcaclte de aa 
publlclte. 



3e classe; rout probable, $4>u00. Prop. N. 
Desjardins, St- Laurent. 

Rue Mentana. quart ier Lafontaine, une 
maison formanl 5 logements, 3 etages, 
3e classe: cout probable, $3,500. Prop. 
Emery Lesperance, <;7 Bienville. 

Rue Ontario, Hochelaga, une maison 
formant 2 lczements, 3 Stages, 3e classe; 
cout probable $6,000. Prop. Denis Messier. 
1 St-Germain. 

St-Dominique quartier Laurier, une 
ecole, 4 etages. ?e classe; cout probable, 

$50.0iiii. Prop. Com. Scolaire St Jean de 
la Croix. Coin St-Zotique et St Laurent. 
V. Guilbault. ccntracteur. 

Xo. 190, rue St-Jacques. modificatious 
a une maison; cout probab'e, S125.00. 
. Pro)). City Central Real Estate Co. 

Xo 21 8 rue Guy, modifications a une 
maison: cout probable. $7"u. Prop. E. 
Lent ire. 9H3 St-.lacques. 



LES COMPAGNIE SDE CHEMINS DE 

FER ET LEURS RELATIONS 

AVEC LE PUBLIC 



L'homme qui deblatere contre les compa- 
gnies de chemins de fer marche a recu- 
lon. La prosperity du pays depend de 
celle des chemins de I'er. Quand ces com 
pagsies ferment leurs ateliers, e..es an 
nulent leurs commandos de fer, les wa- 
gons .ides elicoinlireiH les voies de gara- 
ge, ce que tout le monde est loin de desi 
rer et la ocihorte des gens en quete de 
pain se tonne. 

Toujours dans les moments de gene, mi 
grand nombre de personnes attendenl du 
aecours du gouyernement. Mais ane dire 
d'un gouvernement qui declare la guerre 
;i (■> iix qui donnent actuellement du tra- 
vail ades milliers de pi'rsonnes et nous 
assurent ainsi la paix et la prosperity ? 
SL les homnies qui sunt a la tete du Grou- 
v«*rnement insistent pour se poser comme 
aniorceurs d'affaires, <>n entendra de 
nouveau les rugissements de la populace 
demandanl de ' < in rage ou du pain, et 
les females el les en f ants sans defan 

mill jetes dans la melee Dans c-e pa>s. 
les affaires prociirent du travail el de 
I'argenj a toua ceux qui veulenl travaii- 
ler. X'emperhe/. pas les affaires de mar- 
cher. 

De actes exceptionnels contre les com- 
pagnies de chemins de fer devraienl etre 

drfeiidus par les statuts. Les \ols a\.< 

effraction, les vols de grand chemin, les 
attaques a main armee, les rapts sonl 
tcus des p epl lonnels. lot (ine 

pensez-vwis de la dignity d'un president 
qui a recours a un acte exceptionnel pour 
gagner une maigre victoire legale passa- 
g^re, sur une partie linportante du peu- 
ple <iu'il a jure de proteger au poinl de 
\ in' de ses droits legaux. 

compagnies de cbemlns de fern'onl 
qu'une seule chose a vendre — le transport 
du public — et le peuple de ce pays con- 
sent a paver ce que vaut le transport et 
desire le t'aire Xous ne sommes pas des 

mendiants, et nous ne demandons rien au 

di .-.-oils de sa valeur. 

L'homme qui pousse a la baine des ra- 

i qui fail croire que la guerre exis- 

atre les compagnies de chemins de 

fer et le public, n'est qu'un faux bonhom- 
me. Les compagnies de chemins de fer 
ne prosperent qu'autant que le peuple 
prospere, et tons les gerants de ces com- 
pagnies le savent 

(Sign6) Elbert Hubbard. 



La Banque Provinciale 
du Canada 

Siege Central; 7 4 9, Plaoe d'Armes, Montreal, Can. 

Capital AutorUe .... $8,000,000.00 
Capital Verse .... $1,000,000.00 
Reserve et Surplus .... $361,358.98 

Coneell d' Administration 1 

President: M. H LA PORTE, de L»porte, Martin * Cle 

Administrtteur Oridlt FoDCjer Franco-Cansdien. 
Vlo*-Freaid«nt : M. W. F. OARSLET, de la Maison en 

Gros de Carsley Sons a Go. 
Honorable L. BEAUBIEN, Ei-Miniatre del'Agrloulture. 
MoneieurQ. M. BOSWORTH, Vice-Preeldent "Canadian 

Paciflo Rajlwaj Co." 
Monsieur ALPHONSB RACINE, de la Malaon A. Raoine 

a Cie, Marchandi en pot, Montreal. 
Docteur B. P. LACHAPELLE, Administrateur du Credit 
Fonoier Franco-Oanadien. 

TANCREDE BIENYENU, Directeur-Gerant 
A. S. HAMELIN, Auditeur-General ; J. W. L. 
FORGET. Inspecteur ALEX. BOYER, Secre- 
taire. 

Canseura i 

President: Hod. Sir ALEX. LACOSTE 

Ex*Juge en Chef de la Oour d'Appel. 

A. 8. Hamelin, Auditeur. 

Sit LOMER QOUIN, Premier Minletre ProTinclal de la 

provinoe de Qu^bao. 

Departement d'Epargna 

Bmluioo de vertlflMU de depots spedaux a id taux d'lsU- 
rtt s'eleTant gradueUement juaqu'a 3'tp.t. l'ac, iiiuii. t 
lermei. Interjt de 3p.o. sur depOUpa^ableaii demand*. 

37 SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 

Corraapondants a I'Etranger: 

Etate-UnU: New- York, Boston, Buffalo, Chicago, 
Anf leterre, France, Allemagne, Autriche, Italie. 



LA BANQUE NATIONALE 



FONDIE IN 1880 



Capital 

Reserve 



92,000,000 

1,200,000 



Notre service de billets circulai- 
res pour les voyageurs "Travellers 
Cheques " est en operation depuis 
un an et a donn6 satisfaction a tous 
nos clients ; nous invitons le public 
a, se pr^valoir des avantages que 
nous offrons. 



Notre bureau de Paris, 

RUE BOUDREAU 
7. SQUARE DE L'OPERA 

est tr6s propice aux voyageurs 
canadiens qui visitent l'Europe. 



Nous effectuons les virements de 
fonds, les collections, les paiements, 
les credits commerciaux en Europe, 
aux Etats-Unis et au Canada, aux 
plus has taux. 



Maison Fondee en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

Importateur de 

F irronnerle el Qulncaillerie 

Verres a Vitres, Peintures, etc. 
Specialite: Poeles de toutes sortes. 

Nos. 232 a 239 rue St-Paul 
Voutes 12 et 14 St-Amable. Montreal. 

l.a maison n'a pas de commis voyageurs et fait 
bencflcier se* clients de cette depense. Atten- 
tion toute speciale avix coniinandes par la malle. 
Messieurs les marchands de la campagne seront 
toujours serv is aux phis lias prir du marche. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR8, CITEZ " LE PRIX COURANT" 



40 



LE PRIX OOURANT 




Les ordres que nous avons 
en mains sont les plus forts 
que nous ayons jamais eus ; 
mais nous avons de la place 
pour un certain nombre de 
nouveaux Clients qui veu- 
lent grossir les rangs des 
liommes qui emploient avec 
satisfaction les 

POMPES McDOUGALL 

Nous disons la m£me vieille 
histoire : qualite d'abord et 
prix aussi facile que possi- 
ble pour vous. Entendons- 
nous. " Aremacdee " est 
une garantie. 

The R. McDOUGALL CO., Ltd. 



Meches de Tariere 

Demandez a votre Fournisseur lea Meches de Tarieer 
" RAPID "et" PARRY." 




The Rapid Tool Company, Limited 

PETERBOROUGH, CANADA. 



Catalogue EnToyi lur Demands. 



Me